Partagez | 
 

 Han Kelsier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 13:21




Han Kelsier
Kim Gi Seok





Bonjour mon nom est Han Kelsier, je suis un jeune homme de 21 ans depuis déjà quelques temps…Mon âge réel ? Il semblerait que j’aie actuellement 21 ans et que je sois d'origine Coréenne. Je fais partie des level 1 et je ne sais pas encore si j'ai trouvé ma vocation mais pour le moment je suis escort boy et... voleur par la même occasion. Même si ma vie privée ne vous regarde pas, je suis actuellement célibataire et je ressens une forte attirance pour tous ce qui bouge


 







기질 character
Ceux qui m’ont supporté pendant plusieurs années vous le diront : je ne suis pas des plus faciles à vivre. Si mes humeurs acariâtres ne vous découragent pas de vivre à mes côtés, il y a fort à parier que ma maladresse vous vexe au plus haut point. Pour ma défense, sachez que supporter une voix qui vous harcèle jour et nuit n’aide pas beaucoup à améliorer mon humeur… Mais je n’ai pas que des défauts. Au-delà de mon insupportable habitude de débiter une dizaine de mensonge à la secondes, je peux être quelqu’un de très sociable. En fait, je pense que côtoyer des gens est la seule chose qui me permet de ne pas sombrer dans la folie complète, alors en règle générale j’essaie de me montrer une facette de moi un minimum supportable. Mes efforts pour être sociable passent en grande partit à travers mon sourire, assez présent sur mon visage. Comme je me révèle être aussi quelqu’un de très joueur (et ce en bien ou en mal d’ailleurs…), il n’est pas très compliqué de nouer un lien avec moi.

Si je suis un fervent défenseur du mensonge sous toutes les formes, je n’en suis pas moins une personne authentique. Si je mens, c’est juste parce que je trouve ça plus facile que de raconter la vérité… mentir sur ma propre personne ne m’apporte rien de bien intéressant. Et comme je me considère comme étant une personne assez loyale, j’estime que les personnes que je porte dans mon cœur peuvent me faire confiance. Sachez qu’en tout cas, je leur accorde la mienne, j’espère donc en avoir en retour.  

Je me qualifierais aussi comme étant une personne très réaliste. Je ne cours jamais après des choses ou des personnes qui paraissent impossible à obtenir… sauf si ma fierté est en jeu, mais là, c’est un tout autre débat. J’avoue être assez susceptible. Je ne supporte pas qu’on ose toucher à mes plates-bandes, et étant de nature assez possessif, je protégerais ce qui m’appartient avec une jalousie maladive. On ne touche pas à ce qui m’appartient ! Et comprenez par-là, que ceux que je considère comme m’étant assez proche font partit du lot des choses que je protège sans vraiment trop réfléchir le pourquoi du comment.




force : ❚❚❚❚❚❚  régénération : ❚❚❚❚❚❚ sens : ❚❚❚❚❚

vitesse : ❚❚❚❚❚❚ adaptation : ❚❚❚❚❚❚ self-control : ❚❚❚❚❚❚




사람의 about the humans
J’aimerais vous poser une question. Comment pourrais-je détester une race, dont je faisais partit il y a encore quelques jours ? Ce changement ne m’est pas encore vraiment rentré dans le crâne, je dois vous l’avouer. D’autant qu’avant déjà, je ne détestais pas vraiment les vampires. A vrai dire, je ne m’en suis jamais vraiment intéressé, sans quand il s’agit du Bloody Steam. Parlons-en d’ailleurs de ça ! Dois-je être content d’avoir survécu à l’accident grâce à cette drogue, ou au contraire détester ma condition de vampire ? Pour tout vous dire, je fais un peu des deux. J’aime presque tout d’être un vampire. La force, la jeunesse éternelle, la rapidité… le seul bémol, c’est le sang. Je n’arrive pas à me contrôler, et autant je ne suis pas connu pour être un ange, autant je préfèrerais éviter de vider de leur sang chaque humain que je croise.

Parlons-en d’ailleurs des humains. Il y a une semaine encore, j’en étais un, alors vous vous en doutez, je me fou complètement d’eux. Je ne les déteste pas, tout comme je ne m’y intéresse pas. Je m’en fou. Les seuls qui m’intriguent… ce sont les calices. Qu’est-ce qui peut bien pousser un humain à servir un vampire ? Tous ne le font pas sous la contrainte… donc, pourquoi les servir ? Pourquoi nous servir ? C’est ridicule ! En même temps… Je dois avouer que l’odeur des Aureus Sanguinis est vraiment attirante. J’aimerais en avoir un… ils sont si alléchants ces buffet sur pattes.

Depuis que je suis un vampire, je dois vous avouer que j’évite de côtoyer de trop près les humains. En faisant ceci, j’espère éviter les moments où je n’arrive pas à me contrôler, et éviter de transformer les humains en sac d’os et de peau, le sang ayant fait un allé simple vers mon organisme.


1

Famille.

L’abandon. Un concept bien étrange. Quand on le connait si jeune que notre esprit se retrouve incapable dans avoir le moindre souvenir, peut-on en être affecté ? Ce sentir abandonné peut-il vraiment être justifié, si l’on n’a aucun souvenir de celui qui abandonne ? Petit, je ne me posais pas cette question. Trop jeune, trop idiot pour me demander si ce sentiment qui régnait en moi avait vraiment lieu d’être. Les seuls souvenirs que je comptabilisais de mes parents, n’allaient pas plus loin que le nom que l’on m’avait donné, et le physique dont j’avais hérité. Mais je me sentais pourtant abandonné.

A Noël, je ne recevais pas de cadeau de la part d’une mère, qui heureuse de pouvoir voir sourire son fils, avait bravé neige, vent et file d’attente pour m’offrir ce dont j’avais rêvé toute l’année en attendant afin le moment espéré. Noël n’était pour moi que synonyme de neige. Les batailles de boule de neige entre orphelins étaient le seul cadeau que nous pouvions avoir. Et si des personnes adultes restaient près de nous lors du réveillon, nous savions, malgré notre jeune âge, que ce n’était que parce qu’elles étaient payé pour ça. Lors des anniversaires, c’était l’occasion pour nous de faire une bataille d’eau, car la neige n’était pas là, pour nous offrir la distraction d’un jour unique.

La famille se révélait être votre compagnon de chambre. Une famille qui peu à peu vous quitté, car des adultes avaient décidé d’adopté. Nous rêvions tous que quelqu’un vienne nous prendre dans leurs bras pour nous dire que la solitude était enfin finie, et que le mot « famille » allait enfin prendre un sens. Mais c’était toujours pour les autres. Ils disaient tous « ne t’inquiète pas, on ne t’abandonnera pas », au final, ils m’abandonnaient tous pour une autre famille que la nôtre : celle de l’orphelinat.

Je n’étais décidément pas né sous la bonne étoile… Même mon nom reflétait l’abandon. Han, un nom de famille choisis presque au hasard, quand une femme, ma mère, décida de me laisser aux bons soins d’inconnus. Han. Elle l’avait choisi au hasard. Et mon prénom reflétait autant d’inconnu que le nom qui m'avait été attribué. Kelsier. Un prénom bien étrange pour un Coréen.

Que me restait-il donc, à part l’abandon ? Cette voix. Celle qui me harcelait depuis longtemps maintenant. Une voix qui me murmurait dans ma tête des choses qui en feraient trembler plus d’un. Au début, elle était petite, presque inaudible. Facile à ignorer, je vivais sans qu’elle ne me dérange trop. Elle était aussi insignifiante que ce que j’étais pour mes camarades de classes.

Nous étions deux orphelins dans notre classe. Et nous étions toujours ensemble. Deux abandonnés, dans un monde d’enfant à qui tous les caprices étaient permis. Mais il m’abandonna lui aussi. Mon copain d’infortune. Mon copain avec qui je partageais une vie, une chambre, une histoire… lui aussi partit. Adopté comme beaucoup d’autres avant lui. Son départ fut une douche froide. Ce qui s’ensuivit, une douche glacée. Si glacé que mon corps en tremblerait pendant encore plusieurs années. Si glacé que mon cœur en avait été immobilisé. Je crois que je l’aimais… mon premier amour d’enfance.
2

Reproche.

Je ne sais pas si j’ai le droit de reprocher à quiconque l'enfance que j'ai eu. Ma mère devait être dans une situation si compliquée qu’elle ne put me garder, mon premier amour avait une famille qui s’offrait à lui, qui aurait refusé ? Mes camarades de classes étaient gâtés par leurs parents, mal éduqué et leur cerveau certainement grillé, par tant de cadeau à devoir déballer. Je ne pouvais alors que me reprocher de ne pas être capable de trouver une famille.

Je finissais par écouter les railleries de mes camarades, et quand le moment de grandir vint enfin, je le pris par les bras, espérant trouver dans l’adolescence ce que je n’avais pu avoir dans l’enfance. Petit caïd du coin, le Kelsier que fut l’enfant avait disparu. Pour me créer une armure, je préférais me cacher derrière une image de grand garçon sûr de lui. Je finis même par croire à mes propres mensonges.

Ceux que j’appelais mes amis n’étaient en réalité que des gars recherchant le pouvoir, mais incapable de le saisir. Alors ils me suivaient, moi qui semblais capable de tenir et de profiter de ce pouvoir. A mes côtés, ils martyrisaient les élèves les plus faibles de l’établissement, pendant que j’utilisais leur argent prévu pour acheter un casse-croûte à la cafétéria du lycée, afin de m’acheter un paquet de clope.

C’était cette voix qui m’avait donné cette armure. Me conseillant à l’abri des oreilles des autres. J’en vins à trouver amusant de martyriser le petit futur prix Nobel de notre classe. Caïd du coin, chef auto-proclamé du lycée. Je n’avais au final pas grandit. J’étais resté un gosse. Un gosse qui jouait à un jeu qui le dépassait. Et je ne pouvais le reprocher qu’à moi… ou à cette voix dans ma tête, ce qui revenait au même. Cette voix était devenue plus forte qu’avant. Mon moi maléfique, gagnant en puissance au fil des jours qui passaient. Cette voix, je lui avais donné le nom de mon premier amour, jamais oublié. Je nourrissais une réelle obsession envers ce garçon qui n’avait pas eu de parents, de familles, tout comme moi. Même si je ne devrais pas, je lui reprochais quand même de m’avoir abandonné. Je lui en voulait.
3

Jeu dangereux.

Ai-je finalement un jour grandit ? Je ne crois pas. Si dans ma tête, j’en venais à réfléchir plus qu’avant, élaborant des théories sur le sens de la vie ou d’autres sujets tout aussi passionnant, dans mes actes, j’étais toujours aussi immature. Aussi con. Ma plus grosse erreur fut de me croire au-delà des règles de la nature. On m’avait proposé de cette drogue. Du Bloody Steam. Une drogue qui ne m’était pas inconnu, mais dont je restais tout de même ignorant à ce sujet.

Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris, jamais je n’aurais du toucher au Bloody Steam. Mais c’était trop tard, je ne pouvais plus m’en séparer, augmentant les doses au fil du temps. La seule excuse que je me suis jamais trouvé, c’était cette voix. En prenant du Bloody Steam, je ne l’entendais plus. Ma folie me laissait tranquille pendant quelques temps. Jamais bien longtemps, malheureusement, et c’est aussi ça qui me poussait à augmenter les doses. D’un côté, j’étais accro et je me droguais pour ne plus entendre de voix, et de l’autre, la voix en question devenait de plus en plus forte, de plus en plus fréquente. Cette drogue est aussi le résultat de ma carrière professionnel guère glorieuse. Il fallait bien que je paye mes excès voyez-vous…

Mais je sais au combien le Bloddy Steam ne fut pas ma seule erreur. J’hésite encore… mais si ma profession en elle-même n’est pas chose dont je me vente beaucoup, ce qui se cache derrière encore moi. Rapidement, je me suis rendu compte que le simple fait, si j’ose dire, d’être un escort boy ne me permettait pas de vivre alors que la plus grande partie de mes revenus partait dans le Bloody Steam. La tentation fut-elle qu’une fois, mes mains glissèrent vers un beau paquet d’argent d’une cliente… Et, tel un vampire attiré par l’odeur de son calice, la couleur de l’argent rendait mes mains très baladeuses. Au début, j’utilisais comme excuse un remake de Robin des Bois. Sauf que l’argent volé n’allait pas aux pauvres, mais à moi. Mais plus je volais, moins j’avais besoin d’argent, et plus je volais. Car oui, m’arrêter à de simples liasses de billets piqués à un client peu attentif ne me satisfait plus. Il fallut que je m’intéresse à de plus gros poissons, m’introduisant chez les gens pour aller chercher plus que quelques billets.

Je ne suis pas kleptomane. Un kleptomane ne s’intéresse pas forcément à l’argent. Moi si. C’est ça que je voulais. Pouvoir vivre dans le luxe, malgré mon train de vie qui me pompait déjà bien assez d’argent. Ce qui m’a toujours le plus dérangé, c’est bien que malgré mes efforts, je n’ai jamais réussis trouver une excuse à cela. La voix que j’entendais ne pouvait tout expliquer, et il me serait pour moi-même très difficile de croire que vivre abandonné de sa famille puisse servir d’excuse là aussi.
4

Changement.

C’est bien une des seules choses que je ne peux me reprocher. C’est aussi une des choses les moins glorieuses à raconter de ma vie. Un accident. Un accident tout ce qu’il y a de plus classique. Pour mourir, j’aurais vraiment pu trouver plus classe. Il m’a suffi qu’un simple feu soit grillé par une voiture, pour être envoyé, moi et ma moto, à travers le décor. Si témoin il y avait eu, il vous aurait dit que je semblais dormir. Mon corps, dans un état presque intact reposait sur le sol, la moto non loin. Seuls mes vêtements, quelque peu déchirés, témoignait de la gravité de l’accident. Et le cadavre aussi. Celui d’un autre homme, conduisant la fameuse voiture. Il était mort sur le coup le pauvre homme. Bon, en maintenant, je dis pauvre homme, mais il n’avait pas qu’à griller ce foutu feu ! A cause de lui, je me retrouvais bien dans la merde. Mort puis ressuscité en vampire, je vous avoue que j’étais assez… désorienté. Je ne devais guère être très différent des zombies à ce moment-là. Le fracas de l’accident semblait encore résonner dans mes tympans, pourtant seul mes pas rompaient le silence de la nuit. Il me semblait percevoir un son, comme si un robinet n’avait pas été complètement fermé. Le feu de signalisation continuait sa danse coloré, comme si rien ne s’était passé. La lumière d’une enseigne clignoté un peu, faiblissant au fil du temps. Un vrai décor de film d’horreur. Et ce jour-là, j’étais un horrible acteur de ce film.

Je me souviens vaguement avoir quitté le lieu de l’accident. Si mes souvenirs sont bons (ce qui reste encore à prouver), je suis partit en entendant les sirènes de voitures. Cela dit, j’aurais bien aimé être sur place pour voir la tête des flics devant l’accident, un cadavre manquant à l’appel.
5


Désir.

Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris ce jour-là. Mon esprit ne pouvait se focaliser sur autre chose que sur la faim. Je voulais à tout prix me mettre quelque chose sous la dent, et ce n’était pas un mcdo qui allait me rassasié. L’odeur des humains me harcelait sans arrêt et me cloitrer chez moi ne me sauvait pas de cette faim inépuisable. Alors je suis sorti. La journée touchait à sa fin quand je l’ai croisé. C’était lui. Mon premier amour d’enfance. Non. Ce n’était pas lui, mais il lui ressemblait tant. Sa manière de marcher, de sourire. Ses yeux, son visage… il semblait être exactement le même que cet amour d’enfance, en plus grand qu’à l’époque bien sûr.

Une petite rue tranquille, et voilà que je me jetais sur lui, tel une fan en pleine puberté se jetant sur son idole de toujours. Je l’ai plaqué contre le mur. La voix qui hantait mes pensées, celle qui portait le même nom que mon amour d’enfance me criait de satisfaire mes envies. Mais je ne voulais pas. Pourtant, l’attraction était trop forte. Le monstre qui régnait en moi voulait son sang ! Là, tout de suite !

Pas besoin d’être un prix Nobel pour deviner ce qui s’est passé par la suite. Son sang était si bon, si frais. Dans mes bras, je sentais le corps du jeune homme s’affaisser. Ce fut au prix d’un énorme effort que je parvins à me détacher de sa nuque. Le jeune homme était désormais inconscient, reposant dans mes bras. Son cœur battait toujours. Je ne l’avais pas tué. J’avais réussis à me contrôler un tant soit peu. Je ne pouvais le laisser inerte dans une rue si reculée, alors que la nuit tombée… je l’ai pris avec moi. Sans vraiment savoir ce que je faisais, je l’ai ramené chez moi. J’espérais au fond de moi pouvoir réparer cette faille qu’avait ouverte l’abandon de mon tout premier et seul amour. Ce n’était pas lui qui était dans mes bras, mais je tentais de me convaincre du contraire.  



현실 the real me

Bouh ! :17:
C'est Sarabi à l'appareil. Prête pour harceler le monde entier avec ce deuxième compte ! Tenez-vous bien, avec Chang Wu et Kelsier, l'invasion nounours est imminente ! Les vampires n’ont qu’à bien se tenir !
Code du forum:
 
.




Code:
[*]<pr>Kim Gi Seok [M.I.B] </pr> alias [url=http://calix-sanguinis.forumactif.org/u212]Han Kelsier[/url]
[*]



Dernière édition par Han Kelsier le Lun 9 Déc - 19:18, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 14:14

Haan ! Gi Seok est juste magnifique ! ** ♥️

Re-bienvenue donc et bon courage pour ta fiche !! ♥️♥️ :2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 14:22

Merci :5: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 17:59

MIB *-* ♥♥♥
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche !! o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 18:34

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 19:08

Re bienvenue à toi ma petite Sarabi préférée ! x3 (J'en connais qu'une et alors ? XDDD) Oooh ! C'est un Escort Boy ! Avec Evan ils leur faut un lien *w* Ils vont bien s'accorder tous les deux ;p

En tout cas, courage pour cette nouvelle fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 19:19

Yoo Kyang Ja a écrit:
(J'en connais qu'une et alors ? XDDD)
Bah, y'a aussi celle du Roi Lion -mais t'façon, elle fait pas le poids face à ma supériorité /sbaf/-

Oh mais oui, un lien avec l'escort boy anglais le plus sexy qui soit :9:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 20:45

OHHHHHH TU FAIS UNE BUSTER HEUREUSE LAAAAAA !!!!

J'aime tellement MIB surtout 5zic ♥ mais Cream est aussi choupi :) ! Excellent choix ♥ et bon courage pour ta fiche ** !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Lun 2 Déc - 21:31

MIB is perfet de toute façon ♥ Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Dim 8 Déc - 12:36

Rebienvenue sur le forum donc *-*
Bonne chance pour ta fiche & surtout amuses-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Dim 8 Déc - 16:24

Merci :5: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Han Kelsier   Mer 11 Déc - 10:48

J'ai adoré ton histoire ♥ ça promet !!! Je veux un lien oblige ! èé pas le choix ha !


Bravo, tu as été validé(e) !
Pour commencer, nous te souhaitons la bienvenue sur Calix Sanguinis ! Si tu reçois ce message, c'est que tu as été validé(e) par un de nos magnifiques administrateurs (héhé) ! Comme tu peux le constater, tu as à présent une magnifique couleur accordée à ton groupe. Afin de bien débuter sur le forum, un guide du petit nouveau a été créé pour vous faciliter la tâche, n'hésite donc pas à y jeter un coup d'oeil ! Comme nous sommes sympas, voici un petit récapitulatif des tâches que tu dois accomplir à présent ! Pour commencer il serait donc judicieux de créer ta fiche de de liens & de topics. Si tu te sens seul(e), tu peux te trouver un colocataire, créer ton groupe ou même rejoindre un gang ! Afin de nous faciliter la tâche, il est obligatoire d'aller faire un tour sur la liste des membres classés par groupe et par rang et d'y remplir le code mis à ta disposition pour que nous puissions t'y ajouter !  Il ne te reste qu'à rp ! Ah et oui, n'hésite pas à voter pour calix sanguinis en cliquant sur les petits étoiles affichées sur la page d'accueil et à commenter le forum à l'endroit prévu à cet effet !

Votre staff adoré ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Han Kelsier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Han Kelsier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1 :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: