Partagez | 
 

 Photoshooting by Jun Min [Angelina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Photoshooting by Jun Min [Angelina]   Ven 22 Aoû - 23:42

L’Eternité de l’instant, voilà ce que lui offrait la photographie. Il pouvait être tantôt un vampire level 3 des plus imbus de sa personne et des plus ennuyés de ce monde changeant, tantôt un vampire des plus dynamiques et curieux … lunatique certains jours et davantage avec l’âge, une chose ne changeait pas et lui donnait toujours les mêmes sensations : la photographie.

Elle lui offrait ce que le temps ne pouvait le lui offrir. Elle lui donnait ce que sa condition de vampire ne pourrait jamais lui offrir. Elle lui offrait la Vie Eternelle à ses souvenirs. Ces derniers n’étaient plus condamnés à quelques journaux intimes, à quelques lettres et mots écrits à l’encre sur un papier. Elles vivaient à travers des formes d’abord en noir et blanc et maintenant en couleur.

Si le soleil ne la handicapait guère et si la Milice ne lui prenait pas trois quarts de son temps, il se serait volontiers converti au métier de cinéaste car en plus d’offrir l’éternité à des moments, les caméras offraient la possibilité de l’éternité des mouvements, des rires et des sons. C’était magique pour le vampire, une avancée technologique qui l’étonnera toujours et qui l’impressionnait à chaque nouvelle génération d’appareils performants. Pourquoi par Lilith lui-même et ses vampires n’y avaient pas pensé plus tôt ?

Pourquoi ? Etaient-ils donc tous obsédés par la nourriture et la domination, et oubliaient-ils ces « détails » qui faisaient tout, et qui rendaient cette éternité bien moins ennuyeuse et morbide ?

Il entendit l’arrivée d’une personne, forcément la mannequin qui avait à poser aujourd’hui. Et il dû quitter toutes ses pensées, abandonner temporairement son appareil dernier cri sur une table et aller ouvrir à l’invitée.

- Bienvenue Winchester Angelina, prononça-t-il le prénom avec un anglais des plus maîtrisés. Entrez je vous prie.

Le studio de photographe, le havre de paix, le lieu « secret » du Milicien, se trouvait dans le quartier luxueux de Gangnam, dans une tour dont l’appartement était assez couteux. Il avait opté pour ce lieu pour deux raisons.

D’une, c’était dans un quartier humain avec très peu de population vampire. Rien qu’avec cet environnement, il divisait par deux les risques que ces modèles humaines ne tombent entre les crocs de quelques level 1 et qu’il ne puisse ainsi pas finir ses différents books et d’avoir à faire aux autorités locales.

De deux, la tour était plutôt bien sécurisée. Il fallait une série de cartes ou de mots de passe pour réussir à accéder à l’appartement situé au tout dernier étage, et surtout, le concierge était un vampire level 2 de confiance. Personne ne rentrait ou ne dérangeait Jun Min impunément sans passer par ce dernier et sans que ce dernier n’informe comme il se doit ce maître incontesté de la Milice.

Le level 3 avait prévenu qu’un modèle humain allait venir du nom de Winchester Angelina. Le concierge acquiesça et il guida comme il se doit la mannequin, l’emmenant jusqu’à l’ascenseur et insérant une carte dans une fente – un sorte de carte d’accès qui menait directement à l’étage nécessaire-. Un ascenseur qui donnait tout droit au studio du vieux vampire.

Ainsi, la demoiselle pouvait admirer une sorte de loft spacieux mais peu meublé. L’essentiel de l’espace était dédié aux matériaux pour de bonnes photos professionnelles, et un petit coin maquilleuse ou cabine d’essayage avaient été aménagé. Enfin, et voilà le meuble le plus sommaire, ce loft avait pour seul cuisine qu’une micro-onde, quelques tables et chaises et un frigo. Si chez lui il faisait des efforts en raison de quelques invités hauts placés humains qui ne se doutaient pas encore de sa nature, il se contrefichait de paraitre humain ou non dans ce lieu-là.

- Je serais votre photographe pour les jours à venir. Appelez-moi Min simplement. Laissez-moi vous débarrasser de vos affaires.

Quand il était question de photographie, monsieur oubliait tous ses préjugés humains & vampires. Certes, il n’allait pas aller baiser les pieds des humains mais il n’allait pas constamment les rabaisser.

ET soudain quelque chose irrita le vieillard. Une odeur.

« Une calice ? C’est mon jour … définitivement ».

Park Jun Min se nourrissait peu de ses modèles mais certains jours, c’était assez excitant il fallait avouer. Aujourd’hui, et si jamais la demoiselle se révélait tentante, il n’avait aucun droit. Il espérait qu’elle ne serait pas une belle tentation pour le coup.

- Vous souhaitez boire quelque chose avant de commencer à travailler ? demanda-t-il en se dirigeant nonchalamment vers le frigo.

Il se mouvait le plus lentement possible afin de ne pas paraître trop anormal non plus. Certes, il pouvait se ficher de paraître normal ou non mais il ne fallait pas non plus rendre les choses trop évidentes ou exagérées. Ainsi, jean bleu marine, simple chemise blanche, il se mouvait naturellement dans son espace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Photoshooting by Jun Min [Angelina]   Ven 5 Sep - 21:02

Jun Min & Angelina K.

« In an other world ! »

S’il y avait bien une personne que je détestais plus que quiconque en ce monde, bien plus que Lilith encore, c’était mon manager. Certes, il n’avait rien de très dangereux ou de très méchant, mais je ne supportais plus que ce mec dirige ma vie sans me demander mon avis comme il l’avait fait pour aujourd’hui. Il était plus ou moins responsable des contrats qui m’étaient proposés et de mon emploi du temps. Habituellement, j’arrivais à le faire céder à mes caprices et à gérer seule tout ce qui se faisait en dehors des shootings, mais il arrivait parfois que cet imbécile s’en mêle et que je sois obligée de me rendre à des shootings qui ne me parlaient pas du tout. Comme aujourd’hui. Et le pire, c’est qu’il en était fier. Il prenait un malin plaisir à s’opposer à moi, dans le seul but de me faire perdre la tête. Il faut dire que je lui rendais bien aussi, mais tout cela commençait à me dégouter doucement du mannequinat. J’étais l’une des rares dans l’agence à ne pas vouloir en faire ma première activité, et c’était là la raison pour laquelle je me permettais de n’en faire qu’à me tête. Seulement mon manage avait du mal à le comprendre et nous passions désormais plus de temps à se faire mutuellement tourner en bourrique qu’à travailler.

Pour autant, j’étais bien à l’heure, devant le bâtiment où devait avoir lieu le shooting. Non pas que ça m’enchante vraiment, mais je n’étais pas du genre à manquer à mes engagements. Certes, ça faisait dix minutes que j’attendais devant le bâtiment en envoyant des messages d’insulte à mon manager,  mais j’étais là. Relevant mes lunettes de soleil sur mon front, je regardais le bâtiment devant moi. Je n’avais aucune idée de qui était le photographe qui m’avait engagé, mais une chose était sure, on ne venait pas du même monde. Ce n’était pas demain que Khun Tae et moi on emménagerait à Gangnam, ce qui n’était pas forcement un mal, puisque j’adorais notre appartement. On était chez nous.  Je me décidais enfin à rentrer dans l’immeuble devant moi. Et quand je vous disais que nous n’étions pas du même monde… A mon arrivée dans l’immeuble, je dus me présenter à un homme – certainement le gardien de l’immeuble – qui m’accompagna jusqu’à l’appartement dont il était question et jamais quelqu’un n’aurait pu y parvenir sans ce gars. Pour accéder au dernier étage de l’immeuble – puisque c’était visiblement là que nous allions – il fallait disposer d’une série de cartes ou de mot de passe qu’à mon avis, un nombre très limité de personnes possédait. Tout ça commençait à attiser ma curiosité, je me demandais qui était vraiment ce Park Jun Min.

La porte de l’appartement s’ouvrit et enfin je rencontrais le photographe Park Jun Min. Je le saluais tout aussi poliment qu’il m’avait saluée avant d’entrer.  A ma grande surprise, l’appartement était plutôt vide. Il n’y avait que très peu de meubles, pourtant, ce n’était pas l’espace qui manquait. En regardant plus attentivement autour de moi, cela ressemblait vraiment plus à un studio photo qu’à un appartement. Peut-être qu’il ne vivait pas ici finalement. Même la cuisine ne permettait pas de vivre ici à moins que l’on soit un… vampire. Je soupirais intérieurement à l’idée que mon hôte puisse être un vampire mais bon les vampires aussi avaient leurs règles, et le fait d’être la calice de Khun Tae devait m’avoir certainement sauvé la vie plus d’une fois. Enfin bref…

Je regardais Jun Min se balader dans l’appartement, tandis que je m’approchais d’une fenêtre pour profiter de la vue. C’était quelque chose qu’on ne pouvait pas enlever aux appartements de Gangnam, ils avaient une vue imprenable. Je me retournais vers le jeune homme – bien que plus vieux que moi, jeune quand même – lorsqu’il me demanda si je désirais à boire. « Non merci, ça ira. ». A vrai dire, j’espérais que tout cela se déroulerait vite. Je n’avais pas envie que cela dure des semaines. Mon manager m’avait prévenu que cela risquait déjà de durer plusieurs jours, alors je n’avais pas tellement envie de perdre mon temps avec des pauses cafés à répétitions. Je me retournais vers le vampire avec un léger sourire, je venais de me rendre compte que je ne savais même pas le thème du shooting. Ou certainement que je n’avais pas écouté mon manager quand il m’en avait parlé. « Euh… C’est quoi le thème au juste ? Attendez, vous êtes indépendant vous ou pas ? ». Ma stupidité était désormais affichée, mais tant pis. Je me rappelais, en fait, quand mon manager avait tenté de me parler de tout ça, j’avais exprès augmenté le son de la radio dans ma loge pour ne pas l’entendre. Ca m’apprendrait à faire la maligne de la sorte… « Désolée, la communication, entre mon manager et moi, c’est pas trop notre truc. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Photoshooting by Jun Min [Angelina]   Mer 24 Sep - 1:03

- Euh… C’est quoi le thème au juste ? Attendez, vous êtes indépendant vous ou pas ?

Etait-elle stupide ou insolente ? Son manager était-il un professionnel ou un charlatan ? Park Jun Min ne savait pas quelle réponse donner à ses deux questions. En effet comment pouvait-on accepter d'aller dans un studio d'un photographe jamais rencontré sans rien savoir ? Il pourrait être un sale pervers et prétendre à des photos à caractère pornographique ou encore utiliser cette ignorance pour quelque chose de carrément opposé au contrat initial. Sur la même ligne, comment pouvait-on envoyer un modèle sans lui donner un quelconque détail ? Il était l'intermédiaire, celui qui mettait en contact et qui faisait gagner du temps en rendant les choses claires pour les deux parties. Enfin, normalement.

- Effectivement, la communication semble être un problème. Je vous conseille fortement de faire des efforts car je peux très bien être mal intentionné et profiter de votre ignorance.

Il ne pouvait s'empêcher de l'avertir. D'une, c'était par professionnalisme et de deux, c'était par conscience de milicien. Cette fille était clairement une calice et par conséquent, s'il lui arrivait quoi que ce soit, son "maître" allait en subir de lourdes conséquences. Et Jun Min ne voulait en rien qu'un membre de sa communauté souffre, surtout à cause d'une simple humaine ignorante.

- Je suis un indépendant, finit-il par répondre avec politesse. Le thème est les poupées.

Il ne donna pas plus d'informations, curieux de voir comment la dame allait réagir. Allait-elle demander immédiatement quelle pose adopter et quel vêtement mettre ? Allait-elle refuser nettement ? Allait-elle demander un changement de thème ? Allait-elle se montrer curieuse et essayer de comprendre le concept qu'il avait en tête ? Allait-elle accepter ce dernier sans rien dire ou tentera-t-elle d'ajouter sa propre analyse, de modifier ainsi les futures séances et davantage s'approprier le thème ?

- Faisons un rapide tour de ce studio, voulez-vous ? l'invita-t-il, laissant ainsi du temps à  la dame de réfléchir. Ce studio n'est utilisé que pour les séances de photos comme vous pouvez voir. Votre cabine pour vous changer se trouve là, les vêtements seront à l'extérieur étant donné l'exiguité de la cabine. Donc ... prenez vos vêtements avant de rentrer. Ensuite, si une quelconque faim, il  y a le nécessaire pour réchauffer des plats ou encore pour conserver. Si jamais vous voulez acheter quoi que ce soit de "congelé" comme des pizzas vous pouvez donc utiliser le micro-onde grill, ou alors amener votre en cas et le poser dans le frigo.

Tout en parlant, il fit un léger tour de ce lieu. Ce n'était pas bien compliqué vu que la salle était des plus vides, occupés que par du matériel de professionnel. Tantôt c'était un espace pour prendre des photos, tantôt un espace pour développer, tantôt un espace en-cas, tantôt un espace changement. IL y avait le nécessaire mais clairement ce n'était pas  un lieu confortable et à vivre. C'était pour le travail, ou plutôt pour une passion.

- Auriez-vous des questions ? Des remarques ? Finit-il par demander, impatient de savoir à quel type de femme il avait affaire.

Allait-il regretter son choix ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Photoshooting by Jun Min [Angelina]   Jeu 2 Oct - 17:40

Jun Min & Angelina K.

« In an other world ! »

Je n’aimais pas trop le ton du photographe, encore moins ce que sous-entendait ses soi-disant conseils. Même si nous n’en donnions pas l’air, mon manager et moi étions des professionnels. Certes, il y avait un léger souci de communication, mais en réalité, c’était volontaire, et inoffensif. Mon manager connaissait son boulot et savait très bien chez qui il m’envoyait. Jamais il ne m’aurait fait participer à un shooting où je puisse être en danger. Ni un où mon image pourrait être menacée. Alors, malgré ses airs de grand méchant loup, le photographe ne me faisait pas peur. De plus, même si c’était un vampire, il ne lèverait pas la main sur moi. J’étais une calice, et ce statut plus que particulier me donnait une certaine immunité. Au pire, Khun Tae saurait me retrouver. Alors je n’avais rien à craindre, j’étais plus maligne et plus forte que pouvait laisser croire mon physique de gamine. Je ne parlais pas de force physique, car même contre une humaine de mon âge, je ne pourrais pas lutter, mais j’étais plus intelligente et moins inconsciente qu’il n’y paraissait, je savais évaluer un danger et y faire face. Et cette fois-ci, je ne me gênais pas pour faire comprendre à Jun Min que ses avertissements me passaient au dessus de la tête. De toute façon, ce n’était pas son problème. « Ne vous inquiétez pas pour moi. Mon manager et moi sommes moins insouciants que vous pouvez le croire. Il ne m’aurait envoyé ici si je risquais quelque chose. ».

Et certaines choses commençaient d’ailleurs à s’expliquer. Même si mon manager et moi n’étions pas des modèles de communication, il réussissait toujours à me faire savoir le thème du shooting. Même si je m’entêtais à ne pas vouloir l’écouter ou à l’esquiver, d’une façon ou d’une autre, il me communiquait toujours le thème. Parfois, tout simplement via un simple sms le matin même et pourtant, cette fois-ci il n’avait pas insisté, et je comprenais pourquoi. « Les poupées ?! Vous plaisantez j’espère ? ». Je regardais Jun Min qui visiblement n’avait pas l’air de blaguer. Je comprenais beaucoup mieux le manque d’information de la part de mon manager. Je détestais les poupées, il le savait, et il savait surtout que j’aurais refusé de venir si je l’avais su avant. Définitivement, mon manager était loin d’être stupide. Désormais il était impossible de faire marche arrière pour moi. Enfin, si, je pouvais toujours m’enfuir en courant, mais mon professionnalisme risquait d’en prendre un sérieux coup. Je n’étais pas le photographe tandis qu’il me faisait « visiter » les lieux, bien trop absorbée par mes pensées. Techniquement, j’étais capable ce gérer un tel shooting, mentalement, c’était différent. Déjà car j’affichais un sérieux complexe avec mon physique, ensuite car certaines poupées me faisaient peur. Cela peut paraître étonnant quand vous êtes une fille, moins quand on sait les histoires que racontait les grands de l’orphelinat lorsque vous étiez enfants. Et si certains ne se contentaient que de raconter des histoires, d’autres s’amusaient à les mettre en scènes. Alors oui, cela posait quelques problèmes sur mon équilibre mental.

La voix du photographe se fit entendre une nouvelle fois. Cette fois-ci, je relevais la tête avec étonnement. J’étais encore un peu dans mes pensées, le temps d’encaisser la nouvelle. Des questions, oui, bien sur que j’en avais ! Est-ce que je pouvais partir ? Est-ce qu’il ne voulait pas prendre quelqu’un d’autre ? Il ne préférait pas un autre thème ? Bien que toutes ces questions me brulaient les lèvres, je me résignais à agir en professionnelle. « Pour le décor, tout se fera ici ? Pas de photo en extérieur ? Une chambre avec une ambiance spéciale pour le fond ou un simple mur blanc ? Et combien de temps vous pensez qu’il vous faudra pour mener à bien tout votre projet ? ». Sous-entendu combien de temps j’allais souffrir, évidement !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Photoshooting by Jun Min [Angelina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Photoshooting by Jun Min [Angelina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: