Partagez | 
 

 Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Mar 24 Mai - 10:34



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
L’idée de se marier le réjouissait énormément, le seul ennui c’est qu’il devait apprendre à réprimer son côté grand romantique. Ah ! Pourquoi est-ce qu’il faut qu’il soit fiancé à une certes sublime et géniale jeune femme, mais qui n’aime pas le romantisme. C’était vraiment pour lui un déchirement. Alors organiser un mariage sans trop de chichis … Ça allait être difficile pour lui. Si bien que le promoteur immobilier avait pris la décision de partir plus tôt du bureau. Il n’avait pas de dossier important à traiter dans la minute, il pouvait donc penser librement à sa future femme. Glissant une main dans ses cheveux, il se rendit à son parking sous-terrain pour monter en voiture. Une belle Lexus LFA blanc nacré. Son dernier petit bijou. Il n’avait pas pu résister à l’envie de faire vrombir le moteur de la puissante voiture en la démarrant. Malgré son grand âge Sek Shi n’échappait pas à la règle que les hommes étaient tous de vrais gamins. Souriant ravi et malicieusement, une certain frime pouvait se lire dans son regard. Qu’il aimait se la péter et montrer qu’il était riche, ah ! Comment avoir honte de son trafic de calice quand on voit ce qu’il peut se payer en voiture. Mettant ses lunettes de soleil d’une grande marque elle aussi, Sek Shi s’amusa à démarrer en trompe dans le parking. Cette voiture était vraiment un joyau dans sa collection de belles voitures.

Sortant du parking le vampire remarqua avec grand plaisir le soleil qui déclinait bien dans le ciel. A l’abri derrière ses vitres anti-UV vraiment optimale, Sek Shi n’avait aucune crainte à avoir. Il allait pouvoir se rendre là où il le souhaitait sans risque des brulures insupportables. Conduisant dans les rues de Séoul avec une certaine facilité, il comptait se rendre dans une grande firme coréenne pour avoir des idées. Cependant, à l’arrêt à un feu-rouge, son regard fut attiré dans son rétroviseur droit par une enseigne. Tiens, il n’avait jamais remarqué ce lieu. Une librairie ici. Hum. C’était peut-être une idée d’aller visiter ce lieu. Faisant le tour du bloc de maisons et magasin, le vampire vint garder sa magnifique voiture devant la devanture de la boutique. Baissant un peu ses lunettes sur son nez, Sek Shi fixa la boutique. Frottant doucement sa barbe de deux jours ; qui lui donnait un air terriblement sexy ; le vampire coupa le moteur de sa voiture. Bien sûr, il ne passait pas inaperçu et cela l’amusait de voir des gamins s’arrêter et admirer sa belle voiture.

Rangeant ses lunettes, il descendit de sa voiture qu’il laissa clignoter alors qu’il venait de la fermer de loin. Rapidement, il pénétra dans la boutique. Sek Shi avait pris soin de laisser sa veste de costume dans la voiture. Déboutonnant les deux premiers boutons de sa chemisette bleu clair, il finit par aller dans les rayons. Hum. Est-ce qu’il existait un livre pour les nuls pour organiser un mariage pas trop chic ? Il n’en savait rien, mais voilà la source de sa recherche. Rapidement, il sentit son téléphone du travail numéro deux sonner. L’attrapant, il vérifia brièvement qu’il n’y avait personne. Allant dans un coin plus reculé, il prit l’appel. « Hum ? » Ecoutant calmement son destinataire, le vampire se mit à grogner d’agacement. « Ne me fais pas croire que ce calice te fais chier ? Tu le fous dans cette camionnette vite fait ! » Le vampire glissa doucement sa main dans ses cheveux et continua après la réponse de son interlocuteur. « Ne l’abime pas idiot ! On promet une bonne qualité des produits que l’on vend ! Le destinataire ne sera pas satisfait. C’est un level 3 très côté et riche ! Il peut nous racheter un aureus s’il est satisfait ! » S’énervant rapidement, Sek Shi raccrocha rapidement et rangea son téléphone avant de se retourner et apercevoir un jeune homme. Pestant entre ses dents contre lui-même, il avait été assez stupide pour ne pas prêter attention à son odorat. Pourtant, il n’était plus un débutant. « Bonjour … » Lança-t-il d’un ton plus qu’amer.

   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Ven 27 Mai - 23:30


Tu vas mourir et sans trop de souffrance

Shimizu Naoya & Seo Sek Shi

Le jeune libraire observait calmement le paysage derrière la baie vitrée du magasin. Peu de clients se trouvaient dans la librairie en cette fin de matinée et Naoya, actuellement en charge de la caisse du magasin, essayait de faire passer le temps comme il le pouvait et contempler le paysage avait été la seule activité qui lui était venue à l’esprit. Son regard s’était arrêté sur un cerisier en fleur, situé dans un parc non loin de la librairie. Alors qu’il était en train d’admirer les moindres détails de cet arbre, son observation fut interrompue par l’arrivée d’un véhicule blanc qui vint se stationner devant la boutique. Naoya fronça les sourcils et vit un homme descendre de la voiture puis pénétrer dans la librairie, sans même lui adresser le moindre un regard. Naoya soupira à nouveau. Un simple « bonjour » n’avait jamais fait de mal à personne pourtant… Mais il fallait croire que tout le monde n’avait pas acquit ce que l’on appelait la « politesse », qui était pourtant l’une des bases d’une relation entres des individus.

Alors que le jeune homme était en train de suivre du regard le nouveau client, l’un de ses collègues vint à sa rencontre et lui proposa d’échanger leur rôle : ce dernier se retrouverait à la caisse tandis que Naoya s’occuperait de ranger les derniers livres récemment arrivés, qui étaient encore dans leur carton à l’heure actuelle. Le japonais accepta sa demande. Il était installé sur cette chaise depuis plus de heures et marcher un peu à travers les rayons ne pourrait que lui être bénéfique. Il se dirigea vers l’une des pièces fermées au public, attrapa l’un des cartons et le transporta jusqu’au rayon dédié aux « loisirs ». Naoya commença à décharger la caisse quand une voix retentit de derrière l’une des étagères.

« …ce calice te fais chier ? Tu le fous dans cette camionnette vite fait! »

Le japonais se figea et tourna lentement la tête dans la direction d’où provenait la voix, qui se fit entendre à nouveau.

« …destinataire ne sera pas satisfait. C’est un level trois très côté et riche ! Il peut nous racheter un aureus s’il est satisfait ! » révéla la personne à qui appartenait la voix, tandis que Naoya se rapprochait furtivement de l’endroit où elle se trouvait. Le japonais vint se cacher derrière l’extrémité d’une étagère et aperçut enfin l’individu en question, qui s’avérait être le client qui ne lui avait pas adressé un regard quelques minutes plus tôt.

Un « aureus »… ? Un « level trois » ? Mais pourquoi diable cet homme parlait-il de ça… ?

Mais Naoya n’eut pas le temps de se poser plus de questions car l’individu s’était déjà retourné et venait d’apercevoir sa présence. Le jeune libraire ne put s’empêcher de déglutir en remarquant le regard froid que lui portait cet homme. Il s’imaginait déjà en train de déblatérer une excuse invraisemblable comme : « Moi, vous espionner ? Vous vous m’éprenez totalement monsieur, j’étais simplement en train d’épousseter l’étagère située par le plus heureux des hasards non loin de vous et je n’ai absolument pas écouté votre conversation ultra secrète sur une activité parfaitement illégale ! Ou en tout cas, ce n’était pas mon intention ! ».

Il n’aurait simplement jamais dû se trouver ici et surtout, il n’aurait clairement pas dû entendre cette conversation… Comment avait-il fait pour se retrouver dans cette position plus que compromettante ? Actuellement, il avait juste envie de se recroqueviller en position fœtale dans l’un des coins de la librairie et attendre le moment fatidique où il allait regretter d’avoir été présent dans cette pièce à cet instant précis…

« Bon… Bonjour monsieur. Vous recherchez un livre en particulier ? » demanda finalement le libraire à son interlocuteur en essayant d’avoir un sourire qui soit le plus naturel possible… Ce qui devait être probablement un échec.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.


Dernière édition par Shimizu Naoya le Mer 8 Juin - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Sam 4 Juin - 21:19



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
Fixant le libraire en face de lui, le vampire eut une expression sévère. Qu’est-ce qu’il fabriquait ici ? Et vu sa manière de lui répondre, il avait surement entendu des choses compromettantes. Il n’avait pas le choix, il devait s’assurer que le jeune homme ne dise rien. C’était un simple humain, avec de la chance, il allait pouvoir lui faire peur et passer rapidement à la suite. Frottant doucement son menton de sa main gauche, Sek Shi observa rapidement autour d’eux. Un doux sourire machiavélique pris place sur son visage. Il devait s’assurer que sa fiancée n’apprenne rien sur son autre travail illégal. Hum, il avait réussi à trouver la perle rare, il n’avait pas envie de la laisser filer trop vite. Alors est-ce qu’il avait besoin d’aide ? Oh que oui ! Et pas seulement pour trouver un livre, mais aussi pour lui faire assez peur pour qu’il ne dise absolument rien. Penchant légèrement la tête sur le côté, Sek Shi la hocha lentement. « Effectivement, venez ! Je ne pense pas être dans le bon rayon. Je cherche pour faire un super mariage ! » Il ne mentait pas ! Il avait pour principe de ne jamais mentir. Du moins … Enfin si … Mais bref ! Se dirigeant vers un autre endroit de la librairie, son regard se posait tranquillement sur les livres qu’il pouvait voir passer sous son nez. « Je ne connaissais pas cette librairie… C’est ouvert depuis longtemps ? Vous êtes un bon employé ? »

Une fois dans le bon rayonnage, le vampire finit par se tourner vers le jeune homme et il se pencha pour attraper un livre. Bon, il devait remettre les choses au clair avec lui, mais si cela pouvait aussi l’aider à trouver un livre sur les mariages, il n’était pas contre. Tiens il pouvait être intéressant non ? Regardant rapidement le livre, le vampire s’approcha de l’humain et lui mis le livre dans les mains avant de passer son bras autour de ses épaules en souriant. Sek Shi souffla doucement et il rapprocha son visage de l’oreille de Naoya. « Dis-moi … Qu’as-tu entendu juste avant ? Ça serait dommage si tu entendais des choses qui ne sont pas. Je n’ai pas réellement envie d’avoir des ennuis, tu vois ? Tu es intelligent non ? » Il tapota doucement sur l’épaule du japonais. Se redressant doucement le vampire attendit sagement, il n’allait pas de suite s’en prendre à lui. Il devait d’abord savoir comment agir avec lui. Attrapant un autre livre, il le souleva à sa hauteur avant de lui mettre de nouveau dans les mains. Puis un autre et ainsi de suite. Il avait du mal à faire un choix. « Hum. C’est contraignant, j’ignore ce qui serait le mieux. » Sek Shi était tout de même toujours dans l’idée de faire ses achats, comme quoi, il n’avait pas réellement peur de Naoya. Le vampire regarda de nouveau le jeune libraire pour le toiser du regard. « Ce qui m’ennuie c’est de penser qu’on puisse me pousser à mal agir. Je n’aime pas quand on est au courant des petites affaires privées. » Soupire lentement et penche la tête sur le côté. « La curiosité est vraiment un très mauvais défaut. » Ou comment continuer de se renseigner sur ce que le jeune homme a pu entendre.

   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Mer 8 Juin - 14:26


Tu vas mourir et sans trop de souffrance

Shimizu Naoya & Seo Sek Shi

Le japonais croisa le regard froid du client et il baissa rapidement les yeux avant de déglutir. L’expression « être au mauvais endroit au mauvais moment » correspondait parfaitement, et bien malheureusement, à sa situation actuelle. Il n’aurait jamais dû accepter de remplacer son collègue. Jamais. Mais que pouvait-il faire maintenant, mis à part se lamenter sur son sort et espérer que son vis-à-vis ne lui fasse pas subir mille et un supplices ? Mais avec le sourire carnassier que venait de lui offrir ce dernier, Naoya commençait à se dire que son destin était déjà scellé quoiqu’il arrive. Alors que le libraire relevait doucement les yeux et essayait de maintenir un sourire un tant soit peut convaincant,  le client le sollicita pour l’aider à rechercher des livres pour préparer un mariage. Son interlocuteur, sans même attendre sa réponse, s’était déjà dirigé vers d’autres rayons de la librairie et Naoya le suivit docilement.

« N… non, la libraire n’est ouverte que depuis quelque mois… » répondit le mortel en essayant de paraître le moins angoissé possible. « Et euh… je… ne sais pas si je suis un bon employé… mais j’essaye de l’être… » ajouta-t-il d’une voix faible.

Le client s’arrêta finalement dans l’une des allées du magasin et commença à attraper l’un des livres présents sur l’étagère qu’il déposa négligemment dans les bras du jeune libraire. L’homme passa ensuite son bras autour des frêles épaules du japonais et approcha lentement son visage, de sorte à ce que Naoya puisse sentir son souffle dans son oreille. Un frisson lui parcourut l’échine quand l’individu lui demanda s’il avait entendu la conversation qu’il avait passée au téléphone. Le japonais déglutit une nouvelle fois. Il se doutait bien que son vis-à-vis avait déjà une petite idée sur la question, mais il ignorait quoi lui répondre. Qu’il lui dise la vérité ou qu’il lui mente ouvertement, cela n’y changerait rien. Il se sentait impuissant et tous les choix qui s’offraient à lui ne lui donnaient aucune échappatoire. Il était coincé ici. Et quand bien même il arriverait par le plus grand des hasards à se sortir de cette situation, l’homme lui faisait face allait très certainement le retrouver, où qu’il soit dans la ville.

« Je... je n’ai rien entendu. Je… » indiqua Naoya d’une voix à peine audible, le teint livide et les yeux humides.

Le client continuait de lui donner des livres et le jeune libraire avait de plus en plus de difficultés à supporter le poids des ouvrages dans ses bras. Il commençait à être tétanisé et n’arrivait plus à former des phrases pour répondre à son interlocuteur. Il n’avait jamais eu l’intention d’écouter cette conversation. Il n’avait jamais eu l’intention d’intervenir dans les affaires privées de cet homme. Il avait envie de lui crier cette vérité, de le supplier de le croire mais aucun son ne voulait sortir de sa bouche.

Il reçut à nouveau un livre dans les bras et il manqua de tout renverser sur le sol. Il recula légèrement et vint toucher sans le vouloir l’étagère se trouvant derrière lui, la faisant vaciller. Sa seule envie désormais était de fuir loin de cet individu, mais ses jambes ne semblaient pas être de cet avis.

« Je… je n’ai rien fais de mal… je vous assure… » réussit à dire le mortel à son vis-à-vis, qui était lui parfaitement détendu et continuait à chercher dans l’étagère un livre qui pourrait lui convenir.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Jeu 9 Juin - 19:24



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
Sek Shi s’amusait à remplir les bras du jeune vendeur. Au moins, il était sûr, qu’il n’allait pas partir en courant. C’était un avantage non négligeable ! Et voilà que ce pauvre petit humain lui disait qu’il n’avait rien entendu, pour l’énerver, il n’y avait rien de mieux que cela. Il n’avait pas d’autres idioties à sortir, ou du moins arrêter de prendre Sek Shi pour un idiot. C’était un vampire, pas un vieux sénile. Bien que vu son âge cela aurait dû être largement le cas. Soupirant presque tristement, il avait eu un espoir tout de même. L’espoir que cet humain soit assez intelligent pour ne pas mettre sa vie en danger en mentant. Mais voilà … Il avait fait le mauvais choix. Mauvaise réponse très cher. Il pouvait à présent se dire que sa vie était fichue. Du moins, le vampire n’allait pas arrêter de veiller sur lui. Il mentait, comment faire confiance à un menteur ? S’il avait été sincère, Sek Shi se serait contentait de lui donner un avertissement et voilà … Mais là … Les vivants sont bien bêtes. Peut-être qu’ils aiment simplement se compliquer la vie. Déjà que la vie était si vite passé, il fallait en plus qu’ils fassent en sorte de la rendre insupportable.

Enfin bon, il était là aussi pour son mariage, il se devait de trouver comment l’organiser. Ce n’était pas tout, mais terrifier les humains ce n’était pas la seule préoccupation à avoir. Alors qu’il trouvait un nouveau livre et lâché négligemment dans les bras du vendeur, un petit sourire en coin apparut sur son visage. Oh, il semblait ne plus avoir beaucoup de force et de tout faire tomber. Pauvre créature si faible. En plus, il avait faillis faire tomber une étagère. Posant ses deux mains sur cette dernière, le vampire l’empêcha de tomber. Soupirant doucement il regarda le vendeur. « Tu n’es pas très doué … Fais attention… Même si je risque d’être souvent présent pour te surveiller … Tu n’as pas à tout casser sur ton chemin. » Ou comment lui dire, qu’il n’allait pas lui laisser une minute de répit.

Oh, il n’avait rien fait de mal ? Le regardant l’air désolé, le level 3 pencha légèrement la tête sur le côté. « Si … Tu m’as menti … Tu as dit ne rien savoir. » Le vampire posa sa main sur la tête de Naoya et lui ébouriffa doucement les cheveux. « Si tu n’avais pas menti … J’aurais pu te faire confiance, mais là … Trop tard. Et ne cherche pas à me supplier … Ça ne marche pas avec moi. » Lui adressant un regard désolé, le vampire attrapa deux livres dans les bras de Naoya pour les regarder un peu plus en détail. Oh ! Finalement, ils n’allaient pas l’aider ces deux-là. Mais en regardant sur l’étagère, il trouva quelque chose d’autre. « En tout cas … J’espère juste que tu n’es pas assez sot pour aller parler à quelqu’un de ma conversation. Sinon, tu pourrais te retrouver à la place de l’autre. » Bien sûr, il parlait du calice qui était en train de se faire vendre. Il savait très bien que Naoya savait de quoi il parlait. Son regard froid se posa sur le japonais qu’il fusilla du regard avant de poser le nouveau livre dans les bras du libraire.


   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Mer 15 Juin - 15:33


Tu vas mourir et sans trop de souffrance

Shimizu Naoya & Seo Sek Shi

Si l’on avait donné à Naoya l’opportunité de disparaitre sur le champ, il n’aurait pas hésité une seule seconde à saisir cette chance, cette porte de sortie. Mais voilà, il fallait qu’il se rende à l’évidence, personne ne viendrait le tirer du pétrin dans lequel il s’était mis, bien qu’indirectement. Il n’aurait jamais dû mentir à cet homme… Mais peut-être était-ce une réaction naturelle de sa part, une sorte d’instinct de survie ? Quoiqu’il en soit, il allait amèrement regretter d’avoir agit de la sorte avec cet individu. Il était devenu sa proie, sa cible et il n’aura de cesse d’être traquer. Normalement, dans les films hollywoodiens, c’était toujours à ce moment précis que le héros se ressaisissait et fixait d’un air de défi son tortionnaire avant de lui affirmer qu’il ne se laisserait pas faire. Mais il fallait croire que la vie n’était pas comme les films… Et à cet instant précis, il avait simplement envie de pleurer… Mais tout comme ses jambes refusèrent de bouger, ses yeux refusèrent de laisser couler des larmes sur ses joues. C’était pitoyable… Il était pitoyable. Et il était faible.

Aller parler à quelqu’un de leur conversation ? De toute manière, menacer d’appeler la police ou bien aller le dénoncer allait très certainement déclencher l’hilarité chez son vis-à-vis. Un faible « non » s’échappa des lèvres du japonais. Bien entendu, le mortel avait envie de le dénoncer pour qu’il puisse croupir en prison au moins durant quelques années, ce qu’il méritait amplement étant donné dans quoi il trempait, à savoir probablement un trafic de calices, même si le mortel émettait encore quelques doutes à ce sujet… Naoya avait lu quelques livres à leur sujet et sa mère en était elle-même devenue un, donc il se doutait que ces derniers pouvaient avoir une importance pour certains individus abjects, qui réfléchissaient uniquement par le prisme de leur propre intérêt et de l’argent. Comment un Homme pouvait encore se regarder dans le miroir tous les matins alors qu’il commettait ce genre d’atrocités… ? Comment pouvait-on oser vivre avec une telle chose sur la conscience ?

Son interlocuteur déposa une nouvelles fois des livres dans ses bras mais cette fois-ci, il ne put supporter le poids et tous les ouvrages se retrouvèrent sur le sol. Le libraire eut quelques instants de flottements puis s’empressa de s’accroupir pour ramasser tous les livres éparpillés sur le sol, sous le regard furieux du client.

« Tout va bien, Naoya ? » demanda l’un de ses collègues qui venait d’arriver, alerté par le bruit. Le japonais tourna son regard dans sa direction et acquiesça d’un rapide coup de tête. « Euh… oui oui… J’ai juste… trébucher. Ce n’est rien, ne t’inquiète pas. Je vais m’occuper de tout ranger… » assura-t-il avec un sourire forcé, qu’il voulait le plus convaincant possible. Son collègue arqua un sourcil, perplexe, mais décida finalement de retourner vaquer à ses occupations, sans poser plus de questions à Naoya. Alors qu’il était accroupi, le libraire pouvait sentir toute la colère de son interlocuteur. Il avait clairement la sensation d’être écrasé, de se sentir aussi faible qu’une frêle créature sur le point de se faire dévorer.

Une fois qu’il eut terminé de ramasser tous les livres, le mortel se releva péniblement tout en maintenant la tête baissée, incapable de fixer son vis-à-vis qui devait probablement le foudroyer du regard. « Qu’est-ce que… vous allez faire de moi… ? » interrogea le libraire d’une voix faible et tremblante, après s’être assuré en se fiant aux bruits alentours qu’aucun client ni même collègue ne se trouvaient dans les environs. Si son interlocuteur ne supportait pas les personnes qui osaient lui mentir, peut-être allait-il lui révéler ses intentions. Après tout, il lui devait bien ça, non ? Il avait malgré tout le droit de savoir la sentence qui lui était réservé, n’est-ce pas ? Il pouvait considérer sa demande comme une sorte de… dernière volonté ?

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.


Dernière édition par Shimizu Naoya le Mar 12 Juil - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Mer 29 Juin - 22:32



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
Oh, il avait apparemment un peu trop forcé sur le nombre de livres mis dans les bras de ce pauvre jeune homme. Voilà qu’il venait de tout faire tomber au sol. Sek Shi le regarda sans même essayer de lui venir en aide. Il était tout simplement, idiot ce jeune humain. Au lieu de poser les livres et mettre de côté des livres. Enfin bon, Sek Shi n’était pas là pour lui apprendre à faire son boulot. Mais cet idiot avait attiré l’attention de l’un de ses collègues. Se retournant vers l’autre vendeur, Sek Shi afficha un magnifique sourire commercial mais pas pour autant sans vie. « Je le surmène un peu trop, cela est de ma faute, veuillez m’excuser. » Souriant toujours à l’autre vendeur, le vampire attendit qu’il s’écarte avant de poser son regard sur Naoya. Il n’avait pas envie de perdre vraiment son temps ici, mais il ne pouvait pas s’empêcher de trouver une certaine satisfaction à faire souffrir ce pauvre humain. Il devait lui faire assez peur pour assurer sa survie. C’était un bon moyen pour qu’il ne répète à personne son petit trafic. Il tenait à sa longue vie de vampire. Alors qu’il n’osait pas le regarder l’humain lui demanda ce qu’il comptait faire de lui. Ce qu’il comptait faire de lui … Hum. C’était une très bonne question. Il avait beaucoup d’idées et en même temps, le faire filer droit vers les Rebels par panique ne serait pas une bonne solution pour lui. Se mordant la lèvre inférieure un petit instant, le vampire prit les livres des mains de Naoya pour les regarder un instant. « Eh bien … pour commencer, tu vas me faire un prix sur les livres, tu les as abimés. » Le vampire fit une petite moue contrariée.

Fermant les livres, il finit par regarder l’humain de nouveau. « Ce que je vais faire de toi ? Hum … » Le vampire se mit à sourire en coin avant de lui remettre seulement la moitié des livres dans ses mains. « Tu vas devoir porter ce poids avec moi. » Il ne parlait pas que des livres bien sûr. « Si tu viens à me faire couler … Si tu oses parler. Tu ne feras pas long feu tu le sais ca n’est-ce pas ? » S’il venait à trop parler, il allait en payer de sa vie. C’était un bon deal non ? Du moins, cela semblait correct pour le vampire. « Tu n’as rien … A craindre … Pour le moment. » Le vampire le fixa de nouveau. « Je ne vais pas te tuer de suite. Cela ne serait pas rentable pour moi. Bien que vu ton adorable frimousse. » Il s’approcha pour attraper son menton entre son index et son pouce. « Même sans avoir un sang très recherché, tu as un visage très intéressant. Je suis sûr que des clients pourraient payer cher pour toi. » Sa voix était sûre d’elle et assez sévère. Il n’allait pas laisser ce jeune homme s’imaginer qu’il allait avoir une quelconque chance de s’en sortir aussi facilement. Il pouvait se taire et survivre. L’inverse ne serait pas possible. Lâchant le visage de l’humain, le vampire lâcha un petit soupire comme ca toute cette situation le rendait triste. Il le poussait à bout. Il était vraiment idiot cet humain. Enfin bon, quoiqu’il en soit, il n’avait pas le temps de jouer les bons samaritains. « Je vais prendre ces livres-là ! » Il indiqua les livres dans les bras de Naoya plus ceux qu’il avait lui-même dans ses bras. Les posant sur une étagère à côté de lui, le vampire s’éloigna du vendeur pour lui laisser le temps de respirer un peu. Il avait surement besoin de prendre un peu de recul sur tout cela non ?

   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Jeu 21 Juil - 16:09


Tu vas mourir et sans trop de souffrance

Shimizu Naoya & Seo Sek Shi

Ramasser les livres qu’il avait fait tomber au sol avait été un supplice pour le pauvre japonais. Il avait pu sentir tout le poids du regard de l’homme qui avait désormais sa vie entre ses mains… Il s’était sentit si faible, si minuscule, si… humain… Après s’être relevé, le mortel avait de nouveau posé à contrecœur son regard sur son vis-à-vis. « Faire un prix… ? Euh… Très bien… comme vous souhaitez, monsieur… ». De toute manière, avait-il eut vraiment le choix de répondre autre chose ? Une fois que le client lui remit des livres dans les bras, le libraire dû se concentrer pour éviter de les faire tomber à nouveau sur le sol. « Porter ce poids » ? Naoya avait parfaitement compris le sous-entendu caché dans la phrase de son client. Il allait dorénavant payer son erreur, quand bien même cette dernière avait été involontaire. « Ou… oui.. je le sais… » souffla le japonais d’une voix faible. Mais si son interlocuteur lui promettait qu’il n’avait rien à craindre pour le moment, Naoya n’en était pas rassuré pour autant, bien au contraire…

Sans prévenir, le client attrapa le menton du mortel pour le rapprocher de son visage et l’observer avec minutie, figeant ce dernier. Un visage intéressant ? En temps normal, ce genre de compliment aurait pu le faire rougir ou lui faire plaisir, mais là, c’était différent. Son visage devenait un gage de qualité pour les personnes faisant parti de son trafic. Et pour rien au monde, il ne souhaitait être considéré comme du bétail, un morceau de viande ou encore un simple objet que l’on passait de mains en mains. Il était peut-être un être humain, une faible créature, mais il refusait d’être traiter de la sorte. Le libraire fronça légèrement les sourcils, laissant sa peur être remplacé petit à petit par de la colère. Colère qui semblait surgir de nulle part et qu’il ne pensait pas ressentir un jour.

Après que son vis-à-vis lui eut indiqué les livres qu’il allait prendre, Naoya le vit s’éloigner de lui et il put s’empêcher de pousser un soupir. Il resta quelques instants sans esquisser le moindre geste, le regard fixé sur l’étagère lu faisant face, sans vraiment s’en préoccuper pour autant. Il était perdu dans ses réflexions, qui commençaient à fourmiller par dizaines dans son esprit. Il imaginait ce que cet homme pouvait bien faire subir aux aureus sanguis qu’il vendait à ses clients. Il imaginait la terreur qui devait leur tenailler les entrailles. La peur qu’ils devaient ressentir quand le regard d’un client se posait sur leur corps sans défense. La peur d’avoir l’impression d’être utiliser pour faire plaisir à d’autres personnes qui ne ressentent aucune considération pour vous… Est-ce que cet homme avait-il fait preuve de compassion à l’égard de ses proies, ne serait-ce que durant quelques instants ? Non, probablement non. Et d’après les livres qu’il recherchait, il semblait vouloir se marier. La personne qu’il avait choisit était-elle au courant de son trafic ? Est-ce qu’elle cautionnait toutes ces atrocités ? Mais Naoya se demandait sincèrement si cela valait la peine de prendre le risque de la prévenir, et ainsi se voir offrir rapidement une place dans le cimetière le plus proche de la ville. A l’heure actuelle, il ne savait plus quel choix il devait prendre…

Le mortel tourna la tête en direction de son client, puis il prit son courage à deux mains pour aller le rejoindre. Désormais, il était sûr que cet homme allait surveiller ses moindres faits et gestes pour vérifier si son trafic illégal resterait caché aux yeux de tous. Mais au fond de lui, Naoya souhaitait le dénoncer… La police pourrait peut-être arriver à le protéger, non ? Il deviendrait alors un témoin protégé et cet homme serait suivit pour qu’il ne puisse plus l’approcher pour lui faire du mal, n’est ce pas ? Après quelques secondes, Le japonais arriva enfin à la hauteur de son vis-à-vis. « Vous... avez encore besoin de moi ? ». Mais pour la première fois depuis le début de leur rencontre, son regard était légèrement teinté de colère, même si la peur avait toujours largement le dessus. Mais quelque chose lui dit qu’il allait rapidement désenchanter…

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Lun 25 Juil - 17:00



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
Parcourant les allées Sek Shi avait laissé le vendeur prendre un peu de recul par rapport à lui. Après tout … Il n’allait pas être continuellement sur son dos à le harceler et lui demander s’il était prêt pour aller encaisser ses livres. Sek Shi s’intéressa à d’autres ouvrages un instant. Après tout, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas pris le temps de lire un bon roman. C’était toujours comme ca, on ne prend jamais le temps de vivre et observer les choses autour de soi. Il était maintenant sûr de lui, il allait devoir faire surveiller ce vendeur. Il souleva doucement un livre pour lire le résumé tranquillement alors qu’il sentit le vendeur avançait vers lui. Oh, c’était quoi ce regard ? Il n’aimait pas trop cela… Il semblait avoir trop d’assurance soudainement, il allait faire une connerie c’était sur. Soupirant presque lassé. Sek Shi passa une main dans ses cheveux. « Je suppose que non … De toute manière, on n’aura surement plus beaucoup l’occasion de se voir. Tu ne devrais pas jouer avec le feu, les humains sont trop naïfs et espère trop surpasser les autres. Arrête les séries… Ce n’est pas la vraie vie. » Soudainement énervé, Sek Shi lâcha un grognement plus qu’animal et le fixa dans les yeux en guise d’avertissement. « Ton regard insolant va te guider plus vite dans la tombe que ce que tu crois. Tu n’auras pas le temps d’appeler à l’aide. » Ou comment lui dire qu’en sortant du boulot il allait avoir surement un joli comité d’accueil s’il continuait à le regarder de la sorte. Il ne faut pas croire que les vampires sont des idiots, surtout pas quand on a vécu autant d’année que Sek Shi. Il savait quand un humain allait faire une connerie. Et ce vendeur allait en faire une. « J’espère juste pour toi que tu ne vas pas dire adieu à ta vie sans avoir gouter à divers plaisir charnelle … » Souriant d’un air moqueur, le vampire prit des bras ses bouquins dans ses bras de Naoya.

« C’est toi qui va encaisser mes livres mon cher … En avant ! » C’était de sa faute, Sek Shi aurait pu faire un effort, mais non … Il avait voulu jouer au malin… Il allait devoir l’éliminer… Ah ! C’était dommage, même s’il n’était pas dégourdit et trop curieux c’était surement un bon vendeur. Mais Sek Shi ne pouvait pas prendre de risque. A moins de lui arracher la langue, mais il serait capable encore d’écrire … Lui arracher les bras aussi dans ce cas … Peut-être qu’ainsi … Bon, pour travailler ca allait être plus compliqué mais bon. Ou alors juste faire de lui un eunuque… Ca devrait le calmer déjà. Souriant en coin, Sek Shi s’arrêta devant la caisse et regarda la vendeuse déjà présente. « C’est mon ami … Naoya qui va m’encaisser, merci. » Un beau sourire charmeur, il posa les livres devant lui. En attendant, Naoya il restait à rêvasser un peu. Ah … Oui, l’empêcher d’éprouver la moindre envie sexuelle … Ca serait pas mal. Ou l’enfermer directement dans sa cave. Il allait finir par se dessécher et mourir après tout, une chance pour Sek Shi. Riant mentalement à ses diverses idées, le vampire ne semblait pas plus inquiet que cela. Quoiqu’il arrive, il se savait en sécurité, son statut de vampire jouant affreusement et illégalement en sa faveur. Sortant son téléphone de sa poche il se mit à envoyer un message à sa belle. Ah, sa belle Summer. Il avait hâte de la retrouver. Maintenant que le mariage approche, il était le vampire le plus heureux au monde.

   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Mer 3 Aoû - 9:53


Tu vas mourir et sans trop de souffrance

Shimizu Naoya & Seo Sek Shi

Il le savait, il n’aurait jamais dû laisser sa colère s’exprimer dans ses yeux. Mais cette dernière avait cherché à prendre possession de lui, et il n’avait pas su la contrôler. Il n’espérait pas surpasser les autres, non. Il n’en avait ni l’intention, ni la capacité. Il n’avait simplement pas apprécié le fait d’être traiter de la sorte, d’être considéré comme une créature faible. Certes, faible il l’était, de part sa condition. Mais cette vérité ne donnait droit à quiconque de le lui rappeler. Néanmoins, sa révolte n’avait duré que quelques instants, jusqu’à ce que son vis-à-vis se mette à pousser un grognement qui fit frissonner l’échine du japonais. Toute trace de colère avait désormais quitté son regard et il se sentit à nouveau faible, impuissant. Il avait joué avec le feu, il devait à présent assumer les conséquences de son insolence qui l’avait rapproché un peu plus de la mort.

« J’espère juste pour toi que tu ne vas pas dire adieu à ta vie sans avoir gouter à divers plaisir charnels… ». A l’entente de ces paroles, le mortel déglutit et entrouvrit légèrement la bouche. En réalité, ce qui le préoccupait le plus dans cette phrase, ce n’était pas l’idée qu’il ne puisse plus se délecter des plaisirs charnels. Seulement, sa phrase pouvait sous-entendre que Naoya n’aurait plus la possibilité de pouvoir avoir un enfant un jour. Et cette pensée affligea le japonais. Cette envie d’avoir des enfants, de les élever et de les couver d’amour venait de surgir dans son esprit et de s’imposer comme une évidence. Il n’avait jamais ressentit ce désir auparavant, mais il était désormais ancré en lui. Même si, certes, il existait de nombreuses aides pour permettre à des personnes de devenir parents, Naoya se demandait si son envie ne viendrait à disparaitre s’il se savait incapable de donner la vie. Il était étrange de voir à quel point certaines choses dont on ignorait l’existence peuvent prendre une importance toute particulière quand nous venons à les perdre ou quand elles sont sur le point de disparaitre.

Ne prononçant plus un seul mot, Naoya suivit machinalement son interlocuteur en direction des caisses. Son esprit était si embrouillé qu’il ne fut même pas surpris quand ce dernier le désigna par son prénom et le qualifia « d’ami » à sa collègue. Cette dernière lui laissa par ailleurs sa place, non sans avoir adressé un sourire au client. Le mortel reprit néanmoins ses esprits quand son client déposa sur la caisse, dans un bruit sourd, les livres qu’il souhaitait acheter. Secouant légèrement la tête, le japonais commença à passer les articles avec une certaine lenteur, son état psychique actuel ne lui permettant pas de se concentrer pleinement sur les gestes qu’il devait réaliser. « Ca… ça vous fera un total de… » commença à dire le libraire, avant de se rappeler qu’il devait effectuer une réduction sur le prix total. Après avoir éprouvé des difficultés pour réussir le calcul, Naoya réussit finalement à trouver le résultat et indiqua au client la somme d’argent qu’il lui devait. En attendant que ce dernier paye ses achats, le japonais plongea à nouveau dans ses réflexions, réflexions qui commençaient à le ronger peu à peu. Et il se sentit à nouveau impuissant face à cet homme qui semblait désormais avoir le contrôle sur sa vie.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Daria Sidorchuk.
Messages : 81
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Choi Jae Sun & Zhao Kasem.


Age : 21 ans.
avatar
Llewellyn Aurèl
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   Jeu 15 Sep - 15:15



   

   
Tu vas mourir et sans trop de souffrance

   
   
feat Naoya & Sek Shi

         
Le vampire adorait cette sensation de pouvoir, il savait qu’il avait le dessus sur l’humain. Il l’avait bien compris depuis un moment. Même s’il avait voulu se rebeller, Sek Shi pensait avoir réussi à le calmer pour le coup. C’était une très bonne chose. Que ce vulgaire humain calme ses envies de révolte. Grognant par pur réflexe, le vampire attendait sagement de pouvoir payer. Mais apparemment Naoya semblait déstabilisé. Le voilà à se perdre dans ses calculs pour savoir donner un prix au vampire. Souriant en coin satisfait de l’effet dévastateur qu’il pouvait avoir sur lui. Mais il ne dit rien, il attendait simplement et sagement. Il l’avait assez troublé comme cela non ? Il fallait désormais le laisser en paix. Il n’était pas pour frapper sans arrêt pour répéter la douleur. Attendant le prix Sek Shi paya tranquillement ses achats avant de soupirer doucement. Bon, il n’avait plus qu’à partir à présent. « Merci beaucoup pour votre service… » Le level trois attrapa ses livres pour les mettre sous son bras. « A bientôt … Je ne manquerai pas de repasser par ici. » C’était une manière de lui dire qu’il allait le surveiller à présent. Il savait que Naoya était au courant, mais il devait lui faire une petite piqure de rappel. S’inclinant poliment, le vampire leva les yeux vers le reste des employés non loin pour les saluer le plus poliment possible. « Au revoir. »

Sortant tranquillement de la boutique, le jeune homme monta tranquillement dans sa voiture après avoir posé ses affaires sur le siège passager. Tranquillement, il prit son téléphone pour envoyer un message à ses ‘amis’. Il ne pouvait pas surveiller sans arrêt Naoya, mais des personnes pourront le faire pour lui. Souriant ravi, le vampire posa ses lunettes de soleil sur son nez. Il put faire vrombir le moteur de sa voiture de courses. Il regarda en direction de la librairie une dernière fois. Il était si fier de lui. Il ne pouvait pas l’exprimer mais il savait à présent qu’il avait un nouveau jeu. Celui de surveiller et surtout contrôler cet humain. Cela était un nouveau départ pour sa petite vie de vampire. Démarrant sa voiture, le vampire partit de sa place pour retourner à son bureau. Entre deux rendez-vous il aurait le temps de lire un peu ses nouveaux bouquins.

   
made by guerlain

   

_______________________________

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu vas mourir et sans trop de souffrance. |Pv Naoya|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: