Partagez | 
 

 Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   Sam 11 Jan - 22:40




Zhao Yi Jie
Lee Jong Suk




Bonjour mon nom est Zhao Yi Jie, je suis un jeune homme de 24 ans depuis déjà quelques temps…Mon âge réel ? Il semblerait que j’aie actuellement 26 ans et que je sois d'origine chinoise. Je fais partie des calices et je ne sais pas encore si j'ai trouvé ma vocation mais pour le moment je suis serveur le soir, et maître nageur le week-end. . Même si ma vie privée ne vous regarde pas, je suis actuellement amoureux et je ressens une forte attirance pour les deux, même si je suis plutôt intéressé par les hommes et surtout un homme en particulier..


   

   
   

   
   



기질 character
Yi Jie.. Yi Jie, Yi jie. C'est un drôle de personnage, vraiment. Il est gentil, c'est un gentil garçon, toujours là pour aider les autres, que ce soit pour des courses, pour garder des enfants, ou même juste un peu de ménage ou pour aider les vieilles personnes à traverser. Il est comme ça, on le qualifierait souvent de "trop bon trop con", mais qu'importe, il est comme il est, et il ne s'en cache pas. Il est généreux, et il aura beau ne pas avoir beaucoup d'argent, il donnera toujours un peu plus de ce qu'il doit, un généreux pourboire. Des petites choses qui font qu'il est l'adorable garçon qu'il est. Mais cela n'empêche que pour cela, c'est un bourreau du travail, il n'adore pas spécialement travailler, mais il travaille d'arrache pour faire ce qu'il doit faire, pour vivre comme il peut, et s'il doit faire des heures supplémentaires pour y parvenir, il le ferra. Il est persévérant, et ne se laissera jamais abattre pour quelques petites heures. Mais il sera virulent si jamais quelqu'un fait son travail à sa place, il est assez perfectionniste sur ce point là. Ce qu'il doit faire c'est à lui de le faire, et s'il doit ramer pour cela, il ramera, mais il ne laissera personne d'autre le faire, c'est ainsi qu'il voit les choses. Il s'emportera vite, il sera presque colérique si quelqu'un est méchant avec lui ou fait quelque chose à sa place, c'est sa sensibilité et son côté susceptible qui le rend comme ça, bien contre son gré. Mais pour le ramener à la raison, quelques gâteaux ou bonbons par ci par là suffiront à remettre sa bonne humeur sur pieds. Ce garçon est un vrai gamin en soit. Il peut lui arriver d'être flemmard et d'avoir ce moment de "non, je n'ai pas envie" et vu qu'il est têtu comme une mule, il n'y aura pas moyen de lui faire changer d'avis, c'est ainsi. Mais il ne faut néanmoins pas oublier que ce garçon au sourire d'ange est un vrai coeur d'artichaut qui s'attachera a toute personne qui s'occupe soit de lui, soit de sa soeur, il pourrait même en tomber amoureux, soudainement, et se jugera de protecteur de cette personne, comme il le fait avec sa petite soeur. Néanmoins, s'il y a bien une chose à ne pas oublier de lui, c'est qu'il est fragile, un corps fragile qui supporte mal les coups, un bleu restera bien plus longtemps sur son corps que sur n'importe quel autre corps. Tout comme il ne grossit pas, il ne prends pas un gramme, et pourtant, il est légèrement musclé, et mange comme quatre lorsqu'il en a l'occasion. Il veut toujours faire plaisir aussi, et essaye de se rendre le plus utile possible, sauf lorsque son humeur de flemmard reprend le dessus, son côté lunatique étant plus fort que son self-control, malheureusement.. Le petit lapin de Yin Ji est un drôle de bonhomme au drôle de caractère à ne surtout pas sous-estimer, un courage d'acier et une personnalité bien rôdé font de lui ce qu'il est.






사람의 about the vampires
Les vampires.. Les vampires.. Avant de rencontre celui qui a fait de moi qui je suis aujourd'hui, soit, un calice, je ne les aimais pas tant que ça. Il me faisait peur, enfin, je n'en avais jamais réellement rencontré non plus, donc je me basais sur ce que l'on me disait.  Des buveurs de sang, des tueurs d'humains, des personnalités à sale caractère. Et bon, je dois avouer que pour un, c'est bien le cas. Mais je suppose qu'ils ne sont pas tous comme cela, que certains ont un bon fond, et sont loin d'être méchants, je ne juge pas sans connaître. Mais de ce que je sais, de ce que l'on m'a dit, ce sont des êtres qui me font peur, qui ont l'air terriblement sadique,  méchant, et sans pitié. C'est peut-être vrai, je n'en sais rien. Mais je préfère rester avec mon buveur de sang plutôt que de m'aventurer dans un lieu rempli de vampires qui veulent me tuer en permanence. Parce que oui, moi je suis certain que dès qu'ils voient un humain, ils ont envie de le bouffer ! c'est con comme opinion, mais je ne peux pas me fier à autre chose quand je vois que mon vampire a constamment envie de me sucer le sang quoi. Bon après, je peux comprendre, c'est sa nourriture, mais c'est fatiguant quand même, quand il pompe autant de sang d'un coup. C'est vraiment crevant, alors j'imagine que quand un troupeau de vampires voient un humain, c'est la java quoi. Je ne les comprends quand même pas, eux et leur passion pour le sang, leur amour du sang.. Brrr.  


1
16 ans. Mes seize ans, c'est une année que je n'oublierais certainement jamais, c'est l'année où j'ai commencé à travailler dans le restaurant chinois de mes parents, mais aussi l'année où j'ai réellement eu du mal à me relever.  C'est l'année qui m'a réellement dégoûté de certaines choses. Vous savez, à seize ans, on découvre l'alcool, les joies du sexe, de la drogue, de la connerie. Ouais bah j'y ai goûté. Je revenais tard de l'école, toujours tard, juste pile pour le coup de feu du soir. Pourquoi? Parce que je passais mes heures, planqué derrière l'école avec mes amis, à fumer du cannabis, à tester tout les paquets de cigarette, les alcools, la chicha, tout ses conneries là. On baisait comme des cons, on filait en boîte le week-end, on volait, on tabassait, on était les pires au monde. Et le pire, c'est qu'on se croyait les maîtres du monde, dans tout cette histoire, on était persuadé qu'on était forts, qu'on était puissants, alors qu'on était des merdes. Je me suis fais tatoué pendant cette période, c'est petit mais c'est là quand même. C'est une toile d'araignée, sur l'os de ma cheville, et par la suite, durant la même année, j'ai fais une petite croix, très fine et très longue, sur l'alignement de ma colonne vertébrale, au milieu de mon dos. Mais tout ça, tout ça ça c'est brisé en fin d'année, lorsqu'on allait encore passé une classe. On allait fêter nos études avec une beuverie. Et un de nos potes a fait un bad trip, et on lui a dit de boire pour que sa passe, il a bu, et il a bu et encore bu et ça a finit en coma éthylique. Et vous voulez que je vous dise ? Tout ça, ça a finit en un enterrement, comme fête de fin d'année. On ne s'en s'est jamais remit.
2
19 ans. La mort de mes parents peut être plus considérer comme un événement important que comme une anecdote sans réelle importance. Pourtant, c'est ce qui a changé ma vie, en quelques sorte.  Si mes parents n'étaient pas morts, je ne serais très certainement jamais venu en Corée avec ma petite soeur, Yi Mei, qui avait à peine deux ans. Ils sont morts dans un incendie. C'était la seul fois où j'étais sortit de chez moi, la seule fois où je ne travaillais pas dans le restaurant familial, c'était la seule fois où je n'avais pas pu être chez moi. Un imbécile qui s'amusait avec un briquet et de l'essence, et boom, tout s'est enflammé. Mes parents n'ont par survécu, et ils ont juste pu sortir ma soeur qui est restée plusieurs jours à l'hôpital. J'ai presque cru qu'elle n'allait pas s'en sortir lorsque je l'ai vu dans le lit d'hôpital, le visage couvert de tâches noires, ses petites mains serrées entre les miennes, et ses lèvres rougies, les yeux livides et gonflés par les larmes. Elle souffrait, elle avait compris le pourquoi on était ici, pourquoi elle était dans cet état. On est resté que quelques semaines en Chine, le temps de trouver quoi faire, et.. On est partit. Ils m'ont laissés la garde, et on est partit, on a quitter cette Chine pourrie, cette Shanghai maudite.
3
22 ans. Les cinq ans de ma petite soeur.  Ca a été un de mes meilleurs souvenirs, l'un des plus fous, mais l'un de mes plus beaux souvenirs avec Yi Mei. Elle était si petite, si mignonne, et elle l'a toujours été. Je l'ai toujours adorée, protégée des autres, de ses propres amis. Je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur. Je ne voulais pas que le genre de choses qui m'étaient arrivés ne lui arrive, alors je faisais tout pour qu'elle soit bien habillée, bien coiffée, parfois même maquillée, qu'elle mange toujours bien, qu'elle ai les jouets qu'elle voulait. Mais elle était intelligente, elle comprenait beaucoup de choses malgré son jeune âge. Elle comprenait bien qu'elle ne pouvait pas tout avoir comme les autres filles, mais je me sacrifiais bien souvent pour qu'elle soit plus méritante que moi, qu'elle ai plus de choses que moi, qu'elle vive mieux que moi. Et pour son anniversaire, j'avais tout organisé chez nous. J'avais couru la veille pendant toute la journée pour acheter tout les cadeaux que je savais qu'elle voulait, pour faire un gâteau au chocolat à plusieurs étages, louer une petite fontaine de chocolat, et acheter beaucoup de paquets de bonbons ainsi que préparer pleins d'animation pour les petites filles qui passèrent l'après-midi à l'appartement. Et en fin de journée, alors que tout le monde était partit, je lui avais donné son dernier cadeau : une peluche qu'elle voulait depuis trèèès longtemps, une peluche licorne. Ca pourrait paraître peu, mais c'était tout ce que je pouvais lui offrir, avec une place au cinéma pour voir son film de princesse sur lequel je me suis endormi. Et je m'étais fais engueuler quand elle a vu que je m'étais endormi, mais son sourire a été le plus beau remerciement que je n'ai jamais eu. Je veux juste la voir sourire et aller bien.  
4
24 ans. Avant d'enchaîner tout ses petits boulots de merde qui me font gagner une misère pour des heures de boulot, j'étais revendeur. Non, pas un revendeur qui travaille dans une boutique et qui revend des vieux bibelots, des bijoux, non. J'étais le revendeur d'un dealer de Séoul. J'vendais cette merde qu'on donne aux adolescents pour qu'ils planent un peu, j'revendais cette merde qui tue sur le long terme. Ouais, j'étais ce genre de type, alors j'en ai une pure et sainte horreur de la marijuana.  La cigarette, je peux comprendre, j'en fume parfois, mais ce genre de choses, je ne peux pas le concevoir. Même si techniquement, c'est plus saint qu'une cigarette, à quoi bon. Et donc, je vendais cette merde, le soir, quand Yi Mei dormait ou que ma voisine voulait bien la garder. Je filais à l'endroit où j'étais sensé aller pour vendre ma merde, et.. Tout dérapa. J'avais pas ce que le client avait demandé à mon dealer , j'avais pas la dose suffisante, j'avais un peu moins, mais le gars était un peu trop nerveux pour être totalement saint d'esprit. Un camé qui voulait de l'héroïne, et je n'avais la dose exacte que ce qu'il demandait. J'ai essayé de le raisonner, d'appeler mon dealer mais ses potes l'énervait encore plus. Et le premier poing vola, me touchant la joue droite de plein fouet, et cela dura pendant plus d'une heure. Ils m'avaient dépouillés, il me restait un tout petit peu d'argent, mes clefs que j'avais tenu si fortement dans ma main qu'elles étaient marquées sur la paume de ma main, et mon téléphone qui sonnait. Je sanglotais, recroquevillé en position fœtus, sous la pluie, pas loin d'une rue marchande. J'étais persuadé que j'allais crevé ici, dans l'heure ou même dans les minutes qui suivirent. Mais non, aussi incroyable que cela parut, je survécu. Mais pas tout seul. Je n'ai pas revu mon appartement avant le lendemain matin. J'ai passé la nuit chez quelqu'un que je ne connaissais pas, il a prit soin de moi comme jamais personne ne l'avait fait. et je n'ai appris qu'après, ou je ne m'en suis rendu compte qu'après que c'était un vampire et qu'une fois rentré chez moi, il a commencé à m'expliquer tout ce qu'il comptait faire. J'allais devenir son garde manger. Et je l'ai laissé faire. Je ne pouvais rien faire d'autre, j'étais trop faible pour me plaindre, trop faible pour m'en sortir seul. Et c'est comme ça que les quatre jours qui ont suivit on été les pires de ma vie, entre douleurs et pleurs de ma petite soeur que j'avais enfermé dans sa chambre entre temps. C'était lui qui s'occupait d'elle, la rassurait, je ne l'aurais jamais cru ainsi, Nak Chan Yuk. Et, le plus drôle, c'est que je suis amoureux de l'homme qui m'a retiré ce qu''il me restait de vie au moment où j'allais mourir.  
5
26 ans. La vie de Calice, bah, je m'y suis fait, hein. Après tout je n'ai pas le choix. J'ai abandonné mon appartement pour vivre avec lui, avec ma petite soeur, pour être constamment chez lui. On dort dans le même lit, au cas où que monsieur est soif, je suis la parfaite petite bonne lorsque je ne travaille pas, parce que sous prétexte que je ne travaille, je dois quand même faire quelque chose. Comme si aider ma soeur, ça n'était pas important. Conn.. non. On se calme. Ce type est incroyable, il croyait que je venais d'une famille noble, il m'a demandé lorsque j'étais à l'article de la mort, j'aurais pas pu lui répondre clairement, et il m'en veut depuis. Ca fait deux ans qu'il la au travers de la gorge, et que moi, en bon petit chien, je m'excuse. Et pourquoi? Parce qu'il y a des sentiments à la con qui se sont interposés là dedans. Sérieusement, qu'est ce que ça vient foutre là? Rien. Le pire, c'est que ce type, il veut imposer sa domination partout. Il m'a quand même demander, un jour, de devenir sa bonne pour que j'arrête de travailler et que je passe ma vie à l'appart. Hallucinant, sérieusement. Je suis sûr que c'est parce qu'il veut me voir en soubrette et me .. non. Je ne veux pas choquer les plus jeunes. Et je ne veux pas quitter mes boulots, même si c'est usant, fatiguant, j'aime ce que je fais, j'apprends à vivre, à apprécier la vie comme elle est, et à pouvoir apporter des cadeaux à ma soeur sans user de l'argent de Chan. Ah..


현실 the real me
tulututututu~ hello ! moi c'est ivy, ou chanus ! j'ai 17 ans (18 dans 6 mois, héhéhé.), et j'ai connu ce forum il y a.. longtemps, ou du moins, un petit moment, mais, je n'avais pas pu m'inscrire (être overbooké, c'est dur. ) et lààà.. Ooks m'a plutôt bien convaincue de venir parmi vous avec ce drôle de personnage ~ certains me connaissent, d'autres nooon, ahah. sinon, je suis une exotic, une baby, une blackjack, une bbc et bien d'autres encore, et franchement, vu l'heure où j'écris ceci ( soit 3h15 du matin. ) je suis un peu incapable de tout écrire mais soit ! ah, j'adore les licornes, alors, s'il y a des fanatiques de licornes par ici, faites un siiiiiigne, je ne mords pas ! han, et game of thrones, et hollywood undead, c'est la vie, aussi ! bon, j'crois que je me suis assez bien présentée, idk ! sooo.. kiss ♥  
Code du forum:
 
.



Code:
[*]<pr>Lee Jong Suk </pr> alias [url=http://calix-sanguinis.forumactif.org/u227]Zhao Yi Jie[/url]
[*]



Dernière édition par Zhao Yi Jie le Dim 12 Jan - 21:18, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   Sam 11 Jan - 22:42

LAISSEZ PASSER, JE DOIS POSER MA MARQUEEEEEEEEEEEEE !

EDIT : Muahahahahahahahahahaha je t'aime ! Dire qu'il t'a fallu que quelques gis de Jongsuk et Inguk pour te convaincre au final... /MUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR/

Nan mais on va tout péter U.U Notre couple va être mémorable XDDDDDDDDDD T'as vu, t'as vu, je t'ai même mis dans ma signe *0*

Et un ptit truc pour la route
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   Dim 12 Jan - 13:55

Bienvenue à toi sur le forum petite nouvelle ! =D

J'espère que tu vas te plaire sur le forum ! ^^ Bon si tu as besoin tu connais Ooks dooonc avec Pim on va pouvoir glander eh eh 8D Bon courage en tout cas pour réaliser ta fiche de présentation ! :1:

Et flânez bien le parfait amour avec l'autre chose au dessus de moi ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   Dim 12 Jan - 14:40

chanyukie mon n'amoureuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux ♥
tu m'as laissée me torturer all alone :((( et je suis là finalement grâce à tes fabuleux gifs là ! :((
telleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeement usj ! on va tout gérer, tout exploser ! ** oui j'ai vuuuuuuuuuuuuuuuuu, je t'ajouterais aussi quand je trouverais de bons gif redtfyuhl ♥

omg. ertfyuiop^dtfyguhijokplqsedrfyuijohyutfresdrtfyuhijokijhyutfresrftyuhij ♥

liu chen oyo, j'ai bien cru que c'était lu han sur ton avatar au début **
merci beaucouuuuuuuuuuuuuup ♥ tss tss èé glander pas trop non plus èé sinon, j'viendrais vous harceler si j'ai la moindre question au lieu de m'attaquer à Ooks ! namého ! non, sérieusement (lol), merci beaucouuuuuuuuuup ♥ j'espère bien finir cette fiche avant ce soir èoé
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   Dim 12 Jan - 21:24

MUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA Allons faire des cochonneries rp !!


Bravo, tu as été validé(e) !
Pour commencer, nous te souhaitons la bienvenue sur Calix Sanguinis ! Si tu reçois ce message, c'est que tu as été validé(e) par un de nos magnifiques administrateurs (héhé) ! Comme tu peux le constater, tu as à présent une magnifique couleur accordée à ton groupe. Afin de bien débuter sur le forum, un guide du petit nouveau a été créé pour vous faciliter la tâche, n'hésite donc pas à y jeter un coup d'oeil ! Comme nous sommes sympas, voici un petit récapitulatif des tâches que tu dois accomplir à présent ! Pour commencer il serait donc judicieux de créer ta fiche de de liens & de topics. Si tu te sens seul(e), tu peux te trouver un colocataire, créer ton groupe ou même rejoindre un gang ! Afin de nous faciliter la tâche, il est obligatoire d'aller faire un tour sur la liste des membres classés par groupe et par rang et d'y remplir le code mis à ta disposition pour que nous puissions t'y ajouter ! Il ne te reste qu'à rp ! Ah et oui, n'hésite pas à voter pour calix sanguinis en cliquant sur les petits étoiles affichées sur la page d'accueil et à commenter le forum à l'endroit prévu à cet effet !

Votre staff adoré ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Foule sentimentale je t'ai souvent cherché. Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ? ● yijie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1 :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: