Partagez
 

 endza - the most attractive betrayal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatarInvité
MessageSujet: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 18:33




heo endza
liu wen




Bonjour mon nom est heo endza, je suis une jeune femme de 20 ans depuis déjà quelques temps…Mon âge réel ? Il semblerait que j’aie actuellement 26 ans et que je sois d'origine coréo-arménienne. Je fais partie des calices et je ne sais pas encore si j'ai trouvé ma vocation mais pour le moment je suis danseuse dans un grand cabaret. Même si ma vie privée ne vous regarde pas, je suis actuellement célibataire et je ressens une forte attirance pour les hommes.










기질 character
thank u satan
by dionysos

« Tu sais très bien ce que je penses de toi Endza. J'en ai rien à foutre que tu sois venue chaque putain de jour dans ce putain d'hôpital. J'en ai rien à foutre que ça soit toi qui m'ait sorti de là-bas. Et j'en ai rien à foutre de tes beaux mots, de ton aide. Je ne t'ai jamais vu aimer quelqu'un, je ne t'ai jamais vu même éprouver de la compassion pour qui que ce soit. Tu es vide à l'intérieur et tu réussiras pas à me faire penser le contraire. Alors fous moi la paix avec ça et restons en aux visites hebdomadaires et aux simples politesse, mh ? » Nazar, your brother.


«  T'as beau être d'une splendeur sans pareille quand tu souris, moi j'vois pas la femme pour laquelle j'ai eu le coup de foudre y a huit ans. Bien sûr les clients t'adorent, ils te disent gracieuse, enchanteresse et tu sais tout ça. Mais moi dans ton regard je vois rien Endza. Eh tu m'écoutes ? Tu pourrai me regarder quand j'te parle ou bien au moins faire semblant d'être ne serait-ce qu'un peu intéressée, percutée par ce que j'te dis non ? » ji wan, your boss.


«  Quel est le problème au juste ? Tu es une femme très futée, et pourtant tu fais la connerie de m'emmerder chaque soir. Pourquoi ne veux tu pas comprendre que tu es à moi, que tout les deux c'est à la vie à la mort ? Ca nous embête tout les deux, tu vois bien de quoi je veux parler. Alors s'il te plaît regarde moi. Je veux voir ma Endza, ma fleur de printemps. Il serait temps que tu coupes toute ces épines, sinon je vais finir par ne plus pouvoir te toucher un jour tu sais .. » gam jun, your master.



« Je sais pas trop quoi penser de cette nana. Tantôt je la vois tout sourire, tantôt on aurait dit qu'elle allait tuer quelqu'un. J'ai remarqué ça parce que y avait beaucoup de rumeurs sur sa famille, des trucs pas cool qui se sont avérés vrais et pour être honnête j'ai jamais vu quelqu'un qui cachait aussi bien son jeu. Mais de ce que j'ai vu du temps où j'la connaissais en tout cas j'ai senti qu'il y avait un truc pas bien chez elle. J'sais pas quoi. Elle peut avoir toute les qualités du monde ,moi, j'la sens pas. J'lui fais pas confiance. » bo yeong, your last neighbor.


«  Non tu vois j'suis pas d'accord avec toi. Pas de la façon dont tu le dis en tout cas. Tu sais, la dernière fois je parlais avec une femme dans un café on avait sympathisé très rapidement. J'avais plus de feu et je lui en ai demandé et puis je sais plus comment on en est venu à parler de ça. Et ce que j'ai trouvé dingue c'est la façon qu'elle avait de s'exprimer. Elle avait une voix très douce, parlait beaucoup avec les mains et était très éloquente. Bon je te cache pas qu'au premier abord j'avais des à priori sur elle – faut dire qu'elle faisait un peu bourgeoise. Et elle était du même opinion que toi, sauf qu'elle l'a dit d'une façon tout à fait différente. Ça joue beaucoup ça tu sais, fais attention. » a woman you've met last week to her teenage child.





사람의 about the vampires


the maker
by patrice

«  Il s’avançait d'un pas lent, d'un pas feutré. Ses yeux étaient rivés sur ce corps à la peau halé, glissant sur chacune des tes courbes. Et tu ne savais pas très bien si cette chaleur était dû à vos ébats ou si c'était la nuit qui t'offrait un tel supplice. Tu regardais par la fenêtre comme si tu portais la misère du monde sur tes épaules, ton regard semblant appeler à l'aide. Tu demandais d'ailleurs ce que tu pouvais bien regarder à l’extérieur ; la nuit était d'un noir si profond qu'elle laissait place à l’imperceptibilité. Tu t'écarta, anxieuse à l'idée que quelqu'un puisse te voir sans jamais croiser son regard.
Ses bras enlacèrent ton corps, te serrant contre lui comme si il ne voulait être qu'un avec toi. Il humait ton parfum, passait ses doigts dans ta chevelure alors que ses lèvres se rapprochait dangereusement de ton cou. Dans un bond tu alla te glisser sur le lit, te recouvrant de draps fins, le regardant d'un air félin. Chaque soir, la même méfiance. Malgré cet amour malsain, ce tourment qui virait à l'obsession, tu restais là à le regarder comme si il était un vil animal. Et ce regard qui transperçait ton cœur, semblaient être remplit de colère et de chagrin.

" - Ton insolence m'agace, soupira-t-il en s'avançant vers toi.
- Cesse tes fourberies.
- Je n'entends rien.
- Évidemment …,finis-tu par dire sur un ton de fatigue."

Il se rapprochait de plus en plus, mais tu ne bougeais point. Sauvagement, l'impur attrapa ta mâchoire entre ses fins doigts, ses yeux voilés d'une lueur folle ancrés dans les tiens. Il le savait bien que sous cette adoration passionnée – et réciproque – se cachait une peine et une rancœur.  A quoi bon lutter ? Vous êtes tout les deux destinés, pour le meilleur et pour le pire. Tout ce que tu désirais c'est qu'il cesse de te prendre au dépourvu à chacun de ses gestes, qui cesse de se comporter comme un vulgaire mystère. Malheureusement chacun est un tout et un rien à la la fois pour l'autre, sous tout les sens. Et il semblerait que vous ayez du mal à digérer une telle réalité...»

Tu croise ces êtres tout les jours, en tant que calice. Ils font partis de ton quotidien, de ton passé, se fondent si bien dans la population, Qui sont-ils après tout, ces anges déchus ? Comment pourrait-on leur mettre l'étiquette du bien ou du mal ? Toi Endza tu les as toujours vu comme tes égaux, et non tes maîtres. Oh bien sûr, on ne pourra jamais leur enlever cette particularité mais qu'importe : ton attitude face à eux n'a jamais été différente de celle que tu arbore avec les dits humains. Et bien que tu les considères comme familier, tu ne peux oublier ce léger goût amer logé au fond de ta gorge quand tu évoque leur simple existence..


1





« - Je n'ai plus rien à faire ici, tout ça n'a jamais été pour moi et tu le sais ! Tu me mens tu ne fais que me mentir, et moi je suis venue pour toi ici, j'ai tout laissé ! »


Ce fut les derniers mots qu'Anouch Kevork laissa à sa famille ce jour là. Toi bien sûr tu avais tout entendu, là-haut. Tu bouchais les oreilles de Nazar qui jouait paisiblement. Il devait avoir quatre ans à l'époque. Oui c'était plutôt atypique comme prénoms : Endza et Nazar. On vous a toujours montré du doigt pour ça, et plus encore. Il a même fallut déménager pour votre bon développement. C'est vrai que ton père a toujours eu soif de culture, qu'il a toujours voulu découvrir les autres mondes qui s'offraient à lui. Peut-être parce que le sien était bien trop sinistre pour pouvoir l'aimer.


Anouch était une femme de caractère, qui n' était pas spécialement jolie sans être vilaine, et qui n'était pas spéciale tout court à vrai dire. Tout cela tu le savais très bien, malgré ton très jeune âge. Pourtant elle restait la mère au doux sourire et à la voix réconfortante, elle restait la pair de bras qui t'avait bercé. C'était une femme moderne, certes, mais elle était très attachée aux principes de son pays natal et pouvait se montrer stricte quand on approchait le sujet des coutumes arméniennes. Par exemple, toi qui étais née en Corée pourtant, ton frère naquit à Erevan. Là-bas on attend les petits garçons avec impatience. Mais quand ta mère a quitté son pays pour rejoindre ton père qu'elle avait rencontré là-bas, beaucoup de gens lui ont tournés le dos. Et la découverte de ce monde, qui était celui de ton père l'avait profondément blessé. C'était un secret si lourd, un secret qu'il l'avait tant émue qu'elle ne pouvait vivre avec.

« - Nous nous reverrons mes amours, je vous le promets... »

Cela fait vingt ans qu'Anouch est partie. Nazar et toi avez du grandir sans cet apport maternel que tout enfant nécessite même au delà de quatre et six ans. Ton père ne s'est jamais remarié, il est resté trop blessé par le départ de cette femme qui était tant pour lui. Il pensait pouvoir trouver soutien et compréhension en son cœur, mais il n'y trouva qu'une froide muraille. Il ne lui restait plus que ses yeux pour pleurer..
2


Nantes
by beirut


C'était un homme bien. Un homme qui avait la main sur le cœur, un homme généreux sans trop l'être et un homme droit. On ne la lui faisait pas, au père Heo. Combien de fois toi et ton frère vous êtes vous fait remonter les bretelles pour avoir mis de la boue dans la maison, ou pour avoir mangé avec les doigts ? Ca c'était le temps ancien, où toi et ton frangin vous vous entendiez bien.

Toute sa famille avait été calice, il n'y en a pas un qui ait pu esquiver cette destinée. De père en fils, et de mère en fille : tout le monde était soumis au plus noir des binômes. Ce n'était pas par principe en réalité tout ça n'a été qu'une question de hasard. Aussi tes grands parents n'en ont jamais « voulu » à ton père pour s'être marié à une humaine au contraire. « Peut-être que tes enfants seront épargnés ; ce n'est une vie pour personne ça. » Un seul fut « épargné » et ce fut Nazar. Toi tu avais été condamnée à servir ces forces surnaturelles, et tu devais attendre patiemment que l'on vienne te chercher si je puis dire.

Sa vie ne fut pas très longue et malgré le peu de chance qu'il avait eu, on peut toujours dire qu'elle a été belle. Il vous a toujours tout donné, a toujours sacrifié ce qu'il fallait pour vous. Mais il n'a jamais vraiment eu de problèmes financiers, sociaux ou de santé.
Sa mort fut courte, je dirai même fatale et immédiate. Son maître disparut de la surface de la terre avait emporté avec lui ton cher père au cieux. Et tu ne pouvais ton t'empêcher d'avoir cette crainte à ton tour. Toi qui a toujours été maîtresse de tes moindre faits et gestes, le fait de savoir que tu ne pourras sans doute plus rien contrôler du jour au lendemain t'effrayait. Cela t'effrayait bien plus que de te retrouver sans père et mère.


3


celestial délinquent
by olivia lufkin

Quand maman et papa ne sont plus là, les enfants sont directement tournés vers les membres de la famille la plus proche. En ce cas précis, il s'agissait de vos grand parents. Nazar n'avait pas encore atteint la majorité et ne pouvait pas s'émanciper. Toi tu continuais tes études de danses, que pouvais-tu faire d'autre après tout ? Pas besoin de travailler quand tu vis avec des octogénaires qui ne savent plus quoi faire de tout leur billets. Chaque jours semblaient se ressembler, tu menais une vie si monotone..

Comme si tu n'avais pas connu assez de drames, il fallut que tu te rende à l’hôpital pendant cinq mois entiers pour ton frère. Cela te semblait comme une malédiction, une insupportable malédiction. On n'échappait pas à son destin. Et dans ce sombre univers, il n'y avait plus rien de bien pour personne. Nazar avait été salement amoché après s'être fait mordre par un d'eux. Les relations avec ton frère sont assez tendues depuis que vous êtes en âge d’éprouver de la haine. Mais tu avais perdu des gens bien trop précieux à tes yeux pour te permettre de laisser tomber ton propre frère, ta famille. Pendant cinq mois entier, tu le voyais se balader en fauteuil roulant ou allongé sur son lit d'hôpital. Et pourtant dans son regard tu voyais encore cette étincelle, qui crachotait une colère étrangement ressemblante au mépris.

«  -Tu sors bienôt..,
- Je sais.
- Ca n'a pas l'air de te rendre heureux
- Comment pourrais-je l'être ?
- Tu es en vie Nazar ne fais pas l'enfant, tu aurais pu mourir.

Il esquissa un sourire goguenard et leva les mains au ciel.

- Halleluja, et qui est le prochain sur la liste ? »

Son regard s'était glissé sur toi de façon amusée, tout cela semblait être un jeu pour lui. Il voue une haine sans pareille à ces démons, les maudit. Des membres de la famille Heo se sont éteint à tout jamais par leur faute, ils ont fait fuir votre mère et ont failli le tuer lui. Et toi tu n'étais pas immunisée contre tout cela. Ce n'est pas que tu les haïs. Je dois même plutôt dire que tu es assez indifférente à leur sujet c'est à peine si tu les différencie des autres. Mais jamais tu ne pourras oublier ce à quoi ils t'ont arrachés. Nazar ne t'a jamais vu comme une des siens, et était en conflit permanent avec votre géniteur. Mais si il y a bien quelqu'un qu'il te faut garder sain et sauf dans le monde entier, c'est bien lui.
4


padam
by benjamin biolay

Tes premiers pas sur cette scène immense furent furent mémorables. Tu es rentrée très jeune au cabaret, à dix neuf ans précisément. Tes études de danses n'avait duré qu'une année mais c'est bien grâce à cela que tu fais partie intégrante de ce lieu si burlesque et si réputé pour sa magie nocturne. Toi à la base, tu étudiais le tango. Mais apparemment ils s'en foutait pas mal : tu avais de la prestance, tu avais un beau corps, et tu étais passionnée. A la découverte de toute ces plumes, d'autant de liberté et de partage tu ne pus refuser. Idiot est celui qui dit que les danseuses de cabaret sont des courtisanes, des bonnes à rien. A tes yeux ça n'a jamais était un travail ingrat au contraire. Dans les numéros on trouvait un peu de folie mais surtout beaucoup d'élégance, de sensualité et de jovialité.

Pourtant même si sur scène tu es Endza la superbe, même si dans les loges on te voyait comme une femme agréable, tout le monde savait que tu n'étais que glace. Un cœur de pierre caché sous quelques sourires factices, sous quelques timbres de voix. Admirée, sifflée par la foule, tu n'es sœur de personne et te referme vite aux enfantillages. Tu es le pêché de tous.
5


heart shapped glasses
by marilyn manson

Un soir alors, tandis que tu préparais pour la nuit, tu entendais des filles glousser et s'agiter en tout sens. Elles arrivaient dans les loges tout sourire, commençant à se pomponner ou à refaire leur coiffure. Oh bien sûr certaine comme toi restaient d'un calme presque exaspérant pour ces demoiselles mais tu devais sûrement être la seule à ignorer l'origine de ce remue ménage.
« - Pourquoi tant d'agitations ? demandas-tu à une de tes collègues, un sourire poli aux lèvres. Cela faisait un an maintenant que tu travaillais ici.

- Oh oui c'est vrai que tu ne le connais pas ; il y a Monsieur Gam qui vient nous rendre visite ce soir dans les loges. C'est un bon client pour ne pas dire régulier et comme tu peux le deviner .. il a son petit succès. »

Gam Jun est directeur de l'université yonsei. Il venait presque tout les soirs pour assister à ces divins spectacles et il appelle les danseuses les «  roses de sable ». Mais bien plus que ça : Gam Jun est un vampire. Un vampire remplit de secrets, un grand mystère. Il inspire l'admiration et la peur à la fois, il est source d'émoi mais aussi d'effroi. Gam Jun est l'être qu'on ne souhaiterait jamais rencontré.

Mina, une jolie tonkinoise aux yeux de jade, était venue jusqu'à toi en te regardant depuis la porte d'entrée des loges. Un sourire malicieux s'était glissé sur ses fines lèvres pourpres et de sa voix chantante elle te fit signe de venir :

« - Nous avons un invité qui désirerait te rencontrer Endza. »

Tu étais perplexe à cette idée. Perplexe de savoir qu'un étranger dont tu ignorais tout, semblait avoir de l'avance sur toi. Cela t'a toujours été désagréable d'être devancée par les autres, c'était agaçant et presque humiliant. Et ce petit rien, ce petit pressentiment t'en disais déjà long sur l'invité en question. Mina t'avait abandonné à la porte d'une loge privée où tu pénétras sans même frapper. Ce n'était pas une entrée fracassante, ce n'était pas une arrivée timide. Tu avais juste pousser la porte pour rentrer, calmement, ton regard s'ancrant directement dans celui de ton futur interlocuteur.. Il était beau, il était grand, il dégageait quelque chose de violent qui réussit à te mettre mal à l'aise. Puis vint ce sourire, et ce regard mauvais qui te laissèrent une fraction de seconde pour entrevoir ton destin.

« -Je crois.. que j'ai quelque chose à te proposer..  » dit-il en s'approchant de toi, ce même sourire niché au coin de ses lèvres. Et ce fut le début de la fin. Mais à cet instant là, tu étais loin de te douter que lui et toi allez être lié à vie.. et bien plus encore.
ici.


현실 the real me
kikoo les poux, breakfast la nymphe de vos nuits est là, et vs êtes trop contents je le sais. btw ce forum c est pas mon genre d'habitude mais je veux bien me laisser tenter, allez. et je trouves que ma fiche est vraiment ripou, j ai honte vous voyez. venez ds ma rivière je vous gratterez le dos.



Code:
[*]<pr>liu wen [Groupe] </pr> alias [url=http://calix-sanguinis.forumactif.org/u14]heo endza[/url]



Dernière édition par Heo Endza le Mer 15 Mai - 17:57, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 18:45

Bienvenue sur le forum la miss
Bonne chance pour ta fiche & surtout amuses-toi bien en notre compagnie *-*.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 18:47

Kikoo la nymphe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 19:20

Bienvenue à toi sur le forum !

Enfin quelqu'un qui dépasse les 23 ans comme moi *w* Ahh ! Solidarité entre "petits vieux" XDD Si tu as des questions n'hésite pas à demander nous serons ravis de te répondre ! Bon courage pour faire ta fiche ! :5:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 19:32

merci à vous pour votre accueil ! ♥
j'aurais en effet une petite question qui me turlupine : endza est née d'un père calice mais d'une mère humaine et tient de son père en étant elle-même calice. au niveau de l'âge comment cela se passe-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 19:40

Effectivement cela est une bonne question dans ton cas ! Mais vu que ta demoiselle a pris du côté de son père et son côté calice, pour ma part niveau âge, elle doit logiquement s'arrêter de vieillir à sa maturité (enfin majorité plutôt ! XD) c'est-à-dire 20 ans ! ^^ Donc elle a physiquement 20 ans, mais "intérieurement" elle a donc 26 ans ! =)

J'espère avoir pu t'aider au mieux à comprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 19:42

c'est perfect merci pour ton aide ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 20:10



Ohhhhh *0* Elle est zolie la madame ! /MUUUUR/


Bienvenue parmi nous ! J'aime ton prénom *0* Bon choix ! Enfin, figting pour ta fiche, si tu as une question, nos boîtes de mps sont grandes grandes ouvertes ! On est là pour ça ^^ ! Amuse-toi bien et te perds pas dans les endroits louches du forum :27:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 21:13

BIENVENUE en retard -pan. xD

Si tu as des questions n'hésites pas !

Ps : j'peux te violer ? /PANAGAIN/

Courage pour ta fiche *o*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyLun 13 Mai - 21:31

merci à tout les deux ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyMar 14 Mai - 18:54

Courage ♥️ FIGHTO ♥️ HWAITING !

Tu peux le faire !!!!!!!

:5: :1: :9: :14: :13: :17: :18: :20: :27: :25: :31:

♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyMer 15 Mai - 17:30

merci petit pou :6:
ma fiche est terminée d ailleurs, et yé souis pas di tout satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal EmptyMer 15 Mai - 17:54


Bravo, tu as été validé(e) !
Pour commencer, nous te souhaitons la bienvenue sur Calix Sanguinis ! Si tu reçois ce message, c'est que tu as été validé(e) par un de nos magnifiques administrateurs (héhé) ! Comme tu peux le constater, tu as à présent une magnifique couleur accordée à ton groupe. Afin de bien débuter sur le forum, un guide du petit nouveau a été créé pour vous faciliter la tâche, n'hésite donc pas à y jeter un coup d'oeil ! Comme nous sommes sympas, voici un petit récapitulatif des tâches que tu dois accomplir à présent ! Pour commencer il serait donc judicieux de créer ta fiche de de liens & de topics. Si tu te sens seul(e), tu peux te trouver un colocataire, créer ton groupe ou même rejoindre un gang ! Afin de nous faciliter la tâche, il est obligatoire d'aller faire un tour sur la liste des membres classés par groupe et par rang et d'y remplir le code mis à ta disposition pour que nous puissions t'y ajouter ! Il ne te reste qu'à rp ! Ah et oui, n'hésite pas à voter pour calix sanguinis en cliquant sur les petits étoiles affichées sur la page d'accueil et à commenter le forum à l'endroit prévu à cet effet !

Votre staff adoré ♥



Ta fiche est parfaite ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: endza - the most attractive betrayal   endza - the most attractive betrayal Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
endza - the most attractive betrayal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1 :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: