Partagez | 
 

 Excuuuuse me. Oh you so pity ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Deubeulesse
Avatar : Kim Taehyung (BTS)
Messages : 48
Double compte ? : nope

Age : 21 ans
avatar
Jung Jae Jin
MessageSujet: Excuuuuse me. Oh you so pity ~   Dim 28 Aoû - 23:07

Quand Jae Jin avait commencé à reprendre conscience, il n’avait aucun souvenir de ce qui lui était arrivé. Ni de s’être endormi. Avant même qu’il ouvre les yeux, il sentait qu’il n’était pas dans sa chambre. Qu’il n’était pas dans son lit, son corps étroitement enlacé par celui de sa moitié. Qu’il n’était pas dans ses draps qui portaient son odeur et celle de Chul Hei. Non, il n’avait qu’à se fier à son odorat pour savoir que ce dernier n’était pas avec lui, qu’il n’était pas confortablement installé sur ou sous sa couette moelleuse. Il n’était pas chez lui. Se fiant à ses sens, les paupières toujours closes, le vampire sentit qu’il était couché à même le sol et que l’endroit où il se trouvait était abandonné. Il n’y avait aucune trace de vie...sauf une. Ce parfum il le n. Il ne lui était pas totalement familier mais il n’émanait pas d’un total inconnu. Mais maintenant qu’il le sentait, il monopolisait totalement son odorat et l’empêchait de réfléchir correctement. Déjà qu’il n’était pas dans un super état...

Un grognement échappa à l’étudiant alors qu’il esquissa un mouvement, son corps courbaturé le lançant douloureusement. «Hm..». Jae Jin se décida finalement à ouvrir les yeux. Son premier réflexe fut de passer le bout de ses doigts sur le liquide visqueux qu’il sentait au dessus de sa bouche avant de grimacer. Du sang. Son sang. Un instant il parut soulagé. Au moins il n’avait attaqué personne. Non sans difficulté, il se redressa, s’appuyant sur son coude pour pouvoir regarder aux alentours, les sourcils froncés et l’air totalement perdu. Et c’est là qu’il l’aperçu. Ce garçon. Le rebel avec qui il avait eu une...discussion fort intéressante. «Que...». Jae Jin se racla la gorge, la voix un peu éraillée et poursuivit sans quitter du regard le rebel. «Qu’est-ce que tu fais là?» demanda-t-il, un peu méfiant. L’avait-il attaqué avec ses amis? Prévoyait-il de le torturer? Etait-ce seulement un piège?

Pas très rassuré, le level 2 tenta de s’éloigner un peu tout en essayant de reprendre ses esprits. Comment était-il arrivé là bon sang? Il baissa le regard sur son propre corps et grimaça un peu plus. Intérieurement, il remerciait Sek Shi davoir fait de lui un être aux capacités surnaturelles. Parce que ce qu’il avait sous les yeux était pas beau à voir. Alors qu’il avait pourtant la faculté de guérir plus vite que la normale. «Tu es seul?» questionna a nouveau Jae Jin, essayant de s’informer un minimum sur ce qu’il s’est passé. Car aussi fort que le rebel puisse avoir été..il n’aurait pas pu lui faire ça tout seul et s’en sortir indemne. Et il se conforta dans cette idée alors que ses yeux sombres remarquèrent les quelques morsures sur son bras. Bordel...Jae Jin ferma les yeux et commença à se rappeler. « Oh...les...les enflures!»

_______________________________

breath me... Be my friend. Hold me, wrap me up, unfold me. I am small and needy. Warm me up and breathe me. Ouch, I have lost myself again. Lost myself and I am nowhere to be found, yeah. I think that I might break, lost myself again. And I feel unsafe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Excuuuuse me. Oh you so pity ~   Jeu 8 Sep - 5:03

Come ride upon my shoulders I'll carry you.
Why is it that you must fight alone ?

Virée nocturne. La nième de l'année. Il ne les comptait plus depuis longtemps. Et rien ne l'intéressait moins que ces escapades meurtrières. Il aurait préféré faire partie d'une famille tout à fait banale. Le genre de petite famille Coréenne de type moyenne, avec des parents soudés et qui n'attendraient de leur enfant que son bonheur et sa réussite scolaire et sociale. Voilà tout. Rien de surnaturel. Rien de dangereux. Du quotidien monotone et des plaisirs quotidiens dérisoires. Juste ça. Kibum était pourtant apparemment destiné au danger et à la frénésie. Son arme à la main, marchant derrière un de ses cousins éloignés, il rasait les murs. Ils étaient sur la piste d'une bande. Combien était-il exactement ? Aucun n'en était certain. Plus de deux. Plus de trois même, certainement. Ils avaient semé la mort derrière eux. Plus trace d'aucun corps mais des flaques de sang maculant le sol. Ils étaient les pires de cette espèce. Des êtres sanguinaires et violents. Ceux là, peut-être parfois, Kibum avait-il eu vraiment envie de les éliminer, tout comme les membres de son clan. Mais lorsque ce genre de pensée l'avait effleuré, il s'en était toujours voulu. Et le père Maxence en avait entendu les échos le lendemain même. La violence, il la haïssait. Mais il jouait le jeu. Pour son père. Pour ne pas lui faire honte. Peut-être aurait-il dû ne pas y porter d'importance. Mais il en était incapable. Il était sa seule famille proche restante. Il n'était le père idéal, mais il restait la seule figure paternelle et parentale dont il se souvenait. Et il y tenait, malgré tous leurs différents.

Son cousin se stoppa, en alerte. Kibum se mît sur ses gardes, pointant le flingue chargé de balles d'argent devant lui, ses yeux courant dans les rues environnantes. Fausse alerte. Il baissa sa garde et son cousin rejoignît le reste de la troupe l'air dépité. Il voulait couper des têtes. Il voulait arracher un cœur. Il voulait en choper un et lui soutirer des informations par la torture. Kibum connaissait leurs méthodes. Et il les haïssait. Les suivant à contre cœur alors qu'il se dirigeait à tout hasard vers le quartier Sinchon, Kibum proposa quant à lui de suivre la direction de Hongdae. Ses cousins acquiescèrent. L'un d'eux proposa de le couvrir mais Kibum refusa en secouant la tête, affichant un sourire rassurant. Surtout pas. Il voulait juste leur échapper. Les abandonner derrière lui. Les laisser gérer leurs magouilles tout seuls. Ils pourraient bien rapporter à son père qu'il n'avait pas poursuivi la chasse avec eux, peu importait. Kibum n'en pouvait plus. Retirant les balles de son revolver qu'il s'était vu forcé de charger sous le nez de son oncle, il marcha tout en rangeant tout son attirail dans les poches de son sac à dos. Rien que des poches discrètes et invisibles à un œil non averti. Pour ne pas être repéré à des kilomètres à la ronde comme ce qu'il était : un fils de rebel. Laissant nonchalamment le sac traîner légèrement sur le sol, le tenant par la poignée il avançait dans la nuit brûlante, étouffante, sans but. Mais bientôt, il ressentît une sourde panique venir lui picoter la nuque. Jetant un coup d'oeil derrière lui, il essaya de repérer la présence d'un être malveillant. Mais il faisait sombre. Alors il continua sa route, sans se hâter. Pour ne pas mettre la puce à l'oreille de l'individu potentiellement dangereux. Quelqu'un passa à ses côtés, lui arrachant un léger sursaut. Il était sur les nerfs. Ca n'était absolument rien. Juste un homme en costume rentrant certainement d'une soirée trop arrosée, titubant. Kibum lui prêta main forte jusqu'à la porte de son appartement. Puis il reprît sa marche. Son éducation avait fait de lui un paranoïaque. Et tout ce qu'il savait de la réalité des choses n'aidaient pas à être plus confiant. Trop de danger. Trop de violence. Trop de folie autour de nous.

Il regarda l'heure. Il voulait rentrer chez lui. Vraiment. Il avait en plus un exposé à préparer pour l'université. Il ne dormirait pas cette nuit. Relevant les yeux de sa montre, il lâcha un soupire avant que son regard ne soit attiré par une masse sombre, plus loin, au croisement de deux rues étroites. Fronçant légèrement les sourcils, il approcha, tâchant de distinguer ce que cette forme noire sur le sol pouvait être. Et il ne tarda pas à le savoir. C'était un corps. Courant jusqu'à ce dernier en dégainant une machette qu'il cachait sous son haut, au cas où, il vînt s'accroupir près de ce qu'il aurait pu penser être un cadavre. Pourtant... « Toi... » chuchota-t-il, stupéfait. Il connaissait ce visage. Ces traits fins. Cette bouille d'enfant non aguerri. L'innocence. Il mordilla sa lèvre, constatant les dégâts. Il s'était presque fait mettre en pièce. A certains endroits, sa chaire faisaient office de lambeau. Ses vêtements étaient déchirés et maculés de sang. Et sa peau pourtant lisse et belle habituellement était sombre du pourpre vital qui s'échappaient de ses plaies. Sans plus attendre, il enlaça fermement sa taille et le souleva, le balançant lourdement sur son épaule. Se remettant sur pied comme il le pût il reprît sa marche mais pas en direction de chez lui, cette fois-ci. Il prît une autre direction. Celle d'un entrepôt. Lieu de réunion des rebels avant que le l'endroit ne soit désaffecté quelques temps auparavant. Il était prêt à la destruction. Personne n'y allait jamais. Mais ils iraient là bas, eux. Ils n'avaient pas d'autre option.

Peinant jusque là, en essayant de n'être vu par personne, Kibum s'échoua enfin sur un genou et laissa le corps amorphe du garçon glisser sur le sol. Il essaya de l'installer le plus confortablement possible, plaçant une pierre plate sous sa tête puis il se laissa tomber un instant sur le dos, lui aussi, reprenant son souffle. Tous ces efforts l'avaient épuisé. Il avait juste besoin de dormir. Il voulait son lit. Mais le sol conviendrait pour le moment. Et tout en tenant encore la machette à la main, il s'assoupît.

Ne dormant que d'un œil, au premier bruissement, au premier mouvement que fît le vampire à ses côtés, il se redressa. Frottant son visage et tapotant ses joues pour reprendre ses esprits, il se rapprocha lentement de lui alors que ce dernier grognait, émergeant difficilement. D'un seul coup d'oeil, il pût constater que sa guérison était lente. Il n'était pas encore remis. Les vampires n'étaient-ils pas censés se régénérer en un battement de cil ? Ca devait dépendre des cas de figure. Alors ils attendraient. S'asseyant aussi confortablement que possible sur le bitume il se mît tout près du convalescent, fouillant son sac à la recherche de quelque chose pour laver ses plaies. « Que... » entendît-il et il releva les yeux vers le vampire. Ce dernier paraissait effaré. Il s'était redressé sur son bras valide et le toisait, pris au dépourvu. « Qu’est-ce que tu fais là ? » s'enquît-il, l'air méfiant avant d'avoir un mouvement de recul. Que s'imaginait-il exactement, que c'était Kibum le danger ici ? Il se fourvoyait, se trompait sur toute la ligne. Kibum secoua la tête en faisant claquer sa langue sur son palais en signe de réprimande. « Un simple "merci" serait le bienvenu. » lui adressa-t-il tout en reprenant ses recherches au fond de son sac. Il trouva la trousse à pharmacie qu'il s'était efforcé de dénicher depuis tout à l'heure et releva la tête à nouveau vers le plus jeune qui lui posait une nouvelle question. « Tu es seul ? » lui adressa-t-il, apparemment perdu. Kibum acquiesça simplement. « Et il vaut certainement mieux pour toi qu'il n'y ai que moi ici. » ajouta-t-il en ouvrant la trousse pour en sortir des compresses, des mouchoirs, des cotons. Tout ce qui pourrait lui servir à essuyer tout ce sang et lui permettre de constater les dégâts. Avec un peu d'eau en prime. Mais il fût coupé dans son idée par l'exclamation du garçon « Oh...les...les enflures ! » s'insurgeait-il. Contre qui ? Contre quoi ? Kibum aurait aimé le savoir. Se perchant sur ses genoux, il se rapprocha et incita Jae Jin, d'une main sur l'épaule de ce dernier, à se rallonger. « Calme toi. » souffla-t-il avant de s'emparer de sa bouteille d'eau. Il en fît couler sur une premier compresse et attrapa le bras blessé du brun. Il commença à passer le tissus sur sa peau afin d'en effacer les traces de sang qui commençait à sécher. « Ceux qui t'ont fait ça... ils n'étaient pas humains, pas vrai ? » lui demanda-t-il d'une voix douce, les yeux focalisés sur sa tâche, concentré. « Sais-tu pourquoi ils se sont attaqués à toi ? » continua-t-il sur le même ton, voulant en savoir plus sur les événements qui avait amené Jae Jin à se retrouver presque en pièces détachées. « N'hésite pas à me dire si je te fais mal... » lui intima-t-il alors qu'il approchait d'une deuxième gaze imbibée d'eau les entailles et morsures qui parsemaient son épiderme, toujours aussi concentré sur les soins qu'il lui octroyait, ses cheveux barrant ses yeux. Il aurait dû être chez lui, sur son bureau, à travailler sur son exposé. Au lieu de ça, il devait jouer les infirmières pour un vampire. Si son père le voyait, il le déshériterait. Serait-ce une grande perte ? Non... Mais être la honte de la famille, ça pouvait mettre un coup au moral.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Deubeulesse
Avatar : Kim Taehyung (BTS)
Messages : 48
Double compte ? : nope

Age : 21 ans
avatar
Jung Jae Jin
MessageSujet: Re: Excuuuuse me. Oh you so pity ~   Dim 9 Oct - 19:30

Jae Jin lâcha un soupire rassuré quand le rebel confirma qu’il était bien seul avec lui, à le voir si faible et sans défense. Bien sur il aurait pu lui mentir pour mieux le surprendre et le maîtriser mais...étrangement il lui faisait confiance. Pas une confiance aveugle puisque depuis sa transformation il avait apprit à se méfier de tout et n’importe qui mais si l’étudiant avait voulu le tuer, il l’aurait déjà fait. Lors de leur première rencontre ou même en le trouvant certainement inconscient et gisant sur le bitume. Il n’aurait pas eu grand mal à l’achever. Mais visiblement il ne l’avait pas fait. «Oui..j’imagines..» souffla le vampire en tentant un sourire qui devait sans doute plus ressembler à une grimace qu’à autre chose. C’était que ses plaies le faisaient encore souffrir. Ils devaient vraiment en vouloir à Chul Hei pour le mettre dans cet état.
Maintenant plus réveillé, il sentait plus que bien les endroits qu’ils avaient maltraités. La gêne que lui procurait le sang séché sur son visage, le picotement au niveau de son cou et de ses bras témoignaient des morsures qu’on lui avait infligé et son torse arborait tout sauf fièrement de nombreuses traces de griffures vampiriques qui mettaient sa chaire bien à vif. Et heureusement que le reste semblait avoir déjà cicatrisé. Il lui faudrait à coup sûr la journée entière pour récupérer un minimum.

Le vampire s’était mit à râler sur le dos de ses agresseurs, l’envie de se venger ne manquant pas mais la main de Kibum stoppa net ses réfléxions. Ce contact électrifia Jae Jin qui arrêta net de bouger. L’aureus était trop près, bien trop près. Il sentait parfaitement sa chaleur corporelle, l’effluve divine qui lui avait fait tourner la tête lors de leur première confrontation. Il entendait très distinctement son coeur battre et son sang couler dans ses veines. Son sang..Déglutissant, l’immortel détourna le regard, les dents serrés et la respiration coupée. Il avait perdu beaucoup de sang et son corps lui faisait comprendre à quel point il avait besoin de ce fluide vital pour se régénérer. Il se demandait encore comment il faisait pour rester immobile face au rebel. Certainement parce que même dans cet état, il ne parvenait pas à faire taire la part d’humanité encore bien trop grande chez lui. Aussi surement parce que Kibum aurait le dessus sur lui physiquement parlant. Et enfin...il ne pouvait que se sentir redevable envers lui de s’occuper ainsi de lui alors qu’il n’était en rien obligé de le faire.

Faisant donc appel à tout son self-contrôle, Jae Jin fit de son mieux pour ne pas bouger pendant que Kibum s’affairait à la soigner avec une douceur qui apaisa un peu le vampire. Ce dernier ne put d’ailleurs s’empêcher de reposer son regard sur le brun, détaillant à nouveau ses traits harmonieux. Il redessina des yeux les prunelles chocolat du garçon, son petit nez froncés, ses lèvres pleines et attirantes, sa peau sans imperfections, son cou aussi musclé que gracile...Ses orbes s’évadèrent ensuite plus bas, dans l’échancrure de son t-shirt dû à sa position. Il voyait ses clavicules saillantes et parvenait même à percevoir la forme de ses tétons... Ecarquillant les yeux face à ses pensées totalement déplacées, le vampire secoua un peu la tête et se racla doucement la gorge, fuyant du regard ce garçon bien trop attirant.
Il n’arrivait pas à croire que son cerveau lui fasse un coup comme ça. Lui qui ne savait que couver les gens du regard n’était normalement pas du genre à les reluquer de cette manière. «Hm?» miaula le vampire en reprenant appui sur son bras valide pour se redresser un peu. «Oh..Non ils ne sont pas humains. Ils..Ils m’ont prit pour mon f..pour quelqu’un d’autre qui me ressemble.» se rattrapa le plus discètement possible Jae Jin. Il ne pouvait pas parler de son frère. Pas pour le moment du moins. Chul Hei faisait rarement bonne impression, surtout auprès des mortels. Et même si Kibum semblait être quelqu’un de bien, il préférait rester discret sur son jumeau. Il n’était déjà pas au meilleur de sa forme, il ne voulait pas lui rajouter des problèmes.

«Merci...et désolé. J’ai conscience que tu pourrais avoir des problèmes en m’aidant comme ça..Est-ce que..Pourquoi tu t’occupes de moi? Tu n’as pas profité de ma situation pour me tuer et tu aurais très bien pu me laisser là-bas. Si ça n’avait pas été toi, ça aurait pu être bien pire.» questionna Jae Jin en se mordillant la lèvre. Il n’avait pas pu s’empêcher de lui demander. Ce Kibum l’intriguait réellement. Il était bien trop gentil et altruiste pour faire partie des rebels. Sans compter qu’il avait prit le risque de rester près de lui, près d’un vampire qui dans cet état, avait plus que besoin de se nourrir. Il n’aurait pas d’autre choix que d’aller voler des poches de sang dés qu’il sortirait. Il ne pouvait décemment pas aller voir Jun Myeon aussi tôt dans la journée. Il ne voulait pas risquer de lui faire de mal et il savait que si il commençait à boire son sang, il aurait énormément de mal à se stopper.

_______________________________

breath me... Be my friend. Hold me, wrap me up, unfold me. I am small and needy. Warm me up and breathe me. Ouch, I have lost myself again. Lost myself and I am nowhere to be found, yeah. I think that I might break, lost myself again. And I feel unsafe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Excuuuuse me. Oh you so pity ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Excuuuuse me. Oh you so pity ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: