Partagez | 
 

 Deep vengance is the daugter of deep silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 17 Fév - 20:43

"Qu'est ce qui t'as pris de faire ça bébé ..? C'est pas la solution, et c'est mauvais pour toi ... Je t'en prie promets moi que tu ne recommenceras pas, mh ? S'il te plait mon coeur ..."

J'ai tendu le bras pour caresser son visage, fixant ses lèvres entrain s'activer inutilement. J'avais envie qu'il me prenne dans ses bras. Rien que cette idée me faisait sourire.

"Serre moi. ~"

Tel un gamin de 6 ans, j'ai tendu les bras vers lui pour réclamer un câlin. Je savais déjà que mon caprice allait être exécuté. Mon amour m'a prit dans ses bras et m'a serré doucement. J'ai commencé à caresser son dos de ce petit geste machinal dont j'avais l'habitude. Je voulais pas que ce moment s'arrête... Pourtant ça allait forcément arriver, des que la drogue cesserait de faire son effet, dès que je sortirais de cette douce illusion. Mais au moins, j'avais trouvé la solution pour le faire recommencer.
"Bae il faut que tu le fasses, mh ? Au moins je me sens bien. ~"
Un mélange d'excitation et de torpeur avait envahi mon esprit et mon corps, me laissant dans un petit nuage de coton. J'avais aussi pensé à lui demander de me mordre et aspirer jusqu'à ma dernière goutte de sang pour m'empêcher de réfléchir, mais c'était plus délicat... Je suis restée vautré ici au moins une heure, à le serrer en tenant des propos plus ou moins cohérents, ressassant parfois de vieux souvenir. J'ai même fini par lui expliquer ce que je faisais avec Keegan. Ses plans pour renverser la milice de l'intérieur, ce qu'il me faisait faire... J'ai même essayé de me lancer dans un discours pour lui expliquer pourquoi je pensais qu'il avait raison et pourquoi je le suivais. De toute façon maintenant ça n'avait plus d'importance...
Puis j'ai fini par m'endormir, rattrapé par le sommeil... Je me suis réveillé vers je ne sais quelle heure, le corps engourdit. Ma tête devait peser deux tonnes et demi... Bien entendu, Jin ne m'avait pas obéit et m'avait laissé reprendre mes esprits. Seulement voilà je ne devais pas être dans cet état. Il ne m’a fallu que quelques instants pour bondir hors du lit, me retrouvant une fois de plus dans cet état d’indécision total.

« Tu aurais du m’obéir… »

J’ai finir par quitter les lieux sans demander mon reste, n’ayant aucune envie d’être de nouveau confronté à ce sentiment de colère.
Il fallait que je trouve quelque chose… Ce petit cinéma avec la drogue n’allait pas durer éternellement… Du moins je savais déjà qu’il n’allait pas me laisser faire…
Je suis partie avec un mal de tête incroyable et des sensations de vertige, me hâtant du mieux que je pouvais pour ne pas m’attarder ici.

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Sam 18 Fév - 22:32

A chaque élan d'affection qu'il a envers moi, mon coeur se serre un peu plus. Est-il seulement sincère ? Peut-être qu'au fond, oui, mais tout s'achèvera lorsqu'il reprendra ses esprits. Esprits qu'il a complètement perdu, j'en ai de plus en plus conscience au fur et à mesure qu'il me parle, en commençant par m'avouer ce qu'il fait avec ce Keegan. Au début, j'essaie de convaincre que c'est une histoire, le pur fruit de son esprit, mais pourtant, je suis forcé d'avouer que ce n'est pas le cas, qu'il me dit bel et bien la vérité. Alors que dans une toute autre situation, je me serai énervé, je reste calme. Plutôt que de tenter de lui ouvrir les yeux, de l'engueuler et de créer une dispute, je reste de marbre. Je le laisse parler, écoutant tout avec attention, le moindre détail qu'il peut dévoiler. Je ne compte pas le dénoncer, ou retourner ce qu'il me dit contre lui. En fait, je ne sais même pas si je compte lui en reparler ou non. On verra bien quand tout sera passé. Si ça passe.
Si je reste si silencieux, ce n'est pas parce que je désapprouve ses agissements. Pas entièrement. C'est à cause de ce qu'il a mentionné avant. Nos vieux souvenirs, par exemple, entre deux propos pas vraiment cohérents. Il reste là, à me serrer, sans se rendre compte de tout ce qu'il peut me dire, et moi, je ne bouge pas, je l'écoute, je me laisse bercer par ses caresses. Je n'ai plus la force de me battre, pas ce soir ...
J'entre dans son illusion, je le serre contre moi, le câline comme si de rien était, je l'écoute, je l'embrasse sur le front. Tout cela jusqu'à ce qu'il s'endorme, sans doute épuisé par ses derniers jours et ses sentiments qui semblent se battre violemment en lui. Je le laisse faire, le gardant simplement contre moi.

Mais contrairement à lui, je ne trouve pas le sommeil. Je l'observe, si paisible dans son sommeil, j'imagine ses songes, puis je ressasse ce qu'il m'a avoué, ainsi que les derniers événements. Qu'est ce qui a pu lui prendre ..? Prendre de tels risques pour des idées certes nobles, mais complètement foireuses ! Décidément nous ne sommes pas en phase pour tout ... Je le savais déjà, mais à présent cela me saute aux yeux, nos différences d'avis sur la milice.

Les heures défilent et je reste perdu dans mes pensées, me contentant de le serrer contre moi, caressant tantôt son dos, tantôt ses cheveux. Puis vient le moment tant redouter, le moment où il se réveille. J'ai à peine le temps de le remarquer qu'il est déjà hors du lit, prêt à déguerpir.

« Tu aurais du m’obéir… »

Il quitte la pièce, et très vite j'entends la porte de l'appartement se fermer. C'en est trop ..! Aussi rapidement que lui, je saute sur mes pieds et le poursuit, bien décidé à essayer de mettre les choses au clair. J'y ai réfléchis toute la nuit. Je n'ai jamais voulu prendre le risque de le vexer en allant à l'encontre de ses désirs. Je me doutais bien que ce Keegan n'était pas net, qu'il n'était pas le genre de personne que Sei pouvait fréquenter, mais ses mots de la veille n'ont fait que me le confirmer.
Il ne me reste pas beaucoup de force, mais j'en profite, je les utilise autant que je le peux. J'accélère le pas, courant dans les escaliers pour le rattraper, et finit par y parvenir dans la rue en l'attrapant par le poignet avant de l'acculer au mur, à bout de nerf. J'ai tellement pris sur moi ces derniers jours, j'ai tellement voulu me faire pardonner. Mais en le voyant sortir du lit aussi vite, en décelant la colère dans son regard tandis qu'il me lâchait ces mots, « Tu aurais du m’obéir… », ça a réveillé en moi toutes ses émotions que je refoulais par pure culpabilité. Ces quelques heures où je l'ai retrouvé m'ont soudainement donné la force de l'affronter. Comme si j'avais été trop lâche pour cela avant, assaillit par la culpabilité, les remords et le désire qu'il me pardonne. Ses sentiments sont toujours bien ancrés en moi, seulement, la volonté de le retrouver l'est tout autant. Je sais que ce que je m'apprête à faire pourrait envenimer les choses, mais tant pis, si je reste aussi passif que je l'ai été ces derniers jours, rien ne s'arrangera jamais. Il faut que j'agisse.

« Arrêtes de me fuir Sei Wong ! Non je ne t'ai pas obéit, et je n'obéirai jamais à un tel ordre ! Tu te rends compte de l'état dans lequel tu étais, et à quel point cette merde est dangereuse ?! Au début, j'étais tellement soulagé que tu veuilles de moi, que tu recherches mon affection plutôt que de me frapper ou de me fuir, mais ce n'était pas toi ... »

C'est plus fort que moi, les larmes me montent aux yeux. J'ai la désagréable sensation d'en être arrivé à un point de non retour avec lui, que les choses pourront être soit noires, soit blanches. Bien que j'ai peu d'espoir que la situation puisse s'arranger ...

« Bon sang arrêtes de fuir Sei Wong ... Je suis prêt à affronter ta colère, je suis prêt à endurer n'importe quoi, mais plus ça ... Fais le moi payer une bonne fois pour toute, quittes moi ou aimes moi à nouveau, mais n'essaye pas d'arranger les choses en te droguant ou je ne sais quoi d'autre que tu pourrais trouver ! Tu n'arrangeras rien comme ça. » Je laisse un bref silence s'installer, cherchant désespéramment son regard. « Je t'aime à en mourir Sei Wong. Je pourrai mourir pour toi, mais je mourrai sans toi, c'est une certitude. Je sais que je ne mérite pas de vivre après ce que j'ai fais, crois moi j'en ai plus conscience que n'importe qui sur cette terre. Mais tu es l'amour de ma vie, ma moitié, je ne pouvais pas continuer à vivre à tes côtés en te mentant et en te cachant quelque chose d'aussi important. Je savais très bien que tu allais me haïr, mais je préfère ça plutôt que tu aimes une fausse image de moi. J'ai voulu être sincère envers toi, et j'en assumerai toutes les conséquences. Je me plierai à n'importe laquelle de tes volontés si ça peut apaiser ton coeur, quelle qu'elle soit, mais je t'en prie, ne joue pas avec ta santé, ne recommence plus jamais ça ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 2 Mar - 17:20

J'ai entendu la porte claquer derrière moi, puis un tourbillon d'image et de couleur avant que je me retrouve plaquer contre un mur. Il aurait du savoir qu'avoir des gestes brusques avec moi était la dernière chose à faire, et pourtant...

Dans le fond, j'étais surpris qu'il se réveil un peu. Toujours passif face à mes crises, que ce soit avant ou maintenant, il n'avait jamais vraiment su me calmer. En fait il savait même plutôt bien envenimer les choses.
C'était mon contraire, en tout point de vue, depuis toujours. J'en venais à me demander comment on avait réussis a passer prêt de 10 ans ensemble.
Mais malgré tout on s'équilibrait...

J'ai presque réussis à l'écouter jusqu'au bout. Cependant, il m'avait fallut peut de temps pour me dégager, usant de toute ma brutalité pour me dégager. Bien sur que tout était de sa faute. Bien sur qu'il aurait pu garde ca pour lui.

"Tu aurais du tout garder pour toi ! C'est de ta faute ! Tu n'avais qu'à vivre avec et me laisser tranquille !
Putain, dans 100, 200ans est ce que tu crois que ça m'aurait préoccupé ?! Que j'aurais même eu des souvenirs ?! Qu'est ce que tu crois que je peux vivre avec ça ?! Qu'est ce qu'on en a à foutre de ma santé dans tout ça, hein ?!"


Le déclic m'est apparu tout à coup. Face à l'éternité qu'est ce que ça pouvait bien faire ? Il y avait cette petite voix qui soufflait ça à l'intérieur, bien vite rattrapé par la réalité : Comment pouvais je continuer à vivre normalement avec lui en voyant chaque jour, à travers ses yeux, l'assassinat de ma famille..?

Ça ne pouvait pas continuer ainsi. Je devais en finir et mettre un terme à cette souffrance mutuelle.
Cette décision venait d'apparaître d'une manière soudaine mais semblait limpide comme de l'eau de roche. Étrangement, je me suis senti apaisé. Et à cet instant, j'ai su que c'était la bonne décision.
Un calme plat m'a envahit tout à coup. Je pouvais à nouveau le regarder en face.

"J'ai besoin de réfléchir."

En réalité, c'était déjà tout décidé, mais il fallait que je fasse ce qu'il faut maintenant.
J'ai tourné les talons et j'ai commencé à partir, toujours dans un calme plat.

"Laisse moi tranquille jusqu'à demain."

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 2 Mar - 21:36

Je ne suis aucunement surpris lorsqu'il se dégage, et ce n'est pas pour autant que je m'arrête de parler. Je vais au bout des choses, je lui dis tout ce que j'ai sur le coeur, et me tais enfin pour entendre sa réponse, aussi virulente soit-elle.

Bien sur qu'il m'en veut, c'est évident. Mais à ma place, qu'aurait-il fait ? Est-ce qu'il aurait pu simplement vivre avec en le gardant pour lui, comme il me le conseille ? Quoi qu'après réflexion, me mentir et me cacher des choses n'a jamais semblé lui poser problème, il est même plutôt doué pour cela. Dans une autre situation, je lui aurais demandé des explications pour ça, pour savoir dans quoi il était impliqué avec son soi-disant frère, mais pas maintenant. Maintenant ça ne sert à rien, plus rien ne sert j'ai l'impression ... Il n'y a plus que nous et ma faute, cette dernière écrasant lourdement tous les souvenirs que nous pouvons avoir ensemble et tout l'amour que nous éprouvons l'un pour l'autre.

Tout à coup, il se calme. Sans explication aucune. Tout change : son expresse, son aura, et même son ton.
Besoin de réfléchir ... Pourquoi donc ? Je n'ai cependant pas le temps de lui demander qu'il tourne les talons, m'ordonnant de le laisser tranquille jusqu'au lendemain. A vrai dire, je suis trop bouche bée pour réagir. En une fraction de seconde il est passé de la tempête au calme plat, et cela sans aucune raison apparente. Il a forcément une idée derrière la tête, mais laquelle ?
A bout de force et de patience, je le regarde s'éloigner avant de moi même rebrousser chemin. J'espère seulement que le laisser tranquille changera quelque chose, que la situation évoluera. En bien ou mal, mais pitié, que quelque chose change. Je ne sais vraiment plus sur quel pied danser.

Tout comme lui, je ne rentre pas à la maison. De toute évidence, il me reste une journée entière à tuer avant d'être de nouveau confronté à mon amant, alors autant en profiter pour récupérer des forces.
Dans un premier temps, je vais me nourrir. J'en ai besoin. Cela fait trop longtemps que je n'ai pas ingurgiter de sang frais, et cela m'aiderait grandement à retrouver mes forces et permettrait à mon corps de mieux guérir. Car bien que toutes mes blessures se soient refermés, tout mes os remis en place, je sens bien qu'une légère douleur est toujours présente, et qu'à la prochaine crise de mon amant, je ne cicatriserai pas "si bien".
Je finis par trouver une jeune femme, certainement dans la vingtaine que je mords juste assez pour lui faire perdre conscience, mais pas assez pour lui causer de réels maux.
Maintenant que mon organisme a ingéré assez de sang pour fonctionner à plein régime pour au moins quelques jours, je finis par retourner chez nous pour me reposer. Je sais que j'ai déjà beaucoup dormi ces derniers jours, mais ce n'était pas vraiment réparateur. Ni même volontaire. D'une part j'ai besoin de ce repos pour bien recharger mes batteries, mais d'autre part il m'est également nécessaire pour oublier ne serait-ce que quelques heures mon angoisse liée à Sei. Depuis son départ, je ne cesse de me questionner sur son intention ...

*****

Après quelques heures de sommeil, je descends au salon, curieux de savoir si ma moitié m'a rejoint ou non. C'est sans grande surprise que je découvre le rez de chaussé dénué de toute présence. Alors, pour passer le temps, je remonte prendre une douche, m'habille d'un jean et d'une chemise noir, puis retourne l'attendre au salon avec un livre. Il faut que je m'occupe l'esprit, sans quoi je vais devenir fou. Si je ne fais rien, je ne vais pas cesser d'essayer de deviner ses intentions, ce qui est clairement impossible. Alors, plutôt que de m'imaginer miles et uns scénario, je m'assois et lis.

Je ne referme l'ouvrage que lorsque les pas de mon amant retentissent dans les escaliers et retiens mon souffle, me demandant dans quel état je vais le trouver. Lorsqu'il pénètre dans l'appartement, je m'avance vers lui, puis, emporté par je ne sais quel démon, je pose mes mains sur sa taille que j'ai tenu tant de fois et m'empare de ses lèvres, douces et délicieuses, que je connais par coeur tant j'ai pu les embrasser. Les yeux clos, je profite de cette échange, craignant qu'il n'y mette fin brusquement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mar 7 Mar - 21:53

J'ai été surprit de le trouver si bien apprêté, installé dans le canapé du salon. J'avais l'habitude de le voir rentrer du boulot avec cette horrible odeur d'essence. Et ça faisait une éternité que nous n'avions pas passé une soirée ensemble... Avec tout ça, je commençais à me demander si notre couple n'était pas finalement bancal... Et pourtant, malgré tout, je savais que je l'aimais plus que tout. Je ne savais pas quel démon m'avait poussé dans ses bras mais il avait bien réussis son coup. Tout nous opposait, et pourtant, j'étais désespérément amoureux de lui...

Je l'ai laissé s'approcher et m'embrasser, mais je n'ai pas chercher à approfondir. J'étais à la fois réticent et envieux... Mais ce soir, je devais profiter... J'ai posé mes mains sur ses hanches pour doucement le repousser et ai soufflé :

" - Je vais prendre une douche..."

Je l'ai laissé la et suis monté à l'étage. J'avais terriblement besoin de changer de vêtement et de me laver. Ces derniers jours, j'avais mené une véritable vie de vagabond... Je m'étais arrêté deux fois tout au plus chez mon frère pour faire une pause mais rien de plus...

Je me suis débarrassé de mes vêtements abimés par mes interminables courses et les ai laissé tombé dans le panier à linge sale. J'aurais du les jeter, mais au stade ou nous en étions ça ne valait plus vraiment la peine...

J'ai pris une longue douche bien brulante puis ai fouillé ma partie du placard sans prendre la peine de me couvrir, à la recherche d'une tenue qui me plaisait. J'ai fini par enfiler une chemise rouge foncé, ma préféré, et un jean blanc. J'ai vaguement sécher mes cheveux et suis redescendu au rez de chaussé, pour retrouver Jin.

"Tu viens ?"

Sans lui expliquer, j'ai pris sa main pour commencer à le mener à l’extérieur, vers sa voiture. Vu le temps un peu brumeux je n'avais pas envie que l'on ai a se balader à l’extérieur. Il m'a demandé on nous allions, et je me suis contenter de répondre : "Tu verras. J'avais besoin de m'éloigner.". Je lui ai ensuite indiquer le chemin à prendre, le menant à l'extérieur de la ville, jusqu'à la lisière de la forêt.

" - Tu peux te garer la, on va continuer à pieds."

Je suis sorti et ai prit sa main pour le mener dans la masse d'arbre sombre. De tout le trajet, je n'avais presque pas décroché un mot. Nous allions avoir tous les temps de discuter ce soir...

Je l'ai mené jusqu'à un petit chalet, habituellement loué à des vacanciers, sur les rives de la rivière Han. Je n'avais pas prit la peine de réserver ça de manière officielle... De toute façon personne ne venait la à cette époque de l'année. Je

" - Ca te va pour passer une soirée tous les deux ?"

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 9 Mar - 19:19

Comme je m'y attendais, il me repousse. Mais pas avec la violence que j'imaginais, non, il le fait tout en douceur, sans hausser le ton, sans envoyer le poing. De toute façon bien incapable de le retenir, je le laisse monter et l'attend dans le salon, regardant par la fenêtre, plongé dans mes pensées. J'écoute le bruit de l'eau qui coule sur son corps, puis celui de ses vêtements qui, quand je tends l'oreille, émette un faible son lorsqu'ils frottent à son corps. Ses pas délicats descendent l'escalier, je le regarde, observant cet être calme, presque apaisé, que je ne reconnaissais plus ces derniers jours. Une fois à ma hauteur, il saisit ma main et m'entraîne à l'extérieur. "Tu viens ?". Bien sur que je viens, mais où ? Pas de réponse concrète. Un désir de s'éloigner. S'éloigner où, pourquoi ? Je n'en ai aucune idée, mais je ne formule pas ses questions. Je le laisse me guider à la voiture puis jusqu'à la forêt. Tout est calme entre nous, trop calme. Aucun geste affectueux comme nous en avons l'habitude, aucun geste brusque comme ça se produit ces derniers temps. Juste du calme. Trop calme.

Nous nous garons à la lisière de la forêt, comme si nous partions en promenade. Exactement comme si c'était le cas, il prend ma main et commence à marcher d'un pas paisible, nullement pressé. Je le suis, observant tantôt ce qui nous entoure, tantôt son visage adolescent aussi impassible que celui d'une poupée de cire. Nous ne parlons, ou peu, et bizarrement, cela me va. Je sens qu'il ne m'emmène pas ici pour rien. Le connaissant, les explications viendront plus tard, je n'ai qu'à être patient.

Finalement, nous arrivons à un chalet. Il me demande si ça me va, et je lui réponds que oui. "N'importe où m'irais tant que je peux être avec toi". Je tais ces mots, mais je n'en pense pas moins. Je le laisse me mener à l'intérieur, curieux de connaître son programme pour cette soirée. J'ai l'impression que ça fait une éternité que nous n'avons pas passé de soirée ensemble proprement dit. Que nous n'avons rien fait de romantique, ni d'amoureux.
J'observe les lieux en entrant. Ce  n'est pas bien grand, mais c'est coquet. Confortable pour une nuit à deux, mais certainement pas pour y vivre. C'est une bonne idée en soit. Le calme de la forêt, l'éloignement du lieu par rapport à la ville et même à notre appartement, c'est parfait.

Une fois mon observation terminée, je me tourne vers lui et prend doucement ses mains dans les miennes. Que devrais-je faire à présent ? Lui demander ce que nous faisons ici ? Faire comme si de rien était ? Finalement, je me perds dans l'admiration de ses traits, observant son visage poupin, glissant mes doigts sur sa joue par automatisme. Je caresse tendrement son visage, perdu dans sa contemplation, puis finit par déposer un tendre baiser sur son front.

- Qu'est ce qui te ferait plaisir ce soir ? Je me doute bien qu'on va finir par parler, mais avant, permet moi de faire ce que tu voudras ...

Je lui souris tendrement, continuant mes caresses sur sa joue. Une ambiance étrange règne ici. Je sais qu'on ne repartira pas d'ici dans le même état d'esprit que nous sommes arrivé. Quelque chose aura changé, en bien, ou en mal, mais ce sera différent. Alors, avant d'entrer dans la discussion, avant d'aborder le sujet qui fache et qui changera tout, j'aimerai lui faire plaisir une dernière fois, que l'espace de quelques minutes ou moins, nous redevenions Jin et Sei, ce couple que tout oppose mais que l'amour inconditionnel qu'on se porte rassemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mar 14 Mar - 21:15


Je suis entré et me suis directement dirigé vers la cheminé pour l'allumer, le laissant observer les lieux. Je n'ai pas tardé à retourner près de lui, sans rien dire. En fait, je ne savais pas quoi dire... J'ai deviné que c'était un peu pareil pour lui...
Quand ses doigts se sont glissés sur ma joue j'ai fermé les yeux pour mieux profiter du contact. J'avais l'impression que ça faisait bien une dizaine d'année qu'il ne m'avait pas touché... C'était étrange la manière dont cette dernière décennie avait filé avec une vitesse grand V tandis que ces deux dernière semaine semblaient avoir durer un siècle.

"- Qu'est ce qui te ferait plaisir ce soir ? Je me doute bien qu'on va finir par parler, mais avant, permet moi de faire ce que tu voudras ..."

J'ai posé un doigt sur ses lèvres. Je ne voulais pas parler. Du moins pas de ça... Nous ne repartirions pas d'ici, et c'était la seule chose qui me permettait de faire comme si de rien n'était...

" - Chut… Ne parlons pas de ça amour… Ce soir j'ai envie que l'on passe une soirée tous les deux. Ca fait quoi, un an que ça n'est pas arrivé..?"

J'avais tout prévu pour ce soir. Parfois je regrettais quand même que l'on ne soit pas juste pour ce merveilleux moment qu'étais le repas. Oh, ce n'était pas le gout de la nourriture qui me manquait, mais le principe de s'attabler ensemble et de se raconter la journée. Après tout c'était peut être ce qui nous manquait…
Sur la table, se trouvait disposé une bouteille de vin et deux verres. Je m'étais appliqué à préparer cette soirée. J'y avais mis du coeur.

" - Viens."

Je l'ai fait asseoir sur le canapé en face de la cheminé et nous ait servit deux verres. Au moment de trinquer, j'ai posé mon regard sur le sien.

" - A nous ?"

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 16 Mar - 22:20

Tandis qu'il pose son index contre mes lèvres, je continue de l'observer, mon regard plongé dans le sien. Le ton employé est si doux .... ça me fait un bien fou. Pas de cri, aucune colère. Presque comme si il ne s'était rien passé.

" - Chut… Ne parlons pas de ça amour… Ce soir j'ai envie que l'on passe une soirée tous les deux. Ca fait quoi, un an que ça n'est pas arrivé..?"


Il n'a pas tort. Entre mon travail et nos disputes, nous n'avons pas pris le temps de se retrouver rien que tous les deux depuis un moment, du moins par pour une soirée, qu'elle soit romantique ou détente. Et ça me manque atrocement ... Je hoche donc la tête en signe d'accord et le suit jusqu'à la table où il semble avoir tout préparé. Un bon vin, deux verres, et une cheminé. Ce décors est tout simplement parfait, simple, mais suffisant. Pas besoin de tonnes de décorations, de choses romantiques ou quoi que ce soit d'autre. Sa présence suffisait à illuminer la pièce.

Je m'assois donc à ses côtés et accepte le verre qu'il me tend après l'avoir rempli, son regard se posant alors sur le mien. "A nous ?" Un léger sourire se dessine sur mes lèvres tandis que je fais trinquer mon verre avec le sien.

" - A nous ... "

Toujours sans lâcher son regard semblable à une galaxie entière, je bois quelques gorgées du liquide pourpre, puis repose mon verre sur la table, ne comptant pas tout boire d'un coup. Je sais que si je bois trop, je serai rapidement saoul, or je ne veux pas l'être. Je veux profiter de cette soirée, du moindre détail. Un battement de cil, un soupir, un sourire, je veux me souvenir de tout, que cela reste gravé dans ma mémoire. Je ne saurai dire pourquoi, mais je sens bien que quelque chose d'inhabituel va se produire.

Tandis que mon regard se noie dans le sien, je replace une mèche de ses cheveux, les caressant alors avec toute la tendresse du monde.

" - Je ne te l'ai pas dis assez ces derniers temps, honte à moi, mais ... Tu es magnifique Sei Wong. " Je me rapproche légèrement de lui, comblant la distance qui nous sépare pour me retrouver à quelques centimètres à peine de ses lèvres. "As-tu seulement un seul véritable défaut ..? "

Bien sur qu'il n'est pas parfait, je ne suis pas le seul à qui on peut reprocher des choses, mais Sei Wong ... Rien au monde ne me fera admettre qu'il est imparfait. A mes yeux, aucun de ses minuscules défaut ne pourra jamais être la cause d'une éventuelle rupture.
Avant cette funeste découverte, je n'envisageais même pas que notre couple puisse connaître une fin. Notre histoire est trop belle. Compliquée, mais unique et précieuse.

Tendrement, nos lèvres se rencontrent. C'est un baiser tout ce qu'il y a de plus tendre. Il n'est ni langoureux, ni long. Ce n'est qu'un simple baiser, pourtant j'espère qu'il en ressentira toute la sincérité. Pourquoi me perdre dans de longs discours alors qu'un baiser pourrait exprimer tout ce que je ressens ?
Après une poignée de secondes que je ne me suis pas amusé à compter, je rompt l'échange, posant mon front contre le sien.

"- C'est vraiment un beau décor. C'est toi qui a tout préparé amour ? " Je jette un oeil sur ma gauche, là où le feu consume tranquillement les bûches qui lui ont été offertes en offrande. "Je trouve ça vraiment adorable, ça me plaît beaucoup ...~ Ca me donne envie de te garder dans mes bras toute la nuit, de parler de tout et de rien, de t'aimer aussi longtemps que nos corps le supporteront ..~ "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 17 Mar - 10:29

" - Je ne te l'ai pas dis assez ces derniers temps, honte à moi, mais ... Tu es magnifique Sei Wong. "

J'ai souris. Effectivement ça devait faire une éternité qu'il ne me l'avait pas dit. J'ai glissé mes mains sur ses hanches, les caressant tendrement, l'écoutant me flatter. Des défauts j'en avais. A commencé par mon instabilité sûrement infernale à vivre. Mais il ne pouvait pas comprendre ce que c'était... Il savait, mais il ne pouvait pas comprendre à quel point chaque combat, chaque "leçon" de mon créateur m'avait marqué...

" - Ca me donne envie de te garder dans mes bras toute la nuit, de parler de tout et de rien, de t'aimer aussi longtemps que nos corps le supporteront ..~ "

J'ai de nouveau souris en resserrant mon emprise sur lui, rompant rapidement la distance qui séparait ses lèvres des miennes. J'ai glissé ma langue contre ses lèvres pour lui demander accès et ait laissé nos langues se caresser et se découvrir de nouveau.

J'aurais aimé que l'instant s'éternise. Mais je savais que si cet instant était agréable c'est parce qu'il devait finir... J'ai rompu l'échange, désireux de faire durer la soirée. J'ai de nouveau porté mon verre à mes lèvres avant d'également le poser sur la table.
Je me suis légèrement enfoncé dans le canapé pour mieux me blottir contre lui. Mes lèvres sont venus se poser sur sa gorge avant que mes dents s'y enfonce doucement dans sa peau pour en aspirer un peu de liquide rouge.
Étrangement, ces derniers temps, je ne m'étais presque pas alimenté. Et j'avais oublié la douleur de la soif au détriment de la douleur psychologique...

Je ne me sentais pas vraiment d'humeur à discuter ce soir... J'avais l'impression que nous n'avions plus rien à nous dire à présent... Je me demandais comment nous avions pu en arriver la...

J'ai fini par relever la tête, ne lui ayant pris qu'une faible quantité de sang, restant blottit contre lui.

" - Comment est ce qu'on a pu en arriver la..?"

Avec le recul, j'avais l'impression que la situation était à peine différentes avant... Toujours entrain de se battre, d'être en désaccord... Je ne voulais même pas parler des événements récents, mais plutôt des dernières années...

" - Tu n'approuves rien de ce que je fais... Je ne sais même plus comment on a fait pour rester ensemble tout ce temps..."



_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 17 Mar - 11:30

Son sourire, ses lèvres contre les miennes, il ne fallait rien de plus pour me rendre heureux. Je redécouvre la sensation de ses baisers, lui laissant entièrement accès à ma bouche, glissant tendrement mes doigts dans ses cheveux que je caresse inlassablement, même lorsqu'il boit une dernière gorgée avant de me mordre. Quelle sensation délicieuse que celle de sa morsure. J'en frissonne, un soupire d'aise m'échappant. Je sens peu à peu mon liquide vitale quitté ma veine suite à son aspiration, et je ne connais pas meilleure sensation. Je ferme les yeux pour profiter un peu plus, presque déçu lorsqu'il cesse.

Toujours blottit contre moi, je le sens relevé la tête. J'ouvre alors les yeux pour mieux plongé mon regard dans le sien, glissant mes doigts contre sa joue.

" - Comment est ce qu'on a pu en arriver la..? Tu n'approuves rien de ce que je fais... Je ne sais même plus comment on a fait pour rester ensemble tout ce temps..."

Sa question me surprend un peu, mais elle ne m'étonne pas non plus complètement. Il n'a pas tort, nous sommes en tout point différent, quasiment rien dans nos caractères est en commun, pourtant, cela fait dix ans que nous nous aimons sans condition.

" - Aucun de nous n'approuve totalement ce que l'autre fait, on a souvent des différents, c'est vrai. Mais n'est ce pas toutes ces différences qui font que l'on s'aime ? Tu es tout ce que je ne suis pas. Un électron libre, une tête brûlée, libre, tu fais ce qui te passe par la tête et tu n'as pas peur des représailles. Tu es mon parfait opposé, et plus j'y pense, plus je me dis que ce que j'envie chez toi fait partie de ce qui me plaît chez toi. On se complète. "

Le ying est le yang est une parfaite image. Lui, emplie de colère et de rancœur, n'ayant jamais peur de se battre ou de faire le sale travail, qui va au bout de ses idées, et moi, plus "raisonnable", passif, qui craint souvent ce que l'avenir peut nous réserver.

" - Ces derniers temps ont été difficiles pour nous, mais si on a tenu longtemps, c'est par amour. Parce que malgré toutes nos différences, on s'aime inconditionnellement. On s'engueule, on se bat, mais nous sommes incapable de réellement nous faire du mal, ni même de nous séparer définitivement, parce que ce qui nous unis est bien trop fort ... "

Je n'ai pas cessé de le regarder tandis que je parlais, gardant ma main sir sa joue que je caresse encore par automatisme. Même si nous nous engageons sur une conversation qui aurait pu s'avérer risquée, j'ai la sensation que ce soir, nous pouvons en parler librement, dire le fond de nos pensées sans nous énerver, juste en restant là, bras dessus bras dessous dans une ambiance tout à fait tendre et sincère.

Tendrement, je dépose un baiser sur sa tempe, posant ensuite mon menton contre son crâne, les yeux clos en attendant son point de vue.

" - Je t'aime bien trop pour que ces quelques différents nous séparent ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mar 21 Mar - 6:54

Je l'ai écouté, un peu mitigé et j'ai été presque surpris de ce qu'il pensait de moi. Je n'avais pas l'impression que c'était comme ça avant... En fait j'ai plutôt l'impression que notre relation s'est dégradé...

" - Je t'aime bien trop pour que ces quelques différents nous séparent ..."

Ca m'a fait presque bizarre, qu'il me dise qu'il m'aime... Après tout ce que j'ai peu faire...
Je me suis appuyé contre son torse, jouant avec ses doigts.

" - Il y a quand même quelque chose qui a changé. Ce n'était pas comme ça avant. Nous étions vraiment ensemble... On faisait des trucs ensemble. On se voyait plus qu'une fois tous les deux jours..."

Je n'ai pas cherché à rajouter autre chose. Je savais qu'il allait voir de quoi je parlais. Il n'avait pas tord sur ce qu'il venait de dire. Le problème c'était que nous n'avions plus rien d'un couple normal… A se demander si nous étions encore ensemble par moment…

J'ai posé ma tête sur son épaule et ait glissé une main sous son haut, caressant distraitement sa peau. Ca m'attristait d'avoir de telles pensées…
Tout ce que je voulais c'était que cette soirée nous permette d'arranger les choses, même si c'était pour un cout instant.

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mar 21 Mar - 16:42

Appuyé contre mon torse, il joue avec mes doigts, et je le laisse faire. On est tellement bien ainsi, j'aimerai que ce moment dure toujours. Même si notre conversation n'est pas la plus agréable à avoir, au moins, nous nous disons les choses, pour partageons nos points de vue en s'écoutant l'un l'autre, ce que nous n'avons pas fait depuis bien trop longtemps.

" - Il y a quand même quelque chose qui a changé. Ce n'était pas comme ça avant. Nous étions vraiment ensemble... On faisait des trucs ensemble. On se voyait plus qu'une fois tous les deux jours..."

Il n'a pas tort. Quelque chose a changé entre nous, et pas nécessairement en bien, au contraire. C'était en partie de ma faute, mais aussi de la sienne. Je ne dis pas que nous sommes quitte pour ça, je sais que je suis le principal fautif, mais on a tous les deux évolué de manière différente.

"C'est vrai, on a changé ... Mais il n'est pas trop tard pour inverser les choses, non ..?
C'est en grande partie ma faute ... Je sais que tu n'as jamais voulu qu'on soit riche, qu'on possède une villa au bord de la plage ou ce genre de choses, pourtant je n'en ai fais qu'à ma tête ... Je voulais t'offrir tout ça, et je le veux toujours. J'ai envie de t'offrir les plus beaux voyages, que tu ais tout ce que tu désires, que tu n'ais pas à craindre les fins de mois ou quoi que ce soit ... On a notre appartement, je sais, mais je voulais t'offrir toujours plus, j'ai été égoïste ... Je ne voulais pas t'offrir la vie minable que j'ai eu lorsque j'étais gamin ... "

Ses doigts contre ma peau me font frissonner. Tandis que je parle, je resserre mon étreinte sur son corps, mes deux mains dans son dos. Pourtant, à la fin de mon récit, ma main gauche remonte jusqu'à sa mâchoire, prenant délicatement son menton entre mes doigts.

"En voulant que tu sois heureux j'ai négligé notre couple ... Et maintenant je me rends compte que c'est sans doute à cause de ça que tu t'es autant engagé auprès de ton "hyung", si j'avais été plus présent tu n'aurais pas ressenti le besoin de passer du temps ailleurs ... Je t'en prie pardonne moi, laisse moi une dernière chance ... "

Tendrement, je déposais mes lèvres sur les siennes, pour un court instant, avant de rompre l'échange et de laisser mes doigts s'attarder sur son visage délicat, le parcourant avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mer 5 Avr - 20:54

"C'est vrai, on a changé ... Mais il n'est pas trop tard pour inverser les choses, non ..?"

Ma tête posée contre son torse, j'ai senti mes yeux s'humidifier. Pourquoi le réalisait t-il seulement maintenant...? Bien sur que si il était trop tard maintenant... J'allais définitivement enterrer mon passé, et il en faisait indéniablement parti à présent.
J'ai pris sur moi pour me reprendre. Je n'allais pas gâcher cette dernière soirée avec des sanglots inutiles. J'ai continué de l'écouter, en profitant pour réprimer toute envie de pleurer, et pourtant ses mots ne m'aidaient pas... J’avais presque envie de lui en vouloir de réaliser ça si tard…
Parce que maintenant ça n’avait plu d’importance… Nous aurions du faire quelque chose avant. Mais nous en étions incapable…
J’ai senti son emprise se resserrer sur moi et ses doigts se glisser sous mon menton.

« En voulant que tu sois heureux j'ai négligé notre couple ... Et maintenant je me rends compte que c'est sans doute à cause de ça que tu t'es autant engagé auprès de ton "hyung", si j'avais été plus présent tu n'aurais pas ressenti le besoin de passer du temps ailleurs ... Je t'en prie pardonne moi, laisse-moi une dernière chance ... »

Je l’ai laissé m’embrasser, savourant cette douceur qui m’avait tant manqué, puis j’ai légèrement secoué la tête. Je savais très bien qu’il avait de bonnes intentions, mais pour mon frère, je ne sais pas si ça aurait suffi… Mais une fois de plus, ça n’avait guère d’importance maintenant…

« Je sais très bien ce que tu avais en tête… Mais je ne te pardonnerai jamais de t’être allié à JunMin… »

J’ai relevé les yeux vers lui et ait posé ma main sur ses lèvres avat même qu’il n’ait le temps de répliquer. Je ne voulais pas entendre sa réponse, je la connaissais déjà et surtout, je n’avais plus envie de parler de ça…

« Je n’ai pas envie de parler de ça, mh.. ? Changeons de sujet de toute façon tout ça n’a plu d’importance maintenant… »

Comme pour appuyer mes mots, je me suis levé et lui ait tendu la main.

« Tu sais quoi ? J’ai envie de danser. ~ »

Quand il s’est levé, j’ai directement posé mais mains sur ses hanches. J’avais surtout terriblement besoin de calme et d’apaisement…

« Je veux juste que l’on passe cette soirée tranquillement, sans compte à se rendre… On a un peu parler de ce qui n’allait pas. Je pense que c’est claire pour nous deux maintenant… »

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 7 Avr - 15:13

« Je sais très bien ce que tu avais en tête… Mais je ne te pardonnerai jamais de t’être allié à JunMin… »

Je ne peux pas répliquer, aussitôt a-t-il finit de parler que ses doigts sont venus barrer mes lèvres. Je sais que c'est impardonnable, pourtant, de l'entendre de sa propre bouche, ça me fend le coeur. J'ai définitivement tout raté, l'impression de n'avoir jamais rien fait de bien pour notre couple prenant de plus en plus possession de mon être.

« Je n’ai pas envie de parler de ça, mh.. ? Changeons de sujet de toute façon tout ça n’a plu d’importance maintenant… »

J'ai l'impression qu'il insiste beaucoup sur l'importance des choses ce soir, et particulièrement sur leur caractère éphémère. Ca me fait un peu peur. C'est comme si on ne ressortirait jamais de cet endroit, ou du moins, nous ne serions plus nous même. Un changement de taille va se produire ce soir, et ça m'effraie. Je n'ose pas imaginer en quoi il consiste.

Alors je le laisse se lever et l'imite, ses mains venant directement se poser sur mes hanches tandis qu'il me fait part de son envie de danser. J'ai également envie de penser à autre chose, libérer mes épaules de ce poids qu'à apporter la conversation et la situation qui nous suit depuis quelques semaines, même si ça me paraît compliqué de passer complètement à autre chose.

« Je veux juste que l’on passe cette soirée tranquillement, sans compte à se rendre… On a un peu parler de ce qui n’allait pas. Je pense que c’est claire pour nous deux maintenant… »

J'aimerai que tout soit vraiment clair, mais je ne m'oppose pas à son désir de changer de conversation. Je pose mon tour mes mains sur sa taille et entame une danse, imaginant une mélodie sur laquelle mes pas s'accordent, l'entraînant avec moi.

« Tu as raison, oublions ça un moment. J'ai envie de rattraper tout le temps qu'on a pu perdre dernièrement ... »

Je continue cette danse sans musique, rapprochant son corps du mien tout en plongeant mon regard dans ses yeux sombres. Je continue ainsi quelques minutes, sans dire un mot, me contentant de le regarder et de le serrer dans mes bras, puis, tout à coup, mes mains se glissent sous ses cuisses et le soulève. C'est parfait, mon visage est maintenant à hauteur de son cou que je peux embrasser à loisir, parcourant sa gorge de mes lèvres, sentant le sang pulser dans ses veines à travers sa peau fine. Je dois lever la tête pour remonter sur sa mâchoire, et lui baisser la sienne pour que je puisse enfin flatter ses lèvres. Pas besoin de mots pour exprimer tout l'amour que je lui porte, de toute façon, aucun d'eux n'est assez fort pour définir avec exactitude mes sentiments. Non, les baisers sont bien plus expressifs. Ils traduisent bien mieux tout l'amour que j'éprouve pour lui, à quel point je l'aime, le chéri et le désire.

« Demande moi tout ce que tu veux, tout ce qui te fera plaisir, même quelque chose d'insensé. Je pourrai décrocher la lune pour toi mon amour ... Alors, au moins pour ce soir, dis moi tout ce que tu désires. ~ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Lun 30 Oct - 17:46

J'ai senti ses mains se glisser sous mes cuisses pour me soulever tout à coup sans aucune difficulté. J'avais toujours été surpris de sa force. Même en tant que level 2, Jin était bien aussi fort que moi en tant que level 1.
J'ai senti ses lèvres effleurer ma peau. J'avais la sensation de pouvoir sentir ce simple contact dans ton mon corps. Ca m'avait manqué...
Son regard à croisé le mien avant que ses lèvres ne viennent chercher les miennes. J'ai fermé les yeux. Je voulais absolument profiter de ce moment. Je voulais qu'il reste ancré en moi à jamais. Je voulais que l'on finisse comme ça. Que ce minuscule instant de bonheur vienne ponctuer toutes ces années de guerre froide et de dispute... Que ce soit tout ce qui reste de nous...

"Fais moi l'amour..."

J'avais envie de lui, tout simplement. Juste lui au dessus de moi, à me faire l'amour, sous la couette. Je l'ai laissé me déposer sur le lit et s'occuper de mes affaires avant que je ne fasse de même pour lui. C'était comme le retrouver après de longues années. Ca me faisait réaliser à quel point son odeur, sa chaleur, tout m'avait manqué. J'avais presque oublié ce que ça faisait de le sentir en moi.

La tête rejetée en arrière, je sentais son souffle brulant s'écraser contre ma gorge, mes doigts emmêler dans ses cheveux. Les jambes en l'air pour le sentir le plus loin possible en moi, j'accompagnais ses coups de bassin du mien. C'était tellement bon...

"Continu... Encore... Comme ça. ~"

J'avais l'impression d'être revenu au tout début de notre relation. Nos premières fois, sans politique, sans dispute, juste nous avec nos vies vagabondes avant que l'on s'installe définitivement ensemble... Quand il était la seule chose qui me faisait sortir de mon mal-être, qui me faisait sentir à peu prêt normal, mon seul raccord avec le monde réel, avant qu'il ne devienne la source de ce mal-être...

Le souffle encore lourd, je laissais mes doigts courir sur son dos nu, caressant tendrement sa peau. Ca faisait longtemps que je m'étais pas senti aussi bien... Enfoncé dans le matelas mou, Jin nu, complètement allongé sur moi, sous la couette chaude, j'aurais pu rester comme ça éternellement. J'ai senti mes yeux commencer à se fermer. J'ai légèrement tourné la tête vers lui pour déposer un baiser sur la commissure de ses lèvres, les yeux clos avant de me laisser doucement emporter par le sommeil.

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Mer 1 Nov - 16:23

J’ouvre doucement les yeux. Il fait encore sombre, la nuit recouvre toujours les lieux. Une pâle lueur provenant de la fenêtre traverse la pièce et vient caresser le visage endormi de Sei Wong. Mon regard glisse sur ses lèvres, puis sur son corps dénudé et totalement détendu, ce corps que j’ai embrassé tant de fois cette nuit. Ca fait tellement longtemps que nous n’avions pas fait l’amour … C’était tellement bon. Ses baisers, ses soupirs, son corps enlacé au mien, tous deux ne faisant plus qu’un. Une nuit extraordinaire, semblables à celles que nous avons pu passer au début de notre relation. Quand tout allait encore bien.

Je le regarde tendrement, mes doigts glissant sur ses épaules nues. Que va-t-il se passer lorsqu’il se réveillera ? J’aimerai que tout redevienne comme avant, que cette nuit ait effacé tous nos mauvais moments et les souvenirs douloureux de ces derniers mois. Mais je ne suis pas naïf, je sais bien que cela n’est pas possible.

Les paroles qu’il a pu prononcer la veille me reviennent en mémoire. Il a tellement insisté sur le caractère éphémère des choses, sur le fait qu’elles n’avaient plus d’importance. Je me doute bien qu’il n’est pas prêt à me pardonner, il me l’a même avoué. Ca me tue, mais je le comprends. C’est tellement évident …

Il bouge doucement, et un léger sourire se dessine sur mes lèvres. A quoi bon penser à tout ça ? Mieux vaut profiter de l’instant, je ne sais pas comment cela va se terminer, mais autant finir sur une note heureuse, sur un bon souvenir. Je me redresse légèrement et dépose quelques baisers sur son épaule, tirant la couverture sur lui pour ne pas qu’il attrape froid. Je pose ma joue contre son dos et attend ainsi qu’il se réveille, humant son odeur délicate, me remémorant chaque instant de cette nuit de réconciliation. Après quelques secondes, je m’aperçois qu’il est enfin réveillé. J’embrasse alors son dos avec douceur, mes lèvres glissant sur sa peau pâle dans une caresse délicate.

« Hey …~ Tu as bien dormi mon amour ? »

Je m’écarte et le laisse se mettre sur le dos, en profitant pour déposer un baiser sur ses lèvres. Mes doigts caressent sa joue, puis glissent dans ses cheveux totalement décoiffés par nos ébats. Les miens ne doivent pas être mieux, mais peu importe. J’embrasse chacune de ses joues et lui propose dans un sourire :

« Tu as faim mon ange ? »

Je ne sais pas si c’est la meilleure chose à faire, si feindre que tout va bien est ce qu’il attend de moi, mais tant pis, c’est ainsi que j’agis, et que j’ai envie d’agir. Je veux le retrouver, aussi court que cela puisse être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 2 Nov - 16:13

La sérénité. Cela faisait des années qu'il ne l'avait pas ressenti. Depuis qu'il avait été humain en fait. Ses premières années de vampire, il les avait passé déchiré par ses pulsions. Les sens trop élevés, le simple bruit de la pluie devenait un rugissement effrayant, les odeurs entêtantes, déroutantes, la douleur de la faim qui déchire le ventre. Puis quand il avait réussi à apprendre à vivre avec ça, la haine, la raison pour laquelle il avait accepté cette vie, était revenue. Elle avait passé 10 années à le déchirer de l'intérieur, à lui faire perdre l'esprit. Elle l'avait rendu fou, complètement malade, aussi bien mentalement que physiquement.
Au milieu de ce tourbillon, Jin avait été son petit moment de calme. Comment imaginer que sans lui il n'en serait jamais arrivé à ce point. Qu'il était en fait la cause de tout ça... Et pourtant il l'aimait. Malgré tout ce qu'il avait pu lui faire. JunMin, la milice... Après tout ça, il n'avait jamais cessé de l'aimer.

Lorsqu'il s'est réveillé, son regard s'est posé sur celui de son grand amour. Il était en train de le regarder dormir. Il n'a pas pu s'empêcher de sourire. Qu'est-ce que ça faisait du bien de le voir. Il était si beau comme ça, dans le noir, ses cheveux argenté reflétant la lumière de la lune. Il a levé le bras pour caresser sa joue.

"Non ça va mon cœur."

Non il n'avait pas faim. Pourtant il ne s'était pas alimenté depuis un moment, mais il allait bien. Comme si quelque chose avait changé en lui. Ce changement, il s'était battu pour l'empêcher d'arriver, de peur d'en perdre sa force. Il devait être l'un des seul level 1 à avoir conserver son statut aussi longtemps. Il fallait croire que ça venait enfin de se terminer...

Il a souri de nouveau avant de glisser sa main sur la nuque de son amour. Il s'est de nouveau emparé de ses lèvres. Il avait vraiment envie de remettre ça. Une dernière fois avant leur grand final. Il n'avait pas envie de dominer. Il voulait que ce soit lui qui s'occupe de lui. Il voulait lui faire sentir à quel point il l'aimait.

"Amour... J'ai encore envie de toi..."

Et ils ont remis ça. Il avait la terrible et délicieuse impression de le retrouver après un long moment d'absence. "Je t'aime, je t'aime, je t'aime…". Il n'a cessé de lui répéter à chaque fois qu'il s'enfonçait un peu plus en lui. Puis il s'est de nouveau rendormi dans ses bras, presque frustré que cette fois ci soit la dernière. Ça lui donnait presque l'impression de ne pas avoir assez profité de lui durant ses 10 dernières années. Ils avaient passé leur temps à se détruire au lieu de profiter. Ah si ils avaient sur que ce serait si court… 10 petites années sur l'espace de l'éternité.

Lorsqu'il s'est réveillé, la lumière du matin venait danser sur leur peau pale. Il était recroquevillé dans les bras de Jin, le dos contre son torse. Il a refermé les yeux pour profiter encore quelques minutes de son étreinte, de ses bras musclés autour de son torse. Il se sentait en sécurité ici… Il n'avait toujours pas faim… C'était incroyable, le calme qui parcourait son corps maintenant qu'il avait quitté son état de nouveau-née. Il avait presque l'impression d'être redevenu normal…
Discrètement, il s'est extirpé de bras de son amant et s'est levé pour enfiler succinctement ses vêtements de la veille. Sans un bruit, il a enfilé un jean noir et sa chemise blanche, la laissant déboutonnée, puis il a ouvert son sac. L'objet argenté brillait dans le fond, neuf, n'attendant que d'être utilisé. Son cœur s'est serré lorsqu'il a saisi le petit objet entre ses doigts. Il a jeté un dernier regard au corps endormi de son amant avant de sortir dehors, laissant la porte ouverte. Il a marché jusqu'à la rive du lac. Une brume matinal flottait au-dessus de l'eau. Il devait être encore très tôt. Sa nuit lui avait paru à la fois si longue et si courte. Il avait l'impression d'avoir pu rattraper le temps perdu. Sauf qu'au lieu d'étaler ce moment sur l'éternité, il l'avait écourté à une nuit.

Il a inspiré une longue bouffé d'air gelé, les yeux rivés sur le lac, les bras ballants, ses doigts tenant mollement la petite arme argenté.

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 2 Nov - 16:58

Son sourire dès le réveil me fait fondre. Il est si beau. Ses doigts caressent ma joue et m’arrachent un sourire, à mon tour. Mon regard s’ancre au sien, juste avant qu’il ne vienne s’emparer de mes lèvres. Un réveil comme nous les aimions avant que nos convictions nous séparent.

« Amour... J'ai encore envie de toi... »

Un léger rire m’échappe, puis je m’empresse d’embrasser ses lèvres, me hissant au-dessus de lui pour combler son envie, et, il faut bien l’avouer, la mienne.
Nous faisons alors longuement et passionnément l’amour. Ses « je t’aime » se mélangent à ses soupirs, et les miens s’écrasent contre sa peau en même temps que mes baisers. Nous nous aimons ainsi un long moment, oubliant tout autour de nous, ne pensant l’un qu’à l’autre et à notre désir ardent de nous prouver notre amour.

Puis, après cette longue nuit de passion, nous nous endormons, bras dessus, bras dessous. Je le serre fermement dans mes bras, rassuré par la chaleur de son corps, conforté par l’odeur délicate qui s’échappe de sa peau.

Lorsque je me réveille le lendemain matin, un frisson me traverse le corps. J’ai froid, et pour cause, Sei Wong n’est plus dans mes bras pour me tenir chaud. Les yeux toujours clos, je le cherche dans le lit, mes doigts ne touchant que les draps et les oreillers. Je soupire alors doucement en ouvrant les yeux pour constater le lit vide, la pièce étant éclairée par les premiers rayons du soleil.

« Bébé ? »

Mon appel reste sans réponse. En me demandant où il peut bien être, je me lève et attrape dans le sac de voyage des vêtements propres que je revêts. Chemise noire sur un jean noir. Heureusement que mes cheveux argentés font un peu de contraste …

Je m’aventure dans le salon en boutonnant ma chemise, me concentrant sur mes sens pour l’entendre, ou au moins le sentir, mais il n’est pas là. Je m’arrête de boutonner ma chemise pratiquement au milieu en percevant une silhouette sur le bord du lac. Un sourire né sur mes lèvres et je m’empresse de le rejoindre. Mais plus je m’approche, plus je constate que quelque chose cloche. Il est si calme, et pourtant, sa posture ne traduit pas vraiment de la sérénité. Il semble perdu dans la contemplation du lac, ses bras tombant le long de son corps, presque dénués de force, si ce n’est pour tenir un fin manche en argent qui me fait froncer les sourcils. Pourquoi mon amant tient-il un tel objet ? Incrédule, je comble la distance qui nous sépare et colle mon torse à son dos, mes mains se posant sur son ventre pour l’enlacer tendrement.

« Mon amour … Qu’est ce que tu fais là ? »

Toujours surpris de la présence du poignard dans sa main, je fais doucement courir mes doigts le long de son bras, englobant sa main de la mienne, mon index effleurant la lame.

« Qu’est ce que c’est que ça … ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Jeu 2 Nov - 23:09

Lorsqu'il a senti ses bras musclés se glisser autour de sa taille, il n'a pu retenir une inspiration, comme si il s'apprêtait à retenir son souffle. Ses yeux se sont voilés d'une fine couleur rouge. Il ne voulait pas faire ça. Un petite voix dans le fond lui disait de ne pas le faire, mais il savait très bien que c'était la seule solution, que sans ça il ne serait jamais en paix, qu'il continuerai à vivre pour le tourmenter, pour l'aimer et le faire souffrir, appuyer fort ou ça pouvait lui faire mal. Mais la souffrance Jin la connaissait déjà assez bien comme ça. Assez pour qu'il estime ne pas avoir besoin de le faire souffrir davantage.
Il aurait pu s'ôter la vie, sous les yeux de son amant. La revanche aurait été parfaite. En mettant lui-même fin à ses jours, il lui aurait ôté ce qui comptait le plus pour lui, tout comme Jin lui avait pris son père, sa mère et son frère. Ils en auraient été au même stade. Dans quelques moments de colère, il s'était dit que c'était tout ce qu'il méritait. Et pourtant, il l'aimait trop pour le laisser seul dans ce monde.
Dans les moments de calmes qui suivaient ses crises, il se répétait qu'il avait perdu le contrôle, tout comme ça lui était arrivé au début de sa transformation, qu'il n'était absolument pas légitime pour le juger sur ça, parce que voilà, des choses horribles il en avait fait bien plus que son amour. Combien de vie avait-il brisées dans ses folies meurtrières ? Il n'était rien d'autre qu'un déchet de ce monde, et pourtant il était toujours incapable d'oublier sa vengeance… La seule chose qui le réconfortait, c'était de se dire que si il disparaissait, un autre monstre apparaitrait pour prendre sa place. Et puis de toute façon, il n'en avait plus rien à faire à présent, il estimait avoir bien assez payé ses dettes. Dans le fond, peut être que c'était ça le prix à toutes ces horreurs.

Il est resté un long moment stoïque, les yeux rivés sur l'eau, à retenir ses larmes. L'heure était venue… Il s'est tourné vers lui et a posé son regard mouillé sur lui. L'air perdu de son amant lui brisait le cœur. Il n'avait qu'une envie, le serrer contre lui en lui promettant que tout allait bien se passer. Et tout allait bien se passer…
Il a posé ses mains sur ses épaules et a plongé un regard désolé dans le sien. Doucement, il l'a fait s'agenouiller devant lui pour prendre son visage entre ses mains. Il savait que Jin ne bougerait pas. Il s'est penché au-dessus de lui, sans pouvoir retenir un sanglot. Ses larmes ensanglantées sont venus s'écraser sur les joues pâles de son amant.

"Mon amour… Tout va bien se passer, je te le promet… Je t'aime tellement…"

Sa voix était secouée par les sanglots. Tout en prononçant ses mots, il avait collé la pointe du canon contre la tempe de JinHyun. Une balle en argent ici et tout se finirait en l'espace d'un dixième de seconde.

"Je te promets que tu n'auras pas mal…"

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 3 Nov - 11:05

Lorsqu’il s’est retourné, quelque chose s’est brisé en moi. Son regard teinté du rouge de son sang en disait long sur ses intentions. Toutes ces années passées ensemble, tous ces moments de souffrances, tout cela n’avait plus d’importance, ils étaient vains, car tout se terminait maintenant. Cette soirée avait été notre apothéose, notre ultime moment. Nous nous étions aimé comme au premier jour, nous avions laissé notre passion nous consumé, ainsi nous partions en paix.

Totalement incrédule, je le laisse poser ses mains sur mes épaules et me forcer à m’agenouiller. Mon regard reste planté dans le sien, refusant de comprendre, cherchant dans son regard un espoir auquel me raccrocher, quelque chose qui me dirait « non, ne t’en fais pas, notre histoire ne s’achève pas là ».

Quelque chose s’écrase contre mes joues. Quelque chose de chaud, et d’humide. Le sang a quitté ses yeux, ses larmes roulent sur ses joues pâles et viennent s’écraser contre les miennes.

« Mon amour … Tout va bien se passer, je te le promet… Je t’aime tellement… »

Sa voix est secouée de sanglot qui me déchirent le cœur, dont les battements
ralentissent un peu plus à chaque seconde. Bientôt, il ne battra plus. Bientôt, le sang cessera de circuler dans mon corps et d’alimenter ce cœur qui bat depuis bien trop longtemps. Bientôt, mes yeux cesseront de voir ce visage d’ange, bientôt, mes oreilles cesseront d’entendre sa voix douce, son rire cristallin, bientôt, ma peau cessera de sentir ses coups et ses caresses. Bientôt, je serai mort.

La pointe du canon argenté se pose contre ma tempe. Le métal est froid, immobile. Sa menace plane et pourtant je ne le crains pas. Enfin si. Mais je ne crains pas la douleur, ni la mort, je crains seulement de ne plus le voir.

« Je te promets que tu n’auras pas mal … »

A leur tour, mes yeux se remplissent de larmes. Je ne peux pas accepter cette vérité. Je secoue doucement la tête, le canon ne quittant pourtant pas ma tempe. Mes lèvres tremblent, et quelques secondes passent avant que je ne parvienne à sortir un son.

« Mon ange … »

Non, ne fais pas ça. Nous n’avons pas eu assez de temps ensemble. Mon cœur s’emballe. Ca ne peut pas se finir ainsi, il nous reste tant de choses à vivre, tant de temps pour nous aimer, pour reconduire cette nuit parfaite, tant de temps pour nous pardonner.

Et là, tout s’arrête. Le pardon. Voilà au nom de quoi le canon va retentir. Il va expier mes fautes. Il n’y a que de cette façon que mon amant pourra être apaisé. Il ne sera jamais en paix si cette balle ne traverse pas ma tempe.

Soudain je comprends. Pardonne moi mon amour d’avoir voulu échapper à ce sort. Tu as raison, c’est tout ce que je mérite. Sans cela, tu serais un brillant docteur entouré d’une famille aimante. Tu rendrais visite à tes parents tous les week ends, tu mangerais avec ton frère au moins un midi dans la semaine, tu serais humain, tu serais heureux. Et je t’ai pris tout cela. A cause de moi, tu es devenu un monstre sanguinaire, un vampire dont tu ignorais quasiment l’existence avant que l’un d’eux décime ta famille. Avant que je commette ce massacre. Pardonne moi mon amour de ne pas avoir compris tout de suite, d’avoir osé pensé vouloir me mettre en travers de cette vengeance que tu mérites tant.

Doucement ma main se lève et mes doigts glisse avec une douceur sans pareille sur ta joue ensanglantée. J’observe une dernière fois ton visage que j’aime tant, j’imprime chaque détail dans ma mémoire. Cela ne me servira à rien, je ne pourrai plus voir dans l’au-delà, ni me souvenir, mais j’ai ce besoin vital de t’imprimer en moi.

« Laisse moi te regarder une dernière fois … » Un faible sourire né sur mes lèvres, rapidement noyé par mes larmes. « Tu es si beau mon ange … Merci d’avoir passé toutes ces années à mes côtés, tu auras été mon unique rayon de soleil. J’espère de tout cœur que tu pourras être heureux à présent.»

Je te connais, tu suivras certainement mon chemin. Tout comme tu es ma raison de vivre je suis la tienne, et c’est pour cela que notre couple a tenu aussi longtemps. Mais quoi qu’il en soit, je ne souhaite que ton bonheur, c’est ce que j’ai toujours souhaité. Tout ce que j’ai fais, je l’ai fais pour toi. Ce n’était peut-être pas très adroit, j’ai pris certaines mauvaises décisions, mais j’ai toujours tout fait pour toi, pour ton bonheur.

Je me mords brièvement la lèvre pour retenir un sanglot, fermant les yeux quelques secondes pour contenir mes larmes. Lorsque je sens qu’elles ne coulent plus, j’ouvre de nouveaux les paupières et te regarde avec tout l’amour que j’ai envers toi, un sourire serein se dessinant sur mon visage.

« Je t’aime Sei … »

Maintenant, tu peux appuyer sur la détente. Je ne regretterai rien, j’aurai eu ce que je méritais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 3 Nov - 16:58

Il voulait qu'il se taise. Il ne voulait pas entendre ses mots doux. Chacun d'eux rendaient la chose un peu plus difficile. Les larmes continuaient de dévaler ses joues pour glisser sur le visage de JinHyun. Un léger hoquet l'a secoué et il a brièvement essuyé ses larmes avec les manches blanches de sa chemise. Ses doigts tremblaient autour du pommeau du pistolet, son index effleurant à peine la détente. Il allait le faire. Il allait tirer. Il avait seulement envie de retarder ce moment. Il allait se retrouver seul. Pour quelques instants peut-être, mais il ne voulait pas les affronter. Deux balles en argents, c'est ce qu'il restait dans le barillet. Une pour Jin et une pour lui. Il pouvait se revoir entrain de charger l'arme, caché dans le bureau de Keegan, avant de lui laisser un moment griffonné sur un papier. Pas la peine que son frère perde de l'énergie à le chercher… Il allait en avoir besoin pour faire face à ce qui se préparer.

Il a inspiré un grand coup. C'était sans aucune doute mieux pour eux de partir maintenant. Il a déposé un dernier baiser sur les lèvres de son amant, avant que son doigt ne presse la détente. Le bruit sourd du coup de canon, suivit du corps de son amant s'écrasant mollement sur les galets de la rive. Le coup était parti tout seul. Voilà, il était seul à présent. Pour un infime laps de temps, mais seul quand même.
Il s'est lourdement laissé tomber à genoux juste à côté, les yeux rivés sur le liquide sombre se répandant sur les pierres blanches.

Un hurlement a noué sa gorge, pourtant rien n'est sorti, seulement les larmes dévalant ses joues. Voilà il l'avait fait. Sa famille pouvait reposer en paix et il n'était plus obligé de subir toute cette haine tapie au fond de lui. Sa colère s'était évanouie d'un coup, remplacer par un long sentiment amère. Il est lourdement tombé à genoux à côté du corps inerte de JinHyun. Son regard s'est posé sur l'arme dans le creux de sa main. Lentement il l'a porté jusqu'à sa tempe. Cette vie ponctué de violence allait enfin prendre fin…

Nouveau coup de canon. Son corps s'est effondré sur celui de son amour. Un immense sentiment de soulagement s'est emparé de lui lorsqu'il a senti la vie le quitter. Une image de son frère a voilé son regard, suivit de ses parents; puis de JinHyun…
Il était enfin en paix.  

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Ven 3 Nov - 18:00

Malgré mon silence, ses larmes continuent de s’écraser sur mon visage. Je sais bien que mes mots ne sont pas évidents pour lui à entendre, mais il fallait que je les lui dise. Je ne peux pas partir sans lui avoir confier cela. D’un geste, il essuie ses yeux, et je ne manque rien de la scène. J’observe chacun de ses mouvements, incapable de regarder ailleurs ou de penser à autre chose qu’à lui. Une dernière fois, il vient combler mes lèvres d’un ultime baiser, celui qui scellera notre amour, notre histoire, et nos vies. Je ferme les yeux pour profiter, et l’instant d’après, mon corps se retrouve au sol.

Je ne pensais pas que la mort serait si soudaine. J’ai à peine entendu le coup de canon, pourtant placé si près de mon tympan. Les yeux toujours clos, je sens mon corps frapper le sol. J’ai froid. Mais cela ne dure pas longtemps. Le froid laisse rapidement place à une sensation de plénitude. Tous les problèmes sont maintenant envolés, plus rien n’existe. Maman, est-ce donc cela que tu as ressenti lorsque ton cœur s’est arrêté, et que les machines se sont emballées ? Elle est la première personne à laquelle je pense. Après toutes ses années à souffrir de sa perte, je vais enfin la rejoindre. Je pourrai alors m’excuser d’avoir été si lâche, d’avoir fui l’hôpital alors que chaque jour elle attendait que je lui rende visite.

Mais reverrai-je un jour Sei ? C’est absurde, je ne suis plus rien, la vie a quitté mon corps, pourtant je pourrai jurer sentir sa présence à mes côtés, puis, quelques secondes après seulement, son corps tomber sur le mien. Sei, es-tu en paix toi aussi ? Ressens-tu ce sentiment de plénitude, cette sensation de soulagement ? Mon amour, quoi qu’il existe après la mort, quoi que nous devenions et où que nous allions, je prie de tout cœur pour que tu sois heureux et que tu puisses revoir ceux que je t’ai arraché. Sois heureux mon amour, car c’est ce que tu mérites plus que n’importe qui en ce monde. Par égoïsme, j’avoue qu’au fond de moi, j’espère également que nos chemins se recroiseront un jour, et que ce jour-là, je pourrai te serrer contre moi sans que tu m’en veuilles pour mes erreurs passées. Que nous ne serons plus deux vampires meurtriers, que nous serons seulement Jin et Sei, les deux amants que tout sépare mais que l’amour parvient envers et contre tout à rassembler.

Et si tu revois ta famille, je t’en prie, dis leur que je suis désolé. Je ne me cacherai pas derrière l’excuse de la folie meurtrière d’un nouveau né, je m’excuse seulement et sincèrement. J’ai mis fin à leur vie et j’ai gâché la tienne, et cela, même ma mort ne m’enlèvera pas ces regrets.

Je sais que tu ne peux m’entendre, et pourtant, toutes mes pensées d’être immatériel et sur le point de disparaître sont tournées vers toi. Tu as pris la bonne décision en m’emmenant dans ce chalet pour mettre un terme à mes jours. A présent je t’en prie, sois en paix mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Dim 5 Nov - 9:28

Il a accéléré le pas. Il ne voulait pas être encore en retard. La rue encadrée de platane parfaitement aligné lui semblait interminable, comme à chaque fois qu'il partait avec 5 minutes de retard. Les feuilles oranges avait envahies le paysage, apportant avec elles le doux parfum de l'automne. Perdu dans ses pensées, ses yeux étaient rivés sur ses pieds démolissant les tas de feuille morte. Il serait bien resté ici à arpenter la rue pour rester perdu dans ses pensées. Mais aujourd'hui il n'avait pas le temps.

Il est brusquement sorti de ses pensées lorsqu'il heurte soudainement quelqu'un. Hébété, il secoue doucement la tête et relève les yeux sur l'homme en face. Il est vêtu tout en noir et ses cheveux argentés reflètent la lumière. Avec ce style il a l'air d'être sorti tout droit d'un roman fantastique. Il n'est pas très grand, il fait au moins la même taille que lui. Son regard a croisé le sien. Ça lui a fait tout bizarre, une impression de déjà-vu.
Il a cligné des yeux et s'est excusé. Il ne comprenait pas trop comment il avait pu le manquer.

"Désolé, j'étais ailleurs…"

L'homme vêtu de noir à continuer de le dévisager avec une expression indescriptible. Ça l'a fait frissonner. Il ne s'est pas attarder et l'a contourné. Cet homme lui faisait bizarre.

On raconte beaucoup de chose sur la vie après la mort. Toutes ces choses étranges sur les fantômes, les esprits, le contact avec l'au-delà.
Et la réincarnation alors ?
Dans certaine croyance, il est dit que les âmes ayant eu une vie trop compliquées se voient toutes, sans exception, accordées une seconde chance. Certain ont tenté de développer cette théorie de manière empirique. Leur argument : Foxglove Valley, une ville dans l'Oregon aux Etats-Unis, qui regroupe de nombreux phénomènes paranormaux. Un champs magnétique anormalement élevé. De plus il semblerait que de nombreuse personne soient attirés par la ville.

Pour la population locale, il s'agit de folklore destiné à attirer les touristes. Pourtant, si vous vous baladez en ville, vous entendrez peut-être quelques rumeurs… On raconte qu'il existe un groupe de réincarné qui ont su se rappeler de leur vie antérieur. Cependant, ils ne constitueraient qu'une infime partie des réincarnés vivant à Foxglove. Les autres, poursuivent leur vie sans avoir aucune idée de l'existence de leur vie antérieur. Il est même dit qu'ils sont contre ses souvenirs qu'ils jugent néfastes.

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Qiaocake
Avatar : Moon JongUp [B.A.P]
Messages : 78
Double compte ? : Lee Qiao

Age : 69 ans
avatar
Heo Jin Hyun
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Dim 5 Nov - 10:58

A l’instar de chaque matin, je me réveille en sursaut. Le coup de feu a retenti, m’arrachant à cette torture que m’inflige chaque jour mon inconscient. Encore et encore, jour après jour, je revois l’amour de ma vie poser ses lèvres sur les miennes avant qu’une balle ne traverse mon crâne. J’en ai d’ailleurs gardé le souvenir cuisant, une tache de naissance de la circonférence d’une balle de petit calibre sur la tempe, maladroitement cachée par mes cheveux que j’ai pris soin de recolorer en argenté.

Trente ans. Voilà trente ans que mon amour a mis fin à mes jours. Et en voilà vingt que j’arpente de nouveau cette Terre, avec cette cuisante sensation de manque et de vide. Lorsque je me suis réincarné, je n’en avais pas conscience. Je ne me rappelais pas de ma vie antérieure. Je renaissais dans une nouvelle famille, aimante et sans problème d’argent ou de maladie. Je n’avais aucun souvenir des coups de mon père, des pleures de ma sœur, ni même de la mort de ma mère. J’ai alors pu connaître l’enfance dont ma vie précédente m’avait privé, une enfance normale, sans drame et sans les responsabilités qu’un gamin de quatorze ans n’aurait jamais eu à connaître dans des circonstances banales.

Je vivais dans une famille heureuse, pourtant, moi, je ne l’étais pas, du moins pas totalement. J’avais sans cesse ce trou dans ma poitrine, cette sensation de vide, de manque, qui me coupait le souffle si je la laissais m’envahir. Puis il a fallu un événement traumatisant pour que je trouve enfin la réponse à ce mal-être oppressant. Un coup de feu. Mauvais endroit, mauvais moment. Je rentrais d’une soirée au cinéma avec quelques copains, je n’avais que 16 ans. J’avais déjà entendu ce genre de bruit sourd et mortel à la télé, dans les films. Ils me laissaient à chaque fois une sensation bizarre. Mais l’entendre en vrai a réveillé en moi tous ces souvenirs enfouis. Entendre si près de moi cet homme arracher la vie d’un autre m’a causé un véritable déclic. Je suis resté figé. Mes amis se sont précipités pour m’aider, pour m’emmener loin de cette horrible scène afin que l’on se cache tandis que l’un d’eux appelait la police. Mais je restais de marbre, incapable de bouger ou de parler. Ce n’est qu’après trois jours, alors que je me trouvais à l’hôpital à cause de l’inquiétude de mes parents, que j’ai enfin pu prononcer un mot, ou plutôt, un nom.

« Sei Wong. »

Bien sûr, personne n’a compris de quoi je parlais. Mais moi, je savais. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me faire à cette idée, pour comprendre. Je suis resté enfermé dans ma chambre un mois, sans cesse sur mon ordinateur, concentré sur mes recherches sur la réincarnation et les vampires. Puis j’ai compris, j’ai enfin accepté la vérité. Ethan n’était pas mon prénom, tout comme Lee n’était pas mon nom. Enfin si, dans cette vie. Mais comment expliquer à cette famille aimante que je n’étais pas vraiment leur fils ? Je n’étais que la réincarnation de Heo Jin Hyun. Je suis Heo Jin Hyun.

Je me passe de l’eau sur le visage pour me réveiller et me sortir cette scène de la tête. Cela fait quatre ans qu’elle hante mes nuits. Au début, quand je ne comprenais pas encore bien d’où elle venait, je la trouvais atroce. Pourquoi quelqu’un pour qui j’éprouvais tant d’amour avait mis fin à mes jours ? Puis je me suis souvenu, et j’ai souri. Pour que nous soyons en paix. Dès lors, je n’ai plus jamais trouvé cela horrible. Non, ce que je trouvais horrible, c’était cette vie. Comment pouvais-je être heureux sans lui ? Après avoir subi une vie de violences, de pertes et de souffrances, il fallait que la vie en rajoute une couche et me prive de ma seule source de bonheur. Bien entendu, avec mes faibles moyens, j’avais essayé de le retrouver. Je n’avais appris que sa mort. Notre mort. Je n’ai depuis aucune idée de ce qu’il est devenu. Est-il mort pour de bon ? S’est-il réincarné ? Quel âge pourrait-il avoir ? Où pourrait-il être ?

Vêtu de mon jean noir et d’un t-shirt surmonté d’un blouson en cuir de la même couleur, j’attrape la sacoche – noir, elle aussi – de mon ordinateur et sort de mon appartement. Je regarde l’heure : j’ai encore largement le temps. Alors je décide de me rendre à la faculté à pied, délaissant ma voiture au bas de la rue. Je marche alors le long des rues jusqu’à parvenir à cette magnifique allée de platanes aux couleurs de l’automne, la descendant pour me rendre à l’université. J’ai dans les oreilles un morceau de pop rock français que j’affectionne, d’autant plus particulièrement lorsque je me suis penché sur la traduction des paroles.

La vie est belle et cruelle à la fois, elle nous ressemble parfois
Moi je suis né pour n'être qu'avec toi
La vie est belle aussi belle que toi, elle te ressemble parfois
Moi je suis né pour n'être qu'avec toi

J'étais pourtant si fier de vivre près de toi
La vie va trop vite, ton cancer est le mien
C'était pourtant si clair de finir avec toi
Ton sang est le mien, on ne fera plus qu'un
( https://www.paroles.net/indochine/paroles-la-vie-est-belle#7qbj69WwogswgdS4.99 )

Mais alors que mon regard se lève vers le ciel tandis que je me demande une fois de plus ce qu’il peut bien faire en ce moment même, quelqu’un me heurte, me surprenant alors. Instinctivement, je pose mes yeux sur cet adolescent maladroit puis me fige. Ca ne peut pas être vrai … Je rêve encore, c’est ça ? Il est là, devant moi, son visage angélique et enfantin, ses cheveux noir d’ébène, sa voix si particulière alors qu’il s’excuse. J’aimerai agir, le prendre dans mes bras, pleurer, crier de joie, mais je ne fais rien de tout cela. Je reste bêtement immobile alors qu’il me contourne et s’en va. Je ne réponds plus de rien. Etait-ce vraiment lui .. ?
Après toutes ses années passées loin de lui, l’ai-je enfin retrouvé ? Mais depuis deux ans que je vis ici, comment cela se fait-ce que je ne l’ai jamais croisé avant ? Je me retourne soudainement « Sei ! ». Mais c’est trop tard, sa silhouette est déjà bien loin et disparaît à l’angle d’une rue.

Le lendemain, et ce en dépit de mon cours qui a déjà commencé depuis pas moins de trente minutes, je retourne sur cette allée colorée et attend. Il est 7h31. Nous nous sommes croisés aux alentours de 7h45, et je ne bougerai pas d’ici tant que je ne l’ai pas revu. Cette rencontre me hante depuis hier. Je suis persuadé que c’est lui. Je le reconnaîtrais entre mille, peu importe combien de temps ou de vies ont bien pu passer. Mais lui, me reconnaîtra-t-il ? Se souvient-il de moi ?

L’angoisse de le laisser indifférent grandit en moi. Elle ne m’a pas quitté depuis notre rencontre. J’ai tellement peur, peur que ce ne soit pas réel, peut qu’il ne me reconnaisse pas, ou pire encore, peur qu’il ne veuille plus de moi.

Mais alors que je pense à tout ce qui pourrait se passer, je distingue sa silhouette au bout de l’allée. Il marche d’un pas pressé et semble perdu dans ses pensées. Il a ce petit air contrarié de lorsqu’il réfléchit trop. C’est bête, mais ça me fait sourire.
Je prends une discrète inspiration et m’avance vers lui, ma longue veste noire bougeant au rythme de mes pas. J’arrive à sa hauteur. Mon Dieu, que dois-je faire ? Il serait sans doute plus prudent de la jouer indifférent … Mais vais-je y arriver .. ?

Nous sommes à présent face à face. Mon cœur rate plusieurs battements avant de battre à tout rompre. Ca me fait presque mal. Ma main droite commence à se lever, voulant venir caresser sa joue bien plus colorée que dans mes souvenirs, mais se ravise. Je ne dois pas avoir l’air bizarre. Si il ne souvient pas, jamais il ne voudra me revoir si j’ai un comportement étrange. Il suffirait que je lui demande son nom, ainsi je pourrai prétendre l’avoir confondu avec quelqu’un … Mais comment faire pour garder le contact ?

Jin, parle ! Si tu continues à rester planter devant lui les bras ballants, il va te trouver bizarre et te fuira certainement !

« Sei .. ? Tu te souviens de moi .. ? »

Mon souffle se coupe alors que j’attends sa réponse. Le dialogue est amorcé. Intérieurement, je prie. Je t’en supplie mon amour, souviens toi … Ne nous oublie pas …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1215-heo-jin-hyun-fiche-d
Level 1
baby vampires

Pseudo : gizibae
Avatar : Zelo [Choi Jun Hong] - B.A.P
Messages : 70
Double compte ? : nop

Age : 17 d'apparence et 27 en vrai
avatar
Ahn Sei Wong
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   Dim 5 Nov - 23:04

Ce matin aussi, il est en retard. Hier, il a déjà courir après le bus pour ne pas manquer celui-ci. Aujourd'hui ce sera sûrement la même chose. Il repense à l'homme qu'il a croisé. Ca lui avait fait tout drôle, une impression bizarre. Il a chassé cette pensée de sa tête avant de sortir. Comme tous les matins, lorsqu'il se réveillait, la maison était complètement vide.

Il a enfoncé ses écouteurs dans ses oreilles avant de prendre le même chemin que d'habitude pour marcher jusqu'à la station de bus. Il détestait y aller. Au lycée, rien ne se passait jamais comme il le voulait. Il ne comprenait pas pourquoi les autres élèves prenaient un malin plaisir à le chahuter. Tout ça à cause de ce stupide malaise, il était devenu la risée de toute l'école... Tout ça à cause de ses stupides phobies...

Un mouvement au loin a attiré son attention. Il a relevé les yeux vers la silhouette noire, et son regard s'est posé sur l'homme de la dernière fois... Vêtu tout de noir, ses cheveux argenté contrastant fortement avec le reste de sa tenu. Son visage était assez stricte, presque inquiétant... Il avait l'air de vouloir quelque chose. Aussitôt son stupide cerveau parano n'a pas pu s'empêcher tout un tas de scénarios morbides...
Instinctivement, il a essayé de mettre de la distance en le contournant.

Quand l'homme l'a appelé, son corps a été secoué d'un léger sursaut. Il n'a même pas réussis à comprendre ce qu'il venait de lui. A la fois un peu perdu et un peu angoissé, il l'a fait répété une seconde fois.
Ses mots l'ont quelque peu perturbé... Pourquoi cet homme se trouvait-il au même endroit que la ou il l'avait accidentellement percuté hier. Pourquoi venait-il l'appeler "Sei" alors qu'il l'avait déjà croisé hier...

"Non désolé vous devez vous tromper de personne..."

Il a accéléré le pas jusqu'à l'arrêt de bus, préférant s'éloigner de cet étrange individu..

_______________________________

Ahn Sei Wong


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deep vengance is the daugter of deep silence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deep vengance is the daugter of deep silence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Séoul † :: Eunpyeong :: Rivière Han-
Sauter vers: