Partagez
 

 Je suis ton protecteur [Liu Chen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Je suis ton protecteur [Liu Chen]   Je suis ton protecteur [Liu Chen] EmptyMar 23 Sep - 23:51

Les temps changent. A une époque, la Milice avait été aimée et avait été vu comme un protecteur des vampires. Aujourd'hui, cette organisation était davantage une source d'anxiété. Les dangers se multipliaient, la décadence rongeait petit à petit la communauté vampire, des alliances impies se nouaient sous l'excuse "d'amitié" ou "d'attirance" ou "d'amour", Lilith avait aidé à la création de nouvelles créatures - mais pour quelle raison, en voilà une question! - et des humains et vampires s'alliaient pour s'attaquer à des ancestraux pour créer de nouvelles drogues afin de gagner de l'argent. Les dangers se multipliaient mais aucun vampire ne semblait s'en soucier, au grand dam du vieux Milicien.

On le disait vieux, on le disait psychorigide, on le disait paranoïaque ... on le critiquait sans cesse, mettant en lumière ses erreurs et passant sous silence ses exploits. Cependant, c'était également sa faute. A vouloir rester discret sur ses actions, on ne retenait de lui que ses erreurs publics. Mais il se fichait de l'avis d'autrui. Il avait ses idées, il avait ses idéaux et il ira au bout de chacune. Enfin, et surtout, il était celui qui était le plus aux aguets et si on le craignait, c'était pour une raison bien précise : c'était qu'il était encore efficace.

Protéger la communauté vampirique était une de ses priorités. Protéger les ancestraux étaient aussi une priorité.

Le bloody steam, la dernière drogue en vogue chez les humains qui utilisaient le sang de vampire ancestral comme matière première, les mettait sur la ligne de mire des chasseurs humains ou encore des vampires vendus et traîtres. Chaque vampire ancestral était victime qu'il accepte de donner du sang par "amour", qu'il subisse un chantage ou qu'il était capturé puis vidé de son sang. Si les deux premiers étaient faciles à débusquer et à protéger, les derniers posaient davantage de problème surtout lorsque la drogue était en rupture de stock sur le marché.

En effet, Jun Min ne mit guère longtemps à faire le lien entre deux meurtres de level 3, tous deux vidés de leur sang, et la pénurie "inquiétante" de bloody steam sur le marché. Les vampires "altruistes" ne suffisaient plus aux fournisseurs pour répondre à la demande du marché, il fallaait donc aller chercher de nouvelles sources, de gré ou contré gré. Certes, les levels 3 pouvaient être puissants mais il suffisait d'un groupe bien organisé et d'un vampire ancestral isolé pour le battre sans perdre trop de monde dans les rangs.

Ainsi, sa première précaution avait été d'assigner un milicien pour chaque level 3. L'avantage avec ces derniers c'était qu'ils étaient peu nombreux et donc il y avait peu de chance de souffrir de sous-effectif. Sa seconde précaution était d'aller soudoyer ses différents indics pour avoir la liste des victimes "possibles", en somme les plus vieux levels 3, et de monter ainsi la surveillance davantage. Il aurait pu confiner ces futures victimes mais il avait une toute autre idée. En suivant les victimes probables, il espérait remonter cette fameuse chaine de production, et mettre la main sur quelques responsables. Cette histoire de drogue commençait à lui taper sur les nerfs.

- Passez, se contenta de dire le vigile du Bloody Steam's club au "jeune homme" qui lui faisait face.

Le "jeune homme", ou "vieux vampire", passa sans tarder, se fondit dans la masse et chercha du regard son "protégé". Il avait suivi celui-ci de toute la journée mais de loin, et très discrètement, passant le plus clair de son temps à épier toute personne entrant en contact avec. Ce vampire avait-il pu sentir la présence de milicien ? Peut-être s'était-il senti un tantinet épié mais il y avait peu de chance qu'il ait pu reconnaître Jun Min. Il était doué pour faire une filature et surtout, il était assez méconnaissable.

"Le voilà" pensa-t-il, en arborant enfin son tout premier sourire de la journée. Il avait en vu la personne à protéger pour ce soir, et il était heureux de constater qu'elle était toujours vivante et bien portante. Sans tarder, il s'y dirigea et s'assit à ses côtés.

- Bonsoir Liu. Comment vas-tu ? J'espère que je ne te dérange en venant te tenir un peu compagnie hein ? lança le milicien d'un ton léger.

Ce vampire ancestral reconnaîtra-t-il le Milicien ? En effet, afin de se fondre dans la masse et réussir au mieux sa mission de ce soir, il avait abandonné ses merveilleuses chemises ainsi que ses pantalons taillés à la perfection pour un style bien plus banal et passe partout. Ainsi il portait ces jeans produits massivement, un t-shirt gris marqué N.Y.C et un sous-pull noir. Quant à ses cheveux, le traditionnel noir coréen avait été teint d'un brun-châtain clair et étaient complètement ébouriffé. Enfin, comme pour parfaire le tableau du jeune adulte sans grand intérêt, il avait caché ses yeux acérés derrière une paire de lunettes classique, carrée, avec de faux verres évidemment - il voyait très très bien ce vieillard.

Il ne ressemblait plus à un adulte d'une trentaine d'années mais à un jeune adulte aux alentours de la vingtaine. Il faut dire que les gênes coréennes étaient forts pratique pour jouer sur l'âge, passant d'un air très jeune naturel à un air plus mature, et tout ça en changeant seulement le style vestimentaire.

- As-tu déjà commandé ? demanda-t-il avec un sourire amical. J'invite ce soir.

Jun Min héla un serveur afin de demander la carte des boissons. Dès qu'il l'eut en main, il se plongea rapidement dans une fausse lecture. Fausse car s'il semblait regarder la longue liste des boissons alcoolisées comme non alcoolisées, en fait il épiait les alentours pour le moindre geste ou regard suspect.

- Un homme de ta carrure, seul, dans une boîte qui porte le nom de Bloody Steam ... c'est presque une provocation ou une invitation pour certaines personnes, ne crois-tu pas ? Enchaîna le Milicien, en lançant un regard inquisiteur à son confrère level 3.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: Je suis ton protecteur [Liu Chen]   Je suis ton protecteur [Liu Chen] EmptyJeu 25 Sep - 13:33



Je suis ton protecteur [Liu Chen] 776724ouverturerp4
Je suis ton protecteur.

Je suis pas un petit faible.

La vie d’un vampire était plus compliquée que ce que j’aurais pu imaginer. Se faire traquer, huer et parfois même tuer par des humains. Moi qui avait vu cela comme un moyen de sortir de la pauvreté et de la mort. J’avais fait une belle erreur. J’avais certes, réussi à m’en sortir financièrement. J’avais même sauvé au début mes deux enfants. Mais que me restait-il ? A part mon fils … Certes, j’avais un calice, mais il n’était pas éternel, un jour, il allait fermer lui aussi ses deux yeux et j’allais finir seul de nouveau. Même si mon enfant, Ming, était la perfection, je ne pouvais que me désoler de son absence. Pourquoi faut-il qu’il soit aussi loin de moi. Soupirant longuement je fixais le portrait de ma fille posée à côté de celui de mon fils sur ma commode dans ma chambre. Elle était si belle et si douce, du moins, avec sa famille. Il m’était difficile de comprendre pourquoi les rebels lui avait fait subir un tel sort. Elle n’avait pas mérité la mort. Enfin, pas dans de telles circonstances. Fermant les yeux un bref instant, toute ma colère et ma haine semblaient refaire surface si seulement je pouvais tuer tous ses humains. Toutes ses créatures, ils m’avaient pris ma fille, ma petite princesse. Savaient-ils tout ce qu’elle à subit pour s’en sortir ? Je ne le pense pas sinon ils auraient sûrement été plus compatissants envers elle.

Sortant de sous ma couette, il fallait que je me bouge, rester ici à déprimer n’allait pas la faire revenir à la vie. Non, mais la venger ne pourrait que me faire le plus grand bien. Il Kwon, mon calice, n’était pas à la maison. Je n’avais personne pour me soutenir et malgré soi, sans le savoir, me réconforter. Me mordant la lèvre inférieure je me levais pour chercher une tenue adaptée. Pas trop proche du corps, mais assez visible. Je voulais que cela se lise sur mon front. « Vampire ». Je voulais attirer des humains, pourquoi pas ceux qui s’attaquent aux levels 3 pour leur faire mordre la poussière. Ma haine envers eux et si grande ce soir que je serais capable de tous. Attrapant des vêtements plus ou moins adaptés dans ma penderie, je sortais enfin de chez moi. Et mon cher petit « toutou » était de retour. Je ne voulais pas y prêter plus d’attention, mais je sentais le regard et cette présence me suivre depuis ce matin. J’ignore si cela fait plusieurs jours que c’est le cas, mais cela ne m’avais pas encore dérangé jusqu’à présent. Enfilant une casquette sur mon crane, je savais que cela ne pouvait que me donner l’air plus enfantin et fragile. Ah ! Être petit, avait l’avantage de laisser penser qu’on est fragile et sans force et pourtant.

Essayant au moins de semer mon « toutou », je filais droit vers cette fameuse boite de nuit qui faisait scandale chez les levels 3 et fureur chez les jeunes toxicomanes. Passant sans trop de mal à la porte, j’affichais un petit sourire en coin en avançant vers le bar. Je pensais être enfin tranquille et pouvoir me faire deux trois humains. Je n’avais jamais tué d’humains, mais après tout, cela ne serait que logique de leur rendre leur monnaie de leur pièce ! Regardant avec dédain, les humains autour de moi, j’entendais les murmures. Ou plutôt les conversations qui passaient être cachées par la musique. Pas de chance, quand un vampire est là, on n’est forcément jamais assez discret. Un jeune toxicomane se plaignait du prix si élevé de la Bloody et le vendeur lui, n’arrêtait pas de répéter qu’il n’avait plus assez de stock. Pourtant, vu le nombre de level 3 qui se font tuer pour leur connerie. Attentif, à leur conversation, j’étais prêt à savoir beaucoup de chose sur eux et agir. Mais on vient m’hurler dans l’oreille de l’autre côté. Manquant de trébucher et finir par avoir un arrêt cardiaque malgré mon cœur mort, je fixais le coupable. Je suis d’accord, il m’avait parlé normalement, mais je m’étais tellement concentré sur l’autre conversation que cela me fit un choc. «  Jun Min … Non non, tu ne me déranges pas, tu peux rester. Je retirais ma casquette pour passer ma main dans mes cheveux en soupirant lentement. Bon sang ! Je ne l’avais pas vu venir, comme quoi mes reflexes de vampires n’étaient pas au meilleur de leur forme. Vivre dans un univers calme et doux de ma boutique de fleurs n’était pas un avantage. J’en oubliais de prendre des précautions.

Oh, boire quelque chose, n’était pas une mauvaise idée, cela ferait moins étrange qu’attendre statique devant le bar. «  Ah, euh oui, je veux bien. Une Vodka pure s’il te plait.  » Le fixant un moment, je ne le reconnaissais presque pas. Du moins, il avait l’air étrangement jeune. Fronçant le nez pour l’observer je finis par lui chopper les lunettes et les enfiler. Non, c’était de faux verres. Pour le coup j’avais eu peur. Si en réalité, les vampires perdaient leur magnifique vue, j’aurais été déçu ! Le regardant avec un léger sourire amusé, je finis par lui rendre son bien, en lui repositionnant bien sur le nez. «  Une envie de séduire des petites jeunes ?  » On pouvait bien plaisanter un peu non ? Enfin, lui, il semblait aborder un sujet moins amusant. Voilà qu’il mettait en doute mes capacités  de vampire. C’est aussi à cause de ma petite taille, c’est ca ? Gonflant les joues, prenant un air encore plus enfantin, je finis par attraper ma casquette pour la remettre sur mon crane. «  J’ai toujours réussi à me défendre. Et j’ai peut-être l’intention de démanteler le système de cette chose tout seul…  » Ou comment insinuer que la milice n’était pas capable de se débarrasser des trafiquants de cette drogue. Il m’avait vexé, pourquoi tout le monde pensait que j’étais fragile. Même mon fils arrivait à penser qu’il avait besoin de me protéger alors que j’avais les capacités de m’en sortir parfaitement.

En voyant nos verres arriver, je me permis de trinquer avec le verre de Jun Min avant de le regarder encore à plusieurs reprises. Je finis par pester légèrement entre mes dents. «  C’est quoi cette injustice ? Comment tu peux paraitre encore plus mature que moi habillé de la sorte ? Tss !  » Je me mordais la lèvre inférieure avant de boire et chercher mon duo qui était en pleine conversation. Apparemment ils avaient disparu. «  Ils sont en manque… Les meurtres vont reprendre de plus belles, ou alors, certains vont se rallier à eux pour essayer de survivre malgré tout. Comment des levels 3 peuvent arriver aussi bas ?  » Je préférais encore mourir que de donner mon sang à des truands.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: Je suis ton protecteur [Liu Chen]   Je suis ton protecteur [Liu Chen] EmptyVen 26 Sep - 19:49

L'attitude surprise de Liu Chen n'échappa pas à Jun Min. Cependant, il ne fallait pas être un fin observateur pour remarquer à quel point l'arrivée impromptue du level 3 avait "effrayé" son collègue. Cette réaction ne fit que le conforter dans l'idée que les levels 3 devaient être accompagné par un membre de la milice. Il semblerait que beaucoup ait perdu l'habitude d'être sur le qui-vive, une attitude essentielle à tout bon vampire pour rester en vie le plus longtemps possible. Cependant Jun Min ne fit aucun commentaire et se contenta donc de s'asseoir et commander les boissons.

Les boissons n'avaient plus vraiment du goût pour Jun Min depuis plus de deux siècles maintenant mais il persistait à en boire dans ce genre de lieu public pour ne pas paraître "bizarre". En effet un humain ne pouvait pas rester statique dans un tel lieu et ne pas boire de la soirée. Et il devait paraître comme un humain. Ainsi, il n'hésitait pas à boire ou encore à sortir un paquet de cigarette pour fumer ou encore bouger environs toutes les quarts de son siège comme s'il n'était pas à l'aise. Certes il ne l'était pas mais il faudrait bien une heure pour qu'il se sente réellement pas indisposé sur ce tabouret.

Liu Chen profita du moment où Jun Min tapota ses poches à la recherche de son paquet de clopes pour lui prendre ses lunettes et les porter à son tour un court instant. Le Milicien se contentait d'hausser les épaules, choper son fameux paquet, allumer une clope puis récupérer sa paire de faux verres.  

- Rend-moi ça, sinon je ne vois rien ! mentit-il. Je vois vraiment rien sans.

Tout n'était que comédie et mensonge bien évidemment. Si son confrère level 3 verrait aisément la supercherie, un élément extérieur ne verrait là qu'un pauvre gars discuter avec un vampire. Il pourrait être un level 2 ou level 1 ou un humain ou un pauvre level 3 paumé ... en aucun cas il ne montrait qu'il était le si craint chef de la Milice.

- Je suis là surtout pour m'amuser et faire des rencontres intéressantes, mentit-il à moitié.  

A moitié car Liu Chen venait de lui donner une excellente idée. Effectivement, pourquoi ne pas séduire une ou deux droguées et s'assurer de les avoir dans ses contacts si jamais débusquer un dealer n'était pas suffisant ? De plus, certaines réussissaient à "monter" les échelons de ce genre de trafic et donc rentrer en contact avec les responsables. Au pire, si elles étaient incapables de monter, pourquoi ne pas donner un coup de pouce ? Ou alors, se créer le parfait profil lui-même, un exemple d'infiltré ? Un sourire malicieux, tenant plus du machiavélique en fait, se dessina sur le visage du vieux Coréen. Un très court instant, il avait abandonné son masque d'idiot pour montrer son vrai visage : le dur et cruel milicien. Cependant cela ne dura que quelques secondes et il retrouva son air d'idiot heureux.

Il réussit toujours à garder ce masque quand Liu exprima la ridicule idée de démanteler à lui tout seul tout ce réseau. Ce genre d'attitude le mènera droit à sa mort et ne rendrait le travail de la Milice que plus compliqué. Il retint un sourire d'exaspération, peu désireux de blesser à nouveau la fierté et l'orgueil du level 3.

"Quelle mauvaise foi ... il perd ses réflexes, qu'il l'admette" pensa Jun Min, un tantinet irrité par l'attitude irresponsable et irréfléchie du level 3.

- C'est mes nombreuses heures passées en salle de sport, que crois-tu ? Ca maintient terriblement la forme tout ça ... tu devrais t'y mettre, cela te ferait du bien, répondit Jun Min, sous-entendant un tantinet qu'il serait peut-être temps que le level 3 quitte un instant sa boutique de fleurs pour se remettre à jour niveau réflexe.

Il but une gorgée de son verre, profitant encore de ce cours instant de "silence" pour "écouter" attentivement autour. Rien ne l'intéressait dans l'immédiat et personne ne semblait avoir une quelconque aura dangereuse ou menaçante. Malgré tout, il était toujours sur le qui-vive.

Finalement il soupira. La dernière remarque de Liu Chen rejoignait parfaitement les pensées de Jun Min.

- Certains levels 3 semblent se reprocher deux trois trucs, résultat ils subissent un chantage. D'autres se laissent manipuler par les sentiments ou par l'argent, se contenta de dire le Milicien.

Il bougeait un petit peu, comme "n'importe" quel humain. Il profita encore de cet instant pour réfléchir sur les dernières paroles. Il trouva bon de clarifier un point, un point qui semblait avoir heurté l'orgueil du Chinois.

- Répond-moi sincèrement : as-tu senti que je t'ai suivi ces derniers jours ? As-tu senti ma présence à l'instant ? Si t'as senti ma présence, as-tu cherché à me suivre ou alors m'as-tu laissé volontairement te suivre ?

Il n'avait pas de réponse à toutes les questions mais bien à  certaines. Le reste, il le saura bien quand le vampire lui répondra.

- Deux levels 3 ont été tué. Ils disaient savoir se défendre aussi ... Cependant, nous savons tous très bien qu'un level 3, aussi puissant soit-il, n'est pas invulnérable et immortel. Il suffit de ne pas être attentif et de subir une attaque d'un groupe très organisé pour nous avoir et nous blesser gravement, et profiter de ce moment pour prendre en otage ou tuer. Je pense que tu me comprends?

Jun Min connaissait ce level 3 ainsi que son "histoire", notamment le meurtre de sa fille biologique vampirisée par un groupe de rebelles. Autant dire qu'il sait mieux que quiconque ce qu'un simple groupe pouvait réaliser sur une personne seule et isolée.

- Enfin le trafic est opéré par un vampire. En dehors des vampires, personne ne connaît exactement la hiérarchie de notre société et encore moins qui est un level 3 ou pas ... qui que ce soit la tête de ce réseau, il sait très bien à quel point les levels 3 sont indépendants et seuls, et il profite de cette faille pour les piéger. Ainsi, même en blague, arrête de prétendre foncer tête baissée dans la gueule du loup. En dehors du fait que tu vas tomber en esclavage ou cadavre, tu vas rien retirer. Si tu veux vraiment débusquer quoi que ce soit, rejoins-moi. Sinon, arrête d'agir insouciamment et pense à vivre. Je pense surtout à ton fils. Tu veux le laisser sans père ?

La dernière phrase était sincère et ... humaine. Jun Min appréciait Liu Chen car il avait fait ce que le Milicien n'avait pas osé faire à l'époque et qu'il regrettait maintenant amèrement : transformer son fils en vampire. Le Chinois avait sa famille avec lui, il n'était pas seul comme la grande majorité des levels 3 ... il serait idiot de détruire cette "famille précieuse" dans la stupide idée de démanteler un réseau aussi "dangereux" pour les levels 3 ou encore en traînant tout seul dans un lieu qui risquait d'intenter à sa vie.

Jun Min avait murmuré tout ce discours. Personne ne serait capable d'entendre ces susurres. Personne hormis les vampires aux sens acérés. Quant à sa proposition "rejoins-moi" soit devenir Milicien, elle était sincère. Seuls les levels 3 pouvaient vraiment entrer au sein de la Milice en raison de leur puissance et de leur expérience. Quant à Liu Chen, malgré quelques désaccords entre lui et Jun Min, il n'avait rien de vraiment "répréhensible".

- Alors ton plan pour ce soir ? Boire et boire ? Ou faire des rencontres ? Enchaîna à haute voix le Jun Min "stupide".

Boire, c'est-à-dire se nourrir. Faire des rencontres, c'est-à-dire être vraiment sincère dans sa quête du trafic et tenter de faire des rencontres en rapport.

Tout en parlant, une jeune femme se posa à leur côté et lança un regard des plus sous-entendus au duo de vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: Je suis ton protecteur [Liu Chen]   Je suis ton protecteur [Liu Chen] EmptyJeu 2 Oct - 12:52



Je suis ton protecteur [Liu Chen] 776724ouverturerp4
Je suis ton protecteur.

Je suis pas un petit faible.

Il faut l’avouer Jun Min est un très bon comédien, on pourrait jurer qu’il dit la vérité. Toutefois, il était facile pour moi de repérer qu’il mentait, après tout, j’avais eu les lunettes sur le nez. Je n’avais vu aucune différence. Souriant en coin, je ne répondais cependant rien, je ne voulais pas lui causer d’ennuie. Cela serait bien dommage. Etrangement, je m’étais attaché à lui et je le trouvais presque agréable ! Je dis bien presque … La Milice et moi … Ca fait tout de même deux. Il n’était pas spécialement le genre de personne qu’on aime avoir contre soi. J’étais donc ravi de pouvoir le compter dans mes connaissances agréables. Pas de soucis alors entre nous, pour nous comprendre et nous supporter. Demandant alors au vampire ce qu’il comptait faire de sa soirée, il me répondit qu’il voulait faire des rencontres intéressantes. Oh ! Il avait des attentions bien précises ? Peut-être des missions de Milicien. Cela devait lui prendre un temps fou. Je ne comprends pas, je ne pourrais les rejoindre. J’allais devoir laisser tomber ma boutique et j’aimais bien trop mes fleurs pour cela. C’était bien le dernier lien que j’avais avec ma fille, pas question, de le briser.

Rester silencieux ce n’était pas pour moi ! Je m’étais même permis de lui faire une réflexion quant à mon intension de venir détruire les trafiquants de Bloody à moi tout seul. Etrangement, cela n’avait pas eu l’effet espéré. Le Milicien ne prit même pas le temps de me répondre. J’en aurais presque boudé. C’était vexant ! Heureusement que Il Kwon, ne me voyait pas comme un vampire faible qui n’arrivait pas à se défendre. Sinon j’aurais vraiment finit par me vexer et montrer à tout le monde que je n’avais pas perdu un seul de mes reflexes. Ils étaient plus ou moins endormis… Je n’allais pas être trop parfait, cela pourrait aller contre mon envie de passer inaperçu. Il faut dire que faire semblant de ne pas avoir de forces était réellement difficile pour moi. La seule chose ou je n’avais pas de mal à faire semblant c’est quand je n’arrivais pas à atteindre quelque chose de haut. Il ne pourrait pas nous mettre des gênes de super grandeur en tant que vampire ? D’ailleurs Jun Min ne manqua pas de me faire remarquer que je devais sûrement manquer de force. Il voulait que j’incruste son visage dans ce bar pour lui montrer le contraire ? Je n’étais pas faible et même si je ne passais pas mon temps à faire de la gonflette pour frimer devant les demoiselles après, je n’en étais pas moins légèrement musclé. De toute manière, son réaliste et sincère un mec petit et super musclé, cela ne fait pas beau. Je suis plus dans la grâce et l’élégance, Moi, Monsieur muscle ! Bon, je l’avoue ca je n’allais pas lui dire. Si je pouvais décorer le bar avec sa tête, il pouvait également me le faire sans soucis… «  Je ne suis pas si encroûté que tu le penses Jun Min. Crois-moi et justement on pense bien souvent l’inverse. Tu pourrais être surpris.  » J’étais largement capable de me défendre tout seul ! C’était insupportable tout cela !

Mon agacement devait se sentir vu à la vitesse à laquelle je terminais mon verre. Heureusement qu’il en fallait plus d’un pour que mon corps ressente rien qu’un tout petit peu les effets de l’alcool sur moi. Posant mon verre vide, j’avais continué sur ces vampires qui trahissaient nos principes en rejoignant et donnant leur sang sans la moindre hésitation aux dealers. Soupirant il avait du mal à penser qu’un vampire pouvait se laisser avoir de la sorte. Il devait surtout penser pouvoir contrôler avoir tous les avantages et au final … Mourir. Tiens, finalement … C’était peut-être bel et bien de la manipulation. Le verre d’alcool ne serait-il pas plus fort que prévu. Jouant avec celui-ci, je m’amusais à faire bouger le glaçon dans le récipient vide. Le léger cliquetis m’amusait grandement.

Mon jeu prit fin à la question de Jun Min, c’était donc lui qui me suivait. Un léger sourire borda mes lèvres en repensant aux faits au bientôt j’aurais eu cette impression d’être suivis même aux toilettes. Cela m’amusait d’imaginer Jun Min planquait entre deux cuvettes pour essayer de ne pas se faire voir. Lâchant mon verre, je laissais tomber légèrement mes épaules en avant pour joindre ensuite mes mains. Une dégaine loin de celle d’un vampire. C’était un comportement que je travaillais tout le temps, cela avait même finit par être naturel au fond. «  Parfaitement… Rassure moi, quand je suis chez moi, tu n’étais pas là ? Je ne voudrais pas que tu sois au courant de ma vie privée…  » J’en rigolais, il faut dire, que s’il m’avait vu en train de poursuivre mon calice pour avoir des câlins de sa part ou son sang, c’est certain, il allait penser que j’étais faible. Cela ne serait pas faux … C’est juste, que je ne voulais pas contraindre mon calice. Cela était plus agréable de le voir accepter de lui-même. Quoiqu’il en soit je reprenais la parole. « Je me doutais que tu n’étais pas là pour me faire du mal, c’est pour ca que je n’ai pas cherché à te démasquer. Si tu avais voulu m’attaquer, tu l’aurais fais dans les deux premières heures.  » Un humain qui s’en prend aux vampires, n’a pas de temps à perdre. Demandant un nouveau verre je m’amusais de nouveau avec le glaçon, c’était moins marrant, il ne faisait pas de bruit. Il était bercé par le liquide à l’intérieur, mais c’était mieux que rien. Et voilà que Jun Min insiste sur le fait de faire attention. Roh ! On dirait ma mère ! Enfin non … Ma mère je ne l’ai presque pas connue et les seuls images que j’ai d’elle, c’est qu’elle attendait un énième enfant de mon père. Ou encore qu’elle pleurait de voir notre père punit pour avoir manqué à ses devoirs. Rah. Pas très bons souvenirs. Pourquoi garder cela ? J’étais prêt à lui répondre, mais rien que le fait qu’il me laisse penser à ma fille perdue, me fit mal. Je sentais mon cœur se serrer et mon visage afficha une horrible grimace. Je ne voulais pas aborder le sujet et surtout pas avec lui. Je n’en parlais pas, seul mon fils savait ma douleur et mon envie de tuer et de la venger. C’est d’ailleurs pour cela que j’étais ici ce soir. « J’en ai conscience effectivement.  »

Il avait le don de me mettre en colère, il n’arrêtait pas avec ses propos et je ne faisais que serrer un peu plus mes dents sous la rage. Qu’il arrête ! Qu’il arrête de me donner l’impression d’être coupable ! Je ne comptais pas laisser mon fils seul, je ne voulais pas non plus le perdre. Mais il fallait se l’avouer, l’histoire de ma famille allait subir une fin tragique. Ming continuait sans arrêt de chasser et traquer les tueurs de sa sœur, il allait finir par subir un sort semblable. Pourtant, je ne pouvais l’empêcher de faire. Non pas parce que je voulais le voir mort, mais uniquement, par besoin de vengeance. Et puis, Ming était bien trop une tête brûlée pour m’écouter. Restant sans rien dire, je finis par boire une gorgée de mon nouveau verre, perdant tout sourire voire même toute forme d’attention. Ming me manquait énormément. Je ne pouvais pas le voir souvent à mon grand regret.

Lâchant un long soupire, le plus vieux aborda un nouveau sujet qui me fit revenir sur terre. Clignant des yeux avant de le fixer, je ne savais pas trop quoi répondre. «  Je préfère boire réellement à la maison. Ce n’est pas d’aussi bonne qualité ici. Quant aux rencontres … Je dois avouer que j’ignore si je dois forcer le destin ou non.  » J’avais vite compris de quoi il voulait parler. Je n’eus pas le temps de continuer mes propos qu’une jeune femme vint s’asseoir et nous fixer. Oh, qu’elle s’occupe de Jun Min, je n’avais pas de temps à perdre avec elle. Détournant mon regard d’elle d’une manière nonchalante, je suis persuadé que je ressemblais à un petit ami jaloux de voir une fille s’approcher de son copain. Mais qu’importe ! Ne pouvait-elle pas disparaitre simplement ? Ca ne se voit pas qu’on a une conversation importante ? Apparemment non. Continuant de boire mon verre, un soupire blasé traversa mes lèvres. Il y avait que très peu de femmes qui avaient eu un réel intérêt pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je suis ton protecteur [Liu Chen]   Je suis ton protecteur [Liu Chen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis ton protecteur [Liu Chen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: