Partagez | 
 

 Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji   Jeu 14 Aoû - 12:32







Such a Beauty, such a Usefull man
Asami Rlymanovchka ※  Shôta Kôji




Nettoyeur dans la mafia, quel dur boulot me direz-vous. Soit, pas tellement. Il faut juste apprendre le métier. Maintenant, je bossais en Corée car bien plus que l'on le croyait, les noeuds de mon réseau venait de ce pays. J'avais rejoint Séoul pour un tout autre but mais tant qu'à être là, autant faire le ménage ! Non, je ne parlais pas de tuer comme si j'étais dans un jeu. Je ne ressentais aucune compassion envers la personne que je tuais. Humains ou vampires, peu importait car si quelqu'un était sur ma liste, il devait s'agir d'une mauvaise herbe dans la société, donc un être inutile. Généralement, la chair et le sang de mes victimes servaient de repas à des chiens errants, et les os finissaient soit broyés et parsemés ça et là, soit plongés dans de l'acide.

Un soir, j'étais sur la route pour assassiner un préfet de police. Il ne s'agissait là que d'une banale cible à ajouter à mon tableau de chasse mais la capture s'avèrait un tant soit peu difficile. Intouchable par le biais d'une personne chère à ses yeux, intouchable sur son lieu de travail, je devais lui trouver une faiblesse. Je me mettais alors à le suivre. L'homme se dirigeait dans des rues plus sombres, approchant d'un casino.

Le "Seven Luck". Je n'avais jamais prêté attention à cette enseigne. Plutôt attirant depuis l'extérieur avec toutes ces lumières. Je me doutais qu'une fois dedans, ma cible serait en cage et le lion que je suis n'aurait plus aucun mal à attraper sa proie. Je le traquais dans chaque recoin qu'il visitait ; de la roulette au poker, et même aux bandits manchots, ma cible ne sortait jamais de mon champ de vision. Vint enfin le moment que je guetais, ce magique instant où malheureusement pour mon cher préfet il quittait le devant de la scène et partait aux toilettes.

Je l'y coinçais et le tuais sans rancune. Aucun témoin, j'allais pour m'occuper de cacher le corps quand soudain la porte s'ouvrit. Cette personne était un vampire. Son aura en imposait tellement que même sans voir ses canines, je l'avais compris. L'homme ne devait pas être plus vieux que moi, enfin, en apparence. Il était légèrement plus petit que moi. Ce vampire avait vraiment une belle gueule. Et un bon style. Physiquement, on se ressemblait plutôt pas mal, sûrement des origines japonaises en plus. Les mains couvertes de sang, j'entamais la discussion.

"Belle coupe de cheveux, dis donc." lançais-je, en penchant ma tête, n'ayant crainte de plonger mon regard azur dans celui de l'homme. Je le vis sourire, appercevant au passage une canine. "Si tu veux te servir sur son cadavre avant que je fasse disparaitre son corps, je t'en prie." continuais-je en allant pour me laver les mains. Ni une, ni deux, le vampire alla se déshaltérer sur ma victime. Puis quand il eût fini, ce bel inconnu me dévisagea à nouveau en silence, du sang restant légèrement sur ses lèvres. Admirant ce beau visage qui j'avais devant moi, j'en venais à me dire que humains et vampires, on n'était pas si différents.







Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji   Ven 29 Aoû - 18:02


550 de large
Such a Beauty, such a Usefull man


Need blood
Le casino n'avait jamais reçu autant de monde en un mois ! De quoi s'assurer de faire de bons bénéfices. L'argent en plus atterrirait bien entendus dans les poches de son propriétaire. Ce dernier profitait d'une coupe de champagne dans son grand loft, mais qui lui servait aussi de bureau. Sans compter que non loin, il avait aussi un jacuzzi à disposition. On peut dire qu'il vivait plutôt bien. Le vampire dévisagea l'une des femmes assises à côté de lui. Ses bras entourer les épaules des deux femmes de chaque côté de lui. Si ça ce n'était pas la belle vie. Le vampire n'avait vraiment pas à se plaindre de sa situation, il avait tout le luxe nécessaire. C'est alors qu'un serveur entra dans la pièce pour récupérer la coupe vide de Kôji. Il se pencha pour lui murmurer quelques mots à l'oreille et dans un hochement de tête le directeur se redressa avertissant ses deux compagnes de soirée de l'attendre encore un moment. Ces demoiselles n'étaient là que pour une nuit et Kôji ne cherchait rien d'autre. En plus de se faire de l'argent, il se faisait autant de femmes qu'il le souhaitait. Un simple passe-temps pour lui, un loisir rien de plus.

Le blond descendit les marches en direction de la salle de jeu remplit de personne qui le dévisageait. Il aimait beaucoup être observés cela ne faisait que renforcer son égo. Il en avait déjà pas mal, mais plus il pouvait être le centre d'attention plus ça l'arrangerait. Le vampire avait une aura des plus spéciale qui pouvait attirer l'attention de n'importe qui, autant hommes que femmes. Les mains dans les poches de son manteau, il se dirigea doucement vers les toilettes de son casino. Il savait qu'il avait une visite bien particulière de toute façon son serveur le lui avait dit. Il pénétra alors dans la petite pièce prenant soin de refermer la porte bien comme il faut. Son visage se tourna alors face à un individu qu'il reconnut tout de suite comme un humain. Il savait les sentir et savait exactement faire la différence des humains par rapport aux vampires. Le blond détailla l'homme du regard avant de finalement poser ses yeux sur le cadavre gisant au sol. Lorsque l'autre blond se remit à parler, les yeux de Kôji se posèrent à nouveau sur lui. Après le compliment de son interlocuteur, le directeur ne put empêcher un sourire en coin révélant une de ses canines.

C'est alors que cet homme proposa de se servir sur le cadavre, mais c'est bien ce que Kôji comptait faire de toute manière ! Cela faisait un moment qu'il n'avait pas pris de sang et sans calice, il allait être vraiment très difficile de trouver une personne vivante pour qu'il lui prenne son sang régulièrement. Le manque de calice pourrait sans doute lui être fatale ou bien le protégé si jamais un humain en avait après lui. Ainsi, on ne pourrait pas l'affaiblir et lui voler son calice s'il n'en a pas ! Le directeur des jeux s'avança vers le corps avant d'attraper le col de la chemise pour le relever. Il planta ses dents dans son cou et pompa autant de sang qu'il pouvait. Ses yeux se fermèrent l'espace d'un instant pour profiter du breuvage qui collait à présent dans sa gorge. Une fois rassasié de son manque de sang, il lâcha le corps le laissant se fracasser contre le sol avant de s'appuyer contre le mur non loin. Son regard se posa dans le miroir pour voir le visage de l'humain qui lui avait offert l'opportunité de se désaltérer. Lui en revanche ne pouvait apercevoir son reflet, mais il y était habitué depuis.

« Pourquoi tant de compassions pour un vampire ? » Demanda-t-il avant de se lécher le coin de la lèvre pour y essuyer les gouttes de sang qui y été resté. « Les humains ne sont-ils pas censés détester les vampires ? » Le vampire s'avança dangereusement dans sa direction avant de s'arrêter dans son dos. « Quel est ton nom ? Et surtout quel est ton but ? » Demanda-t-il en ne lâchant pas ses yeux une seule seconde.

Il détailla son visage ayant le sien assez proche. Ses yeux parcouraient chaque trait de sa frimousse avant de se re concentrer sur ses yeux. Déjà qu'avec les autres vampires, il avait une aura imposante avec les humains, c'était pire. On ne devine jamais ses intentions et on ne sait pas ce qu'il peut tenter d'une minute à l'autre. Un sourire fit son apparition au coin des lèvres du vampire cherchant à intimider un peu cet humain pour ne pas qu'il prenne trop rapidement ses aises. Après qui sait un partenariat est envisageable ... Même si la Milice l'interdit formellement, il pourrait sans doute faire ça le plus discrètement possible. Les représentants de la Milice n'y verraient que du feu ...


100x100

Ft.

asami rlymanovchka
100x100

Our Story.

Première rencontre
100x100

HRP

Je tiens vraiment à m'excuser pour le retard en ce moment je vie à 200 à l'heure ><.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji   Sam 30 Aoû - 21:43







Such a Beauty, such a Usefull man
Asami Rlymanovchka ※  Shôta Kôji



Alors que j'invitais le vampire à se désaltérer sur ma victime, il ne me fallut pas longtemps pour comprendre qu'en fait, je n'aurais pas proposer le cadavre, le jeune homme l'aurait quand même pris comme repas... Je l'observais en silence. D'une seule main, le vampire agrippa le col du cadavre qui gisait sur le sol et le souleva. Puis, de toute sa grâce de créature de la nuit, le blond planta ses canines dans le cou de son repas. A sa tête, je compris à quel point le sang les nourrissaient. Ou alors, ça devait faire longtemps que celui là n'avait pas mangé à sa faim, vu le plaisir qu'il prenait à boire lentement le sang de ma victime. J'en venais presque à éprouver de la sympathie pour ce type. Dans le fond, les vampires ne m'effrayaient pas. Ils ne m'attiraient pas pour autant. En fait, j'avais toujours été un sale égoïste, donc qu'importe le genre, il n'y avait qu'une seule personne qui me faisait sortir de mon égoïsme ; mon frère.

Désaltéré, le blond s'appuya contre le mur, et me regardait grâce au miroir. Je ne voyais pas qu'il me dévisageait, il est bien connu qu'un vampire n'a pas de reflet, mais je sentais son regard. Vînt alors le moment où j'entendis enfin la voix de mon interlocuteur. Ce dernier me questionna sur mon acte. "Tu trouves que c'est cela la compassion ?" rigolais-je avant d'expliquer que si ce préfet inutile pouvait servir à quelque chose même mort, autant qu'il le fasse. Le jeune homme me lança à nouveau une question, comme quoi les humains sont censés détester les être comme eux. Ainsi, plongeant mon regard sans crainte dans celui de mon interlocuteur, ne trouvais-je à répondre qu'un simple : "Je dois être aussi détestable qu'un vampire pour un humain ordinaire."

Tout à coup, le blond disparu de mon champ de vision, réapparaissant derrière moi, me décrochant même un frisson. Les vampires détenaient des compétences très intéressantes... Je me retournais donc vers lui. Je ne pensais pas qu'il était si proche de moi. Le jeune homme m'adressa de nouvelles questions, s'intéressant enfin à mon identité, et en passant à mon but. "Je m'appelle Asami Rlymanovchka. Je suis un mafieux russe, mon but n'était que cet homme pour ce soir". Je laissais un silence. Il ne me lâchait pas du regard, je le sentais m'analyser. J'en venais à me demander comment c'était de dévisageais ainsi un humain avec des yeux de vampires. Je recroisais à nouveau ses yeux.

Cet homme possédait une aura vraiment très prononcée. Il ne me faisait pas peur, non, il me fascinait. De marbre, ce vampire ne laissait paraître aucune émotion. J'en venais à me demander si j'allais mourir ce soir. Puis je vis un sourire apparaître sur son visage blanc. J'arrivais à garder mon calme, le métier et la lassitude m'y avaient formé. Germa alors dans ma tête une idée nouvelle ; s'allier à un vampire. Oui, ces êtres possédaient la force que je n'avais pas, et sûrement d'autres avantages. Et au vu des évènements de ce soir, j'en venais à me dire qu'une telle alliance serait la bienvenue pour le blond. Ainsi, sans crainte, je commençais mon discours, justifiant qu'on serait tous deux gagnants. "Je ne te demanderai que des informations. Quel est ton métier ?" me risquais-je à demander.

Sans avoir dévié mon regard azur du sien, je le tendis ma main, imprudent mais sûr de moi. Mon interlocuteur me rendit mon sourire. Lui donnant le nom de l'hôtel où je résidais, je l'invitais à venir me faire part de sa réponse, le laissant réfléchir sur ma proposition. Me dirigeant vers la porte pour terminer notre entrevue, je me tournais à nouveau vers le blond. J'attirais son attention sur le fait que nous étions dans un casino, et que boire un verre pourrait être la bienvenue, cela nous permettrait sûrement de mieux se connaître et de déboucher peut-être sur cette fameuse alliance. Je concluais notre entretien dans les toilettes par un "Et puis, comment ne pas avoir envie d'inviter un aussi bel homme à venir boire un verre ?".




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji   Lun 27 Oct - 18:04


550 de large
Such a Beauty, such a Usefull man


Need blood
Il était clair que Kôji était plutôt imposant comme vampire. Il jouait beaucoup là-dessus et cela ne laissait pas indifférent l’humain qui était depuis quelque minute dans la même pièce que lui. Malgré le fait qu’il ne soit pas très grand cela passait totalement inaperçus car son charisme et sa présence dépassait de loin le détail de sa taille. Le blond continuait de sourire de manière sournoise avant de faire un peu le tour de son interlocuteur sans jamais le lâcher du regard. Les toilettes étaient extrêmes petit et aucun moyen de s’enfuir. Cela avait de quoi faire monter la panique à n’importe quel humain dans une telle situation. Il s’arrêta au bout d’un certain temps avant d’aller s’adosser contre le mur non loin de là. Il mit une main dans une de ses poches tandis qu’il laissa l’autre pendre à coté sans jamais lâcher l’autre blond du regard.

Il le laissa s’expliquer à propos de ses but et du reste décryptant chacune de ses paroles. Le fait qu’il se dise pire qu’un vampire se fit à faire sourire Kôji. Il faut tout de même le faire pour être pire qu’un vampire mais Kôji était bien au-delà des règles de la milice et n’allait pas tarder à en enfreindre une autre dans peu de temps … Il dépassait bien tout ce qui a de pire sur terre … Et pourtant des gens lui accordais leur confiance. Ce n’est peut-être pas la meilleur des solutions selon les personnes … Kôji hocha la tête lorsque le plus grand daigna enfin se présenter. Un mafieux russe ? Pas étonnant mais il y a bien pire que ça et s’il le souhaitait Kôji pourrait rapidement montrer à quel point il est un dangereux prédateur … Il devait tuer cet homme ? C’est chose faite. De plus il a même pus profité de quelques gouttes de son sang. Sans calice c’était difficile pour lui de survivre en respectant les règles de la milice …

Le blond se mit alors à faire un pas dont l’écho se répercuta entre les murs brisant le silence de la pièce. Imprévisible plus qu’il n’est effrayant cela fait de lui un ennemi des plus redoutable. Ce jeune homme voulait se renseigner sur le métier du vampire et ce dernier ne pus empêcher un léger rire moqueur avant d’avancer vers la porte. Il s’arrêta non loin et sans même se retourner leva un peu les yeux vers le plafond, suivit d’un soupir. Il se retourna enfin et fit face à Asami.

« Les humains sont si ignorant … Ou naïf pour certain mais je doute que ce soit ton cas … » Un nouveau sourire et il s’avança de nouveau vers le blond. Il plaqua violement sa main sur le rebord du lavabo tout en étant à quelque centimètre de son interlocuteur. « Ce casino m’appartiens. C’est moi qui l’ais fondé, j’en suis le dirigeant. » Lui appris Kôji non sans un petit rire sarcastique.

Le blond baissa un instant le regard pour regarder la main qui se tendait vers lui avant de plonger à nouveau ses yeux dans ceux de l’autre blond. Il lui propose de le rejoindre à son hôtel ? Pourquoi tant de manière ? Ce casino lui appartient et sa salle au sommet et bien plus luxueuse et plus intime que n’importe quel endroit. Pour parler d’un marché ils ne seront pas plus à l’abri. C’est toujours dans son immense salon qu’il conclut des affaires avec ses partenaires. La zone est plutôt bien protégé ici il ne risquerait rien et il pouvait cacher son identité au moins. Le jeune homme s’apprêtait à partir et la dernière phrase qu’il lança fit sourire Kôji.

« C’est bien vrai … » Dit-il avant de s’avancer vers la porte. « Mais j’ai mieux à proposer … » Avoua-t-il avant de mettre la main sur la porte afin qu’elle ne s’ouvre pas tout de suite. Le vampire laissa un moment le silence s’installer afin de faire monter la pression comme il aimait le faire. « Etant donné qu’il s’agit de mon casino j’ai mes appartements privé au sommet. On y sera pas déranger et pour boire un verre ce seras mieux si c’est gratuit. Qu’est-ce que tu en pense ? » Demanda le directeur du casino en gardant un regard déstabilisant sur son hôte.

Il avait ce quelque chose qui déstabilisais les gens comme tous les vampires mais à la différence des autre il en profitait grandement et jouer de ses atouts et ses pouvoirs de vampire. Si cette malédiction pouvait lui être utile, et puis de toute façon il n’avait plus rien à perdre maintenant …


100x100

Ft.

asami rlymanovchka
100x100

Our Story.

Première rencontre
100x100

HRP

Je tiens vraiment à m'excuser pour le retard mais je n'ai que 5 jours de vacances à partir d'aujourd'hui ><.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji   

Revenir en haut Aller en bas
 
Such a Beauty, such a Usefull man ※ ft. Shôta Kôji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: