Partagez | 
 

 The recipe for happiness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: The recipe for happiness   Sam 5 Juil - 11:51




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Me voilà tout seul, Coffee dans sa cage de transport que je porte à bout de bras, tandis que l'autre est occupé à retenir un carton dans lequel j'ai mis tous mes ustensiles ainsi que quelques ingrédients dont je ne peux me passer. Je suis assis sur les marches d'un immeuble, attendant que le propriétaire de l'appartement revienne de son travail, me questionnant sur ce qu'il se passe. Ce matin encore, tout allait bien. Comme chaque jour, je suis parti travailler après un copieux déjeuner, mais quand je suis revenu, le propriétaire m'attendais de pied ferme, l'air en colère. Je ne sais pas vraiment pourquoi était-il contrarié, mais il m'a demandé de quitter les lieux sur le champs, moi et mon chat. Je n'ai pas tout compris, mais il avait l'air vraiment morose, alors j'ai rapidement réunis quelques affaires avant de partir.

Ca a été vraiment compliqué pour moi de savoir que faire ... Après tout, je n'ai aucune famille ici, elle habite bien trop loin pour que je puisse m'y rendre à pieds, et puis, je me serai sans doute perdu en route ... Comme je viens de le faire à vrai dire ...
Alors que j'errai sans plan de secours dans cette immense ville, je me suis souvenu de l'adresse de Miaou, mon vampire. Cependant, j'ai longuement hésité avant de m'y rendre. Et quand j'ai enfin osé, je me suis perdu. Plusieurs fois. J'ai dû faire le tour de la ville tant cela fut long. Au départ, j'ai regardé sur un plan de bus, me repérant aux arrêtes que je suivais tant bien que mal, mais je me suis retrouvé à l'opposé. Ensuite, j'ai demandé mon chemin à six personnes différentes, et toutes m'ont mené je ne sais trop où. Alors j'ai voulu retrouvé l'animalerie où travaille l'homme que j'espérais tant trouvé, mais là encore, je me suis perdu, me retrouvant dans diverses ruelles toutes aussi effrayantes les unes que les autres. Elles me rappelaient celle où Liu m'a mordu pour la toute première fois. J'avais eu extrêmement peur ce jour là ! Dire que maintenant je trouve cela agréable lorsque ses canines se plantent dans ma jugulaire ... Ça donne plein de frissons, mais ça fait aussi ressentir une sorte de plaisir, c'est étrange, n'est ce pas ? On se sent comme transporter sur un nuage de barbe à papa, c'est un peu comme lorsqu'on mange une délicieuse glace italienne alors qu'il fait très chaud ! Mh, bref, je m'égare.

Lorsque je suis parti, il était un peu plus de 15h30, et voilà qu'à présent, 19h sonne. Je viens tout juste d'atteindre l'objet de mes recherches, et je suis épuisé. J'ai faim, parce que ça creuse de marcher autant. Et j'ai aussi très soif, la chaleur au dehors est étouffante. Je suis soulagé d'être arrivé dans ce hall, au moins, je suis au frais, et les coups de soleil qui marquent mes bras n'empireront pas. Ça fait vraiment mal les coups de soleil ... Ça brûle, et si on y touche, une vive douleur s'élance alors sur toute la zone touchée, je déteste en avoir ! Coffee semble partager mon avis, puisqu'il miaule beaucoup. Mais contrairement à d'habitude, il ne miaule pas parce qu'il est content, là, c'est différent. Il miaule comme si il était fatigué, comme si lui aussi ressentait la chaleur qui règne dehors.

Ayant de la peine pour le pauvre animal, je le sors de sa cage de transport et le prends dans mes bras. Aussitôt, la boule de poil vient se blottir contre moi, m'arrachant un petit rire à cause de ses poils qui chatouillent mon cou. Lorsqu'il trouve enfin sa position et reste confortablement calé contre moi, je pose ma tête contre le mur froid en crépis et entreprends de caresser son dos couleur café. J'espère que mon vampire va bientôt arriver ... Je meurs de faim, je sens que mon estomac ne va pas tarder à se faire entendre, ce qui est assez embarrassant ... Et puis je suis vraiment fatigué, j'ai tellement envie de me blottir contre lui et rester comme ça ... Je me sens si bien quand je suis dans ses bras, et puis, lui au moins possède un corps froid, ce qui est des plus agréable par un temps pareil !


Miaou ♥:
 


Qiaocake  :qiaocake:  ft. Miaou  :25: 

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Jeu 10 Juil - 9:13

Voilà à présent quelques semaines que ma vie avait littéralement changé. A vrai dire je n'avais jamais pensé que ce serait ainsi de prendre un humain pour calice. Être lié à un humain, c'est en être responsable, s'inquiéter, s’énerver des qu'une effluve de l'odeur d'un vampire inconnu se fait sentir sur lui. Néanmoins, ce n'est pas pour autant que je regrette, au contraire. C'est vraiment agréable d'avoir une personne dont il faut se soucier et s'occuper. Et puis je pourrais passer des heures à l'observer ou à écouter ses pensées... Les humains ont d'ailleurs des façon d'agir bizarre...


Une fois ma journée terminée, je quitte mon travail et prend le chemin pour rentrer chez moi. Comme beaucoup de soir je rentre à pied, n'aimant pas utiliser les transports en commun et être en contact avec tout ces gens. Les bruits et les odeurs sont trop agressifs...
Je n'ai pas de voiture car je n'en ai pas spécialement besoin et n'ai aucune envie de perdre du temps pour passer le permis.
A l'inverse des humains, je ne suis pas tout le temps pressé, et rentrer chez moi à pied me paraît prendre si peu de temps...
En parlant de mon appartement, les travaux que j'y ai fait entreprendre il y'a quelques temps vont sûrement toucher à leur fin dans une petite semaine. Heureusement comme je travail la journée, je n'ai pas à entendre ça à longueur de temps.


Lorsque j'arrive à mon quartier, dans mon immeuble, j'ai l'étrange surprise de découvrir mon calice, assis sur les marches, la tête reposant contre le mur, son chat sur les genoux, l'air dépité. Que fait t-il ici accompagné de son animal de compagnie ?
Enfin venant de lui, ce ne serait peut être pas si étonnant... En revanche il ne s'est encore jamais rendu chez moi. En général, c'est moi qui me rend à son travail ou même chez lui lorsque l'envie me prend. Je pose alors les yeux sur le carton qui traîne à ses pieds et qui me fait comprendre que si il se trouve ici, c'est qu'il y'a un soucis.
Je m'avance alors vers lui, un peu inquiet face à son air si épuisé et glisse une main dans ses cheveux « Qu'est ce qu'il t'est arrivé ? Ça va ? Tu as l'air épuisé... »


Décidant d'abord de l'installer confortablement chez moi avant qu'il m'explique, j'attrape avec douceur son chaton qui semble lui aussi avoir besoin de repos. Ayant l'habitude de manipuler des animaux, je le cale entre mon torse et le creux de mon coude afin d'être sur qu'il ne s'échappe pas.
De l'autre bras, je saisis son carton plein de je ne sais quoi et lui fait signe de se lever.
« Viens on va monter avant, c'est mieux que dans l'escalier. Tu m'expliqueras après. »
Sur ce je gravis les dernières marches jusqu'à la porte de mon appartement et pose le carton quelques secondes le temps de saisir mes clefs et de déverrouiller la porte. Les ouvriers ont ordre de quitter les lieux un quart d'heure avant que je ne rentre.
Une fois à l'intérieur, je vais poser le carton sur le bar de la cuisine américaine récemment refaite, avant de prendre mon calice par la main et le mener au salon, dont le sol est tapissé de moquette blanche avec un canapé en angle dans les même ton, le tout éclairé par une grande baie vitré dont le store et tout de même à moité abaissé pour ne pas que je sois gêné par le soleil. Heureusement, les travaux se sont à présent restreint au fond de l'appartement, c'est à dire à la seconde chambre et au bureau.
Je pose le chaton sur le canapé, sans que celui ne cherche à s'évader et invite mon calice à faire de même avant de prendre place à côté de lui. « Alors... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Ven 11 Juil - 10:03




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Alors que je crois qu'il ne viendra plus, j'ai la surprise de le voir arriver dans le grand hall, paraissant aussi surpris que moi. Un large sourire se dessine sur mes lèvres lorsqu'il glisse sa main dans mes cheveux en s'empressant de prendre de mes nouvelles, j'aime tellement quand il fait ça ! Je sais, c'est égoïste de ma part que de réclamer autant d'attention, mais je me sens tellement mal lorsque je suis loin de lui ! Alors que quand je suis tout prêt, j'ai l'impression qu'aucune part de moi ne manque. Une douce chaleur s'empare de moi et le bien-être ne me quitte pas. Il pourrait me mordre autant de fois qu'il le voudrait que je n'éprouverai qu'une très légère douleur tant la joie d'être à ses côtés la calmerait immédiatement ! C'est impressionnant, n'est ce pas ? Mais je m'égare ... encore ...

Revenons donc au sujet actuel ! Sujet qui est ... qui est ... Ah oui !
Il prend Coffee entre ses bras et le tient avec délicatesse avant de se saisir de mon carton pour gravir les marches, m'invitant à le suivre. De nature timide, je n'avance pas très rapidement, et il faut avouer que je suis bien fatigué aussi ... Mes muscles me tirent de toute part, et je ne rêve que d'une chose : boire un gigantesque verre d'eau ! Une piscine entière ! Quoi que non, le chlore, c'est vraiment pas bon ! Je le sais parce que je ne suis pas très adroit pour nager, alors je bois régulièrement la tasse .. ! D'ailleurs, elle est étrange cette expression, je n'ai aucune tasse pour boire l'eau de la piscine, moi. Et quand j'y vais, personne n'en a non plus ... Je m'apprête donc à poser la question à Miaou lorsque celui-ci m'entraîne dans ce qui semble être son appartement. Il est immense ! On dirait que tout vient d'être refait à neuf, c'est très joli, j'aime beaucoup !

Tout à coup, sa main contre la mienne me fait sortir de mes songes, et je semble m'éveiller. Je le laisse me mener jusqu'au salon dans les tons blancs et m'assois comme il me l'indique sur le canapé, regardant autour de moi avec attention. C'est beeeau.~
Après avoir jeter un oeil un peu partout rassurez vous je ne l'ai pas vraiment jeter, je n'ai jamais réussi, ça doit vraiment faire mal ! Et si on ne peut pas le remettre ?! Beurk ! , je me tourne d'un air joyeux vers mon vampire. "Alors quoi ? "
Je reste quelques secondes avec mon sourire niais sur le visage avant de me rendre compte que sa question est directement liée aux précédentes. "Ah ! Ca ! Et bien, je suis allé travailler et ..."
En m'égarant un bon nombre de fois, citant tous les détails de mon périple, aussi stupides et désespérants soient-ils, je mets une bonne heure à lui conter toute l'histoire pour arriver au fait que je n'ai à présent plus de logement.
Je dois vraiment l'exaspérer avec ma façon de raconter les choses, mais je ne fais vraiment pas exprès, c'est plus fort que moi ! C'est bizarre, pas vrai ? Mais j'ai l'impression que tous les détails sont importants, j'ai toujours peur d'oublier quelque chose ! Et puis un sujet débouche sur un autre, je me resaisi, je repars, c'est toujours ainsi quand je parle ... !


Qiaocake  :qiaocake:  ft. Miaou  :25: 

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Dim 27 Juil - 21:50


Հ The recipe for happiness
Je reste la, à l'écouter tandis qu'il déballe tout ce qui lui est arrivé dans les moindre détail. Son récit m'amuse et fait naître un léger sourire sur mes lèvres. Je ne pourrais jamais me lassé de l'écouter... Il semble tellement enjoué lorsqu'il me fait part de ses histoires, je trouve ça adorable et fascinant. Il n'est pas comme les autres humains... Et pour quelqu'un comme moi, qui a plus d'un siècle à son actif, la patience n'est plus un effort à fournir.
J'attends donc avec patience qu'il finisse sont récit, avant de me lever, lui faisant signe de ne pas bouger. Profitant de la présence d'une cuisine américaine, je me dirige vers celle-ci, en profitant pour récapituler le scénario.
« Donc si je comprend bien, tu t'es apparemment fait expulsé de ton appartement et tu as voulu te rendre ici pour me trouver sauf que tu t'es perdu ? Je ne t'avais pas passé mon numéro ? »


Une fois dans la cuisine, j'en profite pour sortir un verre et le remplir d'eau fraîche pour le lui apporter. Heureusement que je possède tout de même le minimum niveau ustensiles. Car avec ce qu'il vient de me conter, on dirait que mes plans ont été avancés... Je voulais le faire aménager chez moi, et c'est dans ce cadre que j'ai acheté, il y'a deux semaines, le petit appartement, voisin au mien afin d'agrandir et donc de refaire entièrement la partie chambre et me permettre d'agrandir le salon.


Ayant l'habitude de m'occuper des animaux, je remplie également une petite coupelle d'eau pour le chaton qui l’accompagne avant de revenir au salon.
Je lui présente alors le verre d'eau avant de déposer la gamelle devant le chaton qui se jette aussitôt dessus. D'ailleurs il va falloir que je me méfie avec mon propre chat... Je ne pense pas qu'il acceptera l'arrivé d'un nouveau venu sur son territoire.
Mais, profitant du fait que celui-ci n'ait pas encore pointé le bout de son museau, j'en profite pour poser quelques questions plus détaillées à mon calice ainsi que de lui exposer la situation lorsque celui-ci achève de s'hydrater.


« De toute façon j'avais prévu de te faire habiter ici, c'est pour ça que j'ai fait agrandir. Mais la dernière chambre ainsi que le bureau et le fond du couloir sont encore en travaux, alors interdiction formelle d'y aller ! Sinon je ne serai pas content.
En ce qui concerne ton emménagement, tu n'as que ça comme affaire ? Tu as moyen d'en récupérer d'autre ? Et aussi, sais tu pourquoi ton propriétaire t'a exclue si vite... ? »



Tout en parlant je me suis rassis à côté de lui, le fixant. Avec ses travaux, il va falloir que je fasse attention à lui... Et je sais à quel point il est maladroit... ! J'espère que mon interdiction suffira à ne pas lui donner l'envie d'y aller. Mais bon, les ouvriers ne viennent que la journée, et il travail. Et du reste, je suis la, donc je pourrais en principe le surveiller. Quelque chose de rassurant en soit car je me demande vraiment comment il a fait pour survivre seul jusque là...




code par ARCHITECTURE

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Dim 27 Juil - 22:33




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Son numéro. C'est vrai qu'il me l'a donné, mais ...

- Quand j'ai voulu t'appeler j'ai trébuché et mon téléphone est tombé dans une bouche d'égout ... Heureusement que c'était un vieux modèle ! Tu imagines si il était neuf ? Ou si c'était un smartphone ? Ca coûte trèèès cher en plus ! Mais bon, du coup j'ai perdu tous mes numéros ... Ca va que je parle à mon père par lettre, comme ça il n'aura pas à s'inquiéter ... Mince ! Les lettres ! Il faut que je lui dise que j'ai changé d'adresse ! Je lui enverrai une lettre demain .. ! Le pauvre, il s'inquiéterait vraiment si je venais à ne plus lui répondre. Oh lalala, c'est compliqué .. !

Je me tais lorsqu'il me tend le verre d'eau et l'avale d'une traite. Je meurs de soif ! J'ai tellement marché aujourd'hui, et puis il fait tellement chaud ! Le liquide froid me fait du bien, je le sens couler dans ma gorge et se répandre dans mon corps, le rafraîchissant un maximum.

Mais alors que je m'apprête à engloutir la dernière gorgée, ses paroles me stoppent, m'obligeant à me concentrer sur ce qu'il dit. Il comptait me faire habiter avec lui ... Je suis tellement touché ! Jamais je n'aurai cru qu'il s'investisse à ce point dans notre relation. Enfin ... Peut-on qualifier ça d'une relation ? Il m'a dit qu'il m'aimait, et je l'aime aussi. Mais de là à dire que nous sommes ensemble .. je ne sais pas. J'ai encore quelques doutes sur cela ... C'est assez bizarre comme situation. Cependant, je me demande pourquoi il insiste tant sur le fait de ne pas aller dans cette partie de l'appartement. Je sais que c'est en travaux, mais tout de même ... Quoi que je ne suis pas très adroit, ses instructions se comprennent.
J'ai un peu de mal à assimiler toutes ses questions, j'y réponds donc un peu distraitement, essayant de me souvenir de tous les éléments abordés.

- Euh ... J'ai pris tout ce que j'ai pu ... Mais il reste encore beaucoup de choses chez moi ! Comme par exemple ... euh ... Oh ! Mes vêtements ! Je n'ai pas de vêtements de rechanges .. ! Et puis il y a plein d'ingrédients que je n'ai pas pu prendre, qu'est ce que je vais faire moi sans gâteaux ? C'est triste ... J'aime tellement cuisiner ... Sinon .. euh .. Ah oui ! Je ne sais pas pourquoi le propriétaire m'a exclue de l'appartement ... Je crois qu'il a parlé de chat, mais je ne suis pas certain. Je n'ai pas trop écouté, il parlait trop vite, alors je n'ai pas pu tout entendre .. ! Enfin je n'ai pas pu suivre ... Et puis j'étais abasourdi .. !

Je suis confus, je ne me souviens pas trop de ce que mon propriétaire à pu me dire ...
En tout cas, je suis vraiment heureux de pouvoir vivre avec Miaou ! J'avais peur de le déranger, ou qu'il n'ait pas la place de m'accueillir ... ! Pourtant, il a prévu qu'on habite ensemble, il a même fait agrandir son appartement pour ça ... Je suis tellement touché !
Trop heureux pour contenir mes émotions, je me jette dans ses bras, souriant niaisement comme je le fais toujours sans m'en rendre compte.

- Merci Miaou ! Merci merci merci ! C'est vraiment gentil de m'accepter chez toi ! Je sais que je ne suis pas très dégourdi, et je que ça peut être agaçant de vivre avec quelqu'un comme moi, pourtant tu acceptes si facilement ... Merci Miaou ! Si tu savais comme ça me rend heureux, je t'aime tellement !



Qiaocake  :qiaocake:  ft. Miaou  :25: 

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Sam 16 Aoû - 22:21


Հ The recipe for happiness
Un faible soupire m'échappe lorsqu'il m'annonce qu'il n'a apporté aucun vêtement... M'enfin ce n'est pas très étonnant de sa part, il a tendance à faire passer la cuisine avant tout...! Mais bon nous n'auront qu'à retourner à son appartement pour récupérer le reste. Et puis si le propriétaire n'est pas de cet avis, un peu de persuasion devrait régler ce problème.
"Je vois... Nous irons demain dans ce cas. Je viendrais te chercher à la sortie de ton travail et nous irons à ton appartement pour prendre tes affaires. Tu aurais du prendre tes vêtements... Pour ce qui est de la cuisine, laisse tout, nous n'auront qu'à racheter. "


Sa réaction quant à l'annonce de son emménagement ici me fait sourire. Il est tellement expansif... ~ Mais au moins, je suis certain que ça relève d'une pure sincérité. ~ Il est heureux de vivre ici et moi aussi, c'est parfait. ~ Cette occasion tombe plutôt bien, comme ça j’apparais plus comme un sauveur et cela m'évite de lui faire le choque de l'arracher de son habitation.
Et puis... Cette façon de reconnaitre ses tords, c'est tellement adorable...! Je craque complètement, le serrant tendrement contre moi. "Moi aussi je t'aime."

Après un petit instant à le serrer contre moi, je finis par m'éloigner légèrement, glissant au passage une main sur sa joue. "Je vais te préparer quelques affaires pour la nuit. Comme les travaux ne sont pas finis tu devras dormir avec moi, j'espère que ça ne te dérange pas. Pour ce soir tu peux commander quelque chose si tu veux. Je n'ai vraiment rien à manger ici..."
Tout en achevant de parler, je m'éloigne de lui pour me rendre à ma chambre, sortant un jogging et un t-shirt que je pose sur le bout du lit. Constatant alors que mon chat et endormi sur les draps moelleux, j'en profite pour fermer la porte en sortant afin qu'il y reste cantonné pour le moment.
Je reviens ensuite au salon, rejoignant rapidement mon calice. "Je t'ai sorti de quoi te changer pour cette nuit. Tu pourras aller prendre une douche si tu veux. Et si tu as besoin de quelque chose, demandes moi. ~ Oh et fais bien attention aux travaux et au chat dans la chambre !"  





code par ARCHITECTURE

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Jeu 28 Aoû - 17:30




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Dormir avec lui ... Rien que cette pensée suffit à étirer mon sourire ! C'est alors que notre dernière nuit ensemble me revient en mémoire, faisant monter le rouge à mes joues. Il est vrai que cette nuit fut plutôt ... mouvementée ! J'avais eu très peur aussi ! Il ne m'avait pas paru très gentil, et je ne savais pas à ce moment là qu'un vampire pouvait être si attentionné ! Et puis il y a aussi eut ça ... Ce moment de plaisir intense, cette échange charnelle dont je ne comprends pas encore l'exactitude de la raison ... Et après avoir éprouvé autant de désir et de satisfaction, je m'étais endormi dans ses bras ... Je me demande bien si il se passera la même chose cette fois-ci. Les adultes font-ils toujours cela lorsqu'ils dorment ensemble ? Bien que je sois majeur depuis un petit temps, je n'ai pas encore saisi toutes les complexités qui s'offrent à un adulte. Cependant, je n'ose pas demander à Miaou ... C'est gênant ....
Malgré tout, ça ne me dérangerait pas de recommencer, c'était tellement agréable la première fois ! Et puis, cette fois, j'ai un peu moins honte de mon corps ... Dans l'optique que cet échange pourrait se réitérer, j'ai tenu à m'abonner à la salle de sport, je fais un peu plus attention à ce que je mange, et ce dans l'optique de faire disparaître les faibles poignets d'amour qui apparaissent en de rares occasions sur mon bidon. Je pense que ça à marcher, car à présent mon ventre est tout dur, et mes muscles se dessinent doucement mais surement ! J'ai tellement hâte de montrer le résultat à mon vampire ! J'espère que ça lui plaira ! Après tout, sur les magazines, dans les pubs et à la télé, les garçons sont toujours très musclés et ont, par conséquent, toutes les filles qu'ils désirent. Je me demande bien si ça marche avec les vampires ..! Je verrai bientôt ça.
Absorbé par mes pensés, je n'entends que d'une oreille vague ses recommandations, comprenant simplement qu'il y a un chat et des travaux. Ah, et aussi "douche" et "moi" ! Est-ce une invitation ? Dans le doute, je viens me coller contre lui en souriant timidement : "On prend une douche ensemble .. ? ~
Je sens bien que je suis timide quant à cette idée, encore un peu bloqué par ma pudeur, mais si c'est Miaou, ça ira ! Et puis il m'a déjà vu nu, alors bon ... Le seul risque que j'ai est de me retrouver rouge comme un coulis de fraise ! J'espère qu'il remarquera mes efforts pour lui plaire, car bien qu'on dise toujours qu'il faille souffrir pour être beau, je ne trouve pas cela très agréable, moi, de tirer en continu sur mes muscles jusqu'à ce que ceci se réchauffent et me donnent d'atroces courbatures les lendemain ! Alors si mes efforts sont vains, autant abandonner .... Mais non, je suis certain que Miaou remarquera, il fait toujours attention à moi, ça ne devrait pas passer inaperçu. ~


Qiaocake :qiaocake: ft. Miaou :25:

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Dim 7 Sep - 17:14


Հ The recipe for happiness
Malgré mes recommandations et mon ton un peu insistant, je sens bien qu'il n'a pas tout écouté... Mais bon, je commence à bien le connaitre et je me doute que je lui donne trop d'information à assimiler étant donné son état de bonheur que je peux constater mais également ressentir par notre lien mental.

"On prend une douche ensemble .. ? ~"

Sa demande me surprend un peu mais ne tarde pas à faire apparaître un sourire sur mes lèvres. Si je peux sentir son bonheur, en me concentrant un peu je peux également comprendre ses pensées quelques peu... alléchantes.  Ce qui me confirme d'ailleurs que mes instructions ont été un peu inutiles. Mais tant pis, je lui redirais ça doucement et une à la fois. Pas la peine de le brusquer.
J'ai toujours eu beaucoup de patience, et avec lui j'ai eu l'occasion de mettre cette qualité à l'épreuve. Peu de personne aurait réussis à le supporter... Mais pour moi c'est différent. Il me sort de cet ennuie continuel qu'a prit ma vie. Il est distrayant. Il est la personne dont je dois prendre soin, dont je dois m'occuper, sur laquelle je dois veiller. Cela m'offre en quelque sorte un nouveau but, et je suis très bien comme ça.
A vrai dire je ne pensais pas que prendre un calice m'apporterait autant. ~

Je me lève et le prend par la main, un léger sourire aux lèvres. Maintenant qu'il m'a donné l'idée, j'ai bien envie de pouvoir caresser son corps une nouvelle fois. ~ Je sais que c'est un peu vicieux de ma part étant donnée son innocence. Mais je ne lui fais aucun mal et puis c'est mon calice...

"Pourquoi pas... ~ Si tu as envie je suis partant. C'est assez... tentant. ~"


Sur ces mots je le mène à la salle de bain, assez grande, pavés de carrelage blanc. Elle est équipé d'une douche ainsi que d'une baignoire assez spacieuse. Le tout étant éclairé par une assez grande fenêtre actuellement couverte par le store qui laisse entrer quelques rayons du couché de soleil. Ce n'est pas très lumineux, mais c'est bien visible et ça me suffit. Je me tourne alors vers lui et pose mes mains sur sa taille, le regardant avec un désir que je ne parviens pas à masquer :

"Tu veux prendre une douche ou un bain ? ~"






Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Sam 13 Sep - 15:43




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Un bain ou une douche ... Mhmh, la question se pose effectivement ! La douche, c'est bien, c'est rapide, juste assez étroit pour que je prétexte me coller à lui, mais en même temps, le carrelage risque d'être froid, ça ne serait pas agréable .. ! Et puis la dernière fois que j'ai pris une douche, la poire de celle-ci m'est tombé directement sur le haut du crâne ! Ca faisait très mal, et Miaou n'était pas là pour me soigner .. ! J'ai dû mettre un sac de glaçon pour éviter d'avoir une bosse trop grosse, mais la glace a humidifié mes cheveux alors que je devais sortir juste après; résultat j'ai attrapé froid pendant trois longs jours .. ! Ce n'était vraiment pas drôle !
Quant à la baignoire, c'est grand, on peut y rentrer à deux, et puis on peut la remplir d'eau bien chaude ! Comme ça nous n'aurons pas froid ! Enfin si, peut-être que Liu aura un peu froid, son corps est vraiment gelé ! Je me demande si ça le dérange ... Ca doit être horrible d'avoir froid en permanence ! Pourquoi ne revêt-il pas plus de vêtements ? Il n'est peut-être pas frileux, mais tout de même .. !
Après un long moment de réflexion, je relève la tête vers mon vampire que je regarde avec un large sourire qui traduit toute l'innocence de ce que je m'apprête à demander.
"Si on prend un bain, on peut mettre plein de mousse dedans ? C'est rigolo la mousse, et puis c'est tout blanc ! Quand j'étais petit je me faisais une barbe de Père Noël, c'était vraiment marrant ! Et puis ça sent bon la mousse ! "
Je réfléchis un instant. Mais la mousse ... C'est blanc, ce n'est pas transparent ! Et puis ce n'est pas assez opaque pour que Miaou remarque le changement de mon corps .. !
"Dis, dis, dis, tu crois que ça existes la mousse transparente ? J'ai une surprise pour toi mais ce n'est pas drôle si tu ne peux pas voir !
Encore un petit instant de réflexion, et je trouve une solution à mon problème, ne lui laissant pas le temps de répondre à toutes mes autres questions.
"Miaou, Miaou ! Déshabilles moi ! ~ "
Un large sourire étire mes lèvres. Contrairement à notre première fois où mon corps pouvait paraître un peu disgracieux, je le sais à présent empreint d'abdominaux qui apparaissent à mesure de mes passages en salle de sport. J'espère sincèrement que ça lui plaira, j'ai travaillé dur pour être désirable à ses yeux.~


Qiaocake :qiaocake: ft. Miaou :25:

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Dim 14 Sep - 10:40


Հ The recipe for happiness

"Si on prend un bain, on peut mettre plein de mousse dedans ? C'est rigolo la mousse, et puis c'est tout blanc ! Quand j'étais petit je me faisais une barbe de Père Noël, c'était vraiment marrant ! Et puis ça sent bon la mousse ! "

Je souris face à cet esprit enfantin dont il fait toujours preuve. Le connaissant, je me doutais un peu qu'il préférerait prendre un bain. Pour ma part les deux me vont, je pourrais le serrer contre moi dans les deux cas.
Cependant, j'ai un peu du mal à saisir ses histoires de mousse transparente...  De toute façon je ne pense pas que ça nous cachera très bien...

"Miaou, Miaou ! Déshabilles moi ! ~ "

Je le regarde quelques instants un peu surpris par sa demande. Non pas que ça me dérange, au contraire, mais je pensais que ce serait le cas pour lui.
Mais bon, puisqu'il le demande, je ne vais pas chercher à le faire changer d'avis. Et puis après tout, c'est également lui qui a voulu que l'on prenne une douche ensemble.
Je me détache alors de lui quelques secondes le temps d'aller faire couler le bain. Je choisis une température assez chaude mais pas trop non plus et y ajoute du gel douche afin de faire de la mousse avant de revenir vers lui. Je pose alors mes mains sur ses hanches avant de déposer mes lèvres contre son cou pour y déposer plusieurs baisers tandis que mes doigts glissent sous son haut, le remontant doucement.
Je suis un peu surpris de sentir des abdominaux au lieu du petit ventre de la dernière fois. Je me redresse alors légèrement le temps de lui retirer son haut et jette un oeil à son torse, glissant un doigt sur sa gorge avant de le faire doucement glisser jusqu'à son bas ventre. Il a bien changé depuis la dernière fois que je l'ai vu nu... A présent, il m'offre un torse finement et agréablement musclé, contrairement au corps un peu laisser aller de la dernière fois. Un petit rictus à la fois amusé et envieux prend place sur mes lèvres tandis que je me penche sur lui, murmurant :

"Tu es magnifique..."

Je commence alors à embrasser son épaule tout en lui défaisant son pantalon. J'ai terriblement envie de le mordre... Mais je préfère me retenir jusqu'à ce soir comme ça demain matin il aura entièrement récupéré...
Lorsque son pantalon glisse à ses chevilles, j'entreprends de jouer avec l'élastique de son boxer, faisant courir mes lèvres entre sa gorge et son épaule, prenant soin de laisser plusieurs marques rouges.
Je finis ensuite par laisser tomber son boxer enfin de pouvoir poser mes mains sur sa taille puis caresser sa peau tout en capturant ses lèvres dans un échange peu profond mais sensuel. Je me contente de m'amuser à capturer ses lèvres entre les miennes tout en passant mes mains dans son dos.
Je suis actuellement partagé entre deux envies, le mordre et le faire mien... Mais je préfère me faire languir pour accentuer le plaisir plus tard. C'est déjà tellement agréable de pouvoir être aussi proche de son calice. ~

Mais je finis par m'éloigner un peu, rompant ainsi l'échange. Pour le moment, c'est un bain que nous avons décidé de faire, non ? D'ailleurs la baignoire semble déjà remplie. C'est bizarre, le temps m'a paru plus court... Enfin...
Je vais couper l'eau et lui fait signe de venir :

"Entre avant d'attraper froid, je te rejoins. ~"








Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Dim 14 Sep - 11:29




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Je languis tellement qu'il retire mon haut ! J'ai tant hâte de voir sa réaction ! C'est sans doute un peu égocentrique, mais je suis assez fière de moi, j'espère qu'il le sera également .. ! Je veux lui plaire. Être son humain ne me suffit pas, je veux être le seul à ses yeux. Je sais qu'être le plus beau sera compliqué, de par mon physique commun et pas forcément digne d'un Appolon, mais j'aimerai que lorsqu'il me regarde, il soit heureux. Je sais que c'est le cas, je le sens, mais je voudrai que ça dur toujours ! Enfin, cette envie est compliquée à décrire ... C'est si complexe !
Il embrasse mon cou, et mon impatience grandit encore. J'aimerai que ses mains aillent plus vite contre ma peau, qu'elles effleurent plus rapidement mes abdominaux. Lorsque ceci est enfin fait, je coupe ma respiration inconsciemment dans l'attente de sa réaction qui ne tarde pas à venir, entraînant un large sourire sur mon visage. "Tu es magnifique." ... Je suis magnifique ... A ses yeux, aux yeux de cet homme que j'aime et que j'admire, je suis magnifique ! Je suis si heureux que l'envie de sauter partout me prend. J'aimerai crier sur le toit du monde que mon vampire me trouve magnifique, que mes efforts n'ont pas été vains, mais par chance, ses baisers contre mon épaule me clouent sur place tandis que je me laisse aller à la sensation de bien être que ceux ci m'offrent. Je colle mon corps au sien, penchant la tête en arrière tandis que ses baisers m'arrachent un soupire d'aise.
Tout comme la première fois, une légère gêne s'empare de moi lorsqu'il retire mon pantalon, rapidement suivi de mon boxer, mais les suçons qu'il entreprend me font quelque peu oublier ma pudeur. Le baiser qu'il m'offre alors m'électrise, et je n'attends pas une seconde pour y répondre avec ma maladroite sensualité. Ses lèvres sont délicieuse, aussi délicates que de la crème anglaise. A vrai dire, je ne sais pas ce qui me retiens de les déguster ! Enfin si, c'est sans doute le fait qu'il rompt l'échange pour couper l'eau ...
Je le regarde faire, mourant d'envie de l'embrasser une nouvelle fois, jusqu'à ce qu'il m'indique d'entrer dans le bain. Joyeusement, je m'exécute et me glisse dans l'eau chaude après lui avoir dérober un baiser, m'occupant à jouer avec la mousse en attendant qu'il me rejoigne.
J'ai toujours aimé la mousse, c'est une matière tellement marante ! Elle est solide, mais lorsqu'on la comprime entre nos mains, elle se volatilise, un peu comme des blancs en neige ! Patientant sagement jusqu'à ce que mon vampire adoré ait fini de se déshabiller, je m'occupe en construisant une sculpture de mousse la plus grande possible, avant que celle ci ne se ratatine sous son propre poids. Je ne comprends pas, la mousse est légère, pourquoi s'affaisse-t-elle si rapidement ? C'est dommage, ce serait joli des sculptures de mousses, comme celles de glace que l'on trouve en hiver ! Et en plus c'est amusant ! Bien décidé à ne pas me décourager, je recommence mon entreprise avec concentration.


Qiaocake :qiaocake: ft. Miaou :25:

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Mar 23 Sep - 20:17


Հ The recipe for happiness

Une fois qu'il est entré dans l'eau, je m'empresse de me dévêtir, afin de le rejoindre. Je laisse mes affaires tomber sur le carrelage, un peu n'importe ou, au même titre que les siennes. Je m'occuperai de ranger après.

Une fois dénudé, je m'approche de la baignoire avant de me glisser derrière lui, entrant mon corps froid dans l'eau agréablement chaude. Je le pousse un peu, afin d'obtenir ma place, avant de l'emprisonner dans mes bras, le forçant à se retrouver contre mon torse, ne m'occupant pas tellement de ses jeux dans la mousse.
C'est agréable comme situation... Bien qu'un peu sensuel du fait de nos deux corps nus collés, sous l'eau chaude.
Je laisse courir mes doigts sur sa peau, l'effleurant du bout des ongles, partant de son épaule et longeant son bras.
J'aime être proche de lui.
Mais ce que j'aime encore plus, c'est m'offrir la sensation que son corps m'appartient... Je me permet alors de poser mes lèvres contre son cou, l'embrassant d'une façon lente et sensuel.
J'aime beaucoup l'idée qu'il reste vivre ici avec moi. Depuis qu'il est mon calice, je me contente d'aller le voir lorsqu'il termine son travail et monopoliser son temps libre lorsque je ne travail pas moi même. Mais de ce fait, je n'ai eu que rarement l'occasion d'être aussi proche de lui... Je ne suis pas du genre à m'exposer dans la rue préférant être discret.
Mais à présent, nous auront bien plus de temps semblable à celui la à dépenser ensemble.

Je finis par me redresser, lui faisant faire de même, par manque de mobilité. Une fois en position assise, je colle correctement mon torse à son dos, glissant mes lèvres sur sa nuque puis sur l'une de ses épaules tandis que mes mains glissent sur son torse, le caressant langoureusement tout en l'emprisonnant contre moi.    

Décidément, cette situation me donne de plus en plus envie de lui ! Et puis ce doit être excitant de le faire dans un bain moussant. ~
Mais je n'ai pas non plus l'intention de le brusquer... Alors pour lui donner un avant gout, je prend délicatement son membre en main pour lui offrir un peu de plaisir. Ne prenant pas en compte sa surprise, je commence à y appliquer de lent vas et viens, sans cesser d'embrasser sa peau humide.
Attentif à ses soupires, j'accélère progressivement la cadence, cherchant à le faire languir tout en lui offrant des sensations grisantes.
Alors que mes lèvres remontent doucement à son lobe d'oreille, je murmure au creux de celle ci : "J'ai envie de toi. ~"







Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   Mer 8 Oct - 15:26




The recipe for happiness

Tu es pour moi ce que le blé est à la farine, ce que le cacao est au chocolat, ce que les fruits sont à la confiture, ce que le glaçage est au cupcake.
Tandis que je m'affaire à sculpter la mousse, je sens son corps froid se glisser dans l'eau avant de m'attirer contre lui, collant son torse aussi chaud que la neige à mon dos. Je frissonne légèrement et me laisse aller contre lui, posant ma tête contre son épaule sans pour autant cesser mon activité.
C'est alors que je sens ses doigts parcourir mon bras, ayant comme point de départ mon épaule pour finir leurs course sur mon poignet. Une fois que ceux-ci parviennent à leur but, ses lèvres pulpeuses se déposent sur mon cou, m'arrachant un sourire. Il est enfin parvenu à me détourner de mon jeu favori. Il se redresse, me faisant faire de même, alors qu'un doux frisson me parcourt l'échine sous l'effet de ses caresses, de ses baisers, de la douceur de sa peau ... Je me remémore involontairement la dernière fois où nous nous sommes retrouvés nus tous les deux, me faisant peu à peu bouillonner d'envie de recommencer.
Comme s'il lisait dans mes pensés, sa main se glisse jusqu'à mon membre, me faisait frémir sous la surprise, et y applique de lents vas et viens qui m'arrache très rapidement un soupire d'aise. Mes joues rougissent à vu d'oeil tandis que je tente de retenir mes démonstrations de plaisir qui m'échappent malgré moi. Au fur et à mesure qu'il accélère, mes gémissements s'amplifient, mais ce n'est rien par rapport à la vague de plaisir qui m’envahis lorsqu'il prétend avoir envie de moi.
Après un gémissement plus fort que les autres, je prononce d'une voix hachée par ma respiration courte "Moi... moi aussi ... j'ai envie de toi ...~ " Même si je connais pas très bien le sens de ces mots là, je devine grâce à son attitude et à ce que je ressens au fond de moi, que cela s'approche de près au souvenir qui me hante depuis tout à l'heure, et que j'ai bien envie de renouveler ... ~


Qiaocake :qiaocake: ft. Miaou :25:

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The recipe for happiness   

Revenir en haut Aller en bas
 
The recipe for happiness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1-
Sauter vers: