Partagez | 
 

 Nightmarish sight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Nightmarish sight   Mar 26 Juil - 13:43

Nightmarish sight
Shimizu Naoya & Kim Eun-Mi
Comme à son habitude, Naoya avait quitté la librairie où il travaillait en début de soirée et avait emprunté le même chemin qu’il prenait tous les soirs pour regagner son appartement. Cette nuit-là, la lune inondait sensiblement la ville de sa douce lumière et le vent avait commencé à s’engouffrer peu à peu sous la veste du japonais pour y caresser sa peau, le faisant légèrement frissonner. Etonnement, le quartier d’In-Sa-Dong était calme, plongé dans un silence relatif, ce qui n’était pas sans déplaire à notre mortel, qui trouvait cette atmosphère apaisante. La ville de Séoul était souvent en proie à de l’agitation, et ne plus entendre le bruit incessant de la foule ou tout autre vacarme avait le don de le détendre. Le mortel releva quelques instants la tête pour observer le ciel étoilé et la lune légèrement voilée par quelques nuages, jusqu’à ce qu’un bruit suspect vint le stopper dans sa contemplation. Il baissa rapidement le regard dans la direction dudit bruit et aperçu au bout de la ruelle dans laquelle il se trouvait deux silhouettes. La ruelle en question était envahie par l’obscurité et n’était éclairée que par quelques rayons de lumière, ce qui ne permit pas à Naoya de distinguer nettement les deux inconnus, même s’il trouvait leurs comportements plutôt étranges. Alors qu’il s’avançait bien que lentement un peu plus dans leur direction, un cri de douleur, qui fut néanmoins rapidement étouffé, retentit jusqu’à ses oreilles, tétanisant le jeune homme sur place. La peur commença  à envahir ses entrailles et laissa le japonais indécis quand à l’attitude qu’il devait prendre face à la situation. Il ne pouvait délibérément refuser ne pas secourir la personne qui venait de pousser un cri de douleur… mais la peur le paralysait bien trop pour qu’il puisse prendre une décision.

Malgré la faible luminosité, Naoya parvint à comprendre la scène qui se déroulait devant ses yeux. Face à lui, l’un des deux individus plaqua violemment le second contre l’un des bâtiments de béton, le bloquant pour éviter qu’il ne puisse échapper à son emprise. Et sans attendre, la première personne planta ses dents dans la chair de la seconde, arrachant un nouveau cri de douleur à  cette dernière, une nouvelle fois étouffée par l’agresseur. Naoya entrouvrit la bouche, sans qu’aucun son ne franchisse la barrière de ses lèvres, et fut incapable d’esquisser le moindre geste. Ses jambes refusèrent de lui obéir pour qu’il puisse fuir la scène morbide qui se déroulait sous ses yeux. Un vampire… un vampire était en train d’assouvir ses pulsions devant lui. Pourquoi… Pourquoi avait-il fallut qu’il tombe sur cette créature assoiffée de sang ? Pourquoi avait-il fallut que le destin le haïsse au point de faire en sorte que sa vie se termine de manière aussi douloureuse que rapide ?

Après quelques minutes, qui avait parut être une éternité pour le libraire, le corps de la victime retomba lourdement sur le sol, dans un bruit sourd, et le vampire se recula légèrement avant de tourner sa tête dans sa direction, révélant ainsi son visage. Il s’agissait d’une jeune femme à la longue chevelure brune, que Naoya n’avait jamais eu l’occupation de croiser dans la ville jusqu’à cette nuit. Du sang perlait légèrement au coin de ses lèvres, faisant instinctivement déglutir le japonais. Le cœur de ce dernier pulsait rapidement dans ses veines et sa respiration s’interrompit quelques instants, avant de reprendre un rythme irrégulier. « Ne… m’a… m’approchez… pas… ». Ce furent les seuls mots qui sortirent de la bouche du mortel, encore choqué par la scène à laquelle il venait d’assister, alors que la vampire s’avançait lentement vers lui. Mais une fois de plus, son corps refusa obstinément d’obéir à un quelque conque instinct de survie...
© 2981 12289 0

_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Kim Eun-Mi
Avatar : Kim Seolhyun © M
Messages : 16
Double compte ? : Non


Age : 21
avatar
Kim Eun-Mi
MessageSujet: Nightmarish Sight ( Shimizu Naoya & Kim Eun-Mi )   Jeu 4 Aoû - 16:29

Le jeune homme qui était actuellement en train de se faire vider de son sang n'avait pas été bien difficile à dénicher. Depuis bien longtemps, avant même qu'Eun-Mi ne vienne au monde, il y avait toujours eu de ces journées durant lesquelles la population humaine sortait dans le monde extérieur plus qu'à leur habitude. C'était comme si tous ces misérables humains se passaient discrètement le mot afin de se réunir dans l'immense labyrinthe que formaient les rues bondées de la capitale coréenne. Pour ceux qui, comme la jeune vampire, rejetaient avec dégoût cette race dite "inférieure", l'idée de se retrouver au beau milieux de cette foule humaine n'était définitivement pas des plus tentantes. Ces journées figuraient sans doute sur la liste des désagréments inévitables. Pourquoi "inévitables" ? Parce que même si Eun-Mi n'aimait guère ces journées, elle devait bien avouer que ces rassemblements humains constituaient de véritables banquets pour les vampires. Beaucoup d'humains signifiait du sang à profusion. Bien entendu, les Rebels restaient d'autant plus sur leurs gardes lors de ces journées, mais il y avait tellement de vampires qui sortaient profiter de ces moments qu'il restait aisé d'attraper un ou deux humains.

          La jeune vampire n'avait pas eu la nécessité d'approfondir se recherches pendant plusieurs heures. Elle avait opté pour une chasse nocturne, se disant que l'odeur de sueur que dégageaient les humains serait peut-être moins persistante dans l'air qu'elle respirait. Il faisait un peu froid, cette nuit-là. Quelques nuages venaient voiler avec affront la clarté de la lune, intensifiant l'obscurité morbide qui régnait dans les rues de Séoul. Il lui avait suffit d'attendre patiemment dans une impasse, tapie dans l'ombre du mur sur lequel elle s'était adossée, au fin-fond d'un quartier de la ville. Il lui avait suffit d'attendre qu'un humain imprudent vienne d'aventurer dans son antre,  cet endroit qu'elle avait temporairement désigné comme étant son terrain de chasse privé. A peine une heure après qu'elle se soit installée, son téléphone toujours prisonnier de sa main gauche, la proie était tombée entre les griffe de notre chat vampire.

         Il s'était approché d'elle, sans doute alors qu'il avait baissé sa vigilance, mais se fut une erreur lourde de conséquences pour ce jeune homme, qui bientôt allait se voir vidé de ce liquide qui lui permettait de vivre. Eun-Mi n'aimait pas prendre ses précautions avec ses victimes. Elle plaqua le jeune homme contre le mur, dévoilant ainsi ses crocs aiguisés aux yeux terrifiés de l'humain. Elle effectua son rituel, et posa la fameuse question au jeune homme. Et comme tous les autres avant lui, il ne donna aucune réponse qui puisse satisfaire la jeune vampire. Elle planta alors sans plus attendre ses crocs dans la peau fine qui couvrait la nuque du garçon. Aussitôt, le sang chaud fit irruption dans la bouche d'Eun-Mi. Elle adorait cette sensation de chaleur se répandant dans tout son corps. Et bien qu'elle haïssait les humains plus que tout, elle ne pouvait nier que leur sang était délicieux. Quelques minutes plus tard, elle laissa retomber lourdement le corps de sa victime au sol. Cette dernière n'était pas morte, mais le cruel manque de sang dans son organisme l'avait assommé, sans doute pour plusieurs jours.

         Eun-Mi se reculait alors lentement, sortant ainsi de la zone d'ombre dans laquelle elle s'était tapie quelques minutes auparavant. Elle avait deviné bien aisément qu'elle n'était pas seule depuis un petit moment. En effet, si l'autre humain qui les regardait depuis tout à l'heure pensait être discret, il aurait dû prêter plus attention à sa respiration sifflante. La jeune vampire se retourna alors en direction de l'être perturbateur, et plongea sans ciller son regard dans le sien. Le pauvre ... Il lui faisait tellement pitié. Son air terrorisé trahissait le fait qu'il avait déjà eu affaire à un vampire. Et ce dans le mauvais sens du terme. Il ressemblait à une souris prise au piège. Et cela amusait étrangement la jeune vampire.

         "Ne ... m'a... m'approchez ... pas...".

         Voir la peur dans les yeux d'un humain exaltait Eun-Mi au plus profond d'elle-même. Et cette petite rencontre lui avait donné l'envie de jouer un peu. Dommage pour cet humain, qui de son côté, ne semblait pas partager cet avis.

         "Parce que tu pense être en position de me donner des ordres ? Voyons, plutôt que de réagir de cette manière, tu ne voudrais pas que l'on s'amuse un peu ? ...".

_______________________________


"I will always remember that. Whatever I do, I'll never succeed to chase these memories of my memory. ©️ M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1411-kim-eun-mi-liens#176
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Nightmarish sight   Lun 8 Aoû - 14:42

Nightmarish sight
Shimizu Naoya & Kim Eun-Mi
Il l’avait énervé. Il avait réussit à irrité une vampire qui venait à peine d’étancher sa soif sur un pauvre être humain. Et il allait certainement être sa prochaine victime. La créature lui faisant face était devenue semblable un chat particulièrement vicieux et avide de jouer avec une petite souris. Et cette souris, si faible, si chétive… c’était lui. La supériorité des vampires sur les êtres humains était bien réelle. Naoya ne fera jamais le poids face à elle, surtout si cette dernière avait pour projet de planter ses canines d’un blanc immaculé dans sa chair, de déchirer son épiderme pour y extraire le précieux liquide vermeil qui lui était indispensable pour vivre. Le japonais déglutit et se risqua à poser son regard sur le jeune homme qui gisait désormais sur le bitume glacé. Grâce aux quelques rayons de lumière qui parvenaient à éclairer sensiblement la ruelle, Naoya pouvait apercevoir son teint livide et les uniques traces de la morsure, ces deux tâches sombres cerclées d’un liquide rouge carmin qui tranchaient avec la pâleur de sa peau. La victime n’esquissait plus le moindre geste et semblait avoir dorénavant quitté ce monde. Naoya ne pouvait savoir si cette hypothèse s’avérait juste et à vrai dire, il préférait ne rien savoir. Mais peut-être était-ce mieux ainsi si le jeune homme avait succombé à cette attaque, au lieu de vivre à jamais avec des séquelles irréversibles, qu’elles soient physiques ou psychologiques.

Un silence pesant régnait désormais dans la ruelle et les cris de douleur de la victime semblaient déjà lointains. Le mortel était à présent seul et il ne pouvait espérer qu’un individu lui vienne en aide. Mais après tout, peut-être était-ce préférable ? Naoya ne voulait pas prendre le risque d’appeler au secours pour qu’une autre personne devienne à nouveau une cible pour la vampire. Et il ne souhaitait pas mettre la vie en danger d’un inconnu, quand bien même il ne cherche qu’à le sauver des griffes de la jeune femme.

Tandis que la distance entre cette dernière et lui-même ne cessait de diminuer, un souvenir lui revint alors un souvenir. Un souvenir qu’il aurait préféré oublier et enterrer à jamais dans les méandres de son esprit. Il se remémora cette chaude journée d’été où il s’était rendu chez l’un de ses amis, de ses heures passées avec lui dans sa chambre aux couleurs chatoyantes. L’atmosphère, qui était alors si chaleureuse, s’était soudainement tendue et en à peine une fraction de secondes, son ami venait de lui révéler sa véritable nature après l’avoir violemment plaqué sur le sol. Encore maintenant, Naoya pouvait ressentir le souffle de son ami et la sensation des crocs effleurant son épiderme. Mais malgré la peur, il avait réussit à puiser au fond de son être et à trouver la force, dont il ne soupçonnait même pas l’existence, pour repousser son camarade et s’enfuir. Et même si Naoya refusait de revivre la même expérience, il n’arrivait plus à percevoir le moindre espoir. Il n’arrivait plus à retrouver cette force qui s’était emparée de lui. Il n’arrivait tout simplement plus à fuir.

Sa tension artérielle augmenta et le libraire sentit que la vampire esquissait un léger sourire. « Lai… laissez-moi tranquille… ». Le japonais savait pertinemment qu’il était inutile d’essayer de la raisonner. Mais à cet instant précis, il ne voyait aucune échappatoire, aucuns bons choix pour pourraient l’aider à survivre à cette nuit. Il se recula légèrement et manqua de trébucher, se retenant finalement en prenant appui contre le mur de l’immeuble. « Je ne vous ai rien fait… ». Il avait prononcé cette phrase d’une voix faible, trahissant la peur qui le tenaillait. Il avait envie de la supplier, de l’implorer, de se mettre à genoux pour lui demander de l’épargner… Mais toutes ces tentatives seraient vaines. Au contraire, il allait très certainement lui donner envie de s’amuser un peu plus. Même les larmes ne voulaient pas couler. Même se morfondre sur lui-même lui était prohibé. Son propre corps le lui interdisait.

Pitoyable était l’unique adjectif qui lui venait en tête pour se décrire. Il était parfaitement pitoyable.
© 2981 12289 0

_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Kim Eun-Mi
Avatar : Kim Seolhyun © M
Messages : 16
Double compte ? : Non


Age : 21
avatar
Kim Eun-Mi
MessageSujet: Nightmarish Sight ( Shimizu Naoya & Kim Eun-Mi )   Mar 23 Aoû - 13:19

Eun-Mi ne se lasserait décidément jamais de ces jeux sordides. Le jeune homme qui lui faisait face était vraisemblablement l'un des plus pitoyable qu'elle n'ai jamais vu. Il puait la peur. A un tel point que cela en devenait irritant pour la vampire. Tandis qu'elle s'approchait lentement de l'inconnu, veillant à briser le silence pesant qui s'était installé à l'aide de ses talons à chaque pas qu'elle faisait, elle pu se réjouir de voir le regard terrifié de son nouveau joujou dériver sans aucune discrétion vers le pauvre jeune homme dont elle avait soutiré le sang quelques secondes auparavant.
          Elle porta alors toute son attention vers celui qui demeurait toujours conscient, quoi que cela ne surprendrait en aucun cas la jeune vampire si le mortel venait à s'évanouir de frayeur devant elle. Eun-Mi venait de se nourrir. Elle n'avait plus faim, et même si le goût du sang la rendait gourmande, elle ne tenterai tout de même pas de s'attaquer à cet humain. Non, tout ce qui la motivait, à présent, était de passer le temps, de s'amuser avec cet inconnu qui avait emprunté le mauvais chemin pour rentrer chez lui. Mais bien entendu, elle ne lui dirait aucunement ses attentions. Cela pourrait rendre le jeu beaucoup moins intéressant.
          Elle se mit alors à le dévisager avec ce regard de prédateur qu'elle connaissait si bien. Un rictus vint se former délicatement sur son visage, la rendant ainsi encore plus effrayante qu'elle ne l'était l'instant d'avant. Le jeune homme tremblait. Tous les membres de son corps étaient crispés, et secoués par d'incontrôlables vibrations. Le profil droit de son visage, qui était éclairé par le lampadaire adjacent, luisait sous la lumière. La peau claire qui recouvrait sa joue était désormais tachetée par des gouttes de sueur. Les battements du cœur de l'humain s'affolaient au fur et à mesure que la vampire se rapprochait, créant un rythme entrainant, du moins pour Eun-Mi. Toutes ces choses qu'elle prenait plaisir à détailler n'auraient jamais été perceptibles aux yeux d'un simple humain. Et tandis qu'il balbutiait quelques mots qu'elle n'écoutait même plus, elle progressait vers lui, lentement. 
          Sa victime était tétanisée, paralysée par la peur qu'elle avait provoquée en lui. Enfin, lorsqu'elle arriva juste en face de lui, il n'avait toujours pas bouger d'un centimètre. Elle approcha alors ses lèvres de son oreille, se mettant ainsi sur la pointe des pieds, et murmura d'une voix mielleuse : " Alors, dis-moi ... A quoi veux-tu jouer ?".

_______________________________


"I will always remember that. Whatever I do, I'll never succeed to chase these memories of my memory. ©️ M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1411-kim-eun-mi-liens#176
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage / Nalcarya
Avatar : Kim Won Shik (Ravi) [VIXX]. By Helvia
Messages : 217

avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Nightmarish sight   Dim 18 Sep - 8:31

Nightmarish sight
Shimizu Naoya & Kim Eun-Mi
Le bruit des talons de la jeune femme résonnait sur le bitume, semblable à des coups administrés en plein cœur. Son organe vital, sous l’emprise de la peur, commençait d’ailleurs à le faire peu à peu souffrir. La vampire, illuminée par la lueur de la lune qui paraissait sublimer la moindre parcelle de sa peau, s’avança dans sa direction d’une démarche féline… La jeune femme paraissait irréelle, tout droit sorti d’un autre univers ou d’une autre dimension. Néanmoins, ses dents parfaitement pointues et immaculées, que le libraire avait aperçues durant une poignée de secondes, reflétaient toute la lueur malsaine qui s’était logé dans son regard et donnait à son allure un aspect effrayant. En somme, Naoya aurait pu la trouver sublime, magnifique, parfaite… si elle n’avait pas été une créature dont le but était de se nourrir de son sang et de sa peur.

Alors que la distance les séparant s’amoindrissait, le japonais tourna une dernière fois son regard vers l’homme étendu sur le sol de la ruelle. Une image s’imprégna alors dans son esprit : il se voyait désormais à la place de cet individu, le teint livide, le regard fixé dans le néant, à attendre qu’un inconnu lui vienne en aide ou que la Mort vienne le recueillir pour l’emmener au sein de son royaume… Un frisson lui parcouru l’échine et Naoya détourna rapidement le regard, en essayant vainement de se débarrasser de cette vision par la même occasion.

La vampire parvint finalement à sa hauteur et approcha ses lèvres de son oreille. « Alors, dis-moi…. A quoi veux-tu jouer ? ». Son souffle le fit à nouveau frissonner et d’une voix faible, comme si chacun des sons qu’il souhaitait prononcer devenaient un supplice, le japonais bafouilla quelques brides de mots incompréhensibles jusqu’à ce que sa voix se brise. Il aurait espérer qu’elle fasse preuve d’empathie à son égard, et qu’elle le tue sur-le-champ, de manière plus ou moins douloureuse… Mais non, elle voulait s’amuser, le faire souffrir, le pousser dans ses derniers retranchements…  Et surtout, elle voulait ressentir sa peur, la voir figée dans son regard… Les yeux de Naoya commencèrent à s’humidifier, sans qu’aucune larme ne vienne néanmoins s’écouler sur ses joues. Et sans que cela soit intentionnel, il croisa finalement le regard de la jeune femme.

Ses iris le transpercèrent et semblaient l’avoir littéralement cloué au mur. Il pouvait désormais clairement apercevoir tout l’amusement que lui procurait ce petit jeu dont elle seule était le maître. Mais malgré la peur, il plongea dans les profondeurs de ses pupilles, et bien qu’elles soient injectées de sang, elles lui paraissaient plus… envoûtantes que celles des êtres non surnaturels. Bien qu’il ne comprenne pas pourquoi il se trouvait subjuguer par une telle étrangeté dans un moment pareil, il n’arrivait plus à détacher son regard du sien. Pourquoi la peur qui lui tenaillait les entrailles ne le poussait pas à s’enfuir ? Pourquoi semblait-elle l’obliger à ses perdre dans son regard, comme s’il s’agissait de la dernière chose qu’il aurait le droit d’observer avant de mourir ? Il avait déjà pu observer des yeux de vampires de près, mais sa réaction avait été plus proche de la surprise que de la fascination… Mais après tout, n’avait-on pas d’étranges réactions lorsque nous sommes confrontés à la mort qui ne cesse de se rapprocher ? Peut-être était-ce simplement une réaction naturelle, un comportement propre aux êtres humains. Et Naoya ne pouvait aller contre l’ordre des choses, refuser sa propre nature…

« Pourquoi… faites-vous cela… ? » Sa voix n’était qu’un souffle, un murmure presque inaudible en dépit du silence alentour. Cette question avait spontanément passée la barrière de ses lèvres, et Naoya la regretta presque aussitôt. De toute manière, que croyait-il ? Qu’elle allait lui adresser un sourire chaleureux en l’invitant à essayer de lui prouver que son attitude envers les êtres humains était monstrueuse ? Qu’il allait de ce fait réussir à la raisonner en s’aidant de ses études en psychologie ? Qu’elle allait finalement le laisser repartir tranquillement chez lui… ? Non. Il devait désormais se rendre à l’évidence que la probabilité pour que ce scénario se produise était proche du zéro absolu.
© 2981 12289 0

_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nightmarish sight   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nightmarish sight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: