Partagez | 
 

 Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Mer 17 Fév - 20:56


Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?

Il s'était déplacé, en fin d'après midi jusqu'à l'épicerie où Myeon travaillait. Il l'avait attendu à la sortie, sachant qu'il prenait sa pause dans ses eaux là et l'avait abordé d'un signe de la main et d'un petit sourire. « Qu'est-ce que tu fais ce week-end ? » lui avait-il balancé en se rapprochant. Une phrase pouvant paraître froide, sèche mais le plus jeune connaissait Kibum depuis un an maintenant. Il ne s'en était pas étonné. Il savait que son ami n'était pas très expressif. Ils ne s'étaient pas croisés depuis des semaines et pour palier à ça, le rouquin était venu lui proposer une petite randonnée le samedi qui suivait. Et Myeon avait accepté. L'aîné des deux avait remarqué que son ami semblait un peu troublé. Il n'était pas non plus complètement dans les nuages mais il y avait quelque chose dans son regard qui traduisait peut-être un certain stress. Peut-être le boulot ? Le fils de chasseur n'osa pas poser la question cette fois-ci. Si Myeon voulait se confier, il le ferait, n'est-ce pas ?

Il faisait encore des températures hivernales, très fraîches aux premières lueurs du jour, heure à laquelle ils avaient entendu se retrouver. Kibum était devant le plan qui indiquait les différents itinéraires pour parcourir les rocheuses séouliennes. Il savait que Myeon n'allait pas tarder, le retard n'était pas son genre. Lui, par contre, était beaucoup trop en avance. Il avait ressenti le besoin imminent de s'échapper de chez lui, ne souhaitant pas croiser son père de bon matin. Ils étaient rentrés d'une chasse vers les 4h, Kibum s'en était allé directement dans sa chambre, avait dormi une petite paire d'heures et s'était levé à nouveau pour se préparer et prévoir quelques victuailles pour la journée : gourde d'eau, thermos de café, sandwich et barres énergétiques. Il n'avait pas pris le temps de s'entraîner. Et la marche compenserait son manque d'exercice du jour. Et puis il avait eu besoin de s'évader. Ces quelques minutes (ou plutôt ces longues demies heures) seul avec la nature lui avait fait le plus grand bien. Ca lui avait permis de se vider l'esprit quelques temps, de se remettre les idées en place.

Un nouveau coup d'oeil vers le chemin menant jusqu'à sa position et il pût apercevoir la silhouette de son ami. Ses cheveux bruns rebondissaient doucement sur son front et autour de son visage alors qu'il avançait dans sa direction. Kibum leva la main pour se faire remarquer même s'il n'y avait personne d'autre aux alentours. Il enfonça un peu mieux le bonnet sur ses oreilles et vînt à la rencontre de son cadet. « Salut ! Pile à l'heure, comme toujours. » lui lança-t-il et il vînt passer une main dans son dos qu'il tapota légèrement. « Ca va ? Pas trop dur de se lever si tôt pour ton jour de congé ? » s'enquît-il avec un sourire, venant serrer sa nuque doucement. Il ébouriffa les cheveux du jeune homme et lâcha un rire bref. « C'est une journée idéale pour la rando. Il fait frais, certes mais y'a pas de nuages, pas de neige... Idéale quoi. » annonça-t-il et il l'entraîna en direction du plan énorme. Il lui montra une ligne rouge zigzaguant entre les flancs des montagnes et montant à une hauteur plus que raisonnable. « J'te propose ce parcours là. C'est pas le plus dur, mais y'a des panoramas superbes sur le chemin. » expliqua-t-il et sans vraiment laisser le choix au plus jeune, il entama son ascension. Il lui jeta un nième coup d'oeil et sourît. « J'espère que ça te va. » ajouta-t-il, les mains déjà accrochées aux bretelles de son propre sac à dos. Puis il pointa le nez dans la direction qu'il avait décidé de prendre, d'un pas régulier, ni trop rapide ni trop lent. Quelques minutes s'écoulèrent, en silence, pendant lesquelles le roux analysait un peu son camarade. Il se demandait si le trouble qu'il avait perçu la dernière fois était passé... Mais il se rendît compte que non. Myeon avait une expression quelque peu perdue. Il semblait en proie à ses propres réflexions. Que lui arrivait-il ? Kibum pinça les lèvres, n'osant pas tout de suite prendre la parole et lui faire subir un interrogatoire. Ca n'était à la base pas le but de l'excursion. Mais il ne tînt pas non plus très longtemps. « Est-ce que tout va bien ? » lui demanda-t-il, le regardant à peine du coin de l'oeil pour qu'il ne se sente pas trop épié. Sans être de nature intrusive, Kibum était curieux de savoir ce qui passait par la tête du jeune homme n'ayant pas encore atteint la vingtaine. Avait-il des problèmes ? Ou est-ce qu'il avait juste appris une mauvaise nouvelle qui lui pesait sur le cœur et l'esprit ? C'était ce que voulait comprendre le plus âgé. Sans le forcer à en parler, il l'espérait. Il voulait juste comprendre. Être là pour lui si nécessaire. C'était ce à quoi servait les amis, n'est-ce pas ? Et Myeon s'ouvrirait peut-être simplement... ? Il y croyait moyennement.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...


Dernière édition par Bang Kibum le Sam 27 Fév - 20:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Jeu 18 Fév - 20:56











 May I tell you

a secret?

" Fight the bad feeling"


Je crois que cela devait être la première fois, depuis mon arrivée à Séoul, que je me surprenais à vouloir changer de décors, partant à la découverte d’un paysage beaucoup plus familier, où il faisait bien mieux vivre, et surtout, où je ne serai en permanence entouré de ces buveurs de sang, loin du danger, et de ces deux là, surtout. Pourquoi était-ce devenu si compliqué ? Pourquoi est ce que je me sentais si attaché, lié à ces deux là, alors que nous n’avions absolument rien en commun ? Ils étaient vampires, tandis que j’étais humain, cela était suffisant, alors pourquoi ? J’aurai pu les éviter, ne pas chercher à croiser à nouveau leurs chemins, faire comme si nous nous n’étions jamais rencontrés, mais, le destin en avait décidé autrement. Je lui devais énormément, il avait été celui qui m’avait sauvé de la mort lorsque j’ai débarqué ici, à Séoul. S’il n’avait pas été présent cette nuit là, je crois bien que j’aurai pu connaître le même sort que père et mère. Peut être que finalement cela aurait été mieux, peu être, oui. Et ce n’était pas tout, si son satané jumeau aux airs de mauvais garçon voulait bien cesser de me pourchasser, cela m’éviterai de penser à lui, aussi. Le destin a décidé de m’amener jusqu’ici, de force,  me poussant à les répugner de tout mon être, alors pourquoi s’était-il finalement amusé à me heurter à deux des leurs ? Cela me frustrait intérieurement, et je crois bien que je commençais à me détester pour avoir pactisé avec l’ennemi. Je m’étais sans cesse répété plusieurs fois qu’ils n’y étaient pour rien, que ces deux là n’avaient nul lien avec la tragédie du 24 décembre, que je ne devais donc éprouver autant de haine envers Jae Jin, surtout. Peut être qu’en me lisant, vous penserez que je tente uniquement de me trouver une simple excuse pour ne pas le haïr, et peut être, renoncer à toute vengeance ? C’est ce qui me préoccupe. Alors que je suis censé ne pactiser avec aucun des leurs, je me retrouve entre deux vampires, mes yeux ne pouvant s’en défaire, je suis charmé par le plus doux,  tandis que l’autre occupe mes pensées, et si seulement.

J’aimerai qu’en ce jour, en cette sortie avec l’une de mes premières connaissances de Séoul, je puisse ne songer à ni l’un ni l’autre, que cette randonnée ne se consacre qu’à profiter de la nature et de ses merveilleux paysages, avec lui, avec Ki Bum. Un léger sourire étira mes lèvres alors que je me remémorai notre première rencontre. S’il n’avait pas rattrapé de justesse ma maladresse, j’aurai certainement été renvoyé de mon job. Encore une fois, on me venait en aide. J’eus la sensation que le monde ne faisait que ça avec moi ; me sauver la vie.  Je perdis très vite le sourire en y songeant. N’étais-je qu’un simple fardeau sur ce bout de terre ?

Mes yeux se froncèrent jusqu’à ce que je finisse par apercevoir, à quelques mètres, mon aîné, qui s’agitait en me faisant signe de la main. Je fis en sorte qu’aucune émotion ne s’afficha sur mon visage crispé avant d’arriver à sa hauteur.  Pas question de gâcher cette journée qui s’annonçait riche en exaltation. « Et toi ? Pour un étudiant qui bosse dur ? » M’étais-je empressé de lui répondre en penchant légèrement la tête sur le côté, avant qu’il ne mette le désordre dans ma chevelure.  Je n’avais pas songé à l’arrêter dans son élan, j’avais simplement froncé les sourcils, attendant qu’il finisse avant d’y remettre de l’ordre.

Nous finissons par avancer un peu avant qu’il me proposa le parcours qui l’avait le plus séduit. « Très bien. Faisons ainsi. » Avais-je simplement répondu. Nous prenions ensuite la route, le suivant à même hauteur et cadence je fixais le chemin face à moi, silencieux. Je m’étais promis de faire un effort, de ne songer à rien de tout cela, mais, il semblait que je n’y arrivais pas. Pourquoi était-ce difficile ? Pourquoi était-ce si oppressant alors qu’une somptueuse journée se tenait tout juste à mes pieds ? Étais-je si borné pour ne pouvoir faire abstraction, une journée ?

« Est-ce que tout va bien ? » Machinalement ma tête se détourna en sa direction à une vitesse rapide, tout comme mon regard qui finit par se déporter sur un point du paysage, pour éviter qu’il comprenne plus longtemps combien mon esprit s’était égaré en chemin. Je détournais à nouveau la tête, face à moi, et mordis avec force ma lèvre inférieure pour m’encourager à ne rien lui dévoiler.  Pourquoi l’ennuyer avec ça ? « Oui. Pourquoi est ce que tu me demandes ça ? » Jouais-je l’innocent. Avais-je été crédible ? Nous allions voir ça, maintenant.
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Dim 28 Fév - 14:47



Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?

Le vent était faible, à peine une petite brise. Mais le froid atteignant son visage était revigorant. Kibum ferma les yeux un instant alors qu'il marchait pour s'imprégner de la fraîcheur de cette journée. Marcher sans réel but lui avait toujours plu. Ca lui permettait de se vider l'esprit. Il y avait des moments où il était fatigué de faire des introspections ininterrompus. Faire le vide était important aussi. Et il était heureux de pouvoir partager ce moment de grâce avec son jeune ami. Mais ce dernier semblait bien plus torturé que lui à cet instant et il se demandait quels démons le hantaient. Il ne lui demanda pas tout de suite, ne voulant pas paraître trop indiscret. Il se contenta de lui demander s'il allait bien, si le réveil n'avait pas été trop dur. « Et toi ? Pour un étudiant qui bosse dur ? » s'était-il enquit évasivement, plutôt que de lui répondre franchement. Et Kibum lui avait sourit suite à cette réplique. « Je vais bien. Je suis content de te voir. » avait-il répondu avant d'ébouriffer son camarade. Les cheveux de Myeon devinrent du grand n'importe quoi et ça l'amusa. D'autant plus face à la réaction de ce dernier, le nez froncé, adorable. Ils ne s'attardèrent pas pour autant, se rapprochant du début du chemin où Kibum présenta l'itinéraire qu'il considérait le meilleur. « Très bien. Faisons ainsi. » avait confirmé Myeon et ils commencèrent à marcher côte à côte.

Le silence qui se créa pendant quelques minutes n'était pas dérangeant. Kibum était à l'aise au côté de son ami. Ca ne le gênait pas d'être en sa présence sans forcément parler. Surtout pour ne rien dire d'intéressant. Mais finalement, sa curiosité repris le dessus. Et il interrogea à nouveau le jeune homme sur son état, voyant de façon très perceptible sur ses traits tendus le fait qu'il n'était pas dans son assiette. Quelque chose trottait dans son esprit, c'était indéniable. A sa question simple, Myeon avait réagi étrangement, le regardant puis détournant le regard presque l'instant d'après. Il voulait cacher ses états d'âme, c'était flagrant. « Oui. Pourquoi est ce que tu me demandes ça ? » se permît-il pourtant de répondre. Pensait-il Kibum crédule à ce point ? Il n'était pas né de la dernière pluie. Et même s'ils ne se connaissaient pas depuis énormément de temps, le rouquin savait reconnaître lorsque son ami n'était pas tout à fait heureux ou détendu. Il tenta un sourire et se rapprocha sensiblement, venant le bousculer légèrement de son épaule. « Me prendriez vous pour un naïf, monsieur Kim ? » lui demanda-t-il faussement avec un léger rire dans la voix. Il n'attendait pas de réponse, évidemment. Il lui montrait simplement qu'il n'était pas dupe. Jun Myeon allait mal et il s'en inquiétait. Vraiment. Lorsqu'il tenait à quelqu'un, il se sentait forcément concerné par son bien-être. De ce fait, même si Myeon n'était pas bavard sur ses états d'âme, il n'allait pas en rester là. Il regarda droit devant lui, continuant à avancer, réfléchissant à un moyen d'ouvrir la coquille à ses côtés. « Je ne suis peut-être pas l'ami idéal... » commença-t-il sans trop savoir où il allait en venir. « Mais je suis capable de t'écouter si tu as besoin de parler. » termina-t-il et il vînt après une hésitation passer un bras autour de la taille de Jun, le regardant un moment avec un sourire contrit. « Je vois bien que quelque chose te tracasse. Tu me dis le contraire mais c'est plutôt évident pourtant. » En effet, ses expressions étaient plus que manifestes. Mentir ne servait à rien d'autre que retarder l'échéance. Même si le roux n'était pas du genre insistant, s'il sentait que c'était peut-être quelque chose de grave, il se permettait d'être indélicat et de s'acharner. « Je ne peux te promettre d'être de bons conseils, ou quoi que ce soit. Mais je peux te garantir que... je ne te jugerai pas. Quel que soit les problèmes qui t'assaillent. » l'encouragea-t-il pour lui montrer son soutien. Il n'était personne pour se permettre d'émettre un jugement et encore moins sur ses amis. Il avait au moins cette qualité d'être tolérant et d'accepter les défauts que tout un chacun pouvait avoir.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Ven 4 Mar - 21:23











 I just need to be

listened

" Fight the bad feeling"


Je ressentais le besoin d’en parler, de partager mes soucis à quelqu’un, et pourtant, à l’instant même, je venais tout simplement de lui mentir. Je ne désirai pas l’ennuyer, pourquoi chercher à le surcharger alors qu’il devait certainement faire face à de nombreux cas de ce genre, tous les jours, ou presque. Et puis, je n’étais pas certain de vouloir lui partager le fin fond de mes pensées. Pas encore. Quelle réaction aura t-il s’il apprenait que je sympathisais avec un vampire, voire même plus ? Sera-t-il surpris ? Effrayé ? Ou bien, totalement neutre ? Pour un type « comme lui » je doutais fort qu’il  ose me juger. Ce n’était pas dans ses coutumes, de toute évidence Ki Bum avait l’air d’être quelqu’un de plutôt calme de nature, en tout cas c’est ce qu’il laissait paraître. Moi, je le voyais comme ça.

Alors que je laissais perdurer le mensonge dans ce silence qui prenait place, je le vis se rapprocher de moi avant de venir me porter un léger coup d’épaule, cherchant à m’encourager. Bien sûr, c’était évident, le mensonge sorti de ma bouche avait pleinement sonné faux. Même un gosse serait capable de flairer à des centaines de mètres combien mon jeu d’acteur était mauvais, n’est ce pas ? Quelle honte. À présent je me trouvais dans une impasse, il l’avait découvert, et s’en amusait même, je n’avais d’autres solutions que de partager avec lui mes pensées. Il n’aurait simplement qu’à m’écouter. Écouter suffirait, me suffirait. Il n’avait le besoin de me conseiller, ni même d’ouvrir la bouche. « Je ne suis peut-être pas l'ami idéal... Mais je suis capable de t'écouter si tu as besoin de parler. » M’avait-il confié alors qu’il laissait plonger son regard docile, droit dans mes prunelles. Ki Bum avait le don de dégager une sorte d’aura douce, et rassurante. J’ignorai comment il s’y prenait, mais en réalité il réussissait à m’apaiser lorsque, parfois, submergé par mes émotions, je tentais en vain de les contenir avec difficulté. Il devait certainement avoir beaucoup appris de son métier, si on peut dire cela comme ça.

Malgré tout, malgré sa tentative je persistais à vouloir garder le silence. Muet comme une carpe, je fis semblant de faire comme si je ne saisissais le moindre de ses paroles, comme si elles n’avaient lieu d’êtres, alors qu’en réalité, je me trahissais tout simplement. Jusqu’au bout, je tentais. « Je vois bien que quelque chose te tracasse. Tu me dis le contraire mais c'est plutôt évident pourtant. » Je n’avais fait attention à cette deuxième tentative de rapprochement, perdu dans mes songes les plus profondes je ne m’étais pas rendu compte que son bras avait glissé autour de ma taille, ce qui  me fis incontestablement sursauter alors que nous continuons d’avancer sur ce chemin terreux, parsemé de cailloux. Ki Bum semblait déterminé. Il semblait vouloir que je me laisse me confier à lui, comme un aîné ferait avec son cadet, lié par le sang et la chair. Pouvait-il prendre la place d’un confident ? Mon confident, capable de supporter mes sauts d’humeur ainsi que mes chagrins ? Aurait-il suffisamment la force et le courage de défier un gamin inaccessible, incapable de s’ouvrir aux autres et encore moins, partager ses pensées ? « Je ne peux te promettre d'être de bons conseils, ou quoi que ce soit. Mais je peux te garantir que... je ne te jugerai pas. Quel que soit les problèmes qui t'assaillent. » Quel que soit les problèmes, hein ? Et si nous évoquions de suite les vampires, les sentiments et les doutes liés à ces êtres détestables. Finira t-il par se rétracter ? Encore une fois je doutais qu’il le fasse. Pourquoi étais-je si compliqué ? Si borné. « En es-tu certain ? »  Avais-je laissé échapper de ma bouche. Je laissais perdurer les secondes, puis les minutes, et avant de tenter de prendre à nouveau la parole, j’inspirai une grosse bouffé d’air, gonflant mes poumons à bloc avant d’expirer. Je m’encourageais.

« Que penses-tu des vampires ? » Finis-je par lui demander alors que je tentais de plonger mon regard dans le sien avec difficulté. Tâter le terrain avant de s’y aventurer, voilà ce que je cherchais tout d’abord.  Il me fallait être certain de son opinion avant de me laisser aller, car je n’étais pas certain de pouvoir me retenir après avoir tenté de m’y être aventuré. Ki Bum, aide-moi.  
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Mer 16 Mar - 7:23



Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?

Kibum ne savait que trop bien combien les pensées négatives pouvaient peser sur la conscience. Il savait aussi à quel point réfléchir sans jamais trouver de solution était fréquent et incroyablement frustrant. Sa solution à lui était la religion. Etrange pour un garçon de son âge. Mais ainsi avait-il été élevé. Et peut-être que ça l'arrangeait de pouvoir se raccrocher à une entité supérieure, quelque chose ou quelqu'un pour régenter toute la folie de ce monde. Car il était trop faible, au fond, pour porter les responsabilités familiales qu'on lui imposait sur ses épaules. Il était courageux, c'était une qualité qu'on pouvait lui reconnaître, mais il n'était pas infaillible. Et croire en Dieu lui permettait de garder la tête haute. De ne pas sombrer face aux meurs folles du monde dans lequel il vivait.

Mais il savait que Jun Myeon n'avait pas cette possibilité. Il n'avait pas cette attache si spéciale. Et ses tracas ne pouvaient être réglés que directement, ancrés dans la réalité. Et c'est pourquoi Kibum se sentait misérable de le voir ainsi se torturer avec il ne savait quelles idées noires. Il lui proposa donc une écoute attentive. Et du soutien. C'est tout, hélas, ce qu'il était capable d'offrir à cet instant. Peut-être, en en sachant plus sur le fin mot de l'histoire, pourrait-il lui prêter main forte de façon plus concrète ? Mais pour le moment, son ami devrait se contenter de ça. Il lui promît compréhension et appui. Ce dont Myeon sembla douter. « En es-tu certain ? » Kibum n'osa pas répondre à cette question tout de suite, se contentant de froncer les sourcils. Il aurait voulu lui affirmer sans conteste possible que oui, il était certain de ce qu'il avançait. Que rien ne pourrait entacher l'image qu'il aurait de Myeon et qu'il ne le jugerait pas, comme promis, quelle que soit la situation dans laquelle il se trouvait. Mais cette question de la part de son ami n'était pas innocente. S'il la posait, c'est qu'il y avait une raison. Dans quelle condition se trouvait donc le plus jeune pour qu'il doute de la tolérance de son aîné ? Kibum n'en fût que plus intrigué.

Pourtant il n'eût pas le temps de répondre tout de suite. Une seconde question passa la barrière des lèvres de son camarade de randonnée. « Que penses-tu des vampires ? » lâcha-t-il après quelques secondes et l'étudiant fronça légèrement les sourcils, d'autan plus interloqué. Que venaient faire les vampires dans leur discussion ? Ils avaient forcément un rapport avec le mal-être de Myeon, c'était évident. Autrement, jamais ces créatures ne seraient venues s'immiscer jusqu'ici, en plein milieu de la montagne, au cœur de leur dialogue. Il ralentît légèrement le pas, regardant devant lui, cherchant ses mots. Sa condition de rebel, il n'en avait jamais parlé au brun à ses côtés. Comment ce dernier réagirait-il si la révélation tombait aujourd'hui ? Peut-être n'avait-il pas besoin de le confier ? Mais ne pas faire cet aveu, était-ce honnête au vue de la question posée par Myeon ? Certainement pas. Kibum gardait toujours son bras autour de son ami. Une façon de le mettre en confiance et de lui montrer qu'il était là. Fronçant légèrement les sourcils pour chercher les termes à employer, il finît par ouvrir les lèvres. « Eh bien... c'est une question un peu vague. » commença-t-il. Il admirait le paysage en même temps qu'ils avançaient. Mais ce dernier avait tout à coup perdu de sa saveur. Il était beaucoup plus focalisé sur sa conversation avec le brun. « Mais... disons que même si au fond, ils m'effraient un peu... » Un peu... était un euphémisme. Il en était toujours impressionné lorsqu'il se retrouvait face à une de ces créatures sanguinaires – pour certaines. Mais il avait juste appris à le canaliser et à le maîtriser. « … je ne vois en eux que... des hommes perdus entre la vie et la mort. Et dont l'instinct animal à quelque peu pris... le dessus. Pour certains. » C'était une façon relativement sympathique de dire que certains viraient au monstre pour quelques gouttes de sang. « Pour autant... contrairement à ma famille, je ne veux pas les tuer. » L'information était tombée. Myeon allait certainement se poser des questions. Sa famille ? Tuer des vampires ? Etait-ce le bon moment d'en parler ? Il ne comptait pas s'y étendre dans tous les cas. Myeon était plus important. Il ralentît la cadence de ses pas et finît par s'arrêter, poussant le garçon à faire de même et il se tourna vers lui, relâchant l'étreinte qu'il avait sur son corps. « Maintenant... que tu sais ce que j'en pense. Raconte moi ce qu'il se passe... s'il te plaît. » insista-t-il en le regardant dans le blanc des yeux. Il attendait de véritables révélations. Et au fond... se préparait au pire.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Sam 19 Mar - 14:16











 I just need to be

listened

" Fight the bad feeling"


Nous marchions toujours sur ce sentier parsemé d’innombrables petits cailloux qui se frottaient à nos semelles, il faisait bon, le soleil brillait très haut dans ce ciel bleu azur, pas le moindre nuage à l’horizon, et ce léger vent survenant de l’Est venait parfaitement nous vêtir de sa présence. En soi, la journée s’annonçait plutôt bonne, et pourtant. Je ne parvenais toujours pas à cesser de penser à eux, le noyau de mes préoccupations, le sujet d’une longue et interminable interrogation qui n’achevait pas de brûler, avec intensité, mes lèvres, alors que Ki Bum persistait continuellement à vouloir en savoir d’avantage. Je n’allais pas tarder à craquer d’une minute à l’autre, s’il continuait ainsi, j’allais me confier à lui. Que faire ? Devrai-je me laissé tenter par sa curiosité et gentillesse de m’épauler dans cette péripétie ? Ou bien ? Devrai-je tout simplement lui faire comprendre qu’il ne pourrait de toute évidence, en aucun cas, rien n’y faire. Je ressentais simplement le besoin d’être écouté, et pourtant le doute me couvrait inlassablement, même si ce fut lui, mon ami.

Malgré mon interrogatoire des plus suspicieux et inattendus, certainement, Ki Bum ne lâcha pourtant pas prise. Son bras restait  suspendu autour de ma taille. J’avais prêté attention au moindre de ses gestes, très observateur, je faisais attention à tous détails, c’était une habitude que j’avais prise dans le but de pouvoir démêler tout comportement suspicieux chez l’autre. Bien que les mots le puissent, les gestes ne trahissent jamais.

« … je ne vois en eux que... des hommes perdus entre la vie et la mort. Et dont l'instinct animal à quelque peu pris... le dessus. Pour certains. » M’avait-il répondu. « Pour autant... contrairement à ma famille, je ne veux pas les tuer. » Cela semblait être des aveux. Je l’écoutais sans broncher une seule fois, sans l’interrompre malgré que notre vision de voir les choses fussent totalement différente et que l’envie de rétorquer me prenait. Contrairement à sa famille, n’est ce pas ? S’était-il éprit d’un vampire pour penser ainsi ? Ou bien ?  Quelle fut cette autre raison qui le poussa à ne pas répugner ces êtres « laids » ? Les quelques peu hommes que je connaissais et qui ne souhaitaient pas le même châtiment que beaucoup d’autres, espéraient pour les vampires, avaient été séduit par l’immortalité, par ce sentiment étrange qui avait le don de vous rendre aussi puissant que n’importe quel autre homme, simplement immuniser de l’amour. Yuki, Min, deux avaient suffis. Qu’en était-il pour Ki Bum ? Avait-il lui aussi été charmé par deux paires de canines aussi tranchantes et dangereuses que deux  lames de couteau ? Quelle était cette absurdité à se lier de la sorte avec ces êtres. Comme si nous pouvions réellement espérer un quelconque bonheur à leurs côtés. C’était ridicule, aberrant, irrationnel.

Ki Bum ne tarda pas arrêter notre marche, et sans plus attendre suite à ces aveux, il cessa tout pas de plus, m’obligeant à en faire d’avantage. Cette fois-ci son bras lâcha prise et il m’amena à le regarder droit dans les yeux, paré à vouloir m’avouer ou me demander quelque chose, qui semblait dévorer ses lèvres qui  n’en pouvaient plus de contenir une certaine anxiété. Avais-je tors ?

« Maintenant... que tu sais ce que j'en pense. Raconte moi ce qu'il se passe... s'il te plaît. » Un simple et long soupir s’échappa de mes lèvres alors qu’il achevait sur le « s’il te plaît ». Je ne pus m’empêcher de m’écarter un peu de mon ami, laissant une certaine barrière entre nous. Un fossé invisible s’installer entre le doute et la certitude.  J’avais parfaitement conscience qu’il cherchait simplement à vouloir apaiser mes peurs, mais il n’était pas aussi simple que cela de me confier à quelqu’un. Je ne me confiais à personne, les quelques rares n’avaient connaissance que de futilités sans trop d’importance.

Alors que le silence perdurait entre nous, je ne pris pas peine de lui répondre dans la filée, il devait certainement l’avoir compris. Je cherchais mes mots, me trahissais, mais tant pi. « Je … » L’hésitation et le doute continuaient de m’habiter. « Ils me perturbent. »  Un silence s’installa suite à mes dernières paroles et mon regard dévia du sien avant de se déporter sur le côté. « Je les répugne, je les hais, oui. Je souhaite qu’ils disparaissent à jamais de nos vies, qu’ils n’eurent jamais existé, qu’ils pourrissent sous le même châtiment qu’ils offrent aux mortels. » Les poings serraient j’accentuais la douleur en laissant introduire mes ongles dans la paume de mes mains. « Et pourtant … » Là devait l’intéressait. « … pourtant je ne parviens pas à cesser de penser à deux de ces ignobles. » Je me tus suite à ces paroles. Il n’y avait nul besoin de s’aventurer plus loin, mes songes les plus reculés se résumèrent parfaitement en ces quelques mots, en ces aveux maladroits et pourtant, des plus loyaux.
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Sam 7 Mai - 2:52



Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?

Kibum savait avoir un avis sur le sujet « vampire » que la plupart des gens de comprenait pas. D'autant plus des gens de son entourage, des gens qui n'avait pour seule et unique raison de se lever le matin que de pourchasser ces êtres surnaturels, ces « monstres » sans foi ni loi, sans limite aucune. Myeon ne faisait pas partie des rebels mais il semblait clairement opposé à l'existence des vampires. Et Kibum n'en connaissait pas la raison profonde. Au fond, en prenant du recul sur la relation qu'ils entretenaient l'un avec l'autre, ils étaient très secrets et ne s'étaient confiés que peu de détails sur leur vie respective. Par exemple, Kibum n'avait jamais parlé à Myeon des occupations nocturnes de son père, son clan et lui même. A l'instant il venait de confier que ses proches voulaient tuer ces enfants de Lilith mais avait-il été pourtant clair ? Myeon avait il compris le vrai message, ou avait-il pris ça comme le signe d'une haine profonde ? Il ne réagît pas à ce sujet. Pour autant, le regard qu'il posait sur Kibum alors que ce dernier lui confiait son ressenti en disait long. Il ne comprenait pas l'étudiant en théologie. Il ne le comprenait clairement pas.

Il ne prît pour autant pas la peine de lui dire qu'il était 'taré', 'inconscient' ou que sa 'tolérance frisait la connerie' comme d'autres personnes avaient pu le dire au garçon arborant ces cheveux oranges. Il y avait dans ces mots un mélange de moquerie et de mépris. Mais ça n'était pas le genre de chose qui avait jamais atteint Kibum. C'était évidemment dommage que ses camarades de classe ou ses amis et lui ne partagent pas la même conception des choses mais c'était ainsi. Et que ces personnes préfèrent penser qu'il était dans le faux, c'était leur choix. Kibum l'accepterai et faisait avec. Il ignorait si Myeon était à ce niveau ci de jugement. Il eût au moins la décence, si tel était le cas, de le garder pour lui. Et le plus vieux de deux en profita pour enchaîner et revenir sur la question première à savoir : qu'est-ce qui rendait le brun si anxieux.

Il y eût un moment de suspens durant lequel Kibum pût constater, à ses gestes, à quel point son benjamin était tendu. Cette chose qui le hantait semblait mettre ses nerfs à mal, tant et si bien que son corps même le traduisait. Le fils de chasseur hésita un bref instant, se demandant si Myeon aurait préféré qu'il se taise et n'insiste pas. Pourtant, il trouvait ça important de savoir. Un tracas pouvait vite se transformer en angoisse et plus si on essayait pas d'en parler, de chercher de l'aide à ce propos. Et bien que Kibum l'imposait par ses questions, il voulait juste lui porter secours s'il y avait possibilité pour lui de le faire. « Je … » lâcha le jeune homme et le rouquin fronça légèrement ses sourcils, se concentrant sur le garçon dont le vent commençait à rougir les joues. Il était pendu à ses lèvres et attendait la suite non sans une certaine impatience. « Ils me perturbent. » lâcha-t-il tout en détournant les yeux, comme pour fuir les nouvelles questions qui devaient se lire dans les prunelles de Kibum. Ce dernier ne dît pourtant rien et il attendît qu'il reprenne. Ils... il avait deviné qu'il s'agissait des vampires mais les mots suivirent lui permirent de confirmer ses déductions. « Je les répugne, je les hais, oui. Je souhaite qu’ils disparaissent à jamais de nos vies, qu’ils n’eurent jamais existé, qu’ils pourrissent sous le même châtiment qu’ils offrent aux mortels. » Qu'est-ce qui pouvait le pousser à tant les détester ? Qu'est-ce qui pouvait amener, au fond quelqu'un à haïr quelqu'un d'autre ou quelque chose ? Pour certains, c'était la peur et l'ignorance. Mais pour Myeon... c'était autre chose. Il n'en avait aucun doute. Et il aurait voulu connaître ses raisons. Il ne demanda pourtant rien alors que le brun enchaînait. « Et pourtant… pourtant je ne parviens pas à cesser de penser à deux de ces ignobles. » Et ainsi conclût-il ses aveux, laissant Kibum légèrement perdu. « Oh... » lâcha-t-il simplement, prouvant bien son trouble. Il ignorait comment réagir au fond. Etait-ce de penser à des vampires qui le mettait dans cet état ? Pourquoi ? En quoi penser à deux vampires avaient quelque chose d'important ? La vraie question, il le comprît pourtant bien vite était : dans quelle mesure pensait-il à eux ? Et quelle relation entretenait-il avec eux ?

Glissant ses mains engourdies par le froid dans ses poches, il continua d'analyser les réactions et expressions de Myeon. Après un moment il daigna répondre. « Est-ce que tu... tu es en danger ? » s'enquît-il ? C'était la première question qui lui était venue. La sécurité de son ami était primordiale alors si ces deux vampires représentaient une menace directe, il tenait à le savoir. Il avait les moyens de protéger son camarade de randonnée si ce dernier le nécessitait. Finalement, il ne s'arrêta pas là et vînt poser une main sur son épaule. « Dis m'en plus... Qu'est-ce qu'ils te veulent ? Est-ce qu'ils te menacent ? » Il cherchait des explications à son trouble et aussi à son obsession apparemment. Et l'idée de la menace lui avait paru être la plus évidente, au début. Et puis... Et puis il réfléchît. Si Myeon était en danger, il l'aurait dit plus aisément. Et il serait certainement bien plus anéanti. Il aurait même peur. Alors... « Quelle relation.. est-ce que tu entretiens avec eux ? » osa-t-il finalement demander, non sans appliquer une légère pression d'encouragement sur l'épaule de son interlocuteur. Il voulait lui montrer qu'il était là. Et que par dessus tout, il ferait tout pour l'aider dès lors qu'il lui aurait donné toutes les cartes mains.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Ven 13 Mai - 19:55











 True story

" Fight the bad feeling"


«E st-ce que tu... tu es en danger ? »  Ki Bum m’était quelqu’un de proche, un bon ami. Il y a maintenant bien longtemps de cela que nous nous connaissons, que nous partagions certains moments ensembles, mais jamais nous avions daigné partager nos secrets, nos sentiments les plus refoulés comme le ferait tout simplement deux amis qui se côtoient depuis longues dates. Pourquoi ?  Me demanderez-vous. Je ne savais que trop, en vérité j’ignorai s’il me confiait ses pensées, ou bien si j’étais le seul à douter. Je n’accordais nulle confiance totale à qui que ce soit, seule grand-mère était l’unique en qui je pouvais me dévoiler sans l’ombre d’un doute, ni d’une gêne. Pleurer n’était honte lorsque je me trouvais dans ses bras, ou bien seul. Ma vision du monde extérieur a changé il y a bien longtemps de cela, depuis que l’incident s’est produit je n’accordais confiance à quiconque et ne me voyais en dire d’avantage, non plus à Ki Bum. J’en avais suffisamment déjà dit qui puisse éveiller autant sa curiosité et son inquiétude. Cela était une réaction des plus normales, je ne pouvais l’en vouloir et n’en vouloir qu’à moi-même, moi qui osait douter de lui, de n’importe qui d’autre d’ailleurs. « Dis m'en plus... Qu'est-ce qu'ils te veulent ? Est-ce qu'ils te menacent ? » L’une de ses mains s’était glissée sur mon épaule tandis que son anxiété continuait de grandir. En l’espace d’un instant toutes mes barrières tombaient à terre et je pus me laisser croire que Ki Bum ne me tromperait pas. « Quelle relation.. est-ce que tu entretiens avec eux ? » Il s’inquiétait tout simplement, mais de nouveau une boule se formait dans mon estomac tandis que je songeais à ce que je pourrais lui conter. La vérité, je ne pouvais la lui cacher plus longtemps, j’en avais tout simplement trop dit, reculer ne m’était plus possible.

Les bras reposés le long de mon corps, je venais encercler le tour de mes hanches de celles-ci avant de venir me recroqueviller légèrement sur moi-même. Tête baissée je n’osais plonger mon regard dans celui de Ki Bum et avec anxiété mordais ma lèvre inférieure sans repentance. « Me menacer ? » Je resserrais un peu plus mes bras autour de ma taille avant de reprendre avec hésitation, mais toute franchise. « Ils n’en ont pas le besoin tu sais. » J’étirais un sourire faible, lui laissant le temps de comprendre avant de poursuivre et cessez de le faire patienter. « Je côtoie deux vampires. Disons plutôt un. Ce sont des jumeaux. » Là, je fermais les yeux avec force et me mordis à nouveau la lippe avant de céder. « Je ne devrais pas m’attacher. Ce n’est pas bon, non. »

Je me tus ainsi, que pouvais-je ajouter de plus, je savais qu’il n’allait tarder à me questionner d’avantage et je ne désirai non plus lui confier la raison qui me poussait à les répugner, pas maintenant, pas trop vite. Ce monde regorgeait dorénavant de créatures et d’humains dans lequel la confiance n’avait plus lieue d’exister ou que très peu. Humains et vampires se mélangeaient, et certains même, étrangement, se lier à eux, devenant ennemi d’humains qui tentaient de garder espoir, en espérant ne plus jamais voir ces créatures qui leur étaient un danger. Mais au fond bien que je continuais de critiquer cette nouvelle épopée, n’était-ce pas ce que je faisais après tout ? N’étais-je pas l’un des leurs qui se lier aux créatures qui nous volent l’âme de nos parents, nos frères et sœurs et entourage ? Que faisais-je ? Pourquoi m’attachais-je autant à lui alors que ma priorité était de protéger mes proches ? Les quelques peu qui n’avaient subis leur châtiment, du moins.
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Ven 24 Juin - 9:50



Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?
Il était inquiet pour son ami, c'était évident. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il se trouvait apparemment dans une situation complexe qui engageaient des vampires. Un, plusieurs, il n'était pas encore fixé sur le nombre mais ça importait peu. Myeon était dépourvu de toute défense face à eux. S'ils étaient agressifs, menaçant, il courait un grave danger. Et l'idée d'être impuissant au sort de son ami rendait Kibum plus que nerveux. Presque coupable. Alors que lui savait, possédait toutes les armes pour les contrer. Pas forcément pour les tuer mais au moins les tenir à distance, les dissuader d'approcher. S'il osait, il lui avouerait qu'il était fils de rebel. Et il lui donnerait ce qu'il faut. Agent, eau bénite qu'en savait-il. Mais quelque chose que Myeon pourrait manier dans le but de se dépêtrer de situations périlleuses.

Il le questionna. Il voulait l'aider, tout simplement. Et il espérait que le garçon face à lui se livrerait afin qu'il puisse lui aussi dévoiler quelques unes de ses ficelles en conséquence. C'est la question de la menace qui sembla toucher le plus le brun et Kibum pencha la tête. « Me menacer ? » reprît le plus jeune et Kibum acquiesça. « Ils n’en ont pas le besoin tu sais. » Que voulait-il dire ? Qu'il avait déjà bien assez peur sans être menacé ? Ou... Alors qu'un sourire passait sur les lèvres de Myeon, c'est un froncement qui saisît les arcades de son interlocuteur. Il était plus qu'intrigué. « Je côtoie deux vampires. Disons plutôt un. Ce sont des jumeaux. » Des vampires jumeaux ? Voilà un cas qui était rare. Kibum ne se souvenait pas en avoir jamais croisé. Mais était-ce réellement important ? Ce qui comptait le plus c'était la suite des propos du jeune homme. « Je ne devrais pas m’attacher. Ce n’est pas bon, non. » L'étudiant resta en suspens, ses lèvres s'étant entrouverte alors que la révélation était plus que surprenante. Presque choquante. Il ne trouvait pas ça affreux, dégoûtant ou quoi que ce soit. Il n'imaginait juste pas Myeon être de ceux qui craquaient pour le mystère planant autour de ces créatures noctambules. Il était connu que ces derniers possédaient une force d'attraction hors du commun. Mais pour autant, Kibum n'aurait pas imaginé son ami succomber à leurs charmes. Il n'en était pas là. Il commençait juste à s'attacher. C'était ses propos.

Restant un moment silencieux, il regarda dans le vide. Il ne savait trop quoi répondre à Myeon. Il ne voulait pas que celui-ci se sente juger ou rejeter aussi cherchait-il à toute allure ses mots, pour qu'il ne pense pas que ce silence était méprisant, qu'il le jugeait. Ca n'était pas le cas. Il était juste perdu. Il finît par prendre son ami par le coude et lentement, il l'entraîna à reprendre leur marche. Passant simplement un bras protecteur autour de lui, il voulait par ce biais lui montrer tout son soutien, qu'il était là pour lui. Il n'était pas toujours tactile. Loin de là. Ca ne lui arrivait qu'avec ses proches et lorsqu'il ne trouvait pas les mots. Parfois un simple geste pouvait en dire tellement plus qu'une phrase alambiquée. Ils marchèrent un long moment. Plusieurs minutes, grimpant toujours plus haut dans la montagne. Les paysages s'étalaient sous ses yeux sans que jamais Kibum ne quittent le flanc de son ami. Il avait retiré son bras mais il restait assez proche de son camarade pour que leurs épaules se touchent de façon répétée. Comme pour maintenir une preuve de sa présence. Finalement, il se stoppa. Bien qu'il y avait du vent, le soleil se trouvait lui aussi être au rendez-vous et il commençait à avoir chaud, mettant son endurance à l'épreuve. Il avait ralenti avant de se poser sur une pierre juste assez haute et assez grandes pour qu'eux deux puissent s'y installer. Il n'avait pas laissé le choix au brun et l'avait fait asseoir à ses côtés. Il sortît sa gourde d'eau, en bût une gorgée avant de la tendre à son ami, le forçant presque à la prendre pour boire aussi. Posant ensuite ses mains sur ses cuisses, il regarda l'horizon sinueux et verdoyant en mordillant sa lèvre. « Si tu penses qu'ils ne sont pas un danger pour toi... ou que tu peux t'en sortir seul alors... je ne m'en mêlerai pas. C'est ta vie. Tu dois faire tes propres expériences. » Ca y était. Il prenait enfin la parole et donnait son avis le plus sincèrement possible, avec des mots sélectionnés avec soin et qu'ils voulaient justes. « Mais si tu as peur... si tu penses que tu perds le contrôle, que ça devient dangereux, je t'en prie Myeon... » il se tourna vers lui, laissant sa phrase en suspens et planta ses yeux sombres dans deux pétillants mais tristes en ce jour de son vis à vis. « ...je t'en prie, n'hésite pas à me contacter. Ne crois me déranger ou devoir t'en sortir seul. Tu as tout mon soutien, mon aide et... j'ai ce qu'il faut pour... nous défendre contre eux. » conclût-il. Il allait sûrement éveiller la curiosité de son ami mais il ne voulait pas en dire plus sans que Myeon ne l'interroge. Trop en dévoiler. Ca n'était pas dans sa nature.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Mar 5 Juil - 20:30











 What do you mean?

" Fight the bad feeling"


Nous finissons par nous arrêter, nous reposer pendant un bref moment. Mon ami se mit à boire de sa gourde d’eau tandis que je restais silencieux, quant à moi. Je n’avais pas spécialement soif, bien trop préoccupé par d’autres « choses », je finis tout de même par saisir sa gourde d’eau qu’il me tendit avec presque même, insistance.  Je ne dis rien et en effleura simplement mes lèvres, buvant une simple gorgée, à peine audible.

Alors que mon ami avait pris place, s’étant installé convenablement sur ce rocher, je finis par le rejoindre, m’installant à ses côtés, toujours, perpétuant à garder le silence jusqu’au bout. Son regard s’était déporté sur l’horizon, et j’en fis tout autant, laissant mon regard se perdre dans ce paysage sauvage mais paisible tout à la fois. « Si tu penses qu'ils ne sont pas un danger pour toi... ou que tu peux t'en sortir seul alors... je ne m'en mêlerai pas. C'est ta vie. Tu dois faire tes propres expériences. »   M’avait-il confié tandis que je l’écoutais simplement s’exprimer sans broncher ne serait-ce une fois. « Mais si tu as peur... si tu penses que tu perds le contrôle, que ça devient dangereux, je t'en prie Myeon... » Je devinais bien évidemment la suite, je savais combien KiBum était inquiet à mon sujet, et je ne doutais non plus de lui.

Mon visage finit par tourner en sa direction, sentant qu’il m’observait avec un peu d’insistance, j’observais les traits de son visage avant de finir par croiser son regard. « ...je t'en prie, n'hésite pas à me contacter. Ne crois me déranger ou devoir t'en sortir seul. Tu as tout mon soutien, mon aide et... j'ai ce qu'il faut pour... nous défendre contre eux. »  Non, vraiment, Kibum était un ami sur lequel je pouvais compter, quelqu’un qui ne me décevra nullement, j’en avais la certitude. Cependant, je le trouvais soudainement beaucoup trop insistant, comme s’il pensait réellement pouvoir me soutenir si je me trouvais en réel danger. Après tout, qu’est ce qu’un humain pourrait bien t-il faire face à un vampire ? Rien, non, alors pourquoi insistait-il autant ? Pourquoi persistait-il à me faire comprendre qu’il pourrait m’être utile dans ce genre de situation ? Encore une fois je ne doutais pas de sa franchise, mais, soyons honnête, il ne pourrait rien y faire, et ce, bien même s’il rassemblait tout son courage pour me défendre.  « … j'ai ce qu'il faut pour... nous défendre contre eux. » Je fronçais les sourcils tout en soutenant ce même silence que je persistais à garder, mais je ne pensais pas moins. Qu’entendait-il par là ? Où est ce que KiBum voulait en venir ?  Pourquoi si soudainement ?

Mes prunelles restèrent plongées dans les siens tandis que mille et une questions fusaient dans mon esprit. En vérité, l’envie de le bombarder de questions me brûlait affreusement les lèvres, et c’est dire, si je n’étais pas sur le point de le faire. « Que veux-tu dire par là ? » Lui avais-je, à la place, simplement demandé.
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Calices
willing slaves

Pseudo : billpazuzu
Avatar : JIMINIE PABO + moimêmehuhu©
Messages : 126
Double compte ? : Song Hyo

it's too cold outside for angels to fly
Age : 25 ans
avatar
Bang Kibum
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Mer 21 Sep - 16:25



Are we friends enough for you to tell me about your secrets ?

Kibum essayait de rassurer son ami autant que possible. Il ne remarquait pas forcément le ciel qui s'assombrissait, un ciel de mauvaise augure qui aurait pu l'inquiéter. Non, il était bien trop focalisé sur son ami, Myeon, voulant lui apporter le soutien nécessaire et lui promettre une présence quoi qu'il arriverait. Il voulait pouvoir le protéger d'un quelconque danger. Si sa formation de rebel pouvait lui servir à quelque chose, enfin, il s'en servirait. Dans l'intérêt de son ami. Ce dernier ne méritait certainement pas d'être menacé par qui que ce soit et encore moins ce genre de créatures sanguinaires. Pourtant, il sentait bien qu'il y avait quelque chose de plus. Pour que son ami s'attache à ce genre de créature et semble s'en mordre les doigts... Il y avait forcément quelque chose derrière tout ça. Quelque chose que Kibum ne savait pas. Il était évidemment curieux d'en savoir plus mais ne savait pas s'il pouvait se permettre de demander plus de détail. Alors au lieu de ça, il lui faisait seulement promettre de penser à lui en cas de danger, lui affirmant avoir les moyens de le défendre, de lui venir en aide. Il en avait les moyens, largement. Mais ça peut-être n'aurait-il pas dû le dire. « Que veux-tu dire par là ? » l'interrogea le plus jeune, ses yeux plantés dans ceux de Kibum. Des yeux plein de curiosité, de questions non-dites mais qui ne rêvaient que de fuser, il le sentait. Il fallait qu'il canalise cette curiosité. Il ignorait encore comment répondre. Il ignorait même s'il avait envie d'avouer le pourquoi du comment il était si sûr de pouvoir se défendre contre les vampires. Il avait peur. Pas peur d'être jugé, il savait que Myeon était quelqu'un de bien. Mais... il avait peur de le décevoir. Comment le verrait-il suite à cette nouvelle ?

Kibum se leva alors, faisant les cent pas en regardant l'horizon, frottant sa nuque. « Dis toi seulement... que j'ai ce qu'il faut. Et essaie de me faire confiance, d'accord ? » finît-il par répliquer en tentant un sourire qui se voulait rassurant. Il fronça le nez suite à ça alors qu'une goutte d'eau vînt s'écraser sur ce dernier. Il leva les yeux au ciel et constata la noirceur de ce dernier. « Ca va nous tomber sur la tête, on devrait retourner sur nos pas et annuler la balade. » proposa-t-il en venant, à la hâte, attraper son ami par la main pour l'aider à se lever. « Rentrons. » lui intima-t-il, ne lui laissant ainsi pas le choix et l'entraînant à sa suite sur le chemin qu'ils avaient déjà emprunté, dans le sens du retour. La pluie commença à marteler le sol qu'eux même martelaient de leur pas. Elle s'abattait aussi violemment sur leurs têtes et leurs épaules. Il ouvrît son imperméable et l'étendît au dessus de leurs crânes afin de les abriter un tant soit peu. Il adressa à Myeon un sourire mais il sentait bien que la discussion s'était terminé trop abruptement et que le jeune homme allait rester sur sa faim. Parvenant à l'arrêt de bus qui les ramènerait en ville, Kibum se posa un instant sur le banc en surveillant l'arrivée du quatre roues. Il jeta un coup d'oeil discrètement à Myeon. Non. Il n'était pas prêt à avouer ses histoires de famille. Vraiment pas prêt. Aussi, il enchaîna, sur un tout autre sujet et demanda des nouvelles du travail de Myeon, son patron plus ou moins sympa, les clients plus ou moins aimables. Ca n'était pas son genre mais il esquivait complètement le sujet. Et finalement leurs chemins se séparèrent, avec un petit goût amer.

_______________________________


Listen to my heartbeat. It calls you whenever it wants to. Because within this pitch black darkness, you are shining so brightly. Give me your hand save me save me. I need your love before I fall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1245-kibum-in-nomine-patr
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   Dim 6 Nov - 19:51



- Stranger -


" Don't worry, I will be there. "


Ki Bum avait beau ne pas entrer dans les détails, j’avais parfaitement conscience que mon ami me cachait bien des choses. Et, des choses qui, je suis certain, n’étaient pas des moindres. Pourquoi ne voulait-il rien me partager ? Ne lui avais-je pas à l’instant partagé mes soucis ? Après autant d’insistance ? Qu’importe, Ki Bum devait sans doute avoir ses raisons, je n’allais pas m’éterniser sur le sujet, pas maintenant, du moins.

« Ca va nous tomber sur la tête, on devrait retourner sur nos pas et annuler la balade. » Une goutte d’eau vint s’écraser sur mon front tandis que je levais la tête vers le ciel, observant à mon tour l’orage qui n’allait pas tarder à frapper de plein fouet. N’ayant eu le temps de riposter, Ki Bum attrapa ma main qu’il saisit entre la sienne, m’obligeant à me lever sur mes deux pieds afin que nous rebroussions chemin. « Rentrons. »  La discussion s’acheva ainsi jusqu’à ce que nous regagnions l’arrêt de bus avant d’embarquer. C’est ensuite que mon jeune ami reprit la parole en tentant de changer de sujet, évoquant mon quotidien, mes habitudes. Je lui répondis simplement, sans même revenir sur le sujet précédant.

Ki Bum que me caches-tu ? Qu’as-tu tenté de me dire ? Est-ce que mon ami faisait partit de ces personnes qui chassaient les vampires ? Tout comme cette femme que j’ai rencontré un soir alors qu’un vampire tentait de me porter le coup de grâce ?

Tout au long du chemin je ne quittais pas de vue mon voisin, l’épiant avec curiosité de l’œil, le regard en biais, je restais silencieux et songeais à d’innombrables scénarios, tous aussi loufoques les uns que les autres. La pluie s’arrêta lorsque le bus arriva à destination. Nous nous saluons avant que chacun n’emprunte un chemin différent, avant que chacun regagne ses occupations.
 


The End

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's talk about you ▲ Myeon & Kibum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: