Partagez | 
 

 Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Seo Kang Joon + M (엗랜)
Messages : 78
Double compte ? : Kim Jun Myeon + Wu Gao Sheng

I will, for you.
avatar
Yim Jung Won
MessageSujet: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Mer 10 Fév - 20:13







 ~ Une soirée mouvementée ~

 Evans Summer & Yim Jung Won




Un soir de plus à courir de nouveau après ces monstres affamés. J’avais décidé de la jouer solo ce soir car de toute évidence cette partie de chasse n’était en rien d’une mission, elle était là, simplement pour mon plaisir personnel. Quel fou faisais-je n’est ce pas ? M’aventurer seul dans les ténèbres alors qu’il pouvait m’arriver d’effroyables choses, dont même les mortels ne se douteraient une seule seconde. Les vampires sont de redoutables adversaires, leur force est largement décuplée à la notre, leur rapidité de même, et j’en passe. Ils ont largement le dessus face à nous, pauvres misérables et mortels humains que nous sommes. Mais, forte chance pour nous, il existait de rares moyens afin de ne succomber à leur venin. Ce que j’appelle venin n’est pas simplement leur arme secrète pour nous  vider de notre sang, non, c’était bien plus, ils avaient le pouvoir de faire de nous des esclaves, pantins toute une vie entre leurs mains, et c’est ce que l’on nommait ; les Calices. De pauvres humains piégés et dépendants de leurs maitres qui ne font d’eux ce qu’ils veulent et quand ils veulent. Certains ne l’acceptent pas, d’autres si, comme de pauvres fous qui semblent déjà accepter la défaite d’une nation toute entière, dirigée par des vampires.  

Il était aux alentours de deux heures du matin et je m’étais égaré dans une petite ruelle où j’avais entendu dire de mes collègues, qu’un groupe de vampires s’amusait à effrayer les jeunes sortant de boites, bien trop alcoolisés pour représenter une menace. Comme si de toute évidence les humains pouvaient réellement leur faire quelque chose. Les attaques en meute avaient pour habitude de se dérouler aux alentours de trois heures du matin, à la sortie, je devinai dans ce cas qu’ils venaient tous se retrouver dans cette ruelle afin d’y élaborer quelques plans, et surtout décider entre eux quelles victimes seront siennes après avoir épier la tonne de gens qui attendait impatiemment de pouvoir franchir les portes du bâtiment trop bruyant.

Je m’enfonçais plus loin dans les ténèbres et discrètement en regardant tout autour de moi, je pris peine de garder une main sur mon arme, faufilée à l’intérieur de ma veste. Ne savait-on jamais. Ils rôdaient de partout, et à une heure aussi tardive je ne serais pas même étonné qu’un des leurs me tombent sur la tête. Alors que je continuais d’avancer un étrange bruit venant de derrière me fis sursauter et automatiquement je me retournais tout en pressant mes doigts contre le flingue. « Un chat ? » Un chat, oui. Il sortit de sa cachette et vint en ma direction afin de se tenir à mes pieds comme s’il attendait que je lui fournisse de quoi assouvir sa faim. « Tu m’as fait peur toi, tu sais ? » Alors que je retournais sur mes talons, un horrible visage tiraillé par  je ne sais quel sentiment vint se coller au mien, laissant simplement un léger espace pour éviter que nos lèvres s’effleurent. L’inconnu me fixa droit dans les yeux. « T’es perdu mon mignon ? » Je reculais en vitesse de quelques pas lorsque je vis ses deux longues canines apparaitre dans mon champ de vision. Cependant, alors que je décidais de m’enfuir deux autres personnes se précipitèrent pour attraper chacun de mes bras afin de m’immobiliser et me plaquer ensuite à terre, buste contre sol. « On peut t’aider si tu veux ? » J’étais pris au piège.

Par chance avant que cela ne vire en un effroyable spectacle, un bruit se fit entendre derrière nous, ce qui suffit de peu pour les distraire et me laisser le temps de me dégageais de leurs étreintes en leur portant des coups. Je courus le plus rapidement que possible afin de trouver refuge je ne sais où. J’ignorais s’ils étaient à ma poursuite, et je ne préférai d’ailleurs jeter un coup d’œil. J’essayais plusieurs portes, bâtiments, mais tous étaient verrouillés. « Nom d’un chien. » Je frappais très fort de la paume de mes mains sur ma dernière tentative alors que je les entendais approcher. « Il est là ! » Je repris la course et finit par atterrir dans une partie de la ville que je n’avais jamais exploré auparavant. Je priai réellement de trouver refuge au vu d’être pris, une fois de plus dans leurs filets. Alors que je retournais la tête en vitesse afin de veiller qu’ils étaient bien à plusieurs mètres de moi, je ne fis pas attention à ce qui se trouvait face à moi et heurtais des poubelles tout en tombant et en me coupant avec le tas de ferraille assez aiguisé pour faire apparaître une méchante coupure au niveau de ma joue gauche. Du sang s’en échappa et je fus contraint d’accélérer le pas avant que mon sang ne titille que plus leur faim.

Je finis par chance de tomber sur un bâtiment dont la porte n’avait pas été verrouillée et j’entrais en vitesse sans même chercher si ce lieu était sécurisant ou non. Je la refermais derrière moi et la verrouillée même.  

J’étais pathétique, j’avais totalement perdu le contrôle de la situation, et à cause de mon inattention j’avais presque faillis y perdre la vie. Quel travail d’amateur, je me faisais rire moi-même.


© M

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Maddy'n
Avatar : Jamie Chung
Messages : 106
Double compte ? : ~


Age : 309 ans
avatar
Evans Summer L.
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Sam 13 Fév - 23:25

    Jung Won & Summer L.

    « Reste tranquille ! »


    Le temps avait beau passer, mes journées ne se terminaient jamais vraiment. Alors que je terminais ma journée au musée, et une autre "journée" commençait dans les quartiers mal famés de la ville. Certes, ce n'était pas vraiment un travail, et aucun contrat ne m'imposait quoique ce soit, mais, en rachetant les maisons de passes de la ville, je m'étais engagée à y faire régner l'ordre et le respect, et à m'assurer par moi-même que tout se passait comme je l'ordonnais. Ne pouvant y passer définitivement mes journées, j'avais chargé certaines filles de faire respecter mes règles au sein des établissements. J'avais parfaitement confiance en ces filles, alors je ne m'inquiétais pas trop pour le respect des consignes, mais pour autant, je ne pouvais pas m'empêcher de faire moi même des petites visites dans les établissement pour vérifier que tout roulait à la perfection. De plus, j'adorais parler avec ces filles. Contrairement à se qu'on pouvait penser, la plupart des filles de mes établissements étaient de bonnes vivantes, avec un très grand talent pour faire la conversation, et j'adorais leurs présences.

    Sans la moindre crainte, je me dirigeais donc vers Eunpyeong, alors que la lune gagnait de la hauteur dans le ciel. Même si ce quartier était réputé pour être assez dangereux, cela n'angoissait pas la level 3 que j'étais. Personne ici n'oserait s'attaquer à moi. La plupart des humains évitaient le quatier, quand aux autres vampires... Aucun d'eux ne serait assez fou pour s'en prendre à un level 3. Même si notre autorité était de plus en plus remise en question, la domination physique restaient pour nous une alliée, et peu de vampires avaient vraiment le cran d'en venir au combat avec nous. D'un pas assuré, je traversais le quartier, m'arrêtant de temps à autre pour entrer dans un batiment, et y ressortir une vingtaine de minutes après. La plupart des établissements n'avaient rien à signaler, alors je me contentais seulement de saluer les gens présents et d'échanger quelques mots avec les filles libres avant de repartir. Les ennuis arrivèrent plus tard.

    Alors que j'arrivais à un batiment bien particulier, le premier établissement que j'avais acheté, tout semblait normal. Encore une fois, je m'apprêtais à partir après avoir discuté avec certaines filles quand l'une d'entre elle arriva vers moi en courant. « Mlle Evans... Il y a quelqu'un dans la réserve... Je ne sais pas qui c'est... Je ne comprends pas comment il est rentré. Je... ». Inquiète, je ne perdis pas une seconde pour aller voir. Ouvrant la porte de la réserve, ainsi que la lumière, j'y découvrit un homme, et une légère odeur de sang. Je détaillais le garçon pour finalement me rendre compte que je le connaissais. « Jung Won ?! ». Je m'approchais prudement du jeune homme. Il avait beau être humain, il semblait avoir un atrait fort particulier pour la baguarre, et même si je craignais rien, je voulais éviter d'attirer les curieux. « Je peux savoir comment tu es arrivé ici ? ». Relevant doucement son visage de mes mains, je regardais la blessure sur sa joue. « Qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi es-tu blessé? Viens, on va en parler dans mon bureau. ». Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, je l'attrapais par le bras et l'entrainais avec moi dans une pièce un peu plus loin, à l'écart des regards et oreilles indiscrèts. Je refermais la porte à clé derrière moi, pour être sur que personne ne viendrait nous déranger. « Bon, tu m'expliques maintenant ? ». Je me doutais bien qu'il avait encore eut des problèmes, le tout était de savoir pourquoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Seo Kang Joon + M (엗랜)
Messages : 78
Double compte ? : Kim Jun Myeon + Wu Gao Sheng

I will, for you.
avatar
Yim Jung Won
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Mar 16 Fév - 3:12







 ~ Une soirée mouvementée ~

 Evans Summer & Yim Jung Won




Les paupières closes, j’essayais de reprendre mon souffle avec difficulté. J’espérai sincèrement qu’ils n’allaient pas se ruer tous ici, à démolir la porte sans aucun scrupule et nulle gêne. Il ne manquerait plus que ça. De dos contre la porte je réfléchissais à un quelconque stratagème dans le cas où ils finiraient par dévaler ici. J’ignorai les lieux, ils étaient trois, ils pourraient facilement me piéger dans la demeure si je ne me décidais pas à la visiter dans les secondes qui viennent. Reprenant doucement mon souffle, je me levais en m’appuyant sur la porte et approchant d’une autre porte qui se trouvait un peu plus loin, je me figeai sur place en entendant du bruit émanant de l’autre coté du mur. Je n’étais donc pas seul, cette demeure était habitée.

Devinant que quelqu’un n’allait pas tarder à débarquer dans les minutes qui suivraient, je me précipitai pour m’armer d’un quelconque objet suffisamment lourd ou bien, assez tranchant, parmi ce bazar, afin de pouvoir convenablement me défendre si besoin. Je priais ne pas être tombé dans le repère d’une famille de vampires. Bien qu’Eunpyeong fût réputée pour être regorgée de ces monstres ivres de sang, j’espérai avoir la chance d’être tombé sur des calices plutôt que des vampires. Ce n’était vraiment pas le bon moment pour en croiser, non.

Avant même que quelqu’un ne débarque, j’eu le temps de me faufiler derrière un tas de cartons tous aussi poussiéreux les uns que les autres et m’accroupis, me faisant le plus petit que possible. Lorsque la porte s’ouvrit tout en laissant entrer de la lumière, une ombre apparut sur le sol, et je pus reconnaitre de suite, une silhouette féminine. Je resserrai entre mes doigts l’objet déniché lorsque je la vis pénétrer l’enceinte. On alluma sans plus tarder la lumière, et de ses talons qui venaient frapper contre le sol, je compris qu’elle s’approcha de ma cachette, comme s’il était évident, comme si elle avait, de suite, deviné que l’intrus s’était dissimulé en cet endroit. Comment ? Alors que je fronçais les sourcils, le doute qu’elle fût un vampire effleura mon esprit. De mon autre main de libre, je venais effacer le sang qui perdurait de couler sur ma peau lisse. Le liquide rouge vint imbiber mes doigts, et il n’eut plus doute. Ce ne pouvait être que ça.

En position d’attaque, je m’apprêtais à lui sauter au cou, préférant ne pas opter pour la défense, c’était elle ou moi, pas question de perdre la vie si maladroitement. Je veillais au moindre de ses pas, et lorsqu’ils se firent beaucoup plus sonnants, je me levais en vitesse, brandissant de mes deux mains l’objet au dessus de ma tête, prêt à lui porter des coups. Cependant lorsque je vis son visage et que mon nom prononcé de sa bouche parvint jusqu’à mon ouïe, me faisant retenir mes coups de justesse, j’abaissais l’objet avant de le laisser tomber au sol, tout comme je me laissais tomber à terre, à ses pieds. Mes sourcils se froncèrent et mon regard se perdit dans le carrelage. « Summer… »  Avais-je laissais échapper dans un simple souffle. J’aurai pu la tuer si elle n’avait pas eu l’idée de prononcer mon nom à ce moment là.

Trop de questions se suivirent les unes à la suite des autres, elle s’était empressée à me bombarder de questions, curieuse de découvrir ce qui m’avait amené à m’introduire de la sorte chez elle, certainement. Ses doigts vinrent agripper mon menton sans aucune brutalité, avant de découvrir mon visage meurtri par tout mélange d’émotions, et bien sûr, la blessure qui y figuré. Je n’eus le temps de répondre, ni même de rétorquer à la décision qu’elle venait elle-même de prendre. Je fus traîné en vitesse, par le bras, jusqu’à une autre pièce. Après ayant pris le soin de fermer la porte à clé, elle se tourna de nouveau à moi, me faisant face, laissant son impatience et sa curiosité déborder à nouveau. « On m’a poursuivit. » Avouais-je finalement après avoir laissé perdurer quelques longues et interminables secondes, sans pour autant qu’elles ne se transforment en minute. « Une affaire de vampire. Comme toujours. » Avouais-je franchement. Pourquoi le lui cacher ? Ce n’était pas comme si cette jeune femme ne m’avait déjà sauver la peau plus d’une fois alors que je me trouvais en la compagnie de vampires, en mauvaise posture.


© M

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Maddy'n
Avatar : Jamie Chung
Messages : 106
Double compte ? : ~


Age : 309 ans
avatar
Evans Summer L.
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Dim 22 Mai - 18:26

Jung Won & Summer L.

« Reste tranquille ! »


Mon regard commençait à se faire sévère, comme une mère qui s’apprêtait à faire la leçon à son fils. Jung Won avait continuellement des ennuis, et même s’il ne m’était rien, je n’arrivais pas à me désintéresser de lui. Rapidement, je cherchais dans un des tiroirs du bureau des pansements et du désinfectant pour nettoyer sa plaie, avant que l’odeur du sang n’excite tout le batiment. Aussi bien « mes filles » que les clients. Surtout les clients… Je ne m’inquiétais pas du comportement des filles, puisque je les choisissais moi-même, et les vampires que j’employais savaient toutes se contrôler. Ceux qui m’inquiétaient vraiment, c’étaient les clients. J’avais beau diriger avec force les maisons closes de Séoul, je n’avais pas pu éviter certains accidents. Comme des bagarres entre les clients, ou des crises de démences à cause de l’odeur de quelques gouttes de sang perdues par une de mes prostituées. Certains de mes bâtiments étaient désormais plus prestigieux, n’ouvrant leurs portes qu’aux hautes sociétés, mais dans un batiment comme celui-ci allait humains et  jeunes vampires comme bon leurs semblaient, et je savais qu’il ne suffirait pas de grand-chose pour exciter les plus jeunes de mes congénères. J’invitais Jung Won à s’assoir sur une des chaises devant mon bureau, tandis que je lui faisais face, me baissant un peu pour désinfecter doucement sa plaie avec du coton. Je faisais uniquement de petits mouvements, toujours très lents, pour ne pas le brusquer. Non pas qu’il soit si fragile que ça, mais en voyant le sang perler sur sa joue, je ne pouvais que me rappeler à quel point les humains étaient si fragiles en général. Et à quel point lui semblait toujours avoir des ennuis.

Et quels ennuis ? Des vampires. Encore. Cela ne m’étonnait même plus. Déjà à notre première rencontre, je l’avais préservé des crocs de mes semblables. Pour autant, cela ne semblait pas lui avoir servi de leçon. Et un jour, il aurait de vrais problèmes. Autres que des vampires de bas étages. Je ne savais pas d’où partait ses altercations avec les autres vampires, mais s’il c’était lui qui cherchait les ennuis,  je me doutais bien qu’un jour ou l’autre, la milice finirait par intervenir. Et même moi, je ne pourrais pas vraiment m’opposer à eux. Je pouvais encourager le jeune homme à se conduire correctement, mais pas le forcer. Enfin, si, je pouvais le forcer, mais il n’était pas dans mes habitudes  de violenter ou de forcer les gens à faire quoique ce soit. Finissant de désinfecter sa joue, j’appliquais ensuite un petit pansement pour que cela cicatrise, avant de finir par nettoyer une de ses mains, sur laquelle se trouvait également une quantité de sang non négligeable. « Qu’est ce qui se passe avec les autres vampires ? Où est le problème ? ». Me relevant, je me dirigeais vers une petite corbeille en acier, située dans un coin de la pièce, dans laquelle je jetais les cotons avant d’y mettre le feu. Simple précaution, pour ne pas attirer les curieux. « Il y a du sang, sur tes vêtements ? Si c’est le cas, tu ferais mieux d’en changer. Ne serait-ce pour pouvoir quitter le quartier en vie. ». Il était déjà difficile d’être humain dans ce quartier, si en plus il présentait une odeur de sang sur lui, je ne donnais pas cher de sa vie.

Je revins me placer face au jeune humain dans le but de le mettre en garde sur ses agissements. Toujours dans le calme, mais avec cette fois-ci, un ton maternel un peu plus présent que d’habitude. « Tu sais que la milice va finir par te tomber dessus si tu continues ? Je ne serais pas toujours là pour te sauver la mise. Et crois-moi, tu ne veux pas connaitre les miliciens. Encore moins leur chef. ». J’avais beau être très proche et intime avec le chef de la milice, Jun Min, j’étais également très au courant de son autorité. Si la violence et les menaces avaient tendances à me répugner, Jun Min lui, n’hésiterait pas à y recourir si cela était nécessaire. Et se mettre la milice à dos n’étais jamais une bonne idée, même quand on était un humain. Bien que la milice ne soit peut-être pas le pire sort qui puisse lui arriver. Un jeune vampire pouvait certainement se montrer bien plus cruel et sauvage que les chiens de la milice. Etre humain n’était certainement plus une si bonne situation de nos jours. Restait encore que les calices qui de nos jours, n’avaient pas trop à craindre des vampires. Ca ne me paraissait pas être la bonne solution pour lui, mais savait-on jamais. « Tu as déjà pensé à devenir un Calice ? Ca pourrait t’éviter certains ennuis. ». A part le mettre en colère, je n’avais pas grand-chose à risquer, et même s’il était en colère, je ne prenais pas de grands risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Seo Kang Joon + M (엗랜)
Messages : 78
Double compte ? : Kim Jun Myeon + Wu Gao Sheng

I will, for you.
avatar
Yim Jung Won
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Lun 6 Juin - 21:45







 ~ Une soirée mouvementée ~

 Evans Summer & Yim Jung Won




Il faut le reconnaître, j’eus énormément de la chance de tomber sur Summer et non un repère de vampires affamés, ici, au moins, j’étais presque certain que les buveurs de sang n’allaient pénétrer l’enceinte, ils n’oseraient en présence d’un vampire au rang bien plus supérieur au leur. À moins que, de toute évidence je n’allais pas m’éterniser chez Summer, bientôt j’allais devoir regagner le quartier général avant de pouvoir rentrer chez moi. À l’heure qu’il est, j’étais certain que la plupart de mes camarades devaient avoir été alerté, qu’un groupe de level 1 partait en chasse. S’ils apprenaient que j’avais été le déclencheur de tout ce brouhaha que diraient-ils ? Une fois représentait peu, mais s’ils apprenaient que j’ai pour habitude de m’aventurer dans le repère des vampires, à la recherche du meurtrier, je doutais que ma présence allait finir par les déranger très vite. Il me fallait être plus discret, plus judicieux.

Tandis que je me perdais dans mes songes, je ne pus m’empêcher de grimacer légèrement à chaque fois que le coton empli de désinfectant venait frôler ma joue. Ce n’était pas très agréable, mais à force j’avais pris l’habitude. La voix de Summer finit par me hisser de ma rêverie lorsqu’elle m’interrogea une fois de plus. « Qu’est ce qui se passe avec les autres vampires ? Où est le problème ? » Le problème ? Devrais-je lui dire ? J’avais beau eu sympathisé avec gente dame, et qui plus, est un vampire, je restais sceptique sur le fait de partager ma vie privée avec l’un de nos ennemis. Je sais, Summer semblait de loin être comparable à tous ces autres, mais le doute régner toujours. Il me fallait du temps, la peine n’avait encore disparue. « Il y a du sang, sur tes vêtements ? Si c’est le cas, tu ferais mieux d’en changer. Ne serait-ce pour pouvoir quitter le quartier en vie. » Alors qu’elle était partie mettre feu à l’ensemble des morceaux de coton imprégnés de mon sang, j’ôtais doucement mon tee-shirt et le lança à mon tour, parmi le feu qu’elle avait allumé. Je rajustais simplement ma veste sur mes épaules, qui, par chance, n’avait été tâchée. « Tu sais que la milice va finir par te tomber dessus si tu continues ? Je ne serais pas toujours là pour te sauver la mise. Et crois-moi, tu ne veux pas connaitre les miliciens. Encore moins leur chef. » La milice, hein, combien de fois avait-on évoqué l’ampleur de cette organisation tenue par des vampires au pouvoir immense ? Nous en parlions, oui, entre nous, entre Rebels. Je n’y avais jamais prêté tellement attention, mais il est vrai que si je continuais ainsi je n’allais tarder à faire parti de leurs cibles, à surveiller avec attention. Leur leader devait être quelqu’un de remarquable, quelqu’un dont il fallait se méfier, et encore moins croiser la route si je reprenais les dires de Summer. L’avait-elle déjà croisé ? Avait-elle un lien direct avec leur leader ? Pour un vampire de  si longue date, si je puis me le permettre, je suis certain que Summer avait du déjà rencontrer le chef de la milice et non pas une simple fois. « Tu as déjà pensé à devenir un Calice ? Ca pourrait t’éviter certains ennuis. » Je restais silencieux jusqu’à maintenant, comme à mon habitude, je n’étais pas un très grand bavard, ouvrir la bouche pour ne rien dire d’utile n’était pas dans mes habitudes, et encore moins si c’était pour dévoiler quelque chose de confidentiel, comme quelque chose en rapport avec les Rebels. « Un Calice? » Je ne pus me retenir d’émettre un léger rire moqueur avant de laisser apparaître un sourire en coin. « Plutôt mourir. » Je penchais légèrement la tête sur le côté avant de plonger mon regard dans le sien et reprendre avec sérieux. « Jamais je ne pourrai me soumettre à un buveur de sang. » Comment le pourrais-je ? « Se serait un supplice que d’appartenir à l’une de ces créatures, sans trop vouloir te manquer de respect. » N’ayant l’envie de m’éterniser sur le sujet et d’attirer que trop son attention, je déviais la conversation. « Dis moi, il semblerait que tu connaisses bien plus la milice que ce que j’en sais. Tu connais leur leader ? »


© M

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Level 3
theyarepowerful

Pseudo : Maddy'n
Avatar : Jamie Chung
Messages : 106
Double compte ? : ~


Age : 309 ans
avatar
Evans Summer L.
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    Lun 13 Juin - 20:05

Jung Won & Summer L.

« Reste tranquille ! »



    Contrairement à ce qu’on pouvait penser, Jung Won n’était pas stupide. Inconscient voir suicidaire, mais pas stupide. Il avait répondu à toutes mes questions par le silence, je n’avais rien appris de plus sur lui. A part certainement qu’il ne devait pas me faire suffisamment confiance pour me dire la vérité. Heureusement, je disposais de bien d’autres sources d’informations que sa propre personne. C’était incroyable tout ce que les hommes pouvaient raconter aux femmes qui savaient les satisfaire. Si Jun Min et sa milice étaient puissants et très bien informés de ce qui se passait dans cette ville, je n’étais pas complètement en reste non plus. Ce quartier était presque mien, la plupart des bordels m’appartenaient et le réseau d’information que cela formait me permettait d’apprendre bien plus de chose qu’on ne pouvait l’imaginer. Notamment sur la basse société vampirique. Si notre haute société ne se laissait pas facilement tenter par des prostitués de bas quartiers, ils ne fallaient pas oublier que toutes les révolutions étaient lancés par le petit peuple. Et qui d’autres mieux que nous pouvait le connaitre. J’étais sûre que si je le demandais, je pouvais obtenir des informations sur le jeune homme. Un humain du nom de Jung Won qui avait un merveilleux attrait pour les conflits avec les vampires, ça devait se connaitre. Je respectais la vie privée de l’humain, mais s’il continuait à avoir aussi souvent des problèmes, il faudrait bien un jour en identifier la source et le régler. Et si je ne le faisais pas, d’autres le feraient, et alors, peut-être regrettera-t-il que ce ne fut moi.

    Sans le quitter des yeux, je le regardais jeter son t-shirt dans les flammes. Au moins, il quitterait certainement le quartier en vie. Et encore, ce n’était peut-être pas complètement à parier. L’idée de devenir un calice ne semblait pas vraiment lui convenir car il daigna cette fois-ci me répondre. Et ses propos le confirmaient. Il ne semblait pas nous porter dans son cœur, ce qui ne m’étonnait pas au vue de ses récurentes altercations, mais ce n’était rien à côté de ce qui pouvait encore lui arriver. « Oooh ! Crois-moi, tu mourras. Et certainement pas de la plus belle manière. Les calices aussi meurent me diras-tu, mais eux ne sont pas déchiqueté dans une ruelle sombre par un vampire de bas-étage. ». Les humains ne pouvaient plus prétendre à une mort noble. Il y a encore 50 ans, ils dominaient le monde, aujourd’hui, les choses avaient beaucoup changer et être un humain n’était pas un luxe. « Et si je ne te laissais pas le choix ? ». Loin de moi la volonté de lui forcer la main, je voulais simplement jauger jusqu’où pouvait aller son aversion pour mon espèce. Et peut-être lui laisser une chance, s’il le voulait, de vivre quelques années de plus. J’étais loin d’être une vampire des plus tyrannique, et être le calice d’un level 3 présentait une protection d’un plus haut niveau. Personne ne voulait vraiment nous affronter. Encore moins en nous ayant volé quelque chose. « Mon offre est sérieuse, prend le temps d'y réfléchir. Etre un calice n'est pas si terrible que ça quand on peut choisir son vampire.».

    Je fus étonner de l’entendre mentionner la milice. Pour quelqu’un qui avait aussi souvent des problèmes avec les vampires, j’avais un peu de mal à croire qu’il puisse en savoir si peu. Pas même le nom de leur leader. Enfin, peut-être que c’était normal chez les humains d’ignorer son nom. Pour un vampire, c’était différent, le nom d’un level 3 ne s’oubliait pas, encore moins quand il dirigeait une telle organisation. « Je le connais oui. ». Je n’étais pas rentré dans les détails sur notre relation, moi-même ne sachant pas comment la décrire. Ami, certes, mais il nous arrivait aussi d’être amant, confident, ou bien encore associé.  Et ce sans se préoccuper de son statut de milicien. Il faut dire que je n’étais pas une fervente défendeuse de la milice. Je les trouvais un peu trop vieux jeu et réactionnaire, et si je n’avais pas connu Jun Min dans un cadre plus privé, je n’aurais certainement jamais été si proche de lui. « Comme tout les levels 3, il dégage quelque chose de particulier. Et si tu veux un vrai conseil : Reste loin de lui. Et de la milice. Ces gens là ne sont pas particulières connus pour leur sympathie et leur compassion. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée mouvementée [ Evans Summers ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 2-
Sauter vers: