Partagez | 
 

 On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mar 23 Fév - 12:36


    La nuit tombait lentement sur la ville de Séoul. Lentement en plongeant la ville dans la nuit, un jeune homme sortit de sa cuisine en lâchant un long soupire. Voilà deux jours, qu'il ne s'était rien mis sous la dent. Il n'avait pas eu le courage. Mordre un humain ou même faire l'effort de manger quelqu'un ? Très peu pour lui, il préférait grandement se laisser dépérir petit à petit. Passant sa main dans sa chevelure ébène, le jeune homme lâcha un long soupire. Il n'avait aucunement envie de passer sa vie plus longtemps à chasser et se mettre des cous sous la dent. L'ennui c'est que rester sans manger était souvent difficile. Il avait l'idée folle de pouvoir se « guérir » en restant sans en boire, peut-être qu'il n'aurait plus jamais besoin de boire de sang. Le soucis, c'est que de ce fait, Jae Sun était plus agressif et les nerfs à fleur de peau. Ses collègues en avait fait les frais. Alors qu'il devait entraîner les jeunes recrues physiquement, il avait adoré les faire trimer jusqu'à en suer de sang. Chose un peu difficile, car Jae Sun s'occupe des jeunes recrues vampiriques dans l'armée de l'air. Oui, même dans l'armée, une section vampirique existe. Pourquoi pensez-vous que des soldats si fort existent et sauvent l'humanité ? Oui, les vampires ne sont pas nouveaux dans notre monde, il faut donc prendre en compte … Qu'ils sont partout. Et puis, s'occuper de vampires qui se battent aussi bien pour des humains que des vampires … Cela semblait un bon compromis. Il était assez ravi de trouver un tel équilibre, l'ennui, c'est qu'il n'avait aucune idée de comment lier les deux dans sa propre vie. Cela était compliqué. Comment est-ce qu'il pouvait continuer d'aider les humains, les soutenir en les attaquants ? Cela n'était pas possible. Frottant doucement son front, il finit par aller s'asseoir sur son lit pour regarder par sa grande fenêtre. La vie dehors des humains commençait à prendre fin pour laisser les vampires sortir à la place. Un vrai ballet ambulant à l'extérieur. En regardant son téléphone, le vampire lâcha de nouveau un long soupire. Oui, il n'avait pas pris le temps de répondre aux messages des rares personnes qu'il laissait l'approcher. Deux jours, dont il ne donnait plus de signe de vie. Peut-être qu'au fond, il allait finir par s'endormir et ne plus jamais se réveiller. Son corps rêverait de ne plus avoir à vivre aussi longtemps. Il n'avait cependant, pas besoin de se plaindre de différences douleurs ou voir son physique avantageux se dégrader avec le temps. C'est vrai que cela était plaisant de voir qu'il avait toujours de vitalité, néanmoins, il n'avait plus sa raison de vieillir sans se dégrader. Il avait perdu tout contact avec Chin Hwa, son précieux petit frère. A quoi bon alors vieillir et ne pas savoir si son petit frère allait bien ? En s'allongeant sur son lit, le vampire ferma les yeux, pour se souvenir du passé. Devenir un Krsnik lui avait semblé être une bonne idée. Au final, cela avait détruit sa vie. Avant il avait son petit frère et il avait même trouvé une femme formidable. Maintenant … Il n'avait plus rien. Sa petite amie n'avait pas vécu aussi longtemps. Il faut dire, qu'elle était restait humaine elle. Pas lui. En entendant frapper à sa porte, le vampire rouvrit les yeux. Lentement, il laissa son odorat faire le travail. Oh. Il était donc venu ? En se redressant doucement, le vampire lâcha un bref et presque inaudible « J'arrive... » Il savait parfaitement que son ami allait l'entendre, mais il voulait faire un effort de tenue. Il n'allait pas lui ouvrir en chemise ouverte et boxer. Il allait au moins enfiler un jean. En penchant légèrement la tête pour se regarder, le vampire afficha tout de même un petit sourire en coin. Ichiro. Il avait la chance de l'avoir lui. Il n'aurait jamais cru qu'un vampire pourrait être un soutien pour lui. Allant vers la porte, Jae Sun ouvrit cette dernière et resta accroché dessus. Il était tout de même assez décalé pour que le jeune homme puisse rentrer. « Tu veux t'assurer que je ne meurs pas dans mon appartement ?  » Souriant légèrement en coin, il se décala de la porte pour lui laisser totalement l'accès. «  Tu veux peut être utiliser mes dernières ressources de sachets de sang peut-être ?  » Cela était réellement amusant, de le taquiner de la sorte.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Sam 12 Mar - 21:57


Ichiro s'était encore décidé de traîner hors de son terrible logement cette soirée-là. L'ennui lui bouffait les entrailles. Parfois, il appréciait d'être seul, s'évaporer loin du bruit infernal que nous offre la vie. Seulement, en ce moment, la solitude lui pesait un peu trop sur les épaules. Il avait pris la décision de sortir pendant un moment : pour quoi faire ? Il n'en savait rien. Il n'a jamais été du genre à réfléchir sur ses faits et gestes quelques heures, quelques jours, auparavant le fameux jour. Non, s'il doit faire quelque chose, il le fait sous une pulsion incontrôlable. Et si jamais, il ne parvient pas à trouver quelque chose à faire, il ferait demi-tour et rentrerait pour mieux s'étaler devant une émission débile diffusée tardivement à la télévision. À la hâte, il mit ses chaussures et sa veste, puis prit ses clefs et s'évapora rapidement de son minuscule mètre carré que comporte son appartement pour mieux rejoindre l'extérieur.

Il rôda pendant plusieurs minutes dans les rues de la ville. Il trouvait, parfois, que ne rien faire lui faisait le plus grand bien. Il se reposait juste l'esprit, il oubliait un peu tout et n'importe quoi. Il avait cessé depuis belle lurette de se poser des questions à son sujet : ce qu'il allait devenir, comme il allait vivre, etc. Maintenant, il en profitait. Il prenait la chose plutôt du bon côté. Si on lui avait permis d'avoir ce don, ce n'était pas pour rien. Autant pour lui d'arrêter de se ronger les ongles jusqu'au sang pour ce petit détail. La seule chose qu'il pouvait craindre, c'était l'ennui et au pire des cas, voir certains de ses proches amis disparaître suite à une vieillesse qui allait les bouffer pour mieux les foutre six pieds sous terre. Sur le coup de cette pensée, il soupira profondément. Il s'était blasé, comme un pauvre imbécile. Il en venait à penser plus aux autres qu'à lui-même. Peut-être n'était-ce pas une si mauvaise chose, après tout… Soudain, il se souvint du petit jeune agneau égaré - un peu comme lui à ses débuts, répondant au doux nom de Jae Sun. Ça faisait un petit moment maintenant qu'il n'avait plus eu de ses nouvelles. Le jeune homme avait su prendre soin de lui lorsqu'il n'acceptait pas encore sa nouvelle forme de vie et lorsque Jae Sun était devenu comme lui, il s'était promis de lui rendre la pareille si jamais il en aurait besoin. Et il pensa que c'était le cas. Rien n'est facile lorsque l'on devient ce que nous sommes. Les habitudes changent, le sens du goût, des valeurs, l'envie, cette faim si étrange et normal, à la fois, qui retourne littéralement le cerveau. Bref, Jae Sun ne se sentait pas particulièrement dans son assiette après sa transformation. Ichiro aurait cru qu'il s'en serait remis assez rapidement, mais il s'avérait que finalement, non. « Et s'il était mort ? » Songea-t-il. Pendant plusieurs secondes, il tenta de s'ôter cette idée de la tête. Pour lui, c'était absurde. Jamais, il ne pourrait se laisser mourir, c'est un bon gaillard, il est fort et c'est normal de douter au tout début. Mais… Et s'il avait réussi ? Ichiro s'en mordit un peu trop nerveusement la lèvre et sans même s'en rendre réellement compte, il avait pris la destination du logement du jeune homme.

Ichiro toqua à la porte une seule et unique fois. Il entendit le jeune homme lui répondre qu'il arrivait pour lui ouvrir. Finalement, son jugement s'était trompé. Il s'était inquiété comme une mère au sujet de son petit. Conscient de cela, il ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire. Il se fichait de lui-même. Une fois encore, il sortit de ses esprits en remarquant la porte s'ouvrir. Jae Sun était bien vivant, mais physiquement très fatigué. Les petites cernes en-dessous de ses yeux ne pouvaient pas le tromper. Il n'eut même pas le temps de le lui faire remarquer que déjà, Jae Sun avait pris les devants, ayant bien compris pourquoi il était venu jusqu'à lui.

« Tu veux t'assurer que je ne meurs pas dans mon appartement ? » lui dit-il avant de se décaler légèrement pour laisser Ichiro entrer chez lui. Chose qu'il fit en lui répondant brièvement d' un « Ouaip ». « Tu veux peut-être utiliser mes dernières ressources de sachets de sang peut-être ? »

Ichiro pouffa de rire, une nouvelle fois. À ces souvenirs, il se trouva lamentable. Il en avait vraiment chié un cake au monde entier pour trois fois rien. Maintenant, il pouvait admettre que c'était plutôt sympa d'être comme ça. C'est vrai, qu'au commencement, il s'était mis à détester tout le monde comme si c'était vraiment de leur faute. Puis, il s'en était pris à son maître. Il se souvient de lui en avoir terriblement voulu et de l'avoir insulté de tous les noms d'oiseaux possibles et inimaginables. D'ailleurs, il n'avait jamais pris le temps de s'excuser à ce propos et depuis, son maître avait dû se faire la malle à l'autre bout du monde. Qui sait…

« C'est plutôt toi qui en aurait besoin. Lui dit-il. T'as vu ta tête, dude ? T'es aussi blanc que mon fessier. T'as rien mangé depuis quand ? Deux, trois jours ? Tu devrais vraiment te décider de boire un de tes sachets périmés, ça pourrait te faire du bien. » Lui suggéra-t-il.

Ichiro disait cela d'un ton particulier. Seul, ceux qui le connaisse vraiment savent qu'il ne pense pas tout cela en mal. De plus, venant de lui, il faut toujours tout prendre à la rigolade et c'était un peu le cas, même si quelque part, ce qu'il disait est entièrement vrai. Si Jae Sun ne se décide pas de boire quelque chose, de n'importe quelle espèce du monde, il pourrait bien s'en rendre malade voire même pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Lun 21 Mar - 13:19

    En ouvrant la porte, Jae Sun fut presque soulagé de le voir. C’était un peu une chance pour lui. Un peu de rapport social. Il n’avait plus beaucoup d’amis depuis ces … Petites cinquante dernières années. Penchant légèrement la tête, le vampire ne put s’empêcher de plaisanter sur la raison de la venue de son ami. Il devait le connaitre un peu à présent. Cela n’était pas nouveau, il avait appris à comprendre Jae Sun et surtout, il savait ce qu’il pouvait vivre. Jae Sun était encore trop buté et borné, jamais… Jamais, il ne voulait céder et boire le sang d’innocent. L’ennui c’est que résister n’était pas une chose aisée. Alors qu’il fermait sa porte une fois son ami rentré, il s’étira un peu en baillant longuement. Il se gratta d’une manière nonchalante ses cheveux avant de regarder Ichiro. Il ne semblait pas apprécier la vue de son teint. Arf. Il aurait mieux fait de se taire et ne pas parler de ses poches de sang. Se regardant un peu, Jae Sun finit par hausser les épaules et fermer de deux boutons sa chemise ouverte. Voilà… Il avait presque l’air présentable. Oh ! Mais attendez, il lui avait dit avoir les fesses moins blanche que lui ? «   Je demande à voir tes fesses pour être sûr que tu ne me mens pas ! » Après tout, il pouvait parfaitement lui mentir ! Et puis, c’était l’occasion ou jamais de le taquiner un peu ! Cela était tellement amusant de l’embêter. Souriant en peu, il finit par se diriger dans son salon. En pensant à côté de Ichiro, le coréen ne put s’empêcher de lui ébouriffer les cheveux. « Ne stress pas ! De toute manière, j’ai encore de la marge avant de mourir de faim. » Mais comme il adorait l’embêter, Jae Sun simula un très mauvais malaise juste avant de passer dans le salon. Se mettant à rire comme un vrai gamin, il regarda Ichiro avec un grand sourire ravi de sa connerie. Il fallait bien rire un peu non ?

    Se redressant rapidement, il entraina Ichiro dans le salon. «   Comment ça va toi ? » Au lieu de s’arrêter dans son salon, le vampire se dirigea dans sa cuisine. Bon allez … Il pouvait bien faire plaisir à Ichiro non ? Il avait fait le déplacement, cette petite bouille toute mignonne ; du moins en apparence ; avait le droit d’être rassuré. En ouvrant son réfrigérateur, le vampire prit un sachet de sang au hasard pour le verser dans un grand verre. Rapidement en sentant l’odeur, son corps se mit à trembler en signifiant son manque évident et son envie. Grognant légèrement d’agacement, ses yeux s’injectèrent de sang alors que ses canines ne mirent pas très longtemps avant de sortir. Se retenir de la sorte était de la folie. Il sentait ses entrailles le tirailler et son estomac faire des vagues dans son ventre. Apparemment, son corps serait plus que ravi de pouvoir s’enfiler un grand verre de sang. Une chance que Ichiro n’était pas humain, il aurait vite délaissé son verre pour s’en prendre à son délicieux cou.

    Restant devant son verre le corps contracté, Jae Sun semblait encore lutter un peu avec lui-même. C’était presque à se demander s’il n’était pas masochiste. Mais il savait qu’au moindre mouvement qu’il allait faire, il allait se transformer en un bête incontrôlable en manque de sang. « Putain. » Rapidement sa main se saisit du verre pour descendre rapidement le contenu. Son corps frémit de plaisir alors que rapidement Jae Sun laissa de rage son verre à travers la pièce. Il aurait peut-être du prévenir Ichiro de se mettre à l’abri en cas de crise de rage de sa part … Regardant le verre qui avait fini son chemin dans un mur, les yeux de Jae Sun redevenait à la normale. Un petit filet de sang coulé le long de sa mâchoire et des petits grognements de rage lui échappé. Serrant ses poings et fermant les yeux, sa colère diminua. Il avait toujours du mal à supporter de se voir agir de la sorte. Jae Sun savait qu’en plus, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. C’était lui, qui se retenait de bien se nourrir, forcément son corps était à bout. Rouvrant les yeux pour regarder Ichiro, il soupira doucement et fila dans la salle de bain. Il pouvait le laisser seul, de toute manière, le japonais connaissait bien les lieux. « Pourquoi j’ai fais ca … J’en peux plus. » Il n’allait jamais s’en sortir avec son envie de tuer. Faisant couler de l’eau il se nettoya la mâchoire. «   Désolé Ichiro … Je … Je ne voulais pas spécialement réagir de la sorte, j’ai du mal … C’est horrible. Je ne me supporte pas. »

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Dim 27 Mar - 0:09


Ichiro ne savait pas pourquoi. Pourquoi s’inquiète-t-il autant à propos de Jae Sun ? Il est vrai que lorsque les temps furent compliqués pour lui, personne n'avait été présent. Il s'était débrouillé tout seul, comme un grand garçon, mais il s'était senti - à plusieurs reprises, abandonné de tous. C'était ça qui aurait pu lui coûter la vie : cette solitude morbide et ce refus de l'aide de son maître lorsque celui-ci daignait lui accorder cinq petites minutes. Même si Ichiro l'avait toujours envoyé balader sur les roses, il aurait aimé qu'il insiste et qu'il fasse correctement son boulot. C'était bien beau d'avoir fait de lui un vampire, cela aurait été mieux s'il s'était occupé de lui. Ichiro a, peut-être un caractère de cochon, mais il a une préférence pour les gens qui le contredisent, même si l'autre individu a tort. Finalement, à l'égard de Jae Sun, il devenait cette  main protectrice qu'il aurait aimé tant avoir, mais qu'il n'avait jamais pu effleurer. Il s'inquiétait de son état de santé parce que lui-même était passé par ce stade qui l'avait épuisé, mentalement, physiquement et qui ne l'avait pas forcément réussi. La pente, sur laquelle il avait glissé avec autant d'aisance, avait été plus difficile pour la remonter. Ichiro avait essayé toutes les astuces, toutes les méthodes nécessaires, à sa survie jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il n'avait pas forcément le choix. Il devait boire du sang, frais, du vrai, celui d'un être humain, pour vivre convenablement. Les sachets que Jae Sun lui avait vendu, à l'époque, ne l'avait pas satisfait. Ces paquets de sang étaient froids, à la limite de la congélation et ses dents n'avaient jamais cessées de lui rappeler que ça serait tellement plus confortable de mordre dans de la chair, de boire du sang chaud et d'éviter, davantage, ce vieux goût de ferraille qui lui restait au fond de la gorge pendant plusieurs heures. En faisant cela, en employant cette méthode, il se souvint à quel point, il aurait voulu vomir ce qu'il venait d'avaler parce que - en réalité, c'était vraiment dégueulasse. Il devait faire quelque chose pour Jae Sun, lui éviter, à son tour, tout ce goût pourrit, cette santé qui se dégrade sans jamais le faire crever. Cette véritable torture envers soi-même.

Dans l'appartement de Jae Sun, Ichiro ne put s'empêcher de visiter les lieux de son regard. Il n'avait jamais vraiment mis les pieds ici. Il passait souvent en coup de vent, il n'avait pas que ça à faire de rester chez son ami. Non, il préférait s'enfermer chez lui et attendre, désespérément, la mort lui ouvrir les bras, mais elle n'avait pas voulu de lui. Pour quelle raison ? Peut-être parce qu'elle ne sait pas comment gérer les espèces de son genre ou peut-être, parce qu'ils sont comme le fruit du mal venant des enfers, des démons. Ichiro pensait trop sur ce coup-ci. Il recommençait à se poser des milliards de questions et il n'avait, semble-t-il, pas fait ça depuis des années. Combien exactement ? Il ne se souvient plus. Le temps, pour lui, passe trop vite.
En entrant, il avait fait la réflexion à Jae Sun que son visage était aussi pâle que ses fesses. Le jeune homme lui avait immédiatement répliqué qu'il ne serait pas contre de vérifier cette information. Cette remarque le fit rire. Malgré tout, Jae Sun ne perdait jamais l'occasion pour se montrer blagueur, avec une once de provocation, comme de défi et ça, ça plaisait à Ichiro. Il n'avait jamais douté que Jae Sun pourrait l'amuser et il ne s'était pas trompé.

« Laisse mon fessier en dehors de cette histoire, tu veux. Tu pourras voir mon sublime derrière quand tu seras plus grand. » lui dit-il, taquin.

Ses mots sonnaient complètement faux puisque, tous les deux, ont le même âge. En soit, Jae Sun était largement en âge de pouvoir apprécier ces magnifiques courbes. Ichiro trouva cette idée amusante. Peut-être qu'un jour… Non, ce n'était pas une bonne idée !
Cependant, il perdit son sourire lorsque Jae Sun lui fit remarquer qu'il avait tout le temps pour mourir de faim. Ça, c'était beaucoup moins amusant et c'était loin de le faire rire. Il sait à quel point, l'envie, la faim, peut rendre complètement dingue. Il en avait fait les frais et s'il avait eu les couilles, il se serait, volontiers, planté un pieu dans le cœur. Heureusement, peut-être, il n'avait jamais pensé à cette solution. Dans sa vie de brave petit humain, il ne pensait pas aux choses négatives. Ce n'était pas du tout dans son caractère d'être morose ni nostalgique de quoi que ce soit. Ça lui avait pris lorsqu'il s'était transformé, mais désormais, tout cela, c'est du passé. Après tout, il ne pouvait pas en vouloir au monde entier éternellement. Retournant à la réalité, il ne lui fit aucune remarque. Il grimaça, l'espace d'un instant et se radoucit aussitôt, lorsqu'il lui demanda comment il va.

« C'est plutôt à toi qu'il faut demander ça ! » lui répondit-il un peu froidement. Il n'avait pas dit cela ainsi pour lui faire du mal, il voulait juste lui faire prendre conscience, que, quelque part, il devait arrêter ces conneries.

Une fois sa contemplation des lieux terminés, il se retourne et fit face à l'homme invisible. Jae Sun avait disparu de la circulation, il n'était plus là. Ichiro ne paniqua pas, il savait qu'il ne se situe pas loin de lui et il se doute d'où. Machinalement, il se dirige vers la cuisine et vit Jae Sun, dans un misérable état, juste au moment où il le vit jeter son verre où quelques gouttes de sang longeaient les morceaux de verre. Il connaît aussi ce moment. Le sang rend dingue lorsque l'on s'en prive et il suffit de voir sa tête pour comprendre qu'il est au bout du rouleau.  Le beau jeune homme, les poings serrés, tentent de reprendre son calme. Ichiro ne lui dit rien, sachant très bien que s'il lui fait une quelconque remarque, cela pourrait l'irriter au plus au point et la règle d'or est de ne jamais énerver un vampire en manque de sang. Il ne bougea pas et attendit. Les secondes semblèrent longues et pourtant, ça n'avait pas duré très longtemps avant que Jae Sun ne lui fasse face. Ils se regardèrent un petit instant dans les yeux avant que Jae Sun lâche un soupire, las de cette situation. Il ne le retint pas lorsqu'il prit la direction de la salle-de-bain. Ichiro ne lui rejoignit pas tout de suite. Il prit l'initiative de nettoyer les bouts de verre qui gisaient au sol ainsi que le sang qui avait tacheté un meuble. Ce sang… il ne lui donnait même pas envie. Il était clairement moche rien qu'à l’œil. Il se demanda comment il avait pu en venir à boire ça, ça semblait tellement mauvais. Cela aussi, il ne le dira jamais à Jae Sun : que son trafic d'aide aux victimes du vampirisme n'était vraiment pas bon.

Après avoir accompli sa tâche d'agent d'entretien, il se rendit à la porte de la salle-de-bain, là où s'était enfermé Jae Sun, et y frappa doucement. Il le laissa entré et ne fit aucune remarque. Il ne prit pas la peine de lui demander comment il se sentait, puisqu'il le devinait très bien. Ça n'allait pas du tout. Il laissa un moment à Jae Sun pour se plaindre, un peu confus par la fatigue et il fut surpris lorsque Jae Sun s'excusa de son comportement. Ichiro ne lui en voulait absolument pas pour ça.

« Tu n'as pas à t'excuser, je sais très bien ce que ça fait. Il resta à la porte et pris appuie sur le cadre de celle-ci. Je sais que tu ne voudras pas, que tu ne seras pas d'accord, mais tu devrais vraiment te nourrir correctement. Tu sais, plus tu feras ça, plus ça sera pire. Tes sachets de sang, sincèrement, ça n'aide personne. Ça ne sert à rien, juste à te rendre cinglé. Je sais, c'est compliqué de se décider à mordre quelqu'un, mais il le faut, ça devient un peu… urgent. Au pire, fais comme moi, au début, j'ai pas mal fais le tri. Je me suis dit que je pourrais mordre un sale type, qui a fait du mal à quelqu'un dans sa vie, ça faisait un peu justicier, même si c'était clairement une idée à la con, mais ça m'a aidé. Et puis, au final… tu ne fais plus vraiment attention. Les humains tuent bien des vaches pour se nourrir, tu crois qu'ils ont des remords ? Non, c'est leur mode de survie. Comme la nôtre, c'est la même chose, mais avec du sang. »

Ichiro ne savait pas si ces confidences allaient aider Jae Sun, mais il fallait qu'il lui en parle afin qu'il se rende vraiment compte de l'urgence de la situation. Il prit le temps de le détailler, son air pâle, malade, ses yeux rouges presque exorbités, ses lèvres sèchent et irritées, il avait vraiment l'apparence d'un cadavre ambulant. Il faisait vraiment peur à voir, il devait vraiment faire quelque chose. Ichiro se rapprocha de lui. Dans un geste doux et attentionné, il déposa l'une de ses mains sur la joue de Jae Sun, creusée par le manque de nourriture et la caressa de son pouce.

« Tu serais tellement plus beau si tu te décides à passer outre tout ce que tu peux penser. Arrête de faire le tri, de te demander si c'est bien ou non, bois et tu verras que ce n'est pas aussi terrible que ça en à l'air. Esquissant un sourire, il rajoute d'un air amusé avant de lui faire un clin d’œil et d'ôter sa main de son visage : Quand tu iras mieux, tu en feras tombé des nanas, crois-moi… À moins que tu préfères les mâles. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Ven 1 Avr - 20:33

    Fermant doucement l’arrivée d’eau, le jeune homme soupira lentement tout en essuyant sa mâchoire. Il n’aurait jamais cru agir de la sorte devant Ichiro. Il se sentait assez honteux. Tournant légèrement la tête, il regarda Ichiro qui était contre l’encadrement de la porte. Hum. Il l’écoutait sans broncher ni même le contredire. Il le savait, il n’était pas bête, il savait que Ichiro avait raison. Mais … Comment accepter ? Il s’était fait avoir par l’idée de devenir Krsnik, par cette idée folle de pouvoir sauver l’humanité en devant cette espèce hybride. Au final, cela a juste pris plus de temps pour se transformer simplement en un vampire. Il n’aurait jamais imaginé se retrouver dans une telle situation. Se redressa doucement, il se tourna totalement vers Ichiro. « Je ne supporte pas l’idée de tuer un humain … Qu’il soit mauvais ou pas, je ne vois pas en quoi j’ai la capacité de choisir s’il doit vivre ou pas. C’est … Plus compliqué, je faisais partie des Rebels, j’ai dû les quitter à cause de cette nouvelle vie. » Posant la serviette, il s’appuya contre le lavabo en soupirant longuement et tristement. « Je n’ai plus l’impression de vivre ma vie. C’est comme ci, j’étais pris au piège dans la vie d’un autre … Et un autre qui n’a plus aucun battement de cœur. Tu te souviens la sensation quand tu étais en présence d’une personne qui te plait ? Moi non … Je ne sentirais plus mon cœur battre… Et je ne te parle même pas de la sensation de pouvoir partager un bon repas avec des amis … Rien qu’avoir des contacts … Je suis de plus en plus renfermé. Je souffre de la solitude. » Le vampire passa doucement sa main dans ses cheveux et resta à réfléchir sur les propos de son ami japonais. « Tu sais … En tant qu’humain, j’étais tellement difficile pour manger … Je mangeais pas tant de viande que cela. J’aurais pu être végétarien ! » Rigole un peu et fait une petite grimace en voyant une goutte de sang sur sa main. La lâchant rapidement, il continua. « Je suis obligé de manger de la viande … Du moins attaquer des êtres vivants… C’est compliqué pour moi. »

    Le vampire eut un petit mouvement de recul alors qu’Ichiro rapprocha sa main de sa joue. Il n’avait pas réellement l’habitude que le japonais agisse de la sorte. Pourtant il se laissa faire sans broncher. Il afficha un très léger sourire et remarquant que leurs froideurs étaient au même stade. Peut-être qu’il devrait apprendre à côtoyer plus de vampires. Ils étaient similaires et cela était plus agréable. Frémissant en sentant le pouce du japonais, Jae Sun le regarda dans les yeux. Il fut assez touché par ce qu’il pouvait lui dire. Se mettant à rire soudainement, il hocha doucement la tête. « Draguer des gens ? Oh … Si je fais peur … Je ne suis pas sûr que boire du sang change les choses… » Passant ses mains sur son visage, il finit par sourire à Ichiro et fit une petite moue. « Eh bien … Les filles je dirais… Bien que cela me perturbe. Tu crois que devenir vampire peut … Faire regarder le même sexe que soi ? » C’est vrai, il était beaucoup plus sensible qu’avant par rapport aux personnes qui avaient le même sexe que le sien. C’était même un peu … Déstabilisant. Déjà rien que sentir un autre homme toucher sa peau, le rendait beaucoup plus sensible qu’avant.

    Restant un moment à regarder ainsi Ichiro, le vampire se mit à soupirer de nouveau longuement. « Donc … Tu crois que je devrais chasser ? Je n’aime pas trop cela … Je devrais peut-être rouvrir mon site … J’avais mis en place un site pour trouver des humains pour boire leur sang en échange d’une rémunération… Je pensais que cela aurait pu être une bonne solution, mais … Je me sens mal aussi. » Riant un peu, il tourna légèrement sa tête pour caler son visage contre la main du japonais. Il était tellement à croquer Ichiro. Il avait certes un style très différent de lui, mais il le trouvait très attachant. Passant un de ses mains dans ses propres cheveux, le jeune homme se mit à soupirer doucement. « Est-ce que … Tu m’aiderais ? Je serais capable de faire tout ce que tu désires après cela ! Je te le promet … » Souriant en coin, il déposa un petit bisou dans la paume de Ichiro et il lui tapota la tête. « Ca va aller … Je vais redevenir beau et même toi, tu baveras à mes pieds ! Et là … Pour sûr ! Tu vas me montrer tes fesses sans broncher ! » Riant de bon cœur, le vampire semblait avoir oublié un peu de ses soucis. Il était redevenu le jeune homme souriant et agréable d’autre fois.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Sam 16 Avr - 21:33


Il a beau s'inquiéter, Ichiro ne pourra jamais résoudre le problème de Jae Sun. Il pourrait lui donner toutes les explications possibles pour qu'il ne se laisse pas mourir de faim, il sait que rien ne le fera changer d'avis. Il se souvient de tout cela. Il connaît ça par cœur, sur les bouts des doigts. Cette attente, cette longue agonie, seul, dans son coin, à l'écart de tous… Elle est terriblement mordante.
Autrefois, il était toujours très amical, malgré son attitude un peu bizarre qui faisait fuir les gens, mais avec une once d'humour, il avait su se faire adopter par quelques personnes qui étaient devenues ses plus proches amies. En y repensant, lorsqu'il avait commencé à s'enfermer, il avait perdu totalement contact avec eux. Soudain, il se questionna sur ce qu'ils étaient devenus, ce qu'ils avaient fait de leur vie, s'ils s'étaient inquiétés pour lui ayant plus de ses nouvelles du jour au lendemain, mais… tout cela est désormais trop loin et le temps continue de s'écouler sans qu'il puisse faire quelque chose contre ça. Ca fait bien longtemps qu'il ne lutte plus contre tout ce qui s'est présenté face à lui, il avait perdu assez de temps à se poser des questions et à affronter une ombre, celle de sa nouvelle vie, qu'il ne combattra jamais. Jae Sun… il se revoit en lui et il ne lui souhaite pas de vivre le même calvaire et pourtant, c'est ce qu'il fait. Alors, il tenterait tout jusqu'au bout pour lui faire changer d'avis et faire en sorte qu'il adopte ce nouveau mode de vie.

Le charmant jeune homme en face de lui se mit à lui faire des aveux comme : celui qu'il serait incapable de tuer une quelconque personne en se justifiant de son ancienne vie où il ne mangeait très peu de viande. Ichiro sourit à ce sujet en songeant que ce n'était pas du tout la même chose. Lui aussi a toujours préféré manger des nouilles ou une bonne salade de plusieurs légumes et de fruits mélangés à diverses sauves plutôt qu'un morceau de viande blanche. Le sang n'a pas la même particularité, sa substance est liquide ressemblant presque à du lait, mais teinté de rouge. La viande, il faut la mâcher longuement, c'est fatiguant. Là, il suffit de planter ses crocs dans une chaire tendre, fraîche, puisqu'elle est encore vivante. De plus, le goût est totalement différent. Le goût du sang semble avoir le même que celui du métal, mais il faut avouer que la viande n'est pas tout aussi réjouissante. Ce défaut pourrait bien être leur point en commun. Malgré tout, il comprenait que trop bien ce que lui disait Jae Sun. Il ne comprenait plus que quiconque au monde.

« Tu sais, la viande et le sang sont deux choses bien différentes. Je t'accorde que le goût est particulier les premières fois, mais à force, tu n'y feras même plus attention. Plus rien, dans cette vie, n'a de goût bon ou mauvais, tu combles un plaisir et tu comprends vite pourquoi tu te forces à achever quelqu'un. Jae, dit-il dans un murmure, tout en se positionnant bien en face de lui, tu n'as pas le choix. Tu tenteras tout pour arrêter ça, mais rien ne fonctionnera et je sais de quoi je parle, j'étais exactement comme toi. Tout se semblera difficile, particulier, dégoûtant et d'autres sensations qui te sembleront incontrôlables, mais, je peux te le promettre, que tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir. »

Il s'y prend peut-être mal pour lui expliquer les choses telles qu'elles sont. Il le disait peut-être trop franchement, mais c'était nécessaire. Qu'est-ce que ça lui servirait de mentir sur une vérité à laquelle il sera tôt ou tard confronté ? Il vaut mieux être sincère et ne rien lui cacher. D'ailleurs, Jae Sun, lui-même, devait savoir tout ça depuis bien longtemps, plus longtemps que lui, sans doute. Il en a vu de près comme de loin, auparavant.
Ichiro installa une petite pointe d'humour dans leur conversation. Il était devenu utile de détendre l'atmosphère, mais surtout le petit nouveau de la bande. Il est vraiment à bout de force, à bout de tout ce qu'il doit endurer à contrecœur. Mais, même si cette petite blague fut de passage, tout redevint sérieux. Jae Sun vient à lui demander si le fait de devenir un vampire pouvait amener à regarder le même sexe que le sien. Ichiro haussa les sourcils. Sur le coup, il trouva cette question un peu étrange, mais il ne s'en formalisa pas plus longtemps et esquissa un sourire avant de lui répondre :

« Mon chou… tu dois certainement être attiré par les messieurs depuis longtemps sans t'en être rendu compte. En devenant vampire, tu as la chance, le privilège de ressentir plus de choses qu'un simple petit humain. Toi, tu peux savoir ce qui est vrai, ce qui est juste, ce qui te fera du bien ou non. Tu le sens, ça te donne envie et tu ressens les envies des autres aussi. Si une personne te regarde avec envie, ce n'est plus seulement pour une question de désir sexuel, ce sont plusieurs choses à la fois. Ichiro s'interrompt pendant un moment, fixant le vide et rajouta : Et c'est tellement bon de se sentir vivant de la sorte… Comme tu ne l'as jamais été. »

Jae Sun n'avait peut-être pas fait attention à ce qu'il venait de dire. Peut-être même qu'Ichiro avait parlé pour lui plutôt qu'autre chose, mais il s'en fichait pas mal. Il n'attendait pas de réponse à cela. Le problème n'était pas là et de toute façon, le jeune homme en face de lui aurait tout le temps pour découvrir ces délicieuses choses, comme les mauvaises.

Ensuite, Jae Sun lui fit part d'une suggestion : celle de rouvrir son site pour le permettre de se nourrir sans maltraiter un individu. « Cette blague ! » Pensa Ichiro. Il ne parviendra jamais à satisfaire pleinement ses envies de chasseurs. Sans le vouloir, il devient comme un animal, un prédateur. Il s'ennuierait bien vite de sa nouvelle vie en ayant tout à portée de main. Elle est tellement plus amusante lorsqu'on tente toute pour obtenir ce que l'on souhaite. Bien vite, le brun rajouta qu'Ichiro pourrait l'aider et qu'en échange, il ferait ce qu'il désire. Ichiro fit une mine surprise. « Ce petit a vraiment perdu la tête », pensa-t-il. Il serait capable de se jeter dans la gueule du loup pour éviter de devoir faire ce qu'il doit faire pour (sur)vivre. Quoi que… Sa demande était légèrement tentante, mais déplacé. Il ne devait pas céder à tout cela, lui non plus. Il avait assez ramé comme cela et il était hors de question qu'il en fasse baver davantage à un pauvre petit agneau égaré dans sa vie désormais éternelle. Il chassa bien vite ses idées déplacées pour lui répondre, rigola, malgré l'hypothèse qu'avait émit Jae Sun pour qu'il en vienne à lui montrer définitivement son postérieur qui pouvait être intéressante :

« Jae… s'il y a bien quelque chose que tu n'as pas perdu, c'est ton sens de l'humour ! Garde-le, c'est précieux ! Il reprit son sérieux et rajouta : Sincèrement, ton petit marché n'est pas correct, tu risques de tomber sur des toxicomanes ou des déglingués du cerveau qui ont trop regardés Twilight. Tu dois mener ta chasse, choisir ta proie et attaquer. Puis, une idée lui vint à l'esprit – même s'il douta que ça puisse fonctionner : Si tu veux bien essayer de faire ça, je te promets de te montrer mes fesses. J'ai l'impression que tu en pinces beaucoup pour elles. Dit-il en lui faisant un clin d’œil, totalement amusé, puis rajouta d'un malicieux : À moins que tu préfères les voir maintenant pour te décider et… t'autoriser à poser tes jolies mains dessus. Hm… Reprenant son sérieux, il dit : Qu'est-ce que tu en penses ? »

Ichiro fut et est encore cette personne aux multiples facettes. Il a beau parlé d'un sujet très sérieusement, aussitôt, il peut user de son charisme pour convaincre. Au cours de sa vie, il avait réussi à avoir pas mal de choses de cette façon, même s'il trouvait cela pas du tout correct. Mais vu l'urgence de la situation, ça pouvait être une solution comme une autre et Jae Sun lui avait fait – plus ou moins, la confidence que les hommes pourraient bien attiser sa curiosité. Il ne s'était pas permis de lui parler d'une façon bien trop rentre-dedans en lui permettant de faire des choses avec sa, soi-disant, magnifique paire de fesses. Il sait parfaitement que le garçon, à la base, se trouve très loin de ce genre de relation, mais ça ne l'empêche pas de s'en amuser pour tenter de le convaincre. Et puis, quelque part, ça le satisfera aussi dans un sens : depuis combien de temps quelqu'un n'avait-il pas posé les mains sur lui ? Pendant quelques secondes, cela lui paraissait être une éternité.
D'un ton quelque peu enjôleur, soupirant d'envie, Ichiro rajouta, sans vraiment faire attention :

« Tu pourras faire bien plus que de simplement les toucher... »

Oops.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mer 4 Mai - 22:41

    Il avait du mal à croire ce qu’il venait d’avouer. Ce n’était pas facile de reconnaitre qu’il avait un faible pour les hommes. C’était un secret qu’il n’avait pas osé exprimer jusqu’à maintenant. Mais alors qu’il essayait de se convaincre de l’inverse, Ichiro vient lui répondre. Et … Tout semblait se mélanger encore plus dans son esprit. Est-ce que son ami avait raison ? C’était difficile à dire, il aimerait tant … Soupirant doucement il passa sa main devant son visage, alors qu’il ne cessait pas t’entendre les paroles de Ichiro. Lui ? Attirer depuis longtemps par les hommes ? Non … Ce n’était pas possible, enfin, il avait eu … Un homme une fois. Enfin c’était juste pour rigoler, rien de bien sérieux. Il n’aurait jamais cru agir de la sorte un jour. Mais qu’importe, détournant le regard Jae Sun avait l’espoir de ne plus revenir sur ce sujet. Cela était bien trop gênant à son goût. Il préférait largement garder ses questions pour lui. Il préférait largement partir sur un autre sujet et ce sujet n’était rien d’autre que parler de son site. Pour lui c’était la meilleure solution au monde. Il n’allait pas à avoir à chasser. C’était impensable pour lui, rien ne pourrait le faire changer d’avis, il était sûr de son choix. Souriant doucement à Ichiro, il était content de l’entendre dire, qu’il ne devait pas perdre son sens de l’humour. Heureusement, s’il y avait une close chez les vampires qui empêche de plaisanter il l’aurait très mal pris. « Je vais tâcher de conserver mon sens de l’humour, même si parfois … J’ai pas forcément envie de rire. » Souriant doucement à son ami avant de l’écouter parler de son idée de rouvrir son site. Mais si … Il n’était pas d’accord, il faisait quand même une sélection. L’ennui, c’est qu’un soi-disant Rebels était déjà venu le menacer et lui avait demandé de fermer son site. Mais il n’était pas sur de vouloir en parler à Ichiro. A quoi bon lui parler de ce détail. Il n’avait au fond pas l’air si méchant que cela. C’était pour cela qu’il avait mis en suspens son affaire, mais si cela devait être rouvert, il allait le faire sans attendre. « Je n’aime pas réellement l’idée de chasser tu sais … Je ne sais pas si cela est développé chez moi. Enfin, je ne peux surement pas savoir sans essayer, mais bon … » Non, décidément, il ne pouvait pas s’imaginer en train de chasser un être humain.

    Alors que Jae Sun ne se voyait pas réellement faire cela, la proposition d’Ichiro sonna doucement à ses oreilles. Il était vraiment prêt à faire cela ? Non, c’était de la folie. Le regardant avec des yeux ronds comme des soucoupes, le militaire semblait perdre sa prestance habituelle. Il suffisait de lui parler de fesses ; et surtout de fesses qui accessoirement l’attire ; pour que notre beau brun semble dépassé par les événements. Il ne savait plus vraiment, s’il était sérieux ou pas. C’était vraiment surprenant ! Un petit sourire en coin apparut sur son visage et son regard semblait totalement absent. Voilà, parlez à un homme de jolies fesses bien rebondit et vous le perdez en très peu de temps. C’était notamment vrai lorsqu’on sait qu’on parle du joli fessier d’Ichiro. « Arrête de me faire marcher ! Tu n’es pas sérieux ! » Souriant doucement, Jae Sun revenait à la surface. Oubliant cette promesse impossible selon lui à réaliser. Alors que son esprit semblait réfléchir à cent mille à l’heure Jae Sun, se mordilla doucement la lèvre inférieure. « Tu es sérieux ? » Non pas que cela pourrait l’intéresser mais … Si. Il serait peut-être … Capable de chasser en échange de pouvoir admirer et en prime toucher les fesses d’Ichiro. C’était mal non ? De penser de telles choses sur les fesses de son ami. Un homme en plus. Oh ! Bon sang ! C’était difficile d’être un vampire au final. On a des envies tellement étranges.

    Tripoter les fesses d’un ami, ce n’était vraiment pas quelque chose de correct et de tolérable. Et pourtant, plus il y pensé, plus cette option lui plaisait. Ce n’était pas parce qu’il était seul, non juste parce qu’il s’agissait de lui. Il faut l’avouer Ichiro avait toujours eu quelque chose de très attirant. Son comportement, sa manière de s’habiller et même cette merveilleuse façon de vouloir l’aider. Comment ne pas craquer pour son ‘sauveur’ ? Tout en relevant les yeux vers son ami japonais, Jae Sun était prêt à refuser et lui dire qu’il n’était pas prêt à changer leur relation. Tout cela serait bien étrange. S’il commençait à toucher les fesses de son ami, où est-ce qu’ils allaient finir ? En tout cas, il avait cette ferme attention jusqu’à … Cette phrase. Fixant son ami droit dans les yeux, le vampire eut comme un coup de chaud. Non, ça c’était typiquement une réaction humaine qui ne devrait plus avoir. Mais son cerveau semblait avoir envie de lui jouer des tours. « Quoi ? » Il était complément perdu, il venait vraiment de lui proposer ce qu’il pensait ? Passant nerveusement une main dans ses cheveux Jae Sun évita le regard de Ichiro. C’était lui qui commençait à devenir fou ? Non, il était presque sûr de l’avoir entendu dire cela.

    Il avait pris presque une minute pour reprendre ses esprits et rapidement son regard se posa sur Ichiro. C’était horrible. Il avait envie d’en profiter. C’était mal, très mal. Mais, il ne pouvait pas, par respect pour lui. C’était son ami tout de même, pas un morceau de viande. « Ichi … » Il avait commencé sans pouvoir aller bien loin. Jae était encore troublé par tout cela. Il se rapprocha de son ami pour le serrer dans ses bras. « Ne me sors pas de telles choses. Je ne te vois pas comme un objet, j’ai trop de respect pour toi. Tu es quelqu’un de génial. Ne propose pas ton corps comme ça au premier venu. Surtout tes fesses… » D’ailleurs … Son regard se posa sur ces dernières. « Elles méritent bien mieux. » Caressant en douceur le dos de son ami, Jae Sun n’arrivait pas à croire qu’il était en train de renoncer. Il pouvait avoir un tel cadeau. Mais … L’ennui, c’était … Est-ce qu’il serait capable de vouloir que cela. Cela serait mieux d’avoir Ichiro tout en entier au fond. Se redressant et se décollant de l’étreinte, il regarda Ichiro dans les yeux. « Je trop de respect pour toi Ichiro. » Il caressa doucement sa joue en douceur. « Sache par contre, que je suis offusqué ! Tu aurais pu me le proposer au début quand on se connaissait moins ! Je n’aurais eu aucun scrupule pour profiter de toi ! » Se mettant à rire, il posa son front contre celui du japonais. Etrangement, cette proximité lui plaisait énormément. Surtout que ses lèvres n’étaient plus très loin des siennes et qu’il n’avait toujours pas défait son étreinte. « Mais vu que tu m’as offert tes fesses et que je ne veux pas perdre un cadeau … Je me permet d’en prendre un autre ! » Souriant malicieusement, le militaire vint rapidement s’emparer des lèvres de Ichiro pour l’embrasser. C’était à la fois très agréable et perturbant. Agréable d’embrasser Ichiro, mais perturbant d’embrasser justement son ami. Finalement, le manque de sang, le rendait peut-être fou !

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Lun 9 Mai - 21:45


Il devait s'agir que d'une simple visite de courtoisie. Ichiro était venu se charger d'une petite affaire intitulée : Jae Sun et la bouffe. Il était venu chez lui pour le convaincre, une bonne fois pour toute, à se nourrir au lieu de se laisser mourir dans un petit coin de son appartement. Et, c'est ce qu'il avait fait, jusqu'à maintenant. Cependant, la conversation prit un tout autre tournant.

Ichiro avait trouvé l'idée plutôt bonne de faire une sorte de marché avec le militaire. Il sait que ce genre de chantage fonctionne avec les enfants sauf, qu'évidemment, au lieu de lui offrir une console de jeux-vidéos, il lui offrira quelque chose essentiellement consacré aux grandes personnes. N'est-ce pas une erreur de se permettre une telle chose ? En ayant proposé cette solution, Ichiro ne s'était même pas interrogé sur les conséquences que cela pourrait avoir sur leur si belle amitié. Non, il peut se l'avouer, ça ne lui avait pas du tout effleuré l'esprit. Et, en réfléchissant quelques brèves secondes après avoir donné (plus-ou-moins) l'autorisation à Jae Sun de faire ce qu'il veut de lui, il s'était dit que ce n'était pas si bête. Tous les deux pourraient se satisfaire, entre amis. Après tout, de nos jours, un nouveau statut s'installe de plus-en-plus dans les amitiés des plus jeunes, même si ça peut paraître assez bizarre et effrayant à la fois, alors… pourquoi ne pourraient-ils pas essayer sans que cela n'empiète sur leur relation en tant que très bons amis ?

Dès l'instant où il avait commis ce qui semble être l'irréparable, Ichiro ressenti cette chaleur si soudaine l'envahir. Cette chaleur qui vous émoustille et qui vous effraie. Il ressentait ces stupides papillons qui se baladent dans le creux de son ventre. Il ressentait clairement le besoin que le brun pose ses foutues mains sur lui, qu'il lui fasse tant de bien et ça, il le savait même sans jamais l'avoir vécu avec lui, sans même que Jae Sun ne sache ce que c'est, qu'il ferait tout cela à la perfection.
Il se mordit violemment la lèvre, il s'empêchait de lui sauter dessus comme un fauve. Non, il ne peut se permettre de faire ça ! Il en avait déjà beaucoup trop fait pour ce soir et il ferait peut-être mieux de se barrer de cet appartement avant que tout cela ne parte dans un sens qui serait incontrôlable. Malgré tout, il scruta l'air curieux de Jae Sun avant que celui-ci ne prenne ses propos à la rigolade. Ichiro se sentit frustré. Frustré ? Parce qu'il n'aura rien : pas une caresse, pas une attention particulièrement attentive, rien.
Pendant que Jae Sun lui parlait, tout en lui expliquant que cela serait tout bonnement impossible et qu'il ne devrait pas s'offrir au premier venu avec autant de facilité, Ichiro en avait royalement rien à faire. Il était en train de prier tous les dieux, tous les saints, qu'ils existent vraiment ou non, pour que le brun cesse son monologue et qu'il fasse quelque chose de lui. Il en perdait la tête, l'esprit. Tout. Pourquoi, tout d'un coup, s'était-il souvenu de cette chaleur, de cette envie, de ce bien que peut parvenir à procurer un individu auquel on est particulièrement attaché. Et même si se faire sauter par son meilleur pote doit avoir des conséquences, il les assumerait. Mais, pour le moment, il voulait, une seule fois dans sa misérable petite vie d'immortel, connaître ce que Jae Sun a dans le pantalon. Il était en train de penser comme il ne l'aurait jamais fait à son égard, c'était malhonnête de sa part. Il avait toujours eu beaucoup de sympathie envers le jeune homme, il serait incapable de lui faire du mal, de le laisser à l'abandon, de l'ignorer, de le prendre pour un con. La preuve, il avait été incapable de ne pas s'inquiéter de son état de santé. En y repensant, si le fait de franchir cette limite interdite, peut-être que cela pourrait convaincre Jae Sun de se nourrir. Oui, finalement, s'il accepte cet échange, peut-être qu'Ichiro lui sauverait la vie. Qui peut bien le savoir ?

Lorsqu'il reprit ses esprits, Jae Sun était en train de lui dire qu'il a trop de respect pour lui. Ichiro secoua négativement la tête. Il pensa qu'il n'avait tout simplement rien compris, il ne se donnait pas pour uniquement pour du plaisir, mais c'était, avant tout, pour lui. Sans comprendre la suite des événements, il sentit une présence s'approcher, des bras autour de lui, un front contre le sien. Ichiro ferma les yeux. Cette présence… Elle le rend complètement obsédé de lui, mais il comprit que Jae Sun ne ferait jamais rien qui puisse leur nuire. Un peu déçu, il ne répondit rien. Il profitait de cette accolade puisque c'est tout ce qu'il obtiendrait, du moins, c'est ce qu'il pensa.

Il écouta une dernière fois les paroles de son ami avant de sentir quelque chose d'humide se poser sur ses lèvres. Quelque chose d'humide… Est-il en train de rêver ou bien est-il vraiment en train de l'embrasser ? Surpris, Ichiro ouvrit les yeux et pu constater que Jae Sun était bel et bien en train de le faire. Il ne broncha pas et le repousser serait une torture pour lui. Et puis, au fond de lui, il ne le souhaitait pas non plus. Sans se ménager plus longtemps, il referma les yeux et goûta à la plus belle des sensations qu'il pû lui être donné. Il en profita même un peu trop en mouvant ses lèvres contre celles de son ami. Il en réclamait plus. Il voulait sa langue et le lui fit comprendre en lui mordillant la lèvre inférieure. Une seule fois suffit pour qu'il parvienne à introduire son membre chaud et humide dans la bouche de Jae Sun rencontra le sien. Tout en laissant leurs langues commencer une douce valse pleine de sensualité, Ichiro posa délicatement ses mains sur le torse présent contre lui. Ses mains, à travers le tissu, devina les contours musculaires qui sculptent ce corps qu'il a tant envie de voir. Sans brutalité, il tente de faire reculer Jae Sun jusqu'à un mur, jusqu'à un rebord, quelque part, n'importe où. Et lorsqu'ils rencontrèrent un meuble, Ichiro se permit d'exploiter davantage le torse de Jae Sun en glissant doucement ses mains glacées en-dessous du t-shirt qui le recouvre. Il ne veut pas l'effrayer, loin de là. Si Jae Sun en vient à lui dire d'arrêter, il le ferait ! Il s'arrêterait là et il n'en fera rien. Il était près à son écoute, à remarquer le moindre geste, la moindre gêne qui puisse l'alerter d'une crainte, d'une peur ou d'un malaise.

Légèrement à bout de souffle, leurs bouches se séparèrent à contrecœur pour lui, quand était-il pour Jae Sun ? Sans manifestation, il continua à contourner les abdominaux de son ami tandis que ses lèvres parcourent un chemin le long de sa mâchoire, en déposant de légers baisers, jusqu'à son oreille. Dans la pièce, seuls leurs souffles se font entendre. Le silence qui y règne est loin d'être troublant. Ses dents vinrent à la rencontre du lobe de son oreille, qu'il prit soin de mordiller avant de murmurer :

« N'aie pas peur, Jae. Je ne te ferai rien que tu ne veuilles pas, je ne te ferai que du bien… Je te le promet ! Dit-il tout en commençant à déboucler le plus doucement possible sa ceinture ainsi que dézipper la fermeture éclair de son pantalon. Tu verras, continua-t-il, tu m'en redemanderas. »

Il sentit leurs respirations se faire plus désordonné. Ichiro glissa sa main dans le sous-vêtement de son ami sans le lui demander. Il ne fera rien d'autre que de le toucher, longtemps, plusieurs fois, s'il le faut. Il ne fera rien d'autre sauf s'il le lui demande, ça sera comme cela et pas autrement. Il se le jura ! De plus, Jae Sun n'a pas l'habitude d'être touché de la sorte par un homme, il le sait très bien et il ne veut pas l'effrayer par cette approche si soudaine, si forte, si puissante.
Sa main se glissa le long du membre et débuta de douces caresses aussi bien sur toute la longueur qu'il lui est offerte qu'à son extrémité. Il sentit Jae Sun frémir sous ses doigts, sans doute quelque peu perplexe de la situation, il en profita pour lui dire – toujours au creux de son oreille :

« Prends une grande inspiration et ferme les yeux. Il n'y a que toi et moi. Tu sens, cette caresse… Caresse qu'il effectua du bout de ses doigts sur la longueur. Elle te fait frissonner, n'est-ce pas ? Ce n'est rien, c'est agréable, c'est tout. Ça le sera encore plus, si je fais ça… Joignant la parole au geste, il touche l'extrémité de son sexe. C'est plus sensible, mais tellement bon… Jae… susurra-t-il, le cœur au bout des lèvres, est-ce que… Est-ce que je peux te montrer ce même plaisir avec ma bouche ? Malgré tout, il prit le temps de lui expliquer ce qu'il lui ferait s'il en venait à être d'accord, même s'il savait bien que Jae Sun en savait quelque chose à ce sujet. Je suçoterai délicatement tes bourses, je lécherai ta longueur et je goûterai ton gland… Je te prendrai tout entier, je t'engloberai totalement… Tu pourras y jouir, si tu le veux. »

Peut-être va-t-il trop loin ou peut-être pas. Dans tous les cas, si Jae Sun lui refuse cela, il comprendra et continuera qu'avec l'aide de ses mains. Ichiro ne pensa même pas que cette proposition était mal, non. Finalement, il a terriblement envie de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Ven 13 Mai - 21:48

    Partager ce baiser avec un ami était assez perturbant. Est-ce qu’il pouvait encore qualifier Ichiro comme un ami ? C’était compliqué, son esprit ne semblait plus avoir envie de réfléchir. Surtout en sentant la langue du japonais s’initier dans sa bouche. Frémissant de tout son corps, Jae Sun laissa ses doigts se crisper légèrement sur les fesses de Ichiro. Ce n’était pas bien, pas bien du tout, mais qu’est-ce qu’il pouvait en redemander. Il ne se lassait pas de jouer avec la langue de son nouveau compagnon de jeu. Il ne fallait pas se mentir après un tel échange, comment ne pas s’imaginer des choses. L’esprit du coréen n’arrêtait pas de fourmiller d’idée plus perverses les unes par rapport aux autres. Et alors que ses mains quittèrent enfin les fesses de son ami ; et avec beaucoup de mal, bon sang ce qu’elles sont parfaites ; il se retrouva à reculer. Reculer où ? Il n’en savait rien, mais rien ne pouvait le perturber. Il finit par sentir le meuble du lavabo derrière lui. Juste un petit gémissement de surprise s’échappa de lui, avant qu’il n’embrasse de plus belle Ichi. Rapidement il prit appuie sur l’élément derrière lui. Quoi de mieux qu’un bon vieux meuble pour s’aider ? Lentement, il glissa ses mains sous son haut, appréciant le contact avec sa peau laiteuse et douce. Il adorait découvrir petit à petit chaque parcelle de son corps. Néanmoins, son esprit avait encore du mal à se dire qu’il était en train d’embrasser un homme. Ce n’est pas qu’il ne sentait pas le bassin de Ichiro frotter par moment contre le sien, mais il ne semblait pas apte à réaliser de suite. Sans oublier, qu’il ne semblait pas encore tout à fait capable en plus d’imaginer qu’il était en train d’embrasser son ami. Comment pouvait-il un seul instant y penser. Peut-être en sentant son odeur. Ichi avait une odeur corporelle très agréable et surtout une odeur de parfum non désagréable. Juste assez pour se faire sentir, mais pas trop pour devenir écœurant.

    En sentant les lèvres du japonais le quitter, Jae Sun ferma doucement les yeux. Doucement il se mordit la lèvre inférieure en repensant à ce merveilleux baiser. Non, ce n’était pas possible. Il n’avait pas fait cela avec Ichiro. Il ne l’aurait jamais embrassé de la sorte. Rouvrant doucement les yeux pour regarder son ami, tout semblait s’embrouiller dans son esprit une nouvelle fois. Il l’avait embrassé … Lui. Et bon sang … Ce qu’il pouvait bien embrasser. Souriant très légèrement en coin, le coréen fut surpris de voir le japonais ne pas … s’enfuir, le repousser, l’insulter … Non, il restait là. Sentant les mains de son ami sur lui, il sentait comme des décharges électriques dans tout son corps. Dès que Ichi avait l’idée de bouger ses mains, de déposer un nouveau baiser … Il avait l’impression que son corps était en totale panique. Le clou du spectacle ne manqua pas d’arriver, il venait susurrer à son oreille. Grognant d’une manière assez sexy en sentant des dents lui attaquer le lobe de l’oreille, Jae Sun tourna légèrement sa tête vers le japonais. Le regard pétillant, on pouvait y lire une certaine envie.

    Le coréen semblait à court de mot et peut-être aussi au fond à court de défense. Si on osait imaginer un seul instant qu’il aurait cherché à se débattre. Il écoutait ses paroles, il le buvait même. Cette voix, cette attitude sexy. Il ne le connaissait pas et ce n’était pas pour lui déplaire. Il sentait une douce sensation d’envie lui tirailler le bas ventre. Déglutissant doucement, il baissa les yeux vers les mains de son ami. Voilà qu’il ouvrait son pantalon, il aurait dû paniquer, le repousser. Mais l’envie semblait prendre bien trop le dessus. Est-ce qu’il serait prêt à perdre son amitié avec Ichiro juste pour quelques douces attentions ? Relevant le nez vers le doux visage de Ichiro, le militaire se mit à soupirer doucement. Un soupire d’excitation, mais son regard commençait à se troubler un peu. Comment pouvaient-ils faire cela ? Oh, bien sûr. Ichiro avait surement des pulsions lui aussi à satisfaire. Ce n’était juste qu’une question d’envie. Etrangement, cette idée ne semblait guère plaire à Jae Sun. Il était prêt à lui demander, ce qu’il pensait de cela. Car oui, il pouvait encore l’arrêter, lui dire qu’ils ne devraient vraiment pas aller plus loin. Mais il était déjà trop tard. Ichiro venait de glisser sa main dans son sous vêtement. Ecarquillant les yeux et les joues quelques peu rosies, le jeune homme se sentait … Etrange. Cela le perturbait un peu de se faire toucher de la sorte par un homme. Le toucher était très différent des femmes. Il faut dire qu’elles étaient moins franc jeu. Fermant les yeux, il se mit à frémir et sa respiration déjà bien rapide semblait augmenter de cadence encore une fois.

    Ichiro… Son Ichiro était en train de le masturber. Cela n’était pas possible, c’était sûrement l’un de ses rêves bien trop réalistes. Merveilleusement bien réaliste. Il avait rouvert les yeux pour fixer son ami. Et tout cela semblait comme le bloquer. Il avait du mal à totalement se détendre. Le tout étant de savoir si c’était le fait que ce soit Ichiro, ou le sexe de ce dernier qui était le plus troublant pour lui. Dire qu’il y avait à peine évoqué quelques instants avant une possibilité qu’il soit attiré par les hommes. Et l’instant d’après, un homme était en train de lui prodiguer des douces caresses. Sursautant un peu alors que son ami se rapprocha de son oreille, le militaire écouta attentivement les conseils. Fermant les yeux, il pencha sa tête en arrière en lâchant un long soupire de bien-être. Il passait outre ses pensées. Il voulait juste se consacrer à cette main sur son membre qui commençait enfin à bien réagir à ses attentions. Un gémissement s’échappa et rapidement, Jae Sun mordit sa lèvre pour s’empêcher de faire d’autres bruits. Sa peau fut rapidement attaquée par de multiples petits frissons. C’était différent de ce qu’il avait connu mais loin d’être déplaisant au contraire. Ichiro savait mieux que quiconque les zones les plus sensibles.

    Jae Sun semblait ressentir un agréable plaisir dans tout son être. Il semblait aux anges, mais la question de Ichiro lui fit rouvrir les yeux et le regarder un peu paniqué. Il voulait … Sentant son âme frémir et manquer de dépérir, il ne put s’empêcher de déglutir doucement en écoutant ses explications. Oh bon sang, rien que d’imaginer Ichi accroupit devant lui à lui faire une fellation. Il se sentait encore plus excitait. Tournant le regard il finit par attraper le menton du japonais entre ses doigts et tourner lentement son visage vers le sien. Jae Sun qui était d’un silence incroyable finit par venir l’embrasser sensuellement, laissant sa langue lécher ses lèvres avec envie. Il prit le temps de l’embrasser. Etrangement, il avait peur que son ami pense qu’il abusait de lui. Mais une chose est sûre, Ichiro avait un argument de taille pour lui donner envie d’aller chasser l’humain. Lâchant ses lèvres doucement, il le regarda droit dans les yeux. « D’accord. » Il ne pouvait pas prononcer un mot de plus. Il faut dire que cela n’était pas facile pour lui de s’exprimer. Cependant, avant de laisser Ichiro venir s’occuper de lui avec sa bouche. Il ne manqua pas de retirer le haut de ce dernier. Il avait envie de profiter un peu de la vue tout de même. Admirant son torse, il caressa doucement sa belle peau avant de sourire en coin.

    Alors qu’il allait laisser faire Ichiro, le jeune homme posa ses mains sur les épaules de son ami soudainement inquiet. « Ichiro attends … Tu … Tu le fais pas parce que tu te sens obligé ? » Il ne se voyait pas profiter de son ami. Bien que … Les caresses et l’embrasser … Bon s’il se sentait forcé, il est vrai que pour le coup, ça serait assez problématique. « Tu … En as envie n’est-ce pas ? » Il avait comme peur de perdre totalement son amitié par la suite. Même s’il est vrai, qu’entre amis … Bref ! Sa main droite se leva doucement pour caresser délicatement la joue du japonais. Il n’avait jamais eu de gestes aussi doux à son égard. A vrai dire, il n’avait jamais réellement pensé sa relation avec Ichiro sous cet angle-là. C’était tout nouveau pour lui. On pourra dire que cette soirée est pleine en émotion.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Lun 23 Mai - 17:19


Ont-ils perdus la tête ou cèdent-ils à une simple envie, si soudaine que surprenante ? Là, était la question. Que s'est-il vraiment passé pour qu'ils en viennent à être aussi proche l'un de l'autre ? Rien de particulier. Ils discutaient, comme il le font souvent, Ichiro était, de plus-en-plus, inquiet de l'état fatigué et malmené de son ami et il avait tenté de le convaincre de se nourrir en échange de n'importe quoi. Ce n'importe quoi les ont maintenant menés là : la main d'Ichiro profondément plongé dans le sous-vêtement du si beau jeune homme. Il ne peut se mentir à ce sujet, il trouve Jae Sun très beau, très élégant et d'une extrême gentillesse. Il avait toujours su que ses abdominaux pourraient le faire succomber et il ne s'était pas trompé. Il avait, à peine, surélevé son tee-shirt et effleurer sa douce peau qu'il avait senti sa tête flancher d'un côté. Il n'avait même pas besoin de jeter un coup d’œil pour s'assurer qu'il n'hallucinait pas. Il ressentait les traits creusés sur son ventre avec délicatesse, il en vient à imaginer l'allure que doit avoir ce torse sans aucun vêtement. Ses pectoraux… Ses bras… Ichiro se sentit si petit et ridicule à côté de lui, mais il put s'imaginer dans ceux-ci, à une bonne place aux creux de ses bras. Il y sera totalement enveloppé et encore une fois, il aura la position parfaite pour profiter de ce bien-être que peut procurer une simple accolade. Sauf que, celle-ci, risque d'être plus serré qu'une autre et à cette pensée, Ichiro s'en mordit la lèvre inférieure.

Il avait commencé à faire du bien, à sa manière, au beau brun. Il avait détaillé, avec minutie, toutes les expressions qu'avaient pris son beau visage. Il s'en était délecté avec merveille. Il aurait pu totalement succomber à ce charme et perdre la tête en lui demandant toutes les folies possibles et inimaginables, mais il avait vite repris ses esprits en repensant à la situation dans laquelle se trouve Jae Sun : celle de n'avoir jamais connu le plaisir charnel avec un homme. Il n'avait jamais cessé de se répéter qu'il ne lui fera pas le moindre mal, qu'il ne lui fera pas peur et qu'il saura décrypter le malaise, la peur ou l'hésitation. Oui, il se l'était promis et il tiendra cette promesse.
Par la suite, sûrement guidé par une envie grandissante provenant des deux individus, Ichiro s'est fait plus coquin en proposant un autre service. Il attendit une réponse, un peu désespérément, il voulait vraiment faire ça. Il voulait vraiment faire cela, tout spécialement à Jae Sun et à personne d'autre. Il voulait vraiment lui procurer un bien indéfinissable et cette première idée de vouloir faire cela juste pour qu'ensuite, il se nourrisse avait totalement disparu. Ichiro avait envie d'un ami, de Jae Sun. Quelque part, il espéra que tous les deux aillent plus loin, mais peut-être est-ce trop demander. Il devint trop gourmand, il en demandait beaucoup trop, il fallait vraiment qu'il se satisfasse de ce que le militaire peut lui offrir et ne pas en abuser.

Impatient de ne pas avoir de réponse, Ichiro commença à se dire que ce moment était terminé. Il retira sa main qui était toujours logé entre les jambes de Jae Sun, mais fut surpris de sentir une main chaleureuse saisir son menton avant qu'une paire de lèvres ne s'approchent de nouveau des siennes pour échanger un nouveau baiser. Il n'aurait jamais songé l'embrasser ainsi, il profita seulement du moment donné et répondit sensuellement à ce cadeau.

Une fois leurs lèvres séparées, Jae Sun murmura son accord. Ichiro esquissa un sourire doux tout aussi surprenant venant de lui. Il se recula un peu de lui, mais fut pris de court en sentant les mains de Jae Sun se poser sur le bord de son tee-shirt et tirer dessus pour le lui retirer. Il obéit en levant les bras et laissa le tissu s'envoler et s'échouer sur le sol. Il s'approcha une nouvelle fois, déposé un léger baiser sur ses lèvres, puis d'autres baisers le long de son cou. Il s'apprêta à s'agenouille lorsqu'une question l'interrompu. Il le trouva si mignon de penser qu'il faisait seulement cela pour lui faire plaisir. Décidément, il lui dévoilait d'autres qualités qu'il n'avait jamais connu. Il lui sourit avant de répondre :

« Chaton, si je n'en avais pas envie, je ne te l'aurai même pas demandé. Il déposa un baiser sur sa joue et posa ses mains sur le bord de son pantalon commençant à l'abaisser. Cesse de t'inquiéter. » Lui chuchota t-il avant de mordiller sa lèvre et ne tarda pas plus longtemps pour se mettre à genou.

C'était un peu étrange, Ichiro eut un moment de doute en se retrouvant dans cette position, pourtant ce n'était pas la première fois et peut-être pas la dernière. Il mit ça sur le compte qu'il allait faire ça à un ami et non, à n'importe qui. Oui, c'était sans doute pour cela. Il descendit son pantalon jusqu'à ses genoux, puis abaissa un peu son boxer. Il déposa un baiser sur sa cuisse et comme il lui avait expliqué, il commença par suçoter l'une de ses bourses, puis l'autre avant de lécher sensuellement sa longueur fièrement tendu. Ichiro était plutôt content de lui d'avoir réussi à faire tendre son ami à l'extrême et de s'occuper pleinement de cette partie de son anatomie, même s'il aurait préféré qu'elle finisse dans un endroit un peu improbable de lui. Il ne doit pas penser à cela, pas tout de suite, pas maintenant. Il continue jusqu'à arriver au gland et commença à le suçoter comme il l'avait fait quelques minutes auparavant, avant de le prendre entièrement dans sa bouche et de débuter de longs et délicieux va-et-vient sur sa longueur effectuant, quelquefois, des gorges profondes. Ichiro savait qu'aucun type au monde ne peut résister à cela et il en profita longuement.
L'une de ses mains tenant la base de son sexe, l'autre se glissa sur l'une de ses cuisses baissant davantage ses vêtements. Ichiro voulait vraiment que Jae Sun soit à l'aide et les descendit jusqu'à ses pieds. Celle-ci remonta ensuite le long de sa jambe et glissa derrière sa cuisse pour venir s'échouer sur sa fesse qu'il tripota sans aucune gêne. Son autre main qui tenait son entrejambe se desserra et rejoignit sa jumelle, mais se posa sur sa seconde fesse. Il ne put résister à l'envie de l'effleurer un peu plus profondément et vint aguicher son orifice sans rien y introduire. Juste une caresse. Il voulait seulement le faire succomber à l'envie, totalement à lui. Sentant Jae Sun proche de la jouissance, Ichiro retira son sexe de sa bouche et lui dit avec une franchise frappante tout en le regardant avec provocation dans les yeux :

« J'aimerai tellement la sentir au plus profond de moi... »

Il esquissa un sourire des plus pervers et s'amusa davantage en laissant glisser le bout de son sexe le long de sa joue avant de la reprendre totalement en bouche et de terminer son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mer 25 Mai - 21:55

    Il allait le rendre fou, fou rien qu’avec le contact de ses mains contre sa peau. Il était doué pour savoir rendre quelqu’un fragile. Du moins fragile, à cause d’un autre plein de plaisir. La tête penchée en arrière, Jae Sun ne pouvait retenir ses grognements de plaisir. Il était d’une douceur incroyable, mais en même temps d’une poigne totalement perturbante. Sentant sa poitrine se lever et baisser difficile perturbé par ses grognements, Jae Sun fut presque agacé de le voir se stopper. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? L’écoutant presque surpris, le militaire n’avait pas réellement su quoi lui répondre. Il avait simplement peur de profiter salement de son ami. Cette situation ne pouvait plus durer, du moins, si Ichiro se forçait. A l’inverse … Il se voyait parfaitement continuer. Il avait fini par tout de même accepter. En demandant, toutefois à son ami s’il ne se forçait pas. Cela était surement la plus grande angoisse du militaire. Sans attendre une réponse concrète de son ami, Jae avait ressenti le besoin de l’embrasser. Ah ! Ce que cela pouvait être bon de partager un si torride baiser avec lui. Au fond, il s’était aussi dit que si Ichiro avait rechigné à l’embrasser, il aurait vite pu savoir si son ami était réellement consentant. Glissant une main dans le dos du japonais, il cherchait par tous les moyens de se rassurer qu’en à l’échange de ce baiser. Remontant sa main au niveau de la joue de Ichiro, il lâcha doucement ses lèvres. Regardant alors dans les yeux, un léger sourire en coin apparut sur son visage. Il avait la chance que ce dernier le rassure. Il ne faisait pas cela en se forçant, Ichiro avait réellement envie de … Lui. Se mordant doucement la lèvre. Le désir qu’il ressentait pour son ami venait de monter d’un grand en l’entendant lui murmurer des mots doux à l’oreille. En sentant son pantalon puis son boxer glisser le long de ses jambes, un long frisson parcourut le dos du militaire. Ce que cela pouvait être bon. Chaque petit geste de Ichiro devenait un flux de désir sans pareil.

    Le voir à genoux devant lui, oh gosh ! Ce qu’il pouvait être sexy. Son tatouage sur le torse, ses cheveux quelque peu devant ses yeux. Tout semblait plaire à Jae Sun. C’était la première fois, qu’il voyait ce dernier d’aussi haut, il est vrai que c’était assez plaisant et excitant. Le voir ainsi à genoux devant son entrejambe. Oh non, c’était mal, vraiment très mal d’avoir des visions aussi perverses en tête. Bien que bon… Au final, il allait se passer ce à quoi il pensait. Le regardant faire au début en se mordant la lèvre, le plaisir le fit basculer bien vite la tête en arrière. Ses mains posées de nouveau sur le lavabo se crispèrent sous le plaisir. Lâchant enfin quelques gémissements virils et sexy, il pencha de nouveau sa tête en avant pour regarder faire son ami. Ah ! Il avait tellement de faciliter à lui donner du plaisir. C’était un crime d’être aussi doué avec sa bouche. Doucement, il leva une main pour la glisser dans les cheveux du japonais. En premier lieu, il lui mit ses cheveux en arrière, appréciant encore plus la vue. Souriant en coin, le militaire, ne se sentait plus vraiment complexé par la situation. Après tout, au fond, faire des cochonneries avec son ami, c’était sûrement une très bonne chose. Ils se connaissaient bien et … Oh bon sang. Lançant de nouveau sa tête en arrière, sa main serra les cheveux de Ichiro entre ses doigts. C’était quoi ça ? Il n’avait même pas besoin de lui quémander qu’il faisait de lui-même des gorges profondes. C’était vraiment un don qu’il avait là. Il savait parfaitement comment le rendre dingue. Son corps frémissait de plaisir, son souffle était horriblement saccadés et entrecoupés de gémissements plus ou moins retentissant. Oh, il en avait assez de cacher son plaisir en se mordant les lèvres. Il prenait son pied grâce à la bouche de son ami. Il pouvait bien se lâcher et gémir comme bon lui semble. C’était un peu une manière de le récompenser pour son bon boulot non ?
    Il n’aurait jamais cru ressentir autant de choses plaisantes en provenance de son ami. Comme quoi, on ne connaissait pas totalement les dons de ses proches. Souriant à Ichiro comme pour le remercier de baisser totalement son pantalon. Le militaire commençait sincèrement à avoir trop chaud avec. Un peu de fraicheur ne pouvait pas lui faire de mal et puis, il faut avouer que c’était plus plaisant. Laissant le japonais caresser ses fesses, il ne put s’empêcher de penser un bref instant, qu’il n’avait pas pu toucher celles qu’il convoitait. Il avait une certaine injustice pour le coup. Mais soudainement quelque chose vint titiller son anus. Ouvrant en grand les yeux, il regarda surpris le japonais en grognant un peu comme pour lui indiquer qu’il n’allait pas apprécier recevoir une telle surprise. Néanmoins, cette petite caresse n’eut pas pour effet de lui faire oublier toutes ses autres attentions. Il se sentait même sur le point de rendre les armes. Mais voilà de Ichiro le lâchait. Oh. Il n’avait pas le droit de jouir dans sa bouche ? Même pas un tout petit peu ? Ils ne risquaient rien, après tout, ils étaient morts et incapable de contracter une maladie. Finalement, être un vampire avait du bon…

    Laissant tomber doucement sa main qui était logé dans les cheveux de son ami. Il avait les lèvres entrouvertes. Cette phrase, cette magnifique phrase lui prenait au bas du ventre. Rah ! C’était tellement excitant et il en avait tellement envie à présent. Regardant faire Ichiro, il frémit en sentant sa joue contre son membre et le sentir le reprendre en bouche. Fermant les yeux un instant, le jeune vampire pouvait parfaitement s’imaginer beaucoup plus à présent. Le faire avec un autre homme ? Qu’est-ce qu’il s’en fichait, beaucoup de filles n’avaient jamais réussi à lui donner autant de plaisir que lui juste avec leurs bouches. Posant alors ses mains sur les épaules du japonais il le fit se reculer. « Attends … » Il le fit lâcher prise, tout en retirant totalement les derniers vêtements qui lui restait. Ce n’était pas le moment de s’encombrer de ce genre de choses. Il avait envie de continuer, mais pas comme ca, il ne voulait plus se satisfaire de juste la bouche du japonais. Il voulait ce qu’il désirait et enviait depuis si longtemps. Se penchant alors il attrapa Ichiro pour le soulever. Posant ses mains sous les cuisses du japonais, il vint l’embrasser rapidement. Ils étaient enfin à taille égale. C’était quand même plus pratique ainsi. Souriant contre ses lèvres, il finit par le porter et sortir de la salle de bain. Se baladant complétement nu, il ne chercha pas à aller très loin. Certes, il était capable de se retenir, mais peut-être pas autant qu’il le voudrait en fin de parcours. Poussant la porte de sa chambre avec son pied, il rentra à l’intérieur et posa rapidement Ichiro dessus.

    Il regarda un instant son ami alors qu’il sentait son envie redoubler. Le voir ainsi poser sur son lit après ce qu’il venait de se passer dans la salle de bain. Il n’y avait rien de plus excitant. Venant au-dessus de lui, il afficha un sourire de prédateur. Déposant de brefs baisers sur ses lèvres, ses dernières dérivèrent dans son cou puis sur sa clavicule. Pendant ce temps ses mains s’activaient pour déboutonner le pantalon de son futur amant. Amant, oui c’était sûrement un meilleur terme pour désigner leur relation. Frémissant d’envie, en caressant le membre de Ichiro, il fut surpris par lui-même. Finalement toucher un autre homme n’était pas si désagréable. Surtout toucher un homme aussi craquant que lui. Souriant en coin en l’admirant, le coréen n’allait pas non plus jusqu’à lui offrir les mêmes douceurs avec sa bouche. Cela serait une autre étape à passer, mais il était très méticuleux avec sa main.

    Ses lèvres glissèrent sur ses boutons de chairs qu’il lécha et suça avec envie. Tandis que son autre main libre caressa enfin cette zone bénit par tous les dieux. Les fesses du japonais. Ah ! Elles étaient parfaites, rien à dire. Il avait été gâté par la nature pour ses fesses ; et pas que pour cet endroit. Laissant ses doigts venir titiller la zone délicate entre les fesses de son amant, Jae Sun se redressa doucement pour poser son front contre le sien. « Tu aurais peut-être dû éviter de réveiller en moi cette partie. J’ai toujours voulu essayer quelque chose. » Mordant doucement la lèvre inférieure du japonais, il finit par soulever les fesses de ce dernier, devant alors délaisser le membre de son ami. Le regardant en souriant de nouveau, il finit par lécher entre les fesses de son amant. Laissant sa langue explorer naturellement le corps de Ichiro, sa main droite caressa avec douceur l’intérieure de sa cuisse.

    Laissant retomber doucement le corps de Ichiro sur le lit, le coréen se pencha pour venir lui mordre doucement la hanche gauche. Il avait envie de lui marquer un très bref instant la peau. Comme ci l’idée même que Ichiro lui appartienne venait de lui effleurer l’esprit. Il sentait tellement bon et sa peau av ait un coup si délicieux. Sentant son rythme cardiaque s’accélérer, il sortit de sa table de nuit un tube de lubrifiant. Oui, bon, on expliquera plus tard, ce n’était pas le moment de chercher à comprendre. « Ichi … Ca va aller ? Je … Moi aussi, j’ai envie d’être en toi. Pardonne-moi d’avance, mais je vais avoir du mal à attendre plus longtemps. J’aurais aimé être plus attentionné avec toi. » Il frotta son nez contre le sien en souriant. Versant doucement du lubrifiant sur ses doigts, il en répartit doucement au niveau de l’anus de son amant. Laissant alors ses doigts s’introduire doucement et lentement en lui. Il avait tellement peur de lui faire du mal. Oh, il se doutait que vu combien Ichiro était magnifique, il n’était surement pas son premier amant. Mais, il ne voulait pas ressembler à ces gros salauds qui profitaient de l’autre. Le préparant encore doucement avec ses doigts, il finit par se placer tranquillement entre ses jambes. Petit à petit, il le pénétra avec douceur, mais une grande envie. Un long râle d’extase s’échappait de la bouche de Jae Sun. C’était tellement bon d’être en lui, qu’il sentait ses dents de vampire pointer le bout de leur nez. Se mordant la lèvre inférieure à sang, un filet de sang glissant lentement le long de sa mâchoire pour tomber goutte après goutte sur le ventre de son amant. Doucement le coréen commença à bouger en lui.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Sam 28 Mai - 14:40


Prendre des décisions mènent, peut-être à une perte. Ils ont succombé l'un à l'autre sans aucune difficulté. C'est comme si, ce sort leur était destiné. Ils ne pouvaient pas mieux rêver que d'obtenir une attention, un soutien, une caresse, d'un ami proche. Au moins, ils n'avaient pas à avoir affaire à un parfait inconnu. Mais, peut-être, que cela n'était pas une bonne idée de se laisser tenter par un désir insoupçonnable qu'ils se portent mutuellement. Finalement, étaient-ils bien plus proche que ce qu'ils croyaient depuis tout ce temps ? Ils ne pourraient certainement jamais le savoir, mais les faits sont bel et bien réels.
Au début, ce n'était rien d'autre qu'un simple échange : je te donne ça et tu dois faire ça. C'était ça, le deal, mais tout a finalement basculé pour une toute autre raison. Ce n'était plus nécessaire de forcer l'ancien humain à dévorer la première personne qu'il croiserait pour le bien de sa santé qui commence sérieusement à défaillir. Non, ce n'était plus une raison. Elle devint même complètement stupide. Elle n'était plus cette bonne raison, cette « pseudo-excuse » pour faire ça. Non, c'était totalement fini. Ichiro, du moins, le faisait plus par envie qu'autre chose. Il se souvient d'avoir toujours envié cet ami d'attirer tous les regards. Lui, personne n'y prêtait attention. Il attire seulement par son look plutôt dégénéré, sinon, il impression. Les gens sont curieux, mais bien trop peureux. Catégorisé de bizarre, il n'a jamais vraiment su comment côtoyer les gens et il faut dire qu'ils n'ont jamais su lui donner une chance de montrer toute sa sympathie. Cela a changé lorsque Jae Sun s'est intéressé à lui, tout naturellement. En y repensant, peut-être qu'il s'est uniquement intéressé à lui parce qu'il se retrouvait dans une situation tout aussi délicate que la sienne. C'était bête de penser qu'il aurait été capable de profiter de sa nouvelle situation afin de se sentir moins seul dans ce monde trop sombre. Jae Sun n'est pas du tout comme ça. Son côté humain est toujours présent, malgré tout, il a la curiosité d'un humain, d'un trop bon humain. Il a la sympathie d'un humain, la gentillesse d'un humain et il est le genre de personne qu'on ne souhaite jamais laisser tomber parce qu'il ne mérite pas la méchanceté. Oui, ils en étaient arrivés à sympathiser. Ichiro l'avait pris sous son aile comme un ange protecteur et il avait plutôt bien fait.
Très vite, il a eu une attirance pour Jae Sun, mais l'ignorait jusqu'à maintenant. Il préférait cela à perdre une amitié fortement forgé et pourtant, il était en train de tout envoyer balader et de faire éclater l'espace en glace qui le limitait aux gestes et aux regards qu'il s'était interdit d'avoir à son égard. Il ne lui a pas fallu grand-chose et Jae Sun ne l'avait pas non plus aidé à se contrôler. À détester cette envie de lui. Il lui a fait comprendre qu'il accepterait pratiquement tout de lui parce qu'ils sont meilleurs potes. Mais, c'était purement des conneries.
Ils en étaient arrivés là et Ichiro n'avait pas honte d'avoir franchi cette ligne. Il n'avait pas honte de se retrouver entre les jambes du beau brun à effectuer des langoureux vas et vient à l'aide de sa langue sur toute la longueur qu'obtenait Jae Sun par l'effet d'un plaisir immensurable. Ichiro comprit, qu'à ce moment, il n'avait peut-être jamais eu cet effet. Certes, il avait sans doute rencontré quelques filles, à qui, faire ça, ne fait absolument pas peur, mais beaucoup refusent certaines chose et contrairement à tout cela, lui, ne refuse rien. Il se permit de regarder Jae Sun droit dans les yeux, comme s'il le défiait lors d'un duel. Il voulait le rendre complètement fou, mais fou de quoi ? Fou de lui ? Fou d'envie, de désir ? Il n'en savait même pas la réponse et il faut avouer, qu'il s'en fiche pas mal. Il veut Jae Sun et il lui fit clairement comprendre en lui disant tout haut ce qu'il pensait tout bas. Et ça aussi, ça ne le gênait pas. Il se donnait envie et pourtant, il s'imaginait rentrer bredouille chez lui, en train de fantasmer sur ce qu'ils auraient pu faire ensemble, dans cette salle d'eau, dans la chambre ou peut-être, même, ailleurs. Peu importe. Il pensa réellement que ça allait s'arrêter après que Jae Sun se soit libéré de ses chaînes et il le comprit que trop bien pourquoi, ils n’iraient pas plus loin. Après cela, il reprit le sexe de son ami en bouche, avec un goût quelque peu amer en pensant à tout ceci et pourtant, les choses ne se passèrent pas comme prévu.

Les bruits de respiration hachée de Jae Sun étaient des plus séduisants. Il ne se rend même pas compte de l'effet qu'il fait à Ichiro. Il ne s e rend même pas compte à quel point, il est sublime, la tête penchée en arrière à savourer, tout en essayant de respirer comme il le peut. Clairement, ça le fait devenir aussi dur que du bois. Il sent cette sensation si particulière qui lui fait comprendre à quel point, il a envie de ressentir quelque chose au plus profond de lui. Il est en train de s'achever lui-même en pensant à cette ultime solution de se procurer du bien, seul, pendant qu'il s'occupe de Jae Sun. Cependant, deux mains se posent sur chacune de ses épaules, l'arrêtant dans son geste buccal. Comme il l'avait promit, il cessa tout mouvement avec une certaine déception. Finalement, ça s'arrêtait plus tôt que prévu. Jae Sun veut que ça s'arrête ainsi et il ne le reprocherait rien. Il n'a pas l'habitude, non plus, de subir ça par un garçon. C'est ainsi et puis, enfin de compte, Jae Sun improvisa quelque chose d'autre qui le surprit. Il le vit se dévêtir complètement. Ichiro écarquilla les yeux. Il n'en revenait pas. Il n'en revenait pas de voir cet homme, si beau, si athlétique, être totalement nu devant lui, sans aucun complexe. Décidément, il ne connaît pas totalement cet ami si cher à ses yeux, mais il s'en contenta pleinement. Il ne se priva pas pour l'examiner et vu l'approche dans laquelle il se trouve, il pouvait bien en profiter un petit peu. Face à ce corps si somptueux, il se mit à rêver. « Si seulement... » pensa-t-il, espérant quelque chose d'un peu plus fort entre eux.

Cette envie se réalisa sans qu'il ne le comprenne vraiment, lorsque Jae Sun l'attrapa et le souleva à sa hauteur tout en le tenant fermement par les cuisses. Il enroula, machinalement, ses jambes autour de sa taille. Quel dommage qu'il ne le prenne pas ainsi. C'était sans doute ce qu'il était en train de se dire. Pourtant, un sourire lui fit comprendre que tout allait se passer comme il l'avait souhaité. S'embrassant passionnément jusqu'à ce qu'il le dépose délicatement sur le matela, Ichiro prit encore quelques secondes pour profiter visuellement de l'homme qui lui fait face. Il pensa, pour l'énième fois, à quel point, il est beau et il s'estime chanceux de recevoir, bientôt, un homme tel que lui entre ses cuisses.
Jae Sun s'approcha de lui pour – de nouveau, échanger un baiser. Ichiro lui répond avec gourmandise, s'amusant à mordiller sa langue lorsqu'elle croise la sienne. Soudainement, il lâche un gémissement. Une main, la sienne, s'était posé et caressait son entrejambe qui s'était dressée lorsqu'ils se trouvaient encore dans la salle-de-bain. Il fut étonné sur le coup, c'était quelque chose à quoi il ne s'attendait pas de sa part, mais il n'allait pas lui reprocher de poser les mains sur lui. Bien au contraire… Il le demande depuis trop longtemps et il va en profiter un maximum avant qu'il ne change d'avis, voire pire… Ils ne perdent pas plus de temps, Jae Sun l'embrasse avant de glisser ses lèvres le long de son torse pour torturer ses petits boutons de chairs dressés entre l'envie et le froid après qu'ils aient été maltraités. Sa main se glisse sur ses fesses et il ne peut s'empêcher de sourire en se souvenant de leur cause. À la base, il était question de les lui montrer. Puis, finalement… Il sentit les doigts de son bien-aimé chatouiller cette zone si particulière, il ne peut s'empêcher de geindre d'envie. Il sentit son intérieur se contracter, comme s'il s'attendait à ce qu'il introduise un doigt tout de suite, dans l'immédiat. Mais, quelque chose d'autre se produisit et ce, sans entendre réellement ce que Jae Sun lui dit, il sentit ses lèvres se soulever avant de sentir quelque chose d'humide se glisser entre ses fesses. Ichiro écarquilla les yeux. Bon sang… Qu'est-ce qu'il est en train de lui faire ? Il n'y croyait pas. Jae Sun, est-il vraiment en train de faire ce qu'il ressent ou est-ce simplement une illusion ? Non, il le faisait réellement et il le sent davantage lorsque le muscle visqueux s'introduit sans aucune difficulté dans son orifice. Ichiro ne peut retenir un gémissement très peu masculin. Ça lui fait un bien fou et il en veut encore plus. Il veut que ça dure encore, juste un peu, mais son amant a bien d'autre chose en tête. Avant qu'il ne prenne conscience de la situation, il le vit se redresser, chercher quelque chose, puis revenir près de lui. Il jeta un œil à Jae Sun qui s'excusa. S'excuser de quoi, au juste ? De lui faire mal ? Jamais. Jamais, il ne lui fera de mal et il le sait très bien. De toute façon, il peut le prendre comme un sauvage, il en aura rien à faire. Il a tellement envie de lui qu'il ne ressentira même pas la douleur.
Rapidement, les doigts de Jae Sun s'affairent à le rendre plus à l'aise. Ichiro se plaignit dans un râle de contentement, malgré tout. Il ne veut pas ça. Il le veut tout de suite, sans perdre plus de temps, il avait déjà l'impression d'en avoir beaucoup perdu. Il lâcha un peu brusquement :

« Prend-moi, bordel. »

Une phrase qui ne fut, sûrement, pas entendue. Jae Sun continue à le malmener. Sadique ? Peut-être bien, mais son vœu s'exauce en sentant son membre se glisser au plus profond de lui avec toute la douceur qu'il n'a jamais reçu. Ce n'était pas évident, Ichiro a terriblement envie de lui, mais en même temps, il a envie qu'il soit doux et patient avec lui. Il se contredit mentalement et ça le rend complètement fou. Puis, de l'autre, il pense à Jae Sun, pour qui tout cela est nouveau. Il sait qu'il n'a aucune expérience avec un homme, mais en a-t-il, peut-être, par ce biais avec une fille ? Que pouvait-il en savoir ? Peu importe. L'importance est là. Ils sont unis par une force. Ils ont envie de l'un comme de l'autre et c'est réciproque. Les râlements de Jae Sun le rend dingue de lui. Il est si beau, là, dans cet effort si masculin qui le rend encore plus sexy, mais il est aussi si bien situé qu'Ichiro sent son membre en tressauter davantage d'envie. Jae Sun lui fait envie quoi qu'il fasse et il se demande s'il pourra assumer de le voir dans les prochains jours sans avoir qu'il ne le prenne comme un animal en chaleur. Il vit les canines de son si bel amant se développer et se mordre à sang la lèvre. À cet instant, Ichiro se sait gagnant. Mais ce sang… Ce sang ne peut être que celui de Jae Sun à part entière et pas celui d'un autre, qu'il aurait pu boire. Non, il est vraiment à lui. Et cet odeur… Elle réveille encore plus ses sens et il le ressent clairement lorsque Jae Sun commence à onduler en lui.

C'est bien plus fort que ce qu'il croyait, bien plus fou. Il se retient de devenir fou, de dévorer Jae Sun. Il voit ce sang couler le long de son menton et s'échouer sur son ventre. Il le sent en lui. C'est divinement parfait. Ses râles de plaisir s'accentuent, de plus-en-plus. Jae Sun sait quoi faire, comment faire et le fait à la perfection. Oui, son amant est absolument divin. L'une de ses mains accrochée aux draps du lit, l'autre s'égare, effleure son cou, son torse et se dirige vers les petites tâches rouges où quelques gouttes se sont échouées. Il y trempe le bout de ses doigts, trace dans le sens inverse une ligne rouge jusqu'à ses lèvres et se permet de goutter ce sang qui lui fait tant envie. Ses canines ne tardent pas à se monter, elles aussi. Cette situation semble si indécente et pourtant, elle est pleine de sensualité. Ichiro ne se retient pas une seconde de plus, il se redresse, passe sa langue le long du menton de Jae Sun, là où le sang coulait, avant de rejoindre ses lèvres et de l'embrasser passionnément. Ses crocs voudraient se planter dans sa lèvre, dans sa langue, mais il lutte pour ne pas le faire. Se séparant, Ichiro esquisse un sourire et fit pivoter avec une force sur-estimable Jae Sun afin de se retrouver en position de domination, sans l'être pour autant. Son membre, toujours en lui, il se mit à basculer son bassin, les faisant vibrer tous les deux. Il force Jae Sun à le toucher en posant ses mains sur chacune de ses fesses, forçant également celles-ci à se séparer pour mieux l'avoir en lui pendant qu'Ichiro pose ses mains sur son torse pour s'aider à se surélever et à mieux le recueillir. Il continue, allant plus vite. C'est si bon de l'avoir en lui. De ressentir rien d'autre que ce bien-être. De ressentir tout cela. Une de ses mains se dirige jusqu'à sa bouche et croque volontairement son pouce faisant affluer le sang hors de ses veines. Puis, regarde, avec tant d'obscénité dans les yeux, Jae Sun qui semble apprécier la chose, tout en suçotant son propre sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Dim 5 Juin - 20:51

    A jouer de la sorte avec Ichiro, Jae Sun se sentait étrangement bien heureux. Il faut dire que son ami était magnifique à admirer. Il adorait mordiller ou embrasser sa peau. Le tatouage du japonais était réellement attractif. Cela lui allait si bien, il avait toujours eu peur d’abimer sa peau et y laisser une trace pour le coup vraiment indélébile. Pour le coup, étant un vampire, il se demandait s’il vivait plus de deux cents ans, si le tatouage serait toujours aussi intact. Il n’arrivait pas à y penser et au fond, cela pouvait surement s’expliquer par le fait qu’il avait tout contre lui un magnifique vampire. Ah ! Ichiro, Ichiro. Il avait l’envie de le découvrir sous un nouvel angle et ce, même sans l’aspect pervers. Il avait principalement envie, de partager de nouvelles choses avec cet homme si séduisant. Il faut avouer que le japonais avait beaucoup de critère pour plaire au militaire. Jouant un peu avec lui et surtout s’amusant à découvrir les moindres petites parcelles de peau du japonais. Jae Sun sentait bien son ami dépérir entre ses doigts. Petit à petit Jae Sun c’était pris « au jeu », il éprouvait un profond et irrésistible désir sur Ichiro. Il le voulait, il voulait qu’il soit sien. Sa possessivité était arrivée d’un seul coup sans qu’il ne sache l’expliquer. Peut-être qu’au fond, il l’avait toujours été avec lui. Il faut dire qu’habituellement, il restait avec lui sans avoir le moindre problème pour voir d’autres personnes avec eux. Mais étrangement à commencer à partager de telle chose avec lui… Le vampire commençait à se montrer possessif. A embrasser et caresser de la sorte son corps, il ne voulait pas qu’un autre le touche après lui. C’était stupide, ils ne pouvaient pas sortir ensemble. Ils étaient deux hommes à vivre pour l’éternité. Cela était impossible. Et il ne pouvait pas empêcher Ichiro d’avoir quelqu’un dans sa vie. Pourtant, l’idée même qu’on puisse toucher à son japonais. Il serait capable de devenir réellement agressif. Jae Sun voulait faire de son ami sa propriété. C’était mal de penser ainsi, il en avait bien conscience, mais peut-être qu’il avait une part animal en lui qui s’était développé avec le temps.

    Se laissant guider par ses envies, il avait fini par le prendre. Grognant de plaisir en se sentant en lui, le vampire se montrait particulièrement doux. Il ne savait pas réellement s’il devait se comporter de la sorte. Il avait du mal à savoir si Ichiro aurait préféré autre chose. Au fond, il pouvait aussi attendre sagement qu’il lui dise ce qu’il attendait de lui non ? Il l’avait déjà entendu se plaindre. Ichiro lui avait demandé de le prendre, mais bien sûr Jae Sun avait voulu jouer au malin et l’avait fait encore patienter avant d’exaucer son vœu. Il avait même eu un petit sourire malicieux à ce moment-là. Bougeant plus rapidement en Ichiro, le vampire avait fini par sentir ses sens vampiriques se réveiller et le titiller. Décidément, jamais il n’aurait cru avoir à se mordre de la sorte. Penchant sa tête légèrement en arrière, il accélérait ses mouvements. Ses grognements se faisant plus fréquents. Le sang qui coulait le long de son menton, le faisait parfois un peu frissonner. Alors qu’il posait doucement ses mains sur les hanches de Ichiro, il sentit des doigts toucher les gouttes de sang et surtout remonter jusque ses lèvres. Ramenant son visage vers l’avant, le vampire fixa Ichiro qui venait de guider ses doigts vers sa bouche. Pour un humain, cela aurait été une scène vraiment étrange, mais en tant que vampire. Cela l’excitait énormément. Il était prêt à se laisser mordre par Ichiro. Au lieu de ça, il reçut un baiser passionné de son amant. Baiser auquel il ne manqua pas de répondre très vite.

    Sentant les lèvres de Ichiro s’éloigner des siennes, le jeune homme lâcha un petit gémissement plaintif. Il voulait encore l’embrasser. Le regardant en souriant amusé par le sourire de son amant, le militaire remua un peu plus vite les hanches avant de se sentir basculer. Il se laissa faire et vu presque impressionné par la force de son bel amant. Se retrouvant ainsi dominé par son Ichiro par la position, il obéit sagement en positionnant ses mains comme le désiré le vampire. Cambrant légèrement son corps, il fut rapidement pris sous le plaisir absolu que lui faisait découvrir Ichiro. Appréciant grandement les mouvements des bassins de son amant, le vampire fixait son visage avec plaisir. Ichiro était magnifique à admirer, ce visage si indécent… Et voilà qu’en plus, il se met à se mordre lui également. Fermant un court instant les yeux, il se mit à humer l’odeur du sang du japonais. Cela était si délicieux à sentir. Se redressant du mieux qu’il le pouvait, le vampire lâcha une fesse de son amant pour attraper sa main. Rapidement, Jae Sun se mit à lécher sensuellement son pouce. Le goût du sang de Ichiro était délicieux comme son odeur, certes, cela n’était pas nutritif pour lui, mais cela rendait le moment remplit d’extase. Mordant doucement le pouce de Ichiro, le vampire fit sortir un peu de sang pour le sucer et frémir de plaisir. Lâchant sa main, il lui redit, tout en le regardant d’une manière perverse et lui sourire. « Tu es délicieux. » Il ne parlait pas que de son sang, il était persuadé que Ichiro allait parfaitement comprendre. D’ailleurs, il se mit à grogner de plaisir juste après en le sentant de nouveau bouger sur lui. Comment est-ce qu’il faisait pour être aussi parfait ?

    Se laissant de nouveau tomber sur le lit, le vampire commençait à sentir la fatigue lui venir. Il faut avouer qu’il n’était pas forcément au meilleur de sa forme. Malgré ses efforts, il n’arrivait pas à se redressait bien longtemps. Au final, que Ichiro travaille un peu en étant au-dessus de lui, ce n’était pas plus mal. Soulevant les fesses du japonais avec ses mains, le militaire bougea un peu ses hanches. Certes, c’était pratique que son amant l’aide, mais … Il aimait avoir la sensation de bouger de lui-même en lui. Oui monsieur Choi était un peu compliqué, il était fatigué, mais il ne voulait pas non plus laisser Ichiro faire tout le travail en entier. Se redressant une nouvelle fois, ses lèvres virent se poser sur celle de son ami. Petit à petit, ses lèvres descendirent dans le cou du japonais. Et sans crier garde il planta ses quenottes dans sa peau tendre. Si à chaque chasse, cela pouvait se passer de la sorte, il ne serait pas contre. Cela serait quand même plus intéressant de mordre des personnes avec qui on prend un vrai plaisir en commun. Il faut dire qu’en plus, rien qu’après une gorgée du sang de Ichiro dans sa gorge, le vampire sentit son plaisir grandir encore. C’était comme dans un rêve, tout était parfait. Il se sentait flotter et ne ressentait plus vraiment la fatigue. Il ne cherchait pas à boire beaucoup de son sang de son partenaire, il n’en avait pas besoin. A peine deux gorgées et voilà qu’il semblait sur une autre planète.

    Dans un dernier grognement de plaisir, le vampire finit par jouir dans son amant. Sentant son corps frémir de partout. Jae Sun ressentit la fatigue. Il avait bien longtemps qu’il ne l’avait pas ressenti de la sorte, c’était rare. Après tout, les vampires étaient en général assez endurants. Posant ses deux mains sur son visage, le militaire semblait se remettre très lentement de ce qu’il venait de se passer. Il avait l’impression d’avoir été nul, il n’avait pas fait de son mieux. A vrai dire, il semblait encore un peu maladroit avec un homme. Au fond, ce n’était pas désagréable de le faire avec Ichiro. Soupirant longuement d’agacement, il finit par passer ses bras autour de son ami pour l’attirer vers lui avant qu’il ne bouge. Venant l’embrasser de nouveau et plus tendrement, il le fit s’allonger sur lui. Cela ne serait pas bien difficile à supporter le poids de son nouvel amant. Il était pour lui très léger. Embrassant le haut du crane de Ichi, Jae Sun soupira de nouveau agacé. « Désolé Ichi … C’était nul … Je … Je dois m’améliorer je crois. » Glissant ses mains dans le dos de son ami, il le caressa doucement. Il se sentait bien ainsi allongé avec lui. Ah. S’il pouvait il serait partant pour remettre ca. Mais sans boire de sang humain, il ne pourrait pas. Finalement chasser allait se montrer indispensable. « Ce n’était pas trop désagréable pour toi ? » Oui, notre grand militaire avait comme peur d’avoir été un mauvais coup. Son égo avait besoin d’être rassuré. « Je pense que tu as raison, la chasse est importante, je me sens … Vraiment épuisé. » Il savait qu’au meilleur de sa forme, il aurait pu faire beaucoup mieux et donner encore plus de plaisir à Ichiro. Continuant de caresser le dos du japonais il continua de garder son regard loin du sien de peur de le croiser. « Dis Ichi … » Il prit le temps de se lécher doucement la lèvre inférieure pour s’assurer qu’elle cicatrisée bien. « Tu me laisseras une chance de m’améliorer et te donner plus de plaisir ? »

    Oui, Jae Sun se voyait parfaitement remettre ca avec lui. Ichiro devait être à lui et à personne d’autre. Il serait capable de vite s’énerver en cas de duel pour avoir son intérêt. Le tout, c’était de savoir si son ami avait envie de plus ou pas. Si cela avait été simplement un dérapage ou pas. Glissant doucement sa main vers le cou de Ichiro, il caressa doucement la zone qu’il avait mordu, comme pour lui demander si cela allait bien. Puis lentement son autre main se logea au niveau des reins de son ami. Fermant à moitié les yeux, le vampire sentait une envie de dormir l’attaquer. Non, cela ne serait pas correct de s’endormir. Secouant la tête, il se mit à frotter ses yeux tel un enfant.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mar 14 Juin - 21:53


Ichiro n'a plus l'habitude de ce style de relation. Il n'a plus l'habitude, non plus, de se retrouver dans les bras qu'il a tant désirés sans même s'en être rendu compte quelque temps, auparavant. Et c'était une grossière erreur de ne plus faire attention à ces agréables sensations. Il n'a pas fait attention qu'il regardait le militaire d'un autre œil que comme celui d'un simple ami. Il s'était, bien évidemment, dit qu'il lui semble être parfait et bien trop gentil pour ceux qui le méritent. Il s'est promis beaucoup de choses à son égard comme : faire attention à lui, faire en sorte qu'il puisse vivre sans souffrir, lui apprendre à adopter cette nouvelle vie, ce nouveau mode de vie, donnée par  surprise, sans même s'en rendre compte.

Dans sa vie de bon vivant, Ichiro avait cette abominable manie de faire confiance aux gens et de se donner corps et âme à eux. Oui, c'est le genre d'ami à se sacrifier lorsque l'une des personnes faisant partie de son entourage ne va pas bien. Peut-être avait-il eu tord de faire cela, d'être trop gentil, finalement, il en a toujours payé le prix. Il en a payé le prix en les abandonnant, comme des chaussettes sales, lorsqu'il est devenu vampire. Il avait tellement eu peur de les effrayer, alors qu'il aurait pu faire comme si rien ne s'était passé. Il aurait pu se contrôler plus tôt et ne pas rechigner lorsque son maître se pointait en face de lui en lui grognant dessus de ne pas se laisser volontairement crever dans un coin de son appartement. Il en avait eu des coups de téléphone, des coups données contre sa porte d'entrée, mais il était resté silencieux. Il s'en est mordu les doigts pendant très longtemps. Se retrouver seul n'est bon pour personne et cette solitude, lui a davantage bouffé les entrailles et il n'avait eu plus goût à rien. Il voulait simplement mourir. À présent, il ne souhaite que vivre et de toute façon, il n'a pas d'autre choix. On ne lui a jamais donné le choix. Il a appris à vivre avec d'autres yeux, d'autres oreilles, un autre goût, d'autres dents – physiquement parlant. Mais en réalité, il reste tout à fait le même : celui qui donnera tout pour les autres et rien pour lui. Son étrange attitude n'effraie pas ceux qui le connaissent et il est reconnaissant de cela.
Lorsqu'il était vivant, il se souvient de s'être attaché à un homme, en particulier. Un type qui a foutu le camp lorsqu'il a osé avouer son attirance sur ce qu'il était réellement pour lui. Il n'avait rien récolté qu'une excuse bidon disant de lui que ce n'était rien d'autre que l'histoire d'une nuit, sans plus, sans retour, sans renouveau, sans rien. Ça l'avait terriblement peiné, qu'ensuite, il avait eu beaucoup de mal à se confier sur ses sentiments envers quelqu'un. Il n'avait plus recommencé. Il a appris à prendre les choses telles qu'elles viennent. Si c'est pour un soir, c'est ainsi et pas autrement. Si c'est pour plus, peut-être que… Mais ce n'est jamais arrivé jusqu'à maintenant. Oui, il a toujours aimé passionnément la personne qui l'étreint entre des draps, mais ce n'est pratiquement jamais réciproque.
En ce qui concerne Jae Sun, il n'a pas réfléchi. Il n'a pas pensé à toutes ses mauvaises choses, il n'a même pas pensé au fait que ça peut durer qu'une simple nuit. Pour une fois, il ne s'est pas posé de question. Il se les posera plus tard, sûrement lorsque tout sera terminé et que la lumière du lendemain aura pointé le bout de son nez, mais pour le moment, il profite.

Il profite de ce plaisir si satisfaisant que lui procure depuis un bon moment son bel Apollon. Il idolâtre complètement la forme de son corps, de ses muscles, la contraction de ceux-ci lorsqu'il le serre aussi fort qu'il le peut. Son visage qui se marque, qui se crispe sous le plaisir. Tout cela, le fait terriblement frissonner. Il en redemande encore plus, au point de changer de position et de faire en sorte de maîtriser la situation. Il a voulu que Jae Sun soit plus sûr de lui, mais le fait qu'il ne s'est pas nourrit depuis trop longtemps, lui inflige un état de fatigue que même Ichiro ne peut combler pour qu'ils puissent s'aventurer dans d'autres plaisirs charnels.
Il s'est installé à califourchon sur lui, l'accueillant de plus-en-plus vite, de plus-en-plus fort. Il aime lorsque les mains de Jae Sun se posent sur lui, qu'il le détaille à la moindre parcelle de peau qu'il peut lui montrer sans difficulté. Il s'est fait un plaisir de se mordre le doigt, de saigner. Il aurait pu jouir de le voir sucer son doigt avec délice, mais il en est encore bien loin. Et, bien trop préoccupé par d'autres choses, Jae Sun a complètement oublié de poser les mains sur une certaine partie de son anatomie. Ichiro s'en saisit sans le lui demander. Il a bien trop la tête ailleurs et la fatigue de celui-ci commence sérieusement à se montrer. « Dommage » pensa-t-il. Il aurait vraiment aimé que cela dure plus longtemps, mais il n’insista pas. Ils referont, peut-être tout ça, une autre fois. Autrement. Pendant des heures. Des jours, qui sait ?

Il laisse ses doigts glisser le long de son entrejambe éveillée, tandis qu'il reçoit encore pour quelquefois encore, celle de Jae Sun en lui. Il fut surpris lorsqu'il se redressa pour lui mordre la peau et sentir son sang affluer hors de ses veines. C'était si bon, surtout venant du beau brun. Il l'aurait, volontiers, laisser le manger entièrement s'il avait voulu. Il s'abandonne totalement entre les bras de Jae Sun.
La morsure lui fait ce que toutes les morsures provoquent entre deux vampires : l'ouverture d'un monde délicieux, un monde que – seuls, eux, peuvent connaître. Ce monde, il ne l'a jamais connu auprès de quelqu'un, même pas en étant vivant. Depuis qu'il est vampire, il ne s'est jamais – clairement, envoyé en l'air avec quelqu'un. Le fait de se donner, de recevoir, de donner de la tendresse, ça ne lui est pas arrivé en étant sous cette nouvelle forme. Et, il adore ça. Il aime ça. Il veut encore plus, il le veut pour toujours, comme ça, près de lui. Sa présence, si rassurante, le rassure lui-même. Il se dit, soudainement, qu'ils pourraient être bien, là, rien que tous les deux. Mais il reprend vite ses esprits. Ce n'est jamais bon d'envisager les choses ainsi, il sait qu'il va encore être déçu et ça, il ne se le permettra pas. Il ne peut pas se le permettre d'ailleurs, ça lui fera encore trop de mal.

Quelques mouvements et se fut la fin pour chacun d'entre eux. S'ils avaient pu être essoufflé de leur acte, ils en auraient sué comme des cochons. À la fin, Ichiro n'a pas envie de se séparer de Jae Sun et finalement, il fut conquit lorsqu'il le prit avec douceur dans ses bras. Il se surpris à esquisser un sourire, ravi et en profita pour se coller un peu plus contre lui. L'une de ses mains s'égare sur l'épaule de son beau vampire. Il effleure sa peau et aurait tellement voulu qu'il puisse en frissonner, mais, quelque part, il le devine et il adore ça.
Une voix le fit sortir de ses pensées et les questions l'étonnèrent. Nul ? Loin de là. Il est certain qu'ils auraient pu en profiter davantage si Jae Sun était en meilleure forme et même sans que ce soit le cas, Ichiro a aimé ça. Si ça avait été nul, alors il s'en était même pas rendu compte. Ce n'était pas désagréable, non plus. Si l'ennuie s'était manifesté, ça ferait longtemps qu'Ichiro aurait cessé le massacre, voire pire, il aurait déjà foutu le camp de ce lit, de la salle-de-bain, ou d'ailleurs. Il l'aurait repoussé et n'aurait pas cherché à ce qu'ils jouissent autrement. Il hoche la tête et dit :

« C'est certain que ça aurait été mieux si tu n'avais pas fait du boudin pour sucer du sang, mais tu as tort sur un point… J'ai adoré ça. Il lui sourit, puis rajoute : Tu es sûr que tu n'as pas jamais fait ça avec un garçon ? Tu as su t'y prendre à la perfection. En vrai, tu es un petit cochon ! »

Il lui sourit de toutes ses dents en remarquant une légère teinte rosée sur ses joues. Il a encore tellement de choses à lui montrer et il se fera un plaisir de les lui apprendre. Il sourit encore plus à l'entente de sa dernière question. Lui, qui ne s'attendait pas du tout à ce qu'il y ait une suite à leur histoire, aurait pu être étonné et pourtant… Il se relève légèrement, se séparant un peu du corps de Jae Sun qui le tenait contre lui et se mit à le fixer de ses yeux assombris, mais comblé et lui répondit :

« Tu auras tout le loisirs de faire ce que tu veux de moi la prochaine fois. Il dépose un baiser au coin de ses lèvres avant de se relever complètement et de tirer sur les couvertures. Couche-toi sous les draps ! »

Il aide Jae Sun à s'installer sous celles-ci avant de le rejoindre, de recouvrir leurs corps des draps et de se coller contre lui tout en laissant son bras se glisser autour de lui.

« Repose-toi, tu n'as pas dû beaucoup dormir ces derniers temps, non plus. » Lui dit-il en déposant sa main sur sa joue avant de la caresser, puis il reprit ses douces caresses sur le torse de son si bel amant et se mit à penser que oui, ils pourront être bien… Ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mer 29 Juin - 22:29

Allongé tranquillement après leurs ébats, le vampire semblait contrarié et remplit de questions. Si Ichiro avait trouvé cela nul … Il ne pourrait pas s’en remettre, cela serait vraiment une mauvaise chose pour son moral. Caressant doucement le dos nu du japonais, il adorait sentir la douceur de sa peau. Cela était une horreur pour lui de se poser autant de question. Le jeune homme se sentait assez nerveux, mais en voyant déjà rien que le regard de son amant, Jae Sun fut soulagé. Souriant doucement, il écoutait Ichiro lui répondre. Oui, c’est vrai, il devrait apprendre à boire plus souvent du sang humain. Il est vrai que pour le coup, il voyait l’aspect positif de se nourrir correctement. Jae Sun mordit sa lèvre inférieure et se retenu de rire. Oui, il était coupable, il le savait complétement c’était compliqué. Mais il avait des sentiments qui se bousculaient en lui à chaque fois qu’il mordait un humain. Il avait l’impression de trahir ses alliés. Alors qu’au fond, il savait qu’il devait jouer dans le camp des vampires. Et la suite des propos de Ichiro le fit rire de bon cœur. Bon sang ! Il avait fini par découvrir son vrai visage et surtout son côté pervers. Il allait bientôt découvrir qu’il était nudiste à ses heures perdues. « Moi pervers ? Mais non voyons … Tu te fais des idées… » Pourtant son sourire malicieux laissait bien entendre que c’était tout l’inverse. Mais ca il ne pouvait pas l’avouer. Cela ne serait pas une bonne chose d’avouer ses défauts. Enfin … Défaut, ou qualité, cela dépend du point de vue après tout. Le vampire glissa une main dans les cheveux de son chéri pour jouer avec. Il se sentait bien ainsi en sa compagnie. Cependant, le jeune homme semblait encore soucieux de savoir s’ils allaient pouvoir refaire des choses ensembles. C’était une question très importante pour lui. Il avait tellement peur de perdre toutes ses chances avec lui. Et le voir mettre du temps et se redresser. Jae Sun le fixa un peu inquiet. Cela n’était pas possible, il était possible qu’il le laisse tomber ? Qu’ils ne puissent plus jamais profiter de l’un et l’autre. Se mordant l’intérieure de sa joue, il attendit le plus sagement possible. Il fut soulager de l’entendre répondre. Lâchant un long soupir de soulagement ; il se remit vite à sourire et il pencha la tête légèrement en sentant son bisou. « J’ai énormément de chance dans ce cas. »

Il regarda alors Ichiro tirer sur les draps et lui demanda de se mettre dans les draps. Souriant en coin, il pencha la tête de nouveau et s’étira un petit instant. « D’accord ! Je vais me coucher cher jeune homme. » Rigole et va sous les draps sagement, regardant alors Ichiro en souriant. Il se sentait étrangement heureux et apaisé. C’est fou l’effet positif de son amant sur lui. Il laissait faire Ichiro sans se plaindre un seul instant. Il profitait que Ichiro venait se lover contre lui pour le câliner. Fermant un peu les yeux, il lâcha un soupir de soulagement. Il était vraiment bien ainsi. Rien n’était mieux. Il est vrai qu’il n’avait pas beaucoup dormi depuis un moment. En même temps, en tant que vampire il n’avait pas besoin de dormir autant qu’un humain. Cela rendait les journées vraiment très très longues. « Oui … Mais je voudrais rester éveillé pour profiter de ta présence … »

Il rouvrit les yeux pour regarder Ichiro et il posa son menton contre la tête de son amant. « Tu savais … Que si on se mords ca rend les choses plus intense ? » Il embrassa les cheveux de son japonais préféré tout en souriant en coin. « Ca me donnerai presque envie de totalement te mordre tout le temps pour ressentir cela. » Le jeune homme se mit à sourire malicieusement. « Je vais me mettre à te chasser Ichiro … » Jae Sun se mit à rire de bon cœur avant de lui pincer la fesse gauche. Le vampire se mit à sourire doucement et s’étira de nouveau. « Dis … Ichiro. Tu me trouvais comment avant qu’on … Couche ensemble ? Tu avais déjà des vues sur moi ? » Jae Sun, se redressa en s’appuyant sur son bras et il se mit à sourire malicieusement. Jae Sun fixait Ichiro curieux. C’était vraiment une question qu’il se posait. Après tout, il voulait bien savoir ce qu’il pouvait lui trouver. C’était assez amusant même.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Lun 8 Aoû - 14:48


Ichiro se trouve bien installé entre ses bras. Des bras qui ne lui sont pas inconnus. Ils sont rassurants et apaisants. Il ne trouvera pas une meilleure place au monde que celle-ci. Assez indépendant, il n’a pas l’habitude d’une caresse, d’un geste amical ou plus appuyé. Finalement, tout cela lui fait le plus grand des biens. Il n’échangerait contre rien ce moment si agréable. L’idée de se déplacer ne lui traverse même pas l’esprit. Ça serait complètement fou de faire une chose pareille.
En réalité, il ne pouvait pas imaginer que Jae Sun soit un amant si… aimant. Il ne l’avait, d’ailleurs, pas imaginé se laisser guider par ses envies, ses désirs, peut-être même ses pulsions, en sa compagnie. Le fait de se retrouver à ses côtés, ainsi, n’était qu’une sorte de rêve jusqu’à présent. Mais, l’avait-il vraiment souhaité, rien qu’une toute petite fois ? Il ne se souvient plus. Les rêves s’effacent avec le temps, comme énormément de choses qui se sont présentés dans sa vie. Mais, pour le moment, il ne pense à rien d’autre que de profiter du moment qu’on lui offre. Peut-être n’aura-t-il plus cette occasion...

En les bras de Jae Sun, il s’interdit de bouger. Les bras l’encerclant, le forçant à rester contre lui et cette présente si masculine soit-elle, le réconforte au plus haut point. Il n’a plus l’envie de bouger. Plus du tout. Il pourrait rester éternellement là, sans rien faire d’autre, ni rien penser ou dire. Juste rester là. Ça lui suffit. Le fait que Jae Sun souhaite resté éveillé le plus longtemps possible pour profiter de sa présence, également, lui réchauffe le cœur. S’il avait pu, celui-ci se serait, sans doute, mis à battre à mille à l’heure. Le pouvait-il vraiment avec cette sensation dans les entrailles ? Ou resterait-il de marbre, tel un mort ? Cette dernière question, le peine légèrement, mais il se reprit rapidement. Il ne doit pas penser en mal. Profiter du moment, encore, oui. Il esquissa un sourire, malgré tout, à l’entente de cette phrase. Oui, ça lui fit du bien au moral et c’était déjà ça. Ichiro avait totalement oublié à quel point, il pouvait être jusqu’à maintenant. Il était parvenu à ne plus y penser pendant les dernières heures. Serait-ce en abuser de proposer à Jae Sun de rester à ses côtés un peu plus longtemps ? Il n’en savait rien, non plus. Il verra bien. Il sentit comme une sorte de somnolence s’emparer de lui avant que Jae Sun ne lui pose plusieurs questions, comme : celle du fait que de se mordre pouvait intensifier un moment d’union… Il en avait simplement entendu parlé, mais il ne l’avait jamais expérimenté. Il en avait eu la preuve avec son beau militaire. Il affirme de la tête négativement. Il ne voulait vraiment pas briser ce moment de silence, de repos, qui lui fait tant de bien. Il intensifia son sourire face aux idées un peu farfelues de Jae Sun qui lui partagea son idée de le mordre plus souvent pour ressentir encore ce moment de bien-être et au fait, qu’il serait prêt à le chasser. Il ne put s’empêcher de rire et de s’exclamer :

« Ça me semble être une très bonne idée, mais ne me chasse pas trop souvent, tu risquerais de te lasser de moi et ça me rendrait malheureux. » dit-il en accentuant ses dires d’une petite moue boudeuse. Comme si cela allait vraiment l’affecté.

Il sentit une main lui pincer légèrement la fesse, il gesticula rapidement pour ôter cette main si malicieuse et ne put retenir un rire franc face à ce geste. Le fait qu’il soit un homme ne gênerait-il plus Jae Sun ? Encore une question à laquelle il ne pourra pas répondre avant un certain, mais il s’en fiche pas mal. Il sembla qu’ils sont bien installés, l’un contre l’autre et autrement… Alors, pourquoi se poser toutes ses questions ? Est-ce la peur de ne plus revivre cela ? D’à nouveau se sentir seul et abandonné ? Peut-être. Il ferait mieux d’en profiter un maximum plutôt que d’imaginer le pire voire le mal. Puis, vint une question assez surprenante de la part de Jae Sun. Cette fois-ci, Ichiro esquissa un sourire bien plus qu’amusé. Jae Sun est vraiment plein de surprises. Un homme, quelque peu enfant, inquiet des plus petites choses de la vie. Il se redressa et regarda Jae Sun d’un air mi-amusé, mi-pervers avant de lui répondre :

« Chaton, tout le monde a des vues sur toi. Et je suis flatté que tu m’aies fait une petite place dans ton lit. Tu ne te rends même pas compte à quel point tu es beau. À quel point, tu inspires l’assurance, la douceur et la sécurité. Tu donnes envie de te blottir contre toi et ne plus jamais te lâcher. Si j’étais une plante, je serai une liane. Je t’emprisonnerai pour que plus jamais tu ne partes. Ta gentillesse, tes inquiétudes pour les autres, tout ça te rends des plus adorables et une des personnes à laquelle on inspire le plus de confiance. Tu ne t’es jamais rendu compte de cela, n’est-ce pas ? Tu as encore tant de choses à découvrir sur ta propre personne... Il rajouta dans un murmure : Et je serai volontiers là, si tu le veux, pour t’aider à te découvrir et découvrir tout un tas d’autres choses... »

Ichiro s’abaissa, sur le torse de Jae Sun, jusqu’à son téton qu’il prit délicieusement en bouche afin d’exercer une légère pression, le suçotant que brièvement. Avec sa plus grande malice, il glissa sa main jusqu’à l’entrejambe de son compagnon pour y exercer de longues caresses, torturant le bout de son gland à l’aide de sa paume. Voyant Jae Sun réagir un minimum, Ichiro se redressa une seconde fois pour se positionner à califourchon sur ses jambes tendues. Il se saisit une nouvelle fois de son membre, mais également du sien, les masturbant à l’unisson. Ichiro rapprocha sa bouche de la sienne pour échanger un langoureux baiser tout en gémissant de bien-être à travers leurs brèves respirations saccadées. Il ferma les yeux, profitant de sa main et de ce sexe contre le sien. Il continua ses caresses jusqu’à ce qu’ils parviennent à se libérer de cette pression qui les envoûte. Sa main se saisit, ensuite, du drap pour essuyer leurs semences mélangées, mais fit un geste quelque peu inattendu pour Jae Sun, en n’ayant pas essuyé son indexe contre le drap, mais en le fourrant goulûment dans sa bouche avec un air bien plus que vicieux. Jae Sun lui donne envie de tellement de choses : d’être à ses côtés, d’être serré contre lui pour dormir, qu’il soit en lui, n’importe où, n’importe quand du jour comme de la nuit. Oui, Jae Sun pourrait être son bien-aimé, son idéal parmi les autres. Ichiro se réinstalla contre lui, comme s’il n’avait rien fait et dit :

« Jae… Donne-moi l’occasion d’être ton compagnon… Je te guiderai là où tu voudras, tu feras ce que tu voudras avec ou sans moi. Peu importe. Je te serai fidèle. Il laissa planer quelques secondes le silence avant de rajouter : Ne me réponds pas maintenant. Je comprends que tout cela soit nouveau pour toi, prends le temps qu’il te faudra pour y réfléchir. Je serai patient. »

Il déposa un baiser sur la joue de Jae Sun avant de s’installer plus confortablement dans le creux de son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : Natia / Korea.
Avatar : Lee Chang Seon (Joon). Crédit Bill Pazuzu ♥
Messages : 207
Double compte ? : Ziegler Siobhan ; Zhao Kasem & Llewellyn Aurèl.


Age : 28 ans en apparence et 78 ans en âge réel.
avatar
Choi Jae Sun
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Mar 6 Sep - 19:31

Serrant doucement Ichiro dans ses bras, le vampire soupira doucement de bien-être. Encore une réaction purement humaine qu’il n’avait pu arrêter. Mais après tout, cela n’était pas plus mal pour se fondre dans la masse non ? Il n’avait pas envie de faire peur aux humains autour de lui. Mais qu’importe, ce n’était pas le moment de penser à des mauvaises choses. Il faut dire qu’il avait la chance d’avoir un magnifique homme dans ses bras. Son merveilleux Ichiro. Son ami … Son confident … Son amant. Caressant doucement le bas du dos de son amant, Jae Sun laissait ses doigts frôler doucement sa peau. Il était si bien en sa compagnie. Il avait même était à se poser plusieurs questions, Ichiro restait silencieux sans pour autant le laisser sans réponse. Souriant doucement, il regardait le visage adorable de son vampire. Hum. Il aurait tellement envie de l’embrasser et lui faire tellement de chose. Cependant, il n’était pas sur par manque de force de pouvoir faire grand-chose. En tout cas, l’idée de chasser Ichiro avait eu pour effet de faire réagir le vampire. Il le regardait avec sa petite bouille adorable et craquante en lui répondant. « Oooh… » Le vampire s’amusa à lui pincer doucement la joue avant de rire. « Comment je pourrais m’en lasser ? Cela serait un suicide. » Comment ne pas aimer cette bouille ? D’ailleurs … C’est vrai ça ? Comment ne pas l’aimer ? Rien que l’idée que d’autres hommes puissent lorgner sur les courbes parfaites de son chéri, Jae Sun sentit de la jalousie monter en lui. Serrant un peu plus Ichiro dans ses bras, comme pour le protéger des prétendants invisibles, Jae Sun, se sentit bien seulement tout contre lui. Son inquiétude partit bien vite et en serrant ainsi son amant dans ses bras, il ne put s’empêcher de pincer malicieusement la fesse de ce dernier. C’était beaucoup trop tentant. Elles étaient là, si belles, si rebondit comment ne pas avoir envie de les taquiner. Mais… Si Jae Sun fantasmait sur Ichiro depuis un moment, est-ce que cela était réciproque ? Il n’en savait strictement rien. Rapidement il avait ressenti le besoin de lui demander ce qu’il avait déjà eu des vues sur lui.

Il regarda Ichiro se redresser et son regard se plongea dans celui du japonais. L’écoutant sagement, Jae Sun avait l’impression de se sentir un peu mal à l’aise. Il était trop … à le vanter. Ce n’était pas possible. Il n’était pas si irrésistible. « Je n’ai pas envie de plaire à plusieurs personnes… » Il voulait juste lui plaire à lui, lui et lui seul. Il regarda faire Ichiro et en sentant ses lèvres prendre son téton entre ses lèvres, un grognement sensuel lui échappa. « Hum. Tu aimes jouer avec mes limites. » Glissant une main dans les cheveux de son amant, il se laissait faire sans broncher. Son corps se raidit doucement et son regard reste fixé sur Ichiro. La main du japonais glissa doucement sur son corps et il sentit alors sa main caresser son membre. Rapidement un gémissement surpris s’échappa de sa gorge. Il n’aurait jamais cru être capable de bander de nouveau. Et pourtant, son corps ne mit pas longtemps pour le faire mentir. Il l’excitait tellement et avec pas grand-chose. Ce type était trop bandant. Jae Sun était faible face à ses agissements. Grognant de plaisir, il cambra légèrement son dos. Ses doigts ses serraient sur les draps du lit, alors que son regard avait du mal à rester sur le visage de Ichiro. Non pas par pudeur, mais il avait tendance à sentir le plaisir lui faire pencher en arrière la tête. « Ichi… » Ses baisers étaient brulant et si délicieux.

Levant finalement une main sur la hanche de Ichiro, le jeune homme se mit à se mordre la lèvre inférieure. Il aurait eu envie de tellement plus. Mais profiter de cela avec lui … C’était quelque chose de nouveau pour lui et tellement excitant. Son corps se mit à trembler doucement et petit à petit il sentit son corps exploser littéralement. Il avait fini par jouir en même temps que son amant. Soupirant doucement il rouvrit les yeux pour regarder son amant. Il le regarda faire sans broncher et lâcha même un petit rire pervers. Ce type était juste trop sexy. Le regardant s’allonger comme-ci de rien n’était, Jae Sun se mit à rire doucement, mais rapidement les paroles sérieuses de Ichiro lui firent perdre son rire. Oh. Ichiro avait donc de tel sentiment vis-à-vis de lui ? Il resta à fixer le plafond un moment. C’était quelque chose qu’il devait envisager. Mais aussi rapidement ? Il avait peur de le rendre malheureux. Glissant une main dans les cheveux du japonais, Jae Sun joua avec une mèche de cheveux. Doucement il soupira l’air contrarié. Lâchant Ichiro, il finit par s’asseoir sur le lit et il se caressa doucement la nuque. « Je … Je veux être avec toi Ichiro. Mais … » Il déglutit doucement ; par pur réflexe ; avant de se tourner légèrement pour le regarder. « Comme tu l’as dit, tout est nouveau pour moi. Je suis perdu. Mais, une chose est sûre, je n’ai pas envie de m’écarter de toi. » Affichant un beau sourire, le coréen se pencha pour venir l’embrasser tendrement.

Il hissa son corps au-dessus du sien pour continuer ses baisers. S’allongeant petit à petit sur Ichiro sans y mettre son poids. Il se soutenait du mieux qu’il le pouvait avec ses bras de peur de lui faire du mal. Ses lèvres prenaient possession des siennes et l’embrasser de plus en plus sauvagement. Il adorait l’idée de pouvoir le dominer totalement. Laissant une main glisser le long de la hanche de Ichiro, il remonta sa jambe le long de son corps en souriant. « Par contre une chose est sûre … Je peux vite devenir dépendant de toi. » Remuant légèrement les hanches contre le bassin du japonais, il affichait un grand sourire pervers. Oh, non là. Il ne pensait vraiment plus pouvoir rien donner, mais ça n’empêchait pas qu’il fantasmer grandement à l’idée de ne faire plus qu’un avec lui à nouveau. S’emparant de ses lèvres qu’il mordilla et suçota un peu, Jae Sun finit par se redresser et fit semblant de réfléchir. « Après avoir gouté de nouveau à tes lèvres … Je crois que … Je ne pourrais pas m’en passer. » Oui, il avait dit avoir besoin de temps. Il n’a pas dit si le temps nécessaire serait long ou pas. Et puis… Sérieusement, il était dingue de base de Ichiro, comment est-ce qu’il pourrait attendre plus longtemps ? Il pouvait avoir pour lui seul, un magnifique, un sexy, un adorable japonais. Venant le mordiller doucement dans le cou, le vampire se laissa tomber sur le côté pour ne pas écraser son chéri. « Ichi … Apprends-moi à chasser … Je veux avoir plein d’énergie pour te faire l’amour plusieurs fois de suite. Ça me frustre là. » Le jeune homme afficha un petit sourire charmeur en coin, bien qu’un peu pervers, il faut l’avouer. Il faut l’avouer, il serait déjà en train de faire l’amour à Ichiro s’il avait plus de force. Finalement, la chasse à l’humain, c’était quelque chose qu’il allait revoir dans ses priorités. S’il apprenait à se contrôler il pourrait même éviter de tuer les humains.

_______________________________

HOMELESS

Je n'ai pas toujours été parfait. Pardonnez-moi, ne m'en voulez pas. Je ne voulais pas être celui-là. Mon propre corps a décidé de me chasser. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 2
Do not underestimate

Pseudo : WAX
Avatar : Miyamoto Takeshi (Takeru) – SuG
Messages : 42
Double compte ? : Kumazawa Satoru.


Age : 28 ans en apparence, 78 ans en réalité.
avatar
Takahashi Ichiro
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   Dim 11 Sep - 18:10


En cet instant, Ichiro ne peut qu’être le plus heureux des hommes. Il se retrouve, là, enlacé dans les bras d’un homme qui le rassure et qui lui inspire une infinie confiance. Il n’a pas ressenti cela depuis très longtemps. Peut-être, trop longtemps. Il ne peut rêver d’une meilleure situation. Pourtant, il ne sait pas exactement ce que Jae Sun et lui sont réellement : sont-ils, encore, des amis ? Des sex-friends ? Ou bien plus que cela ? En y réfléchissant, Ichiro n’est pas contre la troisième proposition. S’il doit faire une partie de sa vie, un chemin – qu’il soit court ou long – à ses côtés, il ne sera pas contre. Bien au contraire. La vie d’un vampire se résume à tellement de choses, mais avant tout, une profonde solitude (surtout lorsque celui qui vous a créée s’est fait la malle). Ichiro ne peut pas avoir meilleure compagnie que Jae Sun. Il semble très attentionné, calme et se préoccupe toujours de ses proches. Tout-à-l’heure, lorsque Ichiro a commencé à lui faire du bien par ses propres moyens, Jae Sun a pris le temps de lui demander s’il faisait cela par envie ou simplement s’il s’y obligeait. Il ne pouvait pas deviner, à quel point, Ichiro avait tellement envie de lui à ce moment-là. En réalité, ça fait un petit moment qu’il espère quelque chose de la part de son ami. La seule crainte qu’il avait, c’était de briser leur amitié et rien que pour cela, il s’était tus. Il ne lui a jamais parlé, ne serait-ce qu’à titre informatif, de ce qu’il ressent. Non, il a fait taire cette petite voix qui lui conseillait de faire un premier pas vers lui. Finalement, ce premier geste affectif est venu tardivement, mais au bon moment. Sur le coup, Ichiro a prétexté ses gestes pour que Jae Sun soit récompensé lorsqu’il aura pris la sage décision de se nourrir de bon sang, mais tout cela s’est volatilisé dès qu’il s’est retrouvé sur ce lit.
Ichiro éprouve des sentiments à son égard depuis bien longtemps qu’il ne peut le croire. Même lui, ne s’est pas vraiment rendu compte à quel point, il est attaché à lui. À quel point, il désire plus que d’être un simple ami, un conseiller pour Jae Sun. Il veut être avec lui avant tout. Tous les deux se sont adonnés au plaisir et pendant quelques secondes, Ichiro a pensé que l’un et l’autre n’avait pas reçu une quelconque intention de n’importe qui depuis bien trop longtemps. Tous les deux se sont aidés mutuellement. Jae Sun a fait beaucoup pour lui, aujourd’hui, il le lui rend. Puis, les confessions se sont faites et il prit conscience de la forte envie qu’il éprouve pour le doux militaire. Il ne peut rêver mieux. L’homme, dont il espérait quelque chose, lui réponds positivement. Il n’avait jamais eu autant de chance qu’aujourd’hui. Mais… est-ce que cela va durer éternellement ou non ? Là, est toute la question à ce sujet : que feront-ils si jamais ils se lassent l’un de l’autre ? Que feront-ils si jamais ils ne peuvent plus se supporter ? Ils se retrouveront, à nouveau, seuls, mais le plus important, seront-ils capable de relier une amitié après tout cela ? Il n’en sait rien, mais qui en a réellement la réponse ? Ils doivent tenter et qu’importe les circonstances futures, ils sont éternellement liés, quoi qu’il puisse arriver demain.

Après leur ébat, ils se sont confessés et ont partagés leur ressenti. Ichiro, a – plus-ou-moins – avoué être totalement admiratif de ce brun allongé à ses côtés. Jae Sun est aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur.  C’est comme s’il a gagné le gros lot au casino. Il a trouvé une belle personne, mais ça, il le sait depuis leur rencontre. Maintenant, il ne peut se détacher de lui, il ne peut s’empêcher de l’embrasser, de vouloir qu’il le serre dans ses bras et d’avoir envie de lui. Oui, Ichiro doit bien se l’avouer : Jae Sun est un être des plus désirable. Pour lui, il est prêt à faire tout et n’importe quoi, ça, il le sait que trop bien maintenant. Tellement, qu’il ne peut s’empêcher de le toucher, encore une fois, même à bout de force pour lui faire plaisir et se le procurer aussi bien en le regardant se mordre les lèvres d’extase, mais aussi physiquement en le rejoignant dans cette synchronisation parfaite de leur jouissance. Après cela, il s’est confié sur son envie d’être son compagnon, même s’il sait qu’il est trop tôt pour lui demander cette faveur. Mais, il en a trop sur le cœur pour garder cela encore longtemps. Il avait surtout eu peur que Jae Sun ne le recontacte plus par la suite, à cause ou grâce, aux instants qu’ils viennent de vivre. Jae Sun lui dit, alors, avec douceur, qu’en effet, il est un peu trop pour qu’il puisse prendre une décision, mais Ichiro lui avait bien dit de prendre son temps avant de lui donner une réponse. Jae Sun semblait indifférent à cette petite parenthèse et rajouta qu’il lui est, désormais, impossible de s’éloigner de lui. Ichiro ne peut être plus comblé. Il ne pouvait pas espérer mieux entendre que cette phrase sortant de la bouche de l’homme dont il est amoureux. Ichiro sourit. Il ne peut pas répondre après cette révélation et ne peut pas, non plus, lui sauter dessus comme un adolescent. Il abuserait de son attitude d’éternel gamin qui ne peut pas se contrôler, mais intérieurement, le petit Ichiro dans son imagination sautille partout dans la pièce. Il ne sait pas si son air béat s’est fait remarquer lorsque Jae Sun s’est redressé pour s’installer au-dessus de lui et l’embrasser à plusieurs reprises. Ichiro écarte les jambes et laisse Jae Sun se positionner entre elles. En s’embrassant, il laisse ses jambes se resserrer autour de sa taille. Il aime cette imposante posture au-dessus de lui. Il aime l’homme qui l’embrasse et qui, encore une fois, prend soin de lui en s’appuyant sur ses avant-bras pour ne pas qu’il ait à supporter tout son poids. Ichiro lui sourit à l’entente de sa seconde confession : celle du fait qu’il est dépendant de lui, comme lui l’est devenu et cela, le rassure. Quelque part, il répond à l’un des points figurant sur sa liste de souhaits. Il se mit à mordre sa lèvre inférieure en sentant les hanches de son bien-aimé contre les siennes. Ça, c’était purement sadique de sa part ! Ichiro a déjà tellement envie de lui, rien qu’avec un simple coup d’œil, et Jae Sun accentue cela en faisant le débauché. Il aime aussi cet air pervers qu’il aborde quelquefois lorsqu’il effectue ce genre de geste. Il l’a remarqué tout-à-l’heure. Ça le rend encore plus sexy et plus dingue de lui. Ichiro lui réponds en se mouvant contre lui. S’il doit le reprendre, ici, et maintenant, il n’est pas contre. Loin de là. Il serait même capable de rester allongé sur ce lit, les jambes écartées, à attendre le membre de Jae Sun. Ichiro se rendit compte qu’il doit aussi bien être dépendant physiquement de Jae Sun, mais aussi sexuellement. Ce type pourrait faire de lui une véritable salope. Il sent son envie grandit lorsque Jae Sun lui fit une remarque sur ses lèvres, sur le fait, qu’il ne pourra pas s’en passer. Il a encore tellement envie de lui, mais ce n’est pas raisonnable de lui demander un nouvel effort, alors qu’il est épuisé. Ichiro continue de se frotter délicatement contre lui et serre ses bras autour de son épaule lorsqu’il lui mordille le cou. Puis, il se laisse tomber sur le côté, laissant Ichiro abandonné dans ses fantasmes les plus fous. Il comprit qu’il n’aura rien de plus pour l’instant, mais qu’il pourra lui en demander davantage lorsque Jae Sun saura chasser par lui-même. D’ailleurs, il en profite pour lui demander cet apprentissage afin de pouvoir faire durer leur plaisir beaucoup plus longtemps qu’aujourd’hui, les prochaines fois. Ichiro se mit à rire. Il aime bien aussi ce côté de lui, si amusant. C’est surtout lui que ça amuse, de savoir que Jae Sun a envie de lui, autant que lui et que ça le frustre de ne pas pouvoir les satisfaire. Ichiro se positionne sur le côté, tenant sa tête grâce à sa main en appuie sur le matelas par son coude et le fixe intensément.

« Eh bien, on dirait que j’ai trouvé une bonne raison pour que tu te nourrisses. Il sourit et se mordit nerveusement la lèvre. Soit patient, Chaton, tu auras tout le temps et tout le loisirs de me prendre lorsque tu iras mieux. Je t’apprendrai, mais pour l’instant, tu dois dormir un peu. Je reste là, si tu veux bien. »

C’était plutôt stupide de lui demander s’il veut bien qu’il reste à ses côtés le temps d’une sieste. Il le sait que trop bien, il a déjà la réponse rien qu’avec ce qu’il lui a dit quelques minutes plus tôt. Il s’installe plus confortablement contre Jae Sun, passant une main sur son torse le caressant du bout des doigts, dessinant des arabesques. Il ne lui faut que très peu de temps pour rejoindre Jae Sun dans son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1260-takahashi-ichiro-con

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On a tous besoin d'un soutien. |Pv Ichiro| [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: