Partagez
 

 EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 259
EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique 3084522553_1_3_Sci4HAfA
Lilith
Lilith
MessageSujet: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyVen 31 Oct - 12:53

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
LA PUNITION PSYCHOLOGIQUE

Souffrez, hurlez, mais ne rentrez pas sain et sauf.




Parce que j’aime vous donner le meilleur, j’ai sélectionné cet hôpital en particulier parce que celui-ci est bien le plus célèbre. Remerciez-moi. Voici le Danver State Hospital, aussi nommé The King of Asylums. Connu pour être le lieu le plus reproduit dans les films d’horreur, il possède une architecture unique dans ce domaine. Et tout comme l’on imagine, il possède également son lot d’horreurs.
A l’époque, la technologie et les connaissances dans le domaine médico-légal étant nettement moins avancées, on y fit nombre d’expériences dans l’ombre des projecteurs. Confinement, douches froides, rudesse des employés, coups et blessures, mais également lobotomies multiples et abus des patients, nombres d’événements s’y sont produit et ont réellement inspiré les films d’horreur. Abandonné depuis bien longtemps, les murs y son décrépis, l’air est chargé d’une humidité et d’une tension  difficilement soutenables, l’écho fait office de seul bruit de fond, et certains meubles et gadgets s’y trouvent encore. Dans une salle que personne ne connait aujourd’hui, car méticuleusement effacée des plans officiels, se trouvent les dossiers et certains appareils que le personnel médical souhaitait masqué au grand publique. Mais peut-être vous y laisserais-je y jeter un coup d’œil.
Enfin, cela viendra si vous le méritez. Les seules choses que vous avez à connaître sont celles-ci : de nombreuses âmes malades se promènent en ce jour entre ces murs, mais aucune ne vous veux du mal. A la recherche d’une aide, elles entrent en connexion avec les vivants, leur donnant leurs douleurs et leurs souvenir afin d’être comprises. Loin d’être violentes, elles n’attaquent personne, effrayant par leur nature malade et leur aspect tout en déambulant ça et là de la zone. Il est à savoir également qu’elles vous parlent avec incohérence et vous empêchent de vous échapper, intervenant afin que ce qu’elles croient être leurs sauveurs ne les abandonnent pas.

Par gentillesse, aucune blessure physique ne vous sera apportée. Néanmoins, j’espère du plus profond de mon être que la folie s’infiltrera en vous et restera gravée telle une cicatrice.

 






Informations : Suite au trop petit nombre d’inscriptions, un unique sujet a été ouvert. Pour autant, si des joueurs veulent participer à l’évent et s’inscrivent avec du retard, il sera possible de voir apparaître de nouveaux camarades.

► Les trois premiers posts seront dans l’ordre que vous voudrez, mes à la suite de ceux-là, il est demander de suivre cet ordre.
► Régulièrement et de manière aléatoire, des personnages interagiront au travers du compte Lilith.
► Pour autant, vous verrez de nombreuses entités déambuler ça et là sans pour autant venir vous accoster, ne vous basez donc pas seulement sur les posts de Lilith.
► Autre rappel : Si une entité interagit avec vous, il est probable que la santé mentale de votre personnage s'en trouve altérée. A vous de juger si cela ne sera que temporaire, irréversible ou même le degré des dégâts ressentit par votre personnage. Néanmoins, il serait logique qu'il reste des séquelles après ce jour d'Halloween.
► Vous êtes apparu dans les alentours de minuit entre le 30 et le 31 du mois, cependant, Lilith vous aura fait dormir un certain temps. Le rp dure 24h (in game), alors il vous est conseillé de faire que vos personnages ne se réveillent pas à 3h du matin.
► Chaque personnage se trouve dans une pièce différente, aucun n’émerge avec un autre. Autrement dit, il faudra vous trouver dans un premier temps.


 






Participants:

► Lee Qiao
► Lim Kyu Bong
► Miao Liu
► Baek Jae Min
   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyDim 2 Nov - 12:33


A demi endormi, je me retourne dans mon lit, voulant venir me blottir dans les bras de Liu. Cependant, je ne sens pas son corps à mes côtés, ni même sa présence. Curieux et un peu paniqué à cette idée, j'ouvre les yeux, voulant m'assurer qu'il est bien dans la pièce, et constate avec étonnement que je ne suis même pas chez lui, ni chez moi, ni nul part de connu. Ici, les murs sont blancs, enfin gris, enfin sales. Des tâches jaunâtres tapissent le bas des murs tandis que quelques fissures égratignent le haut, traversant le plafond. Alerté, je me redresse soudainement, faisant craquer les lattes de ce qui semble être un vieux matelas peu rembourré, à en juger par les courbatures qui viennent maltraité mon pauvre dos.

Une fois assis, je constate que le sol est recouvert d'une fine couche de poussière. Des équipements médicaux sont éparpillés ça et là, parfois debout, parfois en mille morceaux au sol. Quoi qu'il en soit, ils ne semblent pas très récents.

Réticent, je me lève doucement, posant mes pieds nus contre le sol sale, ce qui m'arrache un frisson. Le carrelage est si froid que je me mets à sautiller sur place pour éviter de garder trop longtemps contact avec cette froideur, tout en regardant toute la pièce éclairée par une unique ampoule au plafond dont les fils dépassent. Je constate alors qu'il n'y a aucune fenêtre, juste une fente de deux centimètres sur quinze dans le mur à ma gauche qui m'indique qu'il fait nuit noire. Ce lieu n'a vraiment rien de rassurant ... Qu'est ce que je fais ici ? Je suis pourtant persuadé de m'être endormi bien au chaud dans les bras de Miaou ... Han, je sais ! On m'a enlevé, comme dans les films ! On m'a enlevé et séquestré, et on demandera une rançon à mon vampire pour que je sois libéré ! Et il n'aura pas le droit de prévenir la police, sinon ils me tueront ! Et toutes les cinq heures, ils me couperont un doigt ou une oreille pour l'envoyer à mon cher vampire afin de lui prouver que je suis en vie ! Et une heure avant la confrontation, ils colleront le téléphone à mon oreille restante, juste le temps que je puisse supplier Miaou de me sauver et qu'il me dise, larmoyant, de ne pas m'inquiéter !

Oh mon Dieu, c'est horrible ! Je ne veux pas mourir, il me reste bien trop de plats à goûter, de pâtisseries à cuisiner .. ! Et si je meurs, Miaou souffrira, ça lui fera très mal ! Enfin je crois, il me semble avoir entendu que les vampires avaient mal lorsque leur calice mourrait ...

Apeuré, je me précipite à la porte close dont un petit carré de verre fendu indique le couloir et l'ouvre avec brusquerie, me retrouvant alors dans un long corridors aux couleurs identiques à la chambre. Aucune fenêtre n'éclaire l'endroit, juste des lampes dont les ampoules grésillent, s'éteignant l'espace d'une petite seconde avant de se rallumer. Des chariots et des lits d'hôpitaux sont renversés au sol, au milieu de divers petites pilules éparpillées ça et là en compagnie d'autres instruments tels que des seringues et autres matériel médical. Ne ressentant toujours pas la présence de mon adorable vampire, je m'aventure à l'appeler.

- Miaou .. ? rien, aucun bruit, aucun souffle, pas une réponse. Miaou, tu es là ? seul le silence me répond encore une fois. Impuissant et ne distinguant aucune vie ici ou ailleurs, et encore moins celle de mon vampire, je sens quelques sanglots me monter à la gorge tandis que des larmes brouillent ma vue. Miaou ...

Malgré la peur qui nait et grandit dans mon ventre, j'ose m'avancer dans le funeste couloir, cherchant désespéramment celui qui est habituellement toujours là pour moi. Il ne peut pas être bien loin, je suis certain d'avoir dormi avec lui ! Ah, mais j'oubliais ... J'ai été enlevé ! Mais alors où sont mes ravisseurs ? Ils m'ont abandonnés dans un endroit désert et terrifiant pour que personne ne me retrouve c'est ça ? Alors comme ça ils ne veulent même pas de rançon ? Miaou ne saura  jamais que j'ai disparu ? Je vais mourir tout seul ici, affamé, apeuré ? C'est la pire mort qui soit ! Je veux Miaou, je veux le voir, je veux qu'il s'inquiète pour moi et qu'il vienne me chercher ! Et je veux manger ... J'ai faim. Je n'y peux rien, quand j'ai peur, j'ai faim, c'est un automatisme, comme si la partie de mon petit cerveau qui dirige la peur était reliée à mon estomac. C'est scientologique. Ou scientifique ? Bref, c'est comme ça.

Ici, seul le silence domine, brisé par le bruit de mes pas hésitants. Je dois faire bien attention à regarder où je marche, car le sol est encombré. Je suis tellement maladroits que je risquerai de me couper, et vu l'état du lieu, la plaie pourrait s'infecter et  ... et je mourrai d'une infection ! Je suis destiné à mourir ici ... ! A cette idée, les larmes qui perlaient au bord de mes yeux se mettent à dévaler mes joues, je ne veux pas mourir, pas maintenant, pas sans Liu !

Sans même réfléchir, je me mets soudainement à courir au beau milieu du couloir, criant le nom de mon vampire, espérant désespérément qu'il apparaisse comme par magie, sortant de l'une des chambres, mais seul l'écho de ma voix me répond. Je finis d'ailleurs par trébuché contre le pied d'un chariot, m'écroulant lamentablement au sol. Le visage face au sol, je ne peux retenir mes sanglots, la panique grandissant en moi, si bien que j'ai l'impression que je ne pourrai jamais me relever malgré ma folle envie de quitter cet endroit et retrouvé mon protecteur. Serrant les poings tel un enfant craintif, j'enfouis mon visage contre mes avants bras tout en pleurant, ne pensant pas une seconde que je suis entrain de salir mon pauvre kigurumi-crocodile qui me fait office de pyjama.

- Miaou ... Viens me sauver ... Miaou ... J'ai peur ... Aides-moi ....


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyDim 2 Nov - 22:25

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


Lentement et doucement, j'ouvrais les yeux. Il faisait froid et le crépitement des néons avaient fini par me réveiller. Le seul ennui, c'est que chez moi, il n'y avait pas de néon. Frottant mes yeux, je me redressais. J'étais allongé sur une lignée de chaises, un peu comme celles dans les salles d'attentes des hôpitaux. Cela était étrange, je n'avais pas souvenir d'être venu au urgences et puis cela était vide, complètement vide. Regardant autour de moi, tout en me mettant assis, mes pieds touchèrent lentement le sol alors que j'étudiais la situation. C'était très étrange et sale. Très sale. Même moi, j'étais regardant sur la propreté des lieux. « Yong Nam? » Une voix fluette presque inaudible, à peine réveillé, elle avait eu du mal à s'élever dans la pièce. J’appelais simplement mon vampire, je me demandais bien si c'était lui qui m'avais fait venir ici. Peut-être pas en réalité. C'était … Etrange. Me levant, je regardais autour de moi avant de sursauter en entendant la voix au loin de quelqu'un. Apparemment, je n'étais pas tout seul, mais ce n'était pas mon vampire. Me mordant la lèvre inférieure, je me sentais plus qu'anxieux. Et même si j'arrivais toujours à laisser mon esprit divaguer, pour cette fois, j'étais étrangement calme. Sentant mon cœur battre à la chamade dans ma poitrine, je pris dans mes mains un classeur vide qui traînait pour avancer en direction de la voix. Oh, certes, contre un vampire, mon classeur vide, n'allait pas être dès plus utile, au contraire. J'étais même ridicule avec. Cela me rassurait cependant de pouvoir serrer mes doigts autour de la couverture verte un peu rugueuse. Laissant mes ongles glisser contre et émettre un léger grincement je me dirigeais vers les couloirs. Déglutissant avec du mal, une affreuse envie d'uriner me pris d'assaut. Oh ! Bon sang ! Pourquoi est-ce qu'il fallait toujours que j'ai envie d'aller aux toilettes au mauvais moment. C'était pareil le soir avant de regarder ma série préférée ou encore juste avant de manger !

Serrant un peu les jambes, je cherchais vainement les toilettes, j'allais finir par avoir trop peur et avoir une fuite. Non non non ! Il fallait trouver une solution. Poussant une porte au hasard qui donnait sur une chambre, j'y pénétrais armé de mon classeur. Rapidement, je pouvais constater une petite salle de bain individuelle. Bon, elle n'était pas d'une propreté, mais je n'avais pas besoin de rien toucher après tout... Une fois ma vessie vidé je pouvais ressortir et cette voix se fit encore entendre. Fronçant les sourcils, je foncais droit sur la personne. Levant mon classeur, je me mettais à courir droit ; tel un éléphant ; sur le jeune homme dans le couloir. «  Yaaaah !  » Me stoppant rapidement dans ma course, je fixais ma cible avec des yeux ronds. Oh … Il n'avait pas l'air très vampirique ni méchant. Il m'avait même l'air dans le même cas que moi. Baissant mon arme verte, je le regardais avant de soupirer presque de soulagement. Une chance quand même, j'avais pu faire pipi et je ne tombais pas sur un fou. Enfin … C'était peut-être lui qui m'avait enfermé ici. «  Qu'est-ce qu'on fait ici ?  » Ben oui … Si cela était de sa faute, il allait forcément me répondre sans mentir ! C'était logique non ? En tout cas, il n'avait pas une méchante tête, il avait même l'air plutôt gentil ! Il ressemblait à un gâteau tout mou qui allait se faire dévorer et que je devais protéger ! Oui, moi j'étais tellement virils et plein de force. Cela était évident.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 3 Nov - 12:33


J’ouvre doucement les yeux, un peu surpris de m'être endormi... Mais aussitôt, les sensations qui parviennent à mes sens développés me frappent. Je ne suis pas chez moi. L'air est bien trop froid et trop humide, l'endroit ou je dors bien trop inconfortable et l'odeur est bien trop infecte. Il ne m'en faut pas plus pour que je me redresse en sursaut pour constater avec désagrément que je me trouve allonger sur un sol poussiéreux et sale. Ou suis je...?
Malgré la surprise, mon instinct prend aussitôt le dessus face à cette situation et je sais d'expérience que je suis prêt à réagir en cas de besoin... Je ne reste pas plus longtemps allongé dans cet endroit peu hygiénique et me redresse pour observer les lieux. Je me trouve au beau milieu d'un couloir sombre et sans aucun doute abandonné... Les murs sont défraichis et la peinture qui a sûrement perdu sa teinte d’antan pour à présent aborder une couleur entre le gris et le verdâtre, par en lambeaux. Le sol quand à lui et recouvert de poussière et de déchets... Quand aux objets présent, je constate un peu plus loin un vieux fauteuil roulant qui date à peine du temps ou j'étais encore humain... De l'autre côté, un petit meuble défoncé et tout autour du vieux matériel médical hors d'usage est répandu sur le sol... Je me trouverais donc dans un hôpital abandonné... Un hôpital qui date d'une époque bien antérieur à nos jours.
Mais comment suis je arrivé la ? C'est sans aucun doute un coup de Lilith. Tout d'abord car personne d'autre n'aurait pu me déplacer sans que je m'en rende compte, mais également car il est assez rare que je m'endorme, surtout quand je me trouve prêt de mon calice. Je préfère largement le regarder dormir.
Qiao... En parlant de lui, qu'est ce qui a pu lui arriver...? Il est forcément ici lui aussi étant donné que dans mon dernier souvenir, nous étions chez moi et je le tenais endormis dans mes bras ! Et si Lilith nous lance dans un nouveau jeu il n'est sûrement pas en sécurité !

Parfois je me demande pourquoi notre mère agis comme ça avec nous... Je sais que certain la vénère mais je dois avouer que j'ai du mal à comprendre pourquoi... Je ne me permettrais pourtant pas de lui manquer de respect, mais pourtant, elle nous a crée mais elle prend un malin plaisir à nous torturer... Son précédent jeu, la création des Krsniks...
M'enfin, ce n'est pas le moment de penser à ça, je me dois plutôt de retrouver mon calice aussi vite que possible...
J'essaie aussitôt de le repérer mentalement et constate qu'il est effectivement assez proche de moi, il se trouve, lui aussi dans ce bâtiment...

Sans perdre une seconde, je me met en route, me dirigeant vers l'endroit d’où semble provenir son aura... Mais ce lieu ressemble clairement à un labyrinthe... Chaque porte mène soit vers une chambre, soit vers un autre couloir... A chaque pas, j'ai la sensation de m'enfoncer un peu plus au cœur de ce lieu sombre... Dans ces moments la, je remercie infiniment ma vision sur-dévellopé de m'accompagner...

Déployant mes sens, je me concentre pour pouvoir entendre un quelconque bruit provenant de mon calice.
De nombreux craquements me proviennent de tous les côtés, et parfois même des bruits de pas. J'ai bien l'impression qu'il y a d'autres présences peu humaines ici...

A l'embouchure d'un couloir, des échos de voix et de sanglots me parviennent et je reconnais aussitôt les pleures de mon calice. Sans perdre une seconde, je me hâte vers l'endroit d’où provient la source de ces bruits significatifs de sa présence. C'est fort désagréable de me balader la dedans alors que je suis uniquement vêtu d'un marcel et d'un jogging, sans chaussure évidement...  Mais je ne m'occupe pas de ça et accoure vers mon protégé, l'ayant immédiatement repéré, étalé par terre dans ce nouveau couloir. Quelqu'un se trouve à côté de lui et c'est pour cela que je m'interpose d'une vitesse vampirique entre les deux, au cas ou il y aurait danger...

"Qiao je suis la... Ne t'en fait pas..."

Tout en prononçant ces mots, je le prend doucement dans mes bras, fusillant l'autre présence d'un regard menaçant. Mais je me rend bien vite compte qu'il est bien inoffensif et reporte ensuite mon attention sur Qiao. Son arcade saigne... Il a du tomber...
Je jette ensuite un œil à l'autre personne présente. Un calice... Lui aussi a du se retrouver victime de Lilith... Et il n'est sûrement pas un danger pour moi... Constatant son air surpris et apeuré, je déclare :

"Je ne te ferai pas de mal. Nous sommes piégé dans un nouveau jeu de Lilith, ça ne fait aucun doute. Ce qui signifie que nous allons être confronté à d'autres épreuves..."

Je marque une pause avant d'ajouter, tout en aidant mon calice à se mettre debout : "Je vais essayer de vous faire sortir d'ici. Mais pour ça reste bien prêt de moi. Tu ne sais pas si ton vampire est ici ? "

Étant donné qu'il semble seul et qu'il appartient à l'un de mes congénères, il n'a qu'a me suivre, ça lui évitera bien des ennuis à mon avis. Et tant qu'il ne me ralentit pas, il ne me gène pas. Sans compter qu'en tant que vampire possesseur d'un calice, je sais ce que c'est d'avoir le sien en danger...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 3 Nov - 21:55

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

J'espère au moins qu'on rencontrera le Joker !


Parcourant les couloirs vides et délavés, je laissais mes yeux s’arrêter sur chaque détail afin de comprendre où j’étais. Je m’étais réveillé là, au milieu d’un long couloir, qui m’était inconnu, et cela sans explication. J’avais été réveillé par des bruits de crépitement, ainsi que des odeurs nauséabondes. J’avais alors ouvert les yeux, pour découvrir que j’étais loin de chez moi, et certainement loin de Séoul. J’ignorais tout de la situation, alors je m’étais rapidement mit en route de quelques explications. Pas de montre, et aucune horloge qui ne fonctionnait, seule la noirceur de la nuit me donnait une vague idée du temps qui avait pu s’écouler depuis ma dernière prise de conscience. A travers les couloirs, je me mis à penser que tout cela n’avait rien de naturel. Rien d’étonnant si on m’annonçait qu’une certaine femme était responsable de tout cela. Après tout, qui d’autre que Lilith pouvait déplacer aussi loin un vampire sans prendre le risque qu’il se réveille. De plus, c’était bien son style d’abandonner les gens de cette façon, dans un décor plus qu’angoissant, et sans explications. Je n’étais d’ailleurs pas étonné à l’idée que d’autres personnes puissent se trouver là. Ca l’amusait de nous torturer de la sorte, et puisqu’il y avait peu de chance pour que je puisse sortir d’ici sans qu’elle le veuille, j’allais devoir jouer le jeu et la divertir.

Le bâtiment ne semblait pas de dater d’hier. Les murs et les plafonds s’effritaient. Les fondations étaient bouffées par l’humidité. Sans parler de la poussière et de tous les décombres que je pouvais croiser sur mon chemin. D’ailleurs, tout ce que j’observais sur mon chemin me laissait penser que j’étais dans un hôpital. Il y avait énormément de pièces, des brancards et des lits renversés, des gélules écrasées sur le sol. Tout cela commençait sérieusement à me faire penser à un film d’horreur. Il ne manquait plus que la comptine chantée par le fantôme d’une petite fille pour respecter totalement les clichés. Une chance pour moi, les histoires de fantômes ne m’avaient jamais marquées. La plupart des chambres étaient ouvertes. Les serrures étaient défectueuses, les portes cassées ou inexistantes pour certaines. Je n’avais donc aucun mal à circuler dans le bâtiment. Je continuais à me poser des questions sur la nature exacte de l’hôpital. Une certaine tension était palpable dans l’air, une certaine noirceur, une ambiance bien loin de celle des hôpitaux que l’on connaissait aujourd’hui. En continuant de regarder les détails dans chaque coin, j’avais fini par trouver quelques papiers dans un état encore correct. La plupart des feuilles que j’avais pu ramasser ne faisait référence qu’à la gestion et aux frais du bâtiment. Pourtant, sur une des feuilles, un détail attira ma curiosité, l’adresse de l’hôpital, loin d’un bâtiment de soin classique. L’hôpital psychiatrique de Danvers, USA… Je stoppais ma marche un long moment pour réfléchir. Comment avait-on pu atterrir aussi loin, et surtout, ici… ? L’asile avait été démoli il y a presque dix ans. Certains doutes commencèrent à m’envahir, et la possibilité que Lilith puisse jouer autant avec l’espace-temps m’angoissait doucement au plus profond de mon âme, surtout que je n’ignorais pas les horreurs qui avaient eut lieux ici, et encore moins les histoires qu’on racontait sur le bâtiment depuis qu’il était abandonné. Je repris ma marche pour finalement apercevoir un petit groupe de personnes un peu plus loin. Un constat simple, deux calices, un vampire. Génial… Je m’approchais avec sérénité vers les autres garçons, les abordant sans vraiment réfléchir. « Salut ! ». Ouais, j’aurais pu aussi leur demander ce qu’ils pensaient du temps pour la saison, ou une clope, mais je me disais que ça ferait peut-être trop inconscient et déplacé. Mais en même temps, j'avais pas grand chose d'autre à leur dire. Je ne les connaissais pas, on était bloqué, ici, jusqu'à ce qui Lilith décide du contraire. A condition qu'elle décide de nous laisser partir vivant. Ouais, j'aurais pu commencer par là. Seulement, pour l'instant cette situation ne présentait pas de danger quelconque, alors, pourquoi les effrayer ? Surtout maintenant que nous étions loin de notre pays d'origine. Je regardais le vampire d'un air blasé. Non pas que son idée de sortir d'ici soit mauvaise, mais visiblement, il en savait peu sur la situation. En fait, aucun d'entre eux n'avait l'air de savoir où l'on était... « C'est pas que ton idée est mauvaise, mais as-tu la moindre idée du lieu où nous nous trouvons ? Crois-moi, on ne sortira certainement pas d'ici aussi facilement. ». Lilith, certains jours, je te déteste !

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyMar 4 Nov - 19:48

Alors que je pleure sans relâche, une voix tout près de moi me fait sursauter. Je relève alors soudainement la tête, craignant de me trouver face à mes ravisseurs.  Mais en réalité, ce n'est qu'un jeune homme brandissant un classeur vert qui tonne un cri de guerre dont je ne connais pas la raison. Intrigué, je regarde derrière moi, puis reporte mon regard sur le garçon, mes larmes coulant toujours sur mes joues malgré que mes sanglots se soient calmés suite à cette interruption.

"Qu'est ce qu'on fait ici ?"

... C'est une excellente question ! Mais ... Si c'est l'homme qui m'a enlevé, il est censé le savoir, non ? Ou alors est-ce une autre victime ?! Combien sommes nous donc à être victime de séquestration dans cet endroit bizarre ?

La panique me gagne de nouveau, faisant renaître mes pleures. Le couloir étroit porte en écho ma voix étranglée par les pleures tandis que je niche de nouveau ma tête contre mes bras, oubliant alors de répondre à mon vis à vis.

"Qiao je suis là ... Ne t'en fais pas .."

Instantanément, je redresse la tête. Je connais cette voix, je pourrai la reconnaître entre 1 0000 ! En même temps, aucune voix ne peut être identique à une autre .. Mais celle là est vraiment spéciale ! Elle est douce comme le miel, profonde et agréable comme de la chantilly ... Quel délicieux mélange quand on y pense ! Normal, puisque c'est la voix de Miaou, cet homme aux joues aussi rondes que des choux à la crème, au teint de peau semblable à de la praline et aux yeux semblant être de chocolat et d'éclats de noisettes délicieusement croquantes !

Je n'ai pas le temps de réagir que je me retrouve prisonnier de ces bras aussi protecteurs qu'un fort dont j'apprécie tant l'étreinte, me sentant soudainement rassuré. Miaou est là, il est venu me sauver, je n'ai plus à avoir peur. A cette pensée, je me laisse aller contre lui, humant son odeur envoutante. Je n'écoute pas vraiment ce qu'il me dit, trop occuper à savourer sa présence. Mais alors que je me surprends à penser que rien ne pourra me dévier de cette position si confortable, une autre voix me tire de cet état de léthargie dans lequel je me suis plongé l'espace de quelques secondes. Je tourne légèrement la tête, voulant reconnaître qui à prononcer ce "salut" si joviale pour la situation, mais me rend compte que ma vue est troublée. Je frotte alors mes yeux par le biais de mes mains salies par la poussière, ce qui a pour effet de noircir mes joues faites rouges par mes larmes. Tandis que je m'affaire à identifier s'il s'agit d'un gentil ou d'un méchant, ses paroles me font rapidement virer de bord : c'est un méchant !

Si ça se trouve, c'est lui qui nous a enfermé ici, et il ne veut pas nous laisser sortir !
Pris de peur, je me blottis contre mon vampire tout en regardant l'autre d'un air craintif. "Où est ce qu'on est ? C'est toi qui nous a mené ici ?? Mais tu sais, si tu veux demander une rançon, il fallait la demander à Miaou, parce que personne d'autre n'aurait payé pour moi, mais si tu l'as amené ici, ça ne sert à rien ..." Une idée m'effleure soudainement l'esprit, et je détourne mon regard vers Liu.

"Oh, mais tu es venu me sauver, c'est ça ? "

Sautant à son cou, je le serre contre moi, empli d'une immense joie.

"Miaou, je savais que tu viendrais ! Tu es le meilleur ! Merci ! "

Ne contrôlant que sommairement mes émotions, je ne réfléchis pas et l'embrasse tout à coup, pressant mes lèvres jugées dont on s'est souvent moqué contre les siennes ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyMer 5 Nov - 18:54

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


Oh … Je n'étais pas prêt à m'en sortir. Il ne réponds même pas à la question. Il était peut-être sourd... Cela serait bien ma vaine. J'allais faire comment avec un sourd. A la rigueur, mon petit classeur était mon meilleur allié. Soupirant lentement, nous fut rapidement rejoins par un vampire. Oh … Apparemment son vampire. Il avait de la chance. J'en étais presque jaloux, Yong Nam n'était même pas là pour me protéger. Baissant les yeux, je les laissais, m'écartant un peu. Ça me dégoûte, les couples amoureux. Moi je suis tout seul. La vie était injuste. Surtout que j'étais plutôt mignon non ? Mais le vampire s'adressa à moi en parlant de Lilith. Lilith, Lilith … Ca me dit quelque chose, ma mère m'en parlait. Apparemment elle était importante pour les vampires. Mais j'avoue que je ne comprenais pas pourquoi. Elle devait être vachement vieille donc sûrement pas aussi si méchante. Je dois avouer que je ne savais pas quoi répondre. Moi ce qui me dégoûtais pour le coup et me faisait peur c'était l'affreuse araignée qui glissait du plafond juste devant mon nez. Grimaçant, le regardais le vampire qui m'interrogeais. « Ah … Non … Je ne pense pas que Yong Nam soit là. Il est trop malin pour se faire piéger. » Pas comme moi.

Cependant alors que j'allais me rapprocher du vampire, un autre arriva et me fit sursauter. Oh ! Il se mêle de quoi lui ? En plus, il donnait son avis. Penchant la tête, il semblait seul. Il avait l'air aussi perdu que nous. Soupirant doucement je serrais mon classeur de nouveau contre moi avant de regarder le sol. Il n'était pas d'accord avec l'autre vampire. Il y allait avoir un conflit. Les vampires ont un si gros besoin de se faire entendre… Marchant un peu sans m'éloigner j'étudiais les lieux. C'était assez glauque et perturbant. Enfin, j'avais de la chance, en général, dans les films d'horreur le premier à mourir c'est le mignon ! Donc l'autre calice allait mourir avant moi. J'avais le temps de trouver une solution avant. « Vous savez où nous sommes ? Je trouve cela étrange... Je n'ai pas souvenir d'avoir vu ce bâtiment dans la ville avant... » J'étais curieux pour le coup. Je n'avais pas exploré tous les quartiers, mais ils avaient peut-être déjà vu eux. Passant une main sur un mur, je ne pouvais qu'être surpris de voir la saleté. C'était comme ci c'était vieux depuis des années. Lilith aurait pu nous enfermer dans un lieu sain et propre... Si je la croise, j'aurais deux mots à lui dire sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyJeu 6 Nov - 22:02


J’ai à peine le temps de répondre au second calice qui semble penser que son vampire n'est pas la qu'un nouvel arrivant nous interrompt. Décidément à combien va t-on se retrouver ? J'ai déjà beaucoup de Qiao à m'occuper alors si je dois en plus m'en coltiner deux autres...  Mais l'autre n'est pas un calice inoffensif, il s'agit bel et bien d'un vampire, un level 2. Je l'observe alors se diriger vers nous d'une attitude on ne peut plus "cool" dans ce genre de situation. Je suis sur mes gardes au cas ou, mais il n'a pas l'air bien belliqueux. Il s'adresse d'ailleurs à moi d'un air détaché, pensant m'apprendre quelque chose... Mais je n'ai pas non plus le temps de répondre que mon calice s'adresse à lui avec des propos bien naïfs. Je ne sais pas ce qu'il a encore imaginer mais il parle d’enlèvement et de rançon. Ils ne comprendront sûrement rien mais bon, c'est souvent comme ça avec lui de toute façon. Qiao a une vision extrêmement manichéenne du monde, pour lui il y'a les bon et les mauvais, le bien et le mal...
Mais alors que je jauge le nouveau venu, mon calice s'empare subitement de mes lèvres me surprenant... Je pose alors mes mains sur ses hanches et le repousse, n'ayant sûrement pas la tête à ça...

"Qiao ce n'est pas le moment..."

Je me tourne alors vers mon congénère vampirique et m'adresse finalement à lui, répondant à sa précédente remarque :

"Je m'en doute, mais je ne compte pas rester la à ne rien faire. Donc autant chercher un moyen de nous sortir de la, sans trop de mal si possible. De toute façon Lilith ne va pas nous laisser attendre tranquillement la."

Le mieux à faire, c'est d'analyser les règles du jeu pour ensuite s'en sortir le mieux possible sans me faire séparer de mon calice comme la dernière fois. Sur ses mots je lâche ce dernier et m'agenouille devant lui, lui ordonnant brièvement de monter sur mon dos : "Aller monte, dépêche toi", laissant aux deux autres le loisir de converser.
Si ils tiennent à me suivre alors qu'il le fasse, mais sinon qu'importe... J'espère juste que ça ne se terminera pas mal...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyVen 7 Nov - 19:08

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

J'espère au moins qu'on rencontrera le Joker !


A première vue, ma venue n’était pas vraiment appréciée par le reste des gens présents sur place. Si mon  salut avait pas mal dérangé, je crois que ma nonchalance ne les aidait pas à me prendre très au sérieux. L’un d’entre eux, Qiao – si j’avais bien saisi son nom – en venait même à penser que c’était moi le responsable de tout cela. Si l’autre vampire n’avait pas été là, j’aurais volontiers joué la provocation et répondu positivement, mais malheureusement pour moi, j’étais aussi une victime dans cette histoire. Une victime affligée de l’insouciance de ses camarades. Le calice n’avait pas l’air de vraiment réalisé le problème. Il avait l’air persuadé que la présence de son vampire le protégerait de tout danger. La stupidité et l’inconscience de ce garçon me laissait perplexe, mais passons. Le second calice, lui semblait avoir les pieds un peu plus sur terre. J’hésitais un petit moment à lui répondre et à avouer ce que je savais sur le lieu où l’on se trouvait. Seulement, j’avais peur qu’annoncer que nous nous trouvions dans un asile, normalement démoli depuis dix, et réputé pour être hanté ne provoque chez eux – notamment les calices – une panique problématique. Mais peut-être valait-il mieux leurs annoncer avant qu’un quelconque esprit ou fantôme nous tombe dessus. Je n’avais jamais été effrayé par les histoires de fantômes, et je n’y avais jamais vraiment cru, mais si Lilith était capable de créer des monstres tel que les vampires ou les krsnik, j’avais une bonne idée de ce quelle était capable de faire avec des esprits torturés. Et les esprits torturés, ce n’est pas ça qui avait manqué ici.

Je regardais le vampire faire monter son calice sur son dos, remarquant que j’étais le seul à être habillé correctement. Il faut dire que j’avais seulement l’intention de faire une petite sieste au cabinet avant d’enchainer avec mon deuxième « boulot ». Choses désormais fortement compromis, mais au moins, je ne risquais pas le tétanos contrairement à d’autres. Ce fut par prudence que je me décidais à suivre Mr le chat et son calice, entrainant avec moi le second calice, qu’il le veuille ou non. Je n’étais pas du genre à faire équipe avec n’importe qui, mais si on devait se faire attaquer par qui que ce soit, je préférais garder un œil sur eux, notamment sur le vampire. J’avançais silencieusement, un peu à l’arrière du groupe, d’un pas nonchalant, de la même façon que j’avais abordée le groupe. Je n’arrivais toujours pas à croire qu’on puisse être à Danvers, dans ce bâtiment de fous, normalement démoli depuis dix ans, mais que je ne pouvais pas leurs mentir indéfiniment et je préférais leurs annoncer avant qu’ils ne découvrent que je leur ais caché quoique ce soit. « Je sais où on est ! ». Le débat était lancé, il était trop tard pour moi pour me résigner. Je me contentais simplement de marquer une pose pour laisser le temps à tout le monde de s’arrêter et de m’écouter. « On est plus à Séoul. On est même plus en Corée du Sud en fait… On est à Danvers, aux Etats-Unis. Quand à ce bâtiment… Il est officiellement démoli depuis dix ans. Si Lilith nous a amené ici, ce n’est certainement pas un hasard. Qu’on soit à l’intérieur ou dehors, on va certainement passer un mauvais moment ! ». Je n’avais pas encore mentionné la nature du bâtiment mais j’attendais de voir si la nouvelle n’était déjà pas trop difficile à accepter, et s’il ne me prenait pas encore pour un fou. L’histoire semblait invraisemblable, et si on me l’avait dit, je n’y aurais certainement pas cru, mais les papiers ne mentaient pas. J’aurais d’ailleurs bien voulu jeter un petit coup d’œil à certains dossiers d’archives !
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyVen 7 Nov - 21:02


« Qiao ce n'est pas le moment … »


Une moue mécontente s'affiche sur mon visage, vexé de ne pas pouvoir profiter de l'affection de mon vampire. Je suis tellement soulagé qu'il soit ici … Cela me rassure. Lorsque je suis à ses côtés, j'ai la sensation que rien ne pourra jamais m'arriver, qu'il me protégera toujours quoi qu'il puisse arriver. Je sais pourtant que ce n'est pas le cas … Il advient parfois certaines situations où il est impuissant, comme la dernière fois qu'une dénommée Lilith a décidé de nous attaquer. Je n'ai jamais vraiment compris ce qu'il s'était passé, je sais seulement que j'ai été séparé de mon vampire, mais c'est tout …
La voix de Miaou me rappelle à la raison. Je pose alors mon regard sur lui et sourit légèrement en comprenant son ordre, ne tardant pas à l'exécuter.

« On va faire l'avion ? Chouette ! »


Je ne lui laisse pas le temps de répondre qu'à peine il se relève je lève un bras en l'air, m'agrippant à lui de l'autre, et imite le bruit des moteurs d'un oiseau de métal, comme l'aurait fait un enfant de 5 ans. On me dit souvent que je suis puérile, mais je ne comprends pas pourquoi … En fait, je ne comprends même pas ce terme. Je devrai peut-être demander à Miaou, sans doute que lui saura, il sait toujours tout ! …. Tout, sauf ce que vient de nous avouer le garçon aux airs grincheux. Je regarde alors l'individu qui vient de prendre la parole d'un air ahuri. Plus à Séoul ? On s'est tous téléporté alors ? Ou alors, nous avons dormi pendant trèèèèèèès longtemps avant d'arriver ici ? Et c'est cette Lilith dont tout le monde parle à tout va qui nous a amené ici ? Mais alors elle devrait y être aussi ! Elle pourra nous ramener chez nous comme ça ! Néanmoins, je ne comprends pas pourquoi on passerait un mauvais moment … C'est vrai que l'endroit est effrayant, mais après tout, c'est Halloween !

« Mais, monsieur, si ça se trouve Madame Lilith nous a amené ici pour faire une grande fête d'Halloween ! Il faut juste trouver la salle, elle n'a sans doute pas voulu nous réveiller. ~ C'est plutôt gentil de sa part ! »


Je souris niaisement, persuadé de ce que j'avance. Je ne me rends absolument pas compte que la situation pourrait être dangereuse, bien au contraire. Mon vampire adoré est là, alors tout ira bien. Du moins, c'est ce que je crois …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyDim 9 Nov - 11:09

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


Regardant le couple calice, vampire j'avoue que j'avais du mal à les comprendre. Ils étaient étranges non ? Où peut-être est-ce moi qui avait une vision des choses décalées. En tout cas, personne ne semblait faire attention à ma question. Oh, ce n'est pas grave, j'avais l'habitude d'être oublié et qu'on ne fasse pas toujours attention à ce que je peux dire. Il y avait que mon grand frère qui faisait réellement attention à moi après tout. Me mordant la lèvre inférieure, j'écarquillais les yeux en voyant le calice faire l'avion sur le dos de son vampire. On me dit souvent que je suis étrange, mais finalement, je suis plus sain d'esprit que ce type ! Les voyant avancer, je restais sur place à attendre, je ne vois pas pourquoi je devrais écouter un vampire qui n'est pas le mien... Non, mais oh ! J'ai qu'à trouver une solution à moi tout seul, j'étais expert pour trouver la sortie des labyrinthe sur les jeux pour enfants … Je pouvais très bien m'en sortir ici aussi. Cependant, cela ne fut pas dans l'idée de l'autre vampire qui m’entraîna pour les suivre. Le regardant avec des yeux ronds, j'avais du mal à comprendre son geste. J'étais pas libre Monsieur le vampire. Puis de toute manière de base, les hommes ne m'intéressent pas. «  Il fallait prendre à droite … Dans les jeux, il faut toujours commencer par la droite dans 80 % des cas. La forcément on va se perdre …  » Regardant à ma droite, je ne pouvais que constater qu'il n'y avait pas de chemin … Bon ok ! On était dans les 20 % mais j'avais pas eu le temps d'étudier les lieux.

Gonflant mes joues, je n'avais pas envie de marcher à l'aveugle dans un lieu sale et peu rassurant. Je ne pouvais pas m'asseoir et attendre Yong Nam dans un coin. Ecoutant le vampire dire où on était mon sang ne fit qu'un tour dans mon corps. «  Mais … Si c'est ca … Si Yong Nam n'est pas là … Je suis trop loin de lui, notre lien risque de se briser et je vais mourir.  » Bon sang, j'avais le cœur qui palpitait, j'avais des bouffées de chaleurs sans oublier que mes jambes se mettaient soudainement à trembler. Je ne voulais pas mourir ! Non ! Tout sauf ca. Ou alors Yong Nam était peut-être ici dans un coin. Je fixais les autres, le visage totalement blanc et les yeux vides de sens. Lâchant mon classeur je finis par m'asseoir au sol. Si j'allais mourir je n'avais plus qu'à attendre ici alors.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 259
EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique 3084522553_1_3_Sci4HAfA
Lilith
Lilith
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptySam 15 Nov - 23:18


PREMIER OBSTACLE

L’amnésique




Elle slalomait et dansait entre quelques étagères, chantant une chanson de sa composition, louant la fête du Samain. Autour d’elle, de nombreuses boules de neige, qui ne contenait pourtant pas un seul flocon factice. En se penchant sur chaque petite boule de verre, pour peu qu’on le sache, il y avait de nombreux lieux aujourd’hui rayés de la carte. Tant d’univers dans de si petits objets.
Son regard se posa sur l’une d’elle en particulier. Elle cessa de danser et vint la prendre entre ses mains avant de prendre place sur un magnifique fauteuil de qualité supérieur. Se penchant sur l’objet, elle observa celui-ci avec une attention particulière et sourit doucement. Ses invités s’étaient mit à bougés. Ils étaient faibles, tant physiquement que mentalement pour la plus part. Et Lilith ne trouvait rien d’amusant à tuer n’importe qui sans raison. Elle aimait faire durer les choses. Et parce que d’autres invités en d’autres lieux se faisaient déjà torturer physiquement, elle décida de s’adonner à un tout nouveau petit jeu qui ne consisterait qu’à écarteler la conscience et la psychologie de chacun.
Son esprit étant rempli de toutes les informations que cette planètes avaient pu engendrée, individu par individu, elle se mit à revoir quelques secondes chaque cas de cet hôpital. En soit, les patients n’étaient pas tous dangereux, d’ailleurs, elle ne voulait pas jouer avec ceux-là qui risquaient d’abimer ses pions, ce fut plutôt leur traitement qui fut rude. Mais chaque chose en son temps, il fallait d’abord s’échauffer un brin.
Doucement, elle secoua la petite boule et la plaçait sur son accoudoir. Pas de tremblement de terre, mais l’apparition de nouveaux invités anima la bâtisse contenu dans l’objet de verre. Que le jeu commence.



Bien que le lieu aurait du subir quelques secousses, il n’en fut rien. Toutes les lois semblaient ne marcher que selon le bon vouloir de Lilith.
Pourtant, certains changements furent bel et bien opérés, et en un battement de cils, de nombreuses personnes apparurent. Tous habillés de vêtements typiques du lieu, les anciens patients marchait sans but au travers de tout le bâtiment. Aucun ne semblait prendre en compte la présence des autres, se bousculant parfois sans cesser d’avancer. Certains même touchèrent nos invités toujours vivants et non communs à ce lieu, mais leur réaction ne fut pas bien différente.
Pourtant, l’un d’eux fut différent de ses compères. Agissant pourtant de la même manière, il entra en collision avec l’un des individus que constituait le petit groupe. Bien que l’on eut pensé que ce fut un hasard total, Lilith avait elle-même choisit sa cible. Ils y passeraient tous, mais certains subiraient des tortures bien pires encore que d’autres, et elle avait déjà sa petite idée de l’ordre dans lequel tout ceci se passerait. La dite cible fut Miao Liu. L'un des deux vampires présent et connaissance d’un des calices, il était un choix que Lilith considérait comme judicieux.
Mais avant d’expliquer ce choix, voyez donc ce que la collision de ces deux êtres entraine. L’individu, à peine eut-il touché le vampire, sembla disparaître en un poussière qui s’écrasait à même le sol, laissant entrevoir un dossier en parfait état au milieu du tas restant. Mais il ne fit pas simplement que disparaître puisque tel un virus, la maladie qui possédait autrefois fut offerte au chinois. Doucement, certains souvenirs, et non des moindres, disparurent. Laissant le jeune homme livré à lui-même.
Pourquoi ce choix ? Parce qu’il était l’épaule d’un de ses camarades d’aventure, et bien qu’ils soient, tous les 4, un groupe fraichement battit, il était plus intéressant de les voir chacun pataugé dans le flou, ne s’aidant que par intérêt et non pas par affinité.








Le dossier:


PAGE 1

Westwood Jasper.
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Famille : 1 fille
Maladie :  Amnésie (partielle)

Vécut :
- Née en Virginie dans une famille modeste.
- Petite section-Université : élève brillant. A étudié la Littérature.
- Naissance de Marie, fille de Westwood Jasper et Karlston Rachel.
- 1 an après la naissance de Westwood Marie, Karlston Rachel disparaît. Westwood Jasper devient père célibataire à l’âge de 22 ans.
- Accident de voiture, Westwood Jasper et Westwood Marie survivent, mais les parents de Westwood Jasper meurent. Westwood Jasper avait 24 ans.
- Westwood Jasper se réveille après 3 jours. Ayant subit un traumatisme crânien et étant donc gardé pour analyses, sa fille est prise en charge par un institut.
- Le patient montre quelques problèmes de mémoire. Les évènements les plus marquant ayant constitués sa vie semblent manquer. Selon lui, il n’a pas de fille, n’est pas encore diplomé, l’accident de voiture n’est jamais arrivé.
- L’amnésie partielle semble peu à peu prendre du terrain. Elle ne semble pas lui faire tout oublier cependant.
- 5 mois se sont écoulés sans que la situation ne disparaisse et celle-ci à entrainé une peur accrut des autres individus.
- Les phobies semblant s’accumuler, il est admis à l’âge de 26 ans, soit 2 ans après l’accident. La garde de sa fille lui est définitivement retirée, même en cas de guérison.
- 9 mois après son 27e anniversaire, Westwood Jasper se pend à l’aide de ses draps dans sa chambre.

Crimes commis :
Aucun

Phobies :
- Achluophobie
- Agoraphobie
- Amaxophobie
- Anthrophobie
- Haptophobie
- Kénophobie
- Nosocomephobie
- Psychopathophobie





PAGE 2

Je suis auprès de lui depuis plus d’un an maintenant, et pourtant, à chaque fois que je commence à prendre de l’importance pour lui, à chaque fois que nous réussissons à nous rapprocher, il oubli. Est-ce mon crime pour m’être entichée d’un de nos patients ? Ne pourrions-nous pas être heureux ?
J’ai peur pour lui. Si même moi qui suit plus de 12h par jours à ses côtés je n’arrive pas à me faire une place de telle sorte qu’il ne m’oubli pas, alors comme quelqu’un pourrait-il l’atteindre ? Je commence à penser que seul ce qui peut avoir de l’importance pour lui est oublié, mais je n’ose en parler aux médecins. S’ils apprenaient nos précédents rapprochements, je risquerais ma carrière et je risquerais donc d’en être séparée.
Cependant, tout ceci devient extrêmement difficile. A chaque oubli, il semble de plus en plus irritable et ses peurs semblent s’accroitre.
[Le reste de la page manque.]




+ PHOTOS DU PATIENT + PHOTO DE SA FILLE + PHOTO DE L’EQUIPE ET DE QUELQUES PATIENTS (dont il fait partie)










Informations complémentaires:

► Tous les patients ne sont pas nocifs, les seuls qui l’étant seront envoyés par Lilith dans chaque post à son nom. Chacun de vous aura sa part à mesure que l’aventure progressera.
► Le fait de vous toucher entre vous ne fera pas une réaction en chaîne des symptômes du patient qui aura contaminé l’un de vous. L’individu sera unique à chaque fois. Cependant, doué de nouvelles démences, ses réactions se répercuteront sur les autres (ex : si votre personnage devient violent, il pourra très probablement blesser un autres ; néanmoins, cela n’excédera pas un coup menant à un bleu)
►  Le degré de démence de votre personnage sera à votre convenance, tant qu’il n’excèdera pas celui du pnj source. Autrement dit, en prenant le cas du patient ci-dessus, vous pourrez perdre uniquement la mémoire ou bien la perdre et de surcroît ressentir certaines phobies que ceci avait entraînées chez le patient.
► N’oubliez pas que tant que vous serez dans l’event, vous ne pourrez pas guérir. Et gardez également à l’esprit que lors de votre sortie, vous ne guérirez pas d’un claquement de doigt. Dans le meilleur des cas, au bout d’un certain temps, vous serez complètement guérit, dans le pire, cela pourrait s’avéré irréversible. Le choix vous appartiendra à ce moment là.

► N’oubliez pas, si au bout de deux jours aucune réponse ne se manifeste de la part de qui que ce soit (qu’il s’agisse de vos camarades de rp ou de Lilith), vous pouvez poster. Autrement, le rp risque d’être abandonné. De plus Lilith ne post pas tous les deux post puisque parfois l’action ne semble pas avancer du tout malgré son intervention. Un minimum de mouvement et de réaction est attendu au vue des évènements.

 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calix-sanguinis.forumactif.org
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyDim 16 Nov - 13:20


J'écoute les propos de l'autre vampire avec un sérieux qui contraste avec l'attitude enfantine de mon calice. D'ailleurs, ce n'est pas contre lui, mais je voudrais juste qu'il se taise... La situation est cette fois ci trop sérieuse pour que je l'écoute déblatérer ses idioties avec ma patience habituelle.
Ce que m'annonce mon congénère vampirique n'est pas pour me rassurer, loin de la... J'aurais du m'en douter... Ce genre d'endroit n'existe pas dans notre ville.
Et cette fois ci, je le sens vraiment mal...

- Qiao tais toi, ce n'est pas le moment.

Mais je n'ai pas le temps de méditer plus que ça sur la situation que c'est au tour de l'autre calice d'intervenir...
Je me retiens de lui répondre froidement que nous ne sommes pas dans un jeu de gamin.
Si j'avais été seul, j'aurais été plus serein, mais la présence de mon calice à qui il risque d'arriver quelque chose ainsi que celle des deux autres m’oppressent. De plus il est certain que Lilith ne va pas tarder à lancer sa première attaque...

Et quand on parle du loup... Des bruits de pas ainsi que d'objets sur lesquels on trébuche commencent alors à se faire entendre, signe d'autres présences...
Aussitôt je resserre l'emprise que j'ai sur mon calice, inquiet de ne pas pouvoir le protéger face aux prochains événements...
Alors que tous semblait désert quelques minutes avant, des silhouettes commencent à se découper dans l'obscurité tout autour de nous.
Aussitôt, je sens bien que ce ne sont ni des vampires, ni des humains... D'ailleurs ils ne semblent même pas avoir conscience de notre présence. Ils ont des apparences humaines mais ne semble plus l'être depuis longtemps... Tous abordent une tenue d'hôpital qui semblé passée et se contentent de marcher droit devant eux sans porter la moindre attention à ce qui les entoure.
Je recule d'un pas tandis qu'une de ces choses qui passent sur notre droite attire mon attention. Je ne fais alors pas attention à celle qui me heurte dans la quasi même seconde. J'ignore comment j'ai fait pour ne pas me rendre compte de son approche, mais j'effectue aussitôt un petit bond en arrière, sur la défensive. Mais la créature n'avance pas plus et se décompose alors soudainement sous mes yeux.
Mais je n'y accorde pas plus d'attention subitement saisis d'une impression extrêmement désagréable...
Qu'est ce qu'il m'arrive...? Je me sens tout à coup extrêmement mal à l'aise et perdu... Une atroce migraine me prend alors tandis qu'un blanc se fait subitement dans mon esprit, comme si mon cerveau avait cessé de fonctionner durant l'espace de quelques secondes avant de repartir...


Je rouvre les yeux, complètement perdu face à la situation... Je n'arrive plus à comprendre comment je me suis retrouvé ici, comme si j'avais brusquement oublié des choses primordiales...
Et la présence de ce garçon sur mon dos m'est désagréable... Non bien plus que ça en fait... Je veux qu'il descende immédiatement et s'éloigne tant ça me panique de me rendre compte que nous sommes si proche !
Sans perdre une seconde je le lâche avant de m'éloigner presque brusquement de lui en le poussant, parcouru de sueurs froides tandis que ma respiration devient soudainement assez forte.
Je jette alors un œil autour de moi, constatant les lieux abandonnés et sombres tout comme le petit groupe en face de moi. Mon cœur commence à s’accélérer face au constat qui s'offre à moi... La peur me saisit alors, secouant mon corps de tremblements et recouvrant ma peau d'un fin voile de sueurs, loin d'être provoquées par la chaleur.
Je prend mon visage entre mes mains, de plus en plus paniqué... Que m'arrive t-il...? Je n'arrive plus du tout à comprendre les événements et les lieux obscures dans lesquels je me trouve ainsi que la présence des autres personnes me paniquent complètement... Je m'éloigne donc encore un peu plus d'eux jusqu'à être sur d'avoir instaurer une certaine distance de sécurité...
Mais leurs regards braqués sur moi m’oppressent, surtout celui du garçon que je portais sur mon dos... Il m'observe d'une façon qui m’inquiète, pas seulement comme les autres qui me regardent avec incompréhension. Je crains qu'il ne tente de s'approcher ou quelque chose d'autre qui instaurerait un contact...




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyVen 21 Nov - 16:44

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

J'espère au moins qu'on rencontrera le Joker !

Comme je m’y attendais, l’annonce de notre localisation avait suscitée de grandes réactions, assez extrême. Certains semblaient prendre ça très au sérieux tandis que d’autres… Moins. Je regardais le calice qui répondait au nom de Qiao. Ce mec ne vivait pas dans le même monde que nous, c’était certain. Tout le monde n’avait certes, pas eut la même enfance, mais la mienne me paraissait d’un coup moins cruel. Au moins, j’étais préparé à la vie, dans sa joie mais aussi dans sa douleur, tandis que lui ne semblait vraiment pas comprendre ce qu’il pouvait lui arriver. Heureusement, son vampire était un peu plus terre à terre et conscient des événements. Je lui laisserais donc l’occasion d’expliquer à son calice que non, nous n’étions certainement pas la pour faire la fête. Ou du moins, que l’on aurait préféré ne pas y participé. L’autre calice lui était bien plus pessimiste sur avenir, évoquant même la possibilité de mourir quasiment sur le champ. Ce en quoi je ne croyais pas. Lilith était quelqu’un de pervers, et nous tuer aussi vite n’était pas dans son habitude. Nous tuer n’était pas dans son habitude. Non, elle préférait nous voir descendre doucement et surement au fin fond des enfers, accompagné par la douleur et la haine. C’était ce que je pensais d’elle, et jusque là, rien n’avait prouvé le contraire. « Ne t’inquiète pas. Même si Lilith est responsable de tout ça, c’est pas son genre de nous tuer en vitesse et proprement. Elle ne t’aurait pas fait venir ici si votre lien aurait pu en être brisé. ». M’approchant doucement de lui, je tendis la main pour l’attraper par le bras et l’aider à ce remettre sur pieds. On ne pouvait pas ce permettre ce moment de faiblesses et abandonner l’un d’entre nous comme ça. On était dans la même galère, tous, on allait devoir en sortir ensemble.

D’elles-mêmes, les choses commencèrent à bouger et les couloirs se remplirent. Des gens étaient apparus de tous les côtés, et erraient désormais librement dans le bâtiment. Je regardais avec curiosité chacun de ces personnages qui ne semblaient pas avoir conscience de ce qu’il se passait autour d’eux. Ils se bousculaient, ils nous bousculaient, mais jamais ne se stoppais dans leur marche. Un peu comme si chacun était dans un univers parallèle, nous y compris. Je me découvrais une certaine joie en vue de la situation. Déjà car les « fantômes » ne semblaient pas agressifs et de plus, je mourrais d’envie de savoir comment Lilith contrôlait tout ça. Et mes questions ne s’arrêtaient pas là. Un des « fantômes » rentra en contact avec l’autre vampire avant de disparaitre en poussière et de laisser à l’endroit de leur contact un dossier, que je ne tardais pas à ramasser. Ce dossier était en parfait état, loin de tout ce que j’avais pu trouver jusqu’ici. Sans attendre, je commençais à lire le dossier, en ignorant tout ce qu’il se passait autour de moi, ne faisant donc pas attention au caractère changeant de Mr le Chat. Le bruit me sort soudainement de ma lecture, comme si quelque chose était tombé. Ou quelqu’un. En l’occurrence, Qiao, tandis que son vampire prenait ses distances avec le reste de notre groupe, le regarde étrange. J’aidais le calice à se relever – décidément, les calices ne savaient pas tenir sur leurs jambes – et le forçait à reculer derrière moi, tandis que je m’approchais un peu du vampire. S’il commençait à péter un câble, j’étais le seul à avoir une chance de le maitriser, alors, je préférais que les calices restent un peu plus loin. Je m’étais rapprocher, mais toujours en maintenant une certaine distance entre nous qu’il ne se sente pas oppresser. « Hé, Miaou, qu’est ce qu’il t’arrive mon gars ? T’es fatigué, tu veux qu’on fasse une pause ? ». Je n’étais même pas certain de la personne à qui je m’adressais, mais bon, il fallait bien tenter quelque chose. Doucement, je tendis une main vers lui. « Allez, viens, on va s’assoir deux minutes, ça te fera du bien ». Je n’étais pas vraiment sur de ce que je faisais mais bon, il fallait bien quelqu’un pour se dévouer si les choses devaient males tournées avec lui.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyVen 21 Nov - 20:26

- Qiao tais toi, ce n'est pas le moment.

Je m'arrête en entendant cette phrase qui ne me plaît pas vraiment, mais que j'écoute néanmoins. D'habitude, Miaou écoute toujours mes bêtises, mais là, on dirait qu'elles l'agacent, et je ne comprends pas pourquoi ...

Vexé, je me tais alors et niche mon visage contre sa nuque afin de masquer ma déception. C'est marrant de faire l'avion, pourquoi n'aime-t-il pas cela ? Est-ce à cause de l'autre vampire ? Il semble tellement rabat-joie celui là .. ! Je me demande bien pourquoi. Le fait qu'on ne soit pas à Séoul est vraiment si grave ? Je trouve cela amusant d'un sens, au moins, on peut voyager gratuitement ! L'hôtel est un peu miteux, il faut l'avouer, mais c'est déjà mieux que rien selon moi.

Alors que je médite sur le lieu où l'on pourrait être et les activités fantastiques que nous pourrions y faire, Miaou avance sans rien dire, faisant abstraction de ma présence. Je ne me sens pas bien quand il m'ignore ainsi, j'ai l'impression d'avoir fais quelque chose de mal et qu'il m'en veut. Pourtant, je ne crois pas m'être montré désagréable ... J'ai seulement fais l'avion ... C'est amusant, c'est un jeu ... Je faisais toujours cela avec mon Papa du temps où il pouvait encore supporter mon poids ! D'ailleurs, cela me fait penser que depuis, il n'y a que mon corps qui a grandit. Les gens disent que je ne suis pas "mature", mais je ne vois pas trop ce que cela signifie. Il est vrai que je suis moins sérieux que la majorité des gens de mon âge, mais ma vie n'en est que plus amusante ! Un rien me fait rêver, il ne me faut que très peu de choses pour que mon imagination s'emballe et que le présent devienne une aventure ! Que la vie des autres doit être monotone sans cela ... Pour ma part, je serai vraiment triste de ne plus jouer ainsi, d'être toujours sérieux et d'écouter des conversations de grands, riant à des blagues de grands que je ne comprends même pas. Pourtant, moi aussi je suis grand, mais pas assez pour tout cela apparemment ...

Je me laisse porter par le pas régulier de mon vampire tandis que mes pensés dérivent, et ferme les yeux, tout de même un peu fatigué, d'une part d'avoir été réveillé en pleine nuit, et d'autre part, par les émotions qui m'ont traversées jusqu'à présent. Je somnole alors, ne sachant aucunement ce qu'il se passe autour de moi tout en humant délicatement l'odeur si rassurante de cet homme que je chéris tant, jusqu'à ce que, tout à coup, je me retrouve à terre, mes fesses heurtant durement le sol crasseux et froid de l'endroit. Un petit cri m'échappe alors que mes yeux s'ouvrent en toute hâte, me laissant en proie à une vision qui me glace le sang. Des êtres fantomatiques marchent ça et là du couloir. Il ne semble pas nous voir, certains heurtent mes congénères, d'autres me marchent dessus, pourtant je ne ressens rien, je ne les entends presque pas, comme si ... comme s'il s'agissait de spectres. Mon regard cherche aussitôt Liu, cependant, la vue que j'ai me laisse perplexe. Ce vampire que je pense être le plus courageux d'entre tous, le plus fort de tous les vampires de ce monde, ce vampire que j'aime et respecte plus que tout au monde me regarde avec crainte, presque avec horreur, comme si ma vue le dérangeait. Je voudrai l'appeler, pourtant aucun son ne sort de ma bouche. Je ne comprends pas ... Qu'est ce qu'il se passe ? Pourquoi s'éloigne t-il comme s'il cherchait à nous semer, les deux garçons et moi ? Qu'arrive t-il à mon vampire ?!

Je m'apprête à me redresser pour demander à Miaou ce qui ne va pas, mais l'autre vampire me devance et m'aide à me remettre sur pied, avant de me guider derrière lui tout en s'adressant à Mon vampire.

Miaou n'est pas fatigué ... Miaou n'est jamais fatigué ... Et surtout, Miaou ne me laisserai jamais tomber de la sorte, il ne me regarderai jamais de ces yeux là ... Ce n'est pas mon Miaou ...

Les yeux embués de larme, la gorge serrée par la conclusion que mon esprit trop inventif s'est forgé, je m'avance légèrement et attrape l'avant bras du vampire avant qu'il n'est pu toucher mon adoré. Je le pousse alors doucement en arrière pour prendre sa place face à Miaou, le regardant en penchant la tête sur le côté, fortement intrigué par son comportement.

- Miaou ... ? Qu'est ce qu'il se passe, tu as mal quelque part .. ? C'est parce que je t'ai agacé en faisant l'avion ? Je suis désolé Miaou, je ne recommencerai pas ...

Tandis que je prononce mes excuses, je m'avance vers lui, les bras tendus, prêt à venir me blottir contre lui tout en l'enlaçant. Je me dis que si je câline, il me pardonnera peut-être et sera rassuré. Du moins, sur moi, ce genre de gestes marchent. Lorsque j'ai peur ou que je suis triste ou en colère, il suffit que Miaou vienne m'étreindre pour que tous mes maux disparaissent. J'espère sincèrement qu'il en est de même pour lui, car son état m'effraie quelque peu, je n'aime pas le voir mal ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 24 Nov - 17:20

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


Je crois que j'allais me mettre à pleurer, j'ignore si j'étais inquiet de mourir ou inquiet de perdre mon lien avec mon vampire. C'est qu'au fond, je l'appréciais beaucoup ce vampire. Assis par terre, personne ne semblait faire attention à moi et à vrai dire cela ne m'étonnait guère. Il y avait que deux personnes qui se souciaient un temps soit peu de mon bien être et surtout de mon moral. J'avais appris à vite prendre sur moi et oublier, mais là … C'était plus difficile. Cependant, à mon grand étonnement le deuxième vampire m'accorda un peu d'attention. Et rapidement je sentais les larmes disparaître de mes yeux. Il avait raison ? Je n'allais pas perdre mon vampire ? Cela serait réellement merveilleux pour moi. Je ne pouvais pas m'imaginer vivre sans lui... Bien que désormais cela serait impossible. Hochant doucement la tête je me relevais avec son aide tout en étouffant un petit sanglot. « Oui … Merci» Soupirant doucement, mon attention fut attiré par cette soudainement foule qui était dans les couloirs. Montrant rapidement mon courage et ma bravoure, je m'étais caché dans le dos de son « sauveur » pour être sûr qu'on ne me touche pas. Ils étaient … Livide, trop livide et réellement flippant. Un peu plus et j'allais me mettre à hurler comme une fillette de peur.

Par chance pour moi, personne ne me touche, ni même me frôla, mais je me sentais étrangement troublé et paniqué. Pourquoi moi ? Je ne comprend pas pourquoi Lilith aurait voulu me faire venir ici. Je voulais simplement retourner auprès de Yong Nam. Un peu perdu dans mes pensées me regard pris vie en voyant Jae Min bouger. Oh ! Attends moi toi ! Le suivant comme son ombre je restais caché derrière lui. Je n'avais personne pour me guider et rassurer autant rester avec celui qui ne fais pas comme ci je n'existais pas. Les voyant faire, et surtout parler à l'autre vampire, je fus choqué de voir l'autre calice pousser de la sorte Jae Min. «  Tu pourrais éviter de faire comme ci les autres n'étaient pas là ! Mais y'a des cons partout ma parole !  » J'avais peur, j'étais déstabilisé et de ce fait pas très sympa. Jae Min voulait aider son vampire et l'autre le poussait. Ben qu'il se fasse tuer ! Il aura l'air mâlin après ca ! Sifflant entre mes dents, je finis par prendre l'initiative de prendre lentement des mains le dossier de Jae Min l'interrogeant du regard, si je pouvais y regarder quelque chose. Rapidement mon regard suivait les lignes. «  Westwood Jasper,  » A voir tout ce que le mec avait eu je me sentais un peu mal. «  Achluophobie ; Agoraphobie ; Amaxophobie ... » Je fermais le dossier avant d'écarquiller les yeux. « Sympathique …  »Je le rendais au vampire tout en soupirant agacé d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptySam 29 Nov - 21:34


L'un des gars présent tente de s'approcher, mais j'essaie de conserver une distance de sécurité avec lui en reculant tandis qu'il avance. Je crois qu'il s'adresse à moi, mais je ne saisis pas bien ses propos tant le sang battant dans mes tempes m'assourdie...
Que m'arrive t-il  ? Que m'arrive t-il ...?
Des tremblements secouent mon corps et des sueurs froides recouvrent ma peau d'un voile humide... J'essaie vraiment, mais je ne parviens pas à comprendre ce qui m'arrive... J'ignore complètement quel est la source de mon mal être, pourtant il est tellement intense que s'en est intenable... Pour couronner le tout, j'ai la sensation qu'il me manque des éléments clef afin de pouvoir comprendre ce qu'il m'arrive...

Tandis que le gars en question essaie d'insister, c'est l'autre qui s'interpose, celui qui se trouvait sur mon dos. Je ne saisis pas bien pourquoi, mais même si j'ai peur qu'il s'approche, il a quelque chose de plus rassurant, comme si j'avais quelque chose à voir avec lui. Perturbé par cette nouvelle sensation, je le laisse s'approcher sans vraiment m'en rendre compte, tandis que ma respiration s’écourte.  Il parvient même à se mettre à la même hauteur que moi, en baragouinant des propos dont je ne comprend pas le sens... Mais lorsqu'il me prend soudainement dans ses bras, un très brusque sursaut me parcourt, comme pour me "rappeler à l'ordre", me faisant alors oublier le sentiment un tant soit peu rassurant qu'il avait pu me procurer quelques secondes plus tôt, tandis que ma peur reprend violemment le dessus. Je le repousse alors avec une certaine violence, n'ayant absolument plus la notion de ma force tant je me sens mal... "Lâche moi !"
Je n'y fais pas attention, mais pourtant je l'envoie valser à au moins quelques mètres de moi...

Après l'avoir repoussé, je balaie les alentours du regard, à la recherche d'une échappatoire. Je constate alors toutes ses silhouettes livides qui circulent de par et d'autre, et qui ne font qu'accentuer mon malaise... Elles aussi elles sont terrifiantes et oppressantes...
Ne sachant pas du tout quoi faire, je prend mon visage entre mes mains avant de me laisser tomber à genoux, secoué de soubresauts, ne parvenant presque plus à respirer.
J'ai l'impression de totalement perdre pied tant j'ai peur, de dévaler des profondeurs obscures malgré ma position immobile. Comme si ma raison se déchirait complètement m'abandonnant ainsi à la folie. Dans cette "chute" terrifiante, j'essaie de lutter et me raccroche désespérément et sans en avoir conscience  à une présence que je ressens proche de moi, en moi, m'appuyant alors sur mon lien avec mon calice, malgré le fait que j'ai pu l'oublier, pour tenter de ne pas succomber complètement.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyMer 3 Déc - 17:48

Sans que je ne comprenne pourquoi, je me retrouve projeté à quelques mètres du vampire, une vive douleur heurtant mon torse en deux points distincts, avant que ce ne soit mon coccyx qui amortisse ma chute, déléguant mon poids à ma colonne vertébrale, puis à l'une de mes épaules, le temps que je tombe et roule sans rien contrôler.

Qu'est ce qu'il s'est passé .. ? J'approchais Liu, j'essayais de le rassurer. Je l'ai pris dans mes bras et ... "Lâche moi ! " Aussitôt ces mots prononcés, il m'avait poussé avec une violence que je ne lui aurais jamais soupçonné envers moi, faisant claquer ses mains contre mon torse, projetant mon corps au loin de par sa force titanesque. Un cri m'avait échappé sous la surprise de ce geste, mais sa voix résonnait toujours aussi fort dans ma tête : "lâche moi !".

Après ce bond involontaire, je sens mon corps se stabiliser contre le sol glacé, allongé de toute sa longueur à plat ventre, la tête tournée vers le mur de sorte à ce que je ne vois pas les entités défiler, je sens une larme rouler sur ma joue, puis une seconde, et encore une autre. Je reste silencieux. Ce n'est pas la douleur qui assaille mon corps de part et d'autres qui provoque mes pleures aphones, mais plutôt ce qu'il vient de se produire. Je ne le réalise pas, je ne veux pas le réaliser ... Ce n'est pas possible, Miaou n'a pas pu ... Ce n'est pas lui ... Je ne comprends absolument rien, tout s'est déroulé si rapidement ! Mais quelque chose m'échappe. Le comportement de mon vampire est trop étrange, jamais il ne s'est montré ainsi avec moi, il m'a toujours protégé, il est tellement prévenant, alors que là ... A deux fois qu'il m'a jeté à terre, sans oublier ses paroles plus que blessantes ...

Miaou est pour ainsi dire mon seul ami. Il m'arrive parfois de parler à des gens, mais avec lui c'est différent. Il cherche à me comprendre, écoute mes bêtises sans me juger, m'aide dans tout ce que j'entreprends, ne se plains jamais de ma stupidité, alors que lorsque je m'adresse à quelqu'un d'autre, je sens bien leur regard attristé par mes sottises, je vois bien que mon manque de culture et d'éducation leur pèse. Je suis trop simple d'esprit pour eux, ils me considèrent comme un enfant, comme quelqu'un d'idiot, je ne suis qu'un boulet à leur cheville, rien de plus. Mais Liu ... C'est tellement différent avec lui ... Pourtant, à présent, son regard est encore pire que celui des autres personnes. Il m'observe comme si j'étais une chose effrayante, il refuse même que je le touche ...

Tandis que mes pensés déferlent en moi, je me replis totalement sur moi-même, prenant ma tête entre mes mains tandis que les larmes coulent de mes yeux écarquillés. J'ai mal ... J'ai mal de partout, pourtant c'est bien mon coeur qui me fait le plus souffrir. On dirait qu'il ne me reconnait pas, que je ne suis qu'un étranger, un danger. Mon coeur qui bat à tout rompre propulse le sang dans mes veines, puis dans mes tempes, de sorte à ce que j'en devienne sourd, ne me laissant entendre que ses "boom boom" affolés et désordonnés. J'ai l'impression de devenir fou ! Si Liu ne veut plus de moi ...

Si Liu ne veut de moi, c'est la fin de tout, mon monde s'écroule, je n'ai plus de raison d'être. Avant, je ne possédais aucun but, si ce n'est celui de réaliser de délicieuses pâtisseries en mémoire de ma mère. Si mon père était fière de moi, cela me faisait plaisir et résumait ma vie. Mais depuis que j'ai fais la connaissance du vampire, tout à changé. Mon existence simplette et dénué de sens en a prit un, celui de m'améliorer pour lui plaire, celui d'être aimé et d'attirer son unique attention. Tout pouvait disparaître autour de moi, ça allait si il était là. Mais si il ne veut plus de moi ... Si c'est lui qui disparaît ... Comment pourrais-je survivre ?

Tout à coup, alors que j'ai l'impression de toucher le gouffre, je ressens la présence de Miaou, accompagnée d'un profond désespoir, d'une terreur sans pareil, une folie dont je ne connais la source. Qu'est ce que tout cela ? Ca me fait peur ... Oui, ces sensations m'effraient, je ne parviens pas à définir clairement leurs sources, associant inconsciemment ces émotions à Liu, ayant alors une vision horrifiante de celui pour qui je porte un amour qui ne connaît aucune limite. Apeuré par toutes ces choses qui ne forment que confusion dans mon esprit, je me relève soudainement, ignorant avec difficulté la douleur qui tiraille le bas de mon dos et me mets à courir aussi vite que je le peux.

Je cours sans m'arrêter, sans même regarder où je vais, les larmes brouillant ma vue. Je cours loin de cet endroit, loin de cet homme qui n'est plus mon vampire, loin de cette personne en qui je portais tous mes espoirs et qui  me les a reprit si soudainement et sans aucune raison. J'en frissonne tant cela m'effraie. Ca ne peut pas être Miaou. Mais si ce n'est pas lui, alors cela signifie que quelqu'un d'autre habite son corps ! Mais si au contraire c'est bel et bien lui ...

Tout se mélange alors dans mon esprit tandis que je cours, passant au travers de ces spectres que je ne distingue à peine de par ma vue brouillée, et atteint ce qu'il me semble être une porte. Tête baissée, je m'y engouffre. Si ça se trouve, ce n'est qu'un rêve, un affreux cauchemar. Je vais me réveiller en franchissant cette porte, comme dans les films à la télévision. Je serai dans mon lit, et Miaou sera avec moi. Il me serrera fort contre lui en me chuchotant à l'oreille que tout va bien. Je sentirai son odeur, je sentirai cette aura rassurante que je n'observe que lorsqu'il est là, et alors, alors je me sentirai bien.

Mais contrairement à ce à quoi je m'attends, ce ne sont pas les bras de Liu qui m'accueillent, mais une violente chute. Je ne vois rien, je sens simplement chaque recoins de mon corps se heurter à quelque chose de dur et d'agressif tandis que mon cri résonne dans un endroit qui semble élevé, se répercutant contre ce que je devine être des murs étroitement proches, avant qu'un gémissement provoqué par la sensation d'un plat soudain n'achève ce chant douloureux.

Cette fois, la douleur qui agresse mon corps de part et d'autre est presque aussi forte que celle qui pince mon coeur. Je sens bien que des bleus se forment un peu partout sur mes jambes, dans mon dos, sur mon visage, sur mes bras, mais je ne bouge pas. Je reste étalé ainsi, les yeux clos, tandis que quelques sanglots me secouent. Je n'ai pas envie de bouger. "Miaou ne veut plus de moi." Cette phrase résonne dans mon esprit et m’anesthésie, me donnant alors l'envie de succomber au sommeil et de ne plus me réveiller. "Miaou ne veut plus de moi." A quoi bon me relever si personne ne m'attend ? "Miaou ne veut plus de moi." Personne ne pansera mes blessures, et je sais très bien que si je me relève, je me ferai de nouveau mal dans la minute qui suivra. "Miaou ne veut plus de moi." .... "Miaou ne veut plus de moi ..."

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyJeu 4 Déc - 23:17

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

J'espère au moins qu'on rencontrera le Joker !


Je mettais fait mettre de côté par le calice de l’autre vampire. Certes, ça ne me plaisait pas qu’il me pousse de la sorte, mais c’était son vampire, et je ne pouvais que comprendre son inquiétude, pourtant, j’avais espéré qu’il ferait preuve d’intelligence cette fois-ci. Je me reculais et le laissait avec son vampire tandis que je me rapprochais de Kyu Bong qui semblait lui aussi porté quelques intérêts au dossier. J’aurais bien plaisanté sur la situation, mais je n’étais pas sur qu’une quelconque forme d’humour aurait été apprécié. Pourtant, ce dossier n’était rien à côté de ceux qu’on pourrait encore trouver. Bienvenue à Danvers ! Du coin de l’œil, je regardais rapidement Miaou avant de reporter mon attention sur le dossier. Deux théories s’offraient soudainement à moi pour expliquer son changement de comportement. La première voulait que Miaou ait laissé sa place à Jasper – ce qui poserait certainement de sérieux problèmes pour la suite des évènement – tandis que la deuxième me laissait croire qu’en entrant en contact avec Miaou, Jasper lui avait transmis sa maladie. Certes, tout cela restait problématique, pour autant, on pouvait penser que ça ne serait que temporaire. J’optais d’ailleurs plus pour cette théorie, puisque quand j’avais prononcé son nom, il ne semblait pas l’avoir nié. Cependant, peu importe la théorie, je constatais en moi une forte admiration pour Lilith. Ce n’était pas le moment pour louer les qualités – ou les défauts – de cette femme, pourtant, j’étais impressionné par l’étendue de ses pouvoirs et l’imagination dont elle pouvait faire preuve. Sans aucun doute, Lilith était quelqu’un de très complexe et mystérieux, mais aussi quelqu’un d’extrêmement puissant. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres, déplacé en vue de la situation, mais j’étais impatient de voir ce dont elle était capable. Regardant à nouveau le bâtiment autour de nous je ne pus m'empêcher cette fois de m'exclamer : « C'est fascinant ! ».

Finalement, les choses commencèrent à mal tourner, comme je m’y étais préparé. Miaou repoussa son calice, de façon assez violente. Aaaah ! Les joies de l’haptophobie surement. Pourtant, malgré ma négligence la situation était plus grave que ce que je pensais. Et tout deux, Qiao comme Miaou semblaient affectés. Ma priorité allait à Miaou. C’était un vampire, et on ne pouvait pas permettre qu’il s’énerve de la sorte, sans maitriser sa force. Pourtant le calice semblait bouleversé également. Certainement qu’il n’avait pas l’habitude que son vampire le traite de la sorte. Alors que je m’approchais de Miaou pour lui adresser quelques mots, j’entendis des bruits de pas rapides. Je me retournais pour alors voir Qiao s’enfuir en courant sans que j’ai le temps de réagir. « Hé merde ! ». Se séparer était une mauvaise idée. Certes, il était perdu, mais il n’aurait pas du partir de la sorte. Désormais, il fallait le retrouver, et vite. Je m’approchais de Miaou tout en restant à une distance respectable de lui, avant de m’accroupir pour lui parler. « Miaou, écoute-moi. Je sais que la situation te fait peur et que tu te poses des questions, mais nous ne sommes pas là pour te faire du mal. Au contraire, on est là pour t’aider. Mais pour pouvoir t’aider, on va avoir besoin que tu viennes avec nous. S’il te plait ! Une fois sorti d’ici, tout ira mieux, je te le jure, mais il faut que tu nous suives. L’autre garçon est peut-être en danger, et on ne peut pas le laisser. On a besoin de toi Miaou. ». Certes, j’avais certainement un peu menti. Je n’avais aucune idée de quand les symptômes de Miaou allait disparaitre mais ça, je ne pouvais pas lui dire. Pas si je voulais qu’il vienne avec nous sans faire d’histoire. Je m’approchais de Kyu Bong avant de sourire légèrement, lui au moins ne nous posais pas de problèmes. « Il va falloir qu’on retrouve Qiao. C’est pas top, mais on peut pas le laisser ici tout seul. Allez, on y va ! ». J’étais déjà parti avant même de finir ma phrase. Je ne m’inquiétais pas pour le calice, je savais qu’il me suivrait, non, mes pensées allaient plutôt au vampire qui lui était devenu imprévisible. Seulement, je ne pouvais pas le forcer à venir, aussi, je priais intérieurement pour qu’il nous suive, et qu’on puisse sortir rapidement d’ici !


 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 22 Déc - 22:02

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


Bon … Eh bien, cela en faisait des choses de passées en si peu de temps. Si bien que je jouais littéralement les potiches. J'avais l'impression d'être dans un film, où je n'avais aucun rôle à jouer. Un simple figurant qui devait attendre sagement que le metteur en scène crie « couper ». C'était même assez … Étonnant de voir avec combien de facilité je pouvais me rendre invisible aux yeux des personnes autour de moi. Me grattant la tête, je n'étais pas plus choquée que cela de voir des formes flotter autour de nous. Pour être totalement exact, je pense que je ne les avais même pas remarqué. Mais seule préoccupation était de savoir si j'allais enfin jouer un rôle dans cet acte bien trop long et ennuyeux pour moi. Si encore, on m'avait dit quoi faire. Et les deux « héros » s'en vont chacun de leur côté. Bien qu'au fond … Le vrai héros ca ne serait pas Jae Min ? Après tout, il essayait de faire en sorte de nous sauver d'ici et de les réunir à nouveau. Ah ! Oui … Forcément c'était lui notre héros. Gonflant un peu mes joues, j'attendais encore, peut-être que si je restais là sans faire de bruits, on allait m'oublier et me ramener chez moi ? Après tout, je n'existais pas pour grand monde, alors bon. A quoi bon essayer d'être écouté et regardé ici. Pourtant, Jae Min s'approcha de moi et il m'adressa la parole. Mais comme un figurant sous payé et sans aucun talent, j'avais totalement oublié mon texte. J'étais censé dire quelque chose ? En réalité, je n'en savais rien. J'allais néanmoins, pouvoir rentrer dans la prochaine scène et attendre à nouveau. C'était peut-être un film interactif tout cela ? Je devais trouver le tueur ! Forcément, cela serait le colonel moutarde avec le chandelier dans le salon d'été ! L'ennui c'est qu'apparemment, il n'y avait pas de salon de thé et encore moins de cadavre...

Suivant alors le vampire sagement, juste à deux foulées de lui. Je restais dans mon rôle de potiche inutile. Pourtant, un soupire réussi à s'échapper de mes lèvres. Si j'étais ici, c'est peut-être parce que j'allais avoir enfin un rôle à jouer non ? Ce fut les cris de l'autre calice qui me réveilla et fit sursauter. «  Je pense que le retrouver ne sera pas trop difficile, vu le bruit qu'il fait ... » A coup sûr, le colonel moutarde, ce n'était pas lui ! Il fallait quelqu'un de discret ! C'était peut-être … Jae Min … Il semblait bien trop gentil et propre sur lui ! Bien que la crise de Miaou, semblait démontrer un sérieux dédoublement de la personnalité. Au fond, c'était sûrement lui, le tueur. En tout cas, sans réellement m'en rendre compte j'avais pris les devants pour rejoindre l'autre calice. Le voyant au sol entrain de pleurer, je ne pus que le trouver pathétique. Non mais franchement, le pauvre vampire. Je peux le comprendre qu'il débloque, son calice était juste égoïste ! M’avançant vers lui, je le soulevais sans aucune douceur pour le gifler un bon coup. «  Arrête de jouer les victimes ! Ton vampire a besoin de toi, ce n'est pas toi le plus à plaindre. Tu dois être capable de lui apporter du soutien et de l'aide. Alors arrête tes conneries! » Cette voix si dure et mature, n'était pas à moi... Mais, moi qui voyait les vampire comme des aliers, suite à ma passion pour eux. J'avais du mal à concevoir qu'un calice puisse agir de la sorte !


HS : Me voici enfin ! Désolée pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 22 Déc - 22:57


Après que je l'ai repoussé, le garçon que je portais sur mon dos s'enfuie soudainement, nous laissant plus qu'à trois. Je ne saisis pas bien pourquoi mon geste l'a mis dans cet état... Je en veux pas que l'on m'approche, n'est ce pas clair ? Mais j'avoue que j'ai du mal à me concentrer sur ça tant je suis effrayé... A chaque fois que je pose mon regard sur quelque chose, un objet, le couloir sans fin, les autres personnes présentes, ma frayeur redouble de plus belle... J'ai de plus en plus de mal à respirer, si bien que je préfère garder les yeux clos afin d'éviter de percevoir toutes ces visions terrifiantes qui se déforment volontiers de la réalité dans mon esprit afin de devenir de plus en plus terrifiantes...

Une fois de plus un des individu s'approche de nouveau de moi ce qui ne manque pas de m'arracher d'autres frissons de terreur tandis que je recule de nouveau jusqu'à ce que je me retrouve bloqué contre un mur sale.
Ma vision de la réalité est tellement déformé que ses mots, aussi rassurant soient t-ils, m'apparaissent comme des menaces...
Un peu plus et je vais en devenir violent si il continu à se montrer "trop menaçant" comme ça, étant prit par la panique... Mais heureusement il ne s'attarde pas et fini enfin par s'éloigner accompagner de l'autre. Incapable de les suivre, je balaie les lieux alentours du regard, incapable de bouger. Tout, absolument tout ce qui se trouve autour de moi est atrocement terrifiant... Même les ombres s'apparentent à des gueules béantes prêtes à me happer dans cette perception monstrueuse du monde qui est à présent la mienne...!

Un sifflement aiguë résonne dans mon crâne et ne fait qu'augmenter en amplitude sans que je n'en comprenne la source... Peu à peu, faute de manque de force tant mon énergie est employée par ma peur, je finis par me laisser tomber au sol, ramenant mes genoux contre moi.
Une des silhouettes passent à proximité de moi, m'arrachant alors un cri de terreur tandis que je me recroqueville au maximum sur moi même, agrippant mes cheveux entre mes doigts...
Perdu dans cette redoutable obscurité, je sens que je suis à la limite de basculer complètement dans la folie et l’irrationnelle... Pourtant j'essaie de toute mes forces d'empêcher cette échéance en me raccrochant désespéramment a cette petite présence que je ressens au fond de moi malgré son caractère incompréhensible pour le moment...




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyMar 23 Déc - 13:21

Allongé au sol, je ne bouge toujours pas. Quelques secousses traversent mon corps meurtri, mais je n'y prête pas attention, me répétant sans cesse que Miaou ne veut plus de moi. Je sais que je ne devrai pas agir de la sorte, mais c'est plus fort que moi. Ma volonté ne peut rien face à cette phrase qui passe en boucle dans mon esprit, telle une torture lente et extrêmement blessante, bien plus que tous ces bleus qui apparaissent sur mon corps.
Au fond de mon être, je ressens également une panique incomparable, comme si tout m'effrayait, bien que cette peur ne semble pas m'appartenir. C'est comme si tout autour de moi me plongeait dans une atroce terreur, sauf que là, je ne vois rien, puisque mes yeux sont clos. Je ne me sens alors qu'un peu plus apeuré, ne sachant pas d'où provient de sentiment d'oppression. J'ai la vague impression de ressentir la présence de Miaou, mais ne pourrais pas l'affirmer avec certitude.

Cependant, alors que je m'étais résolu à me laisser emporter par cette douloureuse léthargie, j'entends des pas s'approcher. Je les entends, mais je ne reconnais pas le pas assuré et confiant de mon vampire. Normal, puisqu'il ne veut plus de moi. Cette visite inconnue entraîne une certaine angoisse qui me pousse alors à ouvrir les yeux, bien que très peu, afin de distingué de qui ou de quoi il s'agit. Mais je n'ai pas le temps de reconnaître mon visiteur qu'il me saisit sans aucune délicatesse et m'assène une violente gifle que dont j'entends l'écho au travers des couloirs vides. Un faible gémissement m'échappe sous le coup, tandis que je sens mon sang affluer et paniquer à l'endroit où il a frappé. Pourquoi fait-il ça ... ? Curieux et anxieux à la fois, je relève le regard dans sa direction pour apercevoir l'un des deux hommes qui se trouvaient avec nous. Aucune pitié ne trahit son regard, seules la colère et le dédain s'y lisent.

- Arrête de jouer les victimes ! Ton vampire a besoin de toi, ce n'est pas toi le plus à plaindre. Tu dois être capable de lui apporter du soutien et de l'aide. Alors arrête tes conneries!

Je cligne quelques fois des paupières, incertain d'avoir bien saisi la situation. Comment Miaou peut-il avoir besoin de moi alors qu'il me rejette ..? Il ne semble même pas me reconnaître ... Pas capable de lui apporter du soutien et de l'aide ? Bien sur que non, je ne suis qu'un petit cake empoté, maladroit et un peu stupide sur les bords ... Moi, je ne sais pas consoler les gens, je ne sais que leur cuisiner de bon gâteaux. Moi, je ne sais pas trouver les bons mots, je sais seulement faire des câlins. Moi, je ne sais pas être responsable, je ne sais pas être adulte, je ne sais pas ce que je dois faire ...

Miaou, lui, trouve toujours les mots pour me réconforter, il sait toujours ce qu'il faut faire pour que je retrouve mon sourire béat, mais moi ... Je ne sais rien de tout ça, je suis sans aucun doute le calice le plus inutile et le moins digne du monde ...

- Mais Miaou ne veut plus de moi ... Quand j'ai voulu le consoler il m'a rejeté ...

Ma voix brisée traduit bien les larmes qui coulent sur mon visage sali par la poussière. Le souvenir évoqué me fait frissonner de mal aise et apporte avec lui une nouvelle vague de sanglots. J'ai besoin de Liu ...
Soudain, un cri retentit, m'arrachant un frisson désagréable. Cette voix, je le reconnais, c'est celle de mon vampire ... Qu'est ce qui peut bien l'apeuré de la sorte ? Sans même prendre le temps de réfléchir une seconde de plus, je repousse de mes faibles force le calice qui me tient toujours et remonte les escaliers à toute vitesse, malgré mes muscles qui me tirent de part et d'autres.

Au plus profond de moi, je sens une légère folie, grandissante néanmoins, une sorte d'angoisse et de crainte disproportionnée. Je ne comprends pas d'où elle peut provenir et décide de faire mon possible pour l'ignorer, me dirigeant en toute hâte vers l'endroit où se trouve mon vampire, bien que la peur qu'il me rejette encore me ralentisse. Je manque à plusieurs reprises de tomber, mais continue de courir jusqu'à apercevoir la silhouette de celui que j'admire, perdue et recroquevillée au milieu de tant d'autres qui me paraissent alors terriblement effrayantes. Mes pieds cessent d'avancer et je contemple la scène, craintif. Plus j'attends, plus je sens cette piètre folie intérieur s'enflammer, ainsi qu'une certaine forme de désespoir qui me poussent à penser que mon vampire à besoin de moi, comme le prétendait l'autre calice quelques secondes plus tôt.

Alors, tout doucement, je m'avance. Petit à petit, mes pieds foulent le sol crasseux, obligeant mon corps à frôler les silhouettes qui m'effraient tant. Je serre les poings pour ne pas faire demi tour et fige mon regard sur le corps de Miaou, essayant tant bien que mal de me concentrer uniquement sur lui. Ce n'est qu'à quelques mètres de ce dernier que je m'arrête et m'accroupis, pendant que les souvenirs de son rejet m'assaillent avec une violence sans pareille. Les larmes aux yeux, je tends délicatement ma main dans sa direction et tente de prendre une voix douce.

- Miaou ... ? C'est moi ... C'est Qiao ... Il ne faut pas que tu ais peur, je sais que cet endroit donne froid dans le dos, mais si on est ensemble, ça ira, n'est ce pas .. ? Moi aussi j'ai peur, mais je sais que si tu es là, tout se passera bien ... Parce que tu es Miaou, tu es mon vampire ...

Je reste un court instant silencieux avant que mes larmes ne redoublent d'intensité, craignant qu'il me dise de m'en aller, me poussant comme il l'a fait quelques minutes avant cela.

- S'il te plaît, viens avec moi ... J'ai besoin de toi ... Je sais que je suis inutile, trop bavard, et que je trouve toujours un moyen de me faire mal ou de faire des bêtises sans le vouloir, mais j'ai besoin de toi ... Sans toi je ne suis qu'un petit pâtissier insignifiant, alors que lorsque tu me regardes, j'ai soudainement l'impression d'être important, au moins pour toi, et c'est la chose qui compte le plus à mes yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyLun 29 Déc - 15:35

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

J'espère au moins qu'on rencontrera le Joker !


On nageait désormais en plein délire, mais plutôt dans un mauvais délire. Le genre de délire sous acide que je pouvais faire étant humain. Ceux qui pouvaient me faire descendre au fond de la fosse des enfers pendant des heures en hurlant. Seulement voilà, nous n’étions qu’au début de ce mauvais trip, et qui sait combien d’heures encore il allait durer. Sans surprise, Kyu Bong m’avait suivi. Il était intelligent et vif d’esprit, même s’il semblait légèrement niais, mais au moins, il était conscient du danger. Il fallait ressouder notre groupe, que Miaou et son calice le veuille ou non. Jasper n’était pas un esprit vindicatif, et sa maladie bénigne ne représentait pas un danger pour nous mais je savais quel genre de malades avaient été retenus ici, et s’ils décidaient de tous nous « contaminer », alors certains d’entre nous ne sortiraient pas de la vivant. Seulement, les comportements du vampire et son calice me laissait penser que ça serait plus compliqué que prévu. D’ailleurs, le vampire ne m’avait pas suivi. Je ne représentais rien à ses yeux, mes paroles n’avaient eut aucun effet, le problème, c’est que celles de son calice ne semblaient pas plus efficace. Du coup, à part le cogner, je ne voyais pas vraiment comment le convaincre de nous suivre. Enfin pour l’instant, on devait retrouver son calice, car lui, était vraiment en danger. Et comme le faisait si bien remarquer Kyu Bong, sa discrétion ne l’aidait pas. On le retrouva étalé sur le sol, toujours en sanglot. Avant même que je puisse dire un mot, Kyu Bong l’avait soulevé pour lui en mettre une sans ménagement. Un geste censé qui allait lui remettre les idées en place, je l’espérais, en tout cas, je ne pouvais qu’approuver.

Pour autant, nous n’étions pas sortis d’affaire. Un cri de panique retentit dans les couloirs, ne me laissant que très peu de doute sur son propriétaire. Nous n’avions plus qu’à faire demi-tour. C’était peut-être sympathique comme balade à première vue, mais ça ne nous aidait pas à trouver une sortie, ce qui commençait à m’énerver. Je refusais de pourrir ici pour l’éternité. Qiao avait foncé, lui aussi ne semblait pas ignorer que c’était son vampire qui avait poussé ce cri. Sur le chemin, je détaillais certains fantômes, qui semblaient toujours ignorer notre présence. Tant mieux à vrai dire. Je ne tenais pas à être atteint de schizophrénie ou d’hallucinations dans les heures à venir. Un cas à traiter était nettement suffisant. Miaou n’avait pas bougé d’un pouce, il était toujours agenouillé sur le sol, effrayé par tout ce qu’il se passait autour de lui. Son calice retenta à ma grande surprise une approche. Chose que je ne tentais pas d’empêcher, car si une personne était encore capable d’atteindre le vampire, c’était lui. Ne restait désormais plus qu’à prier pour qu’il sache choisir ses mots.


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyMer 31 Déc - 0:02

EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Hp10
This is Halloween

C'est un peu crade ici non ? Faudrait une femme de ménage.


C'était une blague là ? Il n'était sérieusement pas partit à l'opposé en courant ? On n'allait quand même pas se préoccuper d'eux plus longtemps ? Je commençais à en avoir ras-le-bol de faire comme le couple de Roméo et Juliette avait décidé de tourner. Il y n'avait pas qu'eux dans cet... Cet endroit ! Moi aussi j'avais envie de faire chier mon monde et partir en courant dans tous les sens. Je n'étais pas du genre à être méchant voire même être personnel, à vrai dire, dans la vie j'étais plus à attendre que le temps passe. Mais cette situation et le lieu ne m'aidait pas à rester aussi calme et zen que d'habitude. Qu'ils arrêtent de se regarder le nombril. En plus, Jae Min semblait encore les suivre. Tant pis pour lui, qu'il s'amuse à jouer les yo-yo si cela l'amuse moi, je me casse ! Soupirant, je finis par marcher dans le sens inverse d'eux. A vrai dire, je ne savais pas où aller. Et mon assurance si vite gagné était aussi vite partit. Oh ! Bon sang, c'était quoi ce lieu aussi flippant et sale ? Non mais franchement … Ils pourraient faire un effort sur la décoration. Pourquoi, faut-il toujours que les lieux hantés soit aussi sinistre ? En tout cas, à voir tout les êtres flotter et être translucide à côté de moi, ce n'était pas l'idéal. Mes jambes se mirent à flageoler et le poids de mon corps fut bien vite trop important.

Ayant à peine le temps de me retenir contre le mur derrière moi, je me laissais glisser contre. Eh bien, on pouvait dire que cela n'était pas facile de rester debout. Tout cela était réellement fatiguant. Pourquoi fallait-il que je sois pris dans cette affaire ? Je n'avais rien demandé à personne, je voulais juste … Être chez moi dans mon canapé. Comme ci, 'Ils' n'auraient pas pu choisir un autre calice. Je n'étais pas le seul dans cette ville. Sentant doucement les larmes me chatouiller les yeux, je cachais mon visage dans mes jambes, que j'avais préalablement remontées vers moi. Il n'y avait rien à faire, je ne serais sûrement jamais aussi courageux que mon grand frère. Après tout, lui, il avait eu le courage de changer son destin en devenant un krsnik. Moi j'étais juste, ce qu'on attendait que je sois, un bon et gentil petit calice serviable. « J'en ai marre d'être ici ! » Soudainement énervé, j'attrapais la moindre petites choses sous la main pour la lancer. Bien sûr cela se limiter à de la poussière, des petits cailloux et de la poussière ! Néanmoins, je ressentais un bien être incroyable revenir en moi en agissant de la sorte. Bon sang, ce que des petites choses futiles peuvent soulager. J'en avais même perdu mes larmes. J'étais fort ! Je n'allais pas me laisser abattre aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatarInvité
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique EmptyJeu 1 Jan - 22:53


La douleurs psychique et tellement forte qu'elle en devient presque physique. Je ne souhaite plus qu'une chose, que tout ça s'arrête, que ma respiration se calme afin que je puisse enfin remplir correctement mes poumons d'air, que mon cœur cesse de battre à une vitesse telle que j'ai l'impression qu'il va bondir hors de ma poitrine...
Je me sens prêt à tout pour ça, même si pour cela je dois me planter un couteau dans l'estomac... Mais mes muscles tendus à l’extrême et l'absence d'objet correspondant aux alentours m'en empêche...
Je n'arrive plus à bouger, ni  respirer, ni même à penser, si bien que j'ai l'impression d'oublier complètement toute pensée rationnelle... Je me sens à bout de force tant je suis torturé par ses maladies trop nombreuses qui ne m'appartiennent même pas et dont je suis actuellement incapable de comprendre la source...

Alors que j'ai la sensation de perdre complètement pied, une voix me sort soudainement de la noirceur dans laquelle je m'enferme. Prenant sur moi, je relève la tête et constate le garçon de tout à l'heure, encore lui...
Il me parle d'une façon douce et apaisante qui apaise les bourdonnements dans mes oreilles. J'ignore pourquoi, mais il y'a quelque chose au fond de moi qui me pousse à être rassuré par sa présence... Il m’apparaît comme quelque chose de rassurant et par dessus tout d'apaisant... Sa présence permet d'adoucir le mal-être qui me torture et qui ne faisait que prendre de l'amplitude...
A partir de cette instant, je comprend, je sais qu'il est quelque chose pour moi... J'ai toujours cette impression de passer à côté de quelque chose d'essentiel, mais je me rappelle doucement qu'il est important pour moi...
Il dit qu'il a besoin de moi... Et je ne saisis pas bien pourquoi, pourtant je le crois...

Après un moment d'hésitation, je finis par faire un effort incroyable pour me relever, ma respiration s'étant un peu calmer, cependant je dois m'aider du mur afin de me hisser sur mes jambes tremblantes. Autour de moi il y'a encore ces silhouettes sombres qui rodent, mais j'essaie tant bien que mal de ne pas m'en soucier, me raccrochant presque désespérément à la présence de mon calice...
Je garde presque obstinément mon regard sur lui, cherchant ainsi à ne plus voir les autres présences étant donnée qu'il est le seul à me rassurer...
Une fois debout, je reste cependant contre le mur, flageolant, ignorant si je dois le rejoindre ou plutôt si j'en suis capable...


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique   EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT HALLOWEEN || Punition Psychologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: