Partagez | 
 

 Do you want to die ? [Fiston ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Do you want to die ? [Fiston ♥]    Mer 24 Sep - 0:32

- Que pensez-vous de ce vin Jun Min ? demanda une jeune femme au vampire.
- Exquis, se contenta-t-il de répondre à l'humaine qui lui faisait face.

Park Jun Min pouvait tantôt aimer, tantôt déprécier les humains. Tout dépendait des situations, de ce qu'il attendait et de son humeur. Par exemple, certains jours, il ne souhaitait qu'éradiquer et réduire à l'esclave cette dernière race mais aussitôt il se rattrape en se disant que la communauté vampirique n'était pas encore assez forte et unie et qu'il y avait toute une histoire de balance. Ajoutons a cela qu'il les appreciait au point de creer la Milice pour les proteger ... enfin voila un but qui a vite etait detourne. Peut-être même que Lilith avait crée ses dernières œuvres pour cette même histoire d balance, peut-être que oui, peut-être que non. Par contre, d'autres jours, il vouerait presqu'un culte aux humains tant leur ingéniosité et leur imagination l'étonnaient - et c'était souvent le cas quand un nouveau film sortait ou une nouvelle technologie dans la communication et les médias voyaient le jour des mains d'un humain et non d'un vampire !-. Enfin, il y avait des jours où cette race n'était qu'un buffet sur patte, ne réveillant en lui que des instincts de prédateurs.

Ce soir, l'humaine qui lui faisait face réveillait ces instincts-là précisément. Il aurait pu la suivre et la vider de son sang sans avoir à jouer toute cette mascarade de dîners aux chandelles suivis d'une séance plaisante dans une chambre d'hôtel ... il aurait pu mais il ne l'a pas fait. Il était d'humeur joueur, charmeur et surtout généreux. Il voulait offrir une dernière et merveilleuse nuit à sa future victime. En effet, le vampire n'aimait pas mordre et laisser en vie : il craignait de déclencher une stupide addiction ou ce genre de bêtises conduisant à se trimballer un calice. Ainsi il adoptait l'attitude "se nourrir totalement" et "jeter le reste" qui était donc le corps sans vie. La morale ... elle n'existait plus quand la faim le tenaillait terriblement. Le respect ? Certes, il l'etait mais des jours, la solitude et la monotonie pesaient et donc rien de mieux que jouer pour les tromper, ou se tromper plutot.

Pour cacher les corps, il en était devenu expert et l'hôtel où il comptait réaliser son méfait allait bien l'aider là-dessus. D'une, il détenait des actions et de deux, le directeur était lui-même un vampire et parallèlement un ami au milicien. Ainsi, sans surprise, cet hôtel était un vrai havre de paix pour les vampires désireux de "consommer" en paix, en "prenant leur temps" et sans craindre une quelconque représailles humaine.

La soirée s'annonçait parfaite et sa proie sentait délicieusement bon. L'idée que son sang passerait de son palais à sa gorge l'excitait déjà comme un enfant et il en était presque à compter les minutes qui restaient avant de monter dans la chambre, dernière destination pour eux. Pour elle. Cependant, il ne laissa rien voir de ses pensées ou de son impatiente, rendant cette soirée la plus agréable possible pour la dame.

Puis, soudainement, un de ses hommes - deux hommes de main qui étaient restés en retrait - s'approcha avec le téléphone en main. Il disait que c'était urgent, et que c'était au sujet de sa salle de travail. Il prit le téléphone et écouta le message.

- Une alarme a retenti dans votre demeure monsieur Park Jun Min. Etes-vous actuellement dans votre domicile, dans votre salle de travail?
- Non.
- Hébergeriez-vous quelqu'un qui aurait pu déclencher accidentellement l'alarme ?
- Non.
- Nous allons donc envoyer de ce pas une voiture pour inspecter les lieux monsieur.
- Pas besoin. Je vais m'y rendre moi-même.
- Je comprends, passez une bonne soirée.


Les vampires n'avaient pas introduit seulement les domaines du divertissement de la société mais aussi les réseaux de sécurité. A cet instant, c'était encore un vampire travaillant dans un centre de sécurité qui l'avait appelé pour lui signaler une intrusion dans sa demeure et plus particulièrement dans son bureau. Ce dernier savait qui était Jun Min et n'avait donc pas insisté quand il disait qu'il se chargerait lui-même du "problème".

Il était énervé. Il était embêté. Enervé car on venait de couper court à une soirée qui s'annonçait divertissante, et embêté car son bureau contenait beaucoup de dossiers "sensibles" comme d'objets de son passé auxquels il tenait particulièrement.

- Il y a un problème Jun Min ? demanda l'humaine avec un air bien naïf.
- Non. Une simple erreur.

Il donna son portable à un de ces hommes, lui chuchotant à l'oreille de se rendre immédiatement dans la demeure et attendre devant le bureau jusqu'à son arrivée et reporta son attention sur l'humaine. Après une bonne demi-heure, il finit par couper court à ce dîner en proposant de passer le reste de la soirée dans la demeure du milicien. L'humaine le regarda, étonnée. Heureuse, elle accepta. A chaque fois qu'elle l'avait vu, c'était dans des hôtels ou encore soirées mondaines ... la visite d'un espace si privé semblait une victoire pour elle.

Oh, effectivement, Jun Min ne limitait pas son divertissement à une seule soirée et savait se montrait patient pour faire durer ce flirt plusieurs jours ou semaines. La finalité qui était le plaisir était son but ultime dans ces moments-là. Une finalité qui avait été compromise.

***

Ils étaient arrivés dans la demeure du milicien. Elle était en montagne, dans un terrain des plus larges, acheté par lui il y a une centaine d'années. Chaque centimètre était comme "marqué" de son odeur et des hommes, souvent des vampires de level 2, surveillaient les environs. Le milicien appréciait peu les intrusions intempestives et non autorisées dans son domaine ... il était très, très possessif.

- Enchaîna-la dans la cave, ordonna-t-il à l'homme de main qui était resté près de lui.

Ce dernier obéit, attrapa l'humaine et l'emmena dans la cave pour l'enchaîner. Cette dernière hurlait mais Jun Min s'en contrefichait. Il était dans son domaine, et c'était sa loi qui s'appliquer.  Le petit idiot qui avait osé s'introduire dans son bureau y allait goûter également.

Il monta rapidement à l'étage et se posa devant la porte de son bureau. Tranquillement, sans se presser, il baissa la poignée. Aussitôt un petit mécanisme se fit entendre et la porte s'ouvrit d'elle-même, dans mouvement bien lent.

Si le bureau semblait "banal" et "vieux", il ne l'était pas. Chaque mur était blindé, dissimulé sous des tonnes de papiers et de peintures spéciaux. Quant à la porte, elle avait l'équivalent d'un mécanisme de la porte d'un coffre fort. Enfin, la pièce était équipée du dernier cri en matière de sécurité. Par exemple, en rentrant, la personne avait trente seconde pour taper un code sur un clavier que Jun Min avait dissimulé derrière un tableau sympathique d'un paysage. Si aucun code n'était fait, la porte se refermait nonchalamment, un mécanisme se mettait en marche : l'alarme se déclenchait silencieusement, remontait au centre en charge de ce système, la porte se cloisonnait ... Un vampire, quel que soit le niveau, pouvait tenter d'enfoncer la porte mais l'alliage et l'épaisseur des murs étaient trop épais pour réussir quoi que ce soit. Le petit voleur, s'il avait tenté d'enfoncer quoi que ce soit, n'aurait que déformer moyennement le mur ou la porte. L'unique moyen de sortir était que quelqu'un l'ouvre de l'extérieur.

Compliqué ... mais c'était cette complexité qui assurait la stricte sécurité de cette pièce emplie de milliers de dossiers sur plusieurs types de personnes, vampires, humains, calices et ainsi de suite ...

La personne qui lui faisait face réussit à lui faire ouvrir grand les yeux. Sa mâchoire se contracta, son torse se bomba sous une grande inspiration et ses yeux lancèrent des foudres effrayants. Etait-ce l'aura ou l'habitude mais ses deux hommes de main quittèrent la pièce, et même la maison, s'isolant à l'extérieur.

- AIDEZ MOI ! hurla la pauvre humaine d'en bas mais sa voix ne vint à leurs oreilles de vampire que comme un  murmure. ParK Jun Min qui se fichait d'elle depuis son arrivée dans sa demeure s'en fichait davantage depuis qu'il avait découvert l'identité du voleur. En d'autres temps, il s'en serait voulu de laisser l'humaine autant avoir peur ... il n'aime pas ces situations, il aime finir vite, bien et proprement. Mais ce soir, on n'avait pénétré dans un espace très prive et très important ... rien ne l’intéressait a cet instant si ce n'est son "voleur".

- Je suis sûr de t'avoir interdit cette pièce quand je t'ai fait visiter ma demeure. Je suis tout aussi sûr de t'avoir mis en garde si tu me désobéissais. Alors ... dis-moi ce que tu fais là ? Es-tu stupide ou suicidaire ? demanda-t-il, le ton froid et lourd de menace et les muscles contractés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you want to die ? [Fiston ♥]    Dim 12 Oct - 21:10

Le vent glacé se faisait sentir comme le plat d'une lame de glace contre ma nuque. Ici, le vent était bien plus fort et bien plus froid qu'en ville. Et même si il ne me fait rien, physiquement parlant, je ne l'apprécie tout de même pas. Je préfère largement la chaleur et la sécurité de mon appartement ou des bras de Jin...
Je n'aime pas non plus la nuit, les ténèbres, ils me rappellent trop de souvenirs douloureux. Pourtant, c'est souvent parmi eux, que je me trouve...
Et même si Jin m'apporte un certain apaisement qui permet de me calmer ou même d'avoir un certain contrôle sur moi. Pourtant malgré ça, il ne m'a pas changé... Je continu, avec moins de régularité, mais je continu quand même. Et ce soir, je dois me rendre à cet endroit afin d'obtenir des informations qui me seront assez précieuses. J'ai entendu parler d'un vampire qui aurait peut être eu une raison de s'en prendre à ma famille... Mais le peu que j'ai pu recueillir ne me suffit pas pour pouvoir le traquer.
Mais il se trouve que je sais ou est ce que je pourrais peut être trouver plus de renseignement... C'est pour cela que ce soir, je me suis rendu ici, sans en informer personne, ni Kwang, ni Jin. Ils auraient sans doute essayé de m'en empêcher, ou pire de venir avec moi.
Mais je « travail » toujours seul, il s'agit de ma vengeance.

Après un moment à observer la villa, je finis par m'avancer vers la grille de métal qui me fait face. J'ai déjà vu cet endroit, mais je ne suis pas certain de m'en rappeler correctement... Mais dans ce genre de situation, la peur n'ai plus de mon ressort. Je ne la ressens plus, j'en suis incapable. Dans ces moments, si j'agis ainsi, c'est parce que je me retrouve animé d'une sorte de folie qui brûle mes veines et me donne la sensation d'être invincible.
Mais elle sait aussi s'adapter à des situations délicates, je peux devenir un redoutable traqueur malgré la haine qui m'anime.
Si je ne me précipite pas sur le terrain, c'est parce que j'essaie d'analyser au mieux la situation avant de finalement grimper avec agilité et rapidité le portail pour atterrir de l'autre côté.

Pour le moment, je ne perçois aucune présence dans le jardin, et j'en profite pour le traverser en vitesse, ayant pertinemment conscience que mes sens de level 1 ne sont pas fiables.
Alors autant agir vite plutôt que de me faire repérer par un quelconque domestique, garde ou je ne sais quoi.
Aussi silencieux et agile qu'un serpent, je me glisse jusqu'à la porte d'entrer et saisit a poignée entre mes doigts avant de la faire céder sous ma force afin d'ouvrir la porte.

Me voilà à l'intérieur, ayant, pour le moment, réussis à échapper au système de sécurité...
Je ne m'attarde pas, ne serait ce qu'une seconde, sur la déco ou autre et me met aussitôt en quête de l'endroit qui pourrait détenir mes précieuses info.
Et je finis par retrouver le chemin du bureau, qui, me semble t-il m'a été interdis.... Ce dernier est emplie de feuilles et de dossiers entreposés dans tous les coins.
Après une petite hésitation, je finis tout de même par entrer à l'intérieur et jette un regard d'ensemble sur les lieux. Comment vais je faire pour trouver ce qui m’intéresse parmi tout ça... ? Surtout que je n'ai pas le confort de prendre mon temps...
Méthodiquement, je devrais commencer par essayer de trouver les dossiers des « cas » de la milice, en espérant qu'ils soient bien ordonnés...
Mais je n'ai pas le temps de faire un pas que la porte derrière moi se referme dan un claquement sinistre, sans même que je n'ai le temps de l'anticiper. Aussitôt, je fais volte face et me précipite vers celle ci pour tenter de la pousser, déployant toute ma force... Pas moyen ! Seul une très légère marque de ma tentative viens se graver sur la surface blindé. Sentant l'adrénaline me gagner, je cherche aussitôt une autre sortie... Mais le lieu et bel et bien clos...
N'ayant pas d'autre choix, j'essaie plusieurs tentatives sur la porte, m'y prenant avec rage, en colère de m'être fait prendre.
De longues minutes s'écoulent avant que cette fichue porte n'accepte de s'ouvrir, mais pas sous ma volonté. Instinctivement, je fais un bond en arrière, prêt à me défendre.
Comme j'aurais pu m'y attendre, mon créateur me fait face, et son visage semble se déformer sous la colère à ma vue... Ayant déjà eu l'occasion de recevoir de ses coups, je me tiens encore plus sur mes gardes, tendu. Il est sans doute, la seule personne qui m'effraie en ce monde... Non seulement d'être level 3, c'est également un vampire expérimenté dans tous les domaines...

« - Je suis sûr de t'avoir interdit cette pièce quand je t'ai fait visiter ma demeure. Je suis tout aussi sûr de t'avoir mis en garde si tu me désobéissais. Alors ... dis-moi ce que tu fais là ? Es-tu stupide ou suicidaire ? »

Je frissonne sous le ton employé qui montre bien que ma présence ici et loin d'être appréciée. Au loin j'entends les cris d'une femme, mais je n'y prend pas garde, le regard braqué sur mon créateur. Même si je ne peux pas affirmé que je n'ai pas peur, je ne me dépite pas, lui tenant tête comme à mon habitude...

« Je suis venu ici car j'ai besoin d'informations sur quelqu'un et c'était ma seule solution de les obtenir ! Non pas que ça me plaise car sans ça je me serai bien abstenu de venir ici. »

Mon ton se fait malgré tout dédaigneux. C'est presque plus fort que moi, même si je sais que je risque de le regretter par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you want to die ? [Fiston ♥]    Lun 27 Oct - 21:59

Aussi drôle soit l'image, elle n'en restait pas moins véridique pour Jun Min à cet instant: la moutarde lui montait au nez, furieusement, terriblement et outrageusement. Sa mâchoire devint encore plus carrée - autant que peut l'être dans le cas d'une mâchoire coréenne d'un vampire -, ses poings se resserrèrent et ses pieds semblaient tenter le miracle de s'enraciner au sol. Il se retenait furieusement de taper ce fiston des plus désagréables et des plus désobéissants et il aurait été prêt à ne "rien" faire si ce dernier savait montrer son respect ainsi que sa "honte" d'avoir désobéi au géniteur. Malheureusement Sei Wong préféra utiliser un ton dédaigneux, le ton en trop qui fit décoller Jun Min du sol pour s'approcher à une vitesse hallucinante jusqu'au level 1 pour l'empoigner par le col et le coller violemment à l'un des murs blindés. Sa colère allait grandissant quand il vit la petite vaguelette au sol.

Il y était allé fort. Beaucoup trop.
Le souci principal de Jun Min était sa "force". Ce n'était pas le vampire le plus rapide ou le plus adapté ou le plus "régénérateur", mais il était le plus "fort" et celui qui détenait des sens très développés. Autant dire, lorsqu'il s'énervait, il était difficile de lui échapper et surtout impossible d'y survivre s'il désirait de tuer. A moins que l'on se montre plus intelligent.
Enfin, et de plus, il était affamé. Et lorsque Jun Min était affamé, il n'était absolument pas patient.

Il laissa tomber Sei Wong au sol, respira un court instant, écoutant tantôt la respiration saccadée du fiston tantôt les hurlements de la femme. Trop de bruits, trop de choses qu'il "n'aimait" pas entendre.

- Tu vas fuir si je te laisse là, dit-il. Suis-moi jusqu'à la "cuisine", conclut-il sur un ton extrêmement ironique.

Jun Min n'attendit pas la réponse de Sei Wong et le traîna par le col de son haut jusqu'à la cave, ignorant qu'il y a des escaliers et qu'il brisait "presque" les os de son enfant. Lorsqu'ils y arrivèrent, c'était une forte odeur de peur mêlée au métal comme au sang qui les accueillit. Chose totalement normale car chaque odeur avait une origine. La peur n'était que celle de l'humaine enchaînée. Le métal prenait sa source de ses chaînes enfoncées à même le sol ainsi qu'une ou deux cages. Et le sang, ce n'était que les quantités de sang stockés scrupuleusement dans un petit frigidaire, tantôt liquide, tantôt en bâtonnet de glace.

- Je tue ceux qui rentrent dans ce lieu sans ma permission. Dois-je faire de même avec toi hein? Te tuer avant que tu n'atteignes ton but?, dit-il tout en enchaînant "l'enfant" aux poignets comme aux chevilles.

Il y avait peu de chances qu'il s'échappe. Voilà des chaînes conçues spécialement pour les vampires, surtout ceux qui sont dissidents et que Jun Min souhaite interroger personnellement lui-même. Effectivement, et vous l'aurez compris, de temps à autre, cette cave sert de lieu de torture. Par contre ce soir, il allait servir de "cuisine" puis de "chambre de punition" pour son "fils".

Incapable de restreindre davantage sa soif, ni d'entendre les hurlements ou supplications de la femme, il finit par s'avancer vers cette dernière et lui briser le cou net en murmurant un petit "désolé". Aussitôt après, il se dirige vers son frigo pour y sortir deux à trois sacs de sang qu'il engloutit avec appétit. Un soupir exalté s'échappa de ses lèvres quand il termina ces sacs. Cependant le plaisir du level 3 avait été gâché et il était amer, une amertume qu'il tenta de tromper et de calmer en sortant "une glace goût sang" du mini congélateur au dessus du frigo.

Le bâtonnet en bouche, il s'approcha à nouveau de l'humaine.

- Quel est ton problème avec moi Sei Wong? Explique-moi. Où est le problème? Demanda-t-il en épiant chaque mot. Tu voulais être un vampire, tu l'as eu. Tu voulais tuer les meurtriers de tes parents, tu l'as fait sans en subir les conséquences car moi, ParK Jun Min, chef de la Milice, j'ai couvert tes méfaits.

Il doutait que level 1 comprenne. Il observait chaque trait de ce trait, prêt à donner un coup de pieds ou coup de poings à la moindre mauvaise parole, au moindre ton dédaigneux ou au moindre air hautain. Ce soir, Ahn Sei Wong devait apprendre le "respect envers ses aînés", et plus particulièrement envers Jun Min. Cet enfant avait outrepassé plus que de raison son autorité.

- Qui voulais-tu ENCORE tuer? demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Do you want to die ? [Fiston ♥]    Mer 17 Déc - 22:34

A peine avais je prononcé ses mots que je compris que ça ne lui avait pas plus rien qu'avec son expression. De toute façon, je savais qu'à partir du moment ou je me faisais prendre, j'étais fichu, bon pour passer une fois de plus au tabac... Enfin, ça faisait à présent un moment que ce n'était pas arrivé. J'étais resté plutôt calme dernièrement, hormis après ma dispute avec Jin...
Je n'eus pas le temps de réagir que mon créateur m’empoigna subitement et avant que je n'ai eu le temps de laisser échapper un cri de surprise, je me retrouvais plaqué contre le mur qui se trouvait jusque la. Le choc fut si violent qu'il se répercuta massivement dans ma cage thoracique, me coupant soudainement la respiration... Comme il était impossible que je me calme dans cette situation, elle mit un moment à revenir et se ne fut que lorsqu'il me laissa tomber au sol, après un suffoquement assez bruyant que je pus reprendre mon souffle.

Il y a encore quelque temps, je me serai débattu dans l'espoir de pouvoir un minimum lui rendre sa violence. Cependant, maintenant, j'avais conscience que ça ne faisait qu'aggraver les choses. Je n'avais qu'à subir et attendre que ça passe le plus vite possible...
C'était dans cet optique que je le laissais m'embarquer je ne sais ou, restant silencieux pour ne pas lui offrir le plaisir d'entendre la manifestation de ma douleur. Pourtant je sentais mes os cognaient violemment contre les marches dur et froide d'un escalier. Ma peau aller encore être couverte de bleu et causer l’inquiétude de Jin...
Je me laissais donc entraîner, essayant de penser au moment ou je le retrouverai afin de me conforter dans l'idée que ce n'était qu'un mauvais moment à passer...

Il m'emmena dans une pièce que je ne connaissais pas mais à laquelle je ne prêtai pas trop attention,  intrigué par l'autre présence qui se trouvait ici. Mon regard se posa alors sur l'humaine présente en ses lieux... Elle était complètement terrifié et c'était largement compréhensible... Son sort était d’ors et déjà clairement scellé...  
Je pris sur moi au moment ou il m'attacha pour ne pas me débattre... Vraiment, c'était presque insoutenable comme effort de se laisser malmener ainsi sans rien faire... Mais peut être que si je ne faisais rien ça passerait plus vite... Jun Min était en colère et persuadé que je lui manquais de respect. Et il n'avait pas trop, et pour cause, je le haïssais plus que tout ! Et j'avais juste envie de lui dire que c'était seulement avec lui que j'étais si insolent, juste pour lui faire comprendre toute aversion à son égard. J'obéissais toujours au doigts et à l’œil à mon frère de cœur, Kwang Ho, par exemple... Il n'y avait que lorsque l'on chahutait que ce n'était pas le cas et cela restait dans l'amusement.

Quel est ton problème avec moi Sei Wong? Explique-moi. Où est le problème? Tu voulais être un vampire, tu l'as eu. Tu voulais tuer les meurtriers de tes parents, tu l'as fait sans en subir les conséquences car moi, ParK Jun Min, chef de la Milice, j'ai couvert tes méfaits. Qui voulais-tu ENCORE tuer?

Il était vraiment très en colère, et je sentais bien qu'une seule mauvais parole et cela tournerait mal pour moi... Mais d'un autre côté, je préférais souffrir plutôt que de lui offrir satisfaction... Je ne voulais tout simplement pas me plier à son autorité et sous les coups de sa violence. Je le haïssais plus que tout, même si il disait avoir couvert mes crimes... Il était toujours violent avec moi... A chacune de mes rencontres avec lui, je ressortais couvert de bleu et ensanglanté, ayant parfois des os cassés quand ça allait trop loin...
Il ne pouvait pas comprendre ce que je ressentais vis à vis du meurtre de mes parents !
Et puis certes j'avais voulu devenir vampire pour assouvir ma vengeance, mais je lui avais demandé à lui car il était le seul que j'avais pu contacter en temps qu'humain... Et puis il avait beau dire, j'avais reçu une éducation pitoyable...

- Tu n'en sais rien ! Il y avait beaucoup de vampire suspecté d'être coupable de ce meurtre ! Celui que je cherche fait partit de l'un deux et entre dans plusieurs critères qui font qu'il peut vraiment être suspecté ! Et puis je ne comptais rien faire de mal, je n'allais rien te voler ou autre chose ! Juste lire un document et partir ! Et puis je ne t'ai pas demander de me « protéger »...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Do you want to die ? [Fiston ♥]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you want to die ? [Fiston ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: