Partagez | 
 

 "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Lun 12 Mai - 23:15




Jung Arata
Ok TaecYeon




Bonjour mon nom est Jung Arata, je suis un/un jeune homme de 21 ans depuis déjà quelques temps…Mon âge réel ? Il semblerait que j’aie actuellement 181 ans et que je sois d'origine coréenne. Je fais partie des Level 2 et je ne sais pas encore si j'ai trouvé ma vocation mais pour le moment je suis Barman dans un night club j'ai préférer arrêter mes études avec les année sa deviens lourd. Même si ma vie privée ne vous regarde pas, je suis actuellement célibataire et je ressens une forte attirance pour les hommes, les femmes, etc car pourquoi se contenter d'un sexe ?


   

   
   

   
   



기질 character
Beaucoup de gens ne s'attarde que sur l’apparence d'une personne, sa façon de s'habiller, de parler, de marcher, pour eu tout cela...tout c'est petits détails  pour beaucoup caractérise une personne sans même l'avoir approcher. Des gens vont voir un jeune avec des piercings ? C'est forcement un voyou qui vous insultera et vous frappera a la seconde même ou vous croisez son chemin, certes certain son comme ca, mais pas tous...pas tout le monde est comme l'image qu'il dégage  et cela est valable aussi pour vous...comme pour moi.

Beaucoup de gens ne s'attarde que sur l'image que je reflète *allume une clope* celle d'un grand  brun ténébreux de plus d'un mètre quatre-vingt,  Mystérieux, l'air joueur play-boy sur de moi, arrogant n'ayant aucun tact. Pour beaucoup  je suis un de ses mec qui rentre avec une fille le soir et un mec le lendemain ? D'après les autres je ne suis qu'un mec sans coeur qui ne fait que brisé celui des autres par son manque de tact plus que certain ? *soupire et sourit en coin* tout cela  n'est vraiment....que la pure vérité *ris* cette image que les gens on de moi n'est que la pure vérité je suis ce qu'on appel plus communément un enfoiré de première *sourit*

...Mais ce que beaucoup ignore c'est qu'une fois que je suis attacher a quelqu'un je suis prêt a tout pour cette personne, bien que je ne montre pas mes sentiments les personnes a qui je tiens le savent tout de suite je n'ai pas besoin de leur faire de longues déclaration toute dégoulinante de sentiments. Personne ne peux voir ce coté la de moi car je garde constamment  se masque d'ordure pour ne pas que quelqu'un voit sous ma carapace je préfère rester le salaud qui change de partenaire que les gens  craigne pour sa froideur déteste pour son manque de coeur (haha j'en ai plus il est mort) ou de bon sentiments avec moi ne pas attendre une relation stable guimauve je n'en veux pas e préfère ma vie d'étalon sauvage libre...


force : ❚❚❚❚❚❚  régénération : ❚❚❚❚❚❚ sens : ❚❚❚❚❚❚

vitesse : ❚❚❚❚❚❚ adaptation : ❚❚❚❚❚❚ self-control : ❚❚❚❚❚❚




사람의 about the humans
Les humains…race à laquelle j’ai un jour fait partie, race que désormais je ne porte plus dans mon cœur depuis voilà fort longtemps et qui depuis fort longtemps elle non plus ne porte plus dans le siens. Cette race n’est constituée que d’être nuisible, prêt à tout pour un rien. Ils ne pensent qu’à leur petite personne, ils n’hésitent pas à sacrifier leurs proches pour survivre. Je les haï depuis si longtemps maintenant, même dans ma vie d’avant je haïssais la race humaine. Cette race inférieur ma tellement déçu et tellement de fois qu’aujourd’hui je ne compte plus. Bien sûr il y a quelque exceptions comme on dit, mais hélassent elles sont si rare voir quasi inexistante…

Aujourd’hui, je m’amuse avec les humains, j’avoue prendre à malin plaisir à les briser comme ils n’hésitent pas à briser. Je joue avec leur cœur, je joue avec leurs corps, leurs âmes et j’y prends un plaisir sadique. Pour moi ils ne représentent plus qu’une race avec laquelle je dois coexister, une race qui me sers de repas. On pourrait me qualifier de quelqu’un de cruel, et j’accepte cette image avec grand plaisir. J’aime planté mes crocs dans leur cou et sentir la peur en eux quand je m’abreuve de cet élixir chaud et doux qu’est leur sang, bien sûr avant cela la plus part du temps je joue avec eux leur fait connaitre bien des « plaisir » avant de les faire tomber de haut…

Ma relation avec les humains n’est que pour satisfaire mes plus bas instincts…. En devenant ce que les humain appel "monstre" je leur montre quel est le visage de leur bêtise je ne suis que le miroir dans lequel ils n'osent se regarder...


1
Ma vie de 1833 a 1838

Je suis née il y a de ça cent quatre-vingts ans le 25 décembre dans une petite ville assez pauvre où les gens se battait pour un rien ou comme on dit c’était chacun pour soi, mes parents avaient des revenu très modestes. Ma mère était couturière et travaillais pour les noble pour trois fois rien, mon père lui travaillais dans une usine et faisait beaucoup d’heure supplémentaire pour essayer de rapporter un peu plus d’argent à la maison.

Malgré tout nous étions heureux, l’hiver on se tenait chaud en dormant tous les trois, bien que l'hiver je n'avais pas spécialement froid, peut être était ce du au fait que j'était né en décembre qui sais. Cette vie bien qu’aux yeux de tous misérable me convenais bien j’étais heureux avec mes parents je n’avais pas besoin de plus. Mes parents m’avait inculqué les bonnes manières mais je l’avoue c’est bonnes lignes de conduite je ne les suivais pas toujours mais bon quand on est un enfant de cinq ans c’est normal…
2
Hiver 1841


L’année de mes huit ans un incident qui me fit haï l’être humain a jamais ce produisis…
Il était tard mon père n’était pas rentré, ce n’était pas inhabituelle mais ma mère avait eu toute la journée eu un mauvais pressentiment. Depuis quelque temps les rentrer d’argents ce faisait rare, et les parents se disputait souvent, mon père revenais souvent saoul et ma mère était souvent triste. Moi je n’étais qu’un enfant insouciant de huit ans et parfois ce qui préoccupe un adulte ne préoccupe pas un enfant. La nuit était déjà bien avancer, et moi j’étais coucher déjà dans les bras de Morphée depuis un moment déjà. Dans la nuit des bruits bizarres m’avaient réveillé, je me suis donc lever pour en rejoindre l’origine et ce que je vis me figea sur place...

Ma mère était couchée sur le sol baignant dans une mare de sang, son sang. Elle était blanche dénuer de vie, je ne bougeais pas croyant a un cauchemar. Je n’entendis même pas les bruit de pas derrière moi et puis soudain ce fus le trou noir quelqu’un m’avait assommé.

Quand je me suis réveiller les seules choses que je savais c’est que j’avais mal à la tête, que je ne savais pas où je me trouvais et que j’étais attacher aux barreaux d’un lit. Pris de panique je me mis à appeler ma mère et mon père a l’aide mais seul le silence m’a répondu…La pièce ou je me trouvais était une chambre joliment décoré, surement une chambre de riche. Plus tard quelqu’un, une femme magnifique vint et m’appris la pire des choses, chose que je ne voulais pas croire. Mon père…mon père avait fait tout ça, il avait tué ma mère et m’avait vendu à cette personne. Pourquoi ? pour survivre avait-il dit pour pouvoir payer ses dette il m’avait vendu et ma mère qui était contre cette idée il trouva simplement le moyen le plus simple…la tuer…
3
Mon histoire de 1842 à 1846

J’avais mis énormément de temps à accepter le fait que mon père ai pu faire cela, mais cette femme un jour m’emmena là où je vivais avec mes parents et la première chose que je vis c’est mon père vêtu d’habit neuf propre sur sa personne avec une nouvelle « femme » avec lui, il lui racontait comment un jour un en rentrant du travail il avait trouvé le corps de sa femme et de son fils baignant dans leur sang ! Mensonge que cela car j’étais bel et bien vivant non ? La femme m’avait expliqué un jour que mon père était venu et avait appris certaine chose et me venda à elle, elle m’avoua aussi qu’elle s’attendait à quelqu’un de plus vieux. Mon père lui avait dit avoir une nouvelle vie moins misérable et qu’il avait besoin de ce débarrassé de choses encombrante. Cela me fis définitivement foi en l’être humain…

Les années passais, la femme qui m’avait acheté me garda prêt d’elle comme « esclave » vu que je n’avais nul par où aller. Je n’avais jamais ressenti le besoin d’un jour retrouver mon père. Une chose m’intrigua venant d’elle, les années passait et je grandissais mais le temps lui, ne semblais n’avoir aucune emprise sur elle. Plusieurs fois je lui demandai mais plusieurs fois j’eu droit à la même réponse « Tu le sauras en temps voulu ». De temps à autres des gens qui me regardaient étrangement venais la voir et lui posais des questions à mon sujet mais rarement elle répondait mais un jour je devais avoir une quinzaine d’année j’entendis une phrase qui m’intrigua beaucoup « …Non je l’interdit ! Ce petit sera mon fils à sa majorité ! »
4

Le début de ma fin 1847 à 1853


Les années continuais de défiler, et moi je grandissais…
J’avais pris un grand nombre de centimètre et vivais toujours avec ma « maîtresse », qui elle n’avait pas changé depuis mon n’arriver, mais depuis je ne me posais plus de questions car après tout j’avais toujours les mêmes réponses. Son regard avec les années c’était fait plus doux à mon égard parfois j’avais l’impression qu’elle portait sur moi un regard maternelle qui je l’avoue ne me déplaisais guère, car même si j’étais son esclave elle était douce et attentionnée à mon égard et je m’étais fortement attacher à elle, elle était d’ailleurs la seule personne que je ne méprisais pas dans ce bas monde…

A ma dix-neuvièmes année je suis tombé malade, un mal qu’on ne pouvait soigner à cette époque, les médecins ne me donnais que peu de temps, je ne goûterais pas aux joies de ma majorité avaient-ils dit. Je voyais ma « bienfaitrice » s’inquiéter à mon sujet car plus le temps passais plus je m’affaiblissais…Je faisais souvent mine de rien même si l’idée de laisser la vie partir de mon corps ne m’atteignais guère l’idée de laisser seule cette femme si bonne avec moi seule me faisais peine.

Un soir ma fièvre était monté en flèche et je sentais bien que je ne verrais pas le petit matin, et la mine attrister de ma « maîtresse » me confortais dans cette idée. Mes poumon me brûlais mon cœur me causais bien des douleurs, alors que je sentais la vie me quitter, sans rien voir venir je vis la femme se jeter sur moi ce mordre le poignet et me fit boire son sang par la force puis plus rien le trou noir…
5

Ma vie 1853 à 2014


J’étais un vampire…cette idée je dû m’y faire vite, ma bienfaitrice m’avais changé alors que la vie me quittais peu à peu à cause de ma maladie, elle m’avait changé en cette créature dont on entend parler dans les conte. Cette créature qui représentait le respect et la crainte. Ma bienfaitrice m’avais longtemps aidé à accepter ma nouvelle nature, à me contrôler, a contrôler ma soif…Je ne dis pas que j’y arrive parfaitement mais grâce à elle un peu mieux.

Aujourd’hui j’ai 181 ans derrière moi, j’ai vu bien des villes bien des pays. J’ai vu l’invention de nouvelle technologie et la disparition de bien des gens. Aujourd’hui je suis dans la capital et j’observe les humain et la déchéance ma bienfaitrice que je vois rarement essai parfois de me faire oublier ma haine envers l’homme mais après 180 ans cela n’est pas aisé…je me dois juste de les côtoyer dans me plaindre.  


현실 the real me
Alors moi c'est Saya/Devil/Hyeon où tout simplement la copine de peter pan. Je vais avoir 22 ans a la fin du mois je rp depuis un bout de temps maintenant, j'aime manger manger et euh  manger je suis toujours en trains de manger quelque chose haha bref eu sinon j'était déjà sur le forum pendant une très courte période avec le même avatar mais pas le même nom et par manque de temps j'ai trop délaissé mon personnage et j'ai été supprimer ;; mais me revoilà haha et cette fois je campe ici !Merci de mettre le code du forum que vous trouverez dans la FAQ
Code du forum:
 
.



Code:
[*]<pr>Ok TaecYeon [2PM] </pr> alias [url=http://calix-sanguinis.forumactif.org/u254]Jung Arata[/url]
[*]



Dernière édition par Jung Arata le Mar 13 Mai - 19:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Mar 13 Mai - 10:27

COUCOU \o/ Re-Bienvenue alours avec Taec \o/ !!!

Arf on comprends des fois on a des périodes où ils nous arrivent de ne plus rps à cause de tels ou tels fin bon tu rejoins une nouvelle fois nos rangs  :27: ! Merci pour ta ré-inscription alours \o ! Après si tu reprends le même personnage on peut reprendre ton ancienne fiche ! C'est toi qui voit, tu as juste à me dire et hop je vais piocher dans les archives \o !

En tout cas bon courage si c'est un personnage tout neuf \o ! N'hésites pas pour les questions :) !


Dernière édition par Gang Min Hun le Mar 13 Mai - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Mar 13 Mai - 10:32

Bon retour à la maison ! :D Je suis contente de voir que tu reviens sur le forum ! ^^ Eh oui, sinon on essai de garder le forum actif, donc on fais le ménage par moment ! XD Désolée ^^ Si tu as besoin de quoique ce soit n'hésite pas à demander en tout cas ! Courage pour ta fiche !  :13: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Mar 13 Mai - 13:20

Merci pour l'accueil ^o^
Ça me fait plaisir de revenir surtout que le concept et tout et tout me plait beaucoup mon personnage est un personnage tout neuf tout en gardant certain point de l'ancien ^^ en tout cas je essayé de vite finir la fiche pour pouvoir rp ^o^ etc etc~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Mar 13 Mai - 13:37

Ok ok \o/ pas de soucis ! Bon courage pour ta fiche avec ce nouveau personnage :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   Mar 13 Mai - 19:19

Quelle triste histoire ;o; mais j'ai bien aimé :s ! Je te valide \o


Bravo, tu as été validé(e) !
Pour commencer, nous te souhaitons la bienvenue sur Calix Sanguinis ! Si tu reçois ce message, c'est que tu as été validé(e) par un de nos magnifiques administrateurs (héhé) ! Comme tu peux le constater, tu as à présent une magnifique couleur accordée à ton groupe. Afin de bien débuter sur le forum, un guide du petit nouveau a été créé pour vous faciliter la tâche, n'hésite donc pas à y jeter un coup d'oeil ! Comme nous sommes sympas, voici un petit récapitulatif des tâches que tu dois accomplir à présent ! Pour commencer il serait donc judicieux de créer ta fiche de de liens & de topics. Si tu te sens seul(e), tu peux te trouver un colocataire, créer ton groupe ou même rejoindre un gang ! Afin de nous faciliter la tâche, il est obligatoire d'aller faire un tour sur la liste des membres classés par groupe et par rang et d'y remplir le code mis à ta disposition pour que nous puissions t'y ajouter !  Il ne te reste qu'à rp ! Ah et oui, n'hésite pas à voter pour calix sanguinis en cliquant sur les petits étoiles affichées sur la page d'accueil et à commenter le forum à l'endroit prévu à cet effet !

Votre staff adoré ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Le jour où mon coeur arrêta de battre j'ai commencer a vivre" Jung.A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calix Sanguinis :: Hors jeu † :: Cemetery :: Calix Version 1 :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: