Partagez | 
 

 Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humans
we are weak

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Choi Min Ki (Ren).
Messages : 59
Double compte ? : Ziegler Siobhan, Seo Sek Shi & Choi Jae Sun.


Age : 20 ans.
avatar
Ahn Marc
MessageSujet: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Mer 1 Juin - 21:50



 

 
Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

 
 
feat Naoya & Marc

       
Après avoir ajusté pour la deuxième fois sa tenue, Marc se regarda dans le miroir. Ses cheveux blonds tombaient sur ses épaules, il n’avait pas eu le droit de se maquiller, mais il était plutôt satisfait de lui. Enfin d’elle. Il n’y avait pas à dire, Marc se sentait réellement bien en Manon, il se sentait plus belle que jamais. Il osait même sourire un peu plus. Sentant son cœur battre un peu plus fort sous la joie. Il se devait de partir en direction de la librairie où une semaine plutôt il avait commandé des livres un peu particulier. Il n’avait cependant, pas vraiment eu honte d’en parler librement devant le mignon libraire. Ah ! Si seulement Manon pouvait avoir une chance avec lui. Souriant en coin, son visage adorable du libraire lui revint en mémoire. En tout cas, il était presque sûr que ce dernier n’allait pas parler de sa commande de livres si peu commune. Il y avait un genre de secret entre le vendeur et le client non ? Comme pour le médecin ? Il faut dire que si on le voyait sortir sous le bras avec des livres portant sur les penchants transsexuels, Manon ne serait pas prête d’attirer les regards. Cela serait d’ailleurs bien dommage, car il avait opté pour une jolie robe de couleur vive et pétillante. Un peu comme Manon. Du moins, quand elle sent qu’elle plait à un garçon.  Attrapant un sac à main que sa sœur accepte de partager avec lui, notre adorable transsexuel sortit de sa chambre. Sautillant gaiement dans l’appartement, Marc ne put s’empêcher de ressortir alors qu’il chahuta brutalement avec son petit frère. Mais en voyant sa grande sœur, son comportement changea littéralement. « Je vais à la librairie récupérer mes livres ! Tu diras à maman que je rentre plus tard ! Je passerai surement faire les boutiques autour après ! » Souriant de toutes ses dents, voilà que notre protagoniste sortit du logement.

Rapidement, Manon s’amusa à regarder son reflet dans les voitures et dans les vitrines de magasin. Ah ! Cela était plaisant d’être libre. Une fois que son père partait de la maison plusieurs jours pour son travail, Marc se sentait littéralement revivre. Si cela tout pouvait être si simple. Pourquoi est-ce qu’il n’existe pas de possibilité de choisir le sexe que l’on veut, sans être jugé par les autres ? Du moins, c’est ce dont pensé Manon à ce moment même. Si seulement on pouvait avoir le choix. Rentrant dans le métro, Manon affichait un léger sourire ravi en remarquant le regard d’un jeune homme sur ses fines jambes. Oui, il avait des jambes très fines, peut-être plus fines que la plupart des « vrais » filles autour de lui. Souriant timidement au jeune homme, sa petite romance d’adolescent pris rapidement fin alors qu’il dû descendre à la prochaine station de métro. Dommage.

Ce fut un peu plus tard en poussant la porte de la librairie, que de nouveau un joli sourire apparut sur le visage de Marc. Regardant autour de soi, il balaya les lieux du regard pour saluer poliment et joyeusement les employés des lieux et les clients déjà présents. Il n’avait pas de doute, il aimait énormément ces lieux. Prenant le temps de faire un petit tour dans les rayons, son dévolu se porta sur un roman d’amour soit disant impossible entre un homme et une femme n’ayant pas la même race. Hum … Pas besoin d’aller aussi loin, Manon était dans l’incapacité de vivre une vraie histoire d’amour, mais bon … Ca faisait toujours rêver. Reposant le livre avec douceur, il finit par se rendre au guichet pour y trouver l’adorable libraire de la dernière fois. Oh ! Il était sûrement japonais, il avait une bouille tellement adorable. Oui, Manon avait des idées un peu étranges et des explications rocambolesques mais qu’importe. « Bonjour ! Je viens voir si ma commande est arrivée s’il vous plait ! » Fouillant dans son sac à main, Manon sortit une jolie feuille avec l’intitulé des livres et surtout le magnifique prénom « Marc » écrit en haut. Oui … Bon, il avait peut-être oublié qu’en venant ici la première fois, il était en homme. Pas le choix son père était présent. Et … Il se sentait rougir légèrement. Merde. Il ne faisait pourtant jamais ce genre d’erreur en général, mais l’idée de pouvoir être libre de ses mouvements, lui avaient fait oublier cela.

 
made by guerlain

 

_______________________________

Oh, what a day, what a lovely day
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage
Avatar : Kyosuke Hamao
Messages : 217

Age : 24 ans
avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Mer 8 Juin - 14:44


Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

Shimizu Naoya & Ahn Marc

Travailler dans une librairie n’était pas nécessairement de tout repos, surtout lorsque l’on était assaillit par plusieurs personnes en même temps qui avait chacune une requête différente. Naoya essayait d’aider du mieux qu’il pouvait toutes les demandes qui lui étaient faite et il n’arrêtait pas de faire des allers-retours entre les rayons pour trouver un ouvrage que recherchait un client en particulier. Mais le pire était peut-être le comportement de certaines personnes, qui se permettaient de protester contre la soit disant lenteur des vendeurs alors que ces derniers se démenaient pour satisfaire leur moindre besoin. Et Naoya commençait à sentir la fatigue et l’exaspération le submerger. Alors qu’il venait de terminer de s’occuper d’un adolescent qui cherchait une livre pour ses études, le japonais pensait pouvoir s’accorder un moment de répit mais une dame vint finalement à sa rencontre pour lui demander de mettre la main sur Nos jours heureux de Ji-Young Gong, qu’elle n’avait pas réussit à trouver au milieu de toutes les étagères. Le libraire arbora un sourire qu’il voulait le plus naturel possible et lui intima de le suivre. Il se faufila à travers les rayons, en esquivant les troupeaux d’individus qui se trouvaient sur son chemin, et parvint enfin à destination. Il scruta rapidement du regard la bibliothèque et repéra au bout de quelques secondes l’objet de sa recherche. Il tendit le livre à sa cliente qui lui lança un rapide « merci » avant de filer à l’aide des caisses du magasin.

Le mortel soupira et pivota la tête avant d'apercevoir un client qui se dirigeait vers la zone où était stockée les commandes. Remarquant qu’aucun de ses collègues ne se trouvaient à cet endroit, Naoya décida de s’y rendre pour aider le jeune homme, mais également pour être un peu plus tranquille et s’accorder un moment de « repos ». Après avoir donné les livres qu’était venu chercher ce client, Naoya aperçut une jeune femme venir dans sa direction. Elle portait une jolie robe de couleur vive qui mettait son teint en valeur et avait un sourire collée aux lèvres qui mit instantanément le japonais de bonne humeur. Si seulement tous les clients pouvaient arborer un si joli sourire à chaque fois qu’il venait lui demander quelque chose…

« Bonjour. » dit-il en attrapa la feuille que lui tendait la jeune femme. « Merci. Je vais voir si je trouve votre commande, je reviens dans quelques instants. » ajouta-t-il avec un sourire chaleureux.

Le libraire s’avança vers l’une des étagères où se trouvait des piles de colis et chercha sur la feuille qu’il avait dans les mains le nom de la jeune femme et fut surpris quand il s’aperçut que le prénom inscrit sur la fiche était masculin et que la jeune cliente s’appelait en réalité « Marc ». Naoya arqua l’un de ses sourcils avant d’élargir son sourire. Bien qu’il trouve la situation étonnante, il ne pouvait s’empêcher de penser que le jeune homme était vraiment très mignon tel qu’il était venu aujourd’hui dans la librairie. Et il comprenait mieux pourquoi il avait commandé des livres évoquant la transsexualité.

« Voilà votre commande. » dit-il en rejoignant le jeune homme et en posant les livres sur le meuble faisant office de bureau. « Vous avez choisis des livres très intéressants. J’ai emprunté celui ci pour un travail que je devais rendre à l’université et je dois dire qu’il est vraiment passionnant. » ajouta-il en désignant le premier ouvrage de la pile. « Si… si vous souhaitez des informations sur ce sujet, je peux vous aider… » proposa le libraire après quelques secondes de silence, avant de rapidement s’empresser d’ajouter avec un sourire, paniqué à l’idée de blesser son vis-à-vis et de paraitre un peu trop intrusif dans sa vie privée : « Mais je ne vous oblige en rien… Enfin… je comprendrais totalement si vous refusez ! ». Naoya rendit la feuille que lui avait donné son client et finit par rajouter timidement, les joues légèrement rougies :  « Sinon… vous… vous êtes très joli comme ça… ».

Pourquoi avait-il dit ça ? Il était un vendeur et devait s’occuper de son client, rien de plus. Il ne connaissait en aucun cas cette personne et s’immiscer dans sa vie intime était impoli de sa part. A cet instant précis, il avait juste envie de recevoir une gifle de la part de son interlocuteur. Gifle qu’il méritait amplement.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1363-shimizu-naoya-live-w
Humans
we are weak

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Choi Min Ki (Ren).
Messages : 59
Double compte ? : Ziegler Siobhan, Seo Sek Shi & Choi Jae Sun.


Age : 20 ans.
avatar
Ahn Marc
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Jeu 9 Juin - 19:44



 

 
Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

 
 
feat Naoya & Marc

       
Souriant doucement au beau libraire, Manon hocha vivement la tête. Pas de soucis, elle allait rester là, à attendre. En plus, d’ici, il était possible de lorgner sur les fesses du japonais. C’était difficile à dire si c’était plus Marc ou Manon qui osait regarder de la sorte les fesses du libraire. Mais en tout cas, ce qu’il pouvait voir plaisait énormément à notre transsexuel. Se calmant tranquillement dans son coin, Marc profita de l’attente pour regarder son téléphone portable. Un joli smartphone avec une coque rose tout en diamant. Oh ! Sa sœur lui avait envoyé des messages, hum, rien de bien intéressant. Si c’était juste pour lui dire que machin ne sortait plus avec bidule … Surtout, que ce mec n’avait rien d’intéressant aux yeux de Marc. Il avait beaucoup plus beau sous les yeux. Rangeant son téléphone son regard remonta innocemment vers le vendeur qui revenait avec sa commande. Mince ! Il aurait été un peu plus rapide, il aurait pu profiter encore de la vue. Bon, une autre fois. Souriant alors qu’il revenait, Manon posa ses fins doigts sur le comptoir. « Merci beaucoup c’est gentil. » Alors que notre protagoniste s’attendait à pouvoir régler la fin de sa commande est partir, il fut surpris par les paroles du vendeur. Levant un regard interrogateur, Marc ouvrit la bouche sans réussir à prononcer la moindre parole. Il avait travaillé sur les transsexuels en cours ? C’était vrai, ou il était lui-même transsexuel à ces heures perdues sans oser l’avouer ? Le blondinet avait du mal à suivre. Ou alors … Il voulait faire de Marc un sujet d’étude. Fronçant ses sourcils, cela ne lui plaisait pas vraiment. Il n’était pas une bête de foire, même s’il est vrai que son petit frère lui avait déjà proposé de le vendre à un cirque pour se faire de l’argent sur son dos. En plus, il proposait de lui donner des informations ? Cela faisait beaucoup trop d’information pour une seule et même personne. « Hum. » Il n’avait pas le temps que le jeune homme se justifiait.

Au final, le regard de Marc c’était radoucit. Il était un peu idiot et pas très doué… Mais c’était plutôt mignon. Il voulait vraiment l’aider. C’était assez rare. A part sa sœur qui avait accepté de l’aider du début, personne n’avait jamais été aussi avenant avec lui. En plus d’être beau, il était adorable. Il avait beaucoup de qualité pour lui. Reprenant sa feuille de commande en le remerciant d’une toute petite voix, il rangea la feuille dans son sac à main. Au même moment, le libraire lui fit un aveu plus que surprenant. Il le trouvait joli ? Relevant la tête tout en clignant des yeux plusieurs fois, des rougeurs apparurent doucement sur son visage. « Eh bien … Merci beaucoup. Je suis ravi de voir que vous ne trouvez pas cela … Repoussant. » Il était assez méfiant, il faut dire qu’il avait eu plusieurs mauvais tours. « Je devais encore réglé quelque chose non ? » Ce n’était pas tout, mais il avait réussi à mettre mal à l’aise Marc qui n’osait plus le regarder dans les yeux. Il se mordillait nerveusement la lèvre inférieure. Il était quand même curieux. « Dites … Vous … Vous avez étudiez quoi ? Je dois avouer que je suis moi-même … Un peu … Perdu. » Marc releva doucement son regard sur le libraire, ayant un espoir de pouvoir trouver de l’aide en sa personne.

 
made by guerlain

 

_______________________________

Oh, what a day, what a lovely day
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage
Avatar : Kyosuke Hamao
Messages : 217

Age : 24 ans
avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Mer 15 Juin - 15:27


Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

Shimizu Naoya & Ahn Marc

Une petite voix dans la tête du libraire n’arrêtait pas de lui hurler que son comportement était tout sauf professionnel et qu’il ne devrait en aucun cas s’immiscer dans la vie privée d’un client. Mais il ne lui voulait aucun mal, il désirait simplement l’aider… Bon certes, il existait milles autres manière d’aborder ce genre de sujet mais Naoya n’était pas l’homme le plus doué en ce qui concerne l’art de la communication. Il espérait que son vis-à-vis, qui semblait dubitatif, comprenne qu’il souhaitait simplement lui apporter son aide, ou du moins l’écouter, au lieu de le considérer comme un objet d’étude particulièrement étrange mais fascinant à étudier. Mais il concevait également qu’il puisse être méfiant à son égard. Après tout, sa proposition devait lui paraître étrange. N’étant pas un transsexuel lui-même, Naoya pouvait difficilement partager des conseils à son vis-à-vis. Mais bien qu’il demeure plutôt méfiant quand il rencontrait pour la première fois un individu, il éprouvait un besoin quasi maladif de faire preuve de gentillesse à l’égard des autres. Il n’était pas bienveillant envers les autres pour simplement se donner une bonne image ou pour faire sa bonne action de la journée. Non, il en ressentait l’envie et rien de plus.

« Euh non… Mais vous devrez payer à la l’une des caisses du magasin. » indiqua le mortel avec un sourire, avant de prendre instants pour répondre à la seconde question du jeune homme. Ce dernier semblait mal à l’aise, alors Naoya ignorait quels mots employés pour ne pas le blesser ou l’offenser. « Eh bien… J’ai fais des “études de genre”… On essayait de répondre à des questions telles que “qu’est-ce qu’être un homme ou une femme” par exemple… Et l’un des thèmes que l’on a étudié était la transsexualité. Et… on a parlé de leur intégration dans la société… On a essayé de savoir qu’est ce que pouvait bien ressentir une personne qui était transsexuelle… » expliqua le japonais d’une petite voix. « Et je vous avoue que… les témoignages que l’on a étudié m’ont plutôt… marqué. »

Ces témoignages l’avaient à la fois touché et révolté. Voir la détresse dans le regard de certaines personnes. Voir ces individus ressentir de la haine, de l’incompréhension envers eux-mêmes car ils avaient le sentiment d’être né dans le mauvais corps. Savoir que certaines personnes de leur entourage n’arrivaient pas à les comprendre voire pire, à les accepter. Toutes ces choses ne l'avaient finalement pas laissé indifférent. Et à celles à ceux qui les rejetait, il avait envie de leur rétorquer « en quoi cela est-il repoussant ? ». Avoir envie de vivre tel que l’on souhaitait, dans le corps que l’on désirait au plus profond de soi-même, était-ce une volonté si abjecte ?

« Je ne suis peut-être pas le mieux placé mais… si… vous avez besoin de parler… » commença le libraire sans pour autant terminer sa phrase, ne sachant pas quoi ajouter. Il était au moins honnête avec lui et même s'il était vrai qu’il n’était pas à sa place et qu’il n'avait pas conscience de ce qu’il pouvait bien ressentir au fond de lui, il s’aurait au moins l’écouter.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1363-shimizu-naoya-live-w
Humans
we are weak

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Choi Min Ki (Ren).
Messages : 59
Double compte ? : Ziegler Siobhan, Seo Sek Shi & Choi Jae Sun.


Age : 20 ans.
avatar
Ahn Marc
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Mer 29 Juin - 22:31



 

 
Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

 
 
feat Naoya & Marc

       
Marc se sentait totalement perdu, cela n’était pas possible, il n’aurait jamais cru se faire avoir de la sorte. Ce n’était vraiment pas de chance pour lui. Il avait du mal à accepter l’idée que ce beau jeune homme puisse savoir déjà son secret. Forcément, il n’allait plus jamais vouloir envie de s’approcher de lui. Oh. Ce que cela pouvait être triste. Se mordant doucement la lèvre inférieure, il l’écoutait parler sans jamais broncher. Il connaissait donc son histoire parce qu’il avait étudiait ce genre de phénomène. Oh, bon … Autant dire que Marc n’aurait plus aucune chance de lui plaire. Même s’il pouvait comprendre ou accepter… Il savait parfaitement que ce jeune homme aurait un point de vue à analyser pas à vouloir vivre au quotidien. Hochant doucement la tête sans rien répondre il restait très silencieux. Que pouvait-il bien ajouter après tout ? Rien. Il récupéra doucement ses livres qu’il serra contre son torse un peu mal à l’aise. Cette situation était très difficile à supporter, il n’aurait jamais cru avoir à devoir se taire de la sorte un jour par honte. Les joues écarlates et surtout le regard un peu triste, Marc se gratta derrière la nuque. « Je vois … Un sujet d’étude … » Sortant cela de sa bouche comme une insulte, Marc ne regardait plus le jeune homme. Il faut dire qu’il avait très peur d’être de nouveau incompris et au final humilié. Prenant un petite bouffée d’air pour se redonner du moral, Marc se redressa, pas vraiment prêt à prendre totalement sa confiance en lui. Il savait parfaitement que sous l’apparence de Manon, il se sentait bien et il n’avait pas envie d’être mal à cause de son erreur de débutant.

Alors qu’il fit deux pas en arrière, le libraire se remit à parler. Clignant des yeux un bref instant, cela eu tout d’abord d’attirer les bons sentiments du jeune homme. Mais rapidement, son idée comme quoi, il voulait faire de lui son objet d’étude le rendit nerveux. Oh ! Et si son but était de l’étudier ? Fronçant les sourcils, il fit claquer sa langue dans sa bouche assez agacé. « Je ne suis pas là pour être étudié ! Je ne suis pas si anormal que cela ! » Oui, notre cher transsexuel l’avait très mal pris. Il était aussi assez perdu. « Au revoir ! » Sa voix était sèche et voilà, que notre chère tête blonde filait en direction de la caisse la gorge nouée. Ce n’était pas possible, il avait l’impression que tout le monde le regardait de travers. C’est comme-ci, il avait l’impression que tout le monde était au courant de son secret. Sentant son cœur s’accélérer, ses mains se crispèrent sur ses livres. Oh bien sûr, personne ne le fixait spécialement. Au contraire, tout le monde faisait sa vie. Totalement paniqué, ses livres lui tombèrent des mains. « Oh non ! » Se penchant il ramassa au mieux les livres tout en tremblant. Il était paniqué. Si quelqu’un avait vu à présent. Si des gens venaient à savoir en plus son secret … Il n’allait jamais bien le supporter. Ramassant ses livres, Marc se redressa doucement en tenant caché les ouvrages, les regards pour le coup se posèrent sur lui. Soufflant un coup, Marc affichait un petit sourire et s’inclina doucement pour se faire pardonner. Allez courage Marc.

 
made by guerlain

 

_______________________________

Oh, what a day, what a lovely day
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage
Avatar : Kyosuke Hamao
Messages : 217

Age : 24 ans
avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Lun 11 Juil - 14:38


Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

Shimizu Naoya & Ahn Marc

Après avoir terminé t’expliquer ce qu’il avait étudié dans son université, Naoya nota le silence dans lequel s’était muré son vis-à-vis et le comportement qu’il avait adopté, ce qui le rendit perplexe. « Je vois… Un sujet d’étude… ». Le libraire entrouvrit la bouche à l’entente de ces mots que le jeune homme avait prononcés sur un ton de reproche. Il regarda ce dernier, abasourdi, sans qu’aucun mot ne passe la barrière de ses lèvres, tandis que le jeune client continua de lui asséner ce qu'il avait sur le cœur, avant de se retourner sans lui adresser un regard et de partir en direction de la sortie du magasin. « Non… Ce n’était pas… ce que je voulais dire… ». Le japonais se mordit la lèvre inférieure et soupira. Il n’avait pourtant pas eu l’impression d’avoir sous-entendu qu’il souhaitait en faire un objet d’étude, mais son vis-à-vis avait comprit ses dires de cette manière. Certes, il n’avait pas espérer que le jeune homme lui saute dans les bras, les larmes aux yeux en le remerciant grandement car il avait enfin trouvé quelqu’un qui veuille le comprendre… mais il ne pensait pas que ses intentions puissent être mal comprises… Mais quelque part, il comprenait sa réaction et ce rejet. Après tout, cet élan de gentillesse à son égard avait dû lui paraître étrange… surtout de la part d’un homme qu’il ne connaissait pas. Le libraire soupira une nouvelle fois puis, sans vraiment réfléchir, il décida de rattraper le jeune client quand un autre l’interpella. « Je suis à vous dans cinq minutes, monsieur. » indiqua le mortel avant de reprendre sa course. A ce moment, il faisait clairement preuve de non professionnalisme mais qu’importe : la seule chose qui lui importait était de présenter ses excuses à la personne qu’il avait blessé.

Il finit par retrouver le jeune garçon, qui venait de se relever après avoir probablement fait tomber ses livres sur le sol. Naoya remarqua qu’un ouvrage appartenant certainement à ce dernier reposait sur le sol et il se précipita pour le ramasser. « Mademoiselle… Il me semble que vous avez oublié ce livre… » fit-il remarqué au jeune homme en se plaçant face à lui, le regard rivé sur ces yeux, en lui tendant ledit livre. « Avant que vous ne partiez… » commença Naoya avant de prendre une inspiration. « Je souhaitais m’excuser… Sachez que… je ne voulais pas vous blesser… ce n’était pas mon intention… » avoua-t-il tout en soutenant un peu plus le regard. Il pouvait concevoir que le client eut émis des doutes concernant ses intentions, mais il voulait lui faire comprendre qu’il était désolé et qu’il souhaitait s’excuser avant qu’il ne passe la porte, quand bien même ils ne se croiseraient jamais à nouveau. Et tout comme la proposition qu’il lui avait faite, ses excuses étaient sincères. « Je… je suis sincèrement désolé si je vous ais fais mal… ». Le mortel inclina doucement la tête, puis la releva après quelques instants. Il espérait que le jeune transsexuel accepte, ou du moins entende ses excuses, mais il comprendrait si ce dernier les refuse. Après tout, ils ne se connaissaient pas alors pourquoi devait-il lui faire confiance ?

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1363-shimizu-naoya-live-w
Humans
we are weak

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Choi Min Ki (Ren).
Messages : 59
Double compte ? : Ziegler Siobhan, Seo Sek Shi & Choi Jae Sun.


Age : 20 ans.
avatar
Ahn Marc
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Lun 25 Juil - 16:47



 

 
Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

 
 
feat Naoya & Marc

       
Cela était un enfer pour Marc, il n’aurait jamais cru qu’il pourrait avoir autant de mal à cacher ses émotions. Ce n’était pas dans son habitude, il avait toujours la tête haut habituellement et il ne se laissait jamais abattre, là … Il semblait si faible par rapport au jeune homme. Il faut dire qu’ayant eu un petit coup de cœur pour le vendeur … Cela était plus difficile pour lui d’accepter qu’il n’avait aucune chance. Son corps … Ce fichu corps, s’il avait été une fille du début. Cela aurait été beaucoup plus simple. Rassemblant ses livres tombés Manon, ne remarqua pas ce dernier livre restait au sol. Se relevant rapidement, elle prit une grande bouffée d’air, prête à fuir jusqu’à entendre une fois derrière elle. Se raidissant subitement, ses cheveux blonds virevoltèrent quand il se tourna pour regarder l’autre jeune homme. Oh. Il avait oublié un livre au sol. Il lui rendait. Sentant son cœur battre vite, il avait du mal à s’imaginer affronter son regard. Un peu troublé, Manon souffla doucement alors que Naoya lui tendit le livre. L’attrapant doucement, il resta un moment immobile à l’écouter s’excuser. Oh … Rougissant un peu, Manon détourna le regard. Oh, ce n’était pas une mauvaise personne ? Elle s’en voulait de l’avoir si mal jugé et surtout aussi vite. Se mordant la lèvre inférieure, Manon le regarda s’incliner alors qu’il venait encore de s’excuser. « Je comprends … Je m’excuse également de mettre vite emporté… » Le regardant enfin dans les yeux, elle afficha un doux sourire avant de filer rapidement vers la caisse.

Payant tranquillement auprès d’un autre collègue, Manon ne pouvait s’empêcher de zieuter en direction de Naoya, c’était plus fort qu’elle. Il avait été tellement charmant à venir s’excuser de la sorte. Comment ne pas craquer encore plus pour ce japonais ? Prenant une bouffée d’air, Manon retourna son ticket de caisse pour y noter quelque chose au dos. Attrapant son sac remplit de livres maintenant réglés, elle se mit à marcher en direction de Naoya. Il était surement occuper avec un client mais tant pis. Il fallait agir sans avoir peur de rien. Il fallait affronter ses démons et ses peurs pour avoir une chance de se rapprocher de quelqu’un qui peut nous plaire physiquement. Et peut-être même mentalement au final.

S’arrêtant non loin du japonais, Manon se racla doucement la gorge pour faire remarquer sa présence. « Excusez-moi, puis-je vous emprunter ce vendeur un court instant ? » Un regard adorable vers l’autre client qui ne manqua pas d’accepter. Remerciant l’autre client, Manon tira doucement sur le bras de Naoya pour le guider un peu plus loin dans le rayon. « Je … Je serais ravie de parler avec toi de tout cela … Si … Tu le veux toujours. Je n’étais pas très sympathique tout à l’heure et je m’en excuse j’ai eu … Peur. » Manon attrapa une mèche de ses cheveux pour jouer nerveusement avec avant de sortir de son sac de livre son ticket de caisse et le mettre dans la main de Naoya. « Quand … Tu seras prêt à assumer d’avoir quelqu’un de chiant qui râle et qui panique rapidement … Tu pourras m’appeler pour parler ? » Manon avait effectivement marqué son numéro de téléphone et son nom et prénom officiel sur le ticket. En rajoutant en dessous un petit ‘Manon’. Souriant de nouveau, Manon lui serra doucement la main et lui adressa un joli sourire. « Au revoir ! » Laissant alors le vendeur, Manon prit la direction de la sortie assez soulagée, mais avec tout de même les joues rougissantes par la gêne.

 
made by guerlain

 

_______________________________

Oh, what a day, what a lovely day
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : Nuage
Avatar : Kyosuke Hamao
Messages : 217

Age : 24 ans
avatar
Shimizu Naoya
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   Mer 3 Aoû - 9:53


Heum. Bonjour, je suis Ma-Non

Shimizu Naoya & Ahn Marc

Après avoir présenté ses excuses, le japonais attendit patiemment, la boule au ventre, la réponse du jeune transsexuel. Il l’avait blessé, c’était certain, bien qu’il n’en ait pas eu l’intention. Et bien qu’il ne soit qu’une connaissance aux yeux du jeune homme, il s’en voulait. Affreusement. Il aurait dû lui proposer son aide d’une autre manière, mais il n’avait vraiment eut le temps de réfléchir et de bien choisir ses mots, de sorte à ne pas l’effrayer. La communication n’était vraiment pas son point fort. « Je comprends … Je m’excuse également de mettre vite emporté… » avoua son vis-à-vis en se mordant doucement la lèvre inférieure, ce qui le faisait paraitre encore plus mignon, enfin mignonne, qu’elle ne l’était. Comment refuser de vouloir faire tout son possible pour lui venir en aide ? Néanmoins, le japonais afficha un air étonné suite à ces excuses. Bien que cela lui fasse plaisir d’apprendre que le client accepte les siennes, il n’en demeurait pas moins surpris. Agréablement, certes, mais tout de même surpris. Il allait finalement lui répondre quand ce dernier se dirigea rapidement en direction des caisses de la librairie. Naoya referma la bouche et papillonna des yeux un court instant, avant d’être interpellé par le client qui avait requis son aide quelques minutes auparavant. Le japonais lui adressa un sourire convenu et s’empressa de le suivre pour répondre à ses attentes, non sans avoir tourné au passage son regard en direction du jeune transsexuel, qui attendait patiemment de pouvoir passer ses articles à la caisse.

Naoya s’occupait de son nouveau client depuis déjà plusieurs minutes quand il entendit un raclement de gorgé derrière lui. Tout en se retournant, il arqua un sourcil et fut surpris d’apercevoir Manon. « Excusez-moi, puis-je vous emprunter ce vendeur un court instant ? ». Et avant même que Naoya eut le temps de s’excuser auprès de son client, il sentit une main se poser doucement sur son avant-bras et il fut entraîner un peu plus loin dans le magasin, dans un endroit vide de tout client et employé. Le japonais écouta alors patiemment le jeune transsexuel, qui lui déposa dans sa main un ticket de caisse où était inscrit son numéro de téléphone, avant que ces deux prénoms. « Merci. Et mon aide tient toujours, bien entendu… tant que vous la souhaitez. Et… je ne vous en veux pas. C’est moi qui vous ai blessé, et non l’inverse. Je comprends votre réaction… et c’est entièrement de ma faute si vous avez eu peur. Et je suis encore une fois sincèrement désolé… ». Le japonais avait parlé d’une voix calme et avait adressé un sourire chaleureux à son égard. « Et ne vous dénigrez pas de la sorte… Je suis persuadé que vous n’êtes pas aussi insupportable que vous le pensez. » Certes, le jeune homme pouvait lui rétorquer qu’il ne le connaissait pas, mais Naoya était convaincu que ce dernier était quelqu’un d’adorable. Perdu et en proie à un profond mal être, mais adorable.

Naoya eu à peine le temps de lui adressé un au revoir que le jeune transsexuel s’était déjà diriger vers la porte de sortie du magasin. Le japonais entendit finalement des bruits de pas et s’aperçut qu’ils s’agissaient de ceux du client qu’il avait abandonné quelques minutes auparavant. Le mortel observa une dernière fois le ticket de caisse que lui avait donné le jeune hermaphrodite. Un sourire vint se dessiner sur son visage et les battements de son cœur s’intensifièrent très légèrement, puis il finit par ranger le bout de papier avant de suivre son client. Il n’oubliera pas de le rappeler, il en faisait la promesse.

Code by Fremione.


_______________________________

Born to be free

« Just believe in love. Breathe in life. You'll seize the world of difference, you'll cross the line... It's endless. As if destiny has it's own mind, it's love covers mine with blindness, it's hatred cuts through the skin of shallowness. But I wont run, I will rule. »
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1363-shimizu-naoya-live-w

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heum. Bonjour, je suis Ma-Non. |Pv Naoya|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Topics terminés-
Sauter vers: