Partagez
 

 EVENT HALLOWEEN || Punition Physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 259
EVENT HALLOWEEN || Punition Physique 3084522553_1_3_Sci4HAfA
Lilith
Lilith
MessageSujet: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyVen 31 Oct - 12:36

EVENT HALLOWEEN || Punition Physique Mh10
LA PUNITION PHYSIQUE

Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf.




Autrefois, en des temps reculé, l’un de mes enfants avaient construit une maison à l’orée d’une forêt britannique. Celle-ci était bien trop grand pour son unique personne mais bien assez pour ses activités. Le terrain sur lequel était battit cette demeure était un lieu de bataille que même les historiens actuels n’en connaissent l’existence tant celle-ci fut en des temps reculés. Mais ce n’est guère les morts de ce temps qui pourraient vous inquiéter, mais d’avantage les victimes de ma défunte mais adorée création. Ma tendre progéniture était un amateur de justice. Mais la justice humaine étant imparfaite, il dut se résoudre à lui-même l’appliquer. Alors, dans cet immense domaine, il avait appâté nombre de criminels et leur avait rendu les souffrances qu’ils avaient put causer au centuple. Ces êtres, dont la folie n’a fait qu’accroître après ces innombrables tortures ayant menées à leur mort, en ce jour de Samain, hantent ce lieu que j’affectionne particulièrement.
Vous devez penser qu’il vous suffirait de trouver la sortie pour pouvoir être libérés de ce cauchemar mais… Ne croyez pas être tirés d’affaire avec autant d’aisance. Tout comme j’ai eu le pouvoir de vous mené en ces lieux, j’ai prit le loisir de faire de chaque sortie une entrée. En d’autres mots, et à titre d’exemple, si vous veniez à ouvrir la porte principale et faire un pas en dehors, vous apparaîtriez automatiquement dans une des pièces de la maison. Et parce que ceci se trouve être plus amusant, cette pièce serait aléatoire. Les risques de vous perdre et terminer cette aventure morbide seul s’en trouverait donc accrût.

Prenez donc garde, et si vous veniez à mourir, ne le faite pas trop vite, que je me délecte de votre souffrance.

 






Informations : Suite au trop petit nombre d’inscriptions, un unique sujet a été ouvert. Pour autant, si des joueurs veulent participer à l’évent et s’inscrivent avec du retard, il sera possible de voir apparaître de nouveaux camarades.

► Les deux premiers posts seront dans l’ordre que vous voudrez, mes à la suite de ceux-là, il est demander de suivre cet ordre (tant que vous n’êtes que deux, cela n’est pas très difficile).
► Régulièrement et de manière aléatoire, des personnages interagiront au travers du compte Lilith.
► Pour autant, vous verrez de nombreuses entités déambuler ça et là sans pour autant venir vous accoster, ne vous basez donc pas seulement sur les posts de Lilith.
► Autre rappel : Si vous êtes blessés, sachez que ce ne sera pas une simple coupure, mais peut-être un membre cassé, hors ceci étant un évent, certaines blessures pourraient perdurer dans vos prochains rps, prenez en bien compte.
► Vous êtes apparu dans les alentours de minuit entre le 30 et le 31 du mois, cependant, Lilith vous aura fait dormir un certain temps. Le rp dure 24h (in game), alors il vous est conseillé de faire que vos personnages ne se réveillent pas à 3h du matin.
► Chaque personnage se trouve dans une pièce différente, aucun n’émerge avec un autre. Autrement dit, il faudra vous trouver dans un premier temps.


 






Participants:

► Jun Min
► Heo Jin Hyun
► Ahn Sei Wong
   




Revenir en haut Aller en bas
https://calix-sanguinis.forumactif.org
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyVen 31 Oct - 17:15


           « Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf »
La maison des horreurs

   
Un parfum âcre emplissait mes narines. C'était une émanation vraiment désagréable, mêlant une effluve de bois humides, de rouille, de poussière et ... ah, cette odeur, j'étais certain de la reconnaître : l'odeur du sang. Néanmoins, cela n'avait rien de sang frais, bien au contraire. L'amertume qui s'en dégageait laissait penser qu'il pourrissait ici depuis des décennies. D'ailleurs, en parlant de pourrie, je remarquais après réflexion une odeur de moisie pas vraiment agréable pour un être à l'odorat aussi développé que le mien.
J'ouvrais péniblement les yeux, découvrant alors une pièce sombre et froide. L'obscurité engloutissait les lieux, ne laissant voir que le contour des meubles. Les fenêtres paraissait tant couvertes de poussières que la lumière de la lune ne parvenait même pas à s'infiltrer. Malgré mes muscles engourdis, je me relevais tout en veillant à ce que rien ne m'atteigne, après tout, je n'avais aucune idée du lieu où je me trouvais. Je me rappelais m'être endormi sur le sofa de l'appartement que je partage avec Sei Wong, et puis ... plus rien. Juste cette odeur, puis cette pièce. La dernière fois que je m'étais retrouvé dans ce genre de situation, il s'agissait d'un mauvais tour de Lilith. La situation n'était pas vraiment comparable, mais un coup pareil ne pouvait venir que de notre mère. Il fallait s'attendre à tout venant d'elle, je me devais donc de rester le plus attentif possible.
Grâce à ma vue nyctalope, je pus m'assurer que rien ni personne ne m'observait, puis me diriger à pas lent et prudent vers ce que je devinais être une porte. Je n'y avais pas fais attention jusqu'ici, mais l'air ambiant paraissait rudement froid, doublé d'une humidité tout ce qu'il y a de plus désagréable. Ne m'attardant cependant pas sur les degrés négatifs qui me donnaient une chaire de poule, j'actionnais la poignée de fer forgée et poussais la porte qui émit un grincement sinistre. Elle débouchait sur un long couloir armé de multiples portes, toutes closes. Quelques chandeliers éclairaient de leur faible lueur les nombreux portraits qui trônaient entre chaque porte, parfois décorés par de large toiles d’araignées, parfois noircis par l'usure.
Prudemment, je m'aventurais dans le corridor, observant les visages froids et hautains des protagonistes qui me toisaient avec un dédain peint à jamais.
Ce n'est qu'après une traversée silencieuse que j'atteignais le bout de l'allée et me voyais bloqué par une fenêtre dont l'un des quatre carreaux était brisé, du sang séché colorant ses rebords tranchants tout en servant de colle à quelques poils que je devinais être des cheveux. Funeste endroit.
Un coup d'oeil à ma droit m'informa qu'un monte-charge se trouvait ici, tandis qu'un regard à ma gauche me persuada d'emprunter les escaliers qui se trouvaient ici. Doucement, je descendais les marches, craignant de par leurs craquements qu'elles ne se dérobent sous moi. Je m'agrippais donc inutilement à la rampe aussi poussiéreuse que les fenêtre, jusqu'à ce que je débouche dans une grande pièce qui semblait être un salon. Un sofa ancré dans le style victorien régnait en maître au milieu de la pièce, face à un large tapis à présent plus gris qu'autre chose. Les couleurs des murs étaient ternes, salies. L'infiltration de l'eau gondolait certains pans de murs, créant quelques crevasses au niveau des plafonds. Il n'aurait pas été étonnant que le toit s'effondre d'ici peu.   Cependant, ce n'était pas cela qui retint mon attention, mais le fait que l'odeur de sang vieillit était plus entêtante que dans la pièce précédente, comme si le sol en était tapissé. Le sol ... Il est vrai que le tapis paraissait démesuré. De plus, il y en avait deux ou trois autres à quelques endroits complètement illogique, personne n'aurait eu l’idée de poser un tapis au milieu de nul part. Curieux à propos de cette étrangeté, je me dirigeais vers l'un des tapis et le soulevais, l'air suspicieux. Je ne fus pas déçu de ma découverte ! Le parquet était imbibé de sang datant de bon nombre d'années. C'était à croire que quelqu'un s'était fait arraché un membre ici même et sans aucun garrot. De la torture pure ou un simple accident, je n'en avais aucune idée.  Quoi qu'il en soit, il fallait que je trouve un moyen de sortir d'ici pour rentrer chez moi ! Bien que je n'eus aucune idée de l'heure qu'il était, j'avais la certitude qu'il était tard, ou très tôt le matin. J'allais devoir continuer ma visite de ces lieux sordides si je voulais trouver la porte de sortie, en espérant que cette expédition se passe mieux que la dernière que j'avais subi, quelques mois auparavant, suite à la sublime idée de Lilith.
   
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptySam 1 Nov - 20:22

On n'avait osé le déranger dans son sommeil et surtout, on avait réussi à le déplacer de son lit dans un autre lit. Il le sut car le matelas n'était plus confortable et surtout, une odeur vint agresser ses narines alors qu'il mettait un point d'honneur pour qu'il y ait très peu d'odeur dans son logis hormis le sien et celui de son enfant. Il souleva les paupières et fixa le plafond quelques longues secondes en restant toujours allongé.

"Cette sensation encore ... Lilith" constata-t-il avec un soupir exaspéré.

Le temps s'était-il à nouveau arrêté? Un regard à sa montre au poignet et il en conclut que non. Celle qui aimait agir comme si elle était la déesse de ce monde semblait avoir un autre jeu en tête. Il fallait qu'il déniche les nouvelles règles très rapidement pour ne pas être lésé et s'en sortir vivant. Effectivement, n'était-elle pas celle qui leur avait donné ce fameux grimoire? N'était-elle pas celle qui avait crée des immondices pour les éradiquer? N'était-elle pas celle qui détenait tant et tant d'autres vérités tantôt pour les renforcer, tantôt pour les affaiblir, tantôt pour donner la vie ou la mort.

La nervosité montait en Jun Min mais il ne le montra pas en travers de geste superflu ou paniqué. Non, le chef de la Milice n'aimait pas se presser et encore moins courir sans but. Il aimait se préparer, il aimait comprendre et surtout, tel une bête, il aimait découvrir son environnement. Il se leva donc, s'épousseta, lança un regard critique tout autour de lui et finit par humer l'air.

Sans surprise, cette petite chambre aux meubles anciens mangés par quelques petits insectes puait le moisi. Par contre, une odeur étrange était mêlée aussi : le sang. Jun Min voulait connaître l'origine et commençait à farfouiller la pièce sous chaque couture. Il souleva d'abord les draps sur lesquels il dormait il y a quelques secondes et découvrit un spectacle bien dérangeant. Il y avait des attaches et surtout une longue traînée de sangs séchés.

"J'ai dormi sur un lit de mort ... ou de torture. Un mort ou dois-je dire les morts" conclut-il après un examen olfactif plus poussé. Il finit par remettre les draps en place, dégouté du spectacle - et de l'odeur.

Il continua son inspection, ouvrit les tiroirs des meubles. Tous étaient vides, sauf une. On ne pouvait pas prétendre qu'il était plein à craquer d'objets de torture mais il y avait tout de même beaucoup "trop" d'outils pour une maison lambda.

"Rouillé, cassé, tordu ... Celui-là, je le prends" dit-il à l'attention d'une sorte de pic à glace. Il était peut-être un level 3 mais face à Lilith, il préférait prendre davantage de précautions. Le pic en main, il s'approcha de la porte, s'y colla et écouta longuement en travers. Lorsqu'il fut certains qu'il n'y avait personne, il ouvrit très, très doucement la porte. Cependant, son désir de furtivité s'effondra lorsque la porte émit un long et plaintif grincement.

"Fais chier! Une antichambre!"

Un lieu tout aussi glauque que la chambre. Il semblerait que la chambre ne servait qu'à la pratique et que l'antichambre était un véritable lieu de préparation. Il y avait plusieurs tabliers ensanglantés et déchirés posés ici et là ainsi qu'un amas de papiers qui pouvait servir de guide de torture pour les nuls. Pour l'un des procédés, du moins selon les dessins, Jun Min fit "presque" une moue admirative. Il était chef de la milice et il avait dû faire parler de plus forts au fil des siècles, et avait du faire preuve d'imagination pour les faire parler. Cependant, il n'avait jamais été aussi "sadique" et "tordu".

"Je devrais emmener un ou deux papiers, juste pour prouver que je suis bien gentil encore... Je vous jure. Je suis tombé sur une vraie maison de l'horreur".

"Horreur", un mot qui réussit à le figer sur place. Il jeta un nouveau coup d'œil à sa montre et repensa brièvement à la date du jour. N'était-ce pas Halloween? Lilith se montrait-elle d'humeur joueuse pour une fête païenne et commerciale? Etait-elle donc aussi capricieuse que cela?

La colère commençait à gronder mais Jun Min la fit taire. Il fallait qu'il garde la tête froide. Il était seul et il était dans un lieu totalement inconnu et qui promettait son lot de surprise.

Et il sortit à nouveau, avec la même précaution et les mêmes jurons pour la porte grinçante. Aussitôt, une autre volée d'odeurs monta à sa narine, lui arrachant une grimace et un air "choqué". Pourquoi chaque parcelle de cette maison suintée le sang coagulé et séché? Il arpenta un long couloir qui menait à un escalier. Il s'arrêta soudainement. Au loin, il avait vu une silhouette emprunter les escaliers. ET surtout, pour une fois, c'était une odeur connue qui vint chatouiller ses narines de vieux vampires.

Il ne voulut pas hurler ni indiquer sa présence. Par conséquent il resta silencieux et rasa le mur jusqu'à l'escalier. Il avait entendu les grincements tout à l'heure et il savait donc qu'il se ferait repérer bien vite. Il opta donc pour quelque chose de simple, de vampirique : la vitesse. Il n'était pas le plus rapide des levels 3 mais cette simple et basique vitesse lui suffirait pour surprendre cet autre vampire et ainsi savoir s'il était un ami ou un ennemi.

Pic à glace en main, il ne dit pas un mot et observa le vampire. Son air lui disait quelque chose. Cependant il ne faisait pas partie de la "blacklist" de la Milice, par conséquent, il ne devait pas être dangereux.

- Park Jun Min. Qui es-tu? Et sais-tu comment tu es arrivé ici?

Il en profita pour lancer un regard par la fenêtre. En diagonal, il vit un porche. La sortie n'était donc pas loin.

- Il y a une sortie pas très loin, sûrement dans la pièce suivante. On dirait le genre de vieille maison avec l'entrée qui donne accès à de grandes pièces, et de là à de petites pièces.

Il ne bougea pas, se concentrant sur la réponse et la réaction du vampire. Il fallait qu'il sache à quel type de vampire il avait affaire - level 1 ou 2 -, quel caractère il avait -un combattant ou un passif - et s'il avait une once d'implication dans cette sombre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptySam 1 Nov - 20:58


           « Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf »
La maison des horreurs

   
Une voix claire et profonde me fit sursauter, avant que je ne me retourne vivement. Tout à coup, mon visage se durcit. Je fronçais les sourcils et plantais un regard agressif dans le sien. Park Jun Min. Qu'est ce que cette ordure faisait ici ? Et surtout, comment ne l'avais je pas senti arriver ? Sans doute était-ce dû à ma trop grande concentration portée sur tout ce sang séché.
Son visage aux traits rectilignes et aux yeux perçants semblait tout à fait calme face à la situation. Pas la moindre trace de panique ne trahissait une quelconque inquiétude quant à l'endroit où nous nous trouvions.

- Qui je suis ? Je vois que tu te préoccupes beaucoup des relations de ton "fils". Quoi qu'en fait, tu ne mérites même pas d'être considéré comme son père.

Je crachais ces mots avec haine, détestant ce funeste personnage. Cet espèce de tordu prenait un malin plaisir à torturer sa "création" dès qu'il en avait l'occasion, et je ne supportai pas ça, puisque son cher "fiston" n'était autre que mon petit ami. C'est d'ailleurs suite à l'une des tortures infligées par l'homme au visage de marbre que je m'étais rapproché de lui ... Quelle triste occasion.
Et surtout, quel étrange coïncidence que je me retrouve coincé dans ce lieu plus qu'étrange avec cet homme que je haïssais sans vraiment le connaître ...

- Pour répondre à ta question, je ne sais pas comment je suis arrivé ici. Je me suis juste réveillé là. En tout cas merci pour l'infos, je ne tiens pas à rester plus longtemps dans cette maison des tortures, et surtout pas avec quelqu'un comme toi.

Ne souhaitant pas gaspillé mon temps à parler avec une personne aussi vile que lui, je me dirigeais à la pièce suivante. Cela n'aurait tenu qu'à moi, j'aurai continué à provoquer le redoutable être de la nuit, mais je savais pertinément de quelle façon se serait terminée l'histoire. Lui vainqueur, et moi pitoyable perdant, comme toujours. Mais il n'y avait pas que ça. Je devais retrouver Sei le plus vite possible. Et si il lui était arrivé quelque chose ? Les jeux de Lilith ne se terminaient jamais bien, le dernier exemple en date le montrait bien.
Cependant, je m'arrêtai assez vite en repensant à mon petit ami. Je me tournais alors de nouveau vers l'être détestable dans mon dos et le questionnait une dernière fois.

- Sais-tu si il y a quelqu'un d'autre ici .. ?
 
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptySam 1 Nov - 23:32

Park Jun Min fut surpris par cet accueil atypique. Cependant voilà le seul sentiment que Jin Hyun pouvait voir sur les traits du level 3. D'ailleurs ce dernier se reprit vite pour retrouver ce masque impassible et fixer le jeune vampire sévèrement. C'était sa figure de Milicien, celle qui intimait le silence et le respect à la fois.

Les paroles ne le touchèrent guère. En deux siècles d'existence et surtout en deux siècles de règne, il avait appris qu'il ne saura jamais rendre tout le monde heureux. Ainsi, il avait l'habitude des accusations virulentes, justifiées ou non, publiques ou non. Les accusations de ce vampire étaient totalement infondées aux yeux du Milicien. Oui, il pouvait être un père indigne mais Sei avait su  à quoi s'en tenir avant sa transformation et il avait accepté. Enfin, même un père digne n'aurait pas été patient devant les gaffes du "fiston" et n'aurait vu que la mort de l'enfant. En effet, sans Jun Min pour couvrir ses crimes, Sei aurait eu à subir la colère et la vengeance de plusieurs levels 2 ainsi que quelques levels 3. On ne tuait pas un fils ou un ami sans en subir une conséquence. Les vampires ne vivaient plus selon les lois humaines et ils pouvaient tuer par amour, telle était le monde de la nuit.

Cependant, il ne pouvait rien dire. Tant pour ne pas encourager l'enfant dans le vice, se croyant préservé de tout danger, que pour ne pas perdre toute crédibilité aux yeux des vampires - qui ne verraient donc plus qu'un leader se jouant de son propre système pour son propre intérêt et non pour la communauté.

Il avait donc à endosser le rôle du grand méchant loup, un rôle dont il avait l'habitude. Tant qu'il savait ce qu'il valait et que ses actes aboutissaient à ce qu'il souhaitait, il continuerait à endosser ce costume.

- Sais-tu si il y a quelqu'un d'autre ici ...?

Jun Min n'esquissa qu'un sourire ironique avant de durcir complètement ses traits et foncer tout droit vers le vampire et se planter pile devant, à quelques centimètres et plonger définitivement ses yeux dans ses yeux, l'air et l'aura des plus menaçants.

- "Tu" va devenir "vous". Et ose me parler ainsi encore une fois et tu le regretteras, dit-il d'une voix extrêmement calme, voire un brin trop calme. C'était le calme avant la tempête en somme.

Cependant, cette tempête n'eut guère le temps de se manifester car un élément inconnu entra subitement dans la pièce par les escaliers et courut tout droit vers la porte vers laquelle Jun Min comptait se diriger pour quitter ce lieu glauque. Cet élément avait réussi à déclencher la plus surprenante et la plus "rouillée" de Jun Min : la surprise, celle qui vous fait sauter sur place, celle qui vous empêche de respirer, celle dont vous vous n'y attendez pas. L'escalier n'avait pas grincé et malgré tout le sang sur cet homme - une image fugace tellement il a tracé dans la pièce -, aucune odeur ou aucune trainée n'avait traîné.

Jun Min se dirigea aussitôt vers la porte pour l'ouvrir. Comme il l'avait deviné, il tombait sur l'entrée. Par contre, contrairement à ce qu'il s'attendait, il n'y avait personne. Il se retourna à nouveau vers le vampire puis vers l'entrée et refit ce geste encore une ou deux fois.

- As-tu vu ... ça ?

Avait-il aussi vu ou alors était-ce "l'imagination" de Jun Min? Ce petit incident avait été l'interrupteur, celui qui lui disait qu'il fallait déguerpir d'ici au plus vite. En effet, s'il ne "sentait" pas l'arrivée des dangers, comment était-il censé protéger ce vampire et lui-même. Il fit un signe de tête au vampire.

- Sortons, avance, ordonna-t-il avec un ton qui n'invitait à aucune négociation.

Il pouvait être un monstre aux yeux du level 2 mais Jun Min restait le Chef de la Milice qui avait juré de protéger les humains des vampires ainsi que la communauté vampirique. Il avait juré et il tenait ses promesses.

A peine avait-il ouvert la porte de sortie pour sortir qu'il se vit engouffrer dans une autre pièce. Il semblerait que cela soit la cuisine, mais à cet instant cela lui était égal. Il n'aimait pas du tout cette sensation grandissante d'être prise au piège. Il vit une autre porte de "sortie" dans ces cuisines - il voyait le beau paysage en travers des fenêtres - et s'y traina. Comme la première fois, au lieu de déboucher à l'extérieur, il déboucha à l'intérieur et plus précisément, à l'entrée, comme s'il était un invité qui venait d'entrer dans la demeure.

Il leva la tête, inspira longuement et crispa dangereusement la mâchoire. Le Milicien, celui qu'on craignait réellement pour sa force brute ou ses capacités de traque se réveillait doucement mais sûrement. La Bête détestait être piégée et elle allait le montrer.

- Nous sommes piégés. Soit il y a une issue et il faut fouiller. Soit il faut patienter, se cacher et il faut donc fouiller. Dans tous les cas, il faut s'organiser. Prend ça, dit-il en tendant le pic à glace au level 2. Et donne-moi ton nom.

Tout en parlant, il se regardait avec un regard critique. Il n'était guère bien vêtu pour une nuit de survie et de surprise. Il était rentré tardivement suite à beaucoup de paperasse et avait enfilé ses pyjamas pour dormir en paix. Loin du cliché du nounours ou de la soie, mais bienvenue au pyjama faisant presque office de tenue de sport et signé Calvin Klein. Enfin, il n'avait pas de chaussures.

"Je dois en inspirer de l'autorité pour le coup et de la peur ..." se dit-il, sa colère allant grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyDim 2 Nov - 9:25


           « Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf »
La maison des horreurs

   
Un sourire se dessina sur ses lèvres, puis une seconde après, il trouvait devant moi, son regard durement planté dans le sien. Contrairement à ce que laisse penser les livres et autres films, les vampires ne savent pas lire dans les pensés, mais je n'avais pas besoin de cela pour sentir toute la menace qui émanait du level 3. Aussi têtu qu'une mule, je soutenais maladroitement son regard sans même me reculer d'un pas.

- "Tu" va devenir "vous". Et ose me parler ainsi encore une fois et tu le regretteras.

Je ravalais difficilement ma salive devant l'autorité que dégageait le vieux vampire. De par mon caractère au sang chaud, je me retenais de lancer une autre offensive du style "Ah oui, comme tu le fais pour Sei Wong ?!", mais ne le fis. De toute façon, je n'aurai pu prononcer un mot, ni même ouvrir la bouche, puisqu'un étrange individu descendis les escaliers en toute hâte avant de traverser la pièce à une vitesse fulgurante, si bien que j'eus à peine le temps de le voir. Néanmoins, trois éléments avaient eus le temps d'apparaître à mes sens.
Premièrement, et c'était le plus remarquable, il n'avait fait aucun bruit. Les planches n'avaient point craqué, son pas rapide ne résonnait en aucun cas, et même sa bouche grande ouverte semblant hurler n'avait produit aucun son. Deuxièmement, l'homme était recouvert de sang, mais aucune odeur ne s'en échappait. Et troisièmement, malgré les nombreuses blessures apparentes qui auraient dû l'immobiliser et le faire beugler de douleur, il était parvenu à se déplacer avec une rapidité et une fluidité de mouvement impressionnante. Mais qui était donc cet homme ? J'aurai volontiers proposé qu'il soit le maître des lieux, cependant, une partie de moi me susurrait avec une certaine crainte "c'est un esprit, Jin. Un humain ne pourrait se déplacer si rapidement et sans alarmer personne, même un vampire ne pourrait faire mieux." Secouant légèrement la tête, je fis taire cette petite voix angoissée et reportais mon attention sur mon camarade qui sembla tout aussi surprit que je ne pouvais l'être.

- As-tu vu ... ça ?
- Bien sur, qui ne l'aurait pas vu ...?

Ma voix se brisait en un murmure tant l'anxiété parlait à ma place. Mine de rien, la petite voix n'avait pas totalement tort ...
Pour une fois, je ne jouais pas au plus malin et suivait l'ordre de l'aîné, avançant d'un pas attentif jusqu'à l'autre pièce où aurait dû se trouver le précédent individu. Le plancher craquait sous mon poids, m'empêchant avec malice d'écouter les bruits qui pouvaient provenir des autres pièces. Tant pis, je verrai bien si oui ou non le drôle d'oiseau avait prit refuge dans la pièce d'à côté. Je poussais alors la porte, pensant me retrouver enfin dehors, mais ce ne fut absolument pas le cas, ce qui fit monter en flèche mon taux de surprise. Quoi qu'au fond, ce n'était pas si étrange en vue de la maison dans laquelle nous nous trouvions ...
Nonobstant que j'arrivais le premier dans ce qui semblait être une cuisine anciennement aménagée, je fus surprit de n'y trouver personne. L'homme aurait-il continuer sa route ? Si oui, pour quelles raisons ? Décidément, cette soirée devenait de plus en plus étrange, comme toutes celles passées "en compagnie" de la capricieuse Lilith.
D'ailleurs, la situation ne manqua pas d'agacer celui qui m'accompagnait. Je le vis relever la tête et inspirer longuement, tandis que les muscles de sa mâchoire se bandait, certainement sous le coup de l'énervement.

- Nous sommes piégés. Soit il y a une issue et il faut fouiller. Soit il faut patienter, se cacher et il faut donc fouiller. Dans tous les cas, il faut s'organiser. Prend ça.

Je pris alors le pic à glace qu'il me tendait, me demandant bien ce qu'il fichait avec ça. Néanmoins, j'étais forcé d'avouer que c'était une bonne idée en cas d'attaque.

- Et donne moi ton nom.
- Heo Jin Hyun.

Glissant ma main libre dans la poche de mon jean et je me remerciais de m'être endormie en vêtement de ville sur mon canapé, je soupirai légèrement. Même pas capable de se soucier des fréquentations de son fils, c'est bien ce que je disais.
Quoi qu'il en soit, nous devions trouver une solution, et vite.
Je n'eus cependant pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il s'engouffra dans l'une des fenêtre, disparaissant alors totalement de ma vie. Il était préférable de ne pas rester seul ici, c'est pourquoi je m'empressais de le suivre, avant que cet sorte de "portail", j'imagine, ne se referme et ne m'entraîne autre part. Nous arrivions alors dans ce qui semblait être le hall d'entrée, retour à la case départ. Il nous était donc impossible de sortir ...

- Se cacher ne servira à rien. Ayant déjà été victime d'un des jeux de Lilith, elle ne semble pas du genre à nous donner la clef de l’énigme tout frais payé dans le bec. Il vaut mieux chercher l'issue.

Puis, je me mis à réfléchir tout haut, sans forcément m'adresser au vampire.

- Chaque porte et chaque fenêtre nous mène à l'intérieur de la maison. Alors peut-être qu'il suffirait de toutes les essayer, avec un peu de chance l'une d'elles est l'équivalent de la porte d'entrée ? Mais il y a aussi cette chose qui est passée tout à l'heure ... Je ne sais pas quoi en penser, ça n'avait pas l'air si humain que ça, et ce n'était certainement pas un vampire ...

Curieux, je relevais la tête vers l'autre vampire, attendant qu'il confirme mon doute. Mais je n'eus pas le temps d'entendre sa réponse qu'un être semblable au précédent courut d'un pas boitant dans notre direction. Une large plaie ouverte saignait abondamment sur sa cuisse gauche tandis que ses mains pendants le long de son corps se voyaient dépourvues d'ongles. Il resserra cependant les poings et fit abstraction de notre présence pour frapper de grands coups sur la porte, son visage ayant prit un air suppliant.
Surprit de cette apparition, j'avais reculé d'un pas, les yeux rivés sur le triste spectacle, et ne manquait pas de sursauter lorsque l'être blessé tourna sa tête à 180° pour nous observer de ces yeux vitreux.

- Lorsque l'on entre ici, justice est faite. Personne ne peut sortir.

Sa voix d'outre tombe me glaça le sang alors qu'il disparaissait tel un fantôme. Son cou ... Comment avait-il fait ça ? Et ses blessures ...
Un frisson désagréable me chatouilla l'échine et je me tournais vers mon vis à vis, comme si celui ci pouvait m'expliquer la situation, bien que je me doute que ce ne soit aucunement le cas ...  
 
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyDim 2 Nov - 14:13

- Si tu as la clé de l'énigme, tu as droit à la récompense. Le problème avec Lilith, nous ne savons ni l'énigme, ni la clé à trouver ni la récompense. Peut-être que la récompense est l'issue et donc qu'il faut trouver une réponse à une autre question. La vraie question à se poser est "pourquoi". Pourquoi sommes-nous ici...

Lilith était-elle d'humeur joyeuse en raison d'Halloween ou alors a-t-elle dans l'esprit un tout autre projet? Quelle que soit la raison, cette "dame" commençait sincèrement taper sur les nerfs du Milicien. Comment était-il censé encore la faire respecter et aimer dans le monde vampirique si elle se montrait si violente et capricieuse? Comment était-il encore censé inspirer lui-même la peur si leur Mère n'en montrait aucune, traînant tous les vampires - level 3 ou non - dans ses jeux?

Il écouta les propositions de Jin Hyun et réfléchissait. Lilith avait-elle prévu qu'ils allaient forcer toutes les portes? Si oui, allait-elle les piéger ou au contraire les laisser avancer? Si non, allait-elle être "déçue", déçue de ne pas avoir pu anticiper les mouvements de ses jouets? Cependant, une très légère brise froide et une nouvelle odeur de sang vinrent mettre fin à ses réflexions.

Une autre entité fit son apparition. Celle-ci avançait plus lentement et n'ignora plus les deux vampires. D'ailleurs, encore une fois, cette nouvelle apparition réussit à arracher un autre sursaut de surprise ainsi qu'un merveilleux "oh" de Jun Min. Décidément, ce soir, il avait l'impression d'être redevenu ce pauvre humain peureux et faible.

- On va visiter les pièces et trouver une sortie au plus vite. Pour le moment, ces choses ne semblent pas nous vouloir du mal ou alors ils nous ignorent complètement. Et non, ni humains, ni vampires. Je n'ai jamais senti autant ...rien.

Cela lui faisait mal d'admettre de ne "rien" ressentir. Peut-être l'air devenait plus froid ou l'odeur du sang plus présent, mais dans une maison aussi ancienne avec des courants d'air et souillés par du sang à différents niveaux, comment faire la différence entre une variation d'atmosphère "naturelle" et "surnaturelle"?

- Je vais prendre les devants, et tu couvres mes arrières. Et, jamais on ne se sépare à moins que je l'ordonne expressément, compris?

Il n'attendit guère l'avis du level 2 et commença déjà à avancer. Si ce dernier était un tantinet intelligent, il comprendra par là que Jun Min assumait pleinement son rôle de Milicien, soit le bras armé ou encore le bouclier protecteur tantôt pour combattre l'ennemi, tantôt pour protéger l'allié.

- Je m'étais réveillé dans une chambre avec une antichambre où il y avait pas mal de paperasses. On y retourne et peut-être trouverons-nous des indices sur ces entités, sur ce qui s'est passé ici, sur ce qui nous attend et surtout, sur comment s'en sortir. Une carte, un témoignage, un carnet, un journal... N'importe quoi.

Il fit un premier pas et entendit le grincement que ce simple pas produisit. Il lança un regard extrêmement critique à ce parquet et conclut qu'il ne pouvait pas "avancer" normalement soit lentement mais furtivement. Il n'avait pas le temps à perdre dans un endroit aussi lugubre défiant tous ses sens.

- Et surtout, nous allons avancer comme des vampires dans cette maison, c'est-à-dire vite et avec le moins de bruits possibles.

Il "avança" donc jusqu'au salon et se positionna au bas de l'escalier. Afin que le level 2 le suive, il avait réajusté un tantinet sa vitesse. Il fallait vraiment ne pas se perdre de vue afin de se soutenir et de se couvrir efficacement en cas de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyDim 2 Nov - 15:23


           « Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf »
La maison des horreurs

   
Surprit par la vitesse du vampire, j'eus un léger temps de réaction avant de rapidement le suivre, usant pour cela de mes capacités vampiriques. Nous nous retrouvions bien vite en haut de l’escalier tandis que je repensais à ses paroles. Alors lui aussi s'était réveillé au milieu d'une chambre tout à fait inconnue ... Comment nous avait-elle amener ici ? Remarque, je m'interrogeais sur cette excursion alors que je n'avais jamais eu les réponses à la précédente ...
Préférant me concentrer sur la situation actuelle plutôt de me poser des tas de questions qui détournaient mon attention, je me mettais sur mes gardes et observais les lieux malgré la vitesse à laquelle nous avancions. Je redécouvris alors le couloir menant à la chambre dans laquelle j'avais ouvert les yeux. Jun Min s'était donc également retrouvé à cet étage, pourtant, je n'avais pas senti sa présence, sans doute trop occupé à découvrir les lieux. Et puis, même si je me nourrissais depuis peu de sang humain, les séquelles de mon régime végétarien étaient toujours présentes, rendant mes sens moins aiguisés qu'un level 2 normal.

A la suite du Milicien, je pénétrais dans l'anti-chambre dont il m'avait parlé et constatais qu'il n'avait pas menti. Sur la tables posée là reposaient des tonnes de papiers et de livres. Voulant ignorer les tabliers recouverts de sang qui venaient de me surprendre par leur horreur, je saisissais l'un des bouquins et le feuilletais brièvement, mais juste assez pour noter que cet ouvrage ressassait bon nombre de torture que je n'aurais jamais cru possible. Pris d'un haut le cœur, je reposais le livre et en saisis un autre qui portait sur le même sujet. Ce n'était pas possible ... Nous étions tombé chez un tordu psychopathe, et je priais intérieurement pour qu'il ne se pointe pas pour expérimenter ses afflictions sur nous.
Ne souhaitant pas plus que cela connaître comment retirer un globe oculaire à la seule aide d'un cure dent, je me détournais de la table et jetais un coup d’œil à la pièce. Près de la porte que nous venions de franchir se trouvait une bibliothèque qui devait supporter bien plus d'une centaine de livres. Intrigué, je me rapprochais et détaillais le contenu du meuble, constatant un grand nombre d'encyclopédies médicales. Mais au milieu d'elles, un tout autre cahier retint mon attention. A vrai dire, il y en avait sur une moitié d'étagère, ils n'étaient pas bien épais. J'en pris alors un avec précaution, constatant qu'il s'agissait d'une sorte de journal. L'écriture à l'intérieur était fluide et parfaitement lisible, bien que légèrement couchée. Il y avait des siècles que les gens n'écrivaient plus comme ça pourtant, du moins, à ma connaissance.
Je lus les premières pages avant d'en alerter mon aîné.

- Hé, regarde ... ez .. ça, ça pourrait peut-être nous aider !

Je lui tendis alors le journal ouvert. Enfin, je ne savais pas vraiment si je pouvais appeler cela un journal, il s'agissait plus d'un recueil d'informations. Chaque double page portait sur un individu en particulier. En haut à gauche, une petite photo de la personne concernée était agrafée, juste à côté d'un nom.  Juste sous celui ci était indiqué l'âge, la taille, et le poids de l'individu. La ligne suivante retranscrivait en quelques mots seulement un meurtre ou un crime quelconque, peu de détail étaient donné, juste une référence à un journal que je vis du coin de l’œil entreposés par terre dans un angle de la pièce. Sur la seconde page, une liste de nom de torture était soigneusement écrite et se terminais par une date et une heure, précédé du mot "décès", ce qui ne manquait pas de me faire déglutir.

- Vous croyez que ces deux ... êtres ? étaient des revenants ? Des victimes de ce malade ? je soupirais, Il faut absolument sortir d'ici avant que ce taré ne revienne et ne nous fasse subir le même sort ...   
 
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 259
EVENT HALLOWEEN || Punition Physique 3084522553_1_3_Sci4HAfA
Lilith
Lilith
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyDim 2 Nov - 20:43


PREMIER OBSTACLE

La Femme-Enfant




Les yeux clos, Lilith repensait à cette époque perdue. A l’une de ses plus belles créations. A cette demeure qui respirait encore la mort. Il l’avait tant amusé. Mais il n’était plus, et cette bâtisse était restée cachée de tous, inutile. Quel triste spectacle. Et les invités qui dépoussiéraient partiellement le sol de leurs mouvements n’étaient pas amusant. Pas assez. Certes, la Reine Mère avait eut un rictus enchanté de voir les personnes présentent faire connaissance avec quelques personnes mais… Ce n’était pas assez. Afin de l’amuser et redonner un semblant de jeunesse à ce petit berceau sanglant, elle devait être plus créative.
C’est alors qu’une vieille comptine lui revint à l’esprit. Chantonnant celle-ci, elle se souvint progressivement, d’un puis plusieurs anciens pensionnaires de cette maison. De ceux qui avaient réussit à marquer sa mémoire. Où se trouvaient-ils tous ? Cherchant du regard, Lilith réussit à trouver celle qui commencerait réellement les hostilités. Il avait besoin d’un petit coup de pouce mais… Pour elle, rien ne semblait impossible. Continuant de chanter, la mélodie sembla résonner dans tous les membres de la cible de Lilith. Doucement, elle sembla se mouvoir de manière moins automatique, et comme une évidence, un but avait été inscrit en elle. Elle reportait alors à nouveau son regard sur les vivants et sourit à nouveau. S’ils croyaient trouver des réponses dans ces dossiers là… Les plus grands spécimens de son enfant étaient encore entre ses mains, et leur dossier aussi. Quant aux différents schémas et autres documents liés à la torture, et bien, ils ne les sortiraient pas d’ici.
Répétant en boucle sa chanson enfantine, Lilith se dit tout simplement que tout ceci… n’était que l’hors-d’œuvre.



Qu’elle était belle de son vivant. Une enfant coincée dans un corps d’adulte. Mais lorsqu’elle recouvra ses esprits, et prit conscience de la réalité, ce fut face à son reflet. Un reflet qu’elle qualifiait d’immonde. Ses cheveux autrefois soyeux manquaient à plusieurs endroits de son crâne, de même que sa peau. Ses os étaient par endroit déformés, tandis que d’autres, comme ses doigts, un genou, étaient retournées. La peau manquait de-ci de-là, mais ce n’était guère ce qui l’apitoyait le plus. Elle détestait ce qu’il restait de sa robe à froufrou blanche, aujourd’hui couverte d’un sang à la couleur si profonde qu’il ne semblait point rouge et se rapprochait d’avantage du noir. Il y avait à peine de quoi cacher ses formes de femme qu’elle s’évertuait autrefois à cacher. Le camouflage n’était aidé que par un dossier que l’on avait planté à l’aide d’un pieu au creux de sa poitrine. Mais son regard se posa enfin sur son visage. Et il y naquit un sourire ravit… Ou tout du moins, ce sourire à jamais figé fut en soit réel. Elle ressemblait à une poupée. On lui avait greffé un œil de verre et bien que celui-ci semblait vouloir sortir de son orbite à cause du manque de chair l’entourant, il était d’un bleu si pur qu’il en était selon elle envoutant. Son menton pendait plus bas que la normal, sa mâchoire et sa lèvres inférieure ayant été finement coupées afin que le résultat soit à la mesure d’une poupée ventriloque. Enfin, afin de laisser le sourire à jamais gravé sur ses lèvres, elle avait été remodelée en leurs coins, presque à la manière de la chirurgie actuelle, coupées puis cousus, laissant une trace qui l’avait suivit jusque sa mort.
Comme elle se sentait belle. Mais la chanson qui lui trottait en tête semblait vouloir lui faire quitter cette contemplation et très vite, une envie irrépressible l’anima. Mut d’un souhait unique, elle se dirigea hors de la pièce de laquelle elle venait de s’extirpé et avançait avec difficulté au travers d’un couloir qui lui semblait infiniment long. Traînant sa jambe invalide, elle arrivait devant une pièce dont la porte non-close donnait sur une chambre qu’elle connaissait. Elle y avait séjourné un moment sans savoir ce qui l’attendait simplement préparée par les cris d’autres victimes. Comment avait-elle su qu’il s’agissait de cette pièce ? En si rendant, elle savait juste qu’il s’y trouvait son but.
Un bruit lui fit tourner la tête vers ce qui s’apparentait à une antichambre. Ne l’ayant jamais vu, sûrement celle-ci avait-elle été créée après sa mort. Mais cela importait peu. Ses proies étaient là. Elle s’engouffra à son tour dans la pièce et un rire vint bercer la pièce alors que sa mâchoire pendante ne bougeait guère.
Par chance pour elle, avant même de rire, elle avait atteint l’un des deux vampires et s’étaient écroulée dessus. Et nul n’aurait su comment, à l’exception de Lilith, le plus jeune des vampires qui se trouvait alors contre elle, commençait à voir son pouce droit se faire retourner. La demoiselle n’avait pourtant rien fait à part se coller tout contre, et les sévices qu’elle semblait avoir vécut commençait à polluer tel un virus le corps de l’individu. Comprenant instinctivement que ce contact charnel était la source, elle l’enveloppa de ses bras tandis qu’elle riait à gorge déployer ainsi que l’index de la même main se retournait, oubliant même le second individu, pourtant plus dangereux que le level 2.


 






Le dossier:


PAGE 1

Clint Héloïse.
Age : 17 ans
Sexe : Féminin
Famille : Aucune
Impuni n° : 7
Maladie : SPP (Syndrome de Peter Pan)

Vécut :
- Née à Newcastle dans une famille bourgeoise.
- Surprotégée et profondément gâtée par son paternel.
- Mère décédée à ses 12 ans.
- A 13 ans, semble évoluer différemment des autres enfants de son âge.
- Dans une cage dorée depuis toujours, Numéro 7 projette les contes de fée au travers de la réalité.
- A 16 ans, Numéro 7 croit avoir trouvé le prince charmant.
- 9 mois plus tard, Numéro 7, abandonnée de son compagnon, met au monde un bébé.
- Ne sachant ce qu’est allaiter et ne supportant les cris de l’enfant, Numéro 7 se montre violente.
- Elle laisse les tâches concernant l’enfant à sa servante.
- En grandissant, Numéro 7 voit en son enfant une poupée, jouant avec comme avec un objet.
- 6 mois plus tard, le bébé est tué suite à une colère excessive de Numéro 7.
- S’en suit nombre de meurtres sur enfants ainsi que sur plusieurs hommes.

Crimes commis :
- Meurtre de son enfant. (1)
- Meurtres d’enfants d’âge se situant entre la naissance et les 2 années de vies. (7)
- Meurtres d’hommes de son âge. (3)
- Blessures à vie sur femme de chambre. (1)

Punition judiciaire :
- Enfermement dans un hôpital psychiatrique.
- Amandes en dédommagement aux familles (prisent en charge par le paternel)





PAGE 2

- Numéro 7 a été intercepté avant d’avoir pu être enfermée là où la justice ne punit point.
- Voilà 15 jours qu’elle se trouve enfermée dans cette chambre, simplement nourrit de pain.
- En ce 16e jour, Numéro 7 a quitté sa chambre pour une nouvelle pièce.
- Premier châtiment : Un doigt retourné toutes les 5h. (Main droite)
- Second châtiment : Utilisation de l’appareil xxxx. Deux os brisés. (Une côte, une hanche)
- Troisième châtiment : Crâne percé afin de connaître les origines du SPP. (Aucun résultat)
- Quatrième Châtiment : Utilisation de l’appareil xxxx. 4 os brisés. (Nez, épaule gauche, tibia, coccyx)
- Pause d’un mois.
- Cinquième châtiment : Nouvelle utilisation de l’appareil xxxx sur les mêmes os qu’auparavant.
- Sixième châtiment : Remplacement de l’œil gauche avec l’un de ceux que portait sa poupée.
- Septième châtiment : Découpages buccales. Une poupée est née.
- Numéro 7 est morte durant l’opération.
- Causes : Perte abondante de sang et douleur insoutenable.





PAGE 3

Adorée Lilith,

L’humanité, dans son imperfection totale, ne peut rendre justice correctement. Voilà un septième criminel que la justice humaine aurait épargné. Je ne peux tous les punir, mais je te remercie de m’avoir conféré ces pouvoirs qui me permettent de donner un châtiment à la mesure de ta grandeur. Est-ce mal ? Mal de punir en ton nom ? Si c’était le cas, tu n’aurais hésité à me punir. Alors je continuerais à faire justice en ton nom et punir ces humains souillant cette terre qui t’appartient. Pardonnes moi de devoir m’en nourrir également, mais chaque jour, je me tâche de leur sang. Moi-même souillé, je ne puis plus croire pouvoir te rencontrer un jour. Mais l’espoir perdure.
Voici donc une septième victime, en l’honneur des sept jours d’une semaine. Car au plus profond de moi, je jurerais que tu es celle ayant créé ce monde.
Pour autant, mon amour, je ne peux m’arrêter là. Car trop grande et la souillure. Je me dois donc de l’éradiquer au maximum pour toi. Et pour ce faire, je dois devenir plus créatif. Une pause risque de s'imposer. Pardonnez-moi de ce futur contre-temps.

Votre plus fervent serviteur…





+ PHOTOS DES OPÉRATIONS, D'AVANT, D’APRÈS (victime)



 






Informations complémentaires:

► Le touché provoque un partage progressif de la douleur et de l'état physique, en d'autres mots, si votre personnage est touché par un pnj blessé d'une quelconque manière, cela pourra se perpétrer sur le votre (cela étant, si un joueur en touche un autre blessé, il n'y aura pas d'effets). Néanmoins, ne vous inquiétez pas, le portrait de votre personnage ne sera pas refait et vous ne mourrez, techniquement, pas. Sauf si...
► Sachez également que les blessures que vous aurez au sein de la maison ne guériront pas de manière vampirique ou comme celles d'un calice. Tant que vous serez entre ces murs, vous serez aussi vulnérables de ce côté là que les victimes. Pour autant, lorsque vous serez libérés, votre capacité de régénération sera à nouveau pleinement active.
►  Toujours au sujet de vos blessures. Si vous restez un certain temps en contact avec l'ennemi, le nombre de blessures augmenterons. Afin de savoir quelle(s) blessure(s) vous sont infligées, référez-vous à l'ordre chronologique des blessures du pnj (ici, "PAGE 2"). Il est également à savoir que si un personnage reçoit une première blessure, le possible second blessé n'aura pas les exactement la même, mais bien celle qui survient chronologiquement après. (ex: ici, Jin Hyun finit avec deux doigts retournés sur une main entière, le prochain à toucher Numéro 7 aura le même soucis sur les autres doigts de cette même main ; une fois le nombre de doigts retournés, soit une côte, soit une hanche, voir la côte et la hanche seront brisés, etc.)
► Les personnages contre vous étant morts, vous ne pourrez pas les tuer. Sachez cependant que vous pouvez toujours faire en sorte de restreindre leurs mouvements, les attacher, les clouer ou encore leur enlever un membre ou deux. N'hésitez pas, c'est le jour des morts après tout.
► Vous ne trouverez les dossiers des plus grosses victimes de l'ancien propriétaire de ces lieux que sur celles que Lilith mettra sur votre chemin. Avec ces dossiers, quelques pages pour en connaître d'avantage sur la création de Lilith pourraient s'être glissées (dans ce cas, il vous le sera préciser dans la partie Dossier).

   




Revenir en haut Aller en bas
https://calix-sanguinis.forumactif.org
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyLun 3 Nov - 14:26



Le sommeil me quitte doucement et j'ouvre lentement les yeux tandis que je reprend le contrôle de mon corps. Mais aussitôt réveillé, un brusque sursaut me saisit et en moins d'un quart de seconde, je me réveil soudainement, tous les sens aux aguets. Qu'est ce que je fous la...? C'est impossible que j'ai pu m'endormir ! J'étais en pleine chasse ! Comment cela a t-il pu arrivé ?!

Aussitôt, je balaie le lieu du regard, effrayé de m'être retrouvé dans un endroit complètement inconnu sans m'en être rendu compte ! Je suis dans une pièce sombre et extrêmement poussiéreuse, allongé sur ce que je pense tout d'abord être une table avant de constater les lanières de cuire qui pendent de par et d'autre. Lorsque je comprend que leur usage est destiné à attacher ceux qui se trouve comme moi installé sur cette surface, je me lève d'un bond !
Perdu dans l'incompréhension, je me précipite vers la porte de sortie qui refuse d'abord de s'ouvrir avant que je ne l'envoie voler en éclat d'un coup de poing.
Je me retrouve à présent dans un couloir tout aussi glauque que l'endroit ou je me suis réveillé. Une odeur pestilentiel agresse mon nez, un mélange de moisissure et de sang. Non pas du sang frais mais du bien du sang d'une certaine date... Je jette un dernier coup d’œil à la pièce et constate que sous la surprise je n'ai pas remarqué les tâches rouges sombres qui recouvrent cette espèce de table de torture sur laquelle j'étais allongé, mais également le sol tout autour...
Quelque peu dégouté par cette vision, je m'éloigne alors de cet endroit mortuaire et m'avance dans le long couloir dont je ne vois pas le bout.
Par endroit, des objets gisent lamentablement sur le sol, certain sont même brisés. Quant au tapis qui couvre le sol, il fait de nombreux plis, comme si on avait trainé quelqu'un qui se serait désespérément débattu...

J'accélère alors le pas, bien décidé à me tirer d'ici ! Ça me rappelle étrangement ce qui s'était produit cet été... Kwang m'avait dit que c'était un coup de Lilith, notre mère créatrice... Je ne connais que très peu de chose à son sujet, car Kwang, le vampire qui m'a plus ou moins élevé comme un frère n'en parlait pas beaucoup... Mais il est fort possible que cet événement soit de la même source. Mais dans ce cas, je ne suis pas le seul impliqué, non...? Il doit y avoir d'autre vampire ici... Ou même des humains ou des calices ! Et si Jin était la lui aussi...
Je ne sais plus que faire... Dois je chercher un moyen de sortir ou plutôt à savoir si il est ici ?
Heureusement, le fait qu'il est repris un régime de vampire normal me rassure... Et puis nous nous sommes entrainé ensemble, je sais qu'il pourra se défendre en cas de problème. Mais si jamais il est ici, je dois tout de même essayer de le retrouver coute que coute...! Et je chercherai à sortir lorsque je serai assuré de le savoir en sureté.

Une fois au bout de ce funeste couloir, je me trouve face à un escalier complétement délabré au bois bouffé par les mites. Je me concentre alors pour voir ce qui se trouve en bas. Une autre pièce... Grande cette fois ci, un salon peut être ?
D'un bond, je me retrouve en bas de l'escalier sans avoir eu à l'emprunter. La pièce en question est quasiment vide si ce n'est les vieux cadres qui ornent les murs et dont les portrait observent sévèrement ma progression.

Alors que j'observe soigneusement les lieux, un déchirant cris retentit, me faisant brusquement sursauter... Il me semble que... Jin...!
Sans perdre une seconde, je traverse en trombe la salle pour arriver dans un autre couloir ou résonne l'écho du hurlement. Des portes se trouvent de part et d'autre du corridor et je m'élance dans celui-ci jusqu'à me rapprocher de l'endroit ou j'entends du vacarme. Je me précipite alors dans la pièce en question, me retrouvant alors prit d'une intense surprise face à la scène qui se déroule sous mes yeux.
Mon créateur est la, est ça ne me laisse pas sans stupeur. Mais ce qui me frappe le plus, c'est de voir Jin attaqué par quelque chose que je ne parviens même à définir aux premiers abords. Et je ne m'attarde pas sur ça, trop occupé à m'inquiéter, me précipitant alors soudainement sur la chose avant de l'envoyer valser à quelques mètres, d'un puissant coup de pied.
Je me laisse ensuite tomber à genoux à côté de mon aimé, prit de panique face à la situation, si bien que je cris involontairement son nom. Cependant, une atroce douleur me distrait durant l'espace de quelques secondes. Située dans ma main, elle en serai presque insoutenable si l'adrénaline ne parcourait pas mon corps.
Mais je n'ai pas le temps de m’inquiéter plus sur ça que la chose à côté semble vouloir revenir à la charge.  Je saisis alors aussitôt JinHyun dans mes bras pour le tirer à quelques mètres plus loin dans l'espoir de mettre de la distance avec l'agresseur, me forçant à supporter cette douleur. Je ne me soucis pas vraiment de si je lui fais mal avec ma force de bébé vampire, ce sera sûrement moins pire que ce que peut faire cette chose...
Sur le qui-vive, je me relève ensuite tout en l'aidant -ou le forçant- à faire de même : "Aller lève toi, dépêche toi !"







Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyJeu 6 Nov - 20:41

Park Jun Min était un level 3 parmi tant d'autres level 3. Si on savait montrer le respect dû à son rang, il savait le rendre au centuple. Ainsi, lorsque le level 2 l'interpella en termes de vouvoiement et avec moins d'animosité, il s'avança vers lui calmement, sans une seule once d'agressivité et avec un air un brin plus amical.

- Peut-être bien. L'un a parlé d'une "justice faite" en ce lieu. Est-ce que cela signifie qu'on doit expier un quelconque pêché ou alors apaiser leur âme pour retourner chez nous? marmonnait-il d'un air bien sombre. Il en avait des péchés à expier et il doutait qu'une  nuit y suffise.

Tout en parlant, il entendit le pas traînant d'une personne. Il leva un court instant les yeux pour s'apercevoir que c'était encore un revenant. Il ne réagit pas, pensant que c'était encore une autre entité passive. Il se contenta donc de secouer la tête, insultant le malade d'avoir torturé une si jeune enfant. Il ne remarqua que trop tardivement l'étrangeté de l'entité - soit un pieu en plein cœur avec un morceau de page - ainsi qu'un grand intérêt pour le duo.

- Il manque des pages, surtout les premières. Ils ont été...

Il n'eut pas le temps de continuer sa phrase car la suite des événements s'enchaîna trop rapidement. Tout d'abord il entendit le cri de douleur du level 2 et, en parallèle, sentit une odeur bien familière se diriger à une vitesse fulgurante jusqu'à eux. Ensuite, il vit la créature se faire rejeter violemment vers le mur par le nouvel arrivant. Enfin, il vit tout autant la créature se relever, se dirigeant à nouveau vers le petit duo.

- Ma belle, tu choisis mal tes proies... susurra-t-il avant d'écraser la chose contre un mur. Il la maintenait fermement, et s'apprêta à poser quelques questions corsées lorsqu'une douleur le surprit au niveau des doigts. Il ne comprit pas du comment ou du pourquoi mais les doigts de sa main droite se tordirent brutalement, lui arrachant un grognement de douleur.

Extrêmement surpris, il lâcha l'entité et fixa ses mains, essayant de comprendre le phénomène. Depuis quand son corps le trahissait-il ainsi? Tout en tentant de comprendre, il remarqua la chose revenir vers lui, désireuse de le serrer dans ses bras comme avec le level 2. Il la détailla attentivement et remarqua les doigts tordus de la fillette, puis le pouce tordu des vampires et comprit rapidement ce qui se passa.

- Un ou deux doigts en moins ne vont pas me tuer. J'ai eu à me battre en bien piteux état, conclut-il en rattrapant la chose par le col, se pinçant les lèvres lorsque d'autres doigts commençaient à se retourner, et la balancer droit vers la bibliothèque.

Sans lui laisser le temps de se relever, il attrapa un morceau de bois et l'éclata avec force sur la tête de la chose. Loin de rester inerte, elle arrivait encore à bouger. Etait-elle dure à tuer comme la plupart des vampires? Etait-elle immortelle car déjà morte une fois? Il ne sut pas, et il n'eut guère le temps de réfléchir dessus. Il ne voulait pas subir une autre douleur en laissant à la créature le temps de l'empoigner que ce soit au bras ou au pied.

Il opta pour une solution simple qui marchait presque sur toutes créatures avec des os. Il brisa le bois sur les bras et les jambes de l'opposante. Lorsque son arme se brisait, il en prenait une autre, bien plus robuste, et continua son travail. Il ignorait le bruit des os qui se brisaient et encore plus le sang qui giclait par volée. Tout ce qui l'importait était de ne sentir "aucun" os, si ce n'est du bouillis d'os sous ses coups.

Il termina le tout en plantant de petits bouts de bois sur chaque membre, oubliant temporairement la douleur de ses membres sous l'adrénaline.

- Ose te relever avec ça. Même un vampire a du mal, dit-il essouffler. Et j'en ai pas fini avec toi.

Sur ces doux mots, il se dirigea vers les vampires pour voir s'ils allaient bien. Un regard aux deux ainsi qu'à leur pouce, il comprit que non, ils n'allaient pas bien. En effet, pourquoi n'avaient-ils pas encore guéri?

- Vous vous sentez guérir? D'ici, je ne vois aucune guérison, signalait-il avec un air critique et la voix cassée par la douleur. Ses mains étaient très douloureuses. Il attendit encore quelques minutes aux côtés des vampires pour au final s'asseoir rageusement à terre. Ils ne guérissaient pas, et si un level 1 ou 2 mettait autant de temps à guérir, alors il pouvait tout autant rêver pour sa propre guérison.  

- Ji Hyun, tu es le moins mal en point et je suis le plus mal en point. Remet nos doigts à leur place. Ensuite, récupère ces bandeaux et des bouts de bois pour faire des attelles . Ensuite tu vas fixer le pic à glace à ma main gauche. Tente un bandage serré qui puisse maintenir le pic à glace bien levé, prêt à égorger ou à éloigner le premier ennemi. Je ne pourrais pas utiliser mes poings comme je veux et hors de question de me trimbaler comme un manchot avec ces choses qui déambulent ici et là.

En somme, il demandait à être une sorte de mini Wolverine.

- Sei Wong, récupère les pages qu'elle a sur la poitrine SANS la toucher. J'expliquerai après.

Il avait donné ses ordres tel un général, des ordres à ne pas rediscuter.


Dernière édition par Park Jun Min le Ven 7 Nov - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyJeu 6 Nov - 22:08


« Souffrez, mourrez, mais ne rentrez pas sain et sauf »
La maison des horreurs


Tandis que mon aîné prenait connaissance du document, mon attention fut portée sur autre chose. Ce n'était pas sur ce nouveau spectre qui venait d'apparaître, boitant au pas de la porte, mais sur une toute autre présence. Cette aura ... J'avais l'impression que Sei était ici ! Je me concentrais alors, cherchant son odeur, les bruits de ces pas, mais rien de tout cela ne me parvint. Non, la seule chose que je pus entendre fut un rire à vous glacer le sang avant de me retrouver projeté au sol, un poids oppressant ma poitrine. J'eus à peine le temps de reconnaître l'esprit présent à l'entrée de la pièce qu'une vive douleur se répandit dans ma main, prenant sa source dans mon pousse. Je ne pus retenir un long cri de douleur tant la sensation était insoutenable. J'avais l'amère impression que l'on tordait mes phalanges dans le mauvais sens, les retournant sans aucune pitié. Le rire glacial ne cessait de se heurter à mes tympans, pendant qu'une écoeurante odeur de pourriture fouettait mes narines, comme si un cadavre se tenait tout contre moi.
Paniqué par la soudaine vague de douleur qui m'assaillait, je voulu me relever. J'ouvris mes yeux qui s'étaient clos à l'éveil de mes maux, et tombais nez à nez avec le visage poupin d'une jeune fille. L'un de ces yeux paraissait de verre, tandis qu'un sourire digne des plus grands films d'horreur s'était cousu sur son visage juvénile.
Seulement, à peine mon regard eut croisé le sien que la poupée vivante vint m'étreindre, entraînant avec cette proximité une nouvelle souffrance cette fois ci située dans mon index. Un râle m'échappa tant ceci était insoutenable, alors que je tentais vainement de me débattre, écrasé par le corps désarticulé de la poupée humaine. C'était presque comme si mes capacités vampiriques étaient inutiles ici ...
Néanmoins, la chose me libéra enfin, ou plutôt, se trouva projetée contre l'un des murs, juste avant que la voix de Sei ne retentisse, criant mon nom, tandis que son corps agenouillé entrait dans mon champs de vision. Pas le temps de comprendre ce qu'il m'arrivait, mon aimé me prit au creux de ses bras et me déplaça d'un geste rapidement et sur de lui, me serrant un peu trop fort contre son torse dont l'odeur m'envoutait.
Il ne me laissa cependant pas le temps de m'attarder sur ce doux parfum qui aurait peut-être pu anesthésier ma douleur et se relevais, me forçant à faire de même. Le moindre mouvement de mon corps se répercutait immédiatement dans mes membres brisés, me faisant alors grimacer. Je me mettais rapidement sur pieds, attirant le bébé vampire contre moi lorsque je vis notre aîné s'occuper personnellement de l'affreuse créature aux allures de mort vivant. "Sei, mon coeur ... Qu'est ce que tu fais ici .. ?"
Je ne saurai décrire avec exactitude ce que je ressentais en cet instant. Etait-ce du soulagement ou de l'inquiétude ? Il était vivant, il était prêt de moi, mais également prit au piège dans cette maison des horreurs.
Je n'eus pas le loisir d'entendre la réponse de celui qui comptait le plus à mes yeux, puisque le Milicien qui semblait s'être occupé du cas de la chose nous donna de claires directives que je m'empressais d'exécuter.
Habituellement, je n'étais pas enjoué à l'idée d'obéir sagement aux ordres, mais cette fois ci, je ne pouvais faire autrement. Le vieux vampire savait ce qu'il faisait, et si nous voulions nous en sortir, mieux valait l'écouter.
Je saisis alors les bandelettes de ma main sauve et entamait tant bien que mal les bandages serrés sur sa main tremblante à l'aide de mes huit doigts valides. Autant dire que ce n'était pas simple sans mon précieux index et mon pouce.
Sei Wong ... Cela n'aurait tenu qu'à moi, il aurait été le premier à être soigné. Mais il était vrai que l'homme aux traits de marbre paraissait le plus esquinté.
Ce n'est qu'une fois le bandage correctement scellé au creux de sa paume que je m'emparais du nécessaire et m'occupais avec grandes précaution de ma moitié. "Merci d'être intervenu ... " Je déposais un léger baiser sur le bout de son nez pour le distraire tandis que je resserrais le tissus sur ses phalanges abîmées. "Laisse, je m'en occupe ..."
Malgré mes os toujours en mauvais étant, je m'avançais vers l'immondice clouée au sol et calculais mes gestes. Le dossier était là, tout prêt. Il fallait seulement que la victime reste sagement immobilisée ... Néanmoins, une question subsistait ... Pourquoi ne devait-on pas la toucher ? Puis, je me retraçais les événements, visionnant chacun de nos gestes depuis l'entrée en scène de ce monstre. Dès lors que l'un de nous l'avait touché, il s'était vu blessé. C'était donc ça .. !
Avec toutes les précautions du monde, je récupérais le dossier contenu en sa poitrine et l'extirpais de là avec rapidité, avant d'en lire rapidement le contenu. "Encore une victime de ce malade ... Il semblerait qu'elle ait eut les doigts retournés ... " J'observais un court instant nos phalanges. "Si j'ai bien compris, lorsqu'elle nous touche, nous subissons le même sort qu'elle ... La prochaine étape est la hanche, ou une côte ... Et il y a un mot pour Lilith ..." Ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait, je tendais le papier au plus âgé, le laissant jugé. Espérons que sa vieillesse se traduise par de la sagesse et de l'intelligence, qu'il puisse rapidement nous sortir d'ici ...
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique EmptyDim 16 Nov - 20:52



Finalement la créature n'avait pas eu le temps de causer plus de dégâts car mon créateur s'était occupé d'elle avec cette violence qui lui était propre...
Les coups dont était assené cette chose aux apparences de jeune femme me faisaient frisonner tant ils me rappelaient des souvenirs...
J’essayais donc de ne pas rester les yeux rivés sur la scène et reportais mon attention sur Jin. Il était en vie mais sa main avait subit des dégâts, plus important que la mienne...
Dans quel bordel nous étions nous encore retrouvé...?
Sans compter le fait que je me trouvais à la fois en présence de l'homme que j'aimais et celui que je détestais...
Pourquoi avait t-il fallut que nous tombions sur Jun Min...? Certes il était le mieux placé pour nous sortir de la, mais l'aversion que j’éprouvais à son égard m'empêchait de voir les choses positivement.
Cependant je ne bronchais pas à ses directives, restant complètement silencieux... J'observais alors Jin exécuter ses ordres et l'aider à se soigner, restant en arrière. Ça me faisait bizarre de les voir comme ça, ensemble... Et je n'aimais pas ça.

Après s'être occupé de lui, il se dirigea ensuite vers moi pour s'occuper de ma propre blessure au pouce. Je le laissais faire, ayant entièrement confiance. Combien de fois avait t-il eu à me soigner...? Assez pour que je sache qu'il savait ce qui faisait.
Je lui offris un faible sourire lorsqu'il embrassa mon front puis mon nez pour me faire penser à autre chose. Mais une grimace ne tarda pas à durcir mes traits au moment ou il remit mon pouce droit avant de l'enserrer dans un bandage.
Cette sensation était sans doute la plus désagréable au monde... Je ne supportais pas de sentir mes os pas à leur place....
Une fois ma main plus ou moins soignée, je m’apprêtais à exécuter, pour une fois, l'ordre de mon créateur, mais Jin me devança.

"Fais attention..."  soufflais je alors qu'il s'approchait de la "poupée" clouée au sol.

Il était clair que chaque contact avec cette chose nous endommageait... De plus nous avions tous subit les mêmes blessures avec plus ou moins de gravité...
D'ailleurs je n'osais même pas imaginer ce qui se serait passé si je n'avais pas entendu Jinnie crier...
Le surveillant presque obsessionnellement du regard, j'écoutais également avec attention ses mots. Oui tout se reliait à présent... Quelque chose faisait que chaque contact avec cette chose nous infligeait les dommages physiques qu'elle avait subit lorsqu'elle était... humaine ?
Et si j'en croyais la suite, les doigts retournés n'étaient que peu de chose comparé à ce que nous aurions pu subir...

"On fait quoi maintenant ?"

Je m'étais adressé aux deux, mais je savais bien que c'était mon créateur qui allait prendre en main la suite, et aussi que ce n'était pas la peine d'essayer de le contredire.
Je me rapprochais un peu de Jin, un peu inquiet pour lui. Même si nous étions ensemble, contrairement à la dernière fois, cela signifiait que nous étions embarqué dans la même galère.






Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Physique   EVENT HALLOWEEN || Punition Physique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT HALLOWEEN || Punition Physique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: