Partagez | 
 

 Do you remember the first meet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Do you remember the first meet ?    Dim 26 Oct - 14:38

Cette nuit, je ne parviens pas à trouver le sommeil, je ne sais pas vraiment pourquoi. Sans doute cela vient de mon côté vampirique. Alors, plutôt que de me laisser aller aux songes, j'observe Sei Wong dormir dans mes bras. Avec ses yeux clos et son visage paisible, il ressemble véritablement à un ange. A cette pensée, un léger rire manque de m'échapper, ce n'était vraiment pas le cas quand nous nous sommes rencontrés. Il ne ressemblait pas du tout à un ange. Enfin, peut-être que si, avec son visage enfantin, mais c'est tout. Je peux encore me souvenir, et ce sans aucun effort, du jour où je l'ai rencontré pour la toute première fois, ainsi que tous les évènements qui ont suivi. Ça me fait un peu bizarre de repenser à ça, ça fait tellement longtemps ... Depuis, il me semble que nous avons traversé pas mal d'épreuves ... Caressant doucement ses cheveux sans pour autant le réveiller, je me perds dans mes souvenirs, repensant à la première fois où je l'ai vu.

Ce jour là, je m'étais rendu chez Min Hun, mon meilleur ami, celui que je considérais comme mon Hyung. Cela faisait un petit moment que je n'étais pas allé chez lui, ça me faisait donc plaisir qu'il m'invite. J'étais arrivé à l'heure, vêtu d'un simple jean et d'un marcel blanc. Je savais que je n'avais pas besoin de me mettre sur mon 31 pour aller le voir, il était comme un frère, et j'étais chez lui chez moi.
A peine avais-je frappé deux coups à la porte qu'il vint m'ouvrir, son sourire adorable illuminant son visage aux traits doux. J'étais alors entré, ne me souciant pas de ce qu'il pouvait y avoir dans son appartement, pour le prendre dans mes bras, comme à mon habitude. Nous étions très proche, il était donc fréquent que nous ayons ce genre de gestes.
Ne connaissant pas ma nature de vampire, il s'éloigna un peu de moi, se plaignant que je devais être malade pour avoir la peau si froide à longueur de temps, avant de me proposer une boisson dans l'idée de me réchauffer. Ah, si seulement il savait ... Je m'en voulais de lui cacher cela, pourtant, je ne pouvais pas faire autrement, je connaissais sa haine pour les vampires, alors je n'osais rien lui dire, de peur qu'il ne m'accepte plus et s'éloigne considérablement de moi, et ce pour toujours, ce que je n'aurai pas pu supporter.
C'est d'ailleurs à cause de ça que je fus surpris de ressentir une autre présence, une fois que mon Hyung se fut dirigé vers la cuisine. Immédiatement, je me tournais vers celle-ci, découvrant alors un jeune homme sur le canapé. Il était recroquevillé là, les genoux repliés sur son torse, l'air sur ses gardes. Son visage était semblable à celui d'un enfant, bien que ses cheveux d'un noir bleuté assombrissaient ses traits. Sa peau paraissait étrangement pâle, comparable à la mienne qui avait perdu toute sa mélanine suite à ma transformation en créature de la nuit. Il ne me fallut pas plus de trois secondes pour comprendre qu'il était de la même espèce que moi, si je puis dire. Intrigué, je me tournais vers mon Hyung et me risquais à lui demander.

- Huney, qui est-ce ?
- Ah, oui, je ne t'ai pas présenté Sei Wong ! C'est mon colocataire ! Il est mignon, non ?


La façon dont il parlait de ce gamin m'étonna. Savait-il seulement qu'il s'agissait d'un vampire .. ? Intrigué, j'inclinais légèrement la tête en direction dudit colocataire, le saluant, avant de m'adresser de nouveau à Min Hun.

- C'est un humain j'espère ..?
- Mais oui !

Donc, il ne savait pas. Il prenait ce petit pour un simple humain ... Inquiet pour mon Hyung, je le laissais m'entraîner à la cuisine pour "laisser Seiie se reposer", et profitais de la première occasion qui me fut présentée pour aller m'adresser au jeune vampire.
Alors qu'Huney s'était éclipsé aux petits coins, je m'approchais de la créature et me plaçais devant lui, l'air intransigeant.

- Sei Wong, c'est ça ? Écoute moi bien, si j'apprends que tu as fais quoi que ce soit à Min Hun je te le ferai amèrement regretter ! Il déteste les vampires, il nous hait. Alors ne t'avises pas de lui montrer que tu en es un, ni même de lui dire que j'en suis un également. Je te préviens, tu n'as pas intérêt à lui de mal ou à te jouer de lui ! J'y veillerai personnellement.


Je m'étais fait persuasif tant j'étais sincère. Je n'aurai pu supporter que quiconque face du mal à mon Hyung ! Il était tellement adorable, je n'aurai pu tolérer qu'on abuse de sa gentillesse. Après m'être bien fais comprendre, je regagnais ma place à la cuisine et attendis le retour du propriétaire des lieux. A présent, ce Sei Wong allait sans aucun doute avoir une mauvaise image de moi, me détester, mais je m'en fichais. Je n'étais pas du genre sociable, alors l'idée qu'il ne veuille pas avoir de contact avec moi m'importait peu, au contraire, j'aurai la paix ainsi, au cas où Min Hun veuille que l'on fasse ami-ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 28 Oct - 8:05

Voilà à présent une semaine que j'étais logé chez cet humain nommé Gang Min Hun, également calice de mon hyung. Je dois avouer que c'était un peu lui qui m'avait arrangé le coup, sans doute dans l'idée que je pourrais surveiller son précieux bien.
C'était la toute première raison pour laquelle je n'aurais jamais blessé cet humain. Mais depuis que je m'étais installé avec lui, une autre raison avait peu à peu prit sa place elle aussi. Il était gentil, incroyablement gentil et doux avec moi... Ça me faisais vraiment bizarre d'être pareillement chouchouté... J'avais et j'ai toujours,l'habitude que les gens me détestent... Mais lui, il était tellement adorable avec moi... Me préparant des repas, prenant grand soin de mon sommeil ou même de savoir si j'étais vêtis assez chaudement...
Je n'avais pas tardé à tomber sous le charme ! Et j'étais déjà habitué à ce mode de vie : vivre aux crochets de quelqu'un qui me dorlotait...
Oh bien sur il avait remarqué mon attitude comment dire... spéciale... Mais il semblait penser que c'était parce que j'étais timide et réservé, du coup il redoublait encore plus d'attention !

Cette après-midi, Min Hun avait prévenu qu'il recevait la visite de son meilleur ami. Je n'aimais pas trop l'idée que quelqu'un vienne ici, mais pour lui faire plaisir, j'allais rester discret dans mon coin, sur le canapé à regarder des chaînes stupides de dessins animés.
Peu de temps après, l'invité annoncé finissait par arriver, et je ne m'en souciais pas plus que ça, jusqu'à ce qu'il entre... Mais lorsqu'il s'approcha, je ressentis aussitôt la présence d'un autre vampire... Et sans que je ne puisse le contrôler, mais muscles se bandèrent, prêt à réagir en cas de besoin.
Je croyais qu'il détestait les vampires, c'est même Kwang Ho qui m'avait dit de lui mentir... ! Alors qu'est ce qu'il foutait la ?!
Et il devait sûrement lui aussi, avoir remarqué ma présence en se rapprochant... Faisant mine de regarder le poste, je sentais mes crocs sortir, prêt à déchirer en cas d'incident...
Un level 2... Ça ira, je pourrais facilement le tuer... !

Mais pourtant rien ne se passait... Il se contentait de poser des questions à Minnie sur mon identité et la raison de ma présence ici...
Préférant ne pas réagir, j'attendais qu'ils s'éloignent pour finalement comprendre que dans l'immédiat ce vampire ne me voulait pas de mal...
Alors ce serait lui le meilleur ami en question... ? Mais... il devait aussi lui mentir alors puisque Minnie déteste les vampires...

Attentif, je restais sur mes gardes. De toutes façon je ne serai pas tranquille tant qu'il sera présent dans mes environs...
Je le laissais donc discuter avec MinHun, prenant mon mal en patience en attendant qu'il se tire...
Mais quelques temps après, MinHun s’éclipsa et l'autre vampire s'approcha de moi... Je resserrais alors mes genoux contre mon torse pour me contenir, mais en réalité j'étais prêt à bondir...

- Sei Wong, c'est ça ? Écoute moi bien, si j'apprends que tu as fais quoi que ce soit à Min Hun je te le ferai amèrement regretter ! Il déteste les vampires, il nous hait. Alors ne t'avises pas de lui montrer que tu en es un, ni même de lui dire que j'en suis un également. Je te préviens, tu n'as pas intérêt à lui de mal ou à te jouer de lui ! J'y veillerai personnellement.

J'écoutais avec attention ses paroles sans pour autant le regarder, un peu surprit qu'il soit venu pour me dire ça... Mais je n’appréciais guère les menaces....
Et comme si de rien n'était, il repartit à la cuisine, sans doute pour attendre le retour de Minnie. Ce que je ne fis pas, rejoignant soudainement la cuisine moi aussi, usant de ma vitesse vampirique. Une petite démonstration aurait pu l'effrayer ?
Braquant un regard assassin sur lui tout en pausant le plat de mes mains sur la table, comme pour me montrer plus persuasif, je pris un ton froid et menaçant :

- Ne recommence plus jamais à me menacer, ok ?! Tu ne sais pas à qui tu parles. Si je le veux je te tue en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Si je suis ici, c'est que je ne compte pas lui faire de mal, sans quoi ce serait déjà fait. Tu ne veilleras à rien du tout sinon c'est moi qui vais te le faire regretter. Et puis rien ne m'empêche de lui raconter qui tu es, alors méfie toi.

Au moment on j'achevais ma phrase, j'entendis une porte se fermer signe du retour de MinHun qui fut un peu surpris de me trouver la. Entre temps je m'étais redresser pour cacher tout signe de mon comportement agressif.
Il me demanda alors la raison de ma présence ici et si j'avais besoin de quelque chose, mais je me contentai de retourner au salon, lui glissant au passage, d'une voix beaucoup plus douce :

- Oh rien, Minnie, je suis juste aller prendre un verre d'eau... ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 28 Oct - 10:13

Alors que je ne m'y attendais pas le moins du monde, le colocataire de mon meilleur ami parvint à la cuisine en moins de temps qu'il ne le fallait pour le dire. Posant les paumes de ses mains sur la table, il prit un air agressif qui me surprit quelques peu. Derrière ses apparences de gamins mignons et perturbé se cachait donc un vampire au sang chaud, si je puis me permettre le jeu de mot.

- Ne recommence plus jamais à me menacer, ok ?! Tu ne sais pas à qui tu parles. Si je le veux je te tue en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Si je suis ici, c'est que je ne compte pas lui faire de mal, sans quoi ce serait déjà fait. Tu ne veilleras à rien du tout sinon c'est moi qui vais te le faire regretter. Et puis rien ne m'empêche de lui raconter qui tu es, alors méfie toi.

Pour qui se prenait-il ?! Il était de mon devoir de veiller sur Min Hun et de le protéger, de plus, il était tout à fait naturel que je m'inquiète pour mon meilleur ami. Et voilà que ce parasite venait me rendre mes menaces, chose que je n'acceptais pas. J'aurai bien voulu riposté, mais c'était sans compter sur l'entrée en scène de mon Hyung, qui sembla tout aussi étonné que moi à l'idée de voir le jeune vampire présent dans la cuisine. Le ton hypocrite que prit ce dernier m'irrita d'ailleurs. On dit souvent qu'il est mal de juger sur la première impression, mais dans mon cas, il était déjà trop tard : je détestais ce morveux.
Ne voulant rien montré de mon agacement au maître de maison, je repris notre conversation d'un air joviale, restant néanmoins attentif à la présence qui logeait dans le salon et qui m'apparaissait tout sauf amicale. Malgré la conversation ou le monologue ? que mon Hyung tentait d'instaurer, mes pensés étaient tournées vers le jeune homme aux airs ténébreux. Cela ne m'aurait pas étonné qu'il soit un level 1, ce qui signifiait donc que ça force dépassait largement la mienne. Quoi que, de toute façon, même un level 2 qui aurait été mon égal se serait montré plus fort que moi, la faute à mon régime végétarien. On a beau dire qu'un vampire se nourrit de sang, le sang humain reste la seule véritable nourriture que nous puissions ingurgiter. Le liquide animale augmentait à peine ma force, si bien que j'étais à peine plus impressionnant qu'un humain. Un peu plus, quand même, je pouvais facilement les mettre à terre, mais face à n'importe quel vampire, je ne faisais pas le poids, malheureusement pour moi qui avait la manie de me les mettre à dos. D'abord le vampire de Min Hun, dont je ne supportais pas les manières quant à ce dernier, et à présent ce gamin qui, étant level 1, bénéficiait d'une force et de sens largement décuplés par rapports aux miens faibles de nature.
Les menaces qu'avait proféré Sei Wong ne m'atteignaient aucunement, elles ne m'effrayaient pas. Qu'il le veuille ou non, je veillerai sur mon Hyung quoi qu'il advienne. Je ne faisais pas confiance aux vampires, moi aussi je les haïssais. Ironique pour un vampire, n'est ce pas ?
Quoi qu'il en soit, je finis par quitter la demeure de Min Hun, jetant un dernier regard au jeune vampire qui en disait long sur ma façon de penser. Malgré la distance qu'instaura les jours suivants, je ne pouvais m'empêcher de m'interroger et de m'inquiéter. Laisser Min Hun seul avec un vampire ne me rassurait pas du tout, bien au contraire, si bien que je passais mes journées à lui envoyer des messages, voulant m'assurer que tout allait bien pour lui. D'un côté, ce vampire m'intriguais ... Comment s'était-il retrouvé à vivre avec mon HYung ? Sans doute encore une idée de l'autre tordu de Kwang Oh ... Si mes intuitions étaient bonnes, il était définitif que je haïssais ce jeune intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 28 Oct - 14:00

Voilà à présent quelques jours depuis que je n'avais pas revu ce vampire niveau deux. Et je ne m'en portais que mieux. D'ailleurs ma vie auprès MinHun était vraiment apaisante... Pour rien au monde je n'aurais changé ça.
En ce moment, hyung essayait de me faire travailler mon self control sur ma soif, mais je crois que je commençais à le désespérer... Enfin, sur ma soif en question, j'avais fait des progrès, mais c'était ces accès fréquent de folie que je n'arrivais pas à gérer.
Mais être avec quelqu'un comme MinHun m'aidait beaucoup. De plus, ce genre de chose ne se produisait qu'en présence d'autre vampire, pas avec des humains, donc avec lui ça aller.

Cette après midi, j'étais sortit, non pas pour apaiser ma soif ou traquer quelqu'un, mais pour aller lui faire quelques courses. J'avais apaisé ma faim cette nuit et ce matin, j'avais passé beaucoup de temps au calme avec MinHun, ce qui faisait que j'étais bien paisible aujourd'hui. En même temps, mon hyung passait son temps à me faire des câlins, comment ne pas être calme avec ça ?
Et comme il devait aller chez Kwang Ho cette après midi, je m'étais proposé d'aller lui faire ses quelques courses pour l'aider.

Me voici donc dans les rues de Séoul, me mêlant étrangement à la population. Chose que je n'avais pas du tout l'habitude de faire.
Je préférais marcher plutôt que de prendre les transport en commun, trop de monde, trop oppressant...
C'est alors que je remarquai au loin, dans une ruelle plus calme et plus petite, une silhouette qui me sembla familière. Après quelques réflexions, je finis par comprendre qu'il s'agissait du fameux vampire de chez Minnie !
Sans vraiment réfléchir, je me mis à le suivre, curieux de l'observer un peu plus... Après tout, c'était un ennemie potentiel maintenant, alors autant l'analyser au cas ou...
Gardant une distance raisonnable, j'essayai de déployer mes sens, non sans quelques difficultés. Pour un nouveau né, les sens sont tellement développés qu'ils sont durs à utiliser... Par exemple, ce sont les bruits et les odeurs les plus dominants que je ressens et je n'arrive pas à me concentrer sur ce que je veux, tout m'assaillent et me déconcentre...
Cependant, lorsque je finis par réussir, tant bien que mal à repérer son odeur, elle me semblait bizarre, différente de celle des autres vampires... Curieux, je me rapprochais encore un peu plus, réduisant a distance entre nous. Il risquait de me repérer, mais bon tant pis, j'étais curieux.

Et il finit effectivement par me remarquer alors que je m'étais une peu trop rapproché... Mais je ne m'occupais pas de ça et profitais du fait qu'il se soit arrêté pour rompre la dernière distance entre nous. Sans lui demander son avis, je m'approchai et saisit son haut entre mes doigts avant de poser mon nez contre son cou.
Quel comportement bizarre, Sei... Mais de toute façon depuis que tu es vampire, tu es devenu bizarre...
En effet il avait une odeur bizarre... Et qui m'est si familière maintenant... Contraire
à celle d'un vampire normal... On dirait qu'il n'etait pas totalement vampire... Enfin c'est bizarre, je ne sais pas comment expliquer ça...

-
Le vampire de Minnie... Tu sens vraiment bizarre, je n'avais pas remarqué ça. On dirait un semi vampire...Qu'est ce que tu es ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 28 Oct - 17:46

Comme tous les jeudi après midi, je sortais de mon travail, fatigué par ces longues heures passées debout à porter des objets pesants leurs poids. Cela ne faisait pas très longtemps que j'occupais ce poste, mais je m'efforçais de le tenir, ayant besoin d'argent pour subvenir à mes besoins. Après tout, le loyer et la viande n'étaient pas des choses données, il me fallait tout de même un salaire pour assurer ma survie.
C'est donc avec l'unique envie de rentrer chez moi que je déambulais dans les rues à pas plutôt lent, mes muscles me tirant douloureusement. Si j'avais un régime normal, sans doute aurais-je eu une meilleure résistance à l'effort, mais j'étais faible de par mon choix de ne pas faire de mal aux humains. Ne désirant pas me mélanger à ces derniers, je privilégiais les petites rues étroites et peu fréquentées, de plus, cela me cachait du soleil qui me brûlait la peau à petit feu. C'était tolérable, certes, mais je préférai tout de même rester à l'ombre.
Plongé dans mes pensés, je retraçais inlassablement le même chemin qui menait tout à droit à mon immeuble décrépit et mal isolé. Cette route, je la connaissais par coeur, si bien que je n'avais plus besoin de regarder le paysage qui défilait autour de moi pour me repérer, me contentant alors de fixer un point invisible à l'horrizon. Ce n'est qu'après quelques centaines de mètres à parcourir cette rue que mes sens s'éveillèrent pour se mettre en alerte, mon odorat ayant flairé une légère odeur vampirique. Sur mes gardes, je m'arrêtais, me concentrant alors sur ce fin fumet reconnaissable entre mille. Chaque vampire avait sa propre odeur, certes, mais les vampires partageaient tout de même un parfum assez commun que seuls eux portaient. Attentif, j'essayais de reconnaître à qui cette dernière appartenait. Je l'avais déjà senti quelque part, et puis elle portait une autre effluve, une effluve douce, fruité, comme celle d'un humain, comme ... comme celle de Min Hun !
Alors que j'allais me retourner vivement afin de découvrir vérifier mes soupçons, le propriétaire de cette étrange odeur s'approche de moi, saisissant le bas de mon t-shirt avant que son nez ne vienne se coller à mon cou, m'arrachant un frisson.

- Le vampire de Minnie... Tu sens vraiment bizarre, je n'avais pas remarqué ça. On dirait un semi vampire...Qu'est ce que tu es ?

Cette voix, cette aura ... Mes doutes se confirmaient, il s'agissait bel et bien du colocataire de Min Hun, un certain Sei Wan ... Sei Wong ... ou quelque chose du genre.
Les muscles tendus, près à riposter en cas d'attaque, je restais droit comme un i, stoïque, tandis que son odeur de bébé vampire mêlée à celle de mon Hyung chatouillait doucement mes narines.
"Le vampire de Minnie", cela manqua de m'arracher un rire. Si seulement je pouvais véritablement être son vampire, il souffrirait beaucoup moins, et ce gamin que je jugeais dangereux ne serait jamais entré dans sa vie ...
Mais sa remarque était un peu moins drôle. C'était comme me dire qu'il était écrit en lettres capitales sur mon front "VEGETARIEN", alias "VULNERABLE".
Il est vrai que mon odeur devait être différente, après tout les animaux et les humains n'ont pas le même sang, donc pas le même parfum.

- Un semi vampire ? Tu es plus mignon que ce que je ne pensais. C'est le problème quand on ne veut pas faire de mal aux humains, on a un parfum différent.

Je ne développais pas plus et me retournais vivement pour lui faire face, reculant d'un pas. Je préférais prendre mes précautions, après tout ne sait-on jamais.

- Pourquoi me suivais-tu ?

Suspicieux, je le toisais, attendant une explication. Si ce petit était ami avec Kwang Oh, comme je le suspectais, j'avais toutes les raisons de m'inquiéter ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 3 Nov - 21:17

- Un semi vampire ? Tu es plus mignon que ce que je ne pensais. C'est le problème quand on ne veut pas faire de mal aux humains, on a un parfum différent.

Ne pas faire de mal aux humains, c'était quoi ça ? En tant que vampire nous étions fait pour ça... C'était triste à dire, mais pourtant c'était la vérité... Mais je ne comprenais pas bien ce qu'il voulait dire par la... En quoi ça avait quelque chose à voir avec son odeur ? Ou alors il ne buvait pas de sang, mais c'était quelque chose de strictement impossible pour moi... Même maintenant, je suis encore un bien jeune vampire et j'ignore tant de chose... Mais à ce moment la... Ma transformation était si récente, je ne connaissais strictement rien, me contentant de me laisser posséder par mes instincts en cas de besoin...

- Pourquoi me suivais-tu ?

En disant ça, il s'était éloigné de moi.
Je ne l'avais pas suivit, c'était le hasard ! Si je l'avais suivit ça aurait été dans d'autres circonstances. J'avais toujours été un traqueur hors paire, même à ma naissance, alors quand je "suivais" quelqu'un c'était toujours assez mauvais...
Mais ce vampire ne me paraissait pas agressif. Non pas dans le sens ou il était végétarien car à ce moment je ne savais pas encore, mais dans le sens ou il n'aurait réagis que si j'avais tenté quelque chose, je le sentais. Et si jamais ça avait été le cas, je l'aurais sûrement maitrisé tant ma force naissante été développée. Je n'avais qu'a laisser ma "folie" me prendre et je devenais incontrôlable.

- Ne pas faire de mal aux humains et avoir un parfum différent, c'est quoi ça ? Enfin je ne vois pas le rapport. De toute façon on leur fait du mal par notre nature... Et puis je ne te suivais pas, je passais par la et je t'ai vu ! Si je te suivais ça reviendrais à dire que je te traque et si c'était le cas, je ne serai pas la à discuter !

Je reportais une nouvelle fois mon attention sur son odeur, curieux et interloqué par celle ci ! C'était vraiment intéressant et intrigant !

- Je pourrais te goûter ce serait amusant !

Ma pensée venait de sortir à voix haute ! Mais je plaisantais bien sur, même si il ne risquait pas de le prendre comme ça avec son air pète-sec. Je devais avouer que ce vampire m'intriguait un peu sans que je ne sache vraiment pourquoi.
Enfin si un peu quand même, déjà car je n'avais que très peu d'occasion de fréquenter mes congénère hormis Kwang et mon créateur qui me frappait tout le temps... Alors je profitais sûrement de la situation pour approcher un autre vampire. Et puis je me demandais pourquoi Minnie avait fini par trainer avec lui au point que ça en devienne son meilleur ami alors qu'il hais les vampires ! Et finalement car j'étais un peu intrigué par ce vampire pas comme les autres. ~
Et puis après tout, j'étais de bonne humeur alors je jouais un peu ! C'était si rare...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 3 Nov - 22:16


- Ne pas faire de mal aux humains et avoir un parfum différent, c'est quoi ça ? Enfin je ne vois pas le rapport. De toute façon on leur fait du mal par notre nature... Et puis je ne te suivais pas, je passais par la et je t'ai vu ! Si je te suivais ça reviendrais à dire que je te traque et si c'était le cas, je ne serai pas la à discuter !

Il n'était que level 1, et cela se voyait. Il n'avait aucune connaissance du monde vampirique. De plus, il n'était pas du genre calme et patient, mais semblait plutôt impulsif. Alors comme ça, il en était encore au stade de "traquer". Je me demandais néanmoins quelle genre de cible traquait-il ... Il ne semblait pas être le genre de vampire bien aimé et protégé par son créateur ... A vrai dire, j'avais plutôt l'impression qu'il partageait le même cas que moi, à savoir que son père ou sa mère de substitution l'avait lâchement abandonné après l'avoir crée. Qui sait, peut-être étions nous issus des mêmes canines !

- Je pourrais te goûter ce serait amusant !

A cette annonce, je fis un léger pas en arrière, peu enclin à apprécier la blague, quand bien même cela en serait une. Aller Jin, ressaisis-toi, tu es plus âgé que lui ! pensais-je alors, mais bien que plus âgé, je me doutais que ma force était bien plus inférieure à celle d'un nouveau né.

- Amusant ? Tu as de drôles de jeux pour un bébé. Mais je doute que je sois à ton goût. Pour ta gouverne, ton odeur s'adapte en fonction de ce que tu manges, et dans mon cas, ce n'est pas du sang humain, voilà pourquoi mon odeur diffère de la tienne, par exemple. Je préfère ne pas blesser ces pauvres gens, alors je privilégie le sang animal.

Je ne savais pas vraiment pourquoi je lui racontais tout cela. Peut-être simplement car je me trouvais intrigué face à ce petit. Quoi que, après tout, il n'était qu'un gamin sans doute tombé au mauvais endroit au mauvais moment. Il devait être juste curieux de savoir qui vivait avec Min Hun, raison pour laquelle il m'avait suivit. Je soupirais légèrement, ne trouvant, contrairement à lui, rien de distrayant à la situation. Et une fois de plus, si ce petit traînait avec Kwang Oh, il était dans mon intérêt de m'en débarrasser.

- Bref, va goûter quelqu'un d'autre, j'ai autre chose à faire que de parler avec toi. un court silence s'ensuivit, rapidement coupé par une dernière mise en garde de ma part. Et ne t'avise pas de faire tes crocs sur Min Hun !

Sur ce, je reprenais mon chemin, restant tout de même attentif en cas d'offensive. Cette histoire n'était qu'un ramassis de n'importe quoi ! Depuis quand m'intéressais-je aux autres ? Non, j'étais très bien, terré dans mon égoïsme, n'en sortant que pour m'inquiéter du sort de Min Hun et de ma sœur. Et puis, ce n'était pas à moi de faire l'éducation de cette bombe à retardement, j'avais déjà bien assez de mal à m'occuper de ma propre personne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 4 Nov - 11:41

- Amusant ? Tu as de drôles de jeux pour un bébé. Mais je doute que je sois à ton goût. Pour ta gouverne, ton odeur s'adapte en fonction de ce que tu manges, et dans mon cas, ce n'est pas du sang humain, voilà pourquoi mon odeur diffère de la tienne, par exemple. Je préfère ne pas blesser ces pauvres gens, alors je privilégie le sang animal.

Ah je comprenais mieux pourquoi il sentait bizarre... J'ignorais qu'un vampire pouvait faire ça ! D'ailleurs je me demandais quel goût pouvait avoir le sang animal suite à cette révélation. A présent je sais que c'est abominable... Sur le coup, je n'avais rien dit, car je trouvais même cela assez respectable de ne pas blesser les humains. Après tout, mes parents avaient bien été tué à cause d'un vampire ne s'occupait pas de blesser les humains... Si mon avis différa plus tard ce n'était pas car je voulais changer sa façon d'être pourtant plus qu'estimable... Mais bel et bien car il s'était avéré que ce régime était dangereux pour lui...
Mais cette confession m'avait au moins assuré qu'il n'était pas l'auteur du meurtre de ma famille. Et son odeur en était une preuve assez sure.

- Bref, va goûter quelqu'un d'autre, j'ai autre chose à faire que de parler avec toi. Et ne t'avise pas de faire tes crocs sur Min Hun !

Je m'apprêtais à répondre quelque chose mais il m'avait coupé avec cette remarque désagréable ! Je n'aurais jamais touché à MinHun et il n'avait pas intérêt à recommencer à me chauffer ! Car à cette époque, il m'en fallait vraiment peu pour partir...
Je le laissais alors mettre quelques mètres de distances en nous, le temps de me calmer....  
Il avait déjà de la chance que je me montre si doux avec lui alors qu'il était un potentiel ennemie et qu'il m'avait déjà menacé !
Après quelques secondes, je me mis à le suivre de nouveau bien décidé à m'amuser encore un peu avec lui. Je me doutais bien qu'il ne devait pas être d'accord, mais c'était ça qui était justement intéressant.
Je ne savais pas pourquoi, mais aujourd'hui ça m'amusait... Sûrement car j'étais calme et que je m'ennuyais ! Car quelques jours auparavant, j'aurais été capable de lui sauter à la gorge...

- Je te retourne le conseil ! Je te rappelle que toi aussi tu es un vampire ! Et puis je ne lui ferais jamais de mal ! Par contre avec toi c'est une autre histoire !

Cette menace m'avait échappé, mais il l'a mérité de toute façon. Il n'y avait qu'un seul vampire dont je ne me méfiais pas. Les autres étaient tous potentiellement dangereux et mes ennemies, il n'échappait pas tant que ça à la règle finalement. Et puis il n'avait qu'à ne pas être aussi désagréable !
Restant cependant calme j'ajoutais, quelque chose qui n'avait strictement rien à voir mais que j'avais tout de même envie de demander :

-  Tu dois être fort pour ne pas boire de sang humain. C'est mauvais le sang des animaux ?

Il est vrai que c'est quand même quelque chose à faire de ne pas boire de sang humain... Moi même je tiens difficilement plus d'une journée sans en avoir... Par contre, le sang animal, je n'y connaissais rien, et ça ne m'avait jamais traversé l'esprit que l'on pouvait en boire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 4 Nov - 13:42

Je n'eus le temps que de faire quelques mètres à peine avant que la voix fluette du jeune vampire ne retentisse une nouvelle fois, brandissant une menace qui n'était pas si fausse.

- Je te retourne le conseil ! Je te rappelle que toi aussi tu es un vampire ! Et puis je ne lui ferais jamais de mal ! Par contre avec toi c'est une autre histoire !

Oui, j'étais moi aussi un vampire ... Malheureusement. Du moins, à l'époque, je le regrettais vraiment, puisqu'aucune raison ne me poussait à apprécier ce statut, contrairement au temps présent où Sei est à mes côtés. Et être un vampire n'était pas ce qui me soulageait le plus, bien au contraire, à cause de mes tendances potentiellement dangereuses, si ce n'est plus que n'importe quel autre level 2.
Même si l'idée qu'il ne voulait faire aucun mal à Huney me rassurait, je ne baissais pas ma garde, restant tout de même suspicieux. A près tout, je ne connaissais rien de ce gamin et ne savait en aucun cas si je pouvais ou non lui accorder ma confiance.
La menace qu'il proféra ne m'effleura pas, je me fichais bien qu'il défoule ses nerfs sur moi, ce ne serait qu'un mauvais moment à passer. Parfois, je me disais qu'il serait peut-être mieux que je succombe à une bataille contre un vampire plus fort que moi, mais je repensais alors à mes deux seuls proches, dont j'avais déjà bien trop fait souffrir l'un d'eux. Le second supporterait mal la vérité et également le fait que je puisse disparaître, mais moi, ça m'aurait soulagé d'un énorme poids ... Sans ces deux personnes, je ne me serai pas obstiné à rester en vie.
D'ailleurs, sans ces deux personnes, je n'aurai pas adopter ce régime extrêmement contraignant. Contraignant car il était coûteux, peu appétissant, et presque pas nourrissant. Je perdais beaucoup de mes capacités en consommant du sang animal, et ce n'était pas vraiment pratique, car le sang humain restait le seul véritable nectar que les enfants de Lilith pouvait consommer afin de jouir pleinement de leurs forces.
Quelque peu emporté par mes pensés, je continuais mon chemin, ne prenant même pas la peine de me retourner lorsque sa seconde remarque me parvint.

- Tu dois être fort pour ne pas boire de sang humain. C'est mauvais le sang des animaux ?

Un léger rire m'échappa. Décidément, il était bien innocent pour un vampire ! Il ne devait vraiment rien connaître à notre espèce, ou alors très peu de choses. D'ailleurs, je me surprenais à participer à son éducation, moi qui détestais dialoguer avec quelqu'un d'autre que Min Hun ou ma sœur que je voyais malheureusement trop peu souvent.
Espérant me débarrasser de ce curieux, je lui répondis une dernière fois.

- Fort ? Pas vraiment ... C'est seulement une question de volonté. Et comme tu dis, c'est mauvais, le sang des animaux. Très mauvais même. Ca n'a aucun goût, si ce n'est un fond amère. Si tu n'as pas une réelle raison qui te tient à coeur, tu ne peux pas tenir ce régime. Et encore, même avec ça ...

Un soupire m'échappa. Même avec toute la volonté que je possédais, il m'arrivait de dérailler et de tout à coup croquer à pleine dent au creux du cou d'un de ces faibles humains inoffensifs. Bref, je préférais ne pas y penser, je me sentais assez "sale" rien que dans ma nature, pas la peine de rajouter ces petits écarts ...

Peu après lui avoir offert cette réponse, je remarquais qu'il me suivait toujours malgré l'allure que je maintenais. Je m’arrêtais alors et me tournais vers lui, l'interrogeant du regard. C'était agaçant à la fin. Je me fichais bien d'avoir une conversation avec lui et de lui apprendre le B.A.BA du parfait petit vampire.

- Tu ne veux pas arrêter de me suivre ? Je suis occupé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 10 Nov - 21:28


- Fort ? Pas vraiment ... C'est seulement une question de volonté. Et comme tu dis, c'est mauvais, le sang des animaux. Très mauvais même. Ça n'a aucun goût, si ce n'est un fond amère. Si tu n'as pas une réelle raison qui te tient à cœur, tu ne peux pas tenir ce régime. Et encore, même avec ça ...

De la volonté... C'était sans aucun doute quelque chose que je n'avais pas. Je ne blessais pas les humains qui me tenaient à cœur, enfin... Je n'aurais jamais blessé MinHun. Mais quand j'avais soif, j'avais soif... Et c'était impossible de me contenir.
J'essayais seulement de ne pas les tuer, et je pense que parfois cela devait arriver même si mon intention première était seulement de me nourrir. Mais la soif, c'est une chose intenable, prenante, incontrôlable... Je me demandais vraiment comment ce vampire pouvait supporter ça...

Méditant sur cela, je continuais de le suivre sans vraiment y penser. Mais cela ne sembla pas lui plaire puisqu'il finit par se retourner pour déclarer :

- Tu ne veux pas arrêter de me suivre ? Je suis occupé.

Quel vampire désagréable ! Est ce que tous mes autres congénères étaient ainsi ? Car à par mon frère et mon créateur, je ne connaissais pas trop d'autres vampires.
Mais peut être que les vampire ne s'aiment pas entre eux..?
Quoi qu'il en soit je ne savais absolument pas comment m'y prendre, pourtant j'avais envie d'insister encore un peu sans vraiment savoir pourquoi...
C'était tellement rare que j'approche un congénère de cette façon... Et cela il le devait au fait d'être l'ami de Minnie car sans ça, j'aurais été beaucoup plus enclin à le blesser. Et puis c'était un peu amusant de faire ça. Mais de ce fait, c'était en quelque sorte un peu amusant, intrigant...

- Tu es désagréable quand même. Pour une fois que j'approche un autre vampire. Tu es occupé à quoi ?

Je continuais de le suivre, intrigué par sa personne. C'était un vampire un peu étrange quand même. Et puis moi, j'avais décidé d'être chiant aujourd'hui. Après tout, continuer alors qu'il n'avait qu'une envie, se débarrasser de moi, n'était pas une meilleur « vengeance ». Et puis c'était un peu comme une sorte de jeu pour moi. Je n'avais strictement rien à faire jusqu'à ce soir si j'allais chassé, au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 10 Nov - 22:04

Je soupirais en voyant qu'il s'entêtait à me suivre et tournais de nouveau les talons, continuant mon chemin. Quel gamin collant !

- Tu es désagréable quand même. Pour une fois que j'approche un autre vampire. Tu es occupé à quoi ?

Désagréable ? Oui, on me le faisait souvent remarquer. Mais ça, je l'étais depuis longtemps, enfin je crois ... Il me semble avoir été comme ça à la mort de ma mère. Un gosse désagréable et capricieux. Mais si je ne m'abuse, ce trait de caractère s'était empiré avec ma transformation, faisant de moi une créature solitaire et qui désirait le restait. Min Hun et ma sœur étaient les seules exceptions à cette règle.
Pour une fois qu'il approchait un autre vampire ? Tss, qu'est ce que j'en avais à faire ? Je ne les fréquentais pas moi-même, et lorsque cela arrivait, en de rares occasions, je finissais toujours par me mettre ces personnes à dos, puisque je les détestais tous. Je haïssais cette race, ces monstres, ces horreurs qui m'avaient forcé à devenir des leurs sans même que je le désire ! Rien qu'à cette pensé, mes poings se serraient et une douce colère montait en moi. Je ne m'étais pas remis, émotionnellement parlant ...
Et puis il m'agaçait avec ses questions ! Pourquoi me collait-il aux baskets ? Occupé, ne connaissait-il pas la signification de ce mot pourtant si simple ?

- Je suis occupé à essayer de t'éviter, ça te va ? Je n'ai pas envie d'être agréable avec un vampire, ni avec qui que ce soit d'ailleurs. Ce n'est pas parce que tu fais partie du club des vampires que tu dois faire ami-ami avec tout le monde. On n'est pas fréquentables, d'accord ? Ni les autres, ni moi.

Sur ce, j'accélérais légèrement le pas malgré mes muscles qui me tiraillaient doucement, pressé d'arriver chez moi et me débarrasser de cet enfant insupportable.
Avec le recule, je peux affirmer que je me suis montré odieux avec lui. Il voulait simplement se divertir un peu, pourtant, je le fuyais comme la peste. Je détournais ma haine envers tout le monde, pourtant, lui n'était pas responsable. J'étais même plus vieux vampire que lui, alors qu'aurait-il pu y faire ? Mais à l'époque, je ne voulais vraiment pas me lier avec quiconque. J'aurai préféré mourir de faim dans un coin et enfin être en paix, même si deux êtres chères m'en empêchaient. Et malgré ça, malgré cette envie irrépressible d'être seul et d'en vouloir au monde entier, il y avait ce jeune vampire qui me suivait, me posant des questions qui me paraissaient plus stupides les unes que les autres. Il était là, et j'essayais vainement de le rejeter, de l'éloigner ... C'était tellement pitoyable de ma part. Je m'en rendais compte, pourtant, je m'en fichais. Je voulais juste avoir la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 11 Nov - 11:10

- Je suis occupé à essayer de t'éviter, ça te va ? Je n'ai pas envie d'être agréable avec un vampire, ni avec qui que ce soit d'ailleurs. Ce n'est pas parce que tu fais partie du club des vampires que tu dois faire ami-ami avec tout le monde. On n'est pas fréquentables, d'accord ? Ni les autres, ni moi.

Sa réponse me fit froncer les sourcils. A la fin il en devenait énervant, et dieux sait qu'il ne faut pas m'énerver.
Et puis c'était surtout moi l'infréquentable dans l'histoire, et vu ce que j'étais capable de faire, je n'avais pas l'impression qu'un autre vampire puisse être peu fréquentable comparé à moi.
Je serrais les poings, sentant la colère me gagner progressivement. Il fallait mieux que je le laisse avant que ça ne tourne mal. Pourtant l'envie de lui faire regretter ses paroles commençait à se faire sentir... Mais bon c'était l'ami de MinHun, non ? Il en avait vraiment de la chance finalement.

- Tu es vraiment exécrable en fait ! Je ne sais pas si tu te rends compte de la chance que tu as ! Je regrette d'avoir fait des efforts et j'espère ne plus te revoir sans quoi ça pourrait mal finir !

Sur ces mots, je tournais les talons contenant ma colère. Au moins j'aurais réussis à ne pas plus m'énerver... Sans perdre une seconde, je m'échappais de cette ruelle pour m'éloigner de lui.

~

Il pleuvait des corde cette nuit la... Il y avait à présent un moment que mes vêtements étaient détrempés. Je ne pouvais pas rentrer chez moi, trempé jusqu'aux os, les vêtement déhirés et complètement en sang chez MinHun. Quant à Kwang, il habitait beaucoup trop loin. Ne sachant ou me rendre, je m'était trainé jusqu'à une petite ruelle afin de me blottir dans un coin pour attendre que ça passe.
Mes muscles étaient terriblement douloureux, je suspectais mon bras droit d'avoir céder sous les coups et mon arcade étaient complètement en sang, si bien qu'une partie de mon visage était ensanglantée. Des bleues devaient recouvrir ma peau un peu partout... Quant à mon bras, il risquait de mal se remettre lorsque ma régénération commencerait à opérer...
Mais je n'y connaissais rien et préférais ne pas toucher, me contentant de le garder contre moi.
Je me sentais si faible et je préférais prendre un peu de repos pour que ça passe... Mon créateur m'était tombé dessus sans que je ne m'y attende et une fois de plus sa force incroyable même pour un vampire avait eu raison de moi...
J'espérais seulement que personne n'allait me trouver ici, surtout pas un autre vampire, alors que j'étais aussi faible....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 11 Nov - 11:48

- Tu es vraiment exécrable en fait ! Je ne sais pas si tu te rends compte de la chance que tu as ! Je regrette d'avoir fait des efforts et j'espère ne plus te revoir sans quoi ça pourrait mal finir !

Et bien ! Il était temps qu'il le reconnaisse et me laisse enfin tranquille ! Je fus soulagé de l'entendre partir et de me retrouver enfin seul. Quoi que finalement, une fois seul, j'en venais presque à regretter sa présence. S'il avait réellement fait des efforts, je ne pouvais pas affirmer que c'était mon cas, bien au contraire. Je m'étais montré tout à fait exécrable, le mot était bien trouvé. De toute façon, à quoi cela m'aurait servi de me montrer gentil ? Je n'étais pas du genre à me faire des amis, et je n'en voulais pas, fin de l'histoire.

Quelques jours passèrent où je ne revis pas l'enfant de Lilith, bien qu'il soit souvent présent dans mes pensés. Pour une raison qui m'échappait, il m'arrivait de penser à lui, de m'interroger sur la façon dont il aurait agit si je m'étais montré plus ouvert à son égard. Je n'avais pas non plus revu Min Hun, trop occupé par mon travail qui commençait à m'épuiser. Cette semaine, l'un de mes collègues ne s'était pas présenté, atteint d'un mauvais rhume qui le clouait au lit. Faible humain. Enfin, non, humain seulement. Chanceux humain ... En plus de posséder ce que je désirai tant, il me rajoutait le double de mes heures de travail habituelles sans que je ne touche spécialement plus que d'habitude. Lui aussi je le détestais.

Plongé dans mes réflexions, enivré de ma haine habituelle, je déambulais dans les petites ruelles assombries par la nuit, protégé de la pluie battante par mon simple parapluie. Moi, je ne risquais pas de tomber malade, je n'étais pas humain. J'aurai dû me ficher de la pluie et de son humidité, pourtant, détestant agir comme la créature que j'étais, je me promenais sous mon parapluie, à l'effigie d'un humain.
Pourtant, il y a des choses qui me ramenaient constamment à mon statut d'être de la nuit. Comme mon odorat. Vous savez, ce prototype qui peut éveiller tous vos sens rien qu'en vous faisant sentir le doux parfum du sang sans que vous n’aperceviez la victime. Même si je ne vis pas d'où provenait cette effluve, je pus tout de suite affirmer qu'il s'agissait d'un sang vampirique, ce qui me désintéressait totalement de la chose. Pourtant, et ce malgré moi, je reconnus ensuite l'odeur douce et sucrée du colocataire de Min Hun. Surprit, je m'arrêtais et observais la ruelle dans laquelle je me situais. La nuit enveloppait les moindres recoins, pourtant, ma vue nyctalope me permit de distinguer la silhouette recroquevillée du jeune homme. Je ne m'étais pas trompé, il s'agissait bien du jeune garçon qui m'avait abordé quelques jours auparavant et que j'avais fais fuir par mon attitude détestable.
Que faisait-il ici ? D'habitude, j'aurai haussé les épaules et ne m'en serait pas soucié, cependant, cette fois ci, sans vraiment savoir pourquoi, mon instinct me poussa à m'approcher de lui afin de distinguer son visage et ses vêtements ensanglantés. On aurait pu croire qu'il s'était battu contre un autre level 1, ou un level 3 particulièrement impulsif.

- Sei Wong ?

Je n'étais pas sûre de la façon dont je l'avais nommé, mais il me semblait bien que c'était cela. Le pauvre petit tenait son bras contre sa poitrine, des bleus marquaient sa peau, du moins, les parcelles de sa peau qui n'étaient pas couvertes de sang.
Je détestais peut-être les vampires, je n'étais certainement pas sociable, mais je ne pouvais pas laisser ce petit dans cet état, c'était contre nature ... Encore, je n'aurai pas été témoin de sa situation, j'aurai tracé ma route sans m'en soucier, mais là, c'était malheureusement au-dessus de mes forces. Contradictoire, n'est ce pas ?
Décidé à l'aider, je m'agenouillais devant lui et observais avec de plus grandes précautions ses blessures, avant de poser mon regard sur le sien.

- Tu es salement amoché dis moi ... Au risque que "ça se finisse mal pour moi", viens, je vais te soigner, tu ne peux pas rester comme ça. Si tu ne fais rien tu risquerais de mal te régénérer.

Tout en disant cela, je lui tendais ma main, sincère dans mes paroles. Je n'avais pu m'empêcher de glisser une petite ironie, pour un caïd qui me menaçait quelques jours auparavant, il ne semblait pas peser bien lourd à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 11 Nov - 21:43

J'étais resté au moins une demi heure ici, sous la pluie, blottit prêt du sol trempé. C'était tellement désagréable d'être la, dans le froid et dans l'humidité... Même si cela n'allait pas me faire tomber malade, je n'aimais pas pour autant ça. Surtout dans ces circonstances... A cet instant j'aurais plus que tout aimé me trouver dans un lit bien chaud et bien sec...
Ah mon créateur... Je le détestais tout simplement... Il se montrait toujours violent avec moi et me faisait mal. La preuve en était qu'il m'avait forcément cassé le bras, pour montrer à quel point il ne rigolait pas. Et c'est toujours le cas à présent...
Et pourtant, plus il se montrait dur et brutal, plus il attisait ma haine et mon côté destructeur en me faisant spectateur de sa propre violence...
Je ne me rendais pas compte de ces choses la à ce moment, mais avec le recul, je suis persuadé qu'il est aussi un peu responsable de la partie emprunte de folie cachée au fond de moi. Et je peux le prouver avec l'exemple de Kwang Ho ou même de Jin. Ils se sont toujours montrés doux avec moi et ont toujours obtenu de meilleurs résultats.
Enfin, revenons à notre histoire...

Blottis dans l'ombre, je restais tout de même attentif aux bruits environnant même si la pluie m'assourdissait un peu. J'étais vulnérable alors je devais me montrer prudent...
D'ailleurs il me semblait qu'une présence approchait... Mais je n'en étais pas certain à cause de mes sens incontrôlables...
J'attendis alors, silencieux et au taquet, prêt à bondir malgré la douleur.
Et je ne me trompais pas puisqu'au bout de quelques secondes, je finis par voir une silhouette s'approcher de moi... Au tout début, je cru qu'il s'agissait d'un humain, mais lorsqu'il se rapprocha jusqu'à être juste devant moi et qu'il prononça mon nom, je su que ce n'était pas le cas.
Aussitôt je me positionnais, prêt à me défendre, sortant les crocs et prêt à me relever des qu'il le faudrait. Un seul signe hostile et j'aurais pu attaquer... Mais ce ne fut pas ce que fit le vampire. Ce dernier s'agenouilla en face de moi, me faisant ainsi comprendre qu'il ne comptait pas se montrer hostile, et je pu reconnaitre, après quelques secondes, le vampire de Minnie... Que faisait il la...?

- Tu es salement amoché dis moi ... Au risque que "ça se finisse mal pour moi", viens, je vais te soigner, tu ne peux pas rester comme ça. Si tu ne fais rien tu risquerais de mal te régénérer.

Je fus tout d'abord largement surpris de ses mots... Ce vampire détestable comptait m'aider...? Pourtant il m'avait bien fait comprendre qu'il ne voulait pas de moi auprès de MinHun et encore moins me voir tout court.
J'étais encore plus sauvage que maintenant, comment aurais je pu lui faire confiance ? Sur mes gardes, je finis par me relever, puisant dans mes dernières forces. Et apparemment ce fut bien plus difficile que prévu... Il me fallut faire un effort titanesque pour me mettre sur mes jambes. Il avait du bien m'amocher... Plus que ce que je ne pensais et ma régénération de bébé vampire n'était pas encore très au point dans ces circonstances.

- Comment pourrais je te faire confiance...?

Je voulu faire un pas pour m'éloigner, mais mes jambes refusèrent un effort supplémentaire et se plièrent sous mon poids, m'arrachant un petit cri de douleur... J'étais presque à sa merci si il avait voulu me faire la peau...
Enfin... le fait qu'il ne se montre pas hostile aidait aussi. Car dans la pire des situations, je savais que l'adrénaline et la folie me prendraient afin d’insuffler à mon corps hors de contrôle, la force de me défendre jusqu'au bout...
Mais à présent ce n'était pas le cas, et je me retrouvais ainsi, pitoyable devant lui... C'était d'ailleurs amusant que je ne sois pas encore sortit des mes gonds avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mer 12 Nov - 13:40

Petit animal craintif. C'est tout ce que m'inspira sa réaction. Les crocs sortis, l'air sur la défensive, il n'avait rien de très impressionnant. Toutes les menaces qu'il avait pu proférer ne m'avait guère inquiété, mais alors là ... Elles en devenaient risibles.

La main toujours tendue dans sa direction, je fus étonné de le voir se relever. Il semblait si fragile en cet instant, pas du tout en état de tenir debout.

- Comment pourrais-je te faire confiance ... ?

Oh, et bien, si monsieur désirait la jouer ainsi, alors je ne pouvais rien faire pour lui. Enfin, c'est ce que je pensais en me relevant, avant de le voir tenter de faire un pas et tomber lamentablement. J'aurai pu le rattraper. Même si mes sens n'étaient pas aussi développés qu'ils auraient pu, mes réflexes étaient très bon, et ma vitesse suffisante, mais il avait choisi de faire le grand, alors tant pis pour lui.
Je profitais de cette différence plutôt majeure de taille pour le regarder de haut, le toisant librement. D'habitude, il me dominait de par sa taille, mais à présent, je prenais sa place.
Ce gamin ne semblait pas en état de faire quoi que ce soit. Il ne parvenait même pas à rester debout. Un soupir m'échappa alors et je me mis à sa hauteur pour le prendre dans mes bras de façon à pouvoir le porter.

- Tu ne peux pas. Mais tu n'es pas non plus en état de me tester, alors il faudra que tu fasses avec, à moins que tu ne veuilles te trimbaler avec un bras inutilisable toute ta longue vie.

En effet, si personne ne faisait rien pour lui, il risquerait d'importantes séquelles. Si il avait ne serait-ce qu'une chance qu'un autre vampire muni de bonnes intentions passe dans cette rue peu de temps après moi, je l'aurai laissé là sans remord, mais le fait est que les passages par ici se faisaient rares, et de plus, les vampires bien intentionnés ne couraient pas les rues. Je ne dis pas que j'en étais un, seulement je ne pouvais me résoudre à le laisser moisir ici. Sauf s'il insistait.
Cette pensée traversa mon esprit tandis que je me redressais, le gamin dans mes bras. Je l'étreignais avec force, de sorte qu'il ne s'échappe pas et ne se blesse encore, mais juste assez doucement pour ne pas compresser son bras blessé et ainsi aggraver son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Jeu 13 Nov - 21:38

Saleté de genoux... Je n'avais vraiment pas prévu que mon corps ait subit autant de dommages internes... Mais cela expliquait sûrement pourquoi la régénération était aussi lente...! Quoi qu'il en soit, tout allait bien tant qu'il ne se montrait pas agressif... Un peu confiant, j'étais tout de même presque sur de pouvoir le tuer si jamais quelque chose n'allait pas. Après tout il était level 2 et n'avait pas l'air extrêmement fort...
Alors autant ne pas forcer tant que ce n'était pas nécessaire.
Je n'ai jamais eu grand chose à faire de ce narcissisme nommé "fierté", c'est pourquoi je l'avais laissé faire lorsqu'il avait prit l'initiative de me porter, gardant simplement précautionneusement mon bras blessé contre moi pour ne pas qu'il me lance.

- Tu ne peux pas. Mais tu n'es pas non plus en état de me tester, alors il faudra que tu fasses avec, à moins que tu ne veuilles te trimbaler avec un bras inutilisable toute ta longue vie.

Je restais silencieux. Autant ne rien dire devant ces mots déjà quelque peu emprunt d'une certaine arrogance piquante. Si il se sentait indispensable tant mieux, du moment qu'il pouvait m'abriter, voir me nourrir.
Je suis certain que si je lui avouais, il se vexerait sûrement un peu, mais la raison pour laquelle il avait pu m'approcher ainsi aussi facilement, c'était parce qu'il ne dégageait rien de féroce, du moins pour quelqu'un comme moi. Certes il était désagréable et bien mystérieux, mais selon moi, pas effrayant. C'était peut être à cause de ses "manies" un peu humaines que je ressentais ça. Enfin quoi qu'il en soit, il était la seule personne après mon frère et son chétif calice à avoir pu m'approcher ainsi. Et je devais avouer que le fait d'avoir mal comme ça avait un peu aidé...

Je le laissais donc me mener dans les ruelles sombres d'eunpyeong, sûrement jusqu'à son lieux de vie. Je me demandais si il comptait réellement s'occuper de moi et m'aider... Ça aurait été surprenant, surtout que je n'avais pas l'habitude que l'on se comporte ainsi avec moi...
Il m'emmena donc jusqu'à un petit appartement assez miteux qui me rappela tout d'abord cet orphelinat délabré dans lequel j'avais passé mes derniers mois d'humain.
C'est peut être pour ça que je n'ai jamais aimé cet endroit...
J'étais resté silencieux tout le long du chemin, blottit au creux des bras de ce vampire inconnu. La douleur s'était légèrement estompée à force d'être rester immobile, mais elle était toujours présente et pour couronner le tout la soif et la fatigue étaient entrain de m'assaillir.

- Tu peux me poser.

Sur ces mots, je me laissais glisser au sol et abordais aussitôt le sofa déplié en lit non loin. Rien que sa vue me donnait terriblement envie de m'y allonger, de fermer les yeux et de dormir deux jours d'affiler...
Épuisé, je finis par m'y diriger et m'asseoir sur le bord, restant précautionneux pour ne pas me faire mal... Je n'ai jamais eu beaucoup de savoir-vivre depuis ma transformation. Contrairement à quand j'étais humain... Alors je prenais mes aises, tout en restant attentif aux gestes de l'autre...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Dim 16 Nov - 17:17

Il resta silencieux, aussi muet qu'une carpe, sans réaction. Un léger soupire m'échappa avant que je ne reprenne le chemin de mon appartement. Ce dernier se situait dans un quartier peu fréquenté, surtout à cette heure tardive de la nuit. L'immeuble dans lequel je logeais se voyait de loin, non pas qu'il soit imposant, mais plutôt par son aspect délabré. Il ne mesurait pas beaucoup comparé aux autres bâtiments, sans doute à cause de son âge. A l'époque de sa construction, les architectes ne pensaient pas comme maintenant à entasser un maximum de personne, quitte à faire 38 étages, si ce n'est plus. Enfin, pour celui-ci, ils ne pensaient pas à grand chose .. ! L'isolation laissait fortement à désirer, sans parler de la plomberie qui rouillait à vue d'oeil et du toit qui fuyait comme pas permit, de ce que j'avais entendu par mes voisins.

D'un pas ralenti par le poids que je portais, je montais les escaliers mal éclairés de l'endroit, par manque d’ascenseur. J'arrivais rapidement à mon appartement miteux situé au troisième étage et entrais dans celui-ci, portant toujours la jeune victime dans mes bras. A peine arrivé dans le salon -qui était la première pièce à se présenter à nous-, il se laissa glisser au sol, m'indiquant que je pouvais le poser, avant de prendre place sur le sofa qui me servait également de lit, prenant ses aises tout en faisant attention à ne pas faire de gestes brusques.

Je levais les yeux au ciel devant si peu de savoir-vivre et me rendis à la salle de bain, où j'humidifiais une serviette avant de revenir vers lui, m'agenouillant devant le bébé vampire, puis tamponnais doucement son visage à l'aide du linge.

- Reste tranquille, je vais te soigner. Je me tus un instant, et ajoutais en pensant à la réaction qu'il pourrait avoir Et si ça ne te plait pas, tu sais où est la sortie.

Peu soucieux de son avis, je continuais mon geste, prenant garde à ne pas lui faire de mal en nettoyant les nombreuses plaies qui se dévoilaient peu à peu alors que le sang s'imbibait sur la serviette. Il était vraiment amoché ... Quel genre de tortionnaire pouvait faire une telle chose ?!
Une fois que ses blessures me furent dévoilées, je pus constater que son sang s'était arrêté de couler, rendant le besoin de les soigner mon urgent que son bras abîmé.
Tout doucement et sans aucun geste brusque, je me saisis de ce dernier tout en prenant soin de ne pas le faire souffrir. Voyant que le tissus me gênait, je reposais doucement son membre blessé et déchirais sèchement la manche de son haut. Cela m'offrit une meilleure vue sur son avant bras coloré d'une tâche bleuâtre et pas très jolie à voir. Même si je n'étais pas un expert en médecine, mes nombreux combats -et donc nombreuses blessures- me permettaient de dire qu'il fallait rapidement remettre son bras comme il fallait, sans quoi les os allaient se ressouder d'une mauvaise manière, et je pouvais l'assurer, cela allait être douloureux pour le gosse.

- Ton bras est salement amoché ... Il v a falloir que je le remette en place. Je te préviens, ça va te faire très mal ... Mais si je ne le fais pas, il risquerait de mal se guérir et de te faire souffrir sur une longue durée. J'ai déjà fais ça avant, si ça peut te rassurer ... Tu me fais confiance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Dim 16 Nov - 18:39

Assis sur le sofa déplié, je restais la le temps qu'il s'éclipse à ce que je devinais être la salle de bain, observant les lieux. C'était vraiment... miteux... Mais bon c'était toujours mieux que la ruelle humide, non ? Alors autant profiter un peu de ce que ce vampire avait à m'offrir, en espérant que je guérirais assez vite pour pouvoir retourner chez moi sans terrifier Minnie. Car je ne souhaitais pas non plus m'attarder ici.
Je profitais également du court temps durant lequel il ne me voyait pas pour vérifier ma mobilité. Je pouvais bouger tous mes membres hormis mon bras, cependant ça restait très douloureux...
Je devrais peut être me rendre chez Kwang des que je pourrais ? Au moins il s'occupera de moi gentiment et en plus il me nourrirait. C'est vrai que j'avais vraiment faim... Mais ma priorité restait quand même le sommeil tant j'étais fatigué !

Le vampire revint peu de temps après avec un linge humide à la main. Attentif à chacun de ses gestes, je restais tout de même immobile pour voir ce qu'il comptait faire...
Je fus un peu surpris de le voir s'agenouiller en face de moi pour passer le tissus sur mon visage. Sans vraiment le vouloir j'eus tout d'abord un geste de recule, vraiment peu habitué à ce que l'on m'approche ainsi... Mais en prenant sur moi je réussis à ne pas bouger et le laisser faire. Alors il comptait bel et bien s'occuper de moi ? C'était un peu surprenant vu comme il était désagréable ! D'ailleurs il ne manqua pas de renforcer cette impression assez marquée que j'avais de lui en rajoutant cette remarque désagréable.
Je ne lui avais rien demandé, c'était lui qui s'était pointé et m'avait ramené ici sans que je ne lui demande. Et il avait déjà bien de la chance que je me sois laissé faire, alors je ne voyais pas pourquoi je serais repartit après l'effort que je venais de faire. Pauvre crétin.
Mais je restais un petit moment silencieux, le laissant continuer ses gestes. Mes blessures étaient nombreuses et assez moches à voir, mais je le laissais faire, ne dévoilant cependant pas celle qui nécessitaient de montrer mon corps.

J'eus un second réflexe défensif lorsqu'il s'en prit à mon bras blessé...Mais tant qu'il n'effectuait pas des gestes brusques, j'essayais de me laisser faire, sortant cependant un peu les crocs...

- Ton bras est salement amoché ... Il v a falloir que je le remette en place. Je te préviens, ça va te faire très mal ... Mais si je ne le fais pas, il risquerait de mal se guérir et de te faire souffrir sur une longue durée. J'ai déjà fais ça avant, si ça peut te rassurer ... Tu me fais confiance ?

J'écoutais ses mots, attentif. Je ne m'étais encore jamais rien cassé et c'était un peu effrayant pour moi... Mais j'avais conscience de l'ampleur de la blessure... Lors du combat, ou plutôt de ma résistance, mon créateur avait malheureusement réussis à l'agripper et il avait émit un sinistre craquement...
Je ne voulais pas qu'il soit endommagé à long terme... Pourtant je ne me sentais pas non plus prêt à laisser ce vampire s'occuper de ça...
En cet instant j'aurais plus que tout désiré que mon frère soit avec moi... Je lui faisais confiance alors c'était déjà beaucoup plus simple pour moi...
Pourtant si j'en croyais ses mots et mon propre corps, il ne fallait pas perdre de temps...  
Un petit moment s'écoula au cours duquel je réfléchissais... Après tout il m'avait amené ici et m'avait soigné donc je ne vois pas pourquoi il aurait essayé de me faire du mal... Mais je restais terrifié dans le fond... Cependant, je finis par souffler :

- Vas y...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Dim 16 Nov - 19:12

- Vas y ...

Avec délicatesse, je me saisis de nouveau de son bras, le prenant entre mes deux mains. A en juger par son apparence, une simple pression ici et là suffirait à remettre son ossature en place, bien que ceci s'annonçait fortement douloureux pour le jeune homme.

- Je vais compter jusqu'à trois, d'accord ?

J'empoignais un peu plus fermement son membre, faisant tout de même attention à ne pas brusquer ce dernier, espérant que ma feinte marcherait et qu'il ne me tuerait pas sur le champs quant à la souffrance que cela lui infligerait.

- 1 ... 2 !

Je ne comptais pas au delà de ce chiffre et faisais pression à deux endroits bien ciblés de son bras, alors qu'un craquement se fit entendre, signe que son os se replaçait. Aussitôt, un cri s'échappa de sa bouche délicate tandis que ses yeux s'humidifiaient à vue d'oeil. Je le vis également se mordre la lèvre d'une façon que je devinais violente. Je me redressais alors posais une main sur son genoux, espérant qu'il ne me rejette pas.

- C'est finit, excuse moi ... Ca va te faire encore une petite heure, mais après ça ira mieux.

Je me relevais alors et retournais une fois de plus à la salle de bain pour chercher la trousse de premier secours. Maintenant que le plus gros était fait, il me fallait soigner ses plaies. Une fois de retour au salon, je m'agenouillais de nouveau devant lui, l'observant un court instant pour savoir par où j'allais commencer. Il me paraissait plutôt urgent de désinfecter toutes les plaies en donnant la priorité aux plus profondes, histoires qu'elles ne se referment pas avec je ne sais quelle saleté incrustée.

- Je t'embête une dernière fois, et après tu pourras prendre une douche si tu veux. Je te prêterai des vêtements. Il faut désinfecter tes plaies. Ça va piquer un peu, mais se sera toujours plus supportable que ce que je viens de faire ...

Je ne fis pas attention au fait qu'il me réponde ou non et imbibais un coton d'alcool désinfectant, avant de prendre son menton entre mes doigts pour maintenir son visage sous le bon angle et tamponner son visage poupin.
Parfois, quelques soubresauts secouaient son corps, bien que cela semble incontrôlé. Le reste du temps, il ne bougeait pas. Nous restions tous deux silencieux tandis que je finissais une bonne fois pour toute de panser ses blessures.
Une fois que ce fut chose faite, je me mis debout et jetais les ustensiles usagés à la poubelle, puis me lavais les mains, les débarrassant par cette occasion du sang qui les tâchaient. Je ne me tournais pas tout de suite vers lui et allais prendre un jogging ainsi qu'un pull dans mon armoire pour finalement lui porter.

- Tu peux prendre une douche si tu veux, je te prête des vêtements, les tiens sont trempés et pas vraiment utilisables. La salle de bain est par là. Dis je en lui indiquant la dite pièce.

Après mon annonce, un détail frappa mon esprit. En vue de son état, il ne devait pas être au meilleur de sa forme. Il devait être fatigué, manquait de sang, et était sans doute affamé. Je réfléchis à cette condition un instant, l'idée de lui faire cuire quelques steaks bien saignants m'effleura l'esprit, mais j'abandonnais rapidement, un level 1 tel qu'il semblait l'être ne devait certainement pas apprécier les plats végétariens.
Il ne me restait donc qu'une solution ... Elle ne m'enchantait pas vraiment, et je ne l'avais jamais testé, mais il fallait bien résoudre ce problème, sans quoi sa guérison prendrait encore plus de temps.

- Si tu as faim, tu peux me mordre si tu veux ... En revanche, je te préviens, le goût de mon sang risque d'être aussi bizarre que mon odeur.

C'est bien ce qu'il avait dit, non ? Un truc du genre "tu sens bizarre". Mais bon, c'est la plus haute qualité que je pouvais actuellement lui offrir. A prendre ou à laisser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Dim 16 Nov - 21:55

Anxieux, je le laissais saisir mon bras, appréhendant le moment ou il le remettrait en place... Rien que le bouger un peu me faisait vraiment mal... Alors j'avais peur du moment ou il appuierait, tirerait ou je ne sais quoi, brusquement dessus... Et plus le moment en question se rapprochait, plus j'étais effrayé. J'essayais de me rassurer tant bien que mal en me disant qu'après ça irait mieux, que je n'aurais plus l'impression d'avoir les os au mauvais endroit....
Au moment ou il fit ce qu'il avait à faire, une brusque et soudaine douleur me parcouru tout le corps, accompagné d'un désagréable craquement, si bien qu'un cri s'échappa d'entre mes lèvres. Un cri auquel je coupai finalement court en plantant violemment mes dents pointues dans ma lèvres inférieur. Contrer la douleur par la douleur... C'était peut être stupide dans le principe, mais quoi qu'il en soit, cela m'aidait à oublier un peu.
Le goût de mon propre sang ne tarda pas à se répandre dans ma bouche tandis que mes yeux s'humidifier eux aussi de se liquide rougeâtre.

- C'est finit, excuse moi ... Ca va te faire encore une petite heure, mais après ça ira mieux.

J'hochais la tête, maintenant mon bras contre moi, en espérant qu'il guérirait vite à présent...
Au moins le pire était passé... La douleur avait surtout était ponctuelle. Bien sur j'avais toujours mal, mais bien moins qu'au moment ou il les avait remis en place. Et puis je n'avais plus cette sensation atroce de ne pas avoir mes os à la bonne place...
Il repartit une fois de plus à sa salle de bain avant d'en revenir avec une trousse de secours. Il comptait bel et bien aller jusqu'au bout dans ses soins...
Je me laissais donc faire, à présent confiant quant à ce qu'il me faisait, bien que mon corps ait encore du mal à ne pas suivre ses instincts.
Et puis au moins il faisait l'effort de me parler un peu plus gentiment. Personne ne le faisait, pourtant c'était la chose dont j'avais besoin...

Après ça, il m'apporta des vêtements pour que je puisse m'habiller avec des affaires propres et chaudes après ma douche. J'étais surpris de son comportement... Je ne m'attendais vraiment pas à autant d'hospitalité, surtout venant de sa part... Mais je me sentais mieux face à une telle attitude... Car il ne faut pas croire que les passages aux tabacs par mon créateur ne me laissaient aucune trace psychologique... Déjà car comme je l'ai déjà dit, sans ça je n'aurais sûrement pas développé autant d'agressivité, une agressivité qui était venu alimenter la haine qui m'avait fait vouloir devenir vampire. Mais en plus de ça, j'en ressortais toujours affecté, avec le moral au plus bas...

- Si tu as faim, tu peux me mordre si tu veux ... En revanche, je te préviens, le goût de mon sang risque d'être aussi bizarre que mon odeur.

Je levais alors les yeux vers lui, de plus en plus surpris par ses agissements... Que je le morde...? Je suppose que c'était faisable, mais qu'il me propose lui même... Je n'en revenais pas... Monsieur le désagréable n'était pas si méchant que ça au final...
Cela ne manqua d'ailleurs pas de me rappeler à quel point j'avais faim... L'humain qui passerait par la n'en ressortirait sûrement pas, même si ce n'était pas dans mes attentions...
Après une courte réflexion, je finis par me lever et m'approcher de lui. J'avais faim, mais ça me permettait peut-être aussi de pouvoir le tester... Si il me laissait le mordre, il est claire que ma confiance serait bien plus acquise. Non pas du fait qu'il me rassasie, mais du fait qu'il accepte de se laisser faire.

- Sérieux...? je marquais une pause avant d'ajouter : Je veux bien...

Sur ces mot je me rapprochais de lui, attentif au moindre geste de recule. Si il ne voulait pas, je ne le forcerai pas... Il m'avait déjà bien aidé ce soir, alors je pouvais attendre jusqu'à demain et tant pis pour le malheureux qui passerait sous mes dents...
Pourtant il ne cilla pas lorsque mon corps se retrouva à quelques centimètres du sien, et ma bouche tout prêt de sa gorge. Son odeur déjà fortement présente picota mes narines. Il était plus appétissant qu'il ne le pensait...
J'attendis encore quelques secondes au cas ou il se désisterait, mais il ne bougea pas... Si bien que je finis par planter mes petites canines de vampires dans sa peau.
Aussitôt son fluide vitale se déversa entre mes lèvres, me procurant une intense sensation de satisfaction et de bien être. C'était bon... Plus que le sang humain selon moi !
Enivré, je posai ma main valide sur son épaule, appuyant ainsi ma prise sur lui. Au moins, même si ça le fatiguait, ça ne le tuerait pas.

Lorsque je fus enfin un peu plus rassasié, je me forçais à lâcher prise, même si quelques litres supplémentaires ne m'auraient pas déplu. Mais je ne voulais pas abuser...
Je m'éloignais donc de deux ou trois pas, l'observant à la fois intrigué et reconnaissant.

- Merci...

N'étant pas très doué dans les contacts, je ne su pas quoi dire d'autre et tournais les talons pour me diriger vers la salle de bain afin de pouvoir me laver. Ça aussi c'était quelque chose de bienvenu en cette rude soirée...
Fatigué, j'essayais d'être rapide bien que l'attention que je devais porter à mes blessures me retardait...
Environs 20 minutes plus tard, je finis par revenir dans la pièce à vivre, propre et vêtu de ses vêtements, les yeux étaient entrain de se fermer tout seuls tant la fatigue était présente...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 17 Nov - 17:05

Il sembla hésiter un moment, cherchant probablement si oui ou non je lui jouais un tour. Pourtant, j'étais sérieux. S'il le désirait, il pouvait boire mon sang, du moment qu'il m'en laissait assez pour rester conscient, cela me suffisait. Je ne connaissais que trop bien le besoin de se nourrir après une telle perte de sang pour le laisser mourir de soif.

Je ne bougeais donc pas lorsqu'il s'approcha, je restais même stoïque, sans broncher.
Lorsque sa bouche ensanglantée par sa précédente morsure s'approcha de ma gorge, je pus sentir son souffle contre ma peau, ce qui m'arracha un léger frémissement qu'il ne vit sans doute pas tant ce dernier se fit discret.

Son odeur mêlant un parfum sucré et l'odeur de son sang me monta à la tête, gardant sur elle quelques traces de celle de Min Hun et de quelqu'un d'autre qui possédait un parfum bien plus épicé et viril que l'effluve que j'avais pu sentir sur ce jeune vampire.
Il ne fallut que quelques secondes de plus pour que ses crocs se plantent dans ma peau et transpercent ma carotide, ce qui laissa libre court à mon sang de se déverser directement dans sa gorge affamée. Une grimace m'échappa, ce n'était pas le contact le plus doux qu'il soit. Cela me laissait une légère douleur dans le cou, comme un picotement suivit par une aspiration. Depuis ma transformation, cela devait bien être la première fois que je me faisais mordre. Même de ma vie humaine, je ne possédais aucun souvenir de la seule et unique morsure que l'on m'avait infligé, l'alcool et autres substances ayant totalement effacé cette soirée de ma mémoire.

Mais alors que les premiers instants de cette prise de sang me parurent désagréable, un fin plaisir prit peu à peu place dans mon esprit, à tel point qu'un frisson me parcourut l'échine. Je me crispais légèrement, surpris de ressentir pareille sensation, et ressentis une nouvelle douleur, certainement dû à la contraction de mes muscles. Peu enclin à apprécier cette agréable torture, je fis tout de même attention de me détendre, ce qui laisse le plaisir me submerger de nouveau, tant et si bien que j'eus du mal à retenir un soupire qui traduisait là toute l'aise éprouvée. Je devais sans doute être fou pour aimer cela, ou masochiste, cela reste à définir ...

Lorsque sa main se posa contre mon épaule, ce soupir que je retenais avec difficulté m'échappa finalement par mégarde, puisque son geste me surprit et baissa ma défense. Ce n'est qu'un moment plus tard qu'il me relâcha, m'ayant tout de même permit de me retrouver dans un état proche de l'euphorie, produit par le manque de sang accumulé à la fatigue et renforcé par ce bien-être inconnu qui me parcourait et me faisait frissonner de plaisir.

Il m'observa un moment, tandis que mon regard fixait sans le voir le mur derrière lui, plongé dans cette béatitude qui m'était alors jusque là inconnue. Je l'entendis à peine me remercier et ne m'aperçut que quelques minutes après qu'il s'était rendu à la salle de bain. Perturbé, je m'assis sur l'une des deux chaises avoisinant la table et posais ma tête sur cette dernière, soudainement fatigué. Je ressentais de là le manque de mon liquide vitale, mais ce n'est pas cela qui me préoccupais le plus. Je m'en voulais d'avoir ressenti une telle sensation, moi qui haïssais cette race, et surtout, venant de ce petit qui ne semblait pas plus âgé que moi, et surtout, sur qui Min Hun paraissait garder un oeil attentif.

Je restais un long moment assis là, récupérant peu à peu mes forces dans cet état végétatif, ressassant ces sensations éprouvées et non désirées, jusqu'à ce que l'objet de mes pensés refasse son apparition dans la pièce, vêtu de mes propres habits. Je relevais donc la tête, ne voulant pas me montrer faible devant lui. Cependant, ça n'aurait pas été le cas, puisque contrairement à moi, ses yeux se fermaient tous seuls, et il paraissait lutter pour se garder éveillé. J'hésitais alors un court instant, pesant le pour et le contre avant de finalement lui proposer une solution déjà toute trouvée.

- Va te reposer si tu veux, je te laisse mon lit ... Ce n'est pas le grand luxe mais ça te remettra sur pied ...

Ma voix faiblissait à chaque mots, ce qui ne me ressemblait pas. J'étais pourtant moins faible que lui, non ... ?
Préférant ne pas laisser le doute s'installer dans son esprit aux apparences malines, je me relevais et me rendais à la cuisine, sortant du frigo de quoi me constituer un repas fort en protéines et autres composants essentiels au sang. Je n'attendis pas sa réponse, pour la simple et bonne raison que je n'en demandais pas. Je le laissais dormir là s'il le désirait, mais je dois bien avouer que sa présence me perturbait quelque peu, autant qu'elle me gênait. J'espérais qu'il n'avait pas remarquer la situation dans laquelle il m'avait plongé en me mordant ...

P.S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Lun 17 Nov - 22:13

- Va te reposer si tu veux, je te laisse mon lit ... Ce n'est pas le grand luxe mais ça te remettra sur pied ...

J'hésitais un instant avant de finalement hocher la tête avant de me diriger vers le lit en question.
J'étais un peu méfiant, mais d'un autre côté, il y avait eu suffisamment de signes qui me montraient que je pouvais lui faire confiance ou du moins, qu'il ne chercherait pas à me nuire pour le moment.
Alors qui se dirigeait vers la cuisine, je m'avançais jusqu'au lit avant de m'y allonger sans même prendre la peine de remonter les couvertures tant j'étais fatigué.
Je pris tout de même soin de me mettre sur le côté au cas ou il veuille dormir aussi...

J'avais conscience d'être imprudent ce soir... Mais d'un autre côté, je n'avais pas envie de faire autrement... Et puis des risques, j'en prenais tous les jours, alors un de plus ou de moins...
Me positionnant sur le côté, je pris soin de caler mon bras contre moi pour ne pas qu'il se fasse mal avant de remonter mes genoux vers mon torse, adoptant une position fœtale.
A peine avais je fermé les yeux que le sommeil m'emporta. Les vampires ne dormaient pas beaucoup, mais moi, vu que j'étais encore jeune et que je me dépensais énormément, je dormais presque autant qu'un humain, passant parfois plus de la nuit et la journée à dormir.

Mon sommeil fut sans doute agité, car j'étais très souvent tourmenté de mauvais songes, cependant ils ne me réveillaient pas et s'enchainaient dans mon esprit. Il n'y a que lorsque cela tournait autour de ma famille décédée que je me réveillais en catastrophe, et ma  conscience avait toujours vite fait d'effacer les traces de ce cauchemars traumatique...


J'ouvris doucement les yeux, réveillé par les rayons de lumières qui caressaient mes paupières... Je mis quelques secondes à me rappeler de ou je me trouvais... J'étais chez ce vampire qui m'avait aidé après que je me sois fait tabasser par mon créateur...
Doucement, je me relevais en position assise, vérifiant en premier lieu mon bras... Il avait bien guéri... Il était encore un peu douloureux mais c'était déjà bien moins pire qu'hier !
Une fois rassuré, je levais les yeux et balayait la pièce du regard. L'autre vampire n'était pas sous mes yeux mais je l'entendis dans la cuisine. Je me levais donc pour le rejoindre, l'observant tout d'abord un moment, debout dans l'encadrement de la porte, silencieux, avant de déclarer :

- Merci de m'avoir aidé.

Mes mots étaient simples et claires, voir un même un peu soudain, mais j'étais sincère...
En revanche je n'allais pas m'étendre pendant des heures sur la gratitude que je lui devais. Après un court instant de réflexion, je finis par ajouter :

- Si tu as besoin peut être que je pourrais te rendre la pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Mar 18 Nov - 18:18

Le bruit de ses pas et des lattes qui craquèrent m'indiquèrent qu'il optait pour l'option "dormir ici". Préférant ne pas porter mon regard sur lui pour l'instant, je continuais à lui tourner le dos, concentrer dans la préparation de mon repas, pseudo recette que je connaissais par coeur depuis plus d'un an. Après tout, la cuisson n'était pas non plus un art à maîtriser, surtout lorsqu'il s'agit de le pratiquer deux fois par jours depuis autant de temps et pendant encore tout une vie. Car non, je ne pensais même pas à changer de régime. Des gens comptaient sur moi, je ne pouvais pas me permettre de les décevoir encore une fois ...

C'est donc pensif que j'achevais ma soirée, l'occupant à me nourrir, étudier, et pour finir, m'asseoir sur la même chaise qu'auparavant. De là, je ne pouvais que poser mon regard sur le jeune homme endormi et recroquevillé dans mon propre lit. C'est fou, même dans ses rêves il ne paraissait pas tranquille. Il s'agitait, gémissait parfois, mais rien de cela ne se montrait assez alarmant pour que j'intervienne dans son sommeil.

A force de l'observer dormir sans ne rien fait, mes yeux finirent à leur tour par se fermer et je m'endormis ainsi, avachis sur la table. Quelle position peu confortable ...
Ce n'est qu'au levé du jour que je m'éveillai, me remémorant par épisodes les événements de la veille. Le vampire dormait toujours à point fermé sur le sofa déplié, ses songes parurent s'être apaisé. Je n'y portais donc plus attention et m'en retournais à la cuisine dans l'optique de me préparer de quoi déjeuner. A raison de deux repas par jour, je pouvais calmais ma soif constante et ainsi me maîtriser comme n'importe quel vampire, à la différence prêt que je me devais de me nourrir plus de fois que l'un de mes congénères. De toute façon, cela m'importait peu, puisque je n'étais que rarement en dehors de chez moi lorsque je ne travaillais ni n'étudiais. Le seul inconvénient que cela pouvait présenter se trouvait dans le coût de mon alimentation. Avec ce régime, il était important d'absorber un maximum de sang et de la meilleure qualité possible, ce qui m'obligeais à acheter la viande directement chez le boucher. Par chance, mon loyer ne se trouvait pas très cher, me laissant ainsi plus de moyens pour m'alimenter.

Je me cuisinais donc de quoi calmer ma faim lorsque mon invité parut s'éveiller, si j'en croyais le bruit que produisait le matelas soulagé de son poids. Je ne me tournais néanmoins pas, puisque cela m'importais peu de voir ce qu'il faisait en se levant. Je fus cependant surpris de l'entendre s'excuser, sa petite voix enfantine retentissant derrière moi.

- Merci de m'avoir aidé.

Un court silence s'ensuivit, durant lequel j'haussais les épaules. Il était normal de lui être venu en aide. Je ne dis pas que n'importe qui l'aurais fait, mais en ce qui me concerne, je ne pouvais pas me résoudre à l'abandonner en pleine rue après avoir deviné sa condition.
Cependant, ce qu'il prononça par la suite m'étonna quelque peu.

- Si tu as besoin peut-être que je pourrais te rendre la pareille.

Me rendre la pareille ? Cela m'étonnais venant d'une personne si enclin aux menaces et au répondant sur ressort. De plus, je ne voyais vraiment pas comment il aurait pu, puisque je n'avais besoin de rien, et j'avais, depuis quelques années déjà, pris l'habitude de ne compter que sur moi même. Il y a bien longtemps que j'avais appris à ne plus me reposer sur les autres. Et puis, les quelques fois où je me battais, j'en assumais les responsabilités et ne dérangeais personne pour qu'on me vienne en aide. Généralement, aucun être hormis celui que j'avais affronté ne savait que j'avais été blessé, et c'était mieux ainsi ...

Enfin décidé à le considérer, je fis volte face et le regardais un instant. Les blessures sur son visages semblaient guéries, en bien meilleur état que la veille. Il ne tenait plus son bras étroitement serré contre lui, ce qui signifiait qu'il devait le faire moins souffrir que la veille.

- C'est gentil, mais je n'ai besoin de rien. Contente-toi d'aller mieux, se sera déjà bien.

Sans que je ne le veuille, je n'avais montré aucune amabilité dans ma déclaration, sans pour autant émettre la moindre animosité. Gêné de m'être montré ainsi, je me tus un instant, jusqu'à ce qu'un détail traverse mon esprit. J'y avais déjà pensé avant de sombrer dans le sommeil, mais aucune réponse ne m'était apparue, alors je tentais ma chance auprès de lui. Mais avant de poser ma question, je lui fis signe de s'asseoir, souhaitant tout de même me montrer un minimum hospitalier.

- Qu'est ce qu'il s'est passé pour que tu te retrouves dans cet état ?

Cette question m'intriguait tout de même. Même moi qui me confrontais régulièrement à ce level 2 de Kwang Ho n'en revenait pas autant amoché. Après tout, j'étais tout de même en droit de savoir. Ce vampire vivait avec mon meilleur ami, mon Hyung. Je devais m'assurer de qui il était ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Jeu 20 Nov - 17:42

Après que je me sois adressé à lui, il resta un moment silencieux, me tournant le dos. Je me demandais si il avait compris ou si il ne voulait tout simplement pas me répondre...
Quoi qu'il en soit, tant pis... J'avais dit ce que j'avais à dire. C'était important pour moi, j'espérais seulement qu'il le prendait en compte.
Un peu curieux, je jettais un œil à ce qu'il faisait. Apparement il cuisinait quelque chose, un peu curieux pour un vampire...
L'odeur était un peu agressive, mais je pouvais dire que c'était de la viande, car j'avais déjà senti ça chez MinHun.
Alors c'était ça qu'il mangeait dans son régime ?
Après un petit moment, il finit enfin par se tourner et poser son regard sur moi, m'accordant un peu d'attention.

- C'est gentil, mais je n'ai besoin de rien. Contente-toi d'aller mieux, se sera déjà bien.

Il l'avait dit de façon plate, voir froide, montrant clairement que mes mots ne lui faisaient ni chaud ni froid... C'était dommage car j'étais tout de même touché qu'il se soit occupé de moi. La façon dont il avait agit avec moi avait changé ma manière de le voir... Comme je le répétais si souvent, l'agressivité et la violence étaient les dernières choses qui fonctionnaient sur moi. Il m'avait aidé et c'était montré gentil, alors à présent, j'avais une image positive de lui, et je n'agirais sûrement plus aussi méchamment avec lui. J'aurais seulement aimé qu'il le prenne en compte.

- Qu'est ce qu'il s'est passé pour que tu te retrouves dans cet état ?

Je fus un peu surpris de sa question ainsi que son invitation gestuelle à m'asseoir... Etait ce par simple curiosité ou pour se rattraper ?
A vrai dire, je ne voyais quasiment que la première solution.
Cependant, je restai debout, appuyé dans l'encadrement de la porte, ne voulant pas prendre plus mes aises que je ne l'avais déjà fait. En fait, je pensais même à repartir bientôt car j'avais le sentiment de le gêner... Cette impression ne me donnait pas envie de rester plus longtemps, pour le moment. De toute façon, quoi qu'il en soit, j'aurais sûrement l'occasion de le revoir si j'en avais envie.
Pour répondre à sa curiosité, je finis tout de même par souffler, très briévement :

- Mon créateur...

Etant donné qu'il était aussi vampire et que de ce fait, il devait en connaître un minimum sur notre race, il comprendrait sûrement assez vite... Les level 1 avaient la réputation d'être incontrôlable et de ne pouvoir se passer de leur père ou mére. Le mien avait ses propres méthodes... Et selon moi, il ne m'aidait absolument pas ! Enfin...

- Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Je te rendrais tes vêtements quand tu viendras chez MinHun. Et n'oublie pas ce que je viens de te dire, même si tu n'en fais rien... On ne sait jamais... ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    Jeu 20 Nov - 18:32

Malgré mon invitation à s'asseoir, il n'en fit rien et resta debout, accoudé à l'encadrement de la porte. Il prononça sa réponse en un souffle discret, bref, et presque amère. Un créateur ... Alors il en avait un. Je ne savais pas si il devait s'en estimer heureux ou pas. Apparemment non, étant donné l'état dans lequel il l'avait plongé.

Je ne connaissais pas le fait d'avoir un créateur, à vrai dire, je n'avais jamais rencontré le mien, du moins, je n'en possédais aucun souvenir. Était-ce un homme, ou une femme ? Une connaissance de ma vie humaine, ou un parfait inconnu ? Non, décidément, je ne savais rien de cette personne. Tous les créateurs se ressemblaient-ils ? Étaient-ils tous aussi cruels que le sien ?

J'avais connaissance que quelques détails sur les vampires, mais en ce qui concernait les pères et mères de mes congénères, je ne pouvais rien dévoiler. Je me contentais alors de l'observer, silencieux, jusqu'à ce qu'il rompe le silence le premier.

Me déranger ... Etait-ce le bon mot ? Pas vraiment. Sa présence m'importait peu, qu'il reste ou qu'il parte, cela revenait au même pour moi. Néanmoins, sa dernière phrase m'arracha un léger sourire, je trouvais cela sympathique de sa part. On ne se montrait que rarement aussi gentil envers moi, la faute à mon comportement froid et détaché. Je ne m'en plaignait pas, mais je devais bien avouer que ce genre d'attitude était agréable.
Cependant, je ne comprenais pas pourquoi il s'adressait à moi de manière si aimable. Je ne m'étais pourtant pas montré spécialement avenant, si ce n'est que j'avais pansé ses plaies, la moindre des choses après l'avoir trouvé dans cet état.

- Merci ... Tu peux rester si tu as envie, ça ne me dérange pas. De toute façon je dois partir dans trente minutes. Alors si tu as encore besoin de récupérer, tu peux te reposer ici. Et je ne sais pas qui est ton créateur, mais je doute qu'une telle violence puisse régler quoi que ce soit.

Bien qu'habitué à me battre depuis quelques années -humaines également-, et accoutumé à la violence des coups qui pleuvaient, et pas seulement sur moi, je ne pouvais me résoudre à laisser cette pratique se perpétuer. Je ne supportai pas ça, pas sur les innocents. Je ne connaissais pas ce gamin, mais il n'avait pas la tête de quelqu'un de mauvais, malgré ses menaces. Et puis, même, aucun crime ne méritait en guise de représailles une telle torture, cela ne servait qu'à endurcir la haine dans l'esprit de la victime.

Quoi qu'il en soit, cela ne me concernait pas, je ne voyais pas même la raison pour laquelle j'avais donné mon avis. Peut-être car j'avais déjà enduré ces actes ?

Faisant doucement volte face pour ne pas laisser paraître ma nostalgie, j'éteignais le feu et transférer la viande cuite et saignante dans une assiette avant de sortir des couverts. Je ne l'assaisonnais pas, déjà que son goût n'était pas exquis, mais si en plus les aliments adorés des humains venaient anesthésié ce dernier, autant ne rien manger, je n'en tirerai aucun plaisir.

Étrangement, l'idée qu'il puisse rester ne me posait aucun problème. Je n'avais pas ressenti cela depuis ma rencontre avec Min Hun ... Trouvant mes pensés bizarres, je secouais légèrement la tête et m'attabler, nullement affecté par la présence de l'autre vampire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Do you remember the first meet ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you remember the first meet ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: