Partagez | 
 

 Miskine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Miskine.   Dim 17 Jan - 15:20

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
L'impatience rendait le liquide pourpre de son corps des plus agités, le poussant à cogner à ses tempes. Les pupilles dilatées, le souffle court et la bouche entrouverte pour mieux appréhender les odeurs multiples qui se mêlaient, Chul Hei rabattit sa capuche sur sa tête, dégageant au passage quelques mèches sombres qui obstruaient sa vue. Il était bientôt l'heure. La masse de vermine humaine qui s'accumulait au sol en contre-bas n'arrivait plus à canaliser son intérêt et son esprit, il lui fallait désormais davantage pour calmer ses ardeurs naissantes. La nuit tombait en un voile sombre sur la capitale, emportant avec elle le calme et la patience du vampire pour n'en laisser qu'une bête assoiffée. Assoiffée, insatiable, désireuse : vengeance, tendresse, attention, faim ; voilà tant de choses qu'il désirait sans jamais pouvoir n'y remédier en totalité. La faute à qui ? Haletant à la façon de ces molosses de chiens maoris que l'on garde en laisse devant une proie, le jeune homme exaltait, supportait mal ce carrousel de minutes qui défilaient sans qu'il ne soit jamais l'heure pour lui de fondre sur sa proie. La faute à qui ? Refermant d'un geste net la mâchoire, ses canines heurtèrent la rangée inférieure de ses dents sans qu'il ne s'y plaigne, répétant ce même geste comme un roulement de tambour décisif. La faute à qui ? Voilà cinq heures qu'il reposait sur le toit de cette boutique d'allure misérable de par sa condition humaine, immobile. Le chasseur savait traquer, c'était là son essence première. Et ce pauvre petit faon ne savait pas ce qu'il risquait, à s'agiter ainsi, à dépenser sa pauvre énergie à contenter quelques clients. Un rire, presque gras, rauque avant tout, lui échappa.  Puis il se tut : l'heure était venue, alors il se leva.

Lorsque Chul Hei fut mêlé à cette foule de piétons, il passa une main dans ses cheveux et les ébouriffa. Il n'était pas certain d'être en droit de faire ce qu'il s'apprêtait à faire, Jae Jin lui en tiendrait rigueur, c'était certain. Du moins, s'il l'apprenait : rien ne l'obligait à le lui avouer, si ? Jun Myeon était misérable, méprisable, détestable, un insecte qui jouait parmi les grands, entiché d'un être qui ne lui convenait pas. Et sa place à lui, dans tout ça ? Relayé au fond du placard comme un jouet que l'on oublie en grandissant, un animal dont l'on se lasse. La faute à qui ? Le vampire ne tolérait pas de passer au second plan aux yeux de son frère par la faute d'un gosse vulgaire et trop curieux. Personne ne pouvait prétendre avoir la main-mise sur son jumeau, au risque de trépasser avant d'avoir confirmé ces soupçons. Il bouscula quelques épaules sans prendre la peine de s'excuser, ça n'était qu'une perte de temps. Les humains avaient cette tendance à se sentir victimiser : excusez-vous mille fois, personne ne s'en souviendra ; bousculez-les une fois, ils vous en tiendront rigueur jusqu'à la fin. C'était fou comme les tares de l'humanité lui paraissaient évident, maintenant qu'il n'était plus des leurs. Lorsqu'il passa la porte de la  petite épicerie qui avait la malchance d'avoir un gamin comme vendeur, il se félicita d'avoir tant attendu : le dernier client venait de sortir, laissant ainsi le chasseur seul avec sa proie. Chul Hei babillait d'avance : devait-il prendre le temps de jouer avec sa cible avant d'y planter les crocs, pour le plaisir de voir la peur briller au fond de ses yeux ? Jae Jin lui pardonnerait, il était son frère, il ne pouvait décemment lui en tenir rigueur longtemps pour la mort d'un être insignifiant.

Le vampire croisa ses bras sur le comptoir, quelques uns de ses cheveux cachant ses yeux aux pupilles si profondes. Esquissant un sourire dentu, dangereux, il fit rouler la pointe de sa langue sur ses lèvres. « Tu es tout seul, gamin ? » Plus qu'une question, c'était un rappel : personne ne pourrait le sauver, aujourd'hui. « Ça tombe bien, on a quelques petites choses à se dire, toi et moi. » Sans qu'il n'en ait conscience, son regard descendit jusqu'à la jugulaire recouverte d'un épiderme fin de Jun Myeon. Son frère l'aimait-il tant ? Il devinait bien que, derrière cet air d'enfant faussement innocent, se cachait un petit diable. Un petit diable qui sentait fichtrement bon, dont la peau nacrée l'appelait indéniablement. Voilà une énième raison pour laquelle il ne pouvait le supporter.   
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Miskine.   Mer 20 Jan - 1:29






  너, 나 , 우리 ?

 Jung Chul Hei & Kim Jun Myeon





" 헷갈리게 하지마  "

- 방탄소년단



La journée fut pénible et assez longue. Cela faisait maintenant presque une semaine que la mauvaise humeur se baladait en ma compagnie. J’ignorais encore la raison qui me poussait à me lever tous les matins avec ces pensées étranges en tête, mais, continuellement, elles me menaient toujours à  lui. Pourquoi lui ? Pourquoi ce type ? Pourquoi prenait-il autant de place dans mon esprit ? Il y avait quelque chose qui me perturbait inlassablement et je n’aimais pas ça.

Je me rappelle encore avec exactitude la première fois que nous nous sommes rencontrés. Comment pourrais-je l’oublier ? Ce type que je croyais être Jae Jin n’était autre que Chul Hei, son jumeau dont j’ignorais jusqu’à ce jour son existence. Jae Jin me parlait très peu de lui à cette époque, mais, jamais je ne me serai douté qu’il aurait un frère, et encore moins un jumeau. Ce jumeau qui semblait vouloir tout tenter pour m’éloigner de lui. Nous étions de loin de très bons amis, et son comportement m’irritait à chacune de nos rencontres.

« Hey ! Petit ! Tu n’aurais pas d’autres brioches ? » Je relevais aussitôt la tête lorsque le businessman m’interpela alors que je faisais de la mise en rayon. Je me levais silencieusement et partais en direction de l’arrière boutique, pêcher sa requête. « Tu pourrais te presser ? Je n’ai pas que ça à faire ! » Et voilà que ce type me donnait des ordres. J’étais certes, plus jeune que lui et par conséquent lui devais respect, mais ce type bourré aux as n’en avait nullement pour moi. Devrais-je alors en avoir autant pour lui ? « Tenez. » Lui dis-je en lui tendant un sachet de brioches avant qu’il ne déposa sur le comptoir  un billet de 10 000 wons et disparu. Quelle plaie.

Au fil des heures je ne me rendis pas compte que nous approchions de la fermeture du magasin. Généralement le propriétaire de la boutique se pressait déjà pour me demander de faire rentrer les stands positionnés à l’entrée, mais aujourd’hui il semblait que personne n’allait venir. Allais-je devoir fermer boutique seul ce soir ? Alors qu’un client pénétrait l’intérieur de la boutique, je reçu un appel du propriétaire me demandant de faire la fermeture. « Je suis navré Jun Myeon. Pourrais-tu t’en occuper une fois de plus ?» Allais-je sérieusement le lui refuser ? « Oui … je comprends … bien sûr. À demain. »Cet homme n’en avait que faire de son business, il se contentait d’encaisser l’argent qu’il gagnait pour les simples plaisirs de son amante beaucoup plus jeune que lui, d’une bonne dizaine d’années.

Alors que le dernier client s’en alla après avoir trouvé son bonheur, je laissais échapper un soupir d’aise derrière le comptoir, passant une main dans ma chevelure ébène je m’appuyais de dos contre celui-ci. « Une journée qui s’achève de nouveau … » Me laissant guider par mes songes pendant l’espace de quelques temps je ne fis plus attention à ce qui m’entourait jusqu’à ce que, du moins, je reconnu sa voix. « Tu es tout seul, gamin ? » Je m’étais retourné aussitôt l’avoir reconnu. «Ça tombe bien, on a quelques petites choses à se dire, toi et moi.»  Chul Hei. Il ne manquait plus que ça. Comme si ma journée n’avait pas déjà été assez mouvementée, mais il fallait en plus que ce sale type vienne chercher les ennuis. « Je n’ai pas de temps à perdre à jouer avec toi. » Avais-je répondu sur un ton froid et distant. Je n’avais absolument pas confiance en ce type, il était dangereux et assez rebelle. J’avais la certitude qu’il serait même prêt à se jeter sur moi pour s’abreuver de mon sang, d’ailleurs son regard qui soutenait cette même position depuis déjà quelques secondes me le prouvait suffisamment.  Nul besoin de mot, les gestes trahissaient tout simplement.



© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...


Dernière édition par Kim Jun Myeon le Jeu 11 Fév - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Miskine.   Mer 20 Jan - 17:06

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
Le dos voûté, le menton reposant sur son avant-bras et un sourire carnassier aux lèvres, Chul Hei aimait prendre le temps de détailler celui qu'il considérait comme sa victime, suivant des pupilles le moindre de ses faits et gestes pour les ancrer dans sa mémoire. Le terme ne devait pas être vu ainsi des deux côtés, ce gamin devait sans doute vivre dans la certitude que Jae Jin serait toujours présent pour le sortir des travers du mauvais jumeau ; voilà une pensée qui renforçait l'amusement dudit. Certes, son frère était sa raison de vivre, et inconsciemment, à chercher ainsi Jun Myeon, c'était l'affection de l'autre qu'il voulait susciter. Un peu à la façon d'un enfant qui enchaîne les bêtises pour pousser ses parents à ne voir que lui. Ça n'était cependant pas tout : le gamin avait quelque chose d'addictif, et son désir d'en faire son jouet augmentait un peu plus chaque jour. Il s'imaginait souvent de quelles façons il pourrait le faire hurler, lui faire regretter de s'être immiscé ainsi entre eux ; de quelles façons il pourrait le marquer, faire de lui sa propriété et lui faire comprendre qu'il n'appartenait qu'à lui, qu'il serait sien jusqu'à sa mort avec toutes les peines et les douleurs que cela impliquait. Il n'allait jamais aussi loin cependant : Chul Hei n'assumait pas encore dans son entièreté le fait de faire délibérément du mal à un adolescent malgré ses pulsions, et l'idée de prendre son frère en traître le débectait. Il avait tout son temps pour réfléchir à la façon dont il procéderait tant que son frère n'était pas réellement décidé à faire du petit vendeur obligeant son calice. Cela lui laissait le champ libre pour s'amuser encore un laps de temps sans précipiter les choses.

Ses sourcils se froncèrent tandis que ses dents se resserrèrent dans un claquement indolore. Il n'appréciait pas particulièrement la façon dont Jun Myeon s'adressait à lui, bien qu'en réalité, il n'apprécie pas grand chose chez le garçon. Son regard quitta sa peau à l'odeur aguicheuse pour rouler jusqu'aux siens avec un agacement certain. « Ça n'est pas comme si je te laissais le choix, morveux. » Lilith, comme c'était plaisant pour le vampire de rappeler au vendeur son âge, ou son infériorité quelle qu'elle soit. En soi, ils n'étaient pas tant écartés, mais la différence restait marquée à cette période de la vie. A nouveau, sa langue caressa ses propres lippes pour retirer l'humidité due à la faim qu'elle avait laissé à son premier passage. Le défunt monstrueux se redressa avec flegme et s'étira en faisant craquer ses doigts, cherchant à éveillé son corps engourdi par les heures passées à attendre sur le toit de l'épicerie. « Ferme la boutique, je ne veux pas qu'une quelconque personne puisse nous déranger. » Chul Hei avait volontairement usé d'un timbre presque lascif, enjôleur et à la fois tellement froid. Les humains n'étaient que peu nombreux à exceller dans l'art de masquer leurs sentiments, et il raffolait du visage du plus jeune lorsqu'il y lisait tout ce qui se passait dans son esprit. Et pourtant, Jun Myeon n'était pas des plus expressifs, il fallait croire que le vampire l'avait juste trop observé. « Jae Jin n'est pas là pour te sauver, semblerait-il. » Il pencha la tête sur le côté alors que son visage se détendait au profit d'une expression plus douce. Même sa voix avait baissé d'un octave et s'était faite traînante comme pour noter une simple affirmation ; c'était le cas. D'ordinaire, Jae Jin ne traînait jamais loin de son chiot bâtard, où pouvait-il être ce soir ? Sans doute occupé à l'oublier un peu plus.
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Miskine.   Jeu 21 Jan - 13:31






  너, 나 , 우리 ?

 Jung Chul Hei & Kim Jun Myeon





" 헷갈리게 하지마  "

- 방탄소년단



J’ignorai avec certitude le sentiment qui habitait mon corps à ce moment là, à ce moment précis où il s’était décidé à prendre de nouveau la parole, pourquoi ? Pourquoi ce type venait-il sans cesse chercher les ennuis, cherché à me provoquer comme si je lui avais fait quelque chose. Je ne le connaissais pas, du moins, pas autant que Jae Jin.  Était-ce parce qu’ils sont jumeaux ? Étais-je un obstacle dans leur lien fraternel ? Nous nous n’étions jamais donnés la chance de discuter une seule fois, rétablir un lien d’ordre, non, à la place, seules haine et colère nous envahissaient à chacune de nos rencontres.

Mes yeux restaient fixés sur ses lèvres fines tandis qu’il terminait par conclure. Je n’écoutais pas un seul de ses mots, déconnecté du monde pendant l’espace d’un instant, je restais concentré sur ses lèvres, comme si je n’attendais plus qu’il vienne à moi, qu’il vienne s’aviner pour atténuer sa soif qui ne semblait vouloir s’estomper. Alors qu’il caressa à nouveau sa lèvre inférieure de son muscle humidifié d’un quelconque désir, une étrange sensation traversa l’ensemble de mon corps, alarmé, m’obligeant à reculer d’un léger pas. Cette faim, cette soif qui le consumé à chaque fois que nous nous retrouvions, était-elle si avide qu’il puisse ne pouvoir se retenir ? Il semblait toujours aussi déterminé, mais qu’espérait-il réellement ? La réussite ? Ou bien l’échec ?

Alors que le jeune vampire s’était mis subitement à faire craquer une à une ses phalanges, le son désagréable me fit revenir à la réalité, loin de mes songes, à présent plus que cendres, jusqu’à ce que la flemme ne se ravive à nouveau. « Ferme la boutique, je ne veux pas qu'une quelconque personne puisse nous déranger. »  Nous déranger ? Ce mec était-il sérieux ? Il pouvait être son jumeau, sa moitié, mais ils étaient de loin de se ressembler. L’un était doux, tandis que l’autre  était « violent ». Comme si j’avais face à moi un portrait d’une, et unique même personne, dont l’âme s’était divisée en deux. « Jae Jin n'est pas là pour te sauver, semblerait-il. » S’était-il mis à me menacer à l’instant même ? Que pouvais-je faire ? Jae Jin n’était pas là, et il ne se douterait certainement pas que son jumeau maléfique s’était rendu ici, jusque dans le but de me vouloir du mal. Les poings serrés derrière le comptoir, je me trouvais dans une impasse, à moins qu’une quelconque personne se jetterait dans l’entre du gouffre par tout hasard, me venir en aide inconsciemment. Je ne voulus pas céder, mais à part lui demander ses intentions dans l’espérance qu’il puisse ensuite partir, je ne voyais d’autres solutions. Elle était la plus sage.

« Qu’est ce que tu me veux ? Qu’-as-tu à me dire ? » Je n’avais pas été aussi agréable que lui dans ma manière de m’exprimer à travers le ton froid que je soutenais depuis tout à l’heure déjà, et ce,  bien même si la peur s’emparait de l’ensemble de mon corps. Je devais rester fort, oui.


© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...


Dernière édition par Kim Jun Myeon le Jeu 11 Fév - 3:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Miskine.   Dim 24 Jan - 18:49

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
Jamais encore Chul Hei n'avait eu à affronter Jun Myeon en face à face, ou tout du moins, jamais si longtemps. Et quand bien même cela ne faisait qu'une poignée de secondes, minutes tout au plus, qu'il était ainsi devant lui avec nonchalance, il s'en retrouvait déstabilisé et ne pouvait quitter la porte du coin de l'oeil. Les choses étaient anormalement calmes. D'ordinaire, voilà déjà un moment que Jae Jin serait intervenu : son jumeau ne les laissait jamais seuls plus d'une trentaine de secondes de crainte que les pulsions sanguinaires de son frère ne refassent surface. Il n'avait peut-être pas tord car, de toutes évidences, la soif tiraillait déjà le vampire dont la gorge brûlante réclamait avec ferveur le liquide pourpre du plus jeune. Ses orbes d'un noir presque irréalistement irisés s'étaient faits plus profonds et voilés par une excitation propre aux sangsues, ne cessant d'alterner entre l'entrée de l'épicerie et la nuque appétissante de son interlocuteur. Puis son corps. Avait-il seulement désiré quelque chose plus ardemment que le fait de presser ses hanches entre ses doigts à en imprimer la trace de ses ongles tandis que ses crocs se chargeaient de faire entendre cette voix mélodieusement suppliante ? Avait-il déjà voulu quelque chose avec plus de passion  que l'idée même de le posséder corps et âme dans la litanie enchanteresse de ses cris de douleur ? Maintenant que Chul Hei était seul, le gamin livré entre ses griffes acérées par la vengeance, il ne sut plus ce qu'il devait faire : il l'avait tant rêvé sans y croire qu'il était incertain de savoir s'y prendre désormais, ce qui n'empêchait en rien ses pupilles de se dilater, son bassin de s'échauffer.

La froideur de Jun Myeon avait hérissé les poils des bras et de la nuque de Chul Hei. A nouveau, son rire teinta plus rauquement, plus chaud aussi. Le gamin sentait la peur à des kilomètres et renforçait son désir. Sa seule limite était lui-même, dont la conscience refusait une trahison directe et un affront à son frère. Une nouvelle fois, sa langue roula sur ses lèvres pour les humidifier d'un geste impatient. « Je veux tellement de choses, Jun Myeon. Pour commencer, que tu arrêtes de tourner autour de Jae Jin : tu ne lui apportes rien de bon, et je refuse de te laisser continuer à tâcher son existence par ta misérable présence. » Sa conscience était barrage, mais il était susceptible de sauter à tout moment. Level 1 dans son entièreté, la chasse lui était primordiale, et son instinct le poussait à chercher le sang dans ses recoins les plus intimes, prenant parfois entière possession de ses faits et gestes. Le vampire se redressa subitement et passa une main dans ses cheveux sombre pour les remettre à leur juste place. D'un bond félin et élégant, un fait surprenant lorsque l'on savait à quel point sa nature pouvait justement être disgracieuse, il se retrouva accroupi sur le comptoir en écrasant de ses bottines ce qui s'y trouvait sans préoccupation. Ainsi au plus près de l'humain, il pencha la tête pour scruter son regard, se réjouissant de son attitude, le souffle brûlant en dépit de son corps de glace. « Et puis aujourd'hui, je te veux toi. J'ai envie de te piétiner, de te faire crier, de te faire aussi mal que tu peux le faire aux autres. » Il n'était pas dur de deviner qui étaient ces autres en question, mais pour rien au monde, il ne lui aurait fait le bonheur de l'avouer de vive voix.  
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Miskine.   Lun 25 Jan - 16:13






  오늘은 날씨가


춥습니다 ... 왜 ?

 Jung Chul Hei & Kim Jun Myeon





" 나이제 경고해 헷갈리게 하지마  "

- 방탄소년단



Soutenant ce même regard, je tentai du mieux que je pouvais pour ne pas perdre face à Chul Hei. Je ne voulais pas paraître aussi misérable, et accessible à la fois. Ce type avait le don de me mettre non seulement dans tous mes états, mais il m’intriguait énormément. Je ne parvenais plus à penser à autre chose qu’à seulement m’imaginer ce qu’il serait capable de me faire, pour avoir osé le provoquer si mes doutes s’avéraient vrais.

Une fois encore sa langue vint imbiber ses lèvres marquées par le désir de pouvoir goûter, savourer ce liquide rouge qui flamboyait déjà sous ma peau, rien qu’à l’idée d’y songer.  Ce qu’il pouvait m’énerver d’agir de cette façon, il m’intimidait et en avait le plaisir de s’en distraire avec. C’était vraiment, frustrant.

« Je veux tellement de choses, Jun Myeon. Pour commencer, que tu arrêtes de tourner autour de Jae Jin : tu ne lui apportes rien de bon, et je refuse de te laisser continuer à tâcher son existence par ta misérable présence. » Je ne pus m’empêcher de froncer les sourcils suite à sa demande. Au fond je me doutais bien que cela ne lui plaisait pas, mais je n’y pouvais rien, c’était ainsi, et je me refusais de ne plus l’approcher. En quoi étais-je si mauvais pour Jae Jin ? N’était-il tout simplement jaloux que son frère, sa moitié ne se consacre plus entièrement à sa personne ? N’était-il le seul à qui cela déplaisait ? À qui cela blessait ? Pourquoi utiliser Jae Jin comme excuse ? Pourquoi ne pas tout simplement avouer la vérité ?

Je ne parvenais toujours pas à me faire à l’idée que Chul Hei était le jumeau de Jae Jin. Et ces mots prononcés à l’instant même m’avaient totalement refroidi. Identiques ils l’étaient, ils se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, et pourtant, si différents ils l’étaient. Ou alors était-ce du à ma présence qu’il se comportait ainsi ? Non, je devais cesser. Je ne devais pas tomber dans son piège, il essayait simplement de me faire culpabiliser, je devais rester fort.

Le bruit d’un craquement de papier me fit revenir à la réalité, délivré de mes songes je réalisais que le vampire s’était accroupi sur le comptoir, se tenant à quelques centimètres, seulement de moi. Il ne prit pas même la peine de dégager les outils installés, préférant les piétiner comme si cela ne représentait rien. Ce gamin avait vraiment le don de m’irriter, il venait à l’instant même d’anéantir de précieux documents que je devais classer pour mon supérieur. L’idée de le pousser pour qu’il tombe à la renverse en laissant échapper toute cette colère en moi effleura mon esprit, mais je n’en fis rien. Il m’énerve, me répétais-je tout simplement plusieurs fois en tête.  

Alors qu’il avait penché la tête en avant pour se rapprocher de mon visage, analysant le fond de mes prunelles avec insistance, il prit de nouveau la parole, me partageant ses pensées les plus noires et désireuses. « Et puis aujourd'hui, je te veux toi. J'ai envie de te piétiner, de te faire crier, de te faire aussi mal que tu peux le faire aux autres. »  Que suis-je censé faire à présent ? Je n’avais abaissé les stores, fermé boutique, j’avais encore la chance de m’enfuir loin de là, de l’éviter lui et sa folie, mais stratégiquement je n’étais pas placé au bon endroit de la boutique. Maudit vampire, il l’avait fait exprès.

« Toujours aussi hautain à ce que je vois. »Finis-je par dire. Les poings toujours serrés et dissimulés sous le comptoir, je repris. « Tu ne le feras pas, Chul Hei. » Avec aubaine je tente de m’approcher de lui, osant même l’attraper par le col de sa veste, l’obligeant à venir à moi sans pour autant que nos peaux s’effleurent. « Tu ne désires pas le malheur de ton frère, n’est ce pas ? »  Je marque un temps d’arrêt. « Qu’as-tu de plus précieux dans ta misérable vie ? » Cette fois-ci je le relâche comme si je venais tout juste, à l’instant, de jeter un déchet qui s’éternisait depuis trop longtemps déjà entre mes mains. Je tente ensuite de récupérer les papiers sur le bureau, l’obligeant même à se décaler pour pouvoir les récupérer. « Tu me mets bien dans l’embarras. Je ne sais pas comment je vais lui présenter ça demain. » Dis je en observant les documents abîmés et en y remettant de l'ordre.


© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...


Dernière édition par Kim Jun Myeon le Jeu 11 Fév - 3:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Miskine.   Jeu 28 Jan - 11:31

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
Le vampire ne supportait rien chez son interlocuteur humain. De son regard trop profond et envoûtant à la forme de ses lèvres appétissantes, de la finesse de ses traits à sa carrure frêle d'apparence, tout n'était qu'une mascarade visant à faire passer le diable pour un ange. Si Jae Jin se méprenait sur son compte, son jumeau n'était pas aussi naïf pour avaler rond le mensonge qui englobait l'être répugnant de Jun Myeon. Il voyait bien qu'en ses yeux brillaient une hargne dangereuse et une soif d'un quelque chose qu'il n'arrivait pas encore à définir. Sans parler du fait qu'il était sans doute un enfant à problème, le genre d'audacieux qui court après les ennuis par désir de reconnaissance. Que pouvait-il apporter de bon à son frère, lequel était bien trop précieux et joyeux pour tomber dans les limbes abyssales d'un monde dont il souhaitait le préserver ? Bien que le vampire ne semblait pas être aussi réfléchi, il ne détestait pas les gens sans raison fondée. Certes il n'était pas des plus agréables, et beaucoup se cassaient les dents et les os sur la carapace qu'il s'était forgée pour mettre une distance entre lui et le monde, mais il n'était pas si odieux. Lorsqu'il avait appris que Jae Jin avait rencontré l'humain, il avait d'abord partagé avec lui une forme d'enthousiasme : il avait toujours jalousé la facilité avec laquelle son frère se liait aux gens. Il était fier de lui, et heureux de le voir aussi épanoui. Cependant, Chul Hei avait été rattrapé par la réalité. Aucun humain n'était éternel, et bien peu supportaient la présence des vampires. Qu'importe la façon, tôt ou tard, Jun Myeon apporterait un malheur sans nom à son jumeau. Toutefois, il n'avait jamais pensé être le premier atteint de cette peine sans fond ; il n'avait jamais pensé être abandonné au profit d'un lien temporaire, et illusoire ; il n'avait jamais pensé se retrouver seul en marge de la société pour une histoire de rire et de sang. Et parce qu'il était aujourd'hui devenu un monstre sanguinaire par la faute de cet humain encore dans l'adolescence, il avait toutes les raisons du monde de désirer serrer son cou d'ivoire entre ses deux mains.

Accroupi sur le comptoir, irrespectueux envers les affaires qu'il piétinait sans ménagement sous ses semelles, Chul Hei fronça les sourcils en faisant rouler sa mâchoire inférieure de droite à gauche. L'espace d'un bref instant, ses pupilles avaient doublé de taille sous la surprise. L'humain n'avait pas entièrement tord : serait-il capable d'aller jusqu'au bout. Bien que les envies ne manquaient pas, il arrivait parfois qu'au travers de sa bestialité, une lucidité propre à sa vie antérieure refasse surface, et lui susurre alors de ne pas céder à la violence. Mais existait-il une autre façon de procéder ? Son regard se plongea dans celui de Jun Myeon pour chercher en lui une raison de ne pas céder à sa violence : il n'en trouva aucune. Aucune qu'il ne désirait pas ignorer, plutôt. « Jouons. » Lorsqu'il fut rejeté en arrière, le vampire perdit l'équilibre et osa se servir de ses nouveaux dons pour se stabiliser à grande vitesse sur le sol. Un rictus animal déformant ses lèvres pleines, il haussa les épaules et détailla les gestes du gamin. Il avait peur, ou avait eu peur, l'espace d'un instant : il sentait le sang battre à ses veines sous l'adrénaline, il sentait son corps l'appeler, il sentait propre être le désirer. C'est pourquoi il n'attendit plus.

Chul Hei se déplaça à nouveau trop vite pour venir plaquer en quelques micros secondes son corps contre celui de Jun Myeon, lui-même piégé contre le mur. De l'index et du pouce, il vint capturer son menton pour le forcer à entrouvrir les lèvres : il aimait jouer à la provocation avant de dévorer ses proies, et vint glisser avec toute la lenteur possible sa langue contre la lippe inférieure du plus jeune. Se servant de sa prise pour tourner la tête de l'humain selon ses désirs, le vampire remonta ensuite sa bouche du coin de la sienne à sa tempe, ne manquant pas de déposer quelques baisers insolents. « Ce que tu n'as pas compris, c'est que c'est toi, le malheur de Jae Jin. Que tu le veuilles ou non, c'est ainsi. Tu l'as dis toi même, je n'ai rien de plus précieux que lui, et je suis prêt à tout pour son bonheur. Je préfère te faire disparaître avant qu'il ne soit trop attaché à toi, plutôt que le voir souffrir pour le reste de l'éternité. » Sa main libre se glissa sous ses vêtements pour caresser son ventre et remonter jusqu'à son torse, terminant sa course sur sa gorge qu'il malmena en y enfonçant ses ongles dans une prise incertaine. « Tu n'es pas éternel, et nous le sommes. J'aurais pu ne pas t'aimer mais te laisser tracer ta route, cependant je refuse que ta pitoyable disparition puisse affecter mon frère. Dis moi Jun Myeon, je peux te faire une faveur si tu le désires. De quelle façon souhaiterais-tu être dévoré ? » Un rire joueur, presque enfantin, limite réjoui, quitta ses lèvres. Il s'amusait de la situation, ayant cédé son corps à la part la plus animale qui dictait sa condition de level 1. Son regard ancré dans le sien, il lâcha son menton pour caresser tendrement ses joues du pouce. Pauvre gamin qui s'était interposé là où il ne fallait pas. Il avait presque de la peine pour lui, à l'instant.
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Miskine.   Jeu 28 Jan - 19:10






  오늘은 날씨가


춥습니다 ... 왜 ?

 Jung Chul Hei & Kim Jun Myeon



"Si l’on m’avait dit un jour que je tomberai nez à nez face à Chul Hei, que nous nous retrouverions ainsi, à nous disputer Jae Jin, qu’il en serait venu à me vouloir tout le mal du monde, les peines et blessures les plus affreuses qui puissent exister, je m’y serai certainement préparé à l’éviter. Je ne pensais pas que son jumeau me haïssait à ce point, qu’il souhaita très fort, me voir disparaître de ce monde une bonne fois pour toute." – Kim Jun Myeon



Je ne faisais plus attention à Chul Hei, focalisé sur mes documents je tentai du mieux que je pouvais d’y remettre de l’ordre. Je savais qu’à cause de ce gosse incontrôlable, j’allais passer, demain, un sale quart d’heure, et qui sait, si ce n’est plus. Peut être que si, en osant mentir, je prétendais que le chauffeur ne m’avait pas remis le bordereau de livraison, et que j’en prenais la responsabilité totale pour me charger de ce détail, il m’en voudra moins ? Qui sait. Je n’aimais pas spécialement mentir, surtout envers un aîné comme mon supérieur, mais à cause de cet imbécile, il ne m’avait pas trop laissé le choix. Soit.

Pendant que je m’occupais à photocopier les documents, oubliant totalement son existence, j’eus la sensation que l’on me fixa, et cela en devenait perturbant à la longue. Il n’y avait pas trente-six milles solutions, ce ne pouvait être que lui.
Lassé de la situation, je commençais à perdre patience et finis, avec colère, par m’emporter. « Qu’est ce que t’… » Je déportais de nouveau toute mon attention sur le vampire. Son regard plongea dans le mien sans plus tarder, et il me coupa la parole comme si, encore une fois, tout ce que je faisais et disais n’avait d’importance. « Jouons. » Jouons ? Mais qu’est ce qu’il racontait ? Ce type était-il devenu fou ? Aurait-il l’intention de n’en faire, maintenant, qu’une bouchée de moi ? Non. Je fronçais les sourcils, le regardant perplexe, et, à peine eu-je le temps de m’exprimer, qu’il se rua en ma direction, à vitesse grand v il me plaqua contre le mur derrière moi, m’étouffant de tout son poids. Je ne pus me retenir d’échapper un léger grincement des dents du à la légère douleur que cela avait provoqué à la colonne vertébrale. Ce type me voulait vraiment me voir hurler du fin fond de mes entrailles, à l’aide.  

Si l’on m’avait dit un jour que je tomberai nez à nez face à Chul Hei, que nous nous retrouverions ainsi, à nous disputer Jae Jin, qu’il en serait venu à me vouloir tout le mal du monde, les peines et blessures les plus affreuses qui puissent exister, je m’y serai certainement préparé à l’éviter. Je ne pensais pas que son jumeau me haïssait à ce point, qu’il souhaita très fort, me voir disparaître de ce monde une bonne fois pour toute. Qu’avais-je, bon sang, fais de mal ? Lui étais-je un si bien grand obstacle qu’il me haïsse de cette façon ? Dis-moi, Jung Chul Hei, ne peux-tu faire abstraction de ta folie et jalousie ? Ne peux-tu tout simplement comprendre ce qui rattache Jae Jin à désirer autre que sa misérable vie d’immortel ? Cet affront usait de ma patience, et je finissais sincèrement par épuiser toutes mes forces.

Pendant que ses doigts vinrent agripper mon menton, je tentai de garder tête face à l’autre qui cherchait à se distraire. Je le regardais sans rien dire, peut être qu’à ne pas agir à chacune de ses menaces cela allait le fatiguer, et très vite, l’ennuyer. Qui sait ? Mon regard dévia sur le côté, en direction de la porte d’entrée. La nuit avait déjà, entièrement, recouverte tout Séoul et l’on avait allumé les lampadaires dans la rue. Plus personne n’allait venir.
Sa langue vint imbiber ma lèvre inférieure et je ne pus m’empêcher de ressentir encore que plus de colère en moi. Serrant les poings avec force je restais prisonnier sous son emprise, affichant dans mon esprit, le visage de son jumeau angélique ; Jae Jin. Si seulement il pouvait être là. S’il pouvait me délivrer des griffes de son frère, cela m’éviterai de cesser de penser à l’autre continuellement.

Alors que l’insolent continua de se distraire en faisant glisser lentement ses lèvres sur ma peau jusqu’à remonter, atteindre ma tempe qui se fragilisait sous ses multiples baisers, je priai qu’il cesse au plus vite ce petit jeu.  Il en profita pour me faire partager une fois de plus ses pensées en rapport avec son frère, bien déterminé à me faire croire que je faisais le malheur de Jae Jin.

Étrangement, même si je n’appréciais qu’il agisse de cette façon avec moi, sa peau contre la mienne calma ma rancœur, me faisant, immédiatement desserrer les poings avant de venir coller les paumes de mes mains contre le mur fait de béton. Le supplice perdurait tout en même temps qu’il faisait glisser sa main, ses doigts sous le tissu qui réchauffait ma peau à chacun de ses passages. C’était horriblement perturbant, et à la fois délicieusement déroutant.

« Tu n'es pas éternel, et nous le sommes. J'aurais pu ne pas t'aimer mais te laisser tracer ta route, cependant je refuse que ta pitoyable disparition puisse affecter mon frère. Dis moi Jun Myeon, je peux te faire une faveur si tu le désires. De quelle façon souhaiterais-tu être dévoré ? » La douleur devenait de plus en plus pénible, aussi bien physiquement que moralement. J’ignorai encore combien de temps j’allais tenir face à lui, et pour ne pas céder, je m’auto défié moi-même pour rester fort.   «Jung Chul Hei. » Prononçais-je d’un simple  souffle. Je marque ensuite un temps de répit avant de reprendre, laissant le suspens jusqu’au bout.   « Peut être que si j’insistais. Peut être, oui. » Déterminé je reporte mon attention sur ce dernier, et le regarde droit dans les yeux, lui faisant comprendre que je m’apprêtais à lui faire passer un message. « De la façon qui te plaira. » Je saisissais ensuite sa nuque entre ma main, l’obligeant à se rapprocher de moi, et finis par lui murmurer à l’oreille, ces derniers mots. « Je n’aurai ainsi, à ne rien regretter. » Je le relâchais immédiatement et profitais par la même occasion de dégager sa main de mon visage.


© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...


Dernière édition par Kim Jun Myeon le Jeu 11 Fév - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Miskine.   Sam 30 Jan - 15:25

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
Tout chez le vampire exaltait cette excitation propre aux chasseurs triomphants. Ses pupilles s'étaient dilatées, son épiderme frémissait, son souffle se saccadait, ses joues rosissaient de bonheur, et un grognement constant mais bas ne cessait d'effleurer sa gorge pour s'échapper par ses lèvres gourmandes. Il ignorait ce qu'il désirait lui faire. Ou plutôt, il était si imaginatif, si plein d'idées, qu'il lui était impossible d'en choisir une plutôt qu'une autre ; il était malheureusement incapable de toutes les mettre en oeuvre, chacune se concluant par la mort nette et précise de son jouet. Il était un chat, un chat ronronnant du plaisir de serrer entre ses griffes une souris sans défense, de pouvoir la lancer d'un geste agile et la rattraper entre ses crocs affamés. Qu'importe. Qu'importe la façon dont il le ferait crier, les octaves qu'il ferait monter vers le plafond oppressant d'une épicerie devenue piège, le simple plaisir tiré de sa voix brisée lui suffirait, le délecterait. Il était certain qu'il pourrait en jouir, il n'existait rien au monde de plus délicieux que l'idée même de mettre à mal l'humain nuisible et arrogant qu'était Jun Myeon. Devait-il d'abord l'humilier ? A l'instant, à ce moment où ses lèvres parcouraient sa peau et que ses mains s'aventuraient sur ce corps friable, il était sien. Pourtant, alors que son bassin se réchauffait et se tordait sous l'envie d'en finir avec lui sur plusieurs plans, une part qu'il pensait oubliée de son âme se permit de refaire surface : au fond, peut-être que l'idée qu'il soit sien pour toujours était aussi attrayante. La bête qui sommeillait en lui, laquelle se surnommait également « faim » ou « désir » en fonction du contexte, avait oublié à quel point il pouvait aimer son frère dès l'instant où sa langue avait traîné sur cette lèvre sucrée. Pour ce fait, Jun Myeon n'en était que plus exécrable à ses yeux de fauve ; l'éternité ne lui serait pas clémente, tôt ou tard, il partirait.

Ses crocs le démangeaient, Chul Hei ne cessait de passer sa langue sur sa bouche pour apaiser ce besoin lorsqu'il n'entrouvrait pas cette dernière pour la clore aussitôt. Il s'apprêtait à céder, le nez caressant sa nuque et le corps plus fermement pressé contre celui du plus jeune, quand son nom fit office d'un électrochoc. Frémissant brièvement, il s'immobilisa, le regard se perdant dans la surface vague et plane du mur. « Quoi ? » Quand bien même il l'aurait désiré, sa voix n'était pas si froide que quelques instants en arrière. Plutôt traînante, comme une question, plutôt perdue, comme une supplication. Jun Myeon n'avait jamais prononcé son nom dans son entièreté. Il n'en avait jamais eu le temps, pour tout dire. Seuls son frère et ses parents l'avaient appelé ainsi ; ils lui manquaient. Ce fut bref, mais aussi douloureux qu'un poignard en plein cœur. De par la faute de ce vampire qui l'avait transformé à son tour, il était devenu un animal carnassier, et avait tout perdu. C'était certain : il détestait lorsque l'on prononçait son nom entier. Figé dans un état de semi-conscience, perdu dans des souvenirs regrettés, il sursauta en sentant le souffle chaud de l'humain contre son lobe d'oreille. C'était particulier, comme sensation. Inattendu. Trop bref à son goût.  Appréciable. Détestable. Il avait l'impression d'en redemander. Exécrable. Il en oubliait ses envies sanguinaires. Répugnant. Il en voulait encore.  

D'un geste rapide mais calculé, Chul Hei délaissa son corps pour attraper ses deux mains posées contre le mur. Entourant ses poignets de ses doigts, il les remonta de chaque côté de sa tête pour capter toute son attention en lui rappelant son statu de captif, le regard droit dans le sien. « Très bien. Parfait. » Ses lèvres s'étirèrent en un sourire rectangulaire presque béat, ou heureux, tandis que ses yeux se plissèrent en demi-lune. A voir ainsi, il n'avait plus rien de l'animal qu'il était quelques minutes auparavant ; ça n'était qu'une façade pour laisser à son corps le libre droit de se réchauffer à sa guise, de se tordre sous les envies folles. Il était débordant d'idées, c'était un fait ; mais le fil conducteur commençait à s'entrevoir, et ce qu'il désirait n'était plus qu'une petite mort, infime. « Je vais te montrer qu'il n'existe pas que Jae Jin. Cesse de le poursuivre, même s'il est attaché à toi. Un jour il en souffrira, peu importe comment, alors arrête juste. Il n'y a pas que lui, regarde autour de toi. » Douce tout d'abord, sa voix avait à nouveau adopté ce timbre froid alors qu'il appuyait ses mains contre le mur, rassemblant ses poignets dans l'une des siennes pour libérer l'autre. Ses lèvres s'aventurèrent sous son oreille qu'il gratifia avant tout d'un juste échange de procédé en soufflant délicatement dessus avant d'embrasser la ligne jusqu'à son épaule, pressant davantage ses hanches à son corps. Chul Hei glissa ses doigts le long de sa colonne vertébrale, l'immobilisant sur la chute de ses reins pour avoir une dominance totale sur son corps. « Laisse toi faire, oublie Jae Jin. Oublie-le définitivement. » Ça n'était que de l'humiliation : tout ce qu'il souhaitait était voir son visage tordu par les émotions qu'il lui aurait suscité, lui, la personne qu'il détestait. N'est-ce pas ? Seulement ?
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Humans
we are weak

Pseudo : M (엗랜)
Avatar : Jeon Jung Kook + M (엘랜)
Messages : 419
Double compte ? : Yim Jung Won & Wu Gao Sheng

Why I need you when I know I will get hurt?
Age : 19
avatar
Kim Jun Myeon
MessageSujet: Re: Miskine.   Ven 5 Fév - 22:06




 제발 ...

"Stop it right now"












Haïssable. Ce mot le définissait si parfaitement. J’ignorai quel sentiment devait m’habiter à ce moment là, à ce moment même, où lorsqu’il céda à me faire subir mille et une tortures à nouveau. Rancœur ? Haine ? Mépris ? Peut être les trois, ou peut être bien  même plus. Chul Hei avait le don de me rendre totalement dingue, il désirait me voir anéantir, briser en mille morceaux, et cela lui donnait plaisir de voir la peur couvrir mon visage à chacune de ses tentatives. Je crois bien même qu’il  ne rêvait que de ça ; que Jae Jin finisse par me délaisser. Un égoïsme qu’il devait prier chaque jour. Pourquoi ? Je finissais par me lasser de chercher une quelconque réponse, de toute évidence jamais il ne me la confiera, du moins, la véritable. Ce type m’irritait de plus en plus. Tout ce serait bien passé s’il ne cherchait pas inlassablement à vouloir  me confronter. Nous ne serions pas là, aujourd’hui à nous disputer Jae Jin, et encore moins à nous haïr de la sorte. Futile.

Cette fois-ci son comportement changea radicalement, il adopta une toute autre façon de me dompter. Aussi impressionnant qu’effroyable il s’était jeté sur sa proie d’une façon si déconcertante et désireuse, qu’il donnait l’impression de vouloir s’amuser avec la pauvre bête de quelconques façons, avant d’en finir à ses fins. Oserait-il ? Je ne m’étais pas attendu à ce qu’il aille aussi loin, pas en sachant que son jumeau atténuait sa soif auprès d’un humain lorsque, bien trop abondante, il ne pouvait la contrôler plus longtemps. Pourquoi irait-il tenter le diable ?

Alors qu’il faisait tout en son pouvoir pour chercher à m’intimider que plus, il profita pour se rapprocher de moi, resserrant son étreinte contre la mienne, je pouvais sentir son corps qui cherchait d’une quelconque façon à se réchauffer étrangement. Il sembla que je réussis à le déstabiliser quelque part dans mes mots, et rien que de le voir dans cet état me fit croire qu’il n’était pas si insensible à la moindre de mes répliques. Pas comme à son habitude. Je l’avais blessé, moi, l’humain qu’il répugnait de tout son être.
Peut être même un peu trop, puisqu’il ne tarda pas dans un geste précipité à saisir entre ses phalanges, mes mains qu’il éleva de chaque coté de mon visage, plaquées contre le mur qui me soutenait.  J’écarquillais les yeux, il m’avait pris au dépourvu, et l’intention qui se lisait dans son regard, me fit comprendre qu’il n’allait pas tarder à me faire regretter le comportement hautain que j’avais osé choisir d’adapter face au prédateur.  Les mots s’ensuivirent et un sourire qui ne me plut des moindres étira ses lèvres dans une signification bien malicieuse, m’obligeant à froncer les sourcils, soucieux de ce qui pouvait m’advenir.

Mes prédictions ne tardèrent pas à être révélées lorsqu’il se décida à me partager le fin fond de ses pensées les plus reculées. Il n’hésita pas à me faire comprendre ce qu’il désirait dès à présent. Je le regardai inquiet et certainement dans une façon bien singulière. Je ne pus m’empêcher de déglutir sous les effroyables mots qu’il venait de me partager. Jae Jin, s’il te plaît.  Pensais-je très fort dans mon esprit parce que je ne désirai autre qu’il vienne me délivrer de l’emprise de son jumeau maléfique et indomptable. J’avais beau continué espérer, je ne me faisais pas d’illusions, je savais qu’il ne viendrait pas. Ce sale type avait sans doute du faire en sorte que son jumeau ne s’inquiète de sa disparition trop longue, ou alors, simplement, Jae Jin ne se douterait pas le moindre du monde, que son frère se rendrait jusqu’au lieu de travail de l’humain. Ma vie se trouvait entre ses mains, entre les mains de cet ignoble vampire, dépendant à présent, plus que de sa folie.

Je voulus m’exprimer, lui dire quelque chose qui l’empêcherait, peut être, d’aller plus loin, mais encore une fois je ne fis que garder le silence. Il finit par capturer mes poignets dans une seule et unique prise, délivrant l’autre, tandis que ses lèvres glisser jusqu’à mon épaule, me faisant légèrement frémir sur place. Son comportement me rebuter, je n’appréciai qu’il osait user de ce moyen. C’était si bas, si écœurant. « Laisse toi faire, oublie Jae Jin. Oublie-le définitivement. »  M’avait-il conseillé alors que son corps continuait de se réchauffer contre le mien. « Arrête. » De nouveaux frissons beaucoup plus marqués parcoururent l’ensemble de mon corps, et j’osais penser qu’il l’avait parfaitement remarqué. « Cesse donc. » l’ordonnais-je. « Cela ne te convient pas d’agir de cette façon. » Avouais-je, certainement de peur.

Je me rendais à présent compte combien ce type n’avait de limites, et pour la première fois, je ne pouvais que le lui faire comprendre de front, moi qui avais toujours cherché à lui tenir tête. Ce soir, seules frayeur et inquiétude l’emportaient.   
© M

_______________________________

- 미안해, 사랑해, 용서해  -
내 사랑 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org/t1211-topic
Level 1
baby vampires

Pseudo : Rozalith
Avatar : Kim Taehyung ( V )
Messages : 6
Double compte ? : Nope

avatar
Jung Chul Hei
MessageSujet: Re: Miskine.   Sam 2 Juil - 20:53

Miskine, you, poor baby.
Kim Jun Myeon is my target.
 Cesser ? Se stopper ? Cet humain se permettait encore et encore de lui donner des ordres, comme s'il était l'un de ses semblables, comme s'ils étaient égaux, avec les mêmes droits... Mais ce n'était pas le cas ! Ça ne l'était pas, ça ne l'avait jamais été, et ça ne le sera jamais. Comme pour se rassurer sur ces faits et les confirmer, il resserra avec force sa main sur ses deux poignets. Si pâles... Si fragiles... À la fois appétissants et répugnants. Il serra un peu plus ses doigts, laissant la colère envahir son être... Jusqu'à un certain point. Le visage de Jae Jin venait une fois de plus d'apparaître, se collant à sa rétine contre son grès. Il aimait son frère, mais il ne voulait pas penser à un lui à un moment pareil, pas alors qu'il était sur le point de briser ce parasite en deux...


Se stoppant avant de lui briser les deux poignets, il planta son regard aiguisé par la haine dans celui du presque bambin. C'était tellement difficile de ne pas craquer et de supprimer cette... Erreur vivante. Malgré toute cette colère et ce désir de destruction, il regrettait son insouciance passée, alors qu'il n'était qu'un faible humain. À cette époque il était peut être faible, mais il était innocent. Contrairement à Jun Myeon qui était corrompu au possible. Il ne pensait qu'à sa famille, et ses amis. Tandis que cet avorton passait sa vie à lui pourrir la sienne, en tournant autour de son précieux Jae Jin.


Subissant de violents spasmes dû à son désir inassouvi d'enfoncer son joli petit crâne avec son poing, il fit un bond en arrière, en souplesse sans laisser le moindre son s'échapper de ses pas. Haletant, le jeune vampire attendit quelques secondes, le visage baissé, pour se reprendre. Il s'y refusait. Le sort de Jun Myeon ne lui importait pas tant que ça, oh non. Ce qu'il ne supportait pas, c'était le fait de se laisser soumettre par la Bête en lui. Et ce, devant l'indésirable en chef. Le poing serré, il frappa violemment le comptoir qui résista à peine à l'impact. Laissant un trou derrière lui, il se releva, semblant au moins en apparence à avoir reprit le contrôle. Il combattait toujours sa haine immense pour Jun Myeon, le désir de planter ses crocs dans sa chaire blanche, et de peut être s'enfoncer en lui de plusieurs manières pour le marquer comme étant sa propriété... S'éloignant en reculons sans quitter le jeune homme de son regard de glace, il laissa un rictus amusé et malsain déformer gracieusement ses lèvres.

« Tu es le moins bien placé pour savoir ce qui me convient ou non de faire, gamin. Tu refuses d'oublier Jae Jin ?... »

Tournant enfin le dos au garçon, il continua son chemin sans émettre le moindre son jusqu'à la porte. Laissant ses longs doigts frôler l'encadrement de la porte, il se retourna pour y apposer son visage, une moue faussement ennuyée sur ses traits.

« Je vais continuer à jouer avec toi alors. Tu me dégoûtes, mais tu m'amuses. Ta ridicule existence prendra bientôt fin, je reviendrais pour te le faire oublier de force, définitivement. »

Une lueur de folie scintilla au fond de son regard, assombrissant encore ses pupilles. Tout aussi discrètement qu'il était venu, il quitta la boutique, et les environs par la suite. Il fallait qu'il s'éloigne, très vite. Le peu de souvenirs qu'il avait de son ancienne vie l'entravait aux moments les plus importants. Tout aurait été plus simple s'il avait plané ses crocs dans sa gorge... En le faisant taire une bonne fois pour toute. Pourquoi s'être arrêté ?... Il lui avait fait croire qu'il voulait encore jouer avec lui, qu'il contrôlait parfaitement la situation, mais ce n'était pas tout à fait vrai. Et c'était ce qu'il y avait de plus rageant.


Cette nuit, il lui fallut trois proies de choix pour atténuer sa soif, son désir et sa haine... Ce qu'il laissa derrière lui n'était même plus des cadavres... Et son esprit fut tant tourmenté qu'il ne suivit pas ses habitudes. Il laissa ses méfaits à la vue de tous comme la Bête immonde qu'il était devenu.

Cette nuit, il pensa que Jun Myeon ne méritait pas Jae Jin... Mais exceptionnellement, alors qu'il était en larmes dans un lieu inconnu, tellement repu qu'il en aurait vomit, il pensa que lui non plus... Il ne le méritait pas.
©Millow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Miskine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miskine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Topics terminés-
Sauter vers: